Maladies du foie: symptômes et premiers signes

Le foie est la plus grande glande du corps. Il remplit de nombreuses fonctions, grâce auxquelles l'activité vitale de chaque cellule et système humain est soutenue..

Parmi les fonctions hépatiques, il convient de se concentrer sur la détoxification, synthétique, protectrice et immunitaire. De plus, le fer est activement impliqué dans le métabolisme des lipides et des glucides, synthétise et accumule les acides aminés.

Les symptômes de la maladie du foie s'accompagnent non seulement d'une douleur dans l'hypochondre droit, mais d'une détérioration de l'état général d'une personne.

Les causes de la maladie du foie

Le tissu hépatique a tout simplement un énorme potentiel en termes de capacité de récupération et de résistance aux facteurs environnementaux nocifs..

Parmi les causes possibles de problèmes hépatiques figurent:

  1. Agents infectieux et parasitaires. Parmi eux, la place principale est occupée par les échinocoques et les alvéocoques, ascaris, pathogènes de la leptospirose. Ils deviennent à la fois la cause de changements pathologiques aigus et provoquent des processus chroniques sous forme de transformation kystique du foie;
  2. Erreurs dans l'alimentation et une mauvaise alimentation. À cet égard, le plus dangereux est l'abus systématique de matières grasses, frites, fumées et d'aliments contenant un grand nombre d'épices. Cela provoque une violation de l'écoulement de la bile, ce qui entraîne une stagnation, une cholangite et la formation de calculs dans le système canalaire du foie;
  3. Prédisposition héréditaire, maladies génétiques et malformations. Ce type de cause est à l'origine de diverses atrésie des vaisseaux et canaux hépatiques, d'hypoplasie hépatique, de maladies d'accumulation et de fermentopathies;
  4. Agents viraux. Il s'agit notamment des virus de l'hépatite de types A, B, C, D, E et d'autres espèces rares. Ils conduisent à l'apparition de processus inflammatoires aigus et chroniques dans le tissu hépatique, appelés hépatites, selon le nom du virus. Le type d'hépatite virale le plus favorable est considéré comme l'hépatite A, dangereuse - B, acquiert une évolution chronique et est détectée au stade de la cirrhose - l'hépatite C;
  5. Effets toxiques. L'apport prolongé et systématique de composés toxiques de l'environnement (vapeurs, composés chimiques, métaux lourds) ou l'effet simultané de fortes doses d'entre eux sur le foie entraîne des dommages à cet organe. Dans ce cas, une hypertrophie hépatique modérée sans troubles fonctionnels prononcés peut survenir, ainsi qu'une nécrose massive des hépatocytes avec transition vers une insuffisance hépatocellulaire progressive;
  6. Effets des médicaments. Tous les médicaments n'ont pas la même hépatotoxicité. Les plus agressifs sont les agents chimiothérapeutiques, les antibiotiques, les hormones;
  7. Boissons alcoolisées. L'abus systématique de produits contenant de l'éthanol provoque un effet fatal direct sur les cellules hépatiques. Au fil du temps, cela conduit à une cirrhose du foie. La dose journalière sûre établie de 40% d'éthanol pour le foie ne dépasse pas 90-100 millilitres pour les hommes et 50-70 ml pour les femmes;
  8. Maladies aiguës de la cavité abdominale, accompagnées de processus suppuratifs. Ils peuvent entraîner la propagation de la suppuration dans le système de la veine porte, ce qui entraînera sa thrombose;
  9. Blessures à l'abdomen et au foie. Ils importent non seulement dans un proche avenir après leur occurrence. Parfois, plusieurs années après des blessures, des kystes ou d'autres accumulations de liquide dans le parenchyme hépatique peuvent être détectés;
  10. Rayonnements ionisants et autres cancérogènes physiques et chimiques. Ces facteurs causaux peuvent provoquer le cancer dans certaines zones du tissu hépatique..

Le foie possède l'une des capacités de régénération les plus élevées de tous les tissus corporels. Le degré de réalisation des effets nocifs des facteurs causaux dans le développement des maladies du foie dépend davantage du mode de vie.

Les principales maladies du foie humain

Toutes les maladies du foie peuvent être divisées en plusieurs types: virales (hépatite B, C, D), bactériennes et parasitaires (tuberculose, abcès, alvéococcose, échinococcose, ascariose), hépatose (stéatose hépatique alcoolique et non alcoolique), tumeur (kyste, cancer du foie gras), sarcome, carcinome), vasculaire (thrombose, hypertension), héréditaire (hypoplasie, hémochromatose, hépatose pigmentée), blessures traumatiques et autres.

Nous accordons une attention particulière aux maladies les plus courantes et les plus dangereuses..

Hépatite virale

Maladies inflammatoires du foie, ayant une nature différente d'apparition. L'hépatite est divisée en groupes: A, B, C, D, E, F, G, X.

  1. L'hépatite A affecte 28% de tous les patients atteints de cette pathologie, l'hépatite B - 18%, l'hépatite C - 25%, l'hépatite mixte. Tous les groupes sont caractérisés par une cytolyse - la destruction des cellules hépatiques. L'hépatite A, ou maladie de Botkin, se transmet principalement par la nourriture et l'eau contaminées, pour lesquelles elle est également appelée «maladie des mains sales». Elle se caractérise par une intoxication, une hypertrophie du foie et de la rate, une altération de la fonction hépatique, parfois une jaunisse. Cette maladie n'a qu'une forme aiguë..
  2. L'hépatite B passe de aiguë à chronique si le virus est présent dans le corps depuis plus de 6 mois. L'hépatite virale chronique B est une maladie dangereuse qui peut entraîner des conséquences graves et même la mort. Transmis par le sang et d'autres fluides corporels.
  3. L'hépatite C est la forme la plus grave de la maladie. Dans la plupart des cas, elle devient chronique. Environ 20% des patients atteints d'hépatite C chronique souffrent par la suite d'une cirrhose et d'un cancer du foie. Il n'y a pas de vaccin contre cette maladie. D'autres groupes d'hépatite sont beaucoup moins fréquents..

Cirrhose du foie

Maladie inflammatoire chronique. Le stade final de la fibrose. Pendant la cirrhose, les cellules hépatiques meurent, leur place est occupée par le tissu conjonctif. Progressivement, le corps cesse de fonctionner normalement, ce qui entraîne diverses conséquences graves.

La principale cause de la maladie est l'hépatite virale chronique et l'abus d'alcool, ainsi que les conséquences d'autres pathologies de la glande. La cirrhose s'accompagne souvent de complications: saignement des veines dilatées de l'œsophage, thrombose, péritonite et autres. La maladie est irréversible.

Les médicaments et l'alimentation aident le patient à maintenir un état stable (tableau n ° 5).

Hépatose

Une maladie basée sur des troubles métaboliques des hépatocytes. La maladie commence par l'accumulation de graisse dans les cellules hépatiques. Cela entraîne un dysfonctionnement de leur fonctionnement normal, une accumulation excessive de radicaux libres dans le foie, puis une inflammation. À la suite du développement de la maladie, les cellules de la glande commencent à mourir (nécrose tissulaire), le tissu conjonctif se forme activement à leur place et le foie cesse de fonctionner normalement.

Il existe une hépatose aiguë, chronique, cholestatique, grasse de nature alcoolique et non alcoolique et l'hépatose des femmes enceintes. Cette dernière touche 0,2 à 1% des femmes enceintes. L'hépatose graisseuse survient chez 65% des personnes ayant un poids corporel accru et aiguë et chronique - chez 35%. Avec un traitement rapide et compétent, vous pouvez vous débarrasser de la maladie, sinon elle peut passer au stade chronique et conduire à une cirrhose.

Les tumeurs hépatiques sont bénignes et malignes. Bénignes comprennent les kystes, les hémangiomes, l'hyperplasie nodulaire. La Russie se classe au cinquième rang pour le nombre de maladies oncologiques du foie enregistrées. Le risque de développer un cancer de cette glande augmente avec l'âge. L'âge moyen des patients est de 55 à 60 ans. Distinguer le cancer du foie primaire et secondaire.

Primaire - lorsque la source de la tumeur est dans le foie lui-même, secondaire - lorsque la tumeur dans cet organe est une conséquence de la propagation des métastases à partir d'autres organes. Le deuxième type de cancer est beaucoup plus fréquent. Les causes du cancer primaire peuvent être l'hépatite B et C, ainsi que la cirrhose. Chez les patients atteints d'un cancer du foie, la survie à 5 ans est d'environ 20%. Afin de prévenir le cancer du foie, il est recommandé de s'abstenir de consommation excessive d'alcool, de stéroïdes anabolisants, de médicaments toxiques, de mener une vie saine.

Afin de vous protéger des conséquences graves d'une maladie du foie, vous devez être conscient des symptômes de la maladie. Cela aidera à subir les procédures de diagnostic à temps et, si nécessaire, à commencer le traitement..

Où est ressentie la douleur?

Afin de reconnaître les premiers symptômes à temps, il est nécessaire d'avoir au moins une idée approximative de la localisation du foie.

Comme d'autres organes vitaux, il est situé dans la cavité abdominale, à savoir dans son coin supérieur droit, sous le septum musculaire du diaphragme. De forme, il représente un triangle émoussé aux coins arrondis, composé de deux lobes. Le premier lobe est attaché à la paroi abdominale antérieure dans la région de l'hypochondre droit, le deuxième lobe se rétrécit vers l'arc costal gauche. Symptômes douloureux avec maladie du foie à droite dans le haut de l'abdomen.

Parfois, les signes d'un foie malade, avec la gravité des symptômes, peuvent être confondus avec des douleurs dans la vésicule biliaire ou l'estomac, car l'inconfort peut avoir tendance à irradier (se propager) dans les zones voisines. Afin de déterminer sans ambiguïté la localisation de la pathologie, vous devez contacter un thérapeute ou un hépatologue qui, en recueillant une anamnèse et en utilisant une méthode de palpation, déterminera exactement quel organe est endolori..

Symptômes et premiers signes d'une maladie du foie

Malheureusement, le foie ne peut émettre aucun signal pendant très longtemps. S'il n'y a aucun symptôme de maladie du foie, cela ne signifie pas que tout est en ordre avec l'organe. Les manifestations des maladies du foie sont extrêmement diverses. De nombreux symptômes surviennent dans plusieurs maladies, il est donc préférable de consulter votre médecin. Il, avec un degré de probabilité élevé, nommera un examen supplémentaire ou indiquera quel spécialiste contacter.

Jaunisse. Avec la destruction des cellules hépatiques, une grande quantité de pigment de bilirubine pénètre dans la circulation sanguine. Peut également survenir avec des problèmes d'excrétion biliaire non liés au foie..

  • D'abord, le jaune devient visible sur le blanc des yeux, puis sur la peau.
  • Fèces d'argile légères.
  • Urine colorée (couleur bière foncée).
  • Le prurit dans les maladies du foie est associé à une irritation cutanée de la bilirubine.

Troubles vasculaires et de coagulation.

  • Petites veines d'araignée (télangiectasies) sur le haut du corps et les bras.
  • Rougeur des coussinets des paumes et des pieds.
  • Opacité des ongles (ongles blancs).
  • Augmentation des saignements.
  • Varices visibles dans le plexus solaire - «tête de méduse».

Maladie métabolique.

  • Des xanthomes et des xanthélasmes - de petits dépôts graisseux - peuvent se former sur les paupières, les poignets, les coudes et ailleurs..
  • Une augmentation du volume abdominal peut être un signe d'accumulation de liquide dans la cavité abdominale (ascite).
  • Oedème distribué dans tout le corps, avec une diminution de la quantité d'albumine dans le sang.
  • Odeur douce désagréable due à une mauvaise conversion de l'ammoniac en urée.
  • Violation de l'échange d'hormones sexuelles - une défaillance du cycle menstruel chez la femme, une diminution du désir et une augmentation des glandes mammaires chez l'homme.

Encéphalopathie - effets sur le cerveau.

  • Somnolence, léthargie, apathie, "paresse du foie".
  • Déficience motrice fine, changements d'écriture, tremblements des mains.

Symptômes d'hépatite aiguë, accompagnant souvent des lésions virales.

  • Nausée et vomissements.
  • Douleur abdominale - plus dans l'hypochondre droit, mais peut être administrée dans tout l'abdomen. Pas lié à manger.
  • Fièvre, maux de tête, douleurs articulaires.

Diagnostique

Les gens ne prêtent pas toujours attention aux premiers signes d'une maladie du foie, à cause de laquelle la pathologie est souvent diagnostiquée à un stade avancé. Voyons maintenant comment déterminer la maladie.

Comment s'informer sur les maladies du foie? Lorsque vous contactez un médecin, une enquête sur les plaintes, un examen physique, au cours duquel le spécialiste examine soigneusement la zone de l'hypochondre droit, est effectué. À la palpation (palpation) du foie, sa taille, sa densité, sa forme, sa surface sont établies. Le médecin attire également l'attention sur la couleur de la peau, la présence d'éruptions cutanées, la couleur de la langue, le volume de l'abdomen et d'autres signes externes de pathologie. Sur la base des résultats d'un examen objectif et du tableau clinique, un spectre de méthodes de diagnostic est déterminé qui vous permet de confirmer le diagnostic.

Comment identifier une maladie du foie? Pour examiner le patient, des techniques instrumentales de laboratoire sont utilisées. Les tests de laboratoire comprennent:

  1. chimie sanguine. Il s'intéresse au niveau de bilirubine, de phosphatase alcaline, de transaminases, de protéine totale;
  2. coagulogramme (pour évaluer l'état du système de coagulation);
  3. test sanguin clinique (nécessaire pour déterminer le niveau d'hémoglobine, de globules rouges, de globules blancs, d'éosinophiles);
  4. Analyse d'urine;
  5. coprogramme;
  6. tests pour l'hépatite virale, le VIH.

Comment reconnaître les signes de maladie du foie chez les hommes en utilisant des méthodes instrumentales?

  1. échographie. Il est absolument sûr, peut être effectué un nombre illimité de fois. L'échographie est prescrite pour la détection initiale d'un foyer pathologique, l'évaluation de la dynamique du traitement, ainsi qu'à des fins préventives;
  2. imagerie par résonance magnétique calculée, grâce à laquelle il est possible de visualiser la lésion au stade initial, de clarifier sa taille, sa consistance, d'évaluer l'état des tissus, des organes environnants;
  3. sondage duodénal - pour évaluer la fonction de la vésicule biliaire. La bile peut également être prise pour l'ensemencement. Sur la base de ses résultats, il est possible de choisir des médicaments antibactériens efficaces pour la cholécystite infectieuse, la cholangite;
  4. ponction suivie d'histologie;
  5. laparocentèse - pour éliminer le liquide ascitique de la cavité abdominale;
  6. doppler des vaisseaux sanguins;
  7. laparoscopie. La chirurgie utilise souvent des instruments endoscopiques à des fins de diagnostic. Le médecin à l'écran voit l'état des organes abdominaux, estime la prévalence du processus.

Complications possibles

Comme toute maladie, la pathologie hépatique s'accompagne souvent de complications potentiellement mortelles. Parfois, les patients ne connaissent pas leurs maladies jusqu'à ce que des conséquences graves se développent, il est donc important de savoir quels symptômes sont accompagnés de complications afin de commencer leur traitement en temps opportun.

Les principales complications et leurs symptômes:

  • Ascite - le symptôme le plus important est une augmentation du volume de l'abdomen due à l'accumulation de liquide. Elle s'accompagne de brûlures d'estomac, de nausées, de formation de gaz, de douleurs abdominales, de lourdeur et d'une sensation de plénitude dans l'abdomen. Avec la progression de la maladie, l'estomac devient plus gros, le nombril dépasse, l'essoufflement, un gonflement apparaît, le mouvement est perturbé. Plombs dans la hernie ombilicale, les hémorroïdes, la varicocèle, la péritonite.
  • Hypertension portale - les tout premiers symptômes sont exprimés par des dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal (violation des selles, sensation de lourdeur dans l'abdomen, nausées, flatulences, perte d'appétit). Il provoque des varices de l'œsophage, de l'estomac, des intestins et des membres inférieurs, ce qui provoque souvent des saignements internes et des vomissements sanglants. Une anémie persistante se développe.
  • Insuffisance hépatique aiguë - caractérisée par des sautes d'humeur soudaines, une irritabilité, une surexcitation, qui sont remplacées par de la somnolence et de l'apathie. Des troubles dyspeptiques, des signes d'intoxication, une ascite, des troubles neuropsychiatriques sont observés.
  • Insuffisance hépatique chronique - les symptômes sont similaires à la forme aiguë, mais avec le développement chronique du symptôme, des troubles endocriniens, une baisse de la libido, une gynécomastie, une atrophie mammaire, une calvitie, des lésions cutanées se développent.
  • Encéphalopathie - caractérisée par une instabilité mentale, des réflexes altérés, une perte d'espace, des troubles cognitifs, des convulsions, une atonie. Conduit au coma hépatique.

Les pathologies hépatiques sont dangereuses en ce qu'elles se produisent souvent sans symptômes graves. Par conséquent, les personnes sujettes à des lésions hépatiques et à risque de développer de telles maladies doivent consulter un médecin une fois par an et subir des examens.

Ce qui est nécessaire pour traiter les maladies du foie?

Le régime alimentaire est l'une des principales méthodes de traitement de l'insuffisance hépatique; au stade initial du développement des maladies, il suffit de réviser le régime alimentaire et le mode de vie pour se débarrasser des sensations désagréables. Le traitement médicamenteux aide à faire face à l'inconfort dans les formes graves de pathologies, à prolonger le stade de rémission, à réduire le risque de complications.

Nutrition

Avec des dommages au foie, une bonne nutrition aide à normaliser la digestion et l'écoulement de la bile, aide à réduire le fardeau du corps, à éliminer les dysfonctionnements.

La base de l'alimentation est constituée de protéines et de glucides, des graisses en quantité minimale. Il est permis d'utiliser des plats bouillis, cuits, cuits à la vapeur, cuits au four. Les aliments gras, frits, fumés, épicés, épicés, l'alcool sont contre-indiqués.

PouvezC'est impossible
  • soupes à base de bouillon de légumes aux céréales;
  • produits laitiers écrémés;
  • poisson faible en gras, fruits de mer, viandes diététiques;
  • avoine, orge perlé, bouillie de sarrasin;
  • Pâtes;
  • omelettes à la vapeur d'omelette aux œufs;
  • légumes frais, fruits, légumes verts;
  • les huiles végétales;
  • pain sec.
  • pain frais;
  • cuisson, cuisson;
  • bonbons;
  • saucisses;
  • boissons gazeuses sucrées;
  • café fort, thé;
  • mayonnaise, autres sauces grasses;
  • légumineuses, radis, radis, ail, chou, oseille, épinards;
  • orge perlé, maïs, millet, orge;
  • agrumes, baies aigres
  • jus de raisin, orange, tomates.

Buvez au moins 1,5 litre d'eau pure par jour, 100-200 ml d'eau alcaline sans gaz, 300-500 ml de décoction d'églantier.

Médicaments

La pharmacothérapie est basée sur l'utilisation de médicaments des groupes suivants:

  1. Préparations à base de plantes. Pour restaurer la fonction hépatique, les médicaments à base de chardon-Marie sont largement utilisés. Des médicaments tels que Gepabene, Karsil, Silymarin, Silymar contiennent un extrait de cette plante et sont utilisés dans le traitement de l'hépatite, de la cirrhose, de la cholécystite ou des lésions hépatiques toxiques. Les préparations LIV-52 (à base de millefeuille et de chicorée), le Hofitol (à base d'artichaut) appartiennent au même groupe. Du groupe des compléments alimentaires, le médicament Ovesol est particulièrement populaire.
  2. Phospholipides essentiels. Les représentants de ce groupe (Essential, Essential Forte, Essliver, Phosphogliv) aident à normaliser les processus métaboliques dans les cellules du foie et à accélérer sa régénération et sa récupération..
  3. Médicaments d'origine animale. Les représentants de ce groupe sont fabriqués à base d'hydrolysats de foie de bovins, ont des propriétés protectrices et assurent la détoxification et le nettoyage du foie. Médicaments populaires - Hepatosan et Sirepar.
  4. Médicaments contenant des acides aminés. Ce sont des médicaments tels que Heptral et Heptor. Ils présentent un puissant effet antioxydant et antitoxique, protègent le foie et accélèrent sa récupération..

En plus de la thérapie conservatrice, la gymnastique thérapeutique est utilisée, qui consiste en un ensemble d'exercices spécialement conçus. Avec les pathologies hépatiques, elles ont un effet bénéfique sur les processus métaboliques, éliminent les spasmes des voies biliaires, renforcent les muscles abdominaux et améliorent le fonctionnement des systèmes nerveux, digestif et cardiovasculaire. Effectuez mieux ces exercices sous la direction d'un instructeur expérimenté.

Un bon effet est donné par l'application des méthodes de médecine traditionnelle, basées sur la prise de décoctions et de teintures d'herbes médicinales. Mais avant de commencer le traitement, assurez-vous de consulter un médecin, cela vous aidera à éviter les complications indésirables. Pour le traitement du foie, de la farine de chardon-Marie, des décoctions à partir des racines de pissenlit et d'artichaut sont utilisées, des plantes aux propriétés cholérétiques et diurétiques sont utilisées (dogrose, feuilles de fraise, millepertuis, stigmates de maïs, etc.). Préparation naturelle parfaitement éprouvée Leviron Duo.

Remèdes populaires

Dans le traitement des maladies du foie avec des remèdes populaires, des hépatoprotecteurs sont utilisés..

  1. Chardon-Marie. L'herbe principale pour traiter le foie est le chardon-Marie, qui normalise les fonctions du foie, protège contre les toxines et restaure les cellules du foie. Il est préférable d'utiliser de la poudre de graines ou de la farine qui reste après avoir pressé l'huile. Les graines de chardon-Marie ont un effet laxatif, donc cela ne convient pas aux personnes souffrant de troubles digestifs. Les personnes de plus de 40 ans doivent suivre un traitement pour le chardon-Marie. Prendre une fois par an pendant 3-4 semaines 1 c. une journée avec un verre d'eau. Après un tel traitement, les cernes sous les yeux qui surviennent en raison d'une insuffisance hépatique disparaissent. Le chardon-Marie est utilisé dans le traitement de la cirrhose, de l'hépatite, de l'ictère, de l'hépatose du foie gras.
  2. Citrouille Prenez une citrouille, coupez le haut, retirez le noyau avec les graines. Versez le récipient résultant à moitié avec du miel. Laisser un moment, pour que le jus apparaisse. Buvez ce jus une demi-tasse 3 fois par jour. Coupez le haut, retirez les graines, remplissez de miel, fermez le capuchon supérieur, recouvrez l'incision de pâte. Faire tremper la citrouille dans un endroit sombre pendant 10 jours à température ambiante. Le 11ème jour, commencez le traitement: prenez le jus obtenu dans 1 cuillère à soupe. l 3 fois par jour 40 minutes avant les repas. La durée du traitement est de 1 mois. Le jus de citrouille aidera également à restaurer et à nettoyer le foie des toxines. Râper la citrouille et presser le jus, prendre 100 g de jus frais 3 fois par jour 1 heure avant un repas. Le cours du traitement de la citrouille du foie est de 3-4 mois.
  3. Carottes et raisins secs. 1 kg de raisins secs dénoyautés, il vaut mieux éclaircir, et 1 kg de carottes brillantes pour passer à travers un hachoir à viande. Mettre dans une casserole, ajouter 1,5 litre d'eau, faire une marque à l'extérieur de la casserole sur le niveau de l'eau. Ajouter encore 1 litre d'eau et faire bouillir à feu doux jusqu'à ce que la marque soit faite. Cool et filtrer. Conserver au réfrigérateur, réchauffer à 37-40 degrés avant utilisation. A boire en semaine comme suit: 1er jour. À jeun, buvez 1 tasse de décoction, allongez-vous sur un coussin chauffant chaud pendant 2 heures. 2e - 7e jours. Boire une demi-tasse de décoction à jeun le matin, plus besoin de se coucher et de se réchauffer, prendre le petit déjeuner en 30 minutes.
  4. Immortelle. Il est utilisé en médecine officielle et traditionnelle, comme produit du foie aux propriétés biliaires et biliaires. Cette herbe est un traitement efficace pour le foie, les voies biliaires et le pancréas. Pour préparer un remède pour le traitement du foie, vous avez besoin de 1 cuillère à soupe. l fleurs immortelles versez 1 tasse d'eau bouillante, insistez 15 minutes et buvez 50 ml 3 fois par jour. Vous ne pouvez pas utiliser l'immortelle pendant un mois d'affilée ou augmenter la dose - la plante s'accumule dans le corps et est toxique à fortes doses. Après une semaine de repos, le traitement avec l'immortelle est répété. Souvent, pendant le traitement avec une immortelle, des vers ronds sont sortis des intestins du patient - l'immortelle a également un effet anthelminthique. Cette plante augmente la pression, elle n'est donc pas recommandée pour les personnes souffrant d'hypertension..

Où aller pour un traitement?

Si vous avez des problèmes de foie, vous devriez consulter un gastro-entérologue. Cependant, de nombreux patients ne savent pas que c'est le foie qui est affecté - nous leur conseillons de consulter un thérapeute et de passer des tests de routine, y compris un test sanguin biochimique. Si une maladie du foie est confirmée, elle peut être traitée par un hépatologue, ainsi qu'un spécialiste des maladies infectieuses (pour l'hépatite virale), un oncologue (pour le cancer du foie ou des voies biliaires). Étant donné les dommages causés à divers organes et systèmes, une consultation supplémentaire avec un neurologue, un dermatologue, un hématologue ou un endocrinologue peut être nécessaire..

Un nutritionniste vous aidera à choisir la bonne nutrition pour les maladies du foie. Maladie alcoolique du foie - une indication pour un traitement par un narcologue. Enfin, de formidables complications, telles que des saignements des varices de l'œsophage, sont traitées par le chirurgien. Dans le diagnostic des maladies du foie, la qualification des médecins spécialistes du diagnostic - un endoscopiste, un médecin de diagnostic par ultrasons est d'une grande importance.

La prévention

La prévention des maladies du foie consiste à suivre les règles d'un mode de vie sain. Plus l'immunité du patient est forte, plus le corps résistera aux facteurs dysfonctionnels.

Les mesures préventives suivantes pour les maladies du foie sont recommandées:

  • n'achetez que des produits frais de fabricants de confiance;
  • n'abusez pas d'alcool;
  • désinfecter les outils lors de la visite d'un salon de beauté ou d'un cabinet de dentiste;
  • l'usage continu incontrôlé de drogues est interdit;
  • Évitez les rapports sexuels non protégés
  • avec une prédisposition à une maladie du foie, il est nécessaire de prendre des médicaments du groupe des hépatoprotecteurs.

Le foie est un organe important dans le corps humain, remplit plus de 500 fonctions, avec la destruction de la glande, sa fonctionnalité diminue, ce qui peut entraîner une invalidité et la mort. Dans le traitement, des hépatoprotecteurs basés sur des ingrédients végétaux et animaux, des phospholipides, des acides aminés qui contribuent à la régénération des organes sont utilisés. Le respect de règles simples de prévention, une nutrition adéquate permettront d'éviter la survenue de pathologies hépatiques..

12 premiers signes d'une maladie du foie

Le foie est le plus grand organe interne du corps humain. Il est situé dans l'abdomen supérieur droit. Les côtes qui protègent sa couverture d'environ la moitié.

Le foie est nécessaire au travail de nombreuses fonctions corporelles importantes, sans lesquelles nous ne pouvons pas survivre. C'est une raison suffisante pour apprendre à reconnaître les avertissements sur notre corps que nous pourrions prêter attention aux maladies hépatiques précoces..

Et c'est une bonne raison pour nous de bien prendre soin de notre foie..

12 premiers signes d'une maladie du foie:

Il existe plus d'une centaine de types différents de maladies hépatiques. Pour chaque type de maladie du foie, elle se caractérise par un ensemble spécifique de symptômes..

Les maladies hépatiques les plus connues comprennent:

- maladie hépatique alcoolique,
- hépatite,
- gras (stéatose)
- cirrhose du foie.

Les premiers symptômes qui peuvent indiquer des problèmes hépatiques, mais généralement ils sont souvent négligés.

La raison semble être que ces symptômes ne sont pas spécifiques à un foie malade et sont donc souvent associés à d'autres problèmes de santé et maladies du corps..

Dans tous les cas, il est utile de connaître les symptômes, donc dans cet article, nous proposons les 12 plus courantes.

1. Estomac irrité.

Les nausées ou les vomissements fréquents peuvent être les symptômes d'un certain nombre de maladies ou de problèmes, tels que:

- migraine,
- intoxication alimentaire,
- vertiges,
- mal de mer,
- au stade initial de la grossesse,
- dépression et vomissements.

Les nausées et les vomissements fréquents peuvent être un signe de problèmes rénaux, ainsi que la première étape de dommages ou d'une maladie du foie, qui commence à perdre la capacité de débarrasser le corps des déchets toxiques.

Cependant, les nausées peuvent être associées à des changements continus du métabolisme et des changements de digestion..

Si ces symptômes sont apparus en quelques jours et que vous ne savez pas quelle pourrait être la cause, vous devriez consulter votre médecin dès que possible.

2. Fatigue et faiblesse générale.

Un des symptômes précoces et évidents d'un foie malade est une sensation persistante de fatigue et de faiblesse. Lorsque notre foie n'est pas en bonne forme, une grande charge est mise sur notre corps et donc nous nous fatiguons rapidement et nous devons nous reposer davantage.

La raison en est une augmentation de la quantité de toxines et de déchets dans le sang que le foie ne peut pas éliminer, car un corps affaibli n'est pas en mesure de se débarrasser de ces substances.

Si ces symptômes persistent pour vous pendant une longue période, et surtout s'ils vont de pair avec d'autres signes précoces d'un foie affecté, vous devez immédiatement consulter un médecin.

3. perte d'appétit

L'anorexie se produit dans la formation insuffisante de bile, qui est nécessaire à la digestion des graisses alimentaires..
Lorsque notre tube digestif ne digère pas les aliments, comme prévu, il peut commencer à se manifester par une perte d'appétit et une perte de poids rapide..
Si ces symptômes surviennent en vous pendant une longue période, alors ne soyez pas timide et allez directement chez le médecin.

4. Dyspepsie

Le foie est une partie très importante du tube digestif. La bile aide l'intestin grêle à mieux traiter et à absorber les nutriments provenant des aliments..

Lorsque le foie ne fonctionne pas correctement, nous pouvons observer des problèmes digestifs fréquents ou des diarrhées fréquentes.
Si la bile n'est pas optimale, elle peut également se manifester sous la forme d'un syndrome du côlon irritable (IBS), d'une intolérance graisseuse aux aliments, d'une intolérance à l'alcool, de ballonnements, de constipation ou de calculs biliaires..

5. Changements dans la couleur de l'urine

Si notre urine est de couleur foncée, même si nous prenons suffisamment de liquides, cela peut également être l'un des premiers signes d'une maladie du foie..
En règle générale, si la couleur de l'urine est orange, orange ou même brune, cela est dû à une augmentation du taux de bilirubine (un produit de décomposition métabolique) dans le sang..

Dans ce cas, le niveau de bilirubine dans le sang est plus élevé en raison du fait que le foie n'est pas en mesure de s'en débarrasser.Par conséquent, la bilirubine est excrétée par les reins.

Cependant, une teinte d'urine plus foncée peut également être causée par:

- déshydratation,
- prendre des suppléments contenant de la vitamine B,
- infection urinaire,
- manque d'enzymes,
- altération de la fonction rénale,
- et peut également être l'utilisation concomitante d'antibiotiques.

La cause exacte est mieux déterminée par un médecin..

6. Changements de couleur des selles

Un dysfonctionnement du foie et une insuffisance biliaire se manifestent également par une décoloration des selles. Au lieu d'une couleur brune naturelle, le tabouret devient jaune pâle, argile ou même gris.

Si un tel changement de couleur des matières fécales s'est produit une fois, ne vous inquiétez pas. Cependant, si cela se produit fréquemment et régulièrement, vous devriez consulter un médecin pour examiner votre foie.

7. Jaunisse

La jaunisse se manifeste - jaunissement de la peau, de la langue, des doigts et des yeux. La jaunisse survient à la suite d'une altération de la fonction hépatique, ce qui est un problème pour se débarrasser de la bilirubine.

Il est présent dans le sang et les tissus corporels. La bilirubine se forme lors de la dégradation des anciens globules rouges, qui se produit dans le foie.

La jaunisse peut également révéler le fait qu'il y a des problèmes avec le pancréas ou la bile.

8. Gêne abdominale

Si vous ressentez une douleur dans le bas de l'abdomen ou des crampes, cela peut être dû à l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale (ascite) et à un foie défectueux..

L'ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale) est l'un des premiers signes d'une maladie du foie.
L'ascite se retrouve dans les cas de cirrhose et souvent aussi dans d'autres maladies du foie..

L'hypertension portale, en d'autres termes, l'hypertension artérielle dans les veines et les artères de la cavité abdominale est un autre problème courant qui se produit en relation avec une maladie du foie.

L'ascite peut être associée à d'autres problèmes de santé que les maladies du foie..

Donc, encore une fois, si nous pensons que nous avons affaire à ce problème particulier, alors ne tardez pas et consultez un médecin.

9. Rétention d'eau dans le corps

Un autre des premiers signes et symptômes d'une maladie du foie est l'eau dans le corps, en particulier les chevilles et les pieds..

La conservation de l'eau dans le corps est similaire à l'ascite, à la différence que l'eau s'accumule ici dans les tissus externes du corps et surtout dans les membres inférieurs.

Il peut y avoir d'autres raisons pour la rétention d'eau dans le corps, telles que des problèmes rénaux, des fluctuations hormonales, une maladie du système lymphatique.

Vous devez absolument trouver un médecin qui vous aidera à déterminer la véritable cause des problèmes de santé..

10. Démangeaisons excessives de la peau.

Les problèmes de foie se manifestent souvent par une sensibilité accrue de la peau qui, dans la plupart des cas, démange ou devient trop sensible au toucher.

Des problèmes hépatiques peuvent également apparaître dans notre peau sous forme d'ecchymoses ou de veines plus visibles dans tout le corps. Les problèmes de peau peuvent être atténués avec des hydratants..

Cependant, les démangeaisons et l'hypersensibilité cutanée sont susceptibles de disparaître uniquement lorsque le médecin identifie et corrige avec précision le problème hépatique..

11. Douleur abdominale

En cas de maladie du foie, des douleurs abdominales surviennent généralement dans la partie supérieure droite de la cavité thoracique - exactement là où se trouve le foie. Ainsi, la maladie du foie se manifeste par une douleur ou une sensibilité dans ces zones.

12. Saignement intestinal, diarrhée et constipation

Un foie malade peut également provoquer des saignements dans les intestins, qui peuvent ensuite survenir avec la diarrhée ou la constipation.

Conclusion:

Bien sûr, la liste des symptômes d'un foie malade ou endommagé que vous venez de lire n'est pas complète..
Une fonction hépatique anormale peut provoquer, par exemple, un déséquilibre des hormones sexuelles, qui peut survenir chez les hommes par hypertrophie mammaire ou perte de libido chez les deux sexes.

Nous réitérons que si l'un de ces problèmes vous dérange constamment et que vous vous sentez mal, vous devriez consulter votre médecin dès que possible..

Parce que la santé de notre foie est largement liée à notre nutrition, nous devons rechercher des informations sur les produits qui ont un effet bénéfique sur notre foie..

Comment savoir quels sont les problèmes hépatiques?

La fonctionnalité de tous les organes, systèmes et corps dans son ensemble dépend du fonctionnement normal du foie. Une activité de vie à part entière dans le contexte de problèmes avec la glande est impossible, car le corps ne fait pas face à ses tâches.

Les premiers signes de problèmes hépatiques ne diffèrent pas par leur spécificité, de sorte que les gens n'y attachent pas une importance particulière, les attribuant au manque de sommeil, à la fatigue physique, à la tension nerveuse ou au rhume. Puisqu'il n'y a pas de récepteurs de la douleur dans les tissus de la glande, même avec des violations graves, le syndrome de la douleur peut ne pas apparaître.

Comment découvrir quels types de problèmes hépatiques sont, pourquoi les dysfonctionnements d'organes - les principales causes de violations et les méthodes de diagnostic - nous examinerons en détail.

Pourquoi les troubles hépatiques se produisent?

Une dysfonction hépatique se développe en raison de changements structurels dans l'organe. Les facteurs provoquants comprennent la malnutrition - famine ou consommation d'aliments gras, tabagisme, dépendance à l'alcool et aux drogues, carence en vitamines et minéraux.

Une diminution de la fonction hépatique est observée dans un certain nombre de pathologies - fibrose, cirrhose, hépatite non infectieuse et infectieuse, maladies parasitaires - ascaris, opisthorchiasis, alvéococcose, etc..

Chaque médecin sait comment identifier les problèmes hépatiques, car en cas de violations graves, des symptômes spécifiques apparaissent et les diagnostics en laboratoire et instrumentaux montrent des anomalies.

Comment comprendre si une personne a des problèmes de foie?

Vous pouvez reconnaître indépendamment les problèmes avec le foie sur la base de votre bien-être - comment il a changé, si des signes caractéristiques de déviations sont apparus. La sévérité des symptômes et le début de leur apparition sont dus à une maladie spécifique, une progression, un degré de lésion de la glande interne.

Syndrome de la douleur

La douleur se manifeste par une hépatomégalie - il s'agit d'une augmentation de la taille des lobes droit et gauche du foie, ce qui entraîne un étirement de la capsule recouvrant l'organe. Une douleur éclatante ou douloureuse est provoquée par une réaction inflammatoire ou des dommages toxiques..

Une douleur insupportable sévère dans la zone de projection du foie est observée avec des processus purulents dans le foie, des traumatismes et des maladies aiguës des voies biliaires.

Un léger inconfort sur le côté après un peu d'activité physique, la consommation d'alcool ou de nourriture devrait vous alerter, car ils indiquent des problèmes de foie.

Cependant, dans la plupart des images de pathologies hépatiques, la douleur est absente. Elle se manifeste dans les cas graves lorsqu'il y a des complications et que la maladie progresse rapidement, affectant les tissus glandulaires sains.

Fièvre sans cause

Le foie assure une fonction de nettoyage - soulage le sang des toxines. Si elle ne remplit pas pleinement sa tâche, des substances dangereuses pénètrent dans le système circulatoire, ce qui entraîne un certain nombre de symptômes:

  • Augmentation de la température corporelle.
  • Syndrome de fièvre, frissons.
  • Mal de crâne.

La température reste stable pendant plusieurs semaines, les médicaments antipyrétiques n'aident pas.

Décoloration de la peau et des muqueuses

Lors d'un examen physique, l'état de la peau aide le médecin à déterminer la maladie du foie. Son jaunissement, sa sécheresse excessive et son amincissement indiquent un dysfonctionnement du foie.

Le jaunissement est dû à l'accumulation de pigment biliaire - la bilirubine, qui fait partie intégrante de la bile. Dans le contexte de pathologies chroniques à écoulement lent, des plaques hépatiques, des taches de vieillesse, des éruptions cutanées et des veines d'araignée apparaissent sur la peau.

En règle générale, une telle clinique est caractéristique de divers types d'hépatite, de maladie biliaire, de processus cirrhotiques..

Des nausées et des vomissements

À la maison, vous pouvez "découvrir" les violations de la glande du système digestif. Dans la plupart des cas, aux premiers stades de la maladie, les patients se plaignent de nausées, de vomissements. L'une des fonctions du foie est la synthèse de la bile, qui est impliquée dans la digestion..

Lorsqu'un processus d'écoulement biliaire complet est perturbé, une clinique dyspeptique se développe - nausées, vomissements, brûlures d'estomac, rots de nourriture, formation accrue de gaz, hoquet fréquent, perte d'appétit, diarrhée ou constipation.

Névrose

Comment reconnaître les problèmes hépatiques au stade initial? Cela peut être fait par le comportement d'un homme ou d'une femme adulte. En règle générale, avec des affections hépatiques, l'agressivité, l'irritabilité, l'instabilité émotionnelle se manifestent.

Un malade ne peut pas s'endormir le soir, le matin et l'après-midi, se bat avec somnolence. Un signe supplémentaire, pris en compte conjointement avec d'autres symptômes.

La formation d'hématomes sur le corps et les troubles hémorragiques

Le foie est responsable de la production de composants qui régulent la coagulation sanguine..

En cas de dysfonctionnement, les facteurs de coagulation sont rares. Cela peut être détecté à l'aide d'un test sanguin de laboratoire.

La suspicion du problème survient si, en raison d'une blessure mineure, des saignements relativement massifs et prolongés sont observés, ou du sang coule souvent par le nez et des ecchymoses apparaissent sur le corps..

Déséquilibre hormonal

La glande intérieure synthétise certaines hormones. En raison de maladies hépatiques chez les hommes, la synthèse de la testostérone est inhibée, ce qui entraîne un diagnostic de gynécomastie - les glandes mammaires sont agrandies; le ventre de bière grossit, les hommes se plaignent de dysfonction érectile.

Chez les femmes, la libido diminue ou disparaît complètement, et avec une augmentation de la concentration d'oestrogène, les cheveux tombent. Localisation - whisky et couronne.

Amertume dans la cavité buccale

La façon d'identifier les problèmes hépatiques est connue, car les pathologies hépatiques se manifestent non seulement par des symptômes généraux, mais également par des symptômes spécifiques. Un de ces symptômes est l'amertume de la cavité buccale..

La cause profonde du symptôme est une production excessive de bile, une augmentation de son contenu dans le système digestif. Les patients se plaignent d'un goût amer dans la bouche, qui est plus prononcé le matin, après le sommeil. Il est difficile de s'en débarrasser; manger, boire ou se brosser les dents n'aide pas.

Décoloration des fèces et de l'urine

Le diagnostic de l'insuffisance hépatique chez l'homme / la femme facilite l'étude de l'urine et des fèces. Ainsi, en raison de la maladie, l'urine devient une couleur brun foncé, peut mousser. Normalement, la teinte de l'urine est de la paille. Il a tendance à changer sous l'influence de l'alimentation humaine, par exemple, après avoir mangé des carottes. C'est aussi normal..

La décoloration des selles chez un enfant ou un adulte ne se produit pas soudainement, à mesure que la maladie progresse. Tout d'abord, des zones décolorées apparaissent sur les excréments, avec le temps, il y en a de plus en plus, après quoi arrive un moment où la couleur naturelle est complètement nivelée.

Changer la couleur des déchets humains est alarmant, il est donc nécessaire d'être examiné dans un établissement médical afin de confirmer ou d'exclure une maladie du foie.

Démangeaisons de la peau

Avec une hépatite d'origine virale, une cirrhose, des maladies des voies biliaires, des démangeaisons de la peau sont détectées. La raison en est la teneur élevée de certains composants de la bile dans le sang. En conséquence, l'acidité plasmatique est convertie, ce qui provoque une irritation des terminaisons nerveuses.

Les démangeaisons peuvent être classées en degrés:

  1. Léger ou léger - observé de temps en temps, ne provoque pas d'anxiété grave pour le patient.
  2. Démangeaisons modérées - détectées assez souvent, peuvent passer indépendamment ou seulement après l'utilisation d'antihistaminiques.
  3. Un degré prononcé de démangeaisons - ne disparaît presque jamais, mais surtout dérange la nuit, empêchant le sommeil.

Les démangeaisons sont un symptôme détecté dans le contexte de nombreuses maladies. Et en l'absence de lésions cutanées évidentes - desquamation, éruptions cutanées, pleurs, etc., les médecins soupçonnent des affections du foie, de la vésicule biliaire et de ses canaux, ce qui a conduit à une intoxication.

Symptôme "Tête de méduse"

Ce symptôme est inhérent aux processus cirrhotiques à un stade avancé. Ainsi, au début, un assombrissement apparaît sur la peau de l'estomac d'une personne, puis il se transforme en un schéma vasculaire - «la tête de Méduse». La figure est représentée par des veines saphènes pathologiquement dilatées, qui sont facilement visualisables à l'œil nu..

La cause de ce phénomène est le trouble de la circulation sanguine dans la veine porte, à travers laquelle le sang quitte l'organe. La libération de liquide biologique dans les veines saphènes et leur expansion ultérieure est le processus par lequel le corps crée des «contournements» de la veine ombilicale.

Gonflement des extrémités avec une maladie du foie

L'œdème «hépatique» de la jambe semble être un symptôme tardif d'une lésion de la glande, une complication sous forme d'ascite. En raison de l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale, une décharge complète de sang est perturbée et en raison de l'hypertension, un gonflement prononcé se forme.

La raison en est également la faible concentration d'albumine, une protéine qui est responsable de la rétention de liquide dans les vaisseaux. La réduction des taux de protéines sanguines est l'un des marqueurs diagnostiques des maladies du foie..

Autres symptômes

Certaines pathologies hépatiques se manifestent par des symptômes spécifiques inhérents à une maladie particulière. Ainsi, avec la maladie de Wilson-Konovalov, un syndrome héréditaire associé à une altération de la production de cuivre dans le corps, des anneaux verts qui se forment autour de l'iris de l'œil aident à diagnostiquer la maladie.

Dans le contexte d'infiltration du foie gras, lorsque plus de 40% de l'organe est affecté, le patient forme de petits wen sur les paupières - xanthomes ou xanthélasmes.

Diagnostic des pathologies hépatiques

Les symptômes généraux se manifestent dans toutes les maladies du foie, mais ils sont également caractéristiques d'autres maladies. En présence d'une clinique spécifique, la recherche d'un diagnostic est orientée vers le foie, avec une image floue ou incompréhensible, un diagnostic différentiel est réalisé - ils agissent en éliminant les pathologies.

Le processus de recherche de la cause commence par des tests de laboratoire, vous devez vérifier le sang et les selles pour certains composants, faire un test d'urine général. Ainsi, les paramètres sanguins suivants sont évalués - AST, ALT, LDH, ALP, GlDG, LDH, γ-glutamyltransferase, fructose monophosphate aldolase.

Recherche fondamentale - échographie des organes du système hépatobiliaire. En l'utilisant, la structure, l'état, la densité, la taille du foie, la vésicule biliaire, les artères hépatiques, les vaisseaux sanguins, la veine porte sont évalués. Grâce à la technique, les hépatites aiguës et chroniques, les cirrhoses, les kystes, les tumeurs malignes, etc. sont diagnostiqués..

Méthodes de recherche supplémentaires pour confirmer le diagnostic:

  • IRM - grâce à l'étude, l'organe est entièrement visualisé, les voies biliaires externes et internes, les sections avec une bonne excrétion des artères et des veines sont visibles.
  • La TDM est une option de diagnostic multiphasique qui détermine les lésions des glandes de diverses étiologies.
  • La fibroscopie est prescrite en cas de suspicion de modifications fibreuses de la glande.

La radiographie est parfois recommandée - elle révèle des transformations dans les contours, la taille de l'organe, détermine la nature du processus pathologique. Après le diagnostic, un traitement pour une maladie spécifique est prescrit..

Avec une image peu claire, une biopsie est nécessaire. L'essence de la procédure est qu'une biopsie de ponction percutanée prend un peu de temps, est réalisée par une ponction de la peau, nécessite une anesthésie au site d'injection. Lors de la manipulation, le contrôle est effectué par ultrasons.

Pour l'analyse, une petite colonne de tissu est retirée - de quelques millimètres à 1-2 cm de long. Le fragment n'étant qu'une petite partie des tissus parenchymateux, la conclusion du morphologue concernera ce domaine particulier. Le spécimen de biopsie pour examen histologique a des contre-indications médicales, de sorte que la méthode de diagnostic ne convient pas à tous les patients.

Le foie fait mal: symptômes, sensations, premiers signes. Où le foie fait-il mal?

Chaque jour, le foie humain passe environ 2 000 litres de sang à travers lui-même, tout en conservant d'énormes volumes de toxines nocives dans la cavité (puis en les neutralisant). À la suite de ces stress graves, l'organe devient très sensible à divers types de troubles dans le corps, ce qui est particulièrement visible si une personne n'adhère pas trop strictement aux règles d'une alimentation saine et d'un régime de jour..

Comment le foie fait-il mal, quels symptômes, comment traiter? Cela sera discuté dans cet article..

Inconfort physique

La plupart des gens connaissent la sensation de douleurs aiguës aux piqûres dans l'hypochondre, qui apparaissent lors de mouvements mécaniques actifs associés à la course, à la marche rapide ou à la flexion. Si, après avoir ressenti une douleur dans le foie (sous la côte), cesser de bouger ou les ralentir considérablement, les picotements cesseront bientôt et si vous ignorez l'inconfort, la douleur s'intensifiera en douleurs sévères.

La raison des sensations désagréables réside dans l'ignorance d'une personne de la fonction importante du foie - la capacité de réserver de grands volumes de sang veineux «en réserve», et plus une personne bouge activement, plus diligemment le corps accumule du liquide. Conformément à la technique respiratoire et au rythme moteur, les muscles respiratoires fonctionnent de manière mesurée et le sang veineux parvient à se répartir davantage dans les vaisseaux..

Si une personne augmente la charge sur le diaphragme, le liquide reste dans le foie et commence à éclater, affectant les nombreuses terminaisons nerveuses placées dans la capsule Glisson, qui recouvre l'organe d'une membrane dense. Pour cette raison, la douleur se produit, caractérisée par une intensité croissante. On constate que si avant de commencer à bouger activement, une personne mange des aliments gras, la nature de la douleur dans le foie devient plus agressive et peut s'accompagner de nausées.

Un traitement médicamenteux pour la douleur dans le foie due à un effort physique n'est pas prescrit. Le gastro-entérologue peut recommander au patient de changer d'activité pour une activité moins active ou de pratiquer des sports comme la natation et l'aérobic légère. Des exercices de respiration bien établis, qui en plus de contribuer à l'amélioration de l'approvisionnement en sang des organes, entraînent également les muscles du squelette abdominal, ce qui affecte également le foie.

Médicament

Il n'y a pas de médicaments totalement sûrs pour le foie, mais les conséquences négatives peuvent être réduites si vous suivez l'ordre de prise des médicaments, les dosages et les recommandations indiqués dans les annotations.

Des sensations lorsque le foie fait mal surviennent souvent pendant le traitement avec les groupes de médicaments suivants:

  • les anti-inflammatoires de la catégorie AINS;
  • antibiotiques prescrits pour l'automédication, sans tenir compte de la gravité de la maladie;
  • les antihypertenseurs, en particulier ceux à base d'hydralazine et de méthyldopa;
  • contraceptifs pris de façon incontrôlable et pendant une longue période;
  • antihistaminiques.

Plus un médicament des groupes ci-dessus est pris longtemps, plus la charge sur le foie est forte.Par conséquent, si un traitement à long terme est nécessaire, le médecin doit modifier périodiquement le schéma thérapeutique. La méthode d'introduction d'une substance dans le corps et son taux d'absorption sont d'une grande importance - plus tôt l'élément actif pénètre dans la circulation sanguine, plus l'effet est agressif.

S'étant accumulés dans un rapport critique, les éléments non détectés des médicaments ont un effet d'intoxication sur l'organe, provoquant l'apparition des douleurs suivantes dans le foie. Les symptômes accompagnant cette violation peuvent inclure les manifestations suivantes:

  • démangeaisons de la peau, éruption cutanée, rougeur;
  • maux de tête douloureux;
  • nausées et faiblesse générale;
  • constipation ou diarrhée;
  • douleur abdominale.

Lors de la prescription d'un traitement, il est nécessaire de prendre en compte des facteurs de risque, notamment: l'âge, les maladies antérieures, le sexe, le surpoids, le mode de vie, etc. la prise de tout médicament est compatible avec l'hépatologue.

Les conséquences d'une consommation excessive d'alcool

La consommation régulière d'alcool à haute teneur en alcool éthylique conduit au développement de graves pathologies chroniques de l'organe formant la bile. Cependant, dans certains cas, même un seul verre d'une boisson forte peut provoquer des douleurs dans le foie. Les symptômes de l'intolérance à l'alcool peuvent être différents - vomissements, nausées, diarrhée ou constipation. C'est pourquoi cela peut arriver:

  1. L'enzyme hépatique alcool déshydrogénase, conçue pour stimuler l'oxydation de l'alcool et des acétals entrant dans le corps, ne peut pas faire face à la charge, ce qui entraîne une augmentation de la motilité des organes.
  2. L'alcool éthylique tue les cellules hépatiques.
  3. Les médicaments conçus pour éliminer les effets d'une consommation excessive de produits alcoolisés affectent également négativement le foie et provoquent souvent un goût de bile dans la bouche et des douleurs douloureuses dans l'hypochondre.

Avec l'utilisation systématique d'alcool (la force de la boisson importe peu), la fonction neutralisante de la glande de sécrétion mixte s'atrophie progressivement. En conséquence, la toxicité de toutes les substances (drogues, aliments, alcool) pénétrant dans le foie augmente plusieurs fois. Cela contribue à l'accumulation de cellules graisseuses, à la perturbation de la circulation biliaire dans les canaux, à la mort des cellules des organes.

Les processus d'empoisonnement du corps avec de l'alcool se produisent sous une forme latente et ne deviennent apparents que lorsque la maladie passe à l'étape suivante et que les changements dans la structure du foie deviennent irréversibles..

Les signes de dysfonctionnement des organes sont plus prononcés si, lors de l'utilisation de boissons alcoolisées, une personne mange beaucoup d'aliments gras ou épicés. Sentant une douleur dans l'hypochondre droit, une personne doit immédiatement prendre l'un des médicaments du groupe hépatoprotecteur qui protège le foie de la destruction.

Hépatite aiguë

Que faire si cette maladie est diagnostiquée et que le foie fait mal? Quels sont les symptômes, comment traiter et comment se débarrasser de la maladie? L'hépatite est le nom collectif des maladies infectieuses aiguës et chroniques qui affectent la plus grande glande du corps..

Les formes aiguës d'hépatite sont de quatre types:

  1. Hépatite A. Les premières douleurs tiraillantes dans le foie avec ce type d'hépatite surviennent un mois après l'infection par le virus, puis une coloration ictérique de la peau apparaît, accompagnée d'une amélioration de l'état général. Un traitement complet de la maladie de Botkin n'est pas possible, mais avec un avis médical, la rechute peut être évitée.
  2. Hépatite B.L'apparition de la maladie se caractérise par des symptômes similaires à des infections respiratoires aiguës ou au surmenage, et seulement quelques jours plus tard, des symptômes spécifiques apparaissent: le foie fait mal, la pression se produit dans l'hypochondre droit, la peau jaunit, les selles et l'urine s'assombrissent. En cas de maladie grave, il existe un risque de développer une nécrose des tissus hépatiques, mais avec un traitement rapide, le pronostic de récupération est favorable.
  3. Hépatite D. La maladie se développe généralement contre l'hépatite B, mais les symptômes douloureux, ainsi que les conséquences des dommages aux organes, sont moins prononcés. Le pronostic de récupération est presque toujours positif..
  4. Hépatite E. La maladie dure en moyenne jusqu'à deux mois et s'accompagne d'une augmentation des symptômes - d'une sensation de fatigue générale et d'inconfort à une douleur aiguë dans l'hypochondre et la zone au-dessus du nombril. Dans cette forme d'hépatite, un traitement symptomatique est généralement prescrit, ce qui ne nécessite pas la présence du patient à l'hôpital. L'exception est les femmes enceintes qui souffrent très durement de cette maladie.

Si un type d’hépatite est détecté, le médecin prescrit un régime alimentaire qui exclut les aliments du régime alimentaire du patient qui exerce une pression sur le foie. La nomination du traitement est effectuée par un médecin spécialiste des maladies infectieuses et uniquement à la fin de toutes les procédures de diagnostic.

Cirrhose du foie

La cirrhose fait référence à une maladie hépatique sévère et évolutive dans laquelle les cellules de la glande sont transformées en tissus durs, comme le tissu cicatriciel. L'état atypique de l'organe est une conséquence de la plupart des maladies hépatiques chroniques pour lesquelles les soins médicaux nécessaires n'ont pas été fournis. Dans de rares cas, la cirrhose se développe comme une pathologie indépendante ou même pour des raisons qui ne peuvent pas être diagnostiquées.

Le foie fait mal. Comment comprendre que la cirrhose se développe? Habituellement, cette maladie se développe très rapidement, avec une accumulation rapide de symptômes:

  • température corporelle élevée;
  • une forte perte de force;
  • une augmentation notable de la cavité péritonéale due à des ballonnements du foie;
  • couleur de la peau ictérique;
  • saillie des veines sur les jambes de l'estomac;
  • retard d'attention.

En outre, avec le développement de la maladie, des douleurs hépatiques et des nausées se produisent. La vie d'une personne atteinte de cirrhose est pleine de limites. La moindre déviation d'un régime strict, d'un régime de repos ou de l'utilisation de médicaments spéciaux peut entraîner une rechute immédiate et la mort du patient.

Étant donné que le foie a une capacité unique à s'auto-réparer, les pronostics de la cirrhose sont optimistes, mais uniquement soumis à toutes les recommandations médicales. Dans les cas extrêmes, il est même possible de remplacer un organe gravement endommagé par un organe donneur, cependant, l'opération est effectuée avant que les fonctions de protection du corps ne se soient complètement épuisées. Dans les situations où le saignement de l'organe dépasse les normes autorisées, la chirurgie n'est pas effectuée.

Formations tumorales sur le foie

Les tumeurs hépatiques peuvent être bénignes ou malignes. Les néoplasmes bénins sont caractérisés par une évolution bénigne de la maladie avec une accumulation progressive de symptômes, de sorte que leur diagnostic peut être difficile. Les types suivants de structures atypiques d'un cours bénin sont distingués:

  1. Adénomes - néoplasie ronde résultant de l'épithélium glandulaire d'un organe.
  2. Hémangiomes - se produisent à la surface du tissu vasculaire.
  3. L'hyperplasie nodulaire est un processus oncologique de formation de nombreuses structures nodulaires dans le tissu épithélial.
  4. Formations kystiques - proviennent des tissus du canal cholédoque (canal cholédoque).

Comment une personne a-t-elle mal au foie avec des symptômes d'une tumeur bénigne? En règle générale, le diagnostic de néoplasie se produit même lorsque la tumeur a atteint une grande taille et a commencé à provoquer des désagréments sous forme de pression dans l'hypochondre, des nausées, des brûlures d'estomac. Dans ce cas, un traitement chirurgical est effectué pour éliminer les tissus atypiques..

La néoplasie maligne du foie, avec toute sa diversité, se caractérise par des symptômes similaires:

  • la température corporelle est maintenue à 38 0;
  • une personne perd son appétit, ressent une somnolence constante;
  • le foie gonfle et une vive douleur se fait sentir lors de la palpation.

Si le patient se plaint que son foie lui fait mal et que les symptômes indiquent la présence d'un néoplasme agressif, en plus des examens standard prescrits dans ce cas, ils effectuent un test pour les marqueurs tumoraux. Pour le traitement de la pathologie, des méthodes de rayonnement ionisant, de chimiothérapie ou d'intervention chirurgicale sont utilisées..

Cholécystite

La cholécystite chronique est un processus inflammatoire sur la vésicule biliaire qui dure plus de six mois et a un schéma d'écoulement caractéristique avec des périodes de rémissions et de rechutes. La forme chronique de la maladie est marquée par des douleurs sourdes et sourdes dans la zone sous le foie. Dans certains cas, des taches ictériques sur la peau et diverses perturbations du système digestif sont observées..

Quels sont les signes lorsque le foie souffre de cholécystite? La forme aiguë de la maladie, exprimée par une inflammation sévère de toutes les couches de la paroi de la vésicule biliaire, s'accompagne toujours de graves souffrances du patient. En règle générale, la douleur dans le foie donne dans le dos, dans le bras et l'épaule droite. Dans le même temps, une personne ressent des nausées, une pression sévère dans le péritoine et l'hypochondre, des vomissements sévères et de brusques sauts de température sont possibles.

Formes de cholécystite en fonction de la gravité des signes de la maladie:

  1. Forme légère - déterminée par insignifiante en termes de douleur saccadée qui ne dure pas plus de 20 minutes. L'état du patient s'aggrave jusqu'à 2 fois par an pendant 10 à 14 jours. D'autres organes, même pendant les rechutes, conservent complètement leur fonctionnalité.
  2. Une forme modérée - une douleur sourde dans le foie se manifeste assez clairement et l'état du patient pendant les attaques nécessite une analgésie. L'exacerbation de la maladie se produit 3 à 5 fois par an et dure environ un mois. Fonction hépatique partiellement altérée.
  3. Forme sévère - le patient éprouve des tourments presque continus, et même des périodes de rémission (pas plus de 2-3 mois par an) s'accompagnent de sensations douloureuses. Les attaques peuvent être répétées plusieurs fois par jour et ne sont supprimées qu'avec des analgésiques puissants. Développement possible de maladies concomitantes (pancréatite, pleurésie, pneumonie).

L'un des facteurs expliquant pourquoi le foie d'une personne souffre de cholécystite est considéré comme l'attitude complice du patient envers la culture alimentaire - consommation excessive d'aliments agressifs (épicés, salés, gras), de sodas, de bonbons. Tout d'abord, l'inconfort survient après avoir mangé de grands volumes d'aliments interdits, puis même à partir de portions microscopiques. Le traitement des patients est effectué dans un hôpital.

Cholélithiase

La formation de calculs dans la vésicule biliaire se produit lorsqu'un changement dans la composition du secret de la galle entraîne une stagnation et un épaississement du fluide en boue biliaire, avec sa cristallisation ultérieure. Le processus inflammatoire conduit à une violation de la motilité contractile de la vésicule biliaire, c'est pourquoi les pierres ne sont pas excrétées le long des voies biliaires, mais restent dans la cavité de la vessie. Ce processus est appelé cholélithiase ou cholélithiase..

Où le foie est-il douloureux en cas de maladie biliaire? L'apparition de la maladie ressemble à des crises de cholécystite aiguë qui surviennent périodiquement. Tout d'abord, une personne ressent une pression et une douleur paroxystique dans l'hypochondre droit, qui s'intensifie de manière ondulée et provoque une douleur intense pour le patient.

Le soulagement n'apporte au patient ni changement de position corporelle, ni repos complet. Cela se produit parce que le calcul, après s'être mis en mouvement, obstrue le canal biliaire et provoque un spasme aigu. Puisque l'écoulement de la bile dans ce cas s'arrête ou diminue au minimum, un excès de bilirubine (pigment jaune) se forme dans le sang, ce qui entraîne des taches sur la peau et les muqueuses avec un ictère.

Quels signes, lorsque le foie souffre de cholélithiase, peuvent former la base pour déterminer le diagnostic? Voici quelques symptômes supplémentaires:

  • couleur foncée de l'urine;
  • décoloration (décoloration) des matières fécales;
  • douleur aiguë à la palpation du foie.

La présence de calculs dans la vésicule biliaire est déterminée par échographie. Si la taille des pierres permet de les retirer naturellement des conduits, un traitement médicamenteux est prescrit au patient. Avec de grosses pierres, une décision est prise sur l'intervention chirurgicale.

Lésion hépatique

Les lésions hépatiques constituent une menace sérieuse pour la vie de la victime, résultant d'une perte de sang et de lésions d'organes. Classiquement, toutes les lésions hépatiques sont divisées en deux grands groupes, selon le type de dommage ouvert et fermé.

Les lésions hépatiques fermées ont la classification suivante:

  • selon le mécanisme de la blessure - cela comprend les coups à la paroi abdominale antérieure, la chute à plat et la compression de l'abdomen (compression);
  • par la nature de la blessure - défauts associés à la rupture de la capsule hépatique, aux hématomes sous-capsulaires ou aux blessures centrales;
  • selon le degré de lésion, il est tenu compte des cassures jusqu'à 20 mm de profondeur et des microfissures à la surface de l'organe, des déchirures s'étendant dans la profondeur de l'organe de moins de plus de la moitié, de nombreuses lésions avec dégradation du foie en unités fragmentaires, écrasement des sites hépatiques;
  • par la présence (ou l'absence) de lésions hépatiques intralobulaires - la localisation de la lésion est évaluée.
  • par la présence (ou l'absence) de violation des structures intrahépatiques - déterminer s'il y a des ruptures des voies biliaires ou des vaisseaux de l'organe.

Le diagnostic de lésions hépatiques fermées peut être difficile si le patient a un choc douloureux et d'autres dommages plus visibles au corps et aux organes internes. Pendant les premières heures après avoir subi une blessure, le patient peut ne pas ressentir d'inconfort sévère, mais la procédure de palpation lui est douloureusement transférée et la douleur est donnée à la main droite, sous la clavicule, dans le dos. Thérapie de traumatologie fermée immédiatement chirurgicale.

Les lésions des organes ouverts sont caractérisées par des saignements externes abondants (avec blessures par perforation) et une rupture de l'organe à un état fragmenté (avec une blessure par balle). La restauration complète de la fonctionnalité de l'organe n'est possible qu'en l'absence de dommages aux poumons adjacents, à la présence de dommages d'une faible profondeur et à un accès rapide à l'aide médicale.

En cas de lésions hépatiques ouvertes, une intervention chirurgicale d'urgence est indiquée, accompagnée d'une procédure de transfusion sanguine.

Colique hépatique

Les coliques hépatiques peuvent survenir en raison d'un grand nombre de violations de l'organe et de la présence de facteurs de vie indésirables:

  • obstruction des voies biliaires en raison de la structure atypique de l'organe ou en présence de calculs mobiles;
  • obstruction partielle des conduits avec un bouchon purulent ou un caillot de sang;
  • violation de la motilité musculaire dans l'hypochondre droit;
  • utilisation fréquente d'aliments agressifs et non digestibles;
  • l'abus d'alcool
  • stress et effort physique intense.

Comment comprendre que le foie fait mal à cause des coliques, et pas pour d'autres raisons? Les douleurs aux piqûres apparaissent fortement, le plus souvent lorsque le corps humain est dans un état calme. L'attaque peut être si forte qu'il devient difficile de respirer, tandis que la douleur diverge assez rapidement de l'hypochondre droit vers la région sous-clavière, l'estomac, sous l'omoplate droite. Sur une période de 40 à 60 minutes, les crampes s'intensifient et la douleur devient insupportable.

Les symptômes qui accompagnent les coliques hépatiques sont des nausées et des vomissements incontrôlés, après quoi il n'y a pas de soulagement. Entre le bâillonnement du patient inondé de sueur froide, il ressent une faiblesse, tremblant dans les membres. Une augmentation de la température ne se produit pas dans tous les cas de coliques, donc ce facteur n'est pas attribué aux principaux signes symptomatiques.

À la palpation, le médecin attire l'attention sur l'état de la paroi abdominale antérieure - le plus souvent, l'abdomen est fortement gonflé et une tonalité accrue est observée dans l'hypochondre droit. Le patient ressent de la douleur lors de la sensation.

Le traitement des coliques est prescrit symptomatique, conçu pour réduire les manifestations douloureuses. Mieux se sont décrits avec des douleurs dans le foie, "No-shpa", "Atropine." Si les injections ne conduisent pas à l'effet attendu, la novocaïne est injectée dans le foyer pathologique ou procède à un traitement plus sérieux.