E. coli - symptômes et traitement

Au cours d'une longue période de développement évolutif, une coexistence mutuellement bénéfique de divers systèmes s'est formée - microflore, micro-organismes et environnement.

Le résultat des processus évolutifs est - la population de tous les organes humains avec divers micro-organismes et bactéries.

Un digne représentant de ces bactéries est la bactérie intestinale en forme de bâtonnet - Escherichia coli. Version raccourcie - E. Coli, si infection.

caractéristiques générales

D'où vient E. coli et qu'est-ce que c'est? Escherichia est la principale flore aérobie de l'intestin humain. Il a obtenu son nom en l'honneur du découvreur - le pédiatre Escherich, qui a isolé le corps des intestins des enfants. Ils ressemblent à des lignes droites avec des extrémités arrondies de bâtons. Sur les frottis prélevés, au microscope, la localisation d'individus isolés ou appariés.

La température de développement optimale est de 37 degrés. À la suite de la fermentation des enzymes, les glucides sont décomposés en acide, ou acide et gaz. Ils poussent bien sur de simples milieux nutritifs. Ils provoquent de nombreuses maladies chez l'homme appelées Escherichiosis.

Pour certains habitants, le fait même de la présence d'une infection à coli dans le corps est alarmant. Et, entre E. Coli est impliqué dans la lutte contre les bactéries pathogènes qui pénètrent dans le tube digestif, favorise activement les processus métaboliques digestifs, est liée au développement des fonctions protectrices du système immunitaire.

Les populations microbiennes de l'organisme ont la propriété de s'autoréguler, procurant un équilibre écologique. Tout effet indésirable sur le corps humain provoque une réaction de la microflore. Sa quantité et sa qualité changent, ce qui entraîne un déséquilibre dans le corps.

À la suite de ces réactions, le système bactérien enzymatique est capable de cloner des souches d'E. Coli similaires et plus agressives qui provoquent des pathologies infectieuses - Escherichiosis:


  • entérite dans l'intestin (processus inflammatoires dans l'intestin grêle);
  • développement de colite (inflammation du côlon);
  • provoquer une diarrhée sécrétoire;
  • les dommages causés par les entérotoxines aux muqueuses du tractus gastro-intestinal provoquent des symptômes de diarrhée hémorragique;
  • processus inflammatoires dans le péritoine;
  • maladies urétrales;
  • pathologie pulmonaire;
  • processus inflammatoires dans la membrane vertébrale.

Facteur étiologique

La principale cause d'infection est une violation des normes d'hygiène.

Il existe deux types de transmission:


  1. 1) La vue sur l'eau est basée sur l'introduction d'une infection dans le corps par l'utilisation d'eau de mauvaise qualité ou non bouillie;
  2. 2) Voie alimentaire de transmission de l'infection due à l'ingestion d'aliments contaminés.
Les cas d'intoxication alimentaire ne sont pas rares. À la suite de la pénétration dans le tube digestif, non seulement une souche agressive d'Escherichia, mais aussi ses produits métaboliques qui produisent des acides organiques. Les produits contaminés par des toxines sont toxiques pour l'organisme..

Le facteur étiologique de l'hygiène est également soutenu par le fait que, lors du prélèvement d'un frottis sur une vygine, une bactérie intestinale en forme de bâtonnet est souvent détectée et une vaginose bactérienne est diagnostiquée. Des pertes vaginales foncées avec une odeur spécifique apparaissent.

Une voie directe vers le développement de la candidose. Cause:


  • sous-vêtements sales;
  • hygiène génitale inappropriée;
  • papier hygiénique de mauvaise qualité.
Pour la même raison, des manifestations fréquentes des processus inflammatoires urétraux chez les femmes se produisent - une conséquence de la présence de bacilles d'E. Coli dans les voies urinaires et, par conséquent, dans l'urine.

La localisation d'Escherichia dans la cavité urée provoque:


  • processus inflammatoire sévère;
  • dommages à la couche épithéliale supérieure;
  • la manifestation d'une douleur intense et d'une brûlure;
  • urination fréquente.

Symptômes d'Escherichia coli

La latence de l'infection peut durer jusqu'à une semaine. Pendant ce temps, les premiers symptômes d'infection à Escherichia coli peuvent ne pas apparaître.

La manifestation ultérieure est exprimée par des signes:


  • indigestion sous forme de diarrhée sévère;
  • vomissements verts;
  • fièvre et hyperthermie;
  • nausées et faiblesse périodiques;
  • une perte d'appétit
  • manifestations de traction de la douleur dans l'abdomen.
En raison d'un nettoyage intestinal spontané, le tableau clinique peut disparaître après quelques jours. Une infection adulte due à E. Coli ne nécessite pas d'intervention d'urgence. Une attention médicale immédiate est requise pour les enfants soupçonnés d'une infection colique, car la présence d'Escherichia chez les enfants est mortelle.

Variétés d'Escherichia coli

Le mécanisme d'action d'une bactérie intestinale dépend d'une souche particulière d'infection à coli. Certains peuvent être dans le corps sans conséquences, d'autres, plus agressifs, provoquent une forme aiguë ou chronique de diarrhée.

Cinq types d'E. Coli provoquent une infection intestinale:


  1. 1) Entérotoxinogène Escherichia coli - une conséquence de la libération d'entérotoxines par un grand nombre de bactéries qui adhèrent aux villosités à l'épithélium dans la partie inférieure de l'intestin grêle. Former de grandes colonies. La formation d'une toxine thermostable de faible poids moléculaire favorise la libération de liquide biologique sécrété par les cellules dans la lumière intestinale.
    Se manifestant par des vomissements, une gastro-entérite et une diarrhée sécrétoire.
  2. 2) E. coli entéropathogène espèce - cette espèce est la cause la plus probable de gastro-entérite chez les enfants. Une fois dans la couche supérieure de la muqueuse de l'intestin grêle, la bactérie détruit son épithélium et ses villosités intestinales, perturbant l'absorption de l'eau et des enzymes nutritives. Il se manifeste comme une forme grave de trouble intestinal, qui dure plus de deux semaines.
  3. 3) Enteroinvasive vue - (Shigella). Il se caractérise par une diarrhée aqueuse abondante, des douleurs intestinales et des selles sanglantes. En raison de la pénétration, de la reproduction et de la destruction des cellules épithéliales intestinales. Chez l'enfant, il perturbe l'équilibre électrolytique, ce qui menace le développement de la déshydratation.
  4. 4) Hémolytique type d'infection - le type d'infection le plus grave qui provoque l'inhibition des fonctions motrices de l'estomac et des intestins, jusqu'à la paralysie des muscles lisses de ces organes. Détruit rapidement la couche muqueuse du côlon, provoquant une diarrhée avec du sang (colite et colite hémorragique)
  5. 5) Entérohémorragique type d'Escherichia - a la capacité de pénétrer rapidement dans les cellules épithéliales, provoque leur mort, provoquant une colite hémorragique et une pathologie rénale.

Infections urétrales

La formation d'infections coliques uropathogènes est due à la microflore intestinale. Pénétrant dans l'urètre, puis dans l'uretère, les bactéries se multiplient intensément sur la partie transitoire de l'épithélium. Cela est facilité par diverses anomalies de nature anatomique ou physiologique qui interfèrent avec l'écoulement normal de l'urine..

Parmi les enfants de moins d'un an, les garçons sont touchés et les filles à la puberté. Le développement chez les filles est plus souvent associé au début de l'activité sexuelle. Les facteurs provoquants sont le manque d'hygiène et l'utilisation de la contraception mécanique..

E. Coli dans le sang

La pénétration de bactéries dans la circulation sanguine provoque une bactériémie. L'infection peut survenir en raison de l'invasion des bactéries et de la pénétration dans le sang à travers les parois de l'intestin, du tissu lymphoïde, du système respiratoire, lors de l'extraction dentaire et d'autres opérations.

Dans les maladies infectieuses, l'agent pathogène pénètre dans la circulation sanguine par le biais de blessures et de rayures sur la peau et la couche muqueuse interne.

Les manifestations cliniques chez les nouveau-nés sont exprimées:


  • violation du système de thermorégulation;
  • troubles psychopathologiques;
  • manifestation d'insuffisance respiratoire;
  • arrêt respiratoire dans un rêve;
  • vomissements, diarrhée et jaunisse;
  • augmentation et modification du tissu hépatique
  • troubles du sommeil.
Chez l'adulte, la bactériémie se manifeste:

  • hypotension artérielle;
  • crampes
  • violation de la diurèse

Inflammation de la moelle épinière

E. coli, assez souvent, est l'agent causal de la méningite chez les nouveau-nés, principalement chez les garçons nés de faible poids.

Le tableau clinique est exprimé:


  • manifestation de somnolence,
  • fièvres et vomissements;
  • diarrhée et jaunisse;
  • troubles neurologiques résiduels.

Traitement Escherichia coli

La présence d'E. Coli est confirmée sur la base d'un examen bactériologique des selles, vomissements, écoulement muqueux. Un test sanguin confirme ou réfute le développement de la septicémie.

Une solution liquide de réhydron et de sorbants est prescrite. Le respect des règles sanitaires, empêchant la multiplication des infections dans les aliments et l'eau, protègera de nombreuses personnes de la manifestation de l'escherichiosis.

Quel médecin dois-je contacter pour le traitement?

Si, après avoir lu l'article, vous supposez que vous présentez des symptômes caractéristiques de cette maladie, vous devriez consulter un thérapeute.

E. coli

Escherichia coli - un micro-organisme qui colonise les intestins de la plupart des mammifères à sang chaud (y compris les humains), maintenant l'équilibre de la microflore intestinale. Une bactérie à Gram négatif découverte au 19e siècle par le microbiologiste allemand Escherich, a reçu le nom en l'honneur du découvreur Escherichia coli.

Un groupe de maladies associées à Escherichia coli causées par des souches de bactéries pathogènes est appelé Escherichiosis. Agir comme la cause de la maladie des intestins, des reins et d'autres organes. Cela crée un certain nombre de problèmes dans le domaine de la digestion, le système génito-urinaire.

Caractéristiques générales du micro-organisme

E. coli est colonisé dans le corps humain après la naissance et reste toute la vie. La présence de souches non pathogènes dans l'intestin est la norme.

Dans l'intestin humain, une symbiose se produit avec une bactérie directement impliquée dans la synthèse des vitamines B et K. L'avantage de l'organisme bacille normal est de freiner la croissance de la flore intestinale conditionnellement pathogène (staphylocoque), aidant à éliminer les toxines du corps. Certaines souches sont utilisées comme probiotiques pour augmenter la défense immunitaire, traiter la diarrhée chez les nouveau-nés.

Normalement, E. coli colonise le gros intestin chez un enfant. Parfois, des souches pathogènes peuvent être détectées dans l'estomac. Bien que le micro-organisme soit un anaérobie facultatif, il est capable de persister dans le sol et l'eau. La bactérie vit dans l'environnement, se transmet par des mains non lavées, de l'eau contaminée. Par conséquent, il est important de faire des tests pour détecter la présence de contamination fécale. Un autre habitat est la zone urogénitale des hommes et des femmes.

Le genre Escherichia appartient à la famille des entérobactéries. Le plus grand groupe de variétés de micro-organismes est bénéfique pour le corps. Certaines souches sont de nature pathogène - un certain nombre d'intoxications alimentaires graves, des infections urogénitales apparaissent. Dans les conditions d'immunodéficience sévère, lorsque E. coli s'est propagé dans tout le corps, il peut conduire au développement d'une méningite, d'une septicémie.

Types d'escherichiose intestinale

Il existe plus de 100 souches de micro-organismes pathogènes qui peuvent provoquer le développement d'infections intestinales. 4 variétés d'agents pathogènes de l'escherichiosis intestinale ont été distinguées. Chacun des micro-organismes produit sa propre variété de toxines entérotropes, qui provoquent des maladies graves qui ont des conséquences désagréables pour le corps. Les symptômes et le traitement des groupes ont des caractéristiques distinctives qui déterminent le type d'agent pathogène.

  1. Les cellules d'E. Coli s'attachent aux cellules épithéliales du gros intestin, commencent à s'y multiplier intensément. Cela conduit à une perturbation des intestins.
  2. Une accumulation de liquide et d'électrolytes est libérée dans la lumière intestinale, qui n'a pas le temps d'être absorbée. Parce qu'une personne a des selles molles.
  3. Certaines escherichioses produisent une toxine. En plus des symptômes de la diarrhée, la destruction des vaisseaux de la muqueuse se produit, une colite hémorragique se développe. Peut-être le développement d'une nécrose des parois du gros intestin à l'emplacement du pathogène. Un symptôme clinique est des selles molles avec des impuretés de sang et de mucus. Si E. coli pénètre dans la cavité abdominale, une péritonite peut se développer.
  4. Si la propagation se produit dans la circulation sanguine, des abcès purulents des organes internes peuvent se développer.
  5. E. coli provoque souvent des infections des voies urinaires.
  6. Se produit souvent dans les organes génitaux féminins - conduit à un processus inflammatoire dans l'utérus, les ovaires.
  7. Pas moins souvent, une inflammation des organes de la sphère génito-urinaire masculine se développe.
  8. La variété hémolytique d'Escherichia coli entraîne des lésions sévères chez les nouveau-nés, les personnes âgées.

Parfois, l'escherichiosis se présente sous la forme d'un portage sans symptômes.

Le mécanisme de transmission d'E. Coli est fécal-oral. L'agent causal de l'escherichiosis - Escherichia coli pathogène - pénètre dans la cavité buccale des mains sales, à travers les légumes et les fruits non lavés. La pénétration d'un micro-organisme avec de la viande, du poisson à feu doux est possible. Le porteur d'Escherichia coli peut être le bétail domestique, le petit bétail, élevé pour la viande, les produits laitiers. Transmission possible du pathogène dans le lait par l'eau contaminée.

Vous pouvez tuer l'agent pathogène en faisant bouillir.

Clinique d'escherichiosis intestinale

La période d'incubation de l'escherichiosis dure 2-3 jours. À la fin, le tableau clinique se développe. Les signes cliniques d'E. Coli dépendent du groupe d'agents pathogènes.

Escherichiosis entéropathogène

Infection intestinale aiguë causée par un bacille entéropathogène. Souvent, la maladie affecte les nouveau-nés, les bébés de la naissance à un an. Une manifestation clinique fréquente est des vomissements, des selles molles fréquentes. Le bébé commence souvent à cracher, refuse de manger. Le sommeil de l'enfant est perturbé, il devient agité. La maladie se poursuit sous une forme prolongée sans intensité.

Infection de souches entérotoxinogènes

Ce type de lésion d'E. Coli ressemble à une image d'intoxication alimentaire. Caractéristiques distinctives - diarrhée sévère et fréquente, vomissements, douleurs abdominales, nausées. La maladie affecte les adultes, les enfants de tous âges. Souvent vu par les voyageurs.

Escherichiosis causée par des souches entéro-invasives

La forme clinique de la maladie est similaire à la clinique de la dysenterie. L'agent causal pénètre dans la lumière du gros intestin, se fixe aux cellules épithéliales. Ensuite, il y a la destruction des cellules épithéliales sous l'influence d'un micro-organisme pathogène, une altération des fonctions intestinales dans les sections distales. Par des dommages dans les cellules épithéliales, les toxines bactériennes s'écoulent dans la circulation sanguine. La symptomatologie de la maladie se traduit par des symptômes aigus d'intoxication. Les selles du patient deviennent liquides, aqueuses. Souvent, dans les selles apparaît du sang, des impuretés de mucus. Des douleurs spastiques et tirantes se développent dans le bas de l'abdomen.

Hémolysant les maladies à E. coli

Les toxines produites par ce type endommagent les vaisseaux de la muqueuse du côlon. Une image de la colite hémorragique aiguë se développe. Des caillots de fibrine et de globules rouges se déposent sur les parois du côlon. Dans certains cas, la formation de foyers de nécrose se produit. Le pathogène peut pénétrer dans la cavité abdominale, développer une péritonite diffuse ou limitée.

Clinique de lésion hémolytique d'Escherichia coli

L'hémolisation d'Escherichia coli affecte les personnes présentant une diminution prononcée des défenses immunitaires de l'organisme - les nouveau-nés, en particulier les bébés prématurés. Chez l'adulte, un bacille hémolytique se développe souvent à un âge avancé. La maladie affecte les femmes après l'accouchement. La pénétration des toxines de l'agent pathogène dans la circulation sanguine entraîne une violation de la microcirculation. C'est ainsi que la formation du syndrome hémolytique et urémique.

  1. L'apparition de la maladie est aiguë. Les symptômes d'intoxication sont fortement exprimés. Des veines ou des caillots sanguins apparaissent dans les selles.
  2. La destruction massive par les toxines d'E. Coli des cellules endothéliales conduit au développement d'un syndrome sévère - la coagulation intravasculaire disséminée. Le syndrome se manifeste par un collage pathologique des plaquettes. La pâleur de la peau s'accompagne d'hémorragie. La maladie représente une menace pour la vie du patient..
  3. Les tubules rénaux et les glomérules sont affectés. L'ischémie se produit dans les vaisseaux des glomérules rénaux, dépôt de fibrine. À la suite de la nécrose glomérulaire, le tableau clinique de l'insuffisance rénale aiguë se développe. La quantité d'urine excrétée par les reins diminue fortement, l'anurie s'installe.
  4. En raison des dommages causés par les toxines à E. coli hémolysant des globules rouges, un type spécial d'ictère hémolytique se développe. Symptomatiquement exprimé en colorant la peau de couleur jaune citron..

Avec une approche appropriée et opportune du traitement, la plupart des patients parviennent à rétablir une fonction rénale normale. Dans un quart des cas, une défaillance multiviscérale se développe. La condition n'est pratiquement pas guérie, entraînant la mort. La moitié des patients développent un œdème cérébral. Dans l'analyse de l'urine, une quantité importante de protéines, les globules rouges, est détectée. L'anémie se développe dans le sang - la quantité d'hémoglobine, les globules rouges diminuent.

Caractéristiques de l'escherichiosis dans l'enfance

Chez les enfants, E. coli provoque des lésions infectieuses de gravité variable. Des manifestations graves de la maladie surviennent chez les enfants de la première année de vie qui sont nés prématurément et avec un poids insuffisant. Un enfant peut être infecté par E. coli à la fois d'un adulte malade et d'un porteur qui n'a pas de manifestations cliniques.

L'apparition de la maladie chez les enfants est aiguë. La température corporelle augmente rapidement, des vomissements indomptables fréquents et des selles molles se développent. Les excréments du patient acquièrent une teinte orange vif.

Les déchets toxiques d'Escherichia coli pénètrent les parois des cellules épithéliales endommagées dans le sang et entraînent le développement d'une toxicose chez l'enfant. L'acidose sanguine se développe rapidement. Dans un contexte de vomissements intenses et de diarrhée, le tableau clinique de l'enfant de la déshydratation s'accumule rapidement. L'évolution prolongée de la maladie conduit au développement d'une entérite ulcéreuse chronique ou d'une entérocolite.

Les bébés de faible poids et les bébés nés prématurément souffrent souvent d'E. Coli sous forme de complications septiques. L'agent causal est transporté par le sang et dans tout le corps de l'enfant, des foyers d'infection purulente se forment. Il y a souvent le développement d'une pneumose intestinale, ainsi que d'une pneumonie. La toxicose et la déshydratation grave entraînent la mort.

L'infection du bébé peut survenir lors de l'accouchement lors du passage par le canal génital d'une mère infectée. Dans ce cas, une méningite purulente se développe souvent..

Détection d'Escherichia coli dans l'urine

Si une personne ne respecte pas les règles d'hygiène personnelle, elle présente un risque accru d'E. Coli dans ses urines. Ce micro-organisme a la capacité d'adhérer aux cellules épithéliales des voies urinaires. En urinant, l'agent pathogène n'est pas lavé. Pour recueillir un test d'urine pour la présence d'Escherichia en elle, une clôture est réalisée à l'aide d'un cathéter urinaire.

La détection d'E. Coli dans l'urine n'est pas encore le signe d'une maladie infectieuse. Le diagnostic ne peut être posé que si la présence d'un agent pathogène dans l'urine est accompagnée de symptômes cliniques.

Détection d'E. Coli dans les frottis vaginaux

L'apparition d'E. Coli dans un frottis est causée par une violation des règles d'hygiène personnelle les plus simples, ainsi que par le port de sous-vêtements serrés. Souvent, la cause de son apparence est le sexe non protégé.

Chez la femme, l'infection par des souches pathogènes d'Escherichia coli conduit au développement de maladies inflammatoires chroniques des organes génitaux internes. E. coli dans un frottis chez la femme s'accompagne de symptômes cliniques ou se présente sous forme de portage. Dans le même temps, le support est capable de libérer le micro-organisme dans l'environnement et de faciliter sa distribution.

Il est possible de détecter Escherichia en gynécologie en prélevant un frottis ou un grattage du col de l'utérus ou des parois de l'urètre. La microscopie d'un frottis vaginal révèle à la fois la présence et la quantité d'Escherichia coli et des signes indirects d'inflammation - épithélium desquamé et globules blancs. Une réaction inflammatoire se manifeste par la présence dans le champ de vision de 10 à 15 leucocytes. La gravité de l'inflammation dépend du nombre de colonies du pathogène détectées dans les cultures de la flore. Les pertes vaginales avec Escherichia coli sont muqueuses ou purulentes.

Principes de traitement

Le diagnostic des souches d'Escherichia pathogènes est compliqué par le fait que le matériel biologique possède un grand nombre de cellules normales non pathogènes. Souvent, une colonie de bacilles normaux et pathogènes se ressemble. La façon de traiter E. coli dans un cas particulier dépendra des résultats d'une étude bactériologique.

Le traitement des maladies causées par divers types d'Escherichia repose principalement sur des médicaments antibactériens. Escherichia est le plus sensible aux médicaments du groupe des fluoroquinolones et des aminoglycosides. L'effet dans le cas où ils ont trouvé Escherichia coli, donne une thérapie tout en prenant de l'amoxicilline. Le médicament est pris par voie orale et administré par voie parentérale. La décision concernant l'antibiotique le mieux prescrit doit être prise sur la base d'une culture de sensibilité..

Des bactériophages spécifiques ont un effet thérapeutique efficace. Ce sont des souches spéciales de virus qui détruisent l'agent causal de l'escherichiosis et guérissent ainsi rapidement Escherichia coli.

La lutte contre les mécanismes pathogéniques de l'escherichiosis consiste en des mesures visant à éliminer l'intoxication et à reconstituer le volume de liquide perdu par l'organisme. En plus de l'eau, les minéraux doivent également être reconstitués. De plus, une reconstitution intensive des fluides guérira les symptômes d'intoxication..

Symptomatiquement, le patient doit éliminer la douleur et combattre les phénomènes de dyspepsie. Souvent, les parents d'enfants malades demandent s'il est possible de donner à leur enfant des analgésiques. Il n'est pas recommandé de le faire jusqu'à ce que le médecin l'ait examiné, afin de ne pas tacher le tableau clinique et de ne pas compliquer le diagnostic. De plus, après un traitement, reconstituer la microflore intestinale normale avec des probiotiques et maintenir un processus digestif normal en utilisant des enzymes digestives.

Vous pouvez rapidement vous débarrasser d'E. Coli et d'une décoction de camomille de pharmacie. Elle tue parfaitement la maladie. À la maison, utilisez une décoction pour boire ou pour un usage externe - douches vaginales, lavage, etc. Convient à l'ingestion est une herbe faite sous forme de thé.

Les symptômes et le traitement chez l'adulte dépendent de la forme clinique du processus pathologique et de la gravité de la maladie. Il n'est pas recommandé d'essayer de traiter vous-même l'escherichiosis - cela peut entraîner un processus chronique et le développement de complications.

La prévention des maladies consiste à respecter les règles d'hygiène personnelle et à bien laver les légumes et les fruits avant de manger. Chauffer la viande et les produits laitiers.

E. coli - symptômes et traitement

E. coli est une variété infectieuse de bactéries en forme de bâtonnets, et les symptômes peuvent ne pas toujours apparaître immédiatement. Le micro-organisme est capable de vivre, de se multiplier en l'absence totale d'oxygène direct.

Certaines variétés de bâtons provoquent de graves maladies. D'autres sont conçus pour protéger le corps humain contre les germes et les infections..

E. coli - principaux symptômes

Les signes d'une infection intestinale classique à E. coli se développent généralement trois ou quatre jours après l'exposition aux bactéries. Les patients rapportent une diarrhée aqueuse, une déshydratation, des crampes abdominales, une douleur ou une sensibilité accrue de l'abdomen.

Des nausées et des vomissements ne sont observés que chez certaines personnes. La fièvre est généralement associée à une diarrhée sanglante et à une déshydratation. La muqueuse intestinale est considérablement enflammée.

Les patients atteints de cholécystite ou de cholangite à Escherichia se plaignent de douleurs dans le quadrant supérieur droit de l'abdomen, de fièvre et d'ictère. Dans les cas graves, une hypotension et des troubles neuropsychiatriques se développent également..

Vous ne pouvez vous débarrasser de ces signes de la maladie que sous la supervision complète d'un médecin. La cholécystite se manifeste par de la fièvre (> 39 ° C), des frissons et peut être compliquée par un abcès du foie.

Les patients atteints d'abcès abdominaux causés par Escherichia coli peuvent avoir une température corporelle élevée. L'éventail des manifestations cliniques varie des résultats d'examens abdominaux non spécifiques au choc septique sévère..

Les personnes atteintes de pneumonie à Escherichia ont généralement de la fièvre, un essoufflement, une augmentation de la fréquence respiratoire, une augmentation des expectorations dans les bronches.

Quelle est cette pathologie?

Les bactéries Escherichia coli vivent généralement dans les intestins des personnes et des animaux en bonne santé. Ils font partie de la microflore normale, le principal habitant facultatif du côlon.

Le genre des micro-organismes doit son nom à Theodor Escherich, le médecin qui a décrit pour la première fois E. coli. Les bactéries sont des bacilles à Gram négatif qui existent individuellement ou en paires.

E. coli sont des anaérobies facultatifs avec un type de métabolisme qui est à la fois enzymatique (fermentation en l'absence d'oxygène) et oxydatif. Ils n'ont pas la capacité de se déplacer ou sont mobiles en raison de la présence de flagelles.

La plupart des espèces (sérotypes, souches) sont inoffensives ou provoquent une diarrhée relativement courte. Mais certaines sous-espèces agressives, comme E. Coli O157: H7, peuvent provoquer de graves crampes abdominales, des selles sanguinolentes et des vomissements..

Ces micro-organismes sont l'une des causes les plus courantes de nombreuses infections bactériennes courantes, notamment la cholécystite, la bactériémie, la cholangite, les infections des voies urinaires et la diarrhée du voyageur, ainsi que d'autres infections cliniques telles que la méningite néonatale et la pneumonie..

Traitement efficace - comment se débarrasser d'E. Coli

Comment se débarrasser d'E. Coli? Le montant des soins médicaux dépend de la gravité de l'infection. En plus des antibiotiques, des soins de soutien doivent être fournis: reconstitution de la perte de liquide, oxygénation adéquate (traitement d'Escherichia coli avec de l'oxygène) et soutien de la pression artérielle, si nécessaire. Le traitement chirurgical peut être effectué chez les patients présentant un abcès abdominal, une cholécystite ou une cholangite.

La méningite nécessite des antibiotiques tels que les céphalosporines de troisième génération (par exemple, la ceftriaxone).

Avec la pneumonie d'Escherichia, un soutien respiratoire (fourniture d'un mélange d'oxygène humidifié) et des médicaments antibactériens (fluoroquinolones) sont nécessaires.

La cholécystite et la cholangite nécessitent des antibiotiques tels que les céphalosporines de troisième génération. Pour un abcès intra-abdominal, les agents antimicrobiens doivent également inclure: l'ampicilline et le sulbactam ou la céfoxitine. Dans les infections graves, la pipéracilline tazobactam, l'imipénème-cilastatine ou le méropénème peuvent être utilisés..

Les infections intestinales à Escherichia nécessitent une thérapie de remplacement - l'introduction de liquide parentéral avec des solutions contenant les électrolytes nécessaires. Les antibiotiques comprennent la doxycycline, le triméthoprime, les fluoroquinolones et la rifaximine. Ils réduisent la durée de la diarrhée de 24 à 36 heures.

Les patients atteints de maladies concomitantes (par exemple, le diabète) doivent suivre une cure de lévofloxacine ou d'aztréonam pendant 7 à 14 jours..

Comment le virus se transmet-il?

Comment se transmet E. coli? Parmi de nombreuses souches d'Escherichia, seul le sérotype O157: H7 produit une toxine puissante qui endommage la muqueuse intestinale, ce qui peut provoquer une diarrhée sanglante. L'infection se développe lorsque les bactéries sont avalées et, pour cela, un petit nombre de micro-organismes suffit.

La façon la plus courante d'obtenir Escherichia coli est de manger des aliments contaminés:

  1. Le bœuf haché. Lorsque les bovins sont tués et transformés, les bactéries des intestins peuvent pénétrer dans la viande.
  2. Lait non pasteurisé. Les micro-organismes présents sur le pis ou sur l'équipement de traite peuvent être trouvés dans le lait cru.
  3. Produits frais. Les fermes d'élevage peuvent polluer les champs où les légumes et les fruits sont cultivés. Les épinards et la salade sont particulièrement courants.

Les excréments des humains et des animaux peuvent polluer les eaux de surface et de surface, y compris les ruisseaux, les rivières, les lacs et l'eau utilisée pour l'irrigation des cultures. Par conséquent, la maladie se transmet assez facilement.

Certaines personnes sont également infectées après avoir nagé dans des piscines ou des lacs contaminés par des matières fécales. Les bactéries peuvent être facilement transmises d'une personne à l'autre, surtout si l'hygiène personnelle n'est pas respectée. Cela est extrêmement vrai dans les familles avec de jeunes enfants..

Comment est l'analyse

Le diagnostic final est basé sur l'isolement du micro-organisme dans le laboratoire bactériologique des biofluides du patient. Ces derniers peuvent être des matières fécales, du sang, de l'urine, des expectorations ou d'autres fluides, tels que les céphalorachidies, les voies biliaires et péritonéales. L'échantillon de selles le plus souvent examiné.

Les résultats de la coloration de Gram déterminent si le micro-organisme est gram-négatif, mais les bactéries elles-mêmes ne diffèrent pas des autres bacilles gram-négatifs aérobies qui provoquent des maladies infectieuses similaires. E. coli pousse bien sur des milieux de culture couramment utilisés, comme la gélose au sang.

L'analyse d'Escherichia coli aidera à déterminer avec précision le diagnostic.

Bactéries intestinales

Ces micro-organismes vivent généralement dans la lumière du tractus gastro-intestinal des humains et des animaux. La plupart des bactéries de cette espèce sont inoffensives et constituent en fait une partie importante d'un intestin humain sain..

Cependant, certains sérotypes sont pathogènes - cela signifie qu'ils peuvent provoquer des troubles, tels que la diarrhée ou des maladies d'autres organes du tractus gastro-intestinal.

Escherichia se compose d'un groupe diversifié de bactéries.

Les souches pathogènes sont divisées en six sous-types, associés à la diarrhée et appelés collectivement bactéries induisant la diarrhée:

  1. Produisant des shig-toxines (STEC) - peuvent également être appelés micro-organismes producteurs de vérocytoxine (VTEC) ou entérohémorragiques (EHEC). Ils sont le type de bactérie le plus courant qui provoque une intoxication alimentaire..
  2. Entérotoxinogène (ETEC).
  3. Entéropathogène (EPEC).
  4. Agrégat entérique (EAEC).
  5. Entéroinvasive (EIEC).
  6. Dépendant de la diffusion (DAEC).

Les bactéries Escherichia coli se trouvent souvent dans les environnements domestiques.

L'apparition du pathogène dans la prostate chez l'homme

La défaite du système urogénital se manifeste souvent sous forme de fièvre subfébrile et de dysurie. Les troubles de la miction chez les hommes se caractérisent par leur fréquence et leur douleur accrues.

Les patients atteints de prostatite aiguë à Escherichia ou d'abcès de la prostate se plaignent de frissons, de fièvre soudaine (> 39 ° C) et de douleurs dans le périnée ou le dos. Sensible au toucher, gonflée, compactée et la prostate chaude est palpée.

La prostatite aiguë se manifeste également sous la forme d'une dysurie, d'une miction urgente et fréquente. Certaines personnes peuvent souffrir de myalgie, de rétention urinaire, de malaise et d'arthralgie. Si le patient ne répond pas aux antibiotiques, il peut y avoir un abcès des glandes, qui peut être détecté à l'aide de diverses études.

Comment traiter Escherichia coli dans la prostate? Le traitement consiste en un drainage chirurgical ou cutané ouvert. Les patients atteints d'abcès de la prostate causé par Escherichia coli ont une température élevée, malgré une antibiothérapie adéquate et la mobilité de la glande pendant l'examen rectal.

Les patients atteints de pyélonéphrite bactérienne concomitante présentent des douleurs localisées sur le côté ou le bas du dos, de la fièvre (> 39 ° C) et une dysurie.

La condition peut être compliquée par un abcès nécrosant qui ne répond pas aux antibiotiques. Les patients atteints de diabète ou d'obstruction urinaire peuvent développer une bactériémie et une septicémie. La maladie des voies digestives n'est pas moins dangereuse.

Manifestations chez les enfants

Les manifestations de l'infection à Escherichia coli peuvent être mineures et non spécifiques chez les nourrissons et les jeunes enfants. Même chez les enfants plus âgés, les symptômes peuvent être similaires aux signes de maladies virales courantes, conduisant à un diagnostic erroné ou retardé..

Un historique détaillé de la maladie, y compris des informations sur une infection antérieure des voies urinaires d'Escherichia, peut aider à poursuivre les recherches diagnostiques..

Les enfants d'âge moyen atteints d'entérite bactérienne peuvent souffrir de fièvre, de vomissements, de douleurs abdominales ou de diarrhée avec ou sans sang et mucus. La constipation prédispose un enfant à une infection des voies urinaires et peut compliquer le traitement. En cas de maladie diarrhéique, il convient de prêter attention à la fréquence des selles au cours des 12 à 24 dernières heures, à l'apparence (par exemple lâche, liquide) et à la présence de sang ou de mucus.

Des symptômes particuliers sont affectés par une variété de bactéries:

  1. La diarrhée entérotoxinogène est aqueuse sans sang, muqueuses ni leucocytes fécaux. Légère à sévère.
  2. La maladie entérohémorragique se manifeste par un simple trouble des selles jusqu'à une colite hémorragique, souvent accompagnée de crampes abdominales et de vomissements. La fièvre est présente dans environ un tiers des cas..

Ces agents pathogènes sont des bactéries pathogènes..

Si un enfant ressent des douleurs abdominales, il est nécessaire d'évaluer leurs caractéristiques possibles:

  • lieu de l'événement;
  • discontinuité
  • durée
  • gravité et caractère;
  • facteurs d'amélioration et d'affaiblissement.

Les nouveau-nés et les nourrissons atteints d'une infection des voies urinaires à Escherichia, d'une bactériémie ou d'une septicémie peuvent présenter les symptômes suivants:

  • apnée;
  • léthargie;
  • hypothermie;
  • jaunisse;
  • fièvre;
  • mauvaise nutrition;
  • la diarrhée;
  • irritabilité;
  • vomissement
  • détresse respiratoire;
  • anxiété.

La méningite chez les nouveau-nés causée par Escherichia coli peut survenir sans signes évidents de lésions du système nerveux central. Il y a souvent une léthargie ou des symptômes neurologiques anormaux et des crises d'apnée périodiques.

Les bébés de moins de 4 semaines souffrent d'irritabilité, de léthargie (léthargie), de vomissements, de manque d'appétit et de crampes. Chez les enfants de plus de 4 mois, le cou est raide, les fontanelles tendues et la fièvre. Les adolescents développent des maux de tête, des vomissements, de la confusion, de la léthargie, des crampes et de la fièvre.

Quelle est la maladie dangereuse?

La plupart des souches d'E. Coli sont inoffensives, mais le sous-type O157: H7 est une exception clé car ce sérotype provoque une diarrhée sévère, entraînant des lésions rénales et d'autres complications graves, y compris la mort.

Les bactéries sont sensibles aux personnes de tous les groupes d'âge; cependant, les personnes immunodéprimées, les personnes âgées et les jeunes enfants sont plus à risque. Le corps des femmes enceintes est particulièrement sensible. La baguette affecte les organes internes de la future mère, ce qui est dangereux pour elle et le bébé à naître.

Par conséquent, en gynécologie, de nombreuses méthodes visent à identifier l'agent pathogène. Par conséquent, il est nécessaire de traiter la maladie sous la supervision d'un médecin, il n'est pas recommandé de choisir vous-même les médicaments.

Qu'est-ce que Escherichia coli - causes de détection dans l'urine, inoculation sur la flore et le frottis, symptômes et traitement

Dans les intestins des animaux à sang chaud, il y a des bâtons inoffensifs qui sont très bénéfiques pour le porteur. Ils aident à synthétiser les vitamines B et K.Cependant, E. coli provoque une intoxication alimentaire d'une personne, des maladies du système génito-urinaire se produisent et peuvent entraîner la mort de l'enfant.Par conséquent, les symptômes, les causes, le diagnostic et le traitement sont discutés plus en détail..

Qu'est-ce que E. coli

L'infection est un type de bactérie en forme de bâtonnet qui appartient au groupe de celles qui vivent et se multiplient en l'absence d'oxygène direct. Ils ont de nombreuses souches qui se trouvent dans la microflore des intestins des gens, aident à se débarrasser des microbes nocifs et à synthétiser les vitamines. Certaines variétés de bâtons peuvent provoquer:

  • empoisonnement;
  • colibacillose;
  • dysbiose intestinale;
  • colpite;
  • prostatite;
  • inflammation des voies génito-urinaires, cystite;
  • méningite chez les nouveau-nés.

Dans de rares cas, les maladies inflammatoires peuvent entraîner des complications:

Comment se transmet

La maladie est transmise par voie fécale-orale. Des mains sales, une mauvaise hygiène lors de la cuisson, des fruits et légumes non lavés, de l'eau contaminée ou de la viande non rôtie (insuffisamment cuite) peuvent en être la cause. Le bétail peut être un porteur, qui est cultivé pour produire du lait et de la viande. Les animaux peuvent transporter des bactéries ou les libérer dans l'environnement par les excréments.

Il existe deux types d'infection intestinale - non pathogène et pathogène. Les premiers vivent dans le corps humain, le protégeant des germes et des infections. Les seconds provoquent diverses infections et maladies intestinales. On distingue les variétés pathogènes suivantes:

  • Entéropathogènes, provoquent des maladies inflammatoires et infectieuses de l'intestin grêle chez les bébés. Dans ce cas, la température augmente, des selles molles et des vomissements sont observés.
  • Les entéroinvasives se manifestent par une intoxication alimentaire aiguë, qui rappelle la dysenterie.
  • Entérotoxinogène caractérisé par une diarrhée aiguë.
  • L'entérohémorragie peut développer une colite et une augmentation du syndrome urémique chez un enfant.

Symptômes

Avec la dysbiose intestinale, divers symptômes sont observés. Ils sont similaires chez les femmes, les hommes et les enfants, il n'est donc pas difficile de les déterminer. On observe de la constipation, de la diarrhée, des nausées, des ballonnements, des douleurs abdominales, des vomissements. Chez les patients, les excréments changent leur odeur en désagréable, ce qui se produit dans la cavité buccale. Fatigue, faiblesse, somnolence ou vice versa, une insomnie apparaît, un manque d'appétit.

Chez les femmes

Avec une maladie chez la femme, l'infection peut pénétrer par le vagin ou l'urètre, provoquer une urétrite et une colite. Si elle ne peut pas être guérie à temps, la souche reste dans les voies génitales et l'urètre. Le bâton est attaché à la muqueuse, n'est pas lavé pendant la miction (même si le flux est fort) ou les pertes vaginales. Si elle y reste, elle monte au bout d'un moment vers les organes des systèmes urinaire et reproducteur. Là, il peut se développer, provoquant des maladies inflammatoires ou chroniques, telles que:

Les symptômes suivants se produisent:

  • brûlure dans le vagin;
  • écoulement abondant avec une odeur âcre désagréable;
  • génitales ou démangeaisons.

Chez l'homme

Chez l'homme, la baguette pénètre dans l'urètre après un rapport sexuel anal sans préservatif ou lors d'un rapport vaginal avec une femme infectée. Il pénètre à travers l'urètre vers d'autres organes du système génito-urinaire, en urinant, il n'est pas lavé, mais est fixé sur la muqueuse. Les symptômes provoqués par la baguette sont les suivants:

  • vomissements avec des impuretés vertes;
  • diarrhée sévère;
  • inconfort dans l'abdomen;
  • fièvre;
  • perte d'appétit;
  • faiblesse générale;
  • la nausée.

Chez les enfants

L'infection est dangereuse pour les nourrissons, les enfants de plus de 12 ans: la baguette les infecte avec un faible poids corporel. La souche est transmise par des adultes malades ou porteurs du pathogène, peut atteindre le bébé lors de l'accouchement. Dans ce cas, l'infection a tendance à uriner, se fixant sur la muqueuse. Avec cette maladie, les symptômes suivants sont observés:

  • chaleur;
  • diarrhée aqueuse jaune-orange;
  • perte de poids;
  • déshydratation du corps;
  • diarrhée avec beaucoup d'eau;
  • vomissement
  • l'apparition de foyers purulents;
  • immunité diminuée;
  • tabouret fétide.

Raisons de l'apparence

Les vaches et les chèvres peuvent être porteuses de souches pathogènes qui se manifestent par les symptômes ci-dessus. Les causes de reproduction parmi peuvent être:

  • fruits et légumes non lavés;
  • mains non lavées (violation des règles d'hygiène lors de la cuisson);
  • utilisation d'eaux usées ou contaminées pour l'irrigation ou la boisson;
  • consommation de viande de porc ou de mouton légèrement rôtie;
  • lait non bouilli.

Que signifie la détection d'E. Coli dans diverses analyses?

Il est important de savoir ce que signifie la présence d'un micro-organisme (Escherichia coli) dans certains fluides ou sécrétions. Considérez les principaux signes d'un organisme pathogène, les conséquences et les causes de la reproduction. S'il y a des bâtons dans l'urine ou un frottis, la maladie peut être enregistrée comme une pathologie des voies urinaires et des reins. Il est recommandé de consulter un médecin avec les premiers symptômes de la maladie..

Dans l'urine

La présence de bâtons dans l'urine peut apparaître si les règles d'hygiène ne sont pas suivies, rapports sexuels anaux non protégés. Il adhère aux cellules épithéliales des voies urinaires, ne se lave pas. L'analyse est effectuée comme suit: on prélève de l'urine qui est recueillie lors du cathétérisme de la vessie. Si les symptômes du patient coïncident avec une pyélonéphrite aiguë, 1 ml d'urine fraîche contient environ 104 bâtons dans le liquide.

Dans un frottis chez les femmes

Si l'hygiène n'est pas observée, le port de sous-vêtements serrés ou synthétiques ou les rapports vaginaux-anaux non protégés, des bâtons peuvent apparaître et se multiplier dans les organes génitaux. Chez les hommes, cela conduit à une inflammation des testicules et de ses appendices; chez les femmes, une inflammation du vagin, des ovaires et de l'utérus se produit. Un frottis est fait à partir de la paroi de l'utérus, du vagin ou de l'urètre. S'il y a 20 leucocytes dans le champ de vision, l'analyse peut indiquer la présence d'un processus inflammatoire.

E. coli et grossesse

Les bactéries pendant la grossesse pénètrent dans le corps après un rapport sexuel sans préservatif. L'analyse des frottis vaginaux est la principale procédure de diagnostic. Lors de la collecte des tests, le bâton peut pénétrer dans l'urine, mais la détection de bactéries ne signifie pas que la femme est malade. En présence d'escherichia coli en culture pour une femme, les écoulements muqueux du vagin sont examinés. Les bactéries peuvent atteindre le bébé par le vagin de la femme pendant l'accouchement, ce qui, avec l'infection subséquente, provoque un risque de méningite chez le nouveau-né.

Diagnostic des infections à E. coli

L'infection est diagnostiquée sur la base d'un examen bactériologique. Souvent, avec un bâton dans le matériel de recherche, qui est la partie principale de la microflore intestinale normale, il est très difficile d'isoler une culture pure d'une bactérie pathogène. Si un processus inflammatoire se produit dans le corps, un traitement urgent est recommandé. Pour obtenir le résultat de l'analyse en utilisant:

  • matières fécales et vomissements;
  • du sang;
  • urine
  • pus;
  • écouvillons ou raclages prélevés sur les muqueuses des organes génitaux.

Traitement

Le traitement de cette maladie est effectué à l'aide d'antibiotiques. Tout d'abord, une culture bactériologique est réalisée pour déterminer la sensibilité aux antibiotiques et décider quels médicaments seront efficaces à un certain stade de la maladie. Le traitement a lieu dans les 14 jours. Quelques mois après un long traitement, une deuxième analyse est effectuée. S'il y a des bâtons, le traitement se poursuit avec un autre antibiotique..

Dans le traitement des infections intestinales, les patients sont crédités d'une alimentation économe:

  • soupes aqueuses;
  • céréales sur l'eau;
  • pain blanc rassis;
  • craquelins;
  • légumes bouillis;
  • poisson et viande faibles en gras bouillis.

En cas de vomissements ou de diarrhée, le patient reçoit une solution de réhydratation de 400 ml pour chaque moment de vomissement ou de diarrhée. Examinez de plus près chaque antibiotique:

  • Le médicament Imipenem résiste bien aux bactéries nocives. L'avantage de cet outil est son coût et sa facilité d'utilisation (sous forme d'injections). L'inconvénient est l'allergie possible du patient aux pénicillines ou à d'autres substances du médicament, il n'est pas attribué. Il ne peut pas être administré aux enfants jusqu'à 3 mois, pendant la lactation ou aux enfants souffrant d'insuffisance rénale. Le médicament n'est délivré que sur ordonnance..
  • L'ofloxacine est un médicament antiadhésif efficace. L'avantage de ce médicament est son utilisation par voie orale (comprimés ou gélules), à petit prix. Moins - ne peut pas être utilisé pour l'épilepsie, après un accident vasculaire cérébral ou une inflammation du système nerveux central, des enfants de moins de 18 ans, pendant la grossesse, des allergies aux composants ou pendant la lactation. Il ne peut être acheté que sur ordonnance..

Après la récupération, prenez environ 2 semaines d'entérobrène, les probiotiques:

  • Polyphepan est un sorbant naturel qui absorbe tous les bâtons toxiques possibles. De plus, vous pouvez acheter sans ordonnance à faible coût. Moins - ne peut pas être pris avec de la constipation, une gastrite, un diabète sucré ou une allergie au principal ou aux excipients.
  • L'entérol est un probiotique qui aide à normaliser la microflore intestinale, est un agent antidiarrhéique. De plus, vous pouvez acheter à bas prix, sans ordonnance de votre médecin. Moins - il ne peut pas être pris avec une allergie aux composants principaux ou auxiliaires du médicament, ou aux patients avec un cathéter veineux central.

Traitement d'E. Coli en gynécologie

Tout le monde a besoin de savoir comment traiter E. coli en gynécologie. Le processus de traitement aide à éliminer le processus inflammatoire des organes génitaux féminins. Le traitement est effectué combiné, en se concentrant sur la thérapie locale. Pour se débarrasser d'E. Coli, il est recommandé:

  • laver les organes génitaux externes avec des décoctions d'herbes;
  • effectuer des douches thérapeutiques;
  • insérer des suppositoires vaginaux avec de la nystatine;
  • assister à une irradiation ultraviolette (physiothérapie sur les organes génitaux).

Dans les cas graves, des médicaments sont prescrits:

  • vitamines
  • antibiotiques
  • médicaments qui renforcent le système immunitaire.

La prévention

Afin de ne pas être infecté par des bâtons nocifs, il est nécessaire d'améliorer les conditions sanitaires (produits propres, eau désinfectée, savon de haute qualité pour les mains). Les enfants doivent se laver soigneusement les mains et les aliments à partir desquels les plats seront préparés. Il est recommandé d'utiliser des lingettes humides et de se débarrasser du savon antibactérien: il réduit l'immunité, tuant les microbes bénéfiques. Essayez de changer les serviettes, les peignoirs plus souvent, lavez souvent la vaisselle.

Escherichia coli: types et noms, diagnostic et traitement des infections

Au XVIIIe siècle, le scientifique Theodor Escherich a fait une percée majeure en microbiologie - il a découvert E. coli, qui porte son nom Escherichia coli (latin Escherichia coli). La particularité de ces micro-organismes est qu'ils ne peuvent se multiplier qu'en l'absence d'accès à l'oxygène.

Il existe de nombreuses souches d'E. Coli. Les espèces sont inoffensives, c'est-à-dire qu'elles participent à la vie du corps humain, mais ne présentent pas de danger. Mais il existe des micro-organismes pathologiques qui provoquent des maladies du tractus gastro-intestinal et de tout le corps (par exemple, empoisonnement du sang - septicémie).

Types d'infections intestinales

E. coli Escherichia coli a été colonisé dans le corps humain depuis sa naissance, mais cela ne signifie pas du tout qu'il doit être retiré immédiatement.

Il existe des normes pour trouver des souches dans le tube digestif. Par exemple, 106-108 UFC pour 1 g de contenu intestinal sont considérées comme une quantité sûre. Ceci est un indicateur quantitatif en microbiologie - unité formant colonie.

Mais néanmoins, certaines bactéries sont pathogènes, leur infection par les femmes enceintes et les enfants est particulièrement dangereuse. Un corps affaibli peut difficilement tolérer la maladie. Un diagnostic rapide et la nomination du bon traitement est très important pour une personne.

Escherichia coli peut être opportuniste (hémolytique) et pathogène. Les scientifiques ont identifié plus de 100 souches dangereuses de micro-organismes. Ils sont divisés en 4 types:

  1. EICP, ou entéro-invasif.
  2. ETKP, ou entérotoxinogène.
  3. EHEC, ou entérohémorragique.
  4. EPIC ou entéropathogène.

Ces types de microbes provoquent des maladies infectieuses qui affectent plus souvent les enfants et les femmes, car ils sont transmis par la nourriture et l'eau..

Symptômes de la maladie

Pour chaque classe de micro-organismes, les symptômes se manifestent différemment, le patient doit donc subir un examen approfondi. La normalisation de l'état du patient dépendra du taux de division des microbes et du degré d'infection..

Bactéries entéropathogènes

Escherichia coli entéropathogènes, en règle générale, se trouvent chez les nourrissons jusqu'à un an. Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée à la maternité. La maladie est déterminée par des vomissements, une diarrhée aqueuse, une perte d'appétit et un mauvais sommeil de l'enfant. Les médecins déterminent les EPA (bacilles entéropathogènes) en fonction des résultats des selles.

Micro-organismes entérotoxigènes

Les coli entérotoxigènes sont attachés à la muqueuse intestinale et perturbent le tube digestif.

La transmission de la maladie s'effectue par hygiène personnelle (mains mal lavées, fruits, légumes). Isheria est aussi appelée «maladie des voyageurs». Les symptômes suivants l'accompagnent:

  • Diarrhée avec de l'eau.
  • La nausée.
  • Vomissements fréquents.
  • Torsion des douleurs abdominales.

Microbes entérohémorragiques

Ce type de bâtons affecte souvent les femmes. Les symptômes comprennent une diarrhée avec des caillots sanguins et une anémie hémolytique. Ce dernier est dangereux car les bactéries E. coli détruisent les corps sanguins au cours de leur vie, ce qui, dans de nombreux cas, entraîne la mort du patient.

Une grande quantité de mucus et des disséminations de couleur verte et l'absence de température élevée sont des symptômes caractéristiques de la maladie.

Micro-organismes entéroinvasifs

Les agents pathogènes entéro-invasifs sont plus fréquents chez les enfants d'âge préscolaire et scolaire. Un symptôme typique de l'escherichiosis est:

  • Selles fréquentes, parfois avec du sang.
  • La nausée.
  • Vomissement.
  • Douleur dans le bas-ventre ou à tout autre endroit.

Le traitement de l'escherichiosis est prescrit par un spécialiste, et il doit être complet, car si l'un des types de coli est trouvé dans l'analyse, alors d'autres sont présents.

Il est possible de déterminer vous-même la présence d'une infection intestinale dans le corps. Par exemple, si la norme dans le corps des micro-organismes lactonégatifs est dépassée, des morceaux de nourriture non digérés peuvent être vus dans les fèces, et la constipation sera remplacée par la diarrhée.

À quoi ressemble E. coli au microscope

Au microscope, Escherichia coli ressemble à une cellule allongée. À l'intérieur de la cellule se trouvent le nucléotide, les ribosomes et le cytosol, qui sont protégés par la membrane plasmique.

Cette masse, à son tour, est protégée par les coquilles extérieure et extérieure, entre lesquelles se trouve un espace appelé intermembrane.

L'enveloppe extérieure est recouverte de nombreux poils minuscules, et sur le corps du bâton il y a plusieurs flagelles qui les aident à bouger et à partager.

La période d'incubation du micro-organisme est de 3 à 6 jours, après quoi la maladie s'enflamme. De plus, ces micro-organismes peuvent rester longtemps dans l'air et résister au séchage. Terrain de reproduction particulièrement favorable: sol, corps humain, lait.

L'agent causal des maladies génito-urinaires

Dans l'urine, Escherichia coli selon les normes ne devrait pas l'être. Mais si les assistants de laboratoire l'ont trouvé dans les analyses, c'est la bonne façon de consulter le médecin, car le traitement doit être traité immédiatement. Souvent, des micro-organismes se trouvent dans l'urine des femmes enceintes, car un système immunitaire affaibli ne combat pratiquement pas cette maladie.

Si des bactéries ont été trouvées dans le frottis d'une femme, cela peut signifier qu'il existe un processus inflammatoire de l'ensemble du système génito-urinaire. La baguette peut être transmise à la fois par le non-respect de l'hygiène personnelle et par le partenaire sexuel à travers diverses expériences sexuelles..

Si une fille découvre la présence d'Escherichia dans le vagin, elle doit immédiatement consulter un thérapeute ou un gynécologue. Puisqu'il y a un risque accru de contracter d'autres microbes, tels que Proteus ou Staphylococcus aureus, ce qui peut entraîner par la suite une gonorrhée, une chlamydia et des problèmes sexuels plus graves.

La cause de 80% des infections des systèmes génito-urinaires chez l'homme et la femme est l'hémolisation (entérohémorragique) du bacille. Il peut provoquer les maladies suivantes:

  • Prostatite chez l'homme (les tests de frottis montrent le résultat exact dans 65% des cas).
  • Maladies génitales chez les filles.
  • Vaginite, cystite.
  • Colpit.
  • Pyélonéphrite.

Les gynécologues accordent une attention particulière à Escherichia coli hémolytique, car une détection tardive peut avoir des conséquences irréparables, par exemple l'infertilité. Afin de prévenir, les experts recommandent de passer des tests une fois tous les 12 mois.

Traitement et diagnostic de la maladie

Les micro-organismes sont diagnostiqués à l'aide de tests d'urine et de selles. La culture bactérienne vous permet de déterminer les types de microbes à un spécialiste, de prescrire un traitement adéquat.

Des antibiotiques à large spectre sont souvent prescrits. La durée du traitement dépend du type de souches, de la gravité de la maladie et des caractéristiques du corps du patient. Après le traitement, tous les tests sont répétés pour confirmer la récupération.

Un médecin après un traitement prescrit des probiotiques (par exemple, Bifidumbacterin, Linex, Acipol) au patient pour normaliser le fonctionnement des intestins et du système urogénital.