Douleur sourde dans le quadrant supérieur gauche: causes et traitement

Les plaintes d'inconfort et de douleur sous la côte gauche ne sont pas aussi courantes que l'inconfort du côté droit, qui est associé à un nombre relativement faible d'organes situés dans cette région anatomique. De nombreux patients souffrant de douleur sourde dans l'hypochondre gauche en face se rendent sans succès chez des médecins de diverses spécialités et prennent des dizaines de médicaments différents sans aucun effet.

Au fil du temps, la douleur prend un caractère douloureux et tirant constant, et les patients s'y habituent.

Informations anatomiques brèves

L'hypochondre gauche est la cavité abdominale conditionnelle située dans l'abdomen supérieur gauche. Plusieurs structures anatomiques se trouvent ici, notamment:

  • La rate;
  • "Angle splénique" du côlon;
  • Rein gauche;
  • Queue de pancréas;
  • Une partie du corps de l'estomac.

Le «toit» de cette zone est le diaphragme - le dôme musculaire qui sépare la cavité abdominale de la poitrine. Les nerfs diaphragmatiques se ramifient dans les fibres du diaphragme, et donc la douleur des organes thoraciques peut se propager à l'abdomen.

Problèmes digestifs

En règle générale, les causes de douleurs constantes dans l'hypochondre gauche en face sont associées à une pathologie du tractus gastro-intestinal, en particulier de l'estomac et du pancréas.

Parmi les maladies gastriques, la maladie ulcéreuse gastroduodénale doit être mentionnée en premier. Avec cette pathologie, un défaut arrondi se forme sur la muqueuse gastrique, qui dans la grande majorité des cas est causé par une infection à Helicobacter pylori. Bien que cliniquement, cette affection se manifeste plus souvent par des douleurs aiguës dans le haut de l'abdomen, dans de nombreux cas, l'ulcère se fait sentir par des sensations douloureuses constantes sous la côte gauche.

Une clinique similaire est observée avec le syndrome de Zollinger-Ellison - acidité accrue persistante du suc gastrique, accompagnée de la formation d'ulcères résistants au traitement d'éradication traditionnel. Ce complexe de symptômes est une manifestation d'une tumeur produisant de la gastrine et nécessite un traitement chirurgical.

Parmi les maladies pancréatiques, les douleurs sourdes et douloureuses dans l'hypochondre gauche à l'avant s'accompagnent le plus souvent de pancréatite chronique, notamment en présence de kystes et de pseudokystes. En plus de l'inconfort dans la cavité abdominale, cette pathologie est caractérisée par une intolérance aux aliments gras, des selles liquides fétides abondantes de couleur jaunâtre (stéatorrhée), une perte de poids et, dans certains cas, un diabète sucré.

Parfois, une douleur sourde dans l'hypochondre gauche à l'avant est associée à des coliques intestinales dues au stress, au surmenage, aux erreurs nutritionnelles et à d'autres raisons. Plus rarement, la douleur est causée par une altération de la circulation du côlon transverse (thrombose mésentérique), une colite ulcéreuse, la maladie de Crohn, des maladies infectieuses et une tumeur.

Problèmes rénaux

Très souvent, une douleur constante dans l'hypochondre gauche est causée par une maladie rénale, ou plus précisément, une lithiase urinaire. Dans les stades ultérieurs, et en particulier avec les rechutes fréquentes d'infection urinaire, de grosses pierres se forment dans la lumière du bassin rénal, qui ne peuvent pas spontanément dépasser les voies urinaires. Ces calculs appuient mécaniquement sur les parois du bassin, ce qui se manifeste cliniquement en tirant des douleurs dans l'hypochondre gauche et le bas du dos.

Parmi les autres maladies rénales, il convient de noter la pyélonéphrite aiguë et chronique, ainsi que les tumeurs rénales, qui, également pour des raisons purement mécaniques, provoquent une gêne prolongée..

Maladies de la rate

La rate est l'un des organes les plus mystérieux du corps humain. Jusqu'à présent, les chercheurs n'ont pas révélé toutes ses fonctions. Cependant, la souffrance de cet organe se fait sentir.

Dans la grande majorité des cas, les changements pathologiques de la rate (souvent sous la forme d'une augmentation) sont secondaires à tout processus systémique. Ceux-ci inclus:

  • Infections bactériennes et virales chroniques;
  • Maladies auto-immunes (par exemple, polyarthrite rhumatoïde et lupus érythémateux disséminé);
  • Maladies hématologiques, y compris les tumeurs du système hématopoïétique (leucémie);
  • Insuffisance cardiaque chronique sévère et autres.

En règle générale, une splénomégalie ou une hypertrophie de la rate se produit en conjonction avec une hépatomégalie ou une hypertrophie du foie. Cependant, de nombreux patients éprouvent des douleurs douloureuses et tirantes sous la côte gauche.

Pathologie de la poitrine

Chez une partie importante des patients présentant des plaintes de lourdeur à gauche sous la côte, aucun changement dans les structures de la cavité abdominale n'est détecté. Au lieu de cela, les processus pathologiques dans la poitrine sont déterminés, par exemple:

  • Pneumonie ou pneumonie;
  • Pleurésie ou accumulation de liquide inflammatoire dans la cavité pleurale;
  • Néoplasmes des poumons et de la plèvre;
  • Maladie coronarienne.

Ces maladies doivent être suspectées en présence de toux, d'essoufflement, de douleur thoracique, d'augmentation persistante de la pression artérielle et d'autres manifestations inhabituelles de la poitrine.

La meilleure tactique pour les symptômes étranges est de consulter un médecin et de subir un examen complet. Un diagnostic précoce aidera à prescrire le bon traitement qui guérira complètement la maladie.

Douleur dans l'hypochondre gauche

Articles d'experts médicaux

Une douleur évasée dans l'hypochondre gauche peut être le signe de nombreuses maladies.

Les perturbations d'organes tels que le cœur, l'estomac, le pancréas et la rate peuvent souvent provoquer une douleur intense dans l'hypochondre gauche et une douleur dans le côté gauche. La nature de la douleur peut être différente: elle peut être aiguë, terne, coupante. L'activité fonctionnelle de chacun de ces organes pourrait échouer, provoquant des douleurs dans l'hypochondre gauche. En présence de tels symptômes, il faut d'abord déterminer ce qui cause la douleur: la pathologie de l'organe lui-même ou est-ce une réaction à une maladie systémique.

Douleur dans l'hypochondre gauche pour les maladies de l'estomac

Le rôle de l'estomac dans le tube digestif du corps humain ne peut être sous-estimé, car c'est par l'estomac qu'une personne reçoit l'énergie vitale nécessaire. La survenue d'une douleur dans l'hypochondre gauche n'est peut-être que le premier symptôme signalant le dysfonctionnement de cet organe. Les maladies de l'estomac les plus courantes qui causent de la douleur sont les ulcères, la gastrite, le cancer et les polypes. La suralimentation, la constipation, l'abus d'alcool et les blessures peuvent également être une source de douleur intense..

La nature de la douleur dépend du degré de négligence de la maladie de l'estomac. Par exemple, avec une gastrite, une personne souffre généralement d'une douleur sourde et brûlante qui se produit pendant les repas, si l'acidité est supérieure à la normale, ou à jeun si le niveau d'acide est sous-estimé. Des douleurs douloureuses, des nausées et le manque de nourriture de l'estomac indiquent un ulcère d'estomac. Avec de telles maladies, les antiacides, l'absence de spa et la bonne alimentation aideront à soulager la souffrance du patient..

La douleur dans l'hypochondre gauche peut également être la conséquence d'un ulcère gastro-duodénal ou d'un cancer de l'estomac, qui sont des affections très graves qui nécessitent des soins médicaux..

La cause de symptômes douloureux dans l'hypochondre gauche peut également être une hernie diaphragmatique située dans le segment supérieur gauche de l'abdomen. Le diaphragme sépare les cavités abdominales et thoraciques et possède une ouverture à travers laquelle l'œsophage s'étend jusqu'à l'estomac. Les muscles qui maintiennent les contours du trou dans la taille requise peuvent être affaiblis, à la suite de quoi le diamètre du trou augmente et l'estomac tombe de la cavité abdominale dans la cavité thoracique. Hémorragie dans la cavité thoracique, accompagnant le processus de transition de l'estomac d'une zone à l'autre, et provoque des douleurs dans l'hypochondre gauche.

Douleur dans l'hypochondre gauche avec des maladies de la rate

La rate pourrait devenir une source de douleur dans l'hypochondre, à savoir n'importe laquelle de ses pathologies. Cet organe humain est situé très près de la surface du corps. La rate est une sorte de filtre du corps, qui non seulement nettoie le sang des bactéries et des «débris» chimiques, mais participe à la «création» de nouvelles cellules sanguines. Les changements pathologiques dans le travail du corps, son inflammation et ses larmes conduisent souvent à des maladies graves. L'un des symptômes de dysfonctionnement de la rate est une douleur dans l'hypochondre gauche, qui peut se déplacer vers l'arrière. La survenue d'une douleur aiguë pendant l'inspiration indique une rupture ou une lésion de la rate.

La rate recouvre la "boule" de sang, la divise et envoie les restes à la moelle osseuse, où la formation de nouvelles cellules sanguines a lieu. Lorsqu'une maladie survient, la capsule de la rate augmente de taille, ce qui provoque des douleurs dans l'hypochondre gauche.

La proximité de la rate à la surface du corps offre une plus grande probabilité de rupture d'organe due à une mononucléose infectieuse ou à diverses blessures. Les pathologies de la rate l'amènent à un état doux et hypertrophié. Les parois de l'organe sont tendues, ce qui, bien sûr, augmente le risque de rupture de cette partie du corps même avec une légère pression sur elle. Il y a des cas où la rate a éclaté d'elle-même. Un organe éclatant se fait sentir avec un foyer cyanotique autour du nombril (cela indique une accumulation de sang), ainsi que des douleurs dans l'hypochondre gauche et une sensibilité en touchant la zone où se trouve la rate.

Avec de tels symptômes, l'endocrinologue vous aidera à poser le bon diagnostic.

La glace qui doit être appliquée sur le côté gauche aidera à soulager la douleur..

Peu importe quels facteurs deviennent la source de douleur dans l'hypochondre gauche, vous ne pouvez pas tolérer et tester votre volonté. Un diagnostic précis de la maladie ne peut être posé que sur la base des tests remis au patient et après une série d'études, un médecin ne doit donc pas différer la visite d'un gastro-entérologue, cardiologue, spécialiste des maladies infectieuses. Seul un médecin peut établir un diagnostic précis et prescrire un traitement.

Douleur dans l'hypochondre gauche pour une maladie cardiaque

Les sources de douleur dans l'hypochondre gauche peuvent devenir une maladie coronarienne, une cardiomyopathie, un infarctus du myocarde. Le cœur remplit la fonction la plus importante du corps - c'est une sorte de moteur qui entraîne le sang dans tout le corps 24 heures sur 24. Toute violation de son bon fonctionnement peut entraîner des douleurs dans l'hypochondre gauche, ainsi que d'autres troubles du système circulatoire, y compris la mort. Les médecins notent plusieurs raisons principales pour lesquelles un dysfonctionnement du cœur provoque une douleur correspondante.

  • Cardiomyopathie Dans ce cas, des sensations désagréables du côté gauche dans la zone des côtes, ainsi qu'une fatigue accrue et une «impulsion pulsée» se produisent avec de fortes charges sur le corps dans son ensemble.
  • L'infarctus du myocarde peut provoquer des douleurs dans l'hypochondre gauche, tandis que la douleur peut «couler» du cœur vers la région des omoplates, du bras gauche et du cou. Tout cela s'accompagne de nausées, fièvre, frissons, transpiration excessive, assombrissement des yeux.
  • La maladie coronarienne provoque une douleur sourde et brûlante dans l'hypochondre gauche et une lourdeur dans la poitrine, une augmentation du rythme cardiaque, des vomissements, des difficultés à respirer.

Si l'un de ces symptômes se produit, contactez votre cardiologue dès que possible.

Douleur dans l'hypochondre gauche dans les maladies du pancréas

Le pancréas catalyse tous les processus digestifs dans le corps et est également un organe important impliqué dans le métabolisme.

Les maladies pancréatiques peuvent s'accompagner de symptômes tels que manque d'appétit, vomissements, ballonnements, troubles de la digestion, nausées, douleur dans le côté supérieur gauche de l'abdomen, etc..

La pancréatite, le cancer et d'autres maladies pancréatiques peuvent provoquer des douleurs dans l'hypochondre gauche. La maladie pancréatique la plus grave est la pancréatite - inflammation de cet organe. La douleur dans l'hypochondre gauche causée par des pathologies du pancréas s'intensifie quelques heures après un repas ou la nuit, forçant le patient à se réveiller d'une douleur douloureuse. Étant donné que le corps est assez sensible à l'influence de facteurs négatifs externes, tels que les aliments trop gras, l'alcool et les aliments riches en sucre, le traitement doit être démarré immédiatement, sinon les conséquences peuvent être très différentes: du diabète au cancer. La nature de la douleur dans les maladies de la glande, en particulier avec la pancréatite, est le zona, localisé dans la cavité abdominale supérieure. Dans de telles situations, les médecins recommandent de prendre un festival ou un panzinorm.

L'hypocondre gauche de la femme fait mal. Que pourrait-il être, causes et traitement

La douleur est le principal symptôme qui signale le développement d'une pathologie dans le corps. Ce symptôme peut être causé par des causes naturelles et peut indiquer la présence d'une maladie..

Il est important de savoir que la douleur peut être localisée non seulement dans l'organe affecté, mais également dans n'importe quelle partie du corps. La douleur dans le côté gauche de l'hypochondre peut être un signal de maladies d'organes tels que la rate, le cœur et signifie également la présence de pathologies dans le système reproducteur chez les femmes.

Causes de la douleur dans l'hypochondre gauche chez la femme, non associées à la maladie

Les causes physiologiques de la douleur dans l'hypochondre du côté gauche ne présentent pas de danger particulier pour la santé humaine, mais peuvent provoquer une gêne et perturber le mode de vie habituel. Après avoir éliminé le facteur provoquant, la douleur diminue.

Causes possibles de douleurs naturelles dans l'hypochondre à gauche:

  • activité physique active (la douleur survient souvent chez les personnes non formées). La cause du symptôme est une augmentation du flux sanguin, en conséquence, la charge sur le foie augmente, suivie de l'expansion des vaisseaux sanguins, ce qui provoque un symptôme de douleur, qui donne souvent au côté gauche de l'hypochondre. De plus, avec des charges accrues, du sang est éjecté (en cas de manque de volume), ce qui s'accompagne également de douleur;
  • avec une forte pente, la douleur peut être causée par une compression des organes internes ou par leur contact avec la côte inférieure;
  • la prise de grandes quantités de nourriture ou de plats non digestibles. En conséquence, la charge sur l'estomac et le pancréas augmente (au-dessus des normes habituelles), et il y a également un étirement des organes, ce qui provoque des douleurs dans le côté gauche;
  • consommation excessive d'alcool. Les boissons activent le pancréas et ont un effet négatif sur le foie, ce qui peut provoquer des douleurs;
  • spasme musculaire du diaphragme. Peut être causé par un effort physique accru;
  • douleur associée aux menstruations (ovulation dans l'ovaire gauche, SPM, le premier jour du début des menstruations). Le symptôme peut donner tout au long du côté gauche;

Une longue période dans une position inconfortable, y compris pendant la période de sommeil. Il y a un écrasement des organes internes, des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses, ce qui provoque de la douleur, en particulier lors du redressement du corps vers sa position naturelle.

Pathologies des organes qui provoquent des douleurs dans le quadrant supérieur gauche et avant?

L'hypochondre gauche blesse une femme également en présence de pathologies dans les organes situés dans cette zone.

Système digestif

Une brève description des maladies du tube digestif, qui peuvent s'accompagner de douleurs dans l'hypochondre du côté gauche.

Pancréatite

La maladie se caractérise par le développement d'un processus inflammatoire dans le pancréas.

L'hypochondre gauche fait mal. Les raisons peuvent résider dans une pancréatite..

Avec la douleur, les symptômes suivants sont présents:

  • des nausées, avec exacerbation de la maladie, développent des vomissements abondants. Mais elle n'apporte pas de soulagement;
  • selles molles fréquentes avec des morceaux de nourriture non digérée;
  • augmentation de la température à 37,2 degrés. La pancréatite aiguë peut provoquer une augmentation jusqu'à 38 degrés;
  • la consommation d'aliments gras et lourds augmente la douleur et d'autres symptômes;
  • amertume dans la bouche, indépendamment de l'apport alimentaire.

La douleur peut être donnée au bas du dos ou à la ceinture le long de l'hypochondre.

Duodénite

La maladie s'exprime par le développement du processus inflammatoire dans le duodénum. La douleur peut être localisée non seulement dans l'hypochondre gauche, mais aussi dans le côté droit et au centre de l'abdomen.

A également noté:

  • grondement dans le tube digestif;
  • ballonnements et flatulences;
  • éructations ou vomissements avec des impuretés de bile;
  • trouble de la motilité intestinale (constipation ou diarrhée).

Le patient ressent constamment une panne.

Tumeurs dans le pancréas

Les formations dans un organe de nature bénigne ou maligne provoquent un symptôme de douleur non seulement dans l'hypochondre, mais également au centre de l'abdomen. Le patient ne peut pas être en position couchée en raison d'une douleur accrue. Des symptômes supplémentaires peuvent être absents..

Gastrite

Le processus inflammatoire est localisé dans l'estomac. Douleur pire après avoir mangé.

A également noté:

  • vomissements, ce qui soulage le patient;
  • selles molles;
  • brûlures d'estomac.

La douleur est localisée sur le côté gauche sous les côtes plus près du centre.

L'ulcère duodénal

La maladie s'accompagne de l'apparition de douleurs intenses après avoir mangé (quelques heures plus tard, lorsque la nourriture atteint cet organe). De plus, la douleur survient à jeun et pendant la nuit. De plus, il y a des brûlures d'estomac, des nausées avec des vomissements et de la constipation.

Ulcère de l'estomac

La douleur peut être présente en permanence, indépendamment de l'apport alimentaire, et peut être de nature différente (de terne à aiguë).

De plus, le patient a:

  • lourdeur dans l'estomac;
  • vomissement
  • perte de poids;
  • diminution de la pression à des niveaux critiques;
  • excréments presque noirs en raison de la présence de sang.

L'appétit est fortement réduit ou absent. Avec les pathologies du tube digestif, une douleur accrue est souvent associée à la prise de nourriture et s'accompagne de vomissements et d'un changement de la qualité des selles..

Rate

La douleur sous les côtes devant le côté gauche peut être déclenchée par des maladies de la rate.

Hypertrophie de la rate

La pathologie peut avoir diverses étiologies, de l'infectieuse à l'auto-immune.

Avec la douleur, il est noté:

  • pâleur sévère de la peau;
  • perte d'appétit;
  • nausées avec vomissements possibles;
  • perte d'appétit et fatigue rapide;
  • la diarrhée.

Selon la cause de la maladie, une température élevée supplémentaire (39-40 degrés) peut être présente..

Abcès de la rate

La suppuration d'organes peut être causée par une infection, des ecchymoses ou une inflammation. L'indicateur de température est supérieur à 40 degrés. L'organe est agrandi, ce qui est palpé (effectué par le médecin). En respirant profondément, la douleur s'intensifie fortement.

Infarctus de la rate

La nécrose d'organe peut être causée par diverses raisons (infection, ecchymose) et ne peut s'exprimer que par une douleur aiguë dans la région de l'organe. Des maux de tête, des nausées et une faiblesse grave sont parfois possibles..

Dystrophie de la rate

La maladie s'exprime en violation des processus métaboliques dans le corps. De plus, l'immunité est considérablement réduite, ce qui entraîne des rhumes fréquents, une pâleur de la peau et une sécheresse accrue dans la cavité buccale.

Rupture de la rate

La pathologie peut être causée par des ecchymoses, une grossesse, une altération de la fonction hépatique. Le symptôme principal, en plus d'une douleur aiguë et intense, est une peau bleue près du nombril. Des nausées, des étourdissements et des maux de tête sont également présents..

Système respiratoire

Avec des processus inflammatoires dans le poumon gauche ou la présence de néoplasmes, il y a une douleur dans le côté gauche de l'hypochondre, qui s'intensifie avec l'inhalation. De plus, il peut y avoir une augmentation de la température corporelle, une faiblesse grave et des troubles respiratoires, ainsi qu'un changement dans les caractéristiques des expectorations (éventuellement la présence de stries de sang).

Diaphragme

Le diaphragme sépare la cavité thoracique du péritoine et peut également provoquer des douleurs

Hernie diaphragmatique

Avec une hernie, l'estomac ou les boucles de l'intestin peuvent pénétrer dans la poitrine.

Avec la douleur, il y a:

  • ballonnements;
  • brûlures d'estomac;
  • toux continue;
  • augmentation de la contraction cardiaque après avoir mangé;
  • vomissements et constipation.

Lorsque la hernie est pincée, la douleur s'intensifie fortement.

Relaxation du diaphragme

La maladie est caractérisée par un amincissement du diaphragme, en conséquence, il se déplace de sa position naturelle vers la zone thoracique avec les organes adjacents situés dans le péritoine. L'activité de tous les organes des poumons aux intestins est perturbée, ce qui provoque un symptôme de douleur.

Système musculo-squelettique et colonne vertébrale

L'hypochondre gauche fait mal chez les femmes et en violation de l'activité des tissus musculaires et osseux.

Ostéochondrose

La pathologie est exprimée comme une violation de l'état des disques intervertébraux et s'accompagne d'une compression des terminaisons nerveuses, provoquant des douleurs. Dans le même temps, une dépression respiratoire et une restriction des mouvements sont possibles..

Blessures aux côtes

Une blessure ou une fracture des côtes s'accompagne d'une douleur intense, d'un essoufflement et d'un hématome dans la région de la blessure.

Hernie intervertébrale

La maladie se caractérise par une protrusion du disque intervertébral.

La douleur provoque des restrictions de mouvement et peut également être administrée à la fois dans la région thoracique et dans les fesses.

Troubles neurologiques

Lorsque le nerf est pincé (cela peut être causé par des pathologies de la colonne vertébrale, une ecchymose ou à la suite d'un long séjour dans une position inconfortable), la douleur est clairement prononcée et s'intensifie avec le mouvement, un engourdissement des membres est possible. Les symptômes supplémentaires sont rares.

Maladies cardiaques et vasculaires

Les maladies du système cardiovasculaire peuvent s'accompagner de douleurs non seulement derrière le sternum, mais aussi de l'hypochondre. De plus, la fatigue, le bleuissement de la peau et un changement dans la nature des contractions cardiaques sont notés..

Identification des troubles par type de douleur. Que faire, quel traitement sera nécessaire?

La douleur de nature pathologique est non seulement dangereuse pour la santé du corps, mais certaines sont fatales.

Sur le lieu de localisation du symptôme (région thoracique gauche, bas-ventre ou hypochondre) et description de la caractéristique de la douleur, un spécialiste peut pré-établir le diagnostic et restreindre la portée de l'examen. Surtout, un symptôme de douleur peut également être causé par des pathologies dans les organes du système reproducteur (chez les femmes).

Forte douleur aiguë

Une douleur aiguë indique souvent de graves dysfonctionnements dans le corps ou une exacerbation de maladies chroniques.

Description des causes possibles avec les méthodes de traitement recommandées:

Facteurs provocateursLes nuances du traitementTypes de droguesCompositions folkloriques
Ulcère d'estomac ouvertIl est interdit d'effectuer un traitement indépendant, même de prendre des analgésiques, car cela aggraverait le diagnostic.Ces fonds sont utilisés uniquement à l'hôpital après avoir identifié la cause de la douleur:

  • analgésiques (Tramadol, Ketanov);
  • antispasmodiques (drotavérine, sans shpa);
  • cardiovasculaire (morphine, dropéridol) Les médicaments sont administrés par voie intramusculaire ou intraveineuse. Voie orale non recommandée.
Avec des douleurs aiguës et aiguës, l'utilisation de remèdes populaires n'est pas recommandée. Puisqu'il est important d'identifier initialement la cause du symptôme.
Pancréatite aiguë
Exacerbation de l'insuffisance rénale
Rupture de la rate ou du rein gauche
Fracture des côtes
Infarctus du myocarde

En cas de douleurs aiguës, il est nécessaire d'appeler immédiatement les soins d'urgence et d'assurer la paix et une position confortable pour la victime. L'autodiagnostic est dangereux en raison de la mort.

Douleur douloureuse sourde

La douleur sourde est plus souvent causée par des maladies chroniques.

Description des causes possibles avec les méthodes de traitement recommandées:

Facteurs provocateursLes nuances du traitementTypes de droguesCompositions folkloriques
Maladies chroniques de l'estomac, du pancréas et du duodénum.Les maladies non traitées se transforment souvent en une forme chronique.Par conséquent, avec l'apparition de douleurs périodiques, il est nécessaire de subir un diagnostic et un traitement complet sous la supervision d'un médecin..En présence de pathologies chroniques, les types de médicaments suivants sont recommandés (prescrits par un médecin):

  • analgésiques (Brustan, Pentalgin);
  • antispasmodiques (Spazmonet, Papaverine);
  • enzymes pour normaliser l'activité du pancréas et de l'estomac (festival, Mezim);
  • cardiovasculaire (Aspirin Cardio, Carvedilol);
  • onguents / gels analgésiques (pour le traitement des articulations (Voltaren, Fastum gel);
  • antipyrétique (ibuprofène, paracétamol);
  • antibiotiques et antiviraux (amoxicilline, Viferon).
  • cuire à la vapeur 10 g de baies d'églantier dans 200 ml d'eau bouillante. Insister dans un thermos 25 min. Utiliser pendant la journée. Vous permet de normaliser l'activité de la rate;
  • mélanger 0,5 l de miel et 15 g de cannelle moulue. Mangez 10 g avant les repas, normalise le tube digestif. 2 jours suffisent pour éliminer la douleur.
Maladie coronarienne
Le début du développement d'une crise cardiaque
Formations oncologiques dans le foie, le pancréas, la rate.
Maladies articulaires
Pneumonie dans le poumon gauche

Les maladies chroniques sont dangereuses suivies d'une défaillance complète des organes en l'absence de traitement.

Douleur lancinante

Le dessin de la douleur signale principalement des pathologies de la rate et du foie (la douleur peut être donnée au côté gauche).

Pour éliminer la douleur, les spécialistes prescrivent:

  • analgésiques (Panadol, Efferalgan);
  • enzymes pour le foie (Allochol, Heptral);
  • entérosorbants (charbon actif, Polysorb).

Parmi les méthodes folkloriques, il est recommandé d'utiliser du miel avec de la cannelle (la recette est décrite ci-dessus). Étant donné que l'activité de ces organes est altérée, il est important de nettoyer le corps des toxines et des médicaments. Sinon, l'intoxication de tout l'organisme est possible.

Douleurs piquantes

Des coutures douloureuses accompagnent souvent une maladie rénale. La pathologie se distingue par le développement d'un gonflement et une violation du processus de miction. L'automédication est dangereuse en cas de défaillance d'un organe.

En pharmacothérapie sont utilisés:

  • diurétiques (bumétanide, furosémide);
  • analgésiques (aspirine, paracétamol);
  • antibiotiques (Amoxiclav, Azitrox);
  • anti-inflammatoire (indométacine, diclofénac).

Recettes folkloriques:

  • cuit à la vapeur dans 200 ml de 10 g de graines de carotte. Insister heure. Consommez 100 ml 6 fois par jour;
  • râper le raifort, sucrer. Utiliser 10 g avant les repas.S'il y a des calculs rénaux, le traitement est strictement sous la surveillance d'un médecin.

De plus, le régime de consommation est limité et la quantité de sel consommée.

Douleur lancinante

La douleur pulsatoire se produit pendant le développement ou l'exacerbation de la pancréatite chronique.

Les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour le traitement:

  • analgésiques (Duspatalin, Platifillin);
  • des enzymes qui normalisent l'activité du pancréas (pancréatine, créon);
  • médicaments à effets anti-inflammatoires et antibactériens (Abactal, Tienam);
  • antipyrétique (Ibuklin, Maksikold).

Structures populaires:

  • cuit à la vapeur dans 500 ml d'eau bouillante 20 g d'absinthe sèche. Insister dans un thermos pendant 1 heure. Consommez 50 ml 3 à 5 fois par jour;
  • cuire à la vapeur 5 g de plantain sec dans 200 ml d'eau bouillante. Insister pour boire 20 minutes au lieu du thé.

Il est également important pour une période d'exacerbation de la maladie de suivre un régime strict prescrit par un médecin.

Douleur pour des raisons "féminines"

L'hypochondre gauche fait également mal à une femme pour des raisons naturelles et pathologiques qui se produisent dans les organes reproducteurs.

Déviations et solutions possibles:

Facteurs provocateursCaractéristiques de thérapieMédicamentsRecettes folkloriques
Grossesse extra-utérineAvec une grossesse extra-utérine et avec des maladies avancées, quand il n'y a aucun effet de la prise de médicaments, une intervention chirurgicale est nécessaire, dans d'autres cas, un traitement médicamenteux est utilisé.
  • analgésiques (Next, Ketoprofen);
  • antispasmodiques (Buscopan, Spasmalgon);
  • anti-inflammatoire (Denebol, Naproxen);
  • antibiotiques (biomycine, tétracycline);
  • antipyrétique (Novigan, Nise).
  • cuire à la vapeur 30 g d'origan dans 500 ml d'eau bouillante. A consommer après 30 minutes. Dose divisée en 3 doses, à prendre avant les repas;
  • mélanger la couleur du tilleul et de l'écorce de chêne (côtelette) dans un rapport de 2: 3. Cuire à la vapeur 50 g du mélange dans 500 ml d'eau bouillante. Utilisez pour les douches vaginales.
Ovulation, PMS et menstruations
Pendant la grossesse, l'enfant serre les organes situés sur le côté gauche. Et aussi le début des combats
Pathologies de l'ovaire gauche ou de la trompe de Fallope gauche (inflammation, formations de toute nature, torsion ovarienne)
Endométriose, myome, formations oncologiques dans l'utérus
La menace de l'avortement

L'auto-traitement de ces pathologies est dangereux pour le développement de l'infertilité et une grossesse extra-utérine peut être fatale..

Lorsqu'il est incliné

La douleur qui se produit ou s'aggrave en se penchant peut signifier une inflammation du tissu musculaire ou un nerf pincé..

Le traitement utilise des médicaments anti-inflammatoires (Desonide, Clofeson) et des analgésiques (Omnopon, Promedol).

De plus, pour réduire la douleur, vous pouvez appliquer une feuille de chou ou de Kalanchoe (fixer avec un bandage et maintenir pendant 4 à 8 heures) ou prendre un bain avec l'ajout d'une décoction d'aiguilles (1,5 kg d'aiguilles de pin, faire tremper 2 litres d'eau bouillante).

Lors de l'inhalation

Une douleur qui s'intensifie ou apparaît pendant l'inspiration peut signaler des irrégularités dans le diaphragme. Ces pathologies peuvent être mortelles, par conséquent, un traitement médicamenteux ou alternatif est contre-indiqué avant l'arrivée d'une ambulance.

Après l'exercice

La survenue de douleurs après des actions physiques est principalement naturelle et ne nécessite pas de traitement médical. Pour éviter son apparition, il est nécessaire de réchauffer et de réchauffer les muscles.

La douleur vous permet d'identifier rapidement l'apparition de la maladie. Il est important de déterminer immédiatement où se situe le symptôme (hypochondre gauche ou droit, bas ou haut de l'abdomen) et la caractéristique de la douleur (aiguë, terne, lancinante).

Ces données vous permettront de pré-établir la cause du symptôme et d'accélérer le processus de diagnostic. Étant donné que dans certains cas, la détection rapide de la maladie peut sauver une vie (par exemple, une grossesse extra-utérine chez la femme).

Auteur: Svetlana Kotlyachkova

Conception de l'article: Lozinsky Oleg

Douleur dans l'hypochondre gauche: les raisons pour lesquelles il signale

La douleur dans l'hypochondre gauche est associée à de nombreuses maladies différentes. Les corps situés à proximité peuvent être impliqués dans des processus pathologiques. Pour diagnostiquer correctement, il est important de clarifier la nature et la localisation, les symptômes concomitants. En savoir plus sur tout ce qui suit.

Attention! Le matériel est à titre indicatif seulement. Vous ne devez pas recourir aux méthodes de traitement décrites sans consulter d'abord un médecin.

Douleur dans l'hypochondre gauche: causes

Les causes de la douleur sont diverses, car pour le corps, c'est un moyen universel de signaler une violation dans le travail d'un organe. Qu'est-ce qui peut faire mal au côté gauche? La première chose qui me vient à l'esprit est le pancréas, qui se trouve ici. Cependant, d'autres organes s'avèrent parfois source d'inconfort..

La douleur dans l'hypochondre gauche est associée à des dommages possibles aux organes tels que: estomac, intestins, foie, rate, reins, vessie, cœur, poumons, ovaires, diaphragme.

Compte tenu de cette gamme d'organes, lorsque le côté gauche fait mal, faites attention à la localisation exacte des sensations:

  • Douleur dans l'hypochondre gauche.

Une douleur légère et à court terme est généralement associée à des anomalies du pancréas. L'abondance d'alcool, les aliments gras, la suralimentation - tous ces facteurs donnent une charge élevée sur ses cellules.

  • Douleur dans le côté gauche au niveau du nombril ou de la taille.

Lorsque les sensations sont localisées plus clairement et ressenties intensément, la liste possible de problèmes s'allonge. Parmi les raisons possibles, mentionnons:

  1. Inflammation de la rate avec hypertrophie ou rupture.
  2. Pancréatite.
  3. Processus inflammatoires dans les uretères.
  4. Rectocolite hémorragique.
  5. Hémorragie interne.
  6. Urolithiase.
  7. Processus infectieux dans les organes génitaux.
  8. Inflammation ovarienne.
  • Douleur dans le côté gauche sous les côtes devant.

Cette variété apparaît souvent avec malnutrition et est généralement associée à des problèmes dans le tractus gastro-intestinal. Parmi eux: obstruction et inflammation de l'intestin, ulcère gastroduodénal, processus inflammatoires dans l'estomac, pancréas, vésicule biliaire.

Les maladies associées au système respiratoire donnent également ce symptôme. Parfois, des douleurs sont localisées dans cette zone avec angine de poitrine et crise cardiaque, névralgie intercostale et lésions du diaphragme, inflammation de la rate ou des ovaires.

  • Douleur dans le quadrant supérieur gauche.

À la recherche de la cause de la douleur, n'oubliez pas que le rein est derrière le côté gauche. L'inflammation à l'intérieur et dans la vessie s'accompagne toujours de douleur, qui s'exprime par une pyélonéphrite, une glomérulonéphrite, une urolithiase, un prolapsus rénal, une inflammation de la vessie, une insuffisance rénale.

De plus, des sensations désagréables peuvent être associées à une activité physique accrue, à la levée d'objets lourds, à une grossesse dans les stades ultérieurs. Dans certains cas, l'inflammation des organes des systèmes respiratoire et digestif donne également un tel symptôme.

Il est important de faire attention non seulement à l'endroit exact, mais également aux moments où il fait mal du côté gauche. Ainsi, la douleur et la lourdeur du côté gauche après avoir mangé indiquent des problèmes dans le tractus gastro-intestinal, surtout s'ils sont accompagnés de nausées, de vomissements et de faiblesse. La douleur d'inspiration est associée à des pathologies du cœur (angine de poitrine, arythmie) et des organes respiratoires (bronchite, pneumonie, tuberculose).

Douleur dans l'hypochondre gauche: ce qu'elle signale et que faire

Connaître ce qui se trouve dans l'hypochondre gauche et est capable de provoquer l'apparition de la douleur, analyser sa nature.

Des sensations aiguës et très fortes indiquent un processus inflammatoire aigu et nécessitent une attention médicale immédiate. Un inconfort modéré mais fréquent ou persistant est généralement associé à une maladie chronique qui ne peut pas non plus être laissée sans traitement.

  • Douleur douloureuse dans le côté gauche.

Les pathologies chroniques des organes digestifs et urinaires entraînent une légère douleur. C'est désagréable, mais assez tolérant, les patients ne sont donc pas pressés de consulter un médecin. Pendant ce temps, ils continuent de se développer: colite, pyélonéphrite, gastrite, colite, entérite, ulcère gastroduodénal, pancréatite, cholécystite, duodénite.

De plus, des problèmes cardiaques, ovariens et oncologiques peuvent également s'accompagner d'un inconfort similaire..

  • Douleur sourde dans le côté gauche.

Ce symptôme est très similaire à la douleur douloureuse précédente. Il survient après avoir trop mangé et bu des boissons alcoolisées. Après le retour à une alimentation normale disparaît. Apparaît également dans les maladies inflammatoires chroniques des systèmes digestif et respiratoire, lors du développement de tumeurs.

Les maladies rénales et cardiaques chroniques s'accompagnent d'une douleur sourde et sourde. Ceci est caractéristique du tableau clinique de l'intoxication alimentaire, de l'inflammation ovarienne..

  • Douleur aiguë dans le côté gauche.

Inflammation aiguë, spasme, dommages mécaniques - tout cela entraîne une douleur aiguë dans l'hypochondre gauche. Ils surviennent avec une pancréatite purulente, un ulcère avec perforation de l'estomac ou des intestins, des hématomes dans la rate et des coliques rénales.

Si la douleur survient lorsque vous inspirez ou bougez, elle est associée à une névralgie intercostale. En même temps, la respiration est difficile. Un changement de position assouplit la situation.

Les blessures mécaniques sont accompagnées de douleurs aux coutures. Cela peut être causé par des saignements internes, une rupture de la rate, une fracture des côtes, de sorte qu'ils doivent immédiatement consulter un médecin.

Une douleur aiguë pulsative se développe dans la pancréatite aiguë. La condition est complétée par des vomissements, de la diarrhée, de la fièvre, une faiblesse.

La douleur brûlante est caractéristique du troisième trimestre de la grossesse. Un utérus élargi appuie sur les organes et provoque ce symptôme. La brûlure survient avec une crise cardiaque, une névralgie, des rhumatismes, une oncologie.

Que dois-je faire en cas de douleur dans l'hypochondre gauche? Pour un inconfort chronique ou intermittent, consultez un médecin. L'examen et les tests de base aideront à déterminer le diagnostic initial. Après cela, le médecin envoie à l'un des spécialistes dans le domaine de la gastro-entérologie, de la cardiologie, de l'endocrinologie, etc..

En cas de douleur intense et sévère, une ambulance doit être appelée. Avant l'arrivée de la brigade:

  • laisser le patient au lit;
  • donnez seulement de l'eau tiède ou des aliments légers (bouillis, cuits à la vapeur);
  • prendre un antispasmodique.

Vous ne devez jamais ignorer la douleur, mais vous ne devez pas en avoir peur. Pour toute anomalie dans le corps, consultez un médecin. Des sensations décrites avec précision aident à établir rapidement le bon diagnostic et à commencer le traitement..

Auteur: Anna Ivanovna Tikhomirova, candidate aux sciences médicales

Rédacteur: Candidat des sciences médicales, le professeur Ivan Georgievich Maksakov

Douleur dans l'hypochondre gauche

La douleur dans l'hypochondre gauche peut être le symptôme d'un certain nombre de maladies et de conditions pathologiques. Chez une personne sous les côtes à gauche se trouvent la rate, le pancréas, une partie de l'estomac, la partie gauche du diaphragme, le pôle supérieur du rein gauche et la boucle intestinale.Par conséquent, pour le diagnostic correct de la maladie, il est important de connaître la nature de la douleur et son emplacement, la dépendance de la douleur à la prise de nourriture et d'autres facteurs.

Contenu

Qu'est-ce qui peut faire mal dans l'hypochondre gauche

La douleur dans le côté gauche sous les côtes peut provoquer des organes situés dans cette zone, des terminaisons nerveuses et des organes situés dans le quartier. La source de la douleur peut être:

  • pancréas (la partie gauche de cet organe est dans l'hypochondre gauche);
  • estomac (le bas de cet organe creux est adjacent aux côtes);
  • côlon (dans la partie gauche de l'abdomen dans l'hypochondre, il y a une boucle de transition de cette partie de l'intestin vers la partie descendante du gros intestin);
  • rate;
  • le côté gauche du diaphragme;
  • poumon gauche et plèvre;
  • cœur et médiastin (reflet de la douleur des organes de la poitrine);
  • rein gauche et uretères (dans la zone sous les côtes est le pôle supérieur de cet organe);
  • appendices utérins gauches chez la femme (douleur irradiante dans la nature);
  • côtes, muscles et nerfs situés dans l'hypochondre gauche.

La douleur dans l'hypochondre gauche peut survenir à la fois dans la partie supérieure (plus proche des côtes) de cette zone et dans sa partie inférieure. Il est difficile même pour un médecin de déterminer la maladie dans chaque cas en fonction de ce symptôme non spécifique, il est donc important de connaître la nature de la douleur et le degré de son intensité.

Types de douleur dans l'hypochondre gauche

La douleur en termes de caractéristiques et de mécanisme d'apparition est divisée en:

  • Viscéral. Ce type de douleur peut être des crampes ou des douleurs, se produit avec des spasmes de l'estomac ou des intestins, se manifeste en violation de la motilité de ces organes ou de l'étirement de leurs fibres musculaires. Peut donner aux autorités voisines.
  • Péritonéale Ils ont une localisation claire, sont caractérisés par la constance et l'intensité, surgissent soudainement et durent une assez longue période de temps, disparaissent progressivement. Ce type de douleur est causé par une irritation du péritoine. Elle se développe avec des modifications structurelles des organes (perforation d'un ulcère d'estomac, etc.) et accompagne une affection pathologique appelée «abdomen aigu» (péritonite, pancréatite aiguë).
  • Réfléchi. Ils se développent en raison de l'irradiation de la douleur, qui résulte de la pathologie d'un organe éloigné du lieu de localisation de la douleur. Dans l'hypochondre gauche peut provoquer des douleurs en présence de maladies pulmonaires (pneumonie gauche, pleurésie).

De par la nature de la douleur, la douleur du côté gauche sous les côtes peut être:

  • Coupe nette. Elle survient soudainement, est intense, associée à des situations mettant la vie en danger, et nécessite donc des soins médicaux d'urgence (c'est un symptôme de rupture de la rate, de perforation de la paroi de l'estomac ou des intestins, de rupture du bassin rénal). La douleur aiguë dans l'hypochondre gauche pendant l'inspiration est un signe de lésions traumatiques aux organes internes à la suite d'un accident ou d'une chute.
  • Dumb, renversé. Une douleur sourde et prolongée présente dans l'hypochondre gauche indique la présence d'une maladie chronique (pancréatite, gastrite, etc.).
  • Douloureux. Des douleurs douloureuses constantes à gauche sous les côtes sont le signe d'un processus inflammatoire lent (colite ou duodénite). Épuiser la douleur douloureuse dans cette zone en présence de vomissements indique un ulcère à l'estomac. Des douleurs fréquentes dans l'hypochondre gauche peuvent provoquer une angine de poitrine, une maladie coronarienne et un pré-infarctus..
  • Piqûre. Elle peut survenir avec un effort physique intense, passe rapidement et est observée même chez des personnes en parfaite santé. Des douleurs aux piqûres à gauche sous la côte, qui s'intensifient avec la toux et la respiration profonde ou s'accompagnent de nausées et de vomissements, sont un signe de maladies inflammatoires. Ce type de douleur peut survenir avec des maladies de la rate, des intestins, du cœur et avec une dystonie végétovasculaire..

Afin d'accélérer le processus d'établissement de la cause de la douleur, il est important de prendre en compte les manifestations indirectes de la douleur. Lors de la description de la douleur dans l'hypochondre gauche, vous devez spécifier:

  • lorsque la douleur est apparue;
  • comment le processus s'est développé;
  • quel genre de douleur est sous la côte;
  • durée de la douleur;
  • intensité de la douleur;
  • les raisons du renforcement et du soulagement;
  • où il fait mal (irradiation).

Il aide à établir la cause de la douleur et le lieu de sa localisation (la douleur peut survenir sous la dernière côte gauche à l'avant, à l'arrière et sur le côté).

Douleur dans le quadrant supérieur gauche

La douleur sous la côte gauche devant se produit lorsque:

  • Maladies du système digestif. Dans les maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, la douleur pendant la palpation s'intensifie. Le processus inflammatoire aigu se caractérise par une douleur aiguë et intense.
  • Maladies de la rate. La douleur peut être aiguë ou sourde et pressante selon la nature de la maladie..
  • Cardiopathie. La douleur est brûlante ou piquante.
  • Lésions du diaphragme, de la plèvre et du poumon. La douleur est vive, augmente rapidement, s'intensifie avec une respiration profonde, une toux et des virages.
  • Maladies de la vésicule biliaire avec sa localisation atypique (la douleur fait mal).
  • Maladies neurologiques.
  • Maladies de la colonne vertébrale et du système musculo-squelettique.

Maladies du système digestif

Les causes de la douleur dans l'hypochondre gauche à l'avant peuvent être:

  • La pancréatite est une inflammation du pancréas qui, dans la forme aiguë de la maladie, s'accompagne de douleurs intenses, de nausées, de perte d'appétit, de faiblesse, de fièvre, de frissons et de vomissements avec des impuretés de la bile (les vomissements peuvent être indomptables et ne pas soulager). Les matières fécales acquièrent une consistance pâteuse, il y a des particules de nourriture non digérée. Si l'inflammation a affecté la tête pancréatique, une jaunisse obstructive peut se développer. La forme chronique de la maladie se caractérise par une douleur sourde et douloureuse dans l'hypochondre gauche, qui augmente avec les erreurs nutritionnelles. Cela peut ressembler à une ceinture. Il y a de l'amertume dans la bouche, une lourdeur dans le haut de l'abdomen, des nausées sont observées, des vomissements sont possibles. Avec la pancréatite, la douleur peut redonner, être constante ou paroxystique.
  • Tumeurs du pancréas. L'apparition de néoplasmes dans cet organe aux derniers stades de la maladie s'accompagne de douleurs prolongées et intenses dans l'hypochondre gauche et au centre de l'abdomen. Les sensations de douleur s'intensifient si le patient est allongé sur le dos, il est donc forcé de prendre une position courbée.
  • Duodénite aiguë (inflammation du duodénum), qui s'accompagne d'éclatements, de douleurs paroxystiques dans l'estomac, irradiant dans la région de la côte inférieure gauche (elle peut également être donnée à l'hypochondre ou à la ceinture droite), nausées, grondements et ballonnements, éructations amères ou vomissements avec de la bile ou des rots. troubles intestinaux et faiblesse générale.
  • Un ulcère duodénal, dans lequel une douleur intense survient dans le côté gauche de l'épigastre plusieurs heures après avoir mangé, irradiant vers l'hypochondre gauche. La douleur survient lorsque vous avez faim, ainsi que la nuit. Des brûlures d'estomac, des éructations aigres, des vomissements et de la constipation sont observés. Lorsqu'elle est pressée, la douleur se produit dans le côté droit de l'épigastre.
  • Ulcère d'estomac, dans lequel la douleur dans le haut de l'abdomen et dans l'hypochondre gauche peut être de nature différente (terne, douloureuse, aiguë, brûlante). Il se produit avec une sensation de faim et la nuit, dure longtemps. Cela peut survenir immédiatement après avoir mangé ou après une longue période après avoir mangé. Elle s'accompagne d'une sensation de lourdeur dans l'abdomen, de brûlures d'estomac, de nausées, de vomissements, d'une perte d'appétit et d'une perte de poids marquée..
  • Gastrite (inflammation de la muqueuse gastrique). Une douleur sourde et douloureuse qui survient après avoir mangé du côté gauche sous la côte est caractéristique d'une gastrite à faible acidité. Accompagné d'une tendance à la diarrhée et d'une diminution de l'appétit. Les vomissements soulagent le patient. Avec une acidité normale et accrue, des brûlures d'estomac sont présentes, la douleur survient quelques heures après avoir mangé, elle se fait sentir sous les côtes plus près du centre.
  • Inflammation de la membrane muqueuse des boucles intestinales supérieures (colite), qui s'accompagne d'une douleur sourde et douloureuse, pire lors de la marche. La douleur sous la côte et dans le nombril s'accompagne d'une formation accrue de gaz, d'un grondement de l'abdomen, une diarrhée est souvent présente.

Une douleur poignante intense et soudaine est un symptôme de perforation d'un ulcère d'estomac. Cette condition potentiellement mortelle s'accompagne d'une faiblesse générale, d'une apparence nette de pâleur et d'une perte de conscience. Un patient présentant ces symptômes doit être hospitalisé d'urgence..

Si la douleur du côté gauche constamment sous les côtes et que la douleur n'est pas liée à la prise de nourriture, il est nécessaire d'exclure les maladies tumorales du système digestif.

Maladies de la rate

Si le côté gauche fait mal sous les côtes en face, la cause peut être des maladies de la rate:

  • Une augmentation de la rate (splénomégalie), qui est observée dans les maladies infectieuses, auto-immunes et myéloprolifératives, les troubles hématologiques et les troubles métaboliques (la cause la plus fréquente de cette pathologie est la mononucléose infectieuse). Elle s'accompagne d'une pâleur de la peau, d'une diminution de l'appétit et des performances. Avec la nature inflammatoire de la maladie, la température corporelle monte à des valeurs fébriles, une faiblesse sévère, des nausées, des vomissements, de la diarrhée sont observés. La douleur dans l'hypochondre gauche est caractérisée par un caractère tranchant et tranchant. Pour une pathologie non inflammatoire, la température corporelle normale ou sous-fébrile est caractéristique, l'intoxication est faible ou absente, la douleur modérée se caractérise par un caractère terne ou douloureux.
  • Un abcès de la rate, qui se développe à la suite de maladies infectieuses, de maladies inflammatoires d'autres organes, de blessures et d'ecchymoses. Il s'accompagne d'une température corporelle élevée, de fièvre et d'une hypertrophie de la rate. La douleur s'intensifie avec une respiration profonde, peut être ressentie dans l'épaule et dans le côté gauche de la poitrine.

Cardiopathie

La douleur du côté gauche sous la côte avant survient lorsque:

  • Cardiomyopathie Il s'agit d'un groupe de maladies caractérisées par un changement structurel et fonctionnel du muscle cardiaque en l'absence d'hypertension artérielle, de pathologie des artères coronaires et de lésions valvulaires. Elle peut survenir pour une raison inconnue (idiopathique ou primaire) ou se développer en raison de diverses maladies (cardiomyopathie secondaire). La maladie s'accompagne d'une fatigue accrue et d'une accélération du rythme cardiaque. La nature de la douleur - douleur, couture ou pression.
  • Maladie coronarienne. La maladie est causée par une violation de l'apport sanguin au muscle cardiaque à la suite de dommages aux artères coronaires. Manifesté par une douleur douloureuse, pressante ou brûlante d'intensité variable. Les crises de douleur durent de 30 secondes à 15 minutes, sont provoquées par des facteurs émotionnels ou un effort physique, passent au repos par elles-mêmes et sont rapidement éliminées en prenant de la nitroglycérine. Accompagné d'essoufflement, de palpitations, il peut y avoir une sensation de brûlure et une lourdeur dans la poitrine, des nausées sont possibles. La douleur peut être donnée à l'omoplate et au bras gauche.
  • Infarctus du myocarde (une forme gastrologique qui survient dans 2 à 3% des cas), dans lequel les processus nécrotiques affectent le bas ou le bas du dos du ventricule gauche du cœur. Cette condition potentiellement mortelle s'accompagne de douleurs aiguës dans l'hypochondre gauche, d'un rythme cardiaque rapide et d'un essoufflement. Une sensation de lourdeur sous le cœur se propage sous la côte gauche et l'omoplate, dans le cou et le bras gauche. Peut-être une sensation de brûlure dans le sternum, une transpiration abondante, des nausées, des vomissements, un hoquet grave et une diarrhée. Gonflement du visage, une teinte bleutée pâle de la peau et des lèvres est observée. Lorsque ces symptômes apparaissent, une ambulance est requise..

Maladies respiratoires

La douleur du côté gauche sous les côtes avant se produit lorsqu'elle est irradiée de l'espace rétrosternal avec:

  • Pneumonie gauche du lobe inférieur. La douleur est sourde, légère, douloureuse, avec une toux, elle s'intensifie et peut devenir des piqûres. Elle s'accompagne d'une toux sèche, d'une légère augmentation de la température, d'une faiblesse grave, d'une transpiration accrue, d'un essoufflement, d'un essoufflement et de symptômes qui ressemblent au SRAS (maux de tête, etc.).
  • Pleurésie du côté gauche (inflammation de la membrane qui recouvre les poumons). Il peut être primaire (le processus inflammatoire se développe directement dans la cavité pleurale) et secondaire (le processus infectieux se propage des poumons). Lorsque la protéine de fibrine précipite sur la surface pleurale, une forme sèche de cette maladie se développe et lorsqu'un liquide biologique (séreux, purulent ou hémorragique) s'accumule dans la cavité pleurale, une forme exsudative de pleurésie se développe. Avec la pleurésie sèche, il y a une transpiration accrue, une respiration superficielle rapide, de la fièvre, des douleurs dans l'hypochondre gauche avec une toux persistante, des virages corporels et des inclinaisons. Les patients essaient de s'allonger sur le côté, essayant de réduire la douleur qui se produit lors de la toux. La forme exsudative s'accompagne de douleurs douloureuses, d'une sensation de lourdeur et de compression dans la poitrine, d'une pâleur de la peau et des membres et d'une position forcée du corps. Les veines cervicales gonflent, la moitié affectée de la poitrine pendant les mouvements respiratoires est en retard, les espaces intercostaux dépassent. Le soulagement est apporté par l'intervention d'un spécialiste qui pompe le fluide collecté.
  • Cancer du poumon gauche avec métastases de la cavité pleurale et des organes adjacents. Il s'accompagne d'une violation de l'appétit et de la digestion, d'une forte perte de poids, d'une diminution de l'immunité et d'un manque d'oxygène.

Pathologie du diaphragme

Cela fait mal sous la côte gauche et avec des pathologies du muscle qui sépare la poitrine et les cavités abdominales (diaphragme). La douleur peut provoquer:

  • Hernie diaphragmatique. Ce défaut (ouverture herniaire) peut être congénital, traumatique et neuropathique. Par l'ouverture herniaire, la partie cardinale de l'estomac ou de son fond, et parfois la boucle intestinale, pénètrent dans la cavité thoracique. Les petites hernies sont asymptomatiques, mais si de grands sacs herniaires se forment, le patient présente des ballonnements, des brûlures d'estomac, des éructations aigres, une toux persistante, une sensation de brûlure derrière le sternum et un rythme cardiaque rapide après avoir mangé. La douleur est sourde, douloureuse, caractérisée par une nature constante, peut être accompagnée de nausées. Lorsque l'estomac ou les intestins sont violés, l'hypochondre gauche fait mal intensément, il y a des vomissements, une rétention des selles et l'état général empire. En cas de violation de la hernie diaphragmatique, des soins médicaux urgents sont nécessaires, car cette condition met la vie en danger en raison du risque de péritonite.
  • Détente d'ouverture. Avec cette pathologie, le diaphragme devient plus mince et se déplace dans la cavité thoracique avec les organes péritonéaux adjacents. Elle peut être congénitale ou acquise (se développe à la suite d'une lésion du nerf phrénique), totale ou limitée. Du côté de la lésion, le poumon est comprimé, une torsion de l'estomac ou une courbure splénique du côlon est possible. Avec la relaxation du diaphragme du côté gauche, les symptômes coïncident avec une hernie diaphragmatique, le côté droit est asymptomatique.

Maladies neurologiques

Les lésions des nerfs périphériques peuvent provoquer des douleurs aiguës au stade aigu de la maladie et des douleurs au cours de l'évolution chronique de la maladie.

Cela fait mal sous la côte gauche en face avec une névralgie intercostale, qui se produit lorsque les nerfs passant entre les côtes sont endommagés ou serrés.

La névralgie intercostale peut être:

  • radiculaire (se produit lorsque les racines nerveuses sont violées dans la colonne vertébrale);
  • réflexe (se produit avec un spasme musculaire dans l'espace intercostal);
  • unilatéral;
  • bilatéral.

Il ne représente pas une menace pour la vie, mais la douleur est caractérisée par un caractère intense, piquant ou brûlant. La douleur est exacerbée par l'inspiration, l'effort physique, la toux ou les éternuements, peut irradier vers le bras, la région épigastrique, la clavicule, le bas du dos ou sous l'omoplate.

Une caractéristique distinctive de la névralgie intercostale est la présence de points douloureux qui répondent à la palpation des espaces intercostaux. La maladie s'accompagne d'une transpiration accrue, d'une perte de sensation au niveau des lésions nerveuses, de contractions musculaires, d'un gonflement et d'une décoloration de la peau dans la zone touchée.

Il poignarde dans le côté gauche sous les côtes avec une irritation du nerf passant dans la région de la dernière côte (les douleurs ressemblent à des coliques hépatiques). La névralgie intercostale peut être la cause d'un traumatisme, d'une position inconfortable du corps ou de son virage serré, de l'ostéochondrose, de l'hypothermie, etc..

Une douleur à gauche sous les côtes avant peut survenir lors de crises autonomes - conditions paroxystiques de nature non épileptique, qui se manifestent par des troubles polymorphes autonomes. Ces conditions ne sont pas associées à des pathologies cardiaques, mais elles se manifestent de manière symptomatique par une augmentation du rythme cardiaque, une arythmie, une transpiration accrue, de l'anxiété et de la panique, des membres tremblants, une sensation de pression dans la poitrine, ainsi que des douleurs à l'estomac et sous la côte gauche. La douleur peut être sourde, aiguë, piquante, douloureuse, ceinturée, mais le patient n'est généralement pas en mesure de déterminer son emplacement exact. Les symptômes subjectifs de cette maladie ne correspondent pas à des études objectives (aucune pathologie organique sévère n'est détectée).

Une cause rare de douleur dans l'hypochondre gauche est une migraine abdominale, dans laquelle des crampes douloureuses dans la côte gauche et l'abdomen sont accompagnées d'un blanchiment de la peau, de nausées, de vomissements et de crampes des muscles de la paroi abdominale..

Maladies de l'appareil locomoteur et de la colonne vertébrale

La cause de la douleur du côté gauche sous les côtes peut être:

  • Ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique. Cette maladie dégénérative-dystrophique se développe avec une mauvaise posture, une détérioration des processus métaboliques dans les tissus et une mauvaise répartition de la charge sur la colonne vertébrale. Les modifications des disques intervertébraux des vertèbres thoraciques provoquent une compression des fibres nerveuses, ce qui entraîne l'apparition de douleurs. La douleur peut être légère et prolongée ou aiguë et aiguë, entraînant des difficultés respiratoires et limitant la mobilité musculaire. La douleur peut être ressentie dans la région interscapulaire, dans la moitié gauche de la poitrine, dans la région des organes internes et le long des nerfs intercostaux. L'ostéochondrose s'accompagne d'engourdissements dans la zone affectée et d'une mobilité réduite dans la région thoracique.
  • La fibromyalgie, qui est une douleur musculo-squelettique diffuse, principalement symétrique, de nature chronique. Peut affecter n'importe quelle partie du corps. La zone affectée a une sensibilité accrue, une raideur est ressentie dans le corps après le réveil, un gonflement et une fatigue sont observés, des sauts de température, des crampes et des crampes sont possibles.
  • Syndrome de Titz. Cette pathologie rare se caractérise par le développement d'une inflammation aseptique du cartilage costal (gauche ou droite, éventuellement la défaite de plusieurs cartilages en même temps). Elle se manifeste par une douleur locale qui, lorsqu'elle est pressée sur le site de la lésion et avec une respiration profonde, s'intensifie. Les sensations de douleur augmentent avec le temps, la douleur se fait dans l'avant-bras et l'épaule du côté affecté, dans la plupart des cas, elle est permanente. Il y a des périodes d'exacerbation et de rémission.
  • Blessures aux côtes. En cas de fractures d'une ou plusieurs côtes du côté gauche, une douleur aiguë est observée, aggravée par des mouvements respiratoires, une pâleur de la peau, un essoufflement, une hémoptysie (la fracture interne du sternum est affectée par une fracture des côtes), un essoufflement, une faiblesse, de la fièvre et un bleuissement de la peau dans la zone touchée. Une fissure dans la côte s'accompagne d'une douleur atroce dans la zone touchée, qui s'intensifie avec l'inspiration et la toux, il y a de l'anxiété, un essoufflement, une sensation d'étouffement et de fatigue, et un gonflement et un bleuissement des tissus dans la zone de blessure sont observés. Une côte meurtrie s'accompagne d'un gonflement des tissus mous dans cette zone et de la douleur, qui est aggravée par la toux, l'inhalation et le déplacement.

Douleur dans le quadrant supérieur gauche

Une douleur sous la côte gauche du dos survient lorsque:

  • Maladie du rein. Les sensations de douleur sont prononcées et sont paroxystiques..
  • Hématome rétropéritonéal, qui se développe avec des lésions abdominales. L'intensité de la douleur varie, la douleur s'intensifie avec les mouvements de l'articulation de la hanche.
  • Maladies de la rate. Il peut être aigu en violation de l'intégrité de cet organe et en tirant lors d'une inflammation ou de la mort de ses tissus.
  • Maladies du système respiratoire.
  • Cardiopathie.
  • Pancréatite aiguë.
  • Ostéochondrose thoracique et lombaire.

Maladie du rein

Si cela fait mal à gauche sous la côte et derrière et que la douleur est paroxystique, une colique rénale peut être suspectée.

Avec douleur colique rénale:

  • se produit soudainement;
  • très intense, aigu, paroxystique;
  • ne se calme pas au repos (le patient ne peut pas trouver une position dans laquelle cela lui sera plus facile);
  • donne au bas du dos, se propage le long de l'uretère, peut rayonner vers la région inguinale, vers la région des organes génitaux externes et vers la surface interne de la cuisse;
  • accompagnée dans de nombreux cas de douleurs dans l'urètre et de mictions fréquentes;
  • dure de quelques minutes à plusieurs jours.

Après avoir arrêté l'attaque dans le bas du dos, une douleur sourde persiste, mais le patient peut reprendre un mode de vie normal.

Hématome rétropéritonéal

Si cela fait mal à gauche sous les côtes dans le dos et que le patient a récemment subi une blessure grave, il peut y avoir un hématome rétropéritonéal (accumulation limitée de sang). Cet hématome peut se former avec des dommages aux organes du système génito-urinaire, de l'œsophage, du pancréas, du rectum.

Le syndrome douloureux provoque une compression des tissus environnants avec un hématome (plus il y a de sang versé, plus les tissus sont comprimés et plus la douleur est exprimée). Il peut y avoir des signes de perte de sang aiguë (diminution de la pression artérielle, augmentation du rythme cardiaque, pâleur, faiblesse, soif, étourdissements et évanouissement).

Étant donné que cette condition menace la vie du patient, une hospitalisation urgente et des examens supplémentaires sont nécessaires et, si nécessaire, une intervention chirurgicale d'urgence.

Maladies de la rate

Une douleur sous la côte gauche de l'arrière peut survenir avec:

  • Dommages traumatiques à la rate et violation de l'intégrité des tissus de cet organe. Une douleur aiguë est ressentie dans la partie inférieure du péritoine (à gauche) et dans la région scapulaire, accompagnée d'une pâleur de la peau, d'une diminution de la pression artérielle, de nausées, de vomissements et d'une soif inextinguible. Une sueur froide et collante apparaît.
  • Crise cardiaque de la rate. La douleur de dessin redonne à la colonne lombaire et s'intensifie avec l'inspiration, la transpiration s'intensifie, la pression artérielle diminue, la pâleur, les nausées, les vomissements, la soif apparaissent.
  • Brosse à rate Lorsqu'une cavité relativement grande se forme dans le parenchyme de la rate, qui est délimitée par une capsule et remplie de liquide, une douleur sourde et constante survient dans l'hypochondre gauche dans la région du dos, qui irradie vers l'omoplate et le bras gauche (un petit kyste est asymptomatique). Des démangeaisons cutanées sont présentes (une urticaire peut survenir), des éructations, des nausées et des vomissements peuvent survenir et l'état général s'aggrave. Un kyste peut être congénital ou se former après le résultat d'une crise cardiaque ou d'un abcès de la rate. En outre, un kyste se produit avec une lésion de ténia du porc, l'échinocoque, due à des opérations sur la rate et à sa blessure traumatique.

Une douleur sourde dans le dos et à gauche sous les côtes se produit lorsque:

  • processus inflammatoires dans le corps, car la rate en tant qu'organe du système immunitaire est impliquée dans la lutte contre diverses maladies;
  • formation de tumeurs bénignes et malignes dans la rate (accompagnée d'une diminution de l'activité, d'une perte d'appétit et de fièvre).

Maladies du système respiratoire

Le mal de dos sous la côte gauche peut provoquer:

  • Pleurésie sèche du côté gauche. La douleur est ressentie lors de la respiration ou de la toux, peut affecter la poitrine, le cou ou donner à l'épaule. Renforce lorsque vous essayez de faire un mouvement, un caractère de couture ou de coupe différent et intense.
  • Processus oncologique dans le poumon gauche. Une douleur agonisante et persistante qui ne peut pas être anesthésiée se produit lorsque la tumeur se développe dans le tissu pleural (les tumeurs qui n'affectent pas la plèvre ne provoquent pas de douleur, quelle que soit leur taille). La maladie s'accompagne d'un essoufflement, puis d'une toux, qui peut durer plusieurs heures, se joint, il y a une augmentation de la température corporelle.
  • Le pneumothorax est une accumulation de gaz dans la cavité pleurale, qui se produit lorsque le poumon est endommagé et provoque la disparition de ses tissus. Le pneumothorax entraîne un déplacement vers le côté sain du médiastin, une compression de ses vaisseaux, une baisse du dôme du diaphragme et des troubles circulatoires et respiratoires. Peut se produire spontanément (après un effort physique intense, etc.) ou à la suite d'une blessure. La douleur sur le côté de la lésion est perçante, donne au bras, au cou et au sternum, pire avec la toux, l'inhalation et tout mouvement. La sévérité de l'essoufflement qui apparaît dépend du degré de déclin pulmonaire. Une pâleur de la peau est observée, une toux sèche est possible, il peut y avoir une peur de la mort.

Cardiopathie

La douleur dans le dos gauche sous les côtes peut être:

  • Manifestations atypiques d'infarctus du myocarde (nécrose ischémique d'une partie du muscle du ventricule gauche, causée par un blocage de l'artère coronaire). Les douleurs aiguës persistantes et ondulatoires peuvent durer de 15 à 20 minutes à plusieurs heures. La douleur irradie vers la main gauche (il y a une sensation de picotement), le cou, la ceinture scapulaire, la mâchoire, localisés dans l'espace interscapulaire, principalement sur la gauche.
  • La conséquence de la péricardite sèche, qui est une inflammation du sac péricardique (péricarde). Il peut être infectieux, rhumatismal ou post-infarctus, se manifestant par une douleur sourde et sourde dans la région du cœur, s'étendant à l'omoplate gauche, aux épaules et au cou. Dans la plupart des cas, la douleur est modérée, mais une douleur intense est possible, rappelant la nature d'une crise d'angine de poitrine. La douleur accompagnée d'une péricardite sèche augmente progressivement, dure de plusieurs heures à plusieurs jours, ne s'arrête pas avec la nitroglycérine, augmente avec la respiration profonde, la toux, la déglutition et le changement de position du corps. Il y a un essoufflement, des palpitations, une faiblesse, des frissons, une toux sèche.

Attaque de pancréatite

Une forme aiguë de pancréatite, une inflammation du pancréas, qui n'a pas de tableau clinique clair et peut être accompagnée de divers symptômes, peut provoquer des douleurs dans le côté gauche du dos dans l'hypochondre.

La gravité de la douleur et la localisation de la douleur sont affectées par la gravité des dommages au pancréas.

Une douleur intense et constante dans le côté gauche du dos se produit lorsque:

  • dommages à la queue du pancréas (affecte les lombaires et la poitrine);
  • dommages généraux à l'organe, nécrose de ses tissus ou développement d'un œdème (la douleur est intense, ceinture et affecte la cavité abdominale et le dos).

Dans la pancréatite aiguë, les éléments suivants sont possibles:

  • nausées et vomissements qui n'apportent pas de soulagement;
  • ballonnements;
  • intoxication par déshydratation;
  • taches hémorragiques d'une teinte bleuâtre ou jaunâtre sur la paroi latérale gauche de l'abdomen;
  • taches de nombril.

Avec une exacerbation de la pancréatite chronique, les maux de dos sont modérés, ressemblent à des douleurs dans les maladies de la colonne vertébrale.

Maladies de la colonne vertébrale

La douleur dans l'hypochondre gauche du dos peut provoquer une ostéochondrose de la région thoracique ou lombaire. Dans cette maladie dégénérative, à la suite de la compression et de l'irritation des racines nerveuses, une gêne se produit dans les côtes du dos et du sternum..

La douleur douloureuse s'intensifie avec le mouvement, l'effort physique, un long séjour dans une position, avec l'hypothermie. Accompagné de faiblesse musculaire et d'engourdissement des membres supérieurs.

Douleur dans le quadrant supérieur gauche

La douleur du côté gauche sous les côtes se produit lorsque:

  • Une augmentation de la taille de la rate, qui survient avec diverses maladies infectieuses (mononucléose infectieuse, etc.). Une douleur intolérable et aiguë se produit avec la tuberculose de la rate (avec cette maladie, la rate est si hypertrophiée qu'elle peut être ressentie sur le côté droit du péritoine).
  • Pancréatite chronique. La douleur dans cette maladie du pancréas n'a pas de localisation claire, ils sont à l'étroit, d'intensité variable. Ils surviennent généralement une demi-heure après avoir mangé, car ils sont associés à l'utilisation d'aliments provocants (épicés, gras, frits).
  • Le zona, qui est associé à des dommages aux terminaisons nerveuses. La douleur au stade initial de la maladie fait mal, puis la douleur devient aiguë et des éruptions cutanées apparaissent sur la peau dans la zone touchée.
  • Inflammation des reins (pyélonéphrite). Elle peut être aiguë et chronique, accompagnée de douleurs douloureuses et sourdes qui deviennent intenses et paroxystiques lorsque l'uretère est obstrué par une pierre. Une faiblesse générale, de la fièvre, des frissons, une perte d'appétit, des nausées et des vomissements sont possibles.
  • Inflammation des uretères (urétrite). Il se présente sous forme aiguë et chronique, peut être infectieux et non infectieux, gonorrhéique et non chronique. Accompagné d'une miction douloureuse et d'un écoulement de l'urètre.
  • La colite ulcéreuse est une inflammation chronique de la grande muqueuse intestinale, qui se manifeste par de légères crampes dans l'abdomen gauche, une diarrhée fréquente, une fausse envie de déféquer, de la fièvre, une perte d'appétit et de poids, une faiblesse et des douleurs dans les articulations (tous les symptômes peuvent ne pas être présents).
  • Obstruction du gros intestin, qui se développe pour des raisons mécaniques ou fonctionnelles. Il se manifeste par une douleur abdominale aiguë et spastique, qui est d'abord localisée sur le côté gauche, puis se propage à tout l'abdomen. Accompagné de vomissements, nausées, ballonnements, constipation et rétention de gaz.
  • Infections des voies génito-urinaires qui causent des infections sexuellement transmissibles.

Une douleur sur le côté dans la partie gauche sous les côtes peut survenir avec des blessures dans cette zone, ainsi qu'avec une inflammation de l'ovaire chez la femme.

Douleur dans l'hypochondre gauche chez la femme

La douleur dans l'hypochondre gauche sur le côté, plus près du bas-ventre, chez la femme peut provoquer:

  • L'annexite (salpingoophorite) est une inflammation des ovaires et des trompes de Fallope, causée par divers types de bactéries qui pénètrent dans ces organes par voie sanguine ou par voie sexuelle. La maladie se caractérise par des douleurs aiguës, spasmodiques ou ternes et douloureuses dans le bas-ventre qui s'étendent jusqu'à la région lombaire. Il y a une augmentation de la température, des frissons, un dysfonctionnement du cycle menstruel, des pertes importantes, des douleurs pendant la miction et pendant les rapports sexuels.
  • Torsions et ruptures du kyste de l'ovaire gauche. Pendant la torsion, une douleur intense est localisée dans le bas de l'abdomen, diffère par son caractère douloureux ou tirant, s'accompagne de fièvre, de baisse de la pression artérielle, de troubles de l'état général du corps, des vomissements sont possibles. Lorsque le kyste se rompt, la douleur devient intense, se répand dans tout l'abdomen et le rectum, et des nausées et des vomissements se produisent. Ces conditions nécessitent des soins médicaux d'urgence..
  • Une grossesse extra-utérine, qui peut se manifester par une rupture de la trompe de Fallope pendant une période de 6 à 10 semaines de grossesse (le stade précoce d'une grossesse extra-utérine ne diffère pas d'une grossesse normale par des signes cliniques). À 5-8 semaines, des douleurs, des coupures ou des crampes peuvent apparaître du côté affecté, ce qui devient presque insupportable lorsqu'une trompe de Fallope se rompt. Lorsque le sang pénètre dans la cavité abdominale, la douleur se propage à la région épigastrique, aux épaules et à l'anus, la miction et les selles sont douloureuses. Avec une perte de sang importante, une pâleur, une diminution de la pression artérielle, un pouls faible et fréquent et une perte de conscience apparaissent. Cette condition nécessite une hospitalisation urgente..
  • Le syndrome d'Alain-Masters est une maladie qui provoque une rupture du ligament utérin (peut survenir après une naissance compliquée ou après un avortement). Elle se manifeste par une douleur périodique aux crampes ou aux crampes dans le côté gauche, qui donne parfois à l'anus, s'accompagne d'une fatigue accrue, de périodes douloureuses et d'une augmentation de la taille de l'utérus.
  • L'endométriose est une maladie caractérisée par la prolifération de cellules de la couche interne de la paroi utérine (endomètre) à l'extérieur de la couche endométriale. Elle se manifeste par des irrégularités menstruelles, des douleurs aux coutures dans la zone touchée, des douleurs pendant les rapports sexuels, des écoulements abondants pendant les menstruations, l'infertilité.

Douleur dans l'hypochondre gauche chez un enfant

La douleur chez un enfant sous la côte gauche peut provoquer:

  • Gastrite (inflammation de la muqueuse gastrique). La forme aiguë chez l'enfant s'accompagne de douleurs intenses dans la région épigastrique, d'éructations, de nausées, de vomissements et de diarrhée, de salivation et de bouche sèche. Au cours de l'évolution chronique de la maladie, la douleur est modérée, il y a une diminution de l'appétit, une intoxication et des troubles digestifs.
  • Appendicite (l'appendice chez la plupart des gens est à droite, mais parfois la douleur donne au côté gauche de l'abdomen, une localisation anormale de l'organe est également possible).
  • Coprostase (accumulation de matières fécales dans les intestins) qui se produit avec constipation de diverses étiologies (organique, fonctionnelle, nutritionnelle, endocrine, réflexe conditionné et médicament). Il y a des douleurs dans l'abdomen (l'enfant ne peut pas indiquer avec précision sa localisation), des ballonnements, des douleurs lors des selles, il y a une sensation de selles incomplètes. Peut provoquer une obstruction intestinale.
  • Torsion des intestins - altération de la perméabilité intestinale avec constipation, traumatisme, atteinte, adhérences, hernie œsophagienne, qui se rencontre souvent chez les jeunes enfants. Avec cette pathologie, les périodes de repos chez un enfant alternent avec des accès de douleur soudaine. Pendant l'attaque, le bébé pleure et serre les jambes vers l'estomac. La température corporelle augmente, des vomissements apparaissent, du mucus ou du sang peuvent apparaître dans les selles. Cette condition nécessite des soins médicaux urgents..
  • Lésion d'une hernie inguinale. La hernie inguinale est une saillie pathologique mais indolore du sac herniaire dans l'aine, qui augmente en marchant ou en pleurant et disparaît au repos. La constriction s'accompagne d'une douleur aiguë, la hernie ne se loge pas dans la cavité abdominale, la région de protrusion est tendue. Avec le développement ultérieur de la pathologie, une obstruction intestinale se développe, qui s'accompagne de ballonnements, d'épuisement des gaz et de vomissements. L'enfant a besoin de soins médicaux urgents.

Quel médecin dois-je contacter pour des douleurs dans l'hypochondre gauche

Étant donné que non seulement la rate, mais aussi d'autres organes sont situés sous les côtes à gauche, et que la douleur peut être irradiante dans la nature, il est très difficile de déterminer vous-même la cause de la douleur..

En cas de douleur dans l'hypochondre gauche, vous devez contacter un thérapeute qui écoutera les plaintes du patient et procédera à un examen initial, puis vous indiquera quel spécialiste étroit doit être consulté dans un cas particulier.

Le thérapeute peut envoyer le patient à:

  • un gastro-entérologue avec suspicion de maladies du tractus gastro-intestinal (gastrite, ulcère gastro-duodénal, colite);
  • cardiologue avec suspicion de maladie cardiaque (cardiomyopathie, maladie coronarienne, infarctus du myocarde);
  • spécialiste des maladies infectieuses suspectées de maladies infectieuses (mononucléose infectieuse, etc.);
  • hématologue souffrant de maladies de la rate;
  • un pneumologue soupçonné de pleurésie et de pneumonie;
  • à un neurologue soupçonné de névralgie intercostale et d'ostéochondrose;
  • à un traumatologue soupçonné de blessures aux côtes;
  • un oncologue avec suspicion de malignité;
  • chirurgien dans des conditions nécessitant des soins médicaux d'urgence (rupture de la rate, etc.)

Les indications d'une hospitalisation urgente sont:

  • douleurs soudaines et aiguës dans l'hypochondre gauche;
  • douleur constante et douloureuse qui ne disparaît pas en moins d'une heure;
  • douleurs aux coutures qui surviennent pendant le mouvement et ne disparaissent pas dans les 30 minutes;
  • douleur sourde accompagnée de vomissements de sang ou de particules alimentaires non digérées;
  • toute douleur accompagnée de pâleur, de palpitations, de baisse de la pression artérielle, de vertiges et d'essoufflement.