Douleurs à l'estomac après avoir mangé

Les problèmes de nutrition jouent un rôle majeur dans la survenue d'une pathologie gastrique. L'état fonctionnel de la sécrétion gastrique dépend de ce que nous mangeons et de la fréquence.

Si l'estomac fait mal après avoir mangé, les composants alimentaires sont un irritant trop fort. Cela explique pourquoi un traitement approprié n'est pas complet sans correction du régime alimentaire. Rappelons que la muqueuse n'est pas impliquée dans le mécanisme de la douleur (elle n'a pas de récepteurs de la douleur), mais les couches plus profondes de la paroi de l'organe, les muscles lisses étirés.

Options de localisation de la douleur

Tout d'abord, vous devez vous mettre d'accord sur ce que nous appelons «la douleur à l'estomac». L'organe est projeté sur le corps humain en avant à la jonction de l'arc costal inférieur droit et gauche (région épigastrique) et occupe un emplacement central, descendant presque jusqu'au niveau du nombril (dans certains vers les crêtes pelviennes).

La partie supérieure est en contact avec l'œsophage, accepte les aliments entrants. En descendant, le morceau est humidifié avec du suc gastrique, mélangé en raison de la motilité de la couche musculaire, traité avec de la pepsine. Après quoi le contenu passe à travers la zone pylorique dans le duodénum.

La douleur dans l'estomac après avoir mangé est ressentie par les patients dans la région épigastrique, dans l'hypocondrie, irradiant vers le dos, les omoplates, le haut de l'abdomen. La caractéristique de la douleur gastrique comprend nécessairement une indication de l'emplacement et de la distribution exacts. Ce symptôme aide au diagnostic différentiel, suggère la localisation de la lésion, la communication avec les organes voisins.

Le plus souvent, le symptôme est le signe d'un ulcère ou d'une tumeur cancéreuse, dans cette zone, les cellules pariétales se trouvent superficiellement, par conséquent, les patients notent que les «maux d'estomac» à un stade précoce de la maladie.

La section cardiaque est caractérisée par une douleur intense derrière le sternum. Ils sont très similaires à l'angine de poitrine. Une cause fréquente est une tumeur cancéreuse. Cela explique la faisabilité d'une étude ECG lorsque le patient a mal au ventre en mangeant..

Comment évaluer l'irradiation de la douleur?

Les douleurs rayonnantes sont également appelées «réfléchies». Ils confondent considérablement le diagnostic, car ils masquent la pathologie de l'estomac et, inversement, indiquent l'estomac dans d'autres maladies. Autres exemples typiques.

La défaite dans le corps, le fond, la partie cardinale de l'estomac provoque la propagation de la douleur vers la gauche, dans la poitrine. Par conséquent, ils peuvent être confondus avec une crise cardiaque. Il est important de considérer si une personne âgée est malade. La mise au point dans l'antre donne l'irradiation de la douleur vers la droite. Cette description de la douleur est typique de l'ulcère gastro-duodénal, du duodénum.

L'emplacement dans la paroi arrière provoque une propagation vers le dos, la colonne vertébrale, le bas du dos, conduit à un zona. Plus souvent en raison de la participation du pancréas. En cas de douleur intense, il est nécessaire d'exclure la pénétration (perforation) de l'ulcère dans le tissu pancréatique.

Un exemple de la caractéristique "inverse" de la douleur réfléchie est le cours classique d'une attaque d'appendicite. Cela commence par des douleurs dans l'épigastre, des nausées. Ce n'est qu'après quelques heures que la localisation change dans la région iléale, elle est donc d'abord perçue comme une pathologie de l'estomac.

Ce qui dépend de la nutrition?

Une mauvaise alimentation peut provoquer des changements fonctionnels en premier lieu, se manifestant par des douleurs intermittentes, des difficultés à digérer les aliments à base de viande grasse et frite.

Dans un estomac étendu, la pression augmente fortement, ce qui provoque un plâtre inversé dans l'œsophage (reflux gastro-œsophagien), des brûlures d'estomac et des éructations. Chaque personne fait face à de tels signes si, après un dîner serré tard dans la soirée, elle se met immédiatement au lit. La sensation de lourdeur, de plénitude, de douleur sourde dans l'épigastre l'empêche de s'endormir.

Avec un emploi excessif pendant les heures de travail, le facteur décisif est la nourriture sèche, les sandwichs, l'eau gazeuse, le café fréquent, la restauration rapide. Un tel régime viole la synthèse du suc gastrique. Une concentration accrue d'acide chlorhydrique irrite la muqueuse et entraîne une inflammation (gastrite).

Les personnes agitées et nerveuses ne peuvent pas organiser leur journée de travail, ignorer le reste, oublier de manger pendant la pause. L'état de stress est l'une des raisons pour lesquelles l'estomac fait mal après avoir mangé chez les jeunes femmes émotives, les étudiants et les bourreaux de travail. Une combinaison avec des éructations d'air, une tendance à perturber les selles et des douleurs spastiques dans l'estomac et les intestins leur sont typiques..

La passion des brochettes, des sauces et assaisonnements épicés, des produits acides et marinés «tue» progressivement les cellules actives de la couche épithéliale, augmente le risque de développer un ulcère gastro-duodénal. Ces facteurs dépendent de la volonté de la personne, des habitudes établies. Si une collation abondante suit la consommation d'alcool, la douleur à l'estomac après avoir mangé ne vous fera pas attendre.

Moins souvent, les gens souffrent d'une intolérance congénitale au lactose (c'est un type de sucre qui fait partie des produits laitiers). Le patient immédiatement après avoir mangé a une douleur intense, des ballonnements, une douleur supplémentaire le long de l'intestin est possible.

Quelles sont les raisons de manger??

Pour faire face aux conséquences, il est nécessaire de savoir pourquoi la douleur s'intensifie et se calme lorsqu'elle survient. En analysant la relation entre le moment de l'apparition de la douleur et la prise de nourriture, nous pouvons provisoirement supposer le niveau de dommages au système digestif. Le médecin doit interroger attentivement chaque patient sur les symptômes. Les caractéristiques du syndrome douloureux sont divisées en manifestations précoces et tardives..

Les douleurs précoces comprennent:

  • «Superflu», lors de l'ingestion - la déglutition s'accompagne d'une contraction du tube œsophagien et d'une poussée du contenu à travers le sphincter inférieur dans la section cardiaque de l'estomac, si la douleur perturbe le patient lors de la déglutition ou après 2-3 minutes, vous pouvez penser à des dommages à l'œsophage - œsophagite, hernie de l'œsophage diaphragmes, tumeurs du cardia;
  • après 30-60 minutes, l'apparition de la douleur indique la présence d'une pathologie gastrique dans les parties moyennes et inférieures - gastrite, ulcère gastro-duodénal, tumeur, diminue progressivement après la transition des aliments vers les intestins.

Tard (douleurs affamées) - les sensations sont prises en compte 1,5 à 2 heures après avoir mangé, la nuit, à jeun. Ils sont caractéristiques d'un état d'acidité accrue, de duodénite, d'ulcères duodénaux, d'inflammation pancréatique et de cholécystite. Ces maladies sont perçues par une personne comme des douleurs à l'estomac, apparaissent après avoir mangé, bien que chacune ait ses propres caractéristiques.

Si la douleur survient après 3-4 heures, accompagnée de nausées, vomissements, faiblesse sévère, étourdissements, fièvre, alors vous devriez penser à une gastrite aiguë ou une gastro-entérite causée par une intoxication alimentaire, une infection.

Comment distinguer la douleur par type?

Selon le mécanisme et les manifestations cliniques, on distingue 3 types de douleurs à l'estomac. Spastique - sont formés en raison de spasmes de la couche musculaire de l'organe. Causé par une acidité accrue du suc gastrique. Associé à un excès de l'hormone - la gastrine, dont la tâche est de stimuler les cellules de la muqueuse pour la synthèse de l'acide chlorhydrique.

Selon ce schéma, la douleur se produit dans l'estomac pendant les repas avec des maladies localisées dans l'antre, l'estomac pré et pylorique, dans la partie supérieure du duodénum. L'emplacement est le plus typique de la gastrite, ulcère gastro-duodénal causé par Helicobacter pylori..

Distension - causée par l'étirement de la couche musculaire. Provoqué par:

  • rétrécissement (sténose) du service pylorique dû à une déformation cicatricielle;
  • un obstacle mécanique qui empêche la sortie de l'estomac avec des tumeurs de l'estomac, du pancréas, des métastases aux ganglions lymphatiques;
  • péristaltisme retardé en raison d'une faible acidité.

Manifesté par une sensation de lourdeur dans l'épigastre, douloureuse et éclatante dans la nature. Habituellement suivi d'une suralimentation, de la consommation d'alcool, accompagné de nausées, d'éructations.

Péritonéal - causé par l'irritation de l'appareil récepteur péritonéal. Ils sont divisés:

  • sur aiguë - accompagnent des signes de destruction de la paroi de l'estomac avec un ulcère perforé, une tumeur en décomposition, apparaissent de façon inattendue, sont très intenses, les patients les appellent "poignard";
  • et chroniques sont causés par un long processus de croissance tumorale dans la paroi de l'estomac, en fonction du stade de la maladie (modérée à douloureuse) en force, sont associés non seulement à l'apport alimentaire, mais aussi à l'activité physique, à la course, au saut.

L'évaluation subjective de la douleur est-elle importante??

Tout signe de douleur décrit par le patient est important dans le diagnostic. Les gens essaient même de s'aider inconsciemment à surmonter la douleur, à prendre une position forcée pour réduire l'intensité.

Pendant la grossesse, il y a souvent une sensation de lourdeur, de débordement après avoir mangé. Elle est causée par un ralentissement du passage des aliments à travers le sphincter pylorique, une extension excessive de l'estomac. La condition passe après l'accouchement, car elle est due à l'augmentation du diaphragme et à l'effet du fond hormonal sur la santé de la femme.

Avec un lien clair avec l'utilisation de produits laitiers fermentés, une acidité accrue avec une motricité réduite est supposée.

Description des principales maladies qui provoquent des douleurs après avoir mangé

La douleur après avoir mangé est causée non seulement par la pathologie de l'estomac, mais également par d'autres organes digestifs. Gastrite - caractérisée par une douleur précoce d'intensité variable. Souvent accompagnée de symptômes dyspeptiques (brûlures d'estomac, nausées, éructations, diarrhée).

La clinique est affectée par l'état d'acidité:

  • avec hypersécrétion - crampes, sont soulagées en appliquant un coussin chauffant chaud, la condition s'améliore après avoir provoqué des vomissements;
  • une faible sécrétion s'accompagne de douleurs épuisantes et douloureuses prolongées, de constipation, de ballonnements.

La gastrite biliaire associée au jet de bile dans les parties inférieures de l'estomac se manifeste par une sensation constante d'amertume dans la bouche. Souvent accompagnée de suralimentation et de consommation d'alcool. Le syndrome de l'estomac irritable est une lésion courante dans la population. Il se produit en réponse à l'ingestion d'aliments rugueux (frits, épicés, salés, gras, alcool). Les douleurs spastiques commencent immédiatement après avoir mangé, accompagnées de nausées, d'éructations, de brûlures d'estomac.

Reflux gastro-œsophagien - manifeste une douleur immédiatement après avoir mangé. Causé par un dysfonctionnement du sphincter inférieur de l'œsophage. Une partie de la nourriture consommée est jetée dans la direction opposée et irrite l'œsophage. Une personne se plaint de brûlures d'estomac constantes, d'éructations aigres. Douleur provoquée en se couchant..

Ulcère gastroduodénal - une douleur précoce provoque la localisation de l'ulcère dans l'estomac, plus tard - dans le duodénum. La douleur commence par des douleurs, augmentant progressivement. Avec l'option "faim" on supprime les aliments extraordinaires. Souvent accompagné de brûlures d'estomac. Une attaque très intense peut provoquer un choc, indique la possibilité d'une perforation dans la cavité abdominale et le développement d'une péritonite.

Pancréatite - un syndrome douloureux fait référence à une manifestation tardive, plus souvent associée à la consommation d'alcool, d'aliments gras et frits. Une irradiation du zona est observée. L'attaque est très intense. Le patient a une diarrhée abondante. Au fil du temps, le poids est perdu..

Tumeurs malignes de l'estomac, du pancréas - pendant longtemps, elles se manifestent par un inconfort incohérent après avoir mangé (douleurs douloureuses, nausées, ballonnements). Au stade exprimé, le lien avec l'apport alimentaire est perdu. Les douleurs deviennent très intenses et constantes, irradiant dans tout l'abdomen, accompagnées de selles altérées, perte de poids du patient.

Le rétrécissement de l'œsophage en raison d'un traumatisme, une tumeur s'accompagne, en plus de la douleur derrière le sternum, des éructations de nourriture juste consommée, des vomissements, des brûlures d'estomac et une violation de la déglutition. Les manifestations cliniques avec cardiospasme fonctionnel sont moins prononcées.

Hernie œsophagienne du diaphragme - caractéristique des patients en surpoids, des fumeurs de toux, des personnes associées à l'haltérophilie. Atteinte à la partie supérieure de l'estomac et douleur associée au fait de se pencher en avant, de manger des aliments qui provoquent la fermentation et la formation de gaz, de trop manger.

La sténose pylorique est une lésion organique grave dans le transport du morceau de nourriture de l'estomac et des intestins. Une barrière mécanique se produit avec la croissance tumorale. La douleur dure jusqu'à ce que la nourriture quitte l'estomac.

La maladie biliaire imite les attaques de douleur à l'estomac. Ils se produisent dans l'épigastre à droite et irradient vers l'hypocondre droit, l'omoplate, l'épaule, le long de l'estomac. Les vomissements d'amertume suggèrent la participation à la pathologie des canaux excréteurs de la bile.

Chaque année, pendant l'augmentation épidémique de l'incidence de la grippe, les spécialistes des maladies infectieuses attirent l'attention de la population sur la variante gastro-intestinale de l'évolution de la maladie avec douleur intense, saignement.

La maladie se manifeste de façon aiguë quelques heures après l'infection. En plus des douleurs à l'estomac, initialement associées à la nourriture, une intoxication sévère est caractéristique (forte fièvre, maux de tête, nausées, faiblesse générale).

Le solarium - inflammation des ganglions nerveux (ganglions) du plexus solaire - se manifeste par des douleurs brûlantes sur le nombril et dans l'épigastre, imite souvent l'ulcère gastro-duodénal. Mais lors de l'examen du patient, les pathologies de l'estomac et du duodénum ne sont pas révélées. L'attaque dure plusieurs heures. La raison en est une réaction inflammatoire à la chirurgie, un traumatisme, une tuberculose intestinale.

La maladie cœliaque (entéropathie cœliaque) est une maladie auto-immune causée par une absorption réduite des protéines dans le blé, l'orge et le seigle. Provoque des douleurs après avoir mangé dans l'estomac avec une transition vers une inflammation de l'intestin grêle. Dans le même temps, les patients se plaignent de douleurs articulaires, de signes d'anémie, de perte de poids.

Les endocrinologues attirent l'attention des patients atteints de maladies thyroïdiennes sur la possibilité de douleur après avoir mangé. Le déséquilibre hormonal contribue à la perturbation de la motilité du tube digestif, à la contraction spastique ou à la congestion de l'estomac et des intestins.

L'effet des médicaments pris avant les repas sur l'apparition de douleurs ne peut être exclu. Les effets secondaires sont les médicaments à base d'acide salicylique, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les hormones, les médicaments antibactériens. L'apparition de la douleur nécessite leur annulation et la correction des rendez-vous.

Que faire avec la douleur?

Il est impossible de traiter indépendamment la douleur. Nous avons cité de nombreuses maladies qui peuvent se déguiser en symptômes gastriques. Les personnes souffrant ne devraient pas tolérer. Il est nécessaire de contacter le thérapeute local et de subir l'examen prescrit pour en découvrir la cause.

Cela révélera:

  • type d'acidité;
  • signes d'intoxication générale, d'anémie;
  • lien avec l'infection à Helicobacter pylori;
  • type de pathologie gastrique.

Un traitement complet de la douleur à l'estomac n'est possible qu'avec tous les signes. Avant de poser un diagnostic précis, les rendez-vous sont basés sur les symptômes et peuvent être utilisés temporairement..

Sans faute, le médecin vous proposera de passer à un régime restrictif. Il est conseillé au patient d'arrêter de fumer en prenant tous les types d'alcool et de teintures d'alcool. Il est strictement interdit d'utiliser des plats de viande frits et fumés, des aliments épicés, des cornichons, du chou, des légumineuses, des radis, des oignons et de l'ail, des épices.

Vous pouvez avoir besoin d'un régime à moitié affamé pendant 1-2 jours, lorsque seule l'eau minérale sans gaz est autorisée, des céréales liquides sur l'eau (flocons d'avoine, sarrasin), des soupes muqueuses. Les produits laitiers doivent être spécifiquement convenus avec le médecin en raison d'une possible intolérance.

Ensuite, des plats de viande bouillie et tordue, des casseroles, des légumes cuits, de la purée de pommes de terre sont liés à la nourriture. Soupes faibles en gras. Le choix final du régime est spécifié après un examen complet. Un effet analgésique efficace est fourni par Almagel A.

Vous pouvez préparer des graines de lin. Une décoction enveloppe la muqueuse et apaise les irritations. Avec une douleur de crampes, vous pouvez prendre des préparations de belladone (Bellastesin, Besalol). Avec des brûlures d'estomac sévères et une acidité élevée présumée, Gastal aide.

Les médecins prêtent attention aux méfaits des médicaments à action centrale (Analgin et ses analogues). Ils irritent eux-mêmes l'estomac. Les changements effacent tellement les signes de la maladie qu'il devient impossible de rechercher la source de la douleur.

Les mesures pour éliminer les douleurs à l'estomac après avoir mangé sont ambiguës pour éliminer la pathologie. Une douleur intense est la raison pour laquelle appeler l'ambulance. Il est nécessaire de prendre en compte la possibilité d'une pathologie aiguë et de ne pas essayer d'atténuer l'état d'un coussin chauffant ou des vomissements. La décision n'est prise qu'après examen par un médecin. Vous devrez peut-être vous rincer l'estomac, mais vous devez d'abord consulter un spécialiste.

Pourquoi l'estomac fait-il mal après avoir mangé?

Important! Remède contre les brûlures d'estomac, la gastrite et les ulcères, qui ont aidé un grand nombre de nos lecteurs. En savoir plus >>>

L'inconfort dans l'estomac est assez fréquent. Cet organe est un élément central de la digestion humaine et est responsable de la digestion des aliments. La douleur peut être le résultat d'une alimentation de mauvaise qualité, de mauvaises habitudes, du stress, de médicaments. Dans certains cas, cette condition est le résultat d'une maladie dangereuse. Que faire si un estomac fait mal après avoir mangé?

Comment reconnaître les douleurs à l'estomac après avoir mangé?

Il existe de nombreux organes digestifs dans la cavité abdominale. Toute partie de ce système peut
causer de la douleur pendant l'infraction ou des problèmes au travail. L'inconfort dans l'estomac est souvent associé à la nourriture. En plus de la douleur, d'autres signes peuvent apparaître:

Les symptômes énumérés peuvent être dus à des pathologies ou à des problèmes nutritionnels. La douleur à l'estomac qui survient après avoir mangé de la nourriture est souvent associée à la présence d'une gastrite chronique. Après avoir mangé, le volume de l'organe peut augmenter, ce qui provoque une compression des organes et systèmes voisins. Cela peut également causer de la douleur..

Les causes de la douleur

Il y a plusieurs facteurs qui affectent l'apparence de la douleur après avoir mangé:

  1. Trop manger. Il s'agit de la cause la plus courante de douleur. Lorsqu'un grand volume de nourriture pénètre dans l'estomac pendant une courte période, ses parois ne peuvent pas tenir, ce qui entraîne leur étirement. C’est pourquoi la douleur survient.
  2. Syndrome de l'estomac irritable. Les causes de cette condition résident dans la consommation de certains aliments. En règle générale, ce trouble se développe avec une consommation accrue d'aliments gras, épicés, salés et de viandes fumées..
  3. Hernie diaphragmatique. Le diaphragme situé entre la cavité abdominale et la poitrine a une ouverture à travers laquelle passe l'œsophage. Si ce trou augmente, le haut de l'estomac tombe et est pincé. Des symptômes particulièrement prononcés surviennent après avoir mangé. Tout cela s'accompagne de douleur..
  4. Pylorospasme. Ce terme fait référence au spasme du pylore - le département de l'estomac, qui est situé dans la zone où l'organe et le duodénum se connectent. Cette condition est généralement causée par des problèmes de fonctionnement du système nerveux. Avec ce diagnostic, une personne 20 minutes après avoir mangé semble ressentir une douleur intense. Ensuite, il y a des nausées et des vomissements. La douleur ne disparaît qu'après avoir éliminé le contenu de l'estomac.
  5. Sténose œsophagienne. Dans ce cas, le jeu est considérablement réduit. La raison peut être la présence de formations tumorales, de blessures traumatiques, l'entrée d'un objet étranger dans cette zone. Après avoir rempli l'estomac de nourriture, des douleurs intenses, des nausées et parfois des vomissements apparaissent.
  6. Obstruction d'une partie de l'estomac. Dans ce cas, une certaine zone de l'organe est bloquée. Cette condition est associée à un spasme sévère, à l'apparition d'une tumeur ou d'un polype de taille impressionnante. Après avoir rempli le corps de nourriture, il ne peut pas pénétrer dans la zone bloquée. En conséquence, il y a un étirement des murs et de la douleur.
  7. Lésions de la vésicule biliaire. Cet organe est situé dans la partie supérieure droite du péritoine. Avec une lésion inflammatoire de la vessie ou la formation de calculs, une hypertrophie de l'estomac comprime l'organe, ce qui provoquera une douleur intense.
  8. Réactions allergiques. Certains aliments peuvent ne pas être pris par l'estomac. Parce que la douleur apparaît souvent après avoir mangé. En règle générale, ces réactions se produisent sur le poisson et les produits laitiers..
  9. Empoisonnement. Si une douleur dans le corps apparaît après quelques heures, vous devez analyser la qualité des produits. Pour accélérer le processus d'élimination des substances toxiques, vous devez boire un sorbant et un moyen de normaliser la digestion.
  10. Pancréatite Par ce terme, on entend une maladie inflammatoire du pancréas. Cette maladie s'accompagne d'une douleur intense qui apparaît 30 minutes après avoir mangé. De plus, ils peuvent être localisés dans diverses zones - dans la partie centrale, dans l'hypochondre droit. Dans les cas difficiles, l'apparition de l'herpès zoster. Les causes de ce trouble sont diverses - blessures traumatiques, pathologies infectieuses, problèmes de fonctionnement du duodénum ou de l'estomac.
  11. Gastroduodénite. L'inflammation du duodénum peut également provoquer des douleurs à l'estomac. Souvent, la cause de cette violation réside dans une mauvaise alimentation. Pour faire face au problème, vous devez suivre un régime et prendre des médicaments..
  12. Ulcère peptique de l'estomac ou du duodénum. Cette maladie s'accompagne de l'apparition d'une surface de plaie sur la membrane muqueuse des organes affectés. En cas d'ingestion de suc gastrique ou de produits agressifs, une douleur dans l'organe apparaît. Un régime et des médicaments prescrits aideront à faire face à un ulcère..
  13. Gastrite. Ce terme fait référence à une inflammation de l'estomac, qui est le résultat de l'influence de micro-organismes bactériens - Helicobacter pylori. Parfois, la pathologie est une conséquence des troubles de l'alimentation. Pour faire face à la maladie, prescrire des agents antibactériens et un régime spécial.

Comme en témoigne la douleur?

Pour déterminer la cause de l'apparition de la douleur, vous devez analyser sa nature. Par conséquent, au rendez-vous chez le médecin, le patient doit décrire ses sentiments aussi précisément que possible. En fonction des manifestations disponibles, le spécialiste pourra sélectionner les examens diagnostiques nécessaires.

Selon la nature de l'inconfort, les catégories suivantes sont distinguées:

  1. Douleur aiguë de haute intensité. Ce symptôme est le résultat d'une intoxication alimentaire, d'une infection, du développement d'une pancréatite. Il provoque également une exacerbation de la gastrite, de l'appendicite, de la consommation d'aliments de mauvaise qualité..
  2. Douleur brûlante. Ce symptôme apparaît généralement après la consommation d'aliments ou d'épices acides et est caractéristique d'une rechute de gastrite ou de pancréatite..
  3. Douleur de traction chronique. Ce symptôme est le résultat d'une gastrite chronique, d'une suralimentation, d'un apport alimentaire trop rapide. Elle indique également parfois le développement d'un ulcère ou d'un cancer. Avec une exacerbation de l'ulcère gastro-duodénal, la douleur est permanente, cependant, elle disparaît après avoir mangé des aliments légers.

La localisation du syndrome douloureux est également différente. Une véritable douleur dans l'estomac se fait sentir dans l'hypochondre, ainsi que dans l'iléon. Mais l'inconfort après avoir mangé peut apparaître non seulement dans ce corps. Elle est souvent ressentie dans le bas de l'abdomen, le dos et l'hypochondre. La localisation de la douleur vous permet également de poser un diagnostic:

  1. La douleur dans le nombril et dans le haut de l'abdomen est une manifestation de lésions inflammatoires de la muqueuse gastrique. Ce symptôme peut survenir immédiatement après la consommation de certains aliments ou après une heure et demie après avoir mangé.
  2. La douleur dans l'iléon, qui s'étend jusqu'à l'hypochondre droit, accompagne une lésion inflammatoire de la vésicule biliaire, ainsi que ses voies. Dans ce cas, une gêne peut apparaître une demi-heure après avoir mangé.
  3. Une gêne dans l'hypochondre gauche et le milieu de l'abdomen supérieur se produit avec un ulcère. La douleur peut être ceinturée ou sternale et ressentie dans le dos. La maladie provoque souvent d'autres manifestations..
  4. Un inconfort chronique dans l'hypochondre gauche ou droit indique une pancréatite. À mesure que la maladie progresse, les manifestations augmentent. Dans ce cas, le syndrome douloureux est aigu, il peut provoquer un choc et devenir un zona.

Afin de suspecter une maladie particulière, il convient de prêter attention aux manifestations supplémentaires:

  • une sensation de lourdeur, de flatulence, de légères nausées - indiquent une violation de l'alimentation, une carence en suc gastrique;
  • sensation de brûlure, éructations, brûlures d'estomac, troubles des selles, ballonnements - confirmer la rechute de la gastrite;
  • éructations avec une odeur pourrie ou un goût aigre - indique le développement d'une pancréatite ou d'une gastroduodénite;
  • selles altérées, faiblesse, fièvre, vomissements - confirmer l'infection ou l'empoisonnement.

Moment d'apparition de la douleur

Selon l'heure d'apparition de la douleur, l'une ou l'autre maladie peut être suspectée. Si une gêne survient immédiatement après un repas, cela indique très probablement la présence d'un ulcère à l'estomac.

Avec l'apparition de la douleur 1-1,5 après avoir mangé, nous pouvons parler de la présence d'une maladie ulcéreuse gastroduodénale. Le syndrome de la douleur tardive qui survient après 1,5 à 2 heures suggère qu'il est situé dans l'ulcère duodénal.

Comment aider avec des maux d'estomac?

Les médicaments aident à éliminer les douleurs à l'estomac. Pour faire face à cette condition, le médecin peut prescrire de l'almagel ou du phosphalugel. De plus, des médicaments tels que no-spa, gastal, maalox peuvent être efficaces..

Dans certains cas, il est tout à fait possible d'éviter l'utilisation de médicaments. Si le syndrome douloureux est le résultat de la malnutrition, il peut être éliminé avec un repos complet. Pour ce faire, il est recommandé de s'allonger après avoir mangé pendant 20 minutes. Après cela, vous pouvez vous promener - cela aidera à éviter la stagnation de la bile et à stimuler le processus de digestion..

Parfois, les remèdes populaires sont très efficaces. La composition la plus simple est l'infusion de camomille. Pour préparer ce remède, vous devez prendre une cuillère à café d'herbe et verser 250 ml d'eau bouillante. Le filtré signifie boire. En règle générale, 100 ml de la composition sont suffisants pour arrêter le syndrome douloureux.

De plus, la chaleur humide aidera à améliorer la condition. Pour ce faire, un morceau de tissu doit être humidifié dans de l'eau tiède et appliqué sur l'estomac pendant une demi-heure, enveloppé dans une couverture chaude. Si l'inconfort persiste ou s'intensifie, consultez un médecin. Un spécialiste aidera à éliminer les maladies graves qui nécessitent des soins d'urgence.

Mesures préventives

Pour éviter l'apparition de douleurs à l'estomac, il est recommandé d'effectuer les actions suivantes:

  • manger souvent, mais en petites portions;
  • essayez de ne pas trop manger;
  • contrôler la qualité des produits;
  • refuser les plats gras et épicés, exclure les cornichons, les marinades, les viandes fumées;
  • refuser les produits semi-finis;
  • ne buvez pas beaucoup d'alcool;
  • exclure le tabagisme.

La douleur à l'estomac survient souvent après avoir mangé. En règle générale, ce symptôme est la conséquence de troubles de l'alimentation. Cependant, cela indique parfois le développement de maladies graves. Pour exclure les pathologies dangereuses, il est important de consulter un médecin à temps.

Douleur après avoir mangé

L'utilisation de nourriture pour l'homme est nécessaire pour reconstituer les réserves d'énergie, pour obtenir les substances nécessaires à la vie normale.

Après que les aliments pénètrent dans la cavité buccale, le processus de digestion commence (traitement physique et chimique des aliments pour une meilleure assimilation par les cellules du corps humain).

La digestion est un processus physiologique complexe auquel participent divers organes et systèmes, la plupart situés dans la cavité abdominale.

Comme vous le savez, la douleur est un signal qui informe une personne d'un dysfonctionnement, d'une maladie ou de dommages corporels.

Les douleurs abdominales après avoir mangé peuvent être associées à la fois à la présence de maladies aiguës et chroniques des organes abdominaux et à la qualité et la quantité des aliments.

La douleur après avoir mangé peut survenir dans plusieurs situations:

La qualité de la nourriture elle-même: lors de l'alimentation de substances agressives ou de micro-organismes qui perturbent le processus de la vie normale peuvent pénétrer dans le corps. Exemple: gastro-entérocolite après consommation de mauvaise qualité, ensemencée de bactéries bactériennes, gastrite alcoolique aiguë après une seule utilisation d'une grande quantité d'alcool.

Quantité de nourriture: même avec l'utilisation de produits de qualité à consommation excessive ou insuffisante, un dysfonctionnement de l'organisme peut survenir. Exemple: une attaque de pancréatite aiguë sur fond de changement brusque de régime, en mangeant beaucoup d'aliments riches en protéines (kebab).

L'état du corps: en présence d'un processus pathologique dans le corps, même avec l'utilisation d'aliments de haute qualité en quantité normale, une défaillance peut survenir. Exemple: j'ai une gastrostase avec des douleurs abdominales en mangeant chez un patient atteint d'un cancer de l'estomac.

Maladies œsophagiennes accompagnées de douleurs après avoir mangé et associées à la qualité et à la quantité des aliments:

Oesophagite aiguë: une affection caractérisée par une inflammation de la paroi de l'œsophage, accompagnée de douleur et d'inconfort lors de la déglutition, de la brûlure. Se produit en cas d'exposition à la paroi de l'œsophage de substances agressives ou de micro-organismes, ainsi qu'en cas de réaction allergique.

Perforation de l'œsophage: conditions aiguës dangereuses, accompagnées de douleurs intenses. Se produisent le plus souvent avec l'action mécanique d'objets qui pénètrent dans l'œsophage par accident (arête de poisson, corps étrangers solides en cas d'ingestion chez l'enfant).

Syndrome de Burhave: rupture spontanée de l'œsophage (œsophage de banquet) - rupture de l'œsophage associée à une forte augmentation de la pression. Accompagné de douleurs aiguës, il peut survenir à la suite de vomissements répétés après un repas copieux, d'un désir de supprimer consciemment les vomissements. La maladie est extrêmement rare..

La douleur dans l'œsophage avec une qualité et une quantité normales de nourriture se produit dans les conditions suivantes:

achalasie du cardia - une maladie chronique dans laquelle l'œsophage inférieur n'est pas suffisamment détendu pour laisser passer la nourriture, peut s'accompagner de douleurs intenses dans la poitrine ou dans l'épigastre.

la maladie de reflux gastro-œsophagien est une maladie chronique dans laquelle se produit un reflux du contenu gastrique dans l'œsophage, suivi par des dommages aux parois de l'œsophage par le contenu gastrique. La maladie peut être accompagnée de brûlures d'estomac, d'éructations, d'acides, parfois de douleurs derrière le sternum, qui peuvent donner au cou et à l'épaule.

œsophagite chronique - une maladie chronique qui peut souvent être le résultat ou accompagner le reflux gastro-œsophagien. Elle est associée à la présence d'une inflammation chronique dans la paroi de l'œsophage. Peut se manifester par une douleur dans la poitrine lors de la déglutition, des brûlures d'estomac.

Cancer de l'œsophage: un gonflement malin de l'œsophage aux derniers stades de développement peut constituer un obstacle au passage des aliments, qui s'accompagne de dysphagie (difficulté à avaler) et de douleur derrière le sternum.

La dyskinésie œsophagienne dans les maladies neurologiques est une condition dans laquelle la capacité de l'œsophage à se contracter pour déplacer le morceau de nourriture dans l'estomac est altérée. Manifesté par des troubles de la déglutition. Parfois, les troubles de la déglutition peuvent être douloureux.

Syndrome de Mellory-Weiss. À la suite de vomissements répétés, la paroi de l'œsophage ne se déchire pas à sa profondeur maximale. Il peut y avoir des douleurs dans la poitrine et l'épigastre, des vomissements de sang ou de marc de café sont possibles.

Oesophage hypersensible - une maladie accompagnée de douleurs derrière le sternum et de brûlures pendant les repas en l'absence de changements organiques dans l'œsophage.

Diverticule œsophagien - saillie sur l'œsophage. La maladie s'accompagne de la coulée des aliments consommés dans la cavité du diverticule, où les aliments stagnent et commencent à se décomposer (mauvaise haleine). Peut-être l'apparition de douleurs avec inflammation des diverticules.

Maladies de l'estomac associées à une violation de la qualité et de la quantité des aliments:

Gastrite aiguë: se développe à la suite d'une exposition à la paroi de l'estomac d'un agent agressif ingéré avec de la nourriture. Une inflammation aiguë se développe dans la paroi de l'estomac. La maladie se développe 3 à 6 heures après un repas. Accompagné de douleurs aiguës dans la région épigastrique, il peut y avoir des nausées et des vomissements sur les aliments consommés. Un exemple classique de gastrite aiguë est la gastrite alcoolique aiguë, lorsque l'alcool éthylique a un effet irritant sur la paroi de l'estomac. De plus, la gastrite aiguë peut provoquer l'utilisation de produits infectés par des micro-organismes pathogènes..

La douleur à l'estomac associée à l'utilisation d'une quantité et d'une qualité normales de nourriture se produit dans les conditions suivantes:

La gastrite chronique est une maladie dans laquelle il y a une inflammation chronique dans la paroi de l'estomac, accompagnée d'une violation des fonctions sécrétoires et motrices de l'estomac. Elle peut se manifester par une douleur sourde dans la région épigastrique, généralement après une erreur de régime..

Ulcère gastroduodénal: avec un ulcère à l'estomac, la douleur peut survenir immédiatement après avoir mangé de la nourriture, la douleur continue jusqu'à ce que le contenu de l'estomac soit évacué, le soulagement peut se produire avec des vomissements ou après 2-3 heures, lorsque le contenu de l'estomac quitte l'estomac et pénètre dans l'intestin grêle.

Avec le cancer de l'estomac, la douleur associée à l'alimentation survient aux derniers stades du processus. Dans les premiers stades, les symptômes du cancer de l'estomac ne diffèrent pas beaucoup de ceux de la gastrite, de l'ulcère gastrique, de l'œsophagite. La douleur survient lorsque le néoplasme rétrécit la lumière de l'estomac ou que sa paroi se développe, violant l'élasticité. Les douleurs sont douloureuses dans la nature, localisées dans l'épigastre et la région ombilicale.

Des douleurs poignardes de haute intensité, survenant dans le contexte d'un bien-être complet, sont caractéristiques des ulcères d'estomac perforés.

Maladies du pancréas, qui peuvent s'accompagner de douleurs après avoir mangé:

La pancréatite aiguë est une inflammation aiguë du pancréas. Elle peut être déclenchée par la consommation de protéines épicées, huileuses, difficiles à digérer, en particulier en combinaison avec de l'alcool. La douleur dans la pancréatite aiguë est extrêmement intense, localisée dans l'épigastre, l'hypochondre gauche, peut irradier vers le dos, l'omoplate ou la ceinture. La douleur s'accompagne souvent de nausées, de vomissements répétés indomptables..

La pancréatite chronique est une maladie caractérisée par le développement d'une insuffisance pancréatique endocrine et exocrine (le pancréas produit des quantités insuffisantes d'enzymes pour la digestion). Avec une exacerbation de la pancréatite chronique, la douleur est généralement moins intense, souvent accompagnée de dyspepsie, de flatulences, de diarrhée ou de constipation, de nausées avec et sans vomissements.

Maladies de la vésicule biliaire, qui peuvent s'accompagner de douleurs abdominales après avoir mangé:

Cholécystite aiguë: une attaque de cholécystite peut provoquer une erreur dans l'alimentation, la consommation d'aliments gras, épicés, frits, l'alcool peut aggraver la situation. La cholécystite aiguë s'accompagne de douleurs intenses à la couture à droite sous les côtes et dans l'épigastre, qui peuvent être des crampes. Les vomissements peuvent rejoindre la douleur, ce qui ne soulage pas.

Maladies et lésions du foie, qui peuvent s'accompagner de douleurs abdominales:

Hépatite toxique aiguë: peut se développer à la suite de l'ingestion de substances toxiques dans le corps avec de la nourriture, tandis que des dommages aigus aux cellules hépatiques - les hépatocytes - se développent. La maladie peut être accompagnée de douleurs dans l'hypochondre droit de faible intensité, il peut y avoir un ictère.

Ensuite, après le duodénum, ​​les aliments pénètrent dans l'intestin grêle, où ils sont ensuite digérés avec la participation des enzymes pancréatiques et biliaires. De l'intestin grêle, le contenu passe dans le gros intestin, où l'eau est absorbée et formée à partir de particules de matières fécales non digérées et leur élimination du corps. Les douleurs abdominales près du nombril peuvent être associées à des troubles fonctionnels et à des maladies intestinales. La douleur dans le bas-ventre est également caractéristique de cette pathologie..

Les maladies intestinales, qui s'accompagnent de douleurs abdominales associées à l'alimentation, sont très diverses. Le facteur déclenchant est l'ingestion de substances ou de micro-organismes qui perturbent son fonctionnement.

Maladies infectieuses: lors de la consommation d'aliments infectés par des micro-organismes pathogènes, des infections intestinales (dysenterie, infections d'origine alimentaire, infections à rotavirus et autres) peuvent se développer;

Lorsque les aliments sont infectés par des parasites, des maladies parasitaires se développent (ascariose, diphyllobothriase, giardiase, etc.);

Lorsque vous mangez une quantité excessive de protéines, de graisses ou de glucides, de minéraux, il est possible de développer toutes sortes de dyspepsie (flatulence, diarrhée, etc.) même en l'absence de maladies intestinales chroniques et d'insuffisance pancréatique exocrine.

Maladies intestinales, accompagnées de douleurs abdominales en mangeant des aliments normaux:

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique avec une lésion primaire de l'iléon. L'intensité des symptômes de la maladie de Crohn dépend de la prévalence et de la localisation du processus dans l'intestin. La douleur abdominale est localisée dans la région iliaque droite, la région latérale droite, sus-pubienne et ombilicale. La douleur peut être intense, des crampes, ce qui peut être un signe indirect de rétrécissement de la lumière intestinale. La maladie peut s'accompagner de la formation de fistules intestinales et d'abcès abdominaux..

La colite ulcéreuse est une maladie inflammatoire chronique du côlon avec une lésion primaire de la muqueuse du côlon. Le principal symptôme de la maladie est souvent des selles molles fréquentes avec des stries de sang. La douleur est rarement intense, la localisation de la douleur dépend de la zone de l'intestin affecté, souvent dans la moitié gauche de l'abdomen.

Entérite allergique (allergie alimentaire): une maladie se développe lorsque des antigènes d'origine alimentaire pénètrent dans le tractus gastro-intestinal. De nombreux aliments peuvent être une source d'antigènes alimentaires (chocolat, café, noix, agrumes). La maladie se manifeste par des symptômes intestinaux, des douleurs abdominales et des troubles des selles sont possibles, en outre, la maladie peut se manifester par des symptômes extra-intestinaux. Les manifestations les plus diverses de la réponse du corps à une agression antigénique de l'extérieur sont plus courantes, ce sont diverses éruptions cutanées.

Diverticule intestinal - saillie congénitale ou acquise de la paroi intestinale. Souvent, la présence de diverticules en elle-même peut ne pas être accompagnée de douleurs abdominales, mais un certain nombre de complications des diverticules se manifestent, notamment des douleurs abdominales. Les phénomènes de diverticulite aiguë (inflammation du diverticule) s'accompagnent de douleurs abdominales de forte intensité. La localisation de la douleur dépend de la zone de la lésion intestinale. Il peut également y avoir une forte fièvre, une inflammation du péritoine avec perforation du diverticule.

Les tumeurs intestinales en cours de développement conduisent finalement à un rétrécissement de la lumière de l'intestin ou à son obstruction complète, qui peut s'accompagner de symptômes d'obstruction intestinale avec le tableau clinique correspondant (douleurs abdominales spastiques intenses). De plus, la germination des organes et tissus adjacents par une tumeur peut également provoquer des douleurs abdominales..

Syndrome du côlon irritable - une maladie accompagnée d'une altération de la fonction intestinale, alors qu'il n'y a aucun changement dans la paroi intestinale. Ainsi, la maladie fait référence à des troubles fonctionnels et est le résultat de l'influence de nombreux facteurs - infections intestinales antérieures, stress ou troubles mentaux. La maladie s'accompagne de douleurs abdominales associées à une diarrhée, moins fréquente sans forme douloureuse. La maladie est extrêmement difficile à traiter..

Douleurs à l'estomac après avoir mangé

La douleur à l'estomac après avoir mangé est une sensation désagréable qui peut survenir à la fois immédiatement après le repas et après un certain temps. Les représentants des deux sexes de toute catégorie d'âge sont confrontés à ce symptôme. Il existe un grand nombre de raisons pour la survenue d'un tel symptôme désagréable, mais toutes ne sont pas associées à des pathologies du tractus gastro-intestinal et, dans certains cas, sont physiologiques.

En plus de la douleur dans cet organe, les patients se plaignent souvent d'un large éventail d'autres symptômes. Les plaintes les plus courantes sont les nausées et vomissements, les selles bouleversées, les éructations et les brûlures d'estomac..

Puisqu'il est impossible de poser un diagnostic correct sur la seule base des signes, un examen de laboratoire et instrumental est prescrit aux patients. Le schéma thérapeutique dépendra directement de la maladie qui est devenue la source du principal symptôme, mais des méthodes souvent conservatrices suffisent.

Étiologie

En gastro-entérologie, il existe de nombreux facteurs prédisposants à l'apparition de douleurs à l'estomac après avoir mangé, c'est pourquoi ils sont généralement divisés en plusieurs grands groupes. Le premier d'entre eux est directement lié aux problèmes du système digestif. Ainsi, les raisons peuvent être:

  • œsophagite - un processus inflammatoire dans la couche muqueuse de l'œsophage;
  • gastrite de toute nature;
  • lésion ulcéreuse du duodénum, ​​de l'estomac ou de l'œsophage. Il convient de noter qu'avec la défaite du premier organe, la douleur apparaîtra plusieurs heures après la fin du repas, et dans d'autres cas - après environ 15-30 minutes;
  • appendicite;
  • ZhKB - une maladie caractérisée par la formation de calculs dans la vésicule biliaire ou les voies biliaires;
  • pylorospasme;
  • pancréatite et cholécystite;
  • gastroduodénite;
  • oncologie;
  • rétrécissement de la lumière de l'œsophage;
  • hernie diaphragmatique;
  • pathologie de la rate;
  • constipation chronique et diarrhée abondante - dans cette situation, de telles manifestations agissent non seulement comme une cause, mais sont des symptômes supplémentaires.

Dans la deuxième catégorie de facteurs, pourquoi après avoir mangé un mal d'estomac comprend les maux qui ne sont pas associés au tractus gastro-intestinal. Ceux-ci inclus:

  • anévrisme aortique;
  • un large éventail de blessures, y compris des fractures des côtes ou du sternum;
  • pleurésie gauche;
  • infarctus du myocarde.

Le troisième groupe de raisons pour lesquelles il y a des douleurs à l'estomac immédiatement ou après un certain temps après avoir mangé comprend les circonstances physiologiques qui ne sont en aucun cas associées à la présence d'une maladie particulière. Parmi eux:

  • la suralimentation - une grande quantité de nourriture pénètre dans l'estomac, avec laquelle il ne peut pas faire face;
  • l'utilisation de plats excessivement froids ou très chauds;
  • réactions allergiques ou intolérance à certains aliments;
  • mauvaise nutrition - abus d'aliments gras, épicés et salés, ainsi que de boissons gazeuses et de café fort;
  • l'habitude de boire de la nourriture avec beaucoup de liquides;
  • manger des aliments de mauvaise qualité;
  • un repas juste avant le coucher. Normalement, le dernier repas doit être au moins deux heures avant le coucher;
  • habitude de rester debout après avoir mangé.

Classification

La douleur à l'estomac après avoir mangé, par la nature de la manifestation, est divisée en:

  • aiguë, de haute intensité - dans la plupart des cas, il s'agit d'un signe indiquant un processus infectieux, une pancréatite, une inflammation de l'appendice ou une intoxication alimentaire;
  • brûlure - est le résultat de la consommation de malbouffe;
  • douloureux - s'exprime dans le contexte d'une suralimentation ou d'une alimentation rapide. Indique parfois la présence de tumeurs malignes dans cet organe ou ulcère gastro-duodénal;
  • coupure et douleur aiguë dans l'estomac - ce type de douleur est caractéristique de la pancréatite ou de l'ulcère perforé.

Selon le moment de l'événement, un tel symptôme peut être noté:

  • immédiatement après le repas;
  • après une courte période de temps - environ quinze minutes après avoir mangé;
  • après une longue période, c'est-à-dire après 1,5 à 2 heures à partir du moment où vous prenez vos repas.

Symptomatologie

En raison du fait que la douleur dans l'estomac après avoir mangé dans la grande majorité des cas se forme dans le contexte de la présence d'une pathologie, il est naturel que le syndrome de la douleur ne soit pas la seule manifestation clinique.

Les manifestations cliniques concomitantes sont considérées comme:

  • lourdeur constante dans l'estomac après avoir mangé et sensation de satiété;
  • ballonnements;
  • diminution ou manque total d'appétit;
  • nausées avec vomissements fréquents;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • violation des selles, qui se traduit par l'alternance de constipation et de diarrhée ou la prédominance de l'un de ces signes;
  • brûlures d'estomac et brûlures dans le sternum;
  • éructations avec une odeur acide qui ne s'arrête pas pendant deux heures;
  • la propagation de la douleur dans tout l'abdomen, ainsi que dans le dos et le haut du corps - poitrine, omoplates, cou et bras;
  • augmentation de la température;
  • perte de poids;
  • l'apparition d'impuretés sanguines dans les selles ou les vomissures;
  • pâleur de la peau;
  • faiblesse et malaise, ce qui entraîne une baisse des performances.

Ce ne sont que les principaux signes qui peuvent compléter le principal symptôme. Avec leur manifestation, il est nécessaire d'aller à une consultation avec un gastro-entérologue dès que possible.

Diagnostique

Pour découvrir les causes des douleurs à l'estomac après avoir mangé, les gastro-entérologues prescrivent des examens de laboratoire et instrumentaux à leurs patients. Cependant, avant de les effectuer, le clinicien doit effectuer indépendamment plusieurs manipulations, à savoir:

  • clarifier les plaintes des patients - pour identifier la présence de symptômes supplémentaires et déterminer le degré d'intensité de la manifestation du symptôme principal;
  • se familiariser avec l'histoire de la maladie et les antécédents médicaux de la vie du patient - peut indiquer un facteur étiologique;
  • procéder à un examen objectif avec palpation obligatoire de l'abdomen.

Parmi les examens de laboratoire, il convient de souligner:

  • test sanguin clinique - pour détecter une éventuelle anémie et des changements inflammatoires;
  • test sanguin biochimique - pour surveiller le fonctionnement du tube digestif et identifier les signes d'une maladie;
  • analyse générale de l'urine;
  • coprogramme.

Les examens instrumentaux comprennent:

  • Échographie de l'abdomen;
  • FEGDS - l'étude de la surface interne de l'œsophage, de l'estomac et de la partie initiale du duodénum à l'aide d'une sonde avec une caméra;
  • radiographie;
  • biopsie - en cas de suspicion de processus oncologique;
  • CT et IRM.

Traitement

Si la douleur de l'estomac après avoir mangé est prononcée et intense, il est nécessaire de prendre des mesures de premiers soins, notamment:

  • position horizontale du corps;
  • fournir un apport d'air frais dans la pièce;
  • se débarrasser des vêtements serrés;
  • boire fractionné - il convient de considérer qu'il est préférable de boire de l'eau purifiée sans gaz à petites gorgées;
  • mouvement de l'intestin.

Dans le même temps, les premiers secours interdisent catégoriquement:

  • appliquer des compresses chaudes et des coussinets chauffants sur l'estomac;
  • prendre des médicaments - cela peut affecter l'établissement d'un diagnostic incorrect;
  • manger des aliments.

En cas de douleur dans la région épigastrique, consulter un médecin.

Le traitement d'un mal de ventre après avoir mangé peut être fait de manière conservatrice, qui consiste à:

  • prendre des médicaments;
  • thérapie diététique - une alimentation économe est prescrite par un gastro-entérologue ou un nutritionniste;
  • procédures physiothérapeutiques;
  • l'utilisation de recettes de médecine traditionnelle - uniquement avec l'autorisation du médecin traitant.

La thérapie avec des médicaments est de nature strictement individuelle, mais souvent les patients sont indiqués pour utilisation:

  • antiacides - pour normaliser l'acidité de l'estomac;
  • substances enzymatiques - pour améliorer les processus digestifs;
  • sorbants et antispasmodiques;
  • complexes de vitamines;
  • médicaments visant à arrêter des symptômes supplémentaires.

L'aide principale pour se débarrasser du fait que l'estomac fait mal après avoir mangé est fournie par la correction de l'alimentation. Le respect de règles simples aidera les patients à se débarrasser de manière indépendante d'un tel symptôme désagréable, mais uniquement en combinaison avec une thérapie complexe. Ces recommandations comprennent:

  • repas fréquents et fractionnés;
  • nourriture tous les jours à la même heure;
  • les intervalles entre les repas doivent être d'environ 2 à 3 heures;
  • le dernier repas - au plus tard deux heures avant le coucher;
  • régime d'alcool abondant - vous devez boire au moins deux litres de liquide;
  • manger uniquement des aliments frais;
  • contrôle de la température de la vaisselle - tous les aliments doivent être uniquement à température ambiante;
  • rejet complet de la malbouffe;
  • buvez un verre d'eau avant de manger, au lieu de boire de la nourriture;
  • n'occupez pas une position horizontale immédiatement après un repas.

Quant au traitement chirurgical, il est indiqué si les causes des douleurs à l'estomac sont associées à une cholélithiase, des saignements, une inflammation de l'appendice, des néoplasmes malins ou des méthodes de traitement conservatrices inefficaces.

La prévention

À l'heure actuelle, aucune mesure préventive spécifique n'a été élaborée pour prévenir l'apparition de douleurs à l'estomac. Cependant, les gens sont invités à suivre quelques règles générales, notamment:

  • refus de dépendances;
  • mise en œuvre des recommandations concernant la nutrition;
  • respect des règles d'un mode de vie sain.

La principale mesure préventive est la détection rapide des maladies pouvant entraîner des douleurs à l'estomac après avoir mangé. Pour cela, il est nécessaire de subir des examens en temps opportun par un gastro-entérologue et d'autres cliniciens.