Régime alimentaire pour la gastrite: comment manger pendant la grossesse

En attendant un enfant, le corps d'une femme est exposé à un stress grave, de sorte que les maladies oubliées depuis longtemps peuvent se rappeler pleinement. La gastrite ne fait pas exception. Habituellement, les premiers symptômes apparaissent pendant 3-4 semaines, ils sont donc souvent confondus avec des signes de toxicose. Le respect du régime alimentaire des femmes enceintes atteintes de gastrite est peut-être le seul moyen de lutter contre la maladie, car la plupart des médicaments sont contre-indiqués pour les futures mères. Comment ne pas nuire à la santé du futur bébé, mais aussi ne pas souffrir de douleur aiguë lors de l'exacerbation de la gastrite, lisez la suite.

À quoi s'attendre d'une gastrite pendant la grossesse

Pendant la grossesse, un certain nombre de changements se produisent dans le corps d'une femme. Tout d'abord, le fond hormonal change considérablement, de sorte que les sautes d'humeur aiguës de l'état des papillons dans l'abdomen à la dépression ne sont pas hors de l'ordinaire. Deuxièmement, en raison de changements structurels, le corps a besoin de plus de nutriments, ce qui affecte invariablement les préférences gustatives et l'appétit. Quelqu'un déjà au début de la grossesse réveille un appétit brutal et quelqu'un mange strictement selon le schéma proposé par le médecin. Mais quel que soit le régime alimentaire, personne n'est à l'abri de la toxicose. Les nausées et vomissements le matin, les malaises généraux, les accès de douleur à l'estomac, la diarrhée, alternant avec la constipation, les éructations et les flatulences sont le plus souvent perçus comme normaux, vous devez donc les supporter. Mais en vain, car presque les mêmes symptômes sont caractéristiques de l'exacerbation de la gastrite. Certes, ils ont aussi des différences. Ceux-ci inclus:

  • rots. L'odeur de rots est l'un des indicateurs les plus précis de la maladie. Avec différents types de gastrite, les éructations se produisent avec l'air, avec l'odeur des œufs pourris, avec un goût d'amertume. Pendant la grossesse, les éructations ne sont pas fréquentes, sauf lors du mélange de différents produits. Mais avec gastrite - toujours. Donc, lorsque ce symptôme apparaît, vous devez immédiatement revoir le régime alimentaire et consulter un médecin;
  • Vomir du sang. Si pendant la grossesse, les vomissements habituels du matin ne sont rien d'autre qu'une conséquence de la toxicose, alors avec la gastrite, le contenu du vomi indique la gravité de la maladie. Par exemple, dans la gastrite chronique, lorsque des changements destructeurs se produisent dans l'estomac (la membrane muqueuse est exfoliée et ses parties sont excrétées avec le vomissement), le vomissement avec du sang ne laisse aucun doute sur le diagnostic;
  • perte de poids soudaine. La plupart des femmes ont tendance à prendre du poids en attendant un bébé. Bien sûr, il y a ceux qui, en raison de changements hormonaux, perdent des kilogrammes, mais cela est plus visible dans les derniers mois de la grossesse et après l'accouchement. Alors, n'ignorez pas la perte de poids brutale au début de la grossesse;
  • la douleur aiguë dans l'estomac, la douleur dans le haut de l'abdomen, qui revient périodiquement, prédomine. Des sensations douloureuses peuvent également être diagnostiquées dans la région épigastrique, l'hypochondre droit ou autour du nombril. Aux stades initiaux de la gastrite, la douleur est généralement perceptible après avoir mangé (surtout si la taille des portions est considérable). Avec le développement de la gastrite, même une petite portion de nourriture peut provoquer de fortes douleurs à l'estomac. Mais à jeun ou la nuit, des sensations douloureuses apparaissent très rarement. La durée et l'intensité des crises de douleur dépendent également du type de gastrite. Par exemple, une douleur intense survient avec une gastrite avec une sécrétion accrue et avec une acidité réduite, elles sont plus faibles.

De plus, avec la gastrite, la motilité intestinale peut être altérée. La diarrhée peut survenir aussi soudainement qu'elle s'arrête. La diarrhée s'accompagne généralement de flatulences, qui sont ensuite remplacées par de la constipation.

La gastrite peut être reconnue à l'aide de signes tels que la pâleur de la peau, l'apparition d'un revêtement blanc grisâtre sur la langue, la bouche sèche ou, à l'inverse, une salivation abondante.

Les symptômes décrits ci-dessus peuvent être plus ou moins exprimés en fonction des caractéristiques individuelles du corps, de l'alimentation, de la fatigue, de l'exposition aux facteurs de stress. Souvent, c'est le stress qui provoque une exacerbation de la gastrite pendant l'attente d'un enfant, même si la maladie a été guérie.

Pourquoi le régime alimentaire est important

Un régime pour la gastrite peut non seulement réduire la douleur et empêcher le développement ultérieur de la maladie. Souvent, elle est le seul moyen de faire face à la maladie, car les médicaments contre la gastrite sont contre-indiqués pour l'état de santé de la future mère.

En utilisant des produits et des méthodes correctement sélectionnés pour leur préparation, vous pouvez:

  • Régule le niveau d'acidité. En règle générale, le niveau d'acidité est augmenté dans les premiers stades de la gastrite (en raison d'une augmentation de la concentration d'acide chlorhydrique dans le suc gastrique). Cependant, à mesure que la maladie se développe, elle diminue. Pendant la grossesse, le niveau d'acidité augmente en raison de l'influence des hormones.Par conséquent, pendant la toxicose, il est important d'empêcher l'acide chlorhydrique de pénétrer dans d'autres organes du système digestif. Avec certaines variétés de gastrite, cela est possible. Par exemple, avec le reflux gastrite, le contenu du duodénum est repoussé dans l'estomac, ce qui expose la muqueuse non seulement aux enzymes digestives, mais aussi à la bile. Avec l'œsophagite, le contenu de l'estomac peut être jeté dans l'œsophage, provoquant son rétrécissement et son exfoliation. En utilisant un régime spécial, tous ces phénomènes peuvent être, sinon complètement éliminés, puis considérablement réduits..
  • Fournissez au corps la quantité nécessaire de nutriments. En attendant un bébé, le corps de la future femme a besoin de vitamines supplémentaires. Cependant, avec une exacerbation de la gastrite chronique, l'administration de divers médicaments doit être arrêtée en raison du risque de nuire à la santé du bébé. La situation est exacerbée par la toxicose (vomissements et nausées, diarrhée et flatulences), c'est pourquoi la future femme perd son appétit. Ainsi, une quantité insuffisante d'éléments micro et macro pénètre dans le corps. Grâce au système alimentaire, qui comprend non seulement la sélection des bons produits, mais également les méthodes de préparation et de combinaison, il est possible de minimiser tous les risques.
  • Empêche le développement de la gastrite. Le plus souvent, la maladie progresse en raison de l'ignorance des symptômes (en cas de grossesse, les symptômes sont pris pour la manifestation de la toxicose) et du manque de bonne nutrition, du stress et des mauvaises habitudes. Plus le traitement est prescrit tôt et qu'un régime spécial est suivi, plus les conséquences de la gastrite sont faibles. Il est particulièrement important de prévenir la transition de l'inflammation des muqueuses vers l'érosion et l'ulcère gastroduodénal, car ces derniers doivent être traités avec des médicaments. Pendant la grossesse, cette dernière est lourde de conséquences pour l'enfant à naître.

Comment faire le bon régime

Lors de l'élaboration d'un régime, il est important de comprendre comment différents aliments peuvent affecter le tube digestif. Et, bien sûr, vous devez absolument subir un examen afin de savoir à quel type de gastrite vous devez faire face.

Lors du choix des produits, vous devez vous rappeler que le niveau d'acidité est déjà élevé. Si vous mangez des aliments riches en acides ou provoquant une sécrétion excessive d'acide chlorhydrique, non seulement un estomac enflammé, mais aussi d'autres organes internes peuvent en souffrir. Les nutritionnistes recommandent d'inclure dans l'alimentation les soi-disant "antiacides alimentaires", qui comprennent:

  • légumes et beurre, pain blanc séché (vous pouvez des craquelins ou des pâtisseries d'hier);
  • produits laitiers (fromage cottage faible en gras fait maison, crème sure), poisson faible en gras (brochet, sandre ou perche), viande faible en gras (poulet), légumes cuits à la vapeur ou au four, soupes en purée, œufs.

Il faut faire attention aux produits laitiers aigres - kéfir, lait cuit fermenté et crème sure. Si une gastrite à faible acidité est diagnostiquée, elle peut être incluse dans l'alimentation. Avec une acidité accrue, il vaut mieux se limiter à l'option neutre - lait et crème faibles en gras.

Avec les œufs, ce n'est pas si simple. La meilleure option est des œufs à la coque ou une omelette protéinée. Avec une exacerbation de la gastrite, il est préférable d'abandonner les jaunes. Mais les œufs durs devront être exclus, car il est difficile de digérer la muqueuse enflammée.

Les légumes et les fruits frais dans le régime devraient être, mais en petites quantités. Lors du choix de l'un ou l'autre produit, n'oubliez pas le niveau d'acidité (dans ce cas, l'approche est la même que lors du choix des produits laitiers fermentés).

Nutrition pour exacerbation de la gastrite

Si la gastrite devait être traitée avant la grossesse, il est préférable d'exclure immédiatement de l'alimentation tous les aliments potentiellement dangereux - glucides rapides, abondance d'épices, soda, restauration rapide, frits, salés et fumés. Cependant, même avec le respect d'un régime contre le stress et les changements hormonaux, la gastrite peut s'aggraver. Dans ce cas, il vaut mieux refuser la nourriture habituelle pendant plusieurs jours, en la remplaçant par des soupes et des bouillons en purée. Plus la nourriture est hachée, mieux c'est pour la muqueuse enflammée. Il est nécessaire de respecter un tel régime pendant au moins trois à quatre jours. Après cela, des légumes mijotés, de la viande maigre hachée et des fruits peuvent être ajoutés au régime.

Il est possible de faire cuire des plats pendant l'exacerbation uniquement à la vapeur ou dans un bouillon de légumes. La température minimale de cuisson est de 50 ° C. Sinon, la nourriture peut irriter la muqueuse gastrique et le début de la douleur aiguë reprendra..

Surveiller strictement le régime alimentaire prendra environ trois semaines. Cela signifie que l'accent dans l'alimentation quotidienne devrait être mis sur les soupes de lait, les soupes en purée, les céréales dans l'eau avec du beurre ajouté (pas plus de 20 g), les décoctions de graines de lin..

Nutrition pour la gastrite chronique

Dans la gastrite chronique, en attendant un enfant, le régime alimentaire est assez varié. Vous pouvez utiliser:

  • pâtisseries: pain blanc et craquelins, biscuits secs;
  • produits laitiers (presque tous, mais pas tranchants et non gras);
  • bouillons de poisson, viande maigre, poulet, purée de soupe;
  • les légumes bouillis et mijotés (chou-fleur, courgette, citrouille, betteraves, carottes, pommes de terre sont les mieux digérés;
  • baies râpées;
  • viande maigre: escalopes de vapeur et boulettes de viande, boulettes de viande, soufflé;
  • desserts: gelée, mousse, casseroles de fromage cottage;
  • céréales: millet, semoule, sarrasin, maïs, avoine.

Régime alimentaire pour l'aggravation de la gastrite pendant la grossesse

Régime alimentaire pour les femmes enceintes atteintes de gastrite

Une bonne nutrition est très importante pour la femme enceinte - en particulier en ce qui concerne la grossesse dans le contexte de toute maladie chronique. Quels régimes alimentaires un médecin peut-il vous prescrire comme traitement?

Anna Ivanchina
Thérapeute, Hôpital clinique municipal №71, Moscou

L'ulcère gastroduodénal, selon les statistiques médicales, affecte jusqu'à 15% de la population adulte. Encore plus de personnes souffrent de gastrite chronique - environ toutes les secondes. Chez les femmes enceintes atteintes de ces maladies se produit souvent dans

Céréales et pâtes. Vous pouvez utiliser des vermicelles et des pâtes bouillies finement hachées. Toutes les céréales sont autorisées - seul le mil doit passer dans un moulin à café. Le sarrasin et la farine d'avoine sont très utiles: ils sont riches en fibres alimentaires et en vitamines B, normalisent la digestion et aident à faire face au problème de la constipation. Les soupes de lait ou les céréales friables avec addition de lait sont préparées à partir de céréales.

Les œufs. En une semaine, vous pouvez manger 2-3 œufs, bouillis mous ou "dans une poche", ainsi que sous forme d'omelettes à la vapeur (vous pouvez préparer une omelette feuilletée avec de la viande bouillie en purée); les plats aux œufs sont autorisés (boules de neige - un dessert de protéines fouettées bouillies, meringues). Les fromages Des variétés légères, légèrement salées, non fumées et non fondues sont recommandées..

Des légumes. Vous pouvez manger des pommes de terre bouillies, des carottes, des betteraves, du chou-fleur. Parfois, en petites quantités, les pois verts, les haricots verts, la citrouille précoce et les courgettes, l'aneth finement haché (comme assaisonnement pour les plats chauds), les tomates mûres non acides, le chou-rave et la poire moulue, râpés, la salade de feuilles finement hachée sont acceptables. Les légumes peuvent être préparés sous forme de purée de pommes de terre, de soufflés à la vapeur, de puddings, de boulettes de viande, etc. Avec une bonne tolérance, vous pouvez vous offrir une quantité limitée de salade de concombres frais finement hachés.

Les graisses. Le beurre crémeux non salé (y compris le ghee) est recommandé; les huiles végétales raffinées ne sont autorisées qu'en complément des plats.

Collations En entrée, une salade de légumes bouillis, de viande, de poisson peut être utilisée: langue bouillie; viandes cuites ou pâtes de foie. Les saucisses ne peuvent être consommées que bouillies - telles que celles du médecin, des produits laitiers ou diététiques, du jambon - non salées sans graisse. Sauces. Les plats principaux peuvent être servis avec de la sauce béchamel blanche (préparée à partir de farine, d'huile végétale et de lait), ainsi qu'avec du lait et des sauces aux fruits.

Pimenter. En petite quantité, admissible: persil ou aneth finement haché, laurier, cannelle de clou de girofle.

Des fruits. Les pommes et poires entières fraîches cuites au four, en purée fraîche et sans peau sont recommandées. Avec la tolérance, vous pouvez vous permettre des raisins doux (sans peau et sans noyaux), des prunes en purée, des baies mûres et petites.

Bonbons. Parfois, vous pouvez vous offrir des bonbons: marmelade, guimauves, guimauves, caramel crémeux, confiture, crème, gelée. Avec une sécrétion accrue de suc gastrique, vous pouvez manger une cuillerée de miel avec de l'eau tiède une heure ou deux avant de manger. En cas de gain de poids excessivement rapide, les sucreries devront limiter.

Les boissons. Eaux minérales alcalines recommandées sans gaz, thé faible avec du lait ou de la crème, café et cacao faibles avec du lait ou de la crème, gelée, mousses, gelée de fruits et jus sucrés, jus sucrés de fruits, baies et légumes dilués avec de l'eau bouillie, bouillon de cynorrhodon, décoction de son de blé au miel.

Si une femme commence néanmoins une exacerbation marquée de la maladie avec un syndrome douloureux prolongé, alors au cours de la première semaine de traitement, elle devra respecter des restrictions alimentaires encore plus importantes: le pain, les collations végétales sont complètement exclus et tous les plats ne sont servis que sous forme de purée.

Au fur et à mesure que vous récupérez, le régime se développe progressivement tout en conservant les principes de base: une alimentation complète, une économie mécanique, chimique et thermique, ainsi qu'une alimentation fréquente et fractionnée.

Produits à éviter:

  • Pain grossier, seigle et tout pain frais, pâtisserie, tartes frites, crêpes.
  • Viande avec films et tendons, peau de poisson et d'oiseaux, porc gras, agneau, volaille (canard, oie, gibier).
  • Viandes, poissons, bouillons de champignons et sauces entiers et concentrés.
  • Soupe au chou, okroshka, cornichon, bortsch.
  • Tous les aliments frits.
  • Graisses comestibles rassis ou surchauffées (porc, agneau, boeuf); margarine d'huile de cuisson.
  • Produits de lait aigre à forte acidité, lactosérum.
  • Œufs durs.
  • Ail, oignons, navets, radis, radis verts, rutabaga, toutes sortes de choux (sauf chou-fleur), oseille, épinards, poivrons, groseilles à maquereau, groseilles, agrumes, variétés aigres et dures de pommes et de poires.
  • Orge perlé, haricot.
  • Champignons sous toutes leurs formes.
  • Collations épicées et salées; viande, poisson et légumes en conserve, en particulier dans la sauce tomate; viandes fumées (viande et poisson).
  • Légumes et fruits aigres et marinés.
  • Thé fort, café, cacao.
  • Assaisonnements et épices: poivre rouge et noir, moutarde, raifort, vinaigre, glutamate monosodique, clou de girofle, mayonnaise, ketchup.

Fortement interdit: toute boisson alcoolisée, sucre raffiné.

Source de la photo: Shutterstock

La gastrite chronique est une maladie causée par des modifications inflammatoires de la muqueuse gastrique et une altération de la production d'acide chlorhydrique. Avec des sensations désagréables et douloureuses, des troubles gastriques et intestinaux.

Les infections intestinales aiguës chez les nourrissons sont l'un des problèmes les plus courants. Comment aider votre enfant et comment éviter ce problème à l'avenir.

Les soins apportés au bébé, l'alimentation nocturne, le stress constant font souvent oublier à une jeune mère qu'elle-même et sa santé. Et elle ne remarque pas toujours que son estomac lui fait mal. Cependant, ces symptômes méritent une attention particulière..

Gastrite pendant la grossesse: quelque chose qui devrait être connu de toutes les femmes enceintes

En termes simples, la gastrite est une inflammation de la muqueuse gastrique. Il entraîne des dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal et, par conséquent, une détérioration de l'état général du corps humain. De nombreuses femmes enceintes font face à une gastrite pendant la grossesse, ce qui n'est pas surprenant, car il s'agit de l'une des maladies les plus courantes au monde. C'est pourquoi aujourd'hui nous parlerons du traitement de la gastrite pendant la grossesse.

Caractéristiques de la maladie: ses formes, ses symptômes et ses causes

Avant de parler de la façon de traiter la gastrite pendant la grossesse, vous devez comprendre les caractéristiques de cette maladie. donc.

Formes de la maladie

La gastrite peut être aiguë, qui survient pour la première fois et se traduit par des symptômes sévères et chroniques, qui se manifestent de temps en temps et ne sont pas traitables..

Symptômes de gastrite aiguë et chronique

Les symptômes de la gastrite sous forme aiguë sont observés 5 à 7 heures après l'exposition à l'un des irritants (nous en discuterons ci-dessous). La première chose qu'une personne ressent est une lourdeur, puis des nausées et une faiblesse apparaissent. Parfois, avec une gastrite aiguë, il peut y avoir des vomissements, de la diarrhée, des étourdissements et de la fièvre à des valeurs subfébriles.

Les symptômes de la gastrite sous une forme chronique sont différents. Il:

  • douleur et inconfort
  • dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal après avoir mangé ou excitation excessive;
  • abaisser la pression artérielle;
  • irritabilité;
  • fatigue;
  • la faiblesse.

Causes de la gastrite aiguë et chronique

Les causes de la pathologie décrite sont:

  1. Médicaments incorrects, y compris excessifs.
  2. L'utilisation d'aliments dans lesquels pour une raison ou une autre infection.
  3. Une réaction allergique aux aliments - par exemple, des champignons ou, disons, des baies.
  4. Brûler.
  5. Maladie métabolique.

Quant aux causes de la gastrite chronique, celle-ci est trop abondante ou, à l'inverse, l'excrétion insuffisante d'acide chlorhydrique due à des maladies du pancréas, du foie et de la vésicule biliaire. De plus, de mauvaises habitudes y conduisent - boire et fumer.

En règle générale, pendant la grossesse, la gastrite s'aggrave. Dans le même temps, une femme qui attend un bébé est confrontée à un problème tel qu'une toxicose précoce, accompagnée de vomissements. Cela peut durer 3 voire plusieurs mois. Malgré cela, la maladie, même sous forme chronique, n'interfère pas avec le développement du fœtus.

Diagnostic de la gastrite chez la femme enceinte

Pour diagnostiquer une gastrite chez la femme enceinte, un simple examen et une écoute des plaintes ne suffisent pas. Un examen dit endoscopique est nécessaire. Son but est d'étudier la composition du suc gastrique.

Cette procédure est effectuée à l'aide d'un appareil spécial, dont une partie est abaissée dans l'estomac. L'avantage incontestable de ce système est qu'il permet non seulement d'identifier la pathologie, mais également de déterminer son type - avec une augmentation ou une diminution de l'acidité du suc gastrique, ainsi que de détecter l'érosion.

Cependant, cette méthode de diagnostic est toujours considérée comme intolérable par les femmes enceintes, quel que soit l'âge gestationnel, ce qui est compréhensible, et n'est donc utilisée que dans les cas extrêmes - si d'autres méthodes ont été inutiles.

Traitement de la gastrite chez la femme enceinte

Le traitement de la gastrite pendant la grossesse, lorsqu'elle s'aggrave, comprend le repos au lit et un changement de régime alimentaire. Le régime de la gastrite est un régime fractionné (au moins 5 fois par jour), faisant cuire des plats liquides et semi-liquides, limitant le sel et refusant les glucides rapides (sucre et produits de boulangerie). Très utiles pour cette maladie lors d'une exacerbation de la gastrite pendant la grossesse sont:

  • ragoût de légumes;
  • soupes;
  • Cottage cheese;
  • kéfir;
  • légumes et fruits frais.

Dès que le patient récupère, il est autorisé à:

  • céréales;
  • fromage;
  • saucisse du médecin et jambon faible en gras.

Après une récupération complète, une personne doit néanmoins refuser ou au moins limiter les plats frits et épicés, les viandes fumées. Il est à noter que ces produits ne sont pas du tout recommandés aux femmes enceintes, ont-ils la pathologie décrite ou non.

Il sera utile de boire de l'eau minérale. Si l'acidité du suc gastrique est normale ou élevée, la préférence doit être donnée à Borjomi, Slavyanovskaya et Smirnovskaya. S'il est abaissé, sélectionnez "Essentuki" sous les numéros 4 et 17 et "Mirgorodskaya". Vous ne pouvez boire de l'eau minérale qu'en l'absence d'œdème. Cela doit être fait après un repas, après environ 1,5 à 2 heures, dans un volume de 200 ml 3 fois par jour..

La grossesse avec gastrite se déroule normalement. Mais ce n'est que si vous ne vous auto-méditez pas, surtout si vous prenez des médicaments, même si, selon les fabricants, ils sont complètement sûrs.

La seule chose qui peut être faite à la maison pour soulager les symptômes de la gastrite chez une femme enceinte est un traitement à base de plantes. Mais ce traitement de la gastrite doit être aussi prudent que possible, car une plante médicinale peut provoquer une réaction allergique.

Les symptômes de la gastrite exacerbée peuvent être éliminés avec de la menthe, du millepertuis, des graines d'avoine et de lin, de la chélidoine, de la valériane et de l'agripaume. Ces herbes ont des effets analgésiques et anti-inflammatoires, et les deux derniers d'entre eux - la valériane et l'agripaume - sont également sédatifs, c'est-à-dire apaisant. Ces plantes médicinales conviennent également à la maladie sous forme aiguë..

Dans une maladie chronique avec une faible acidité du suc gastrique, l'ensemble des herbes sera différent: plantain, thym, graines de carvi, fenouil, persil et absinthe.

Décoctions d'herbes avec une acidité accrue du suc gastrique

Avec une exacerbation de la gastrite pendant la grossesse avec une acidité accrue du suc gastrique, vous pouvez préparer des décoctions d'herbes médicinales telles que:

  1. Camomille, ortie et calamus. Les herbes doivent être également réparties, près d'une cuillère à soupe. Versez de l'eau bouillante sur le mélange, laissez infuser et refroidissez à température ambiante. Vous devez boire une décoction pour 1/3 tasse 3 fois par jour.
  2. Feuilles d'épilobe. Faire bouillir au bain-marie pendant 10 minutes, refroidir à température ambiante, filtrer. Vous devez boire une décoction pour 1 cuillère à soupe 3 fois par jour pendant pas plus de 3 jours.
  3. Pommes de terre. Faire bouillir les pommes de terre pré-pelées, laisser l'eau dans laquelle vous l'avez fait et laisser refroidir à température ambiante. Buvez un demi-verre 3 fois par jour. Cette recette est efficace non seulement pour la gastrite, mais aussi pour les ulcères..

Avec une acidité réduite du suc gastrique, vous pouvez préparer des décoctions d'herbes médicinales telles que:

  1. Feuilles d'aloès. La plante doit avoir au moins 3 ans. Pressez le jus de ses feuilles et ajoutez autant de miel léger. Laissez le mélange pendant quelques jours dans un endroit sombre et frais et prenez 1 cuillère à café à jeun avec un verre d'eau. La durée d'admission ne doit pas dépasser 1 mois. Convient comme prophylactique (tous les ans).
  2. Millepertuis, bouleau, calendula, bleuets, aneth. Versez 2 cuillères à soupe de la collection avec 2 tasses d'eau bouillante et laissez insister. Buvez le bouillon une demi-heure avant un repas, en le divisant en plusieurs parties égales.

Traitement médicamenteux de la pathologie

Le traitement médicamenteux de la pathologie est effectué sous la surveillance stricte d'un médecin. Pour cela, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  1. Anti-inflammatoire.
  2. Médicaments dont l'effet est de neutraliser une acidité élevée (utilisé pour la gastrite avec une acidité élevée du suc gastrique).
  3. Antispasmodiques.
  4. Symptomatique - ceux qui soulagent les nausées, rétablissent l'équilibre de la microflore intestinale.

Lors du traitement de la gastrite, de nombreux médecins tentent d'influencer directement l'agent causal de cette maladie - la bactérie H. pylori. Cet ensemble de mesures est appelé éradication..

La prévention

Le plus souvent, la prévention de la gastrite est une diminution de la probabilité non pas de la maladie elle-même, mais de ses exacerbations. Le fait est que dans la plupart des cas, il a une forme chronique. La principale chose que les médecins, sans exception, conseillent, est un changement de régime alimentaire. Le fait que vous puissiez être enceinte de gastrite et ce qui est impossible, nous avons déjà discuté.

Séparément, il est nécessaire de s'attarder sur la situation où pendant la grossesse, y compris dans les premiers stades, une femme a un incroyable désir de manger quelque chose d'inhabituel, et autant que possible. Que faire dans ce cas? Essayez de vous maîtriser et ne mangez que ce qui est autorisé en petites portions. En cas de suralimentation et, pour le moins, d'une étrange combinaison de produits alimentaires, la gastrite pendant la grossesse peut facilement s'aggraver.

Complications

Sous réserve d'un régime alimentaire et d'autres recommandations, la maladie que nous envisageons n'a pas d'effet grave sur la santé de la femme enceinte, ni sur la santé de son bébé. Mais si une femme n'est pas en mesure de bien manger, sa gastrite peut entraîner des complications. Ceux-ci inclus:

  1. Ulcère gastrique et duodénal.
  2. Polypes (néoplasmes de nature bénigne, qui, cependant, provoquent une douleur intense et des saignements lorsqu'ils sont endommagés.
  3. Tumeurs.

Vous savez maintenant comment traiter la gastrite pendant la grossesse et, non moins important, comment le faire. Si vous doutez de vos capacités et n'êtes pas sûr que l'un des moyens, par exemple une décoction de camomille, puisse soulager les symptômes de la maladie et sera sans danger pour vous et le fœtus, il est préférable de demander l'aide d'un spécialiste. Il développera le traitement optimal - efficace et totalement sûr. Ne remettez pas cette affaire, comme on dit, "dans la longue boîte", sinon la situation pourrait empirer.

Gastrite chronique et grossesse

La gastrite chronique n'est pas une contre-indication à la grossesse

La gastrite chronique est une maladie causée par des modifications inflammatoires de la muqueuse gastrique et une altération de la production d'acide chlorhydrique. Outre les sensations désagréables et douloureuses, les troubles gastriques et intestinaux causés par la prise de nourriture ou le stress nerveux, les patients présentent souvent une irritabilité, une fatigue accrue, une faiblesse générale et une diminution de la pression artérielle. Selon les résultats de nombreux examens de masse, plus de 50% de la population adulte des pays développés du monde souffrent de gastrite chronique; dans la structure des maladies digestives, il est de 35%.

Les principales formes de gastrite actuellement sont la gastrite chronique A (elle représente 15 à 18% des cas) et la gastrite chronique B causée par un microbe spécial - Helicobacter pylori (70% de toutes les gastrites chroniques). Les autres formes de gastrite sont beaucoup moins courantes..

Les symptômes de la gastrite chronique

La gastrite chronique ne présente pas de symptômes spécifiques, le tableau clinique de la maladie est très varié. Dans la plupart des cas, les signes de la maladie sont des douleurs dans la région épigastrique et une dyspepsie - nausées, vomissements, éructations, selles bouleversées. Dans la gastrite chronique avec insuffisance sécrétoire (faible taux d'acide chlorhydrique dans le suc gastrique), des symptômes de dyspepsie gastrique (éructations, nausées, vomissements) et de dyspepsie intestinale (flatulences, grondements dans l'abdomen, troubles des selles) sont plus souvent observés. Dans la gastrite avec sécrétion préservée ou accrue de suc gastrique (les formes les plus souvent rencontrées à un jeune âge), la douleur prévaut. Le plus souvent, des douleurs répétées dans le haut de l'abdomen surviennent. Fondamentalement, les patients se plaignent de douleurs dans la région épigastrique, autour du nombril ou dans l'hypochondre droit. La douleur survient après avoir mangé, souvent associée à un certain type de nourriture, apparaît moins souvent à jeun, la nuit ou indépendamment de la nourriture. La douleur peut être légère, parfois sévère. Avec une production accrue d'acide chlorhydrique par l'estomac, la douleur est généralement intense, avec un faible, faible. La douleur s'intensifie en étirant les parois de l'estomac avec beaucoup de nourriture.

La gastrite chronique A se déroule initialement avec une sécrétion normale de l'estomac (sécrétion du suc gastrique), et à ce stade, les patients ne se plaignent pas et aucun traitement n'est nécessaire. Le besoin de traitement se produit lorsque le processus inflammatoire dans la membrane muqueuse de l'estomac s'approfondit et, par conséquent, la sécrétion du suc gastrique est réduite.

Avec le développement de la gastrite B chronique, la sécrétion de suc gastrique dans les parties inférieures de l'estomac est augmentée ou normale, mais avec la gastrite B chronique courante, la fonction sécrétoire de l'estomac diminue fortement jusqu'à son insuffisance prononcée.

Ces dernières années, l'infection a joué un rôle important dans le développement de la gastrite chronique de type B et de l'ulcère gastrique (la formation d'un ulcère dans l'estomac). Des micro-organismes spéciaux (appelés Helicobacter pylori) ne se trouvent que dans l'estomac, mais ils ne se produisent pas dans l'œsophage, le duodénum et le rectum. Une fréquence élevée (100%) de leur détection dans l'exacerbation de la gastrite chronique et de l'ulcère gastro-duodénal a été établie. Ces microbes sécrètent des substances qui, dans certaines conditions, peuvent endommager la muqueuse gastrique, perturbant la production de sucs digestifs.

Causes de la gastrite

Les facteurs prédisposants de la gastrite chronique sont:

  • stress entraînant une perturbation du rythme de vie naturel biologiquement déterminé (travail de nuit, manque de sommeil), troubles du travail, de la famille, etc.;
  • conditions nutritionnelles (aliments irréguliers et déséquilibrés «sur le pouce», «collations», «aliments secs»);
  • la consommation d'aliments de mauvaise qualité, de boissons alcoolisées fortes en grande quantité ou de leurs substituts;
  • fumeur;
  • l'abus de plats, qui comprennent les céréales raffinées, les huiles raffinées, la présence de conservateurs, d'émulsifiants dans les produits et d'hormones et d'antibiotiques dans les aliments pour animaux;
  • Infection à Helicobacter pylori par des bactéries.

Chez 75% des femmes souffrant de gastrite chronique, la maladie s'aggrave pendant la grossesse. En règle générale, les femmes souffrant de gastrite chronique développent une toxicose précoce - des vomissements de femmes enceintes, et souvent cela traîne pendant 14-17 semaines et peut être difficile.

La gastrite chronique n'est pas une contre-indication à la grossesse. Malgré le fait que lors d'une exacerbation de la maladie une femme éprouve un inconfort et une détérioration significative du bien-être, ils n'affectent pas directement le cours de la grossesse et l'exacerbation de la gastrite chronique.

Diagnostic de la gastrite chez la femme enceinte

Afin de clarifier le diagnostic de gastrite chronique, en plus d'étudier les plaintes du patient et l'histoire du développement de la maladie, une étude du suc gastrique, un examen endoscopique sont importants.

Le sondage gastrique (apport de suc gastrique), ainsi que la mesure de l'acidité du suc gastrique à l'aide d'un appareil spécial, qui est abaissé dans l'estomac (pH-mètre), acceptable pendant la grossesse, vous permet de connaître le niveau d'acidité du suc gastrique, ce qui aide à établir la nature de la gastrite (augmentée ou diminuée) acidité), prescrire le traitement correct. La valeur diagnostique de la méthode endoscopique (l'introduction dans l'estomac d'un appareil optique spécial avec lequel vous pouvez examiner les parois de l'estomac) est indéniable, en particulier, elle peut être utilisée pour établir la présence d'érosion (larmes) sur la muqueuse gastrique, mais puisque la technique est assez contraignante pour une femme enceinte, utilisé pour le diagnostic d'indications spéciales, avec échec du traitement.

Traitement de la gastrite chronique

Avec une exacerbation de la maladie, une femme se voit prescrire un repos au lit. Un régime est également nécessaire. La nutrition pour la gastrite est recommandée fractionnée (5-6 fois par jour). J'écris dans un premier temps préparé sous une forme semi-liquide, sans torréfaction, limite le sel et les glucides (sucre, confiture, confiserie), qui ont des bouillons à action sokogonnym. Au cours d'un régime de gastrite, le lait, les soupes au lait ou à base de céréales, les œufs à la coque, les boulettes de viande ou de poisson, les boulettes de pâte, le beurre, le fromage cottage, le kéfir, le ragoût de légumes, les fruits et légumes frais sont recommandés. Au fur et à mesure que la condition s'améliore, le régime alimentaire est élargi, y compris le poisson et la viande bouillis, les pommes de terre bouillies, les pâtes, le jambon maigre, la saucisse du médecin, toutes les céréales, la crème sure non acide, le fromage. Même après le passage à une alimentation normale, il est conseillé aux patients d'exclure les viandes fumées, les assaisonnements épicés et les aliments frits de l'alimentation, ce qui devrait cependant être évité par toutes les femmes enceintes..

Les femmes enceintes avec une acidité normale ou élevée du suc gastrique sont recommandées (en l'absence d'œdème) l'utilisation d'eaux minérales: Borjomi, Smirnovskaya, Slavyanovskaya, Jermuk, 150-300 ml 3 fois par jour 1,5-2 heures après l'apport alimentaire, car cela réduit la durée de l'action de l'acide chlorhydrique sur la muqueuse gastrique. Pour la gastrite chronique à faible acidité, de l'eau de type Mirgorodskaya, Essentuki n ° 4, 17 ou Arzni est utilisée (rappel, l'acidité est déterminée par détection et mesure du pH).

Le traitement médicamenteux de la gastrite chronique pendant la grossesse a ses propres caractéristiques. L'élimination de l'infection à Helicobacter pylori pendant la grossesse n'est pas effectuée, car l'utilisation de médicaments utilisés à cette fin n'est pas souhaitable: le De-Nol et la tétracycline, l'oxacilline et la furazolidone (utilisés à la place de la tétracycline) sans De-Nol sont inefficaces. Avec une exacerbation prononcée de la gastrite chronique B, vous pouvez utiliser l'effet anti-inflammatoire de Gastrofarm (2 comprimés 3 fois par jour 30 minutes avant les repas). Maalox, qui a un effet antiacide (abaissant l'acidité du suc gastrique) et analgésique, est prescrit en comprimés ou en suspensions 1 heure après un repas. Gelusillac a un effet adsorbant sur l'acide chlorhydrique, empêche sa formation excessive; il est prescrit 3 à 5 fois par jour, une poudre 1 à 2 heures après un repas et, si nécessaire, la nuit. Les médicaments antispasmodiques (chlorhydrate de papavérine, No-Shpa) éliminent la douleur. Cerucal (synonymes: métoclopramide, Reelan) régule la fonction motrice de l'estomac, élimine les nausées et les vomissements.

Pour le traitement de la gastrite chronique avec une sécrétion gastrique normale ou accrue, des infusions de plantes médicinales qui ont des effets anti-inflammatoires, analgésiques et enveloppants sont également utilisées: camomille, millepertuis, menthe, graines de lin, avoine, millefeuille, potentille, millepertuis, rhizome de calamus, chélidoine, sédatifs ( racine de valériane, agripaume). L'infusion est préparée comme suit: 2-3 cuillères à soupe d'herbes sont versées avec 500 ml d'eau bouillante, insisté dans un endroit chaud pendant 30 minutes, puis filtrées. Vous pouvez ajouter du miel au goût. Buvez l'infusion sous forme de chaleur 1/2 tasse 5-6 fois par jour après les repas.

En cas d'insuffisance sécrétoire sévère (faible taux d'acide chlorhydrique dans le suc gastrique), une attention particulière est accordée à la thérapie de substitution - reconstitution de la carence en acide chlorhydrique et enzyme digestive pepsine. À cette fin, prenez du jus gastrique (1 cuillère à soupe par 1/2 tasse d'eau), de l'Acidin-Pepsin, du Pepsidil, de l'Abomin, du Panzinorm aux doses prescrites par le médecin. Les complexes multivitaminiques utiles pour les femmes enceintes et d'autres points de vue, ainsi que la riboxine (0,02 g 3-4 fois par jour pendant 3-4 semaines) et l'huile d'argousier (1 cuillère à café 3 fois par jour) sont stimulés par la sécrétion gastrique. nourriture 3-4 semaines). Le traitement à l'oxygène, l'oxygénation hyperbare, sert le même but. Maalox peut également être utilisé pour les gastrites à faible acidité du suc gastrique, dans ce cas, il est préférable de le prescrire sous forme de suspension (1 cuillère à soupe ou 1 sachet de suspension 1 heure après un repas). Les patients atteints de gastrite à fonction sécrétoire réduite sont également recommandés des herbes médicinales qui suppriment le processus inflammatoire dans la muqueuse gastrique et stimulent sa fonction sécrétoire: feuilles de plantain, absinthe, thym, fenouil, graines de carvi, origan, panais, persil, menthe, millepertuis, trifolia, millefeuille à partir de ces herbes, les infusions sont préparées de la même manière que.

Chez les patients atteints de gastrite chronique A, l'activité pancréatique et la digestion intestinale sont souvent perturbées. Pour la correction de ces troubles, la pancréatine 0,5-1 g prescrite par le médecin 3-4 fois par jour, Festal 1-2 comprimés par jour avec les repas sont utiles. Enteroseptol, Mexase, Mexform précédemment utilisés ne sont pas recommandés actuellement, car ils peuvent provoquer des effets secondaires graves: névrite périphérique, altération de la fonction hépatique et rénale, réactions allergiques. Comme pour la gastrite chronique B, les troubles de la fonction motrice de l'estomac sont corrigés par Cerucal et des antispasmodiques sont prescrits pour la douleur: Papavérine, No-Shpa.

Avec l'érosion de la muqueuse de l'estomac et du duodénum, ​​utilisez traditionnellement des médicaments tels que Almagel, Fosfalugel 1-2 cuillères doseuses 3 fois par jour 30-40 minutes avant les repas. Leur utilisation est due au fait que l'érosion de la muqueuse de l'estomac et du duodénum se produit en raison de l'effet agressif de l'acide chlorhydrique et de la pepsine sur la membrane muqueuse tout en affaiblissant ses mécanismes de protection. Ces médicaments enveloppent la muqueuse gastrique et la protègent. Lors de l'utilisation de ces médicaments, la douleur est généralement éliminée le 3-4e jour.

Il est important de noter que la gastrite chronique n'affecte pas le moment et les méthodes d'accouchement, ainsi que le développement du fœtus.

Les mesures de prévention de la gastrite chronique doivent inclure un régime alimentaire. Il est nécessaire de prendre de la nourriture en petites portions, 4-5 fois par jour, en mâchant bien. Ne pas trop manger. Il est nécessaire d'exclure du régime les aliments qui provoquent une irritation de la muqueuse gastrique: bouillons forts, viandes fumées, conserves, assaisonnements, épices, thé fort, café, boissons gazeuses. Si possible, il faut exclure les effets des facteurs de stress, arrêter de fumer, ne pas abuser de l'alcool.

Les enfants et leurs problèmes

05.24.2019 admin Commentaires Aucun commentaire

»Est-ce possible avec une gastrite

Douleurs abdominales pendant la grossesse

L'une des maladies les plus courantes du tractus gastro-intestinal est la gastroduodénite - inflammation de la muqueuse de l'estomac et du duodénum avec altération de la production d'acide chlorhydrique. 75% des femmes enceintes sont touchées par cette maladie..

Si une femme souffrait de gastrite, la probabilité de rechute pendant la grossesse est très élevée. Une toxicose précoce, pouvant durer jusqu'à 14 à 17 semaines, peut provoquer une exacerbation de la gastrite. Mais, malgré cela, cette maladie ne menace en aucune façon la grossesse et n'affecte pas le développement du fœtus.

Les symptômes de la gastrite

Les principaux symptômes de la gastrite peuvent être attribués à de nombreuses maladies du tractus gastro-intestinal. Le plus souvent, une femme enceinte se plaint de nausées, vomissements, brûlures d'estomac, éructations, douleurs aiguës à l'estomac et au duodénum, ​​en particulier à la palpation. Les troubles des selles et les flatulences sont également des signes sûrs de gastrite. Le plus souvent, les facteurs précédant une exacerbation sont:

  • utilisation à long terme de médicaments (en particulier d'antibiotiques, d'hormones et de préparations d'acide acétylsalicylique);
  • tabagisme, abus d'alcool;
  • état émotionnel;
  • violation du régime alimentaire (mastication insuffisante des aliments, alimentation déséquilibrée et irrégulière);
  • l'abus d'aliments en conserve, d'huiles raffinées, d'émulsifiants, de plats contenant des céréales raffinées et des aliments gras;
  • Infection à Helicobacter pylori par des bactéries.

La maladie se présente sous une forme aiguë ou chronique. Leurs symptômes sont similaires, mais avec une forme aiguë ils sont plus prononcés, le syndrome douloureux est beaucoup plus fort.

La gastrite peut être accompagnée d'une sécrétion accrue de suc gastrique et diminuée. Avec une sécrétion accrue, des brûlures d'estomac peuvent survenir. douleur, brûlure et lourdeur dans la région épigastrique, éructations acides, survenant environ deux heures après avoir mangé. Alors qu'en cas de gastrite à sécrétion réduite, les signes sont les suivants: éructations avec air, nausées, vomissements, flatulences, goût désagréable en bouche. La douleur est rare, mais souvent - diarrhée.

Pour un diagnostic correct, des antécédents médicaux soigneusement recueillis, une étude du suc gastrique et un examen endoscopique sont nécessaires. Mais si la sécrétion du suc gastrique et la mesure de son acidité ne sont pas une contre-indication pendant la grossesse, l'examen endoscopique est une procédure très difficile et inconfortable et, en règle générale, il n'est pas effectué pour les femmes enceintes, uniquement dans des cas exceptionnels. À cet égard, le diagnostic de gastrite pendant la grossesse est établi sur la base des plaintes d'une femme et de la détermination des causes de la maladie.

Traitement de la gastrite chez la femme enceinte

Le traitement de la gastrite chez la femme enceinte commence, principalement par l'ajustement de la nutrition et des conditions confortables de relaxation. Pour cela, un repos au lit et un régime strict sont prescrits. Ce régime est basé sur une nutrition fractionnée (petits repas 5-6 fois par jour). Cela exclut:

  • aliments frits et gras;
  • aliments en conserve, assaisonnements;
  • plats salés et fumés;
  • restriction en glucides.

Les aliments et les boissons ne doivent pas être trop chauds ou froids. Il est recommandé d'inclure dans l'alimentation:

  • cuire à la vapeur ou cuire des escalopes légèrement frites, sans croûte rugueuse;
  • soupes de légumes et de céréales en purée sur bouillons de viande, de champignons et de poisson sans gras;
  • céréales (flocons d'avoine et sarrasin) bouillies dans l'eau avec l'ajout d'une petite quantité d'huile;
  • légumes bouillis;
  • pain noir, gris - hier;
  • fruits crus, râpés ou bouillis;
  • caillé aigre frais;
  • oiseaux et poissons à faible teneur en matière grasse sous forme de boulettes de viande cuites à la vapeur.

La décoction de rose musquée, eau chaude sans minéraux sans gaz, est également montrée, en fonction de la sécrétion du suc gastrique. Ainsi, les patients présentant des sécrétions accrues sont montrés Borjomi, Smirnovskaya, Slavyanovskaya, et avec faible - Essentuki 4, 17, Mirgorodskaya.

Traitement de la gastrite

Le principe du traitement n'est pas de nuire à la future mère et à son bébé. Les médicaments prescrits uniquement par un médecin ne doivent pas s'automédiquer. Si la gastrite est causée par la bactérie Helicobacter pylori. puis les antibiotiques sont indiqués, auquel cas ils sont reportés jusqu'à l'accouchement. Les femmes enceintes se voient prescrire des médicaments tels que les antispasmodiques Gastrofarm, Maalox, etc. (sans shpa, papavérine) et des médicaments qui améliorent la fonction motrice de l'estomac (Cerucal) sont indiqués. Il élimine également les nausées..

La gastrite est également traitée avec des infusions à base de plantes. La camomille, l'achillée millefeuille, la racine de valériane, les graines de lin, le millepertuis, la menthe poivrée ont un effet enveloppant, analgésique et anti-inflammatoire. Encore une fois, vous devez considérer le secret du suc gastrique dans la préparation des infusions.

Une femme enceinte doit toujours se rappeler qu'il est plus facile de prévenir une maladie que de la guérir. Par conséquent, le rôle principal dans la prévention de la gastrite est attribué à l'alimentation. En observant le régime alimentaire, en consommant suffisamment de vitamines, en abandonnant les mauvaises habitudes et en évitant le stress, la future mère ne bénéficiera qu'à elle-même et à son bébé.

Gastrite pendant la grossesse

Soumis par provizor le mar, 11/06 / - 10:37

Le processus de porter un bébé est un test assez sérieux pour le corps, et cette condition, accompagnée de gastrite, nécessite une attention particulière à la santé de la future mère et un traitement doux, respectivement.

Gastrite pendant la grossesse: traitement

Souvent, la gastrite pendant la grossesse se manifeste sous deux formes principales: la gastrite chronique A (15-18% de l'incidence totale) et la gastrite chronique B (70% de toutes les gastrites chroniques).

Les sources de gastrite pendant la grossesse sont:

  • La bactérie Helicobacter pylori, qui peut endommager la muqueuse gastrique par des substances excrétées, ce qui entraîne une violation de la production de sucs digestifs. Ils sont considérés comme l'une des principales causes de gastrite;
  • Violation du régime alimentaire, exprimée en consommation irrégulière de nourriture, de nourriture sèche, de collations à emporter, de prise de plats contenant des conservateurs et des émulsifiants;
  • Situations stressantes (troubles au sein de la famille ou au travail, travail de nuit), entraînant une perturbation du rythme biologique habituel de la vie;
  • Mauvaises habitudes, comme boire de l'alcool et fumer.

La probabilité de gastrite pendant la grossesse augmente si une femme a déjà souffert de cette maladie (par exemple, gastrite antrale).

La gastrite apparue pendant la grossesse peut être déterminée par les symptômes suivants:

  • Rots;
  • Hoquet;
  • Grondement dans l'abdomen et ballonnements;
  • Vomissement
  • Brûlures d'estomac;
  • Mauvaise digestion;
  • La nausée;
  • Douleur à l'estomac

Plus clairement, ces signes apparaissent après avoir mangé. La gastrite pendant la grossesse nécessite une consultation obligatoire avec un médecin.

Exacerbation de la gastrite pendant la grossesse

Soixante-quinze pour cent des femmes atteintes d'un état chronique de la maladie ont du mal à souffrir d'aggravation de la gastrite pendant la grossesse, qui se manifeste par une toxicose précoce - des vomissements sévères pouvant durer jusqu'à 14-17 semaines.

Une détérioration significative du bien-être au cours de cette période et l'inconfort qui en résulte n'ont aucun effet négatif sur le déroulement de la grossesse et le développement du fœtus.

Cette maladie est diagnostiquée par analyse du suc gastrique et examen endoscopique, ce qui permet de déterminer avec précision le niveau d'acidité (augmenté ou diminué) pour le bon traitement.

La méthode d'examen endoscopique, qui est l'introduction dans l'estomac d'un médicament spécialement optique, n'est utilisée pour le diagnostic que dans des cas particuliers (avec échec du traitement), car elle est assez contraignante pour une femme en position.

Le traitement médicamenteux de la gastrite chez la femme enceinte consiste en la nomination par un médecin de médicaments qui abaissent le niveau d'acidité dans l'estomac, qui sont le carbonate de calcium ou de magnésium. Le médecin peut également prescrire des médicaments antispasmodiques qui éliminent la douleur. Les décoctions d'herbes médicinales aux propriétés anti-inflammatoires, antiseptiques et astringentes sont efficaces dans le traitement de cette maladie, à savoir la camomille, la mélisse, le millepertuis, l'achillée millefeuille, la potentille.

En plus de prendre les médicaments recommandés au moment où une gastrite est détectée pendant la grossesse, la future mère doit observer le repos au lit, se limiter à manger des aliments sucrés, des marinades, des bouillons, des aliments fumés, épicés, salés et fortement assaisonnés..

Il est conseillé de privilégier les aliments cuits à la vapeur, les légumes bouillis et bouillis, les produits laitiers (fromage cottage, crème sure, lait) dans l'alimentation. L'automédication est contre-indiquée pour éviter de nuire au bébé à naître.

Gastrite pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les femmes enceintes ayant des antécédents de gastrite chronique souffrent souvent d'exacerbations régulières. Tous blâment une faible immunité et des changements hormonaux dans le corps. Avec le stress, une mauvaise nutrition, une gastrite pendant la grossesse peut survenir pour la première fois, même si auparavant il n'y avait pas de conditions préalables à cela..

Gastrite pendant la grossesse: traitement

Le traitement de l'inflammation de l'estomac pendant la grossesse doit être pris au sérieux. En aucun cas, ne prenez aucun médicament sans l'accord préalable du médecin. N'oubliez pas que les médicaments peuvent perturber les rudiments des organes et des systèmes du fœtus, provoquant le développement de déformations et d'anomalies. La même chose s'applique aux remèdes populaires pour se débarrasser de la gastrite - certaines décoctions, infusions, huiles essentielles peuvent augmenter le tonus de l'utérus, provoquant des fausses couches.

Le traitement de la gastrite chez les femmes enceintes ne doit être prescrit que par un spécialiste - un gastro-entérologue ou un thérapeute, mais après l'examen et la détermination de l'acidité du suc gastrique. Parmi les médicaments, il est permis d'utiliser maolox, cerucal, no-shpu, almagel. Il est hautement indésirable d'utiliser des agents antibactériens et antimicrobiens, même si la gastrite pendant la grossesse est causée par la flore bactérienne. Les antispasmodiques sont utilisés pour soulager une crise de douleur..

De nombreux médecins recommandent l'utilisation de décoctions d'herbes anti-inflammatoires et enveloppantes - camomille, lin, millepertuis, avoine, rhizome de calamus, graines de fenouil. Pour une récupération rapide (en particulier avec une gastrite antrale), il est nécessaire d'observer un régime de demi-lit avec correction nutritionnelle, selon les recommandations médicales.

Exacerbation de la gastrite pendant la grossesse

Si une gastrite est détectée pendant la grossesse, vous ne devez pas paniquer. Cette maladie ne menace pas la santé de l'enfant à naître, mais nécessite un régime. Les principaux principes de nutrition pour la gastrite pendant la grossesse sont les suivants:

  • Il est nécessaire de manger au moins 5 fois par jour - en petites portions, de préférence aux mêmes heures. Chez la plupart des gens, le suc gastrique est produit à intervalles réguliers. Compte tenu de cela, vous pouvez éviter d'irriter les parois de l'estomac avec de l'acide en consommant des produits qui ont des propriétés enveloppantes en temps opportun.
  • Vous ne pouvez pas manger des boues froides, chaudes, frites ou huileuses, des aliments trop durs. Refusez les escalopes frites, le barbecue, le café, le chocolat, les boissons gazeuses, les cigarettes, l'alcool, le ketchup, la mayonnaise, les assaisonnements, le sel, les marinades, les viandes fumées, les jus aigres. Il est très utile pendant la grossesse de manger des flocons d'avoine, des bouillons de viande faibles en gras, des légumes bouillis et en purée, des omelettes cuites à la vapeur, des produits laitiers fermentés.
  • Ne mangez pas dans les cafés et restaurants. Faites-vous une règle de manger pleinement pendant la pause déjeuner au travail, assurez-vous de prendre le petit déjeuner le matin, de ne pas surcharger et de ne pas acheter d'aliments instantanés.
  • Renforce le système immunitaire. L'exacerbation de la gastrite pendant la grossesse se produit souvent au printemps, lorsque le corps est affaibli par un long hiver, une alimentation inadéquate et un manque de nutrition équilibrée. Ne négligez pas les vitamines, car pour faire face à la gastrite, vous avez besoin de force et d'une forte immunité.

N'oubliez pas que les mesures thérapeutiques contre la gastrite doivent être absolument sans danger pour l'enfant à naître. Le fœtus est particulièrement vulnérable au premier trimestre de la grossesse, par conséquent, ne prenez aucun médicament à votre discrétion. Soyez attentif à votre santé, ne violez pas le régime pour minimiser les cas de rechute de gastrite.

Régime alimentaire pour les femmes enceintes atteintes de gastrite

Une bonne nutrition est très importante pour la femme enceinte - en particulier en ce qui concerne la grossesse dans le contexte de toute maladie chronique. Quels régimes alimentaires un médecin peut-il vous prescrire comme traitement?

Anna Ivanchina
Thérapeute, Hôpital clinique municipal №71, Moscou

L'ulcère gastroduodénal, selon les statistiques médicales, affecte jusqu'à 15% de la population adulte. Encore plus de personnes souffrent de gastrite chronique - environ toutes les secondes. Chez les femmes enceintes atteintes de ces maladies se produit souvent dans

Céréales et pâtes. Vous pouvez utiliser des vermicelles et des pâtes bouillies finement hachées. Toutes les céréales sont autorisées - seul le mil doit passer dans un moulin à café. Le sarrasin et la farine d'avoine sont très utiles: ils sont riches en fibres alimentaires et en vitamines B, normalisent la digestion et aident à faire face au problème de la constipation. Les soupes de lait ou les céréales friables avec addition de lait sont préparées à partir de céréales.

Les œufs. En une semaine, vous pouvez manger 2-3 œufs, bouillis mous ou "dans une poche", ainsi que sous forme d'omelettes à la vapeur (vous pouvez préparer une omelette feuilletée avec de la viande bouillie en purée); les plats aux œufs sont autorisés (boules de neige - un dessert de protéines fouettées bouillies, meringues). Les fromages Des variétés légères, légèrement salées, non fumées et non fondues sont recommandées..

Des légumes. Vous pouvez manger des pommes de terre bouillies, des carottes, des betteraves, du chou-fleur. Parfois, en petites quantités, les pois verts, les haricots verts, la citrouille précoce et les courgettes, l'aneth finement haché (comme assaisonnement pour les plats chauds), les tomates mûres non acides, le chou-rave et la poire moulue, râpés, la salade de feuilles finement hachée sont acceptables. Les légumes peuvent être préparés sous forme de purée de pommes de terre, de soufflés à la vapeur, de puddings, de boulettes de viande, etc. Avec une bonne tolérance, vous pouvez vous offrir une quantité limitée de salade de concombres frais finement hachés.

Les graisses. Le beurre crémeux non salé (y compris le ghee) est recommandé; les huiles végétales raffinées ne sont autorisées qu'en complément des plats.

Collations En entrée, une salade de légumes bouillis, de viande, de poisson peut être utilisée: langue bouillie; viandes cuites ou pâtes de foie. Les saucisses ne peuvent être consommées que bouillies - telles que celles du médecin, des produits laitiers ou diététiques, du jambon - non salées sans graisse. Sauces. Les plats principaux peuvent être servis avec de la sauce béchamel blanche (préparée à partir de farine, d'huile végétale et de lait), ainsi qu'avec du lait et des sauces aux fruits.

Pimenter. En petite quantité, admissible: persil ou aneth finement haché, laurier, cannelle de clou de girofle.

Des fruits. Les pommes et poires entières fraîches cuites au four, en purée fraîche et sans peau sont recommandées. Avec la tolérance, vous pouvez vous permettre des raisins doux (sans peau et sans noyaux), des prunes en purée, des baies mûres et petites.

Bonbons. Parfois, vous pouvez vous offrir des bonbons: marmelade, guimauves, guimauves, caramel crémeux, confiture, crème, gelée. Avec une sécrétion accrue de suc gastrique, vous pouvez manger une cuillerée de miel avec de l'eau tiède une heure ou deux avant de manger. En cas de gain de poids excessivement rapide, les sucreries devront limiter.

Les boissons. Eaux minérales alcalines recommandées sans gaz, thé faible avec du lait ou de la crème, café et cacao faibles avec du lait ou de la crème, gelée, mousses, gelée de fruits et jus sucrés, jus sucrés de fruits, baies et légumes dilués avec de l'eau bouillie, bouillon de cynorrhodon, décoction de son de blé au miel.

Si une femme commence néanmoins une exacerbation marquée de la maladie avec un syndrome douloureux prolongé, alors au cours de la première semaine de traitement, elle devra respecter des restrictions alimentaires encore plus importantes: le pain, les collations végétales sont complètement exclus et tous les plats ne sont servis que sous forme de purée.

Au fur et à mesure que vous récupérez, le régime se développe progressivement tout en conservant les principes de base: une alimentation complète, une économie mécanique, chimique et thermique, ainsi qu'une alimentation fréquente et fractionnée.

Produits à éviter:

  • Pain grossier, seigle et tout pain frais, pâtisserie, tartes frites, crêpes.
  • Viande avec films et tendons, peau de poisson et d'oiseaux, porc gras, agneau, volaille (canard, oie, gibier).
  • Viandes, poissons, bouillons de champignons et sauces entiers et concentrés.
  • Soupe au chou, okroshka, cornichon, bortsch.
  • Tous les aliments frits.
  • Graisses comestibles rassis ou surchauffées (porc, agneau, boeuf); margarine d'huile de cuisson.
  • Produits de lait aigre à forte acidité, lactosérum.
  • Œufs durs.
  • Ail, oignons, navets, radis, radis verts, rutabaga, toutes sortes de choux (sauf chou-fleur), oseille, épinards, poivrons, groseilles à maquereau, groseilles, agrumes, variétés aigres et dures de pommes et de poires.
  • Orge perlé, haricot.
  • Champignons sous toutes leurs formes.
  • Collations épicées et salées; viande, poisson et légumes en conserve, en particulier dans la sauce tomate; viandes fumées (viande et poisson).
  • Légumes et fruits aigres et marinés.
  • Thé fort, café, cacao.
  • Assaisonnements et épices: poivre rouge et noir, moutarde, raifort, vinaigre, glutamate monosodique, clou de girofle, mayonnaise, ketchup.

Fortement interdit: toute boisson alcoolisée, sucre raffiné.

Source de la photo: Shutterstock

La gastrite chronique est une maladie causée par des modifications inflammatoires de la muqueuse gastrique et une altération de la production d'acide chlorhydrique. Avec des sensations désagréables et douloureuses, des troubles gastriques et intestinaux.

Les infections intestinales aiguës chez les nourrissons sont l'un des problèmes les plus courants. Comment aider votre enfant et comment éviter ce problème à l'avenir.

Les soins apportés au bébé, l'alimentation nocturne, le stress constant font souvent oublier à une jeune mère qu'elle-même et sa santé. Et elle ne remarque pas toujours que son estomac lui fait mal. Cependant, ces symptômes méritent une attention particulière..