Que se passera-t-il: symptômes d'une rupture de l'appendice, traitement, diagnostic et conséquences d'une appendicite aiguë

Parmi les maladies abdominales qui nécessitent une intervention chirurgicale, l'appendicite aiguë prend 1 place. La maladie apparaît à tout âge. De plus, les femmes en souffrent plus souvent que les hommes.

Si la maladie n'est pas diagnostiquée à temps et qu'un traitement approprié n'est pas effectué, si l'appendicite éclate, les conséquences peuvent être non seulement graves. Forte probabilité de décès.

Symptômes de rupture

La caractéristique la plus typique et la plus courante de l'inflammation est une douleur abdominale aiguë. Après une longue période de temps, des sensations douloureuses apparaissent dans le côté droit. Ensuite, en tant que tel, la localisation des sensations douloureuses n'est pas observée et l'estomac et les intestins peuvent être douloureux. La douleur peut disparaître pendant un certain temps, mais encore une fois, elle s'intensifie, mais ne disparaît pas complètement. Lorsque le patient essaie de faire un mouvement, la douleur dans le côté droit s'intensifie.

Si la douleur est passée, c'est un mauvais signe, car cela peut être le signe d'une rupture de l'appendice et de la mort des terminaisons nerveuses, du début de la formation de gangrènes.

En plus de la douleur, une personne ressent des épisodes de nausées et de vomissements, ainsi qu'une perte d'appétit, des mictions fréquentes, de la constipation. Avant le développement de la péritonite chez l'adulte, il n'y a pas de forte détérioration du bien-être. Parfois, il y a une augmentation de la température corporelle à 38 degrés. Cependant, lorsque la nature de l'inflammation est destructrice, les manifestations de la maladie sont plus prononcées.

L'inflammation de l'appendicite dans l'enfance est beaucoup plus dangereuse, car la maladie se développe rapidement et il existe une menace de flux d'inflammation vers la péritonite. Avec une maladie infantile, de fortes douleurs abdominales, des nausées et des vomissements persistants, une forte fièvre.

Brève description de la maladie

L'inflammation de l'appendice dans l'intestin inférieur est appelée appendicite. En condition normale, c'est un petit tube de 5-15 cm de long et d'environ 0,7-1 cm de diamètre, qui se ramifie du caecum et se rétrécit progressivement, sans passage.

La fonction de l'annexe n'est pas exactement connue. Auparavant, l'appendice était considéré comme un simple rudiment qu'une personne quittait de descendants - des ancêtres lointains avec un régime végétal. Aujourd'hui, il y a de bonnes raisons de croire que l'appendice affecte sérieusement le cours des processus endocriniens et immunitaires et régule la microflore intestinale. Les personnes dont l'appendicite a été enlevée ont souvent des problèmes avec des quantités insuffisantes de leurs propres micro-organismes bénéfiques dans les intestins..

En règle générale, l'inflammation est aiguë. Dans l'appendice vermiforme, le pus s'accumule, l'appendice augmente et devient douloureux. En conséquence, cela conduit à la rupture de la paroi et à la libération de pus à l'extérieur. Que se passe-t-il si l'appendicite éclate? Dans la plupart des cas, cela provoque une inflammation du péritoine - péritonite.

La maladie est rapide et nécessite des soins médicaux urgents. Dans la classification internationale (CIM-10), l'appendicite est répertoriée sous le code K35. Appendicite aiguë de nature non spécifiée - K35.9. La pathologie appartient au groupe K00-K92 (maladies du système digestif), au sous-groupe K35-K38 (maladies de l'appendice). Il n'y a pratiquement aucun cas de guérison spontanée. Avec un traitement rapide, le pronostic est généralement favorable.

Les conséquences d'une appendicite éclatée


Le fonctionnement intempestif de l'appendice enflammé peut entraîner la mort.
L'opération d'élimination de l'appendicite n'est pas en soi une procédure compliquée ou dangereuse. Cependant, avec des complications d'un éclat, l'appendicite se développe dans la péritonite. Dans ce cas, le patient peut mourir.

La péritonite est appelée inflammation de la muqueuse, qui est le résultat d'une infection de la cavité abdominale. La rupture de l'appendice est l'une des causes les plus courantes de péritonite, à la suite de laquelle toute la cavité abdominale peut être affectée, le processus d'intoxication du corps commence. Il s'agit d'une forme diffuse d'inflammation..

Avec la formation d'infiltrat, deux options pour l'évolution de la maladie sont possibles. L'infiltrat lui-même peut éclater ou la maladie se transformera en inflammation. Pour comprendre le type de maladie du patient, s'il y a une lacune, le médecin étudie en détail la localisation et la nature de la douleur.

De quoi s'agit-il?

Pour que les statistiques reflétant la fréquence des décès par appendicite changent, il est nécessaire que les habitants comprennent mieux et mieux les risques de cette maladie. Certains souffrent pendant des heures de douleurs localisées dans la zone de l'appendice, d'autres endurent de telles sensations douloureuses pendant des jours, en espérant qu'ils disparaîtront eux-mêmes. Si vous démarrez le processus, une péritonite commencera - un processus abdominal inflammatoire, en raison de l'amincissement des tissus enflammés et de leur destruction, dans lequel le contenu du tractus intestinal se propage à travers la cavité. Au moment de la rupture, la douleur devient très forte, recouvre complètement l'abdomen et l'état du patient s'aggrave. L'abdomen gonfle, le patient vomit, la décharge a une odeur de matières fécales, les patients rotent.

Il est possible de soupçonner une aggravation du cas si le patient est immobile, les lèvres sont particulièrement sèches et la peau est pâle. Le thermomètre montre une fièvre, une observation de la respiration - une fréquence accrue. L'estomac du patient est tendu. Si la condition est particulièrement grave, un délire est possible. Si de tels phénomènes sont observés, la décision des médecins en est une - une opération urgente. Cette approche est l'étalon-or de la médecine moderne. La chirurgie en temps opportun est une garantie pratiquement garantie d'une récupération complète précoce. Certes, il est impossible de retirer l'appendice en vain, sans inflammation, car l'organe est un élément du système nerveux et est impliqué dans le tube digestif. Si, en raison du processus inflammatoire, l'appendice n'est plus en mesure de remplir les fonctions prescrites par la nature, l'ablation des organes est l'option de traitement la plus efficace dans les conditions modernes.

Étapes

On distingue trois stades d'exacerbation de la péritonite..

  1. Réactif. Elle se développe au cours de la journée, exprimée par des douleurs intenses, jusqu'à une perte de conscience, des vomissements constants et de la fièvre. Ces signes sont une raison pour demander d'urgence de l'aide dans un établissement médical.
  2. Le stade toxique peut durer environ trois jours. Pendant ce temps, en raison de la rupture de l'appendicite, une intoxication du corps peut survenir, la personne tombe malade, les vomissements ne s'arrêtent presque pas, la pression chute, le corps est déshydraté.
  3. L'étape terminale est caractérisée par un relief temporaire, mais c'est un signe dangereux. Une nécrose des terminaisons nerveuses des organes internes se développe. Le patient subit une perte de conscience fréquente, parfois en raison d'une intoxication grave, il peut tomber dans le coma. Cela mène à la mort. Il est rarement possible de sauver le patient dans la dernière étape. Cela dépend de l'état général du corps et du professionnalisme des médecins.

Complications

Avec le développement d'une péritonite par rupture d'appendicite, il est très important de faire correctement toutes les mesures thérapeutiques afin de ne pas provoquer de complications supplémentaires. Si les soins chirurgicaux ont été fournis tardivement, le patient décède de la propagation du pus dans tout le corps. Par conséquent, plus l'aide est fournie rapidement et efficacement, plus les chances de guérison sont grandes.

Si les médecins répondent rapidement au problème, mais que le patient a un état de santé insatisfaisant, certaines conséquences peuvent se développer:

  • état septique;
  • abcès;
  • gangrène d'organes;
  • commissures;
  • insuffisance hépatique.

Les complications de la péritonite sont très graves, donc environ 20% des patients en meurent.

Diagnostique

Pour qu'un médecin reçoive un diagnostic d'appendicite, il doit déterminer:

  • La douleur dans l'hypochondre droit est-elle exprimée lorsque la pression est appliquée sur l'estomac?
  • La douleur s'intensifie-t-elle lorsqu'une personne est allongée sur le côté gauche?
  • Si vous soulevez votre jambe droite en position couchée, la douleur augmente?
  • Si vous appuyez sur le côté gauche de l'abdomen, le côté droit commence également à faire beaucoup mal?

Ce sont les principales méthodes de diagnostic qui aideront à identifier rapidement la maladie. Cependant, si une personne a un mauvais emplacement de l'appendice ou d'autres pathologies internes, la symptomatologie peut être inexacte et de telles méthodes de diagnostic ne donneront pas toujours le résultat correct. Ces nuances sont le résultat de complications qui peuvent coûter la vie à une personne malade..

Premiers secours

Séparément, il convient de dire quoi faire si une personne a des soupçons concernant une rupture de l'appendice à la maison ou chez un proche. Tout d'abord, vous devez appeler une équipe d'ambulance. Avant son arrivée, vous devez minimiser les mouvements et assurer la paix à la patiente. Ne recourez pas à l'automédication, à l'utilisation de médicaments ou de médicaments traditionnels.

De la glace ou une compresse froide est temporairement appliquée sur l'abdomen du patient. Il est strictement interdit de chauffer cette zone. Tant que le diagnostic n'est pas clarifié, il vaut mieux ne rien manger ni boire. De plus, les lavements (sans prescription médicale) et l'utilisation de laxatifs doivent être exclus.

Traitement


L'appendice enflammé ne peut pas être restauré - il doit être retiré immédiatement.
Tout d'abord, il est nécessaire de se débarrasser de l'inflammation. Le patient doit être livré à l'hôpital dès que possible.

Il est contre-indiqué d'utiliser un lavement, de boire des laxatifs, de consommer de la nourriture et de l'eau. Il n'est pas recommandé de prendre des analgésiques, car cela peut tacher l'image lors du diagnostic..

Il est urgent de retirer l'appendice, car s'il éclate, une complication se développe. Après la chirurgie, le patient subit une antibiothérapie.

La médecine moderne a appris à pratiquer une intervention chirurgicale pour éliminer l'inflammation sans grandes incisions à l'aide d'un scalpel endoscopique. Cela aide le patient à récupérer plus rapidement et à prévenir les complications postopératoires..

Période postopératoire

Après la chirurgie, vous pouvez et devez:

  1. Faites de l'activité motrice dès le deuxième jour après la chirurgie.
  2. Suivez un régime pendant deux jours. Il est permis d'utiliser du kéfir, du thé, une boisson à la rose musquée. Une fois la motilité intestinale rétablie, la soupe en purée, la purée de pommes de terre et la bouillie sont incluses dans le régime alimentaire. Après 7 jours, un retour à une alimentation normale est autorisé.
  3. Prenez des analgésiques.
  4. Mener une thérapie de désintoxication.
  5. Prenez des antibiotiques. La durée du cours est de 3-5 jours.
  6. Retrait des sutures postopératoires après 4 à 6 jours.

Quelques semaines après la chirurgie, le patient doit suivre un régime. Il est nécessaire de limiter l'activité physique, l'exercice.

Sinon, il existe un risque de mauvaise cicatrisation de la suture, de maladie adhésive, de hernie inguinale.

Des conséquences négatives surviennent pour des raisons telles que:

  • Malnutrition.
  • Refus de porter une ceinture de bandage.
  • Faiblesse musculaire abdominale.
  • Soulever des objets lourds.
  • La présence de processus inflammatoires dans le péritoine.

La prévention

Pour éviter les complications et prévenir l'inflammation, il est nécessaire de contacter le médecin à temps pour obtenir de l'aide en cas de symptômes suspects. Surveillez la nourriture, car la nourriture de mauvaise qualité et malsaine est l'une des causes de l'inflammation de l'appendice.

Il est nécessaire de pratiquer une thérapie physique, d'arrêter de fumer et de boire de l'alcool. Si l'appendicite est déjà enlevée, vous devez surveiller constamment votre santé et votre bien-être, car le non-respect des recommandations du médecin peut entraîner une inflammation secondaire.

Rupture de l'annexe

Les processus pathologiques avec inflammation de l'appendice durent de deux à trois jours. Avant la rupture, des changements catarrhaux sont observés. Purulentes et gangreneuses surviennent plus tard. Si aucun traitement chirurgical n'est effectué pendant cette période, une rupture d'appendicite se produit..

Vous pouvez déterminer la durée de l'écart en fonction des plaintes du patient. Il dit que le bas-ventre devient chaud. Il y a un sentiment qu'il se propage à l'intérieur. Il y a une conséquence grave appelée «péritonite diffuse».

Quelles complications peuvent survenir avec une appendicite aiguë

L'appendicite est un processus inflammatoire de l'appendice de l'organe abdominal. La maladie du côlon se produit en raison de la propagation de micro-organismes pathogènes, de microbes et de parasites. La seule option de traitement est l'ablation de l'appendice par chirurgie. Prestation intempestive de soins médicaux, mauvaises actions des médecins pendant la chirurgie entraînent des complications.

Caractéristiques de la maladie

L'inflammation de l'appendicite est aiguë ou chronique. Les formes de pathologie se distinguent par la gravité des signes symptomatiques de manifestation. Selon le degré de dommages à la muqueuse du processus du côlon, le nombre de leucocytes dans l'épithélium est de type catarrhal, phlegmoneux, perforé, gangreneux.

Les symptômes prononcés du processus inflammatoire ou de l'exacerbation de l'appendicite chronique sont:

  • crampes aiguës sévères sur le côté droit de la cavité abdominale;
  • augmentation de la température;
  • vomissements, nausées;
  • répartition des selles molles fréquentes;
  • bouche sèche
  • dyspnée.

Le principal symptôme est la douleur, dont l'intensité dépend de la position du corps. L'arrêt soudain des spasmes indique un manque de fonctionnement des cellules nerveuses dû à une nécrose de la muqueuse intestinale.

La chirurgie d'urgence après un diagnostic d'appendicite aiguë est le principal moyen de traiter l'inflammation.

Complications possibles

La progression de l'inflammation du côlon a plusieurs stades de développement. La première étape d'exacerbation de l'appendicite dure plusieurs jours. Pendant cette période, des changements structurels dans les tissus de la muqueuse sont observés..

Le développement de l'appendicite est associé à l'entrée de leucocytes dans les couches profondes de l'appendice, ce qui entraîne une altération du fonctionnement du côlon, accompagnée de douleurs intenses. Le fait de ne pas fournir de soins médicaux dans les 5 premiers jours après avoir observé des crampes dans le pli inguinal droit entraîne des complications qui posent un grave danger pour la santé..

Période préopératoire

La progression de la maladie dépend des caractéristiques individuelles du corps. Le processus inflammatoire peut prendre une forme chronique, caractérisée par l'absence de signes symptomatiques, et peut empirer vers un état critique.

Les complications dangereuses de l'appendicite pendant la période préopératoire sont:

Des complications de l'appendicite aiguë surviennent lors de la recherche d'une aide médicale intempestive, de la nature chronique de la pathologie, ainsi que d'un traitement inapproprié de la maladie.

Péritonite

Changement structurel dans les cellules internes, une rupture de la muqueuse du côlon est observée 3 jours après l'apparition de signes symptomatiques d'exacerbation de l'appendicite. Les dommages à l'épithélium entraînent la propagation de bactéries pathogènes, du pus de l'appendice dans la cavité abdominale.

Les principaux symptômes de complication aiguë de l'appendicite sont:

  • douleur dans l'abdomen, profondeur pelvienne;
  • température corporelle élevée;
  • fièvre;
  • cardiopalmus;
  • intoxication corporelle: maux de tête, faiblesse, modification du teint naturel;
  • constipation.

Si des symptômes de complications de l'appendicite sont identifiés, un examen visuel est effectué, palpation. L'évolution des gaz, la détection d'un signe du syndrome de Shchetkin-Blumberg (douleur intense lors d'une forte pression et relâchement) lors d'une pression sur le côté droit de la cavité abdominale indique la survenue d'une origine appendiculaire de péritonite. La suspension intempestive du processus purulent entraîne la mort du patient.

Infiltrat appendiculaire

Le processus inflammatoire de l'appendice entraîne la propagation de micro-organismes pathogènes aux processus adjacents du caecum, le rectum, qui sont interconnectés, formant un infiltrat avec des limites structurelles prononcées.

Le cône dense résultant situé sur le côté droit de la cavité abdominale provoque des signes symptomatiques inquiétants:

  • la température augmente;
  • des crampes sévères sont observées au site de la formation d'infiltrat appendiculaire pendant la palpation;
  • Impulsion rapide;
  • augmentation du tonus musculaire de la paroi abdominale;
  • détérioration générale.

La survenue d'un néoplasme dense après 3-4 jours empêche la mise en place d'une appendicectomie d'urgence. La raison du report de la chirurgie est le retrait possible des boucles connectées du caecum et du rectum, ce qui entraîne de graves complications après l'opération. Pour le traitement de l'infiltrat, un traitement médicamenteux est prescrit, après quoi une procédure est effectuée pour éliminer l'appendicite aiguë enflammée.

Les principaux médicaments sont:

Les agents antibactériens soulagent le processus inflammatoire, les antispasmodiques éliminent la douleur dans l'abdomen, les anticoagulants fluidifient le sang, empêchant la formation de thrombose.

Les méthodes de traitement supplémentaires sont la thérapie diététique, y compris les aliments riches en fibres grossières, les compresses froides et les procédures physiologiques pour la résorption d'un néoplasme dense. La complication de l'appendicite aiguë chez les enfants nécessite la sélection de méthodes de thérapie prenant en compte les caractéristiques liées à l'âge.

La disparition de l'infiltrat est observée 1,5 à 2 mois après le début du traitement. Après un traitement réussi, une intervention chirurgicale est prescrite. En raison des caractéristiques individuelles du corps, la tumeur peut commencer à sécréter du pus, contribuant au développement d'un abcès dans la cavité abdominale. Le processus inflammatoire, accompagné d'hyperthermie, de fièvre, de palpation douloureuse, se transforme en péritonite.

Abcès

Un abcès purulent se forme lorsque les bactéries entrent dans le processus du côlon à la suite de dommages structuraux à la muqueuse. Une complication de l'appendicite au cours de la période précédant la chirurgie est observée 1 à 1,5 semaine après l'exacerbation.

Les signes d'une rupture d'abcès sont:

  • hyperthermie;
  • un état de frissons, de fièvre;
  • faiblesse, fatigue accrue;
  • mal de crâne;
  • augmentation du nombre de globules blancs.

Une complication de l'appendicite aiguë peut être observée dans la région iliaque du côté droit de l'os, sous le diaphragme, dans l'espace derrière la paroi abdominale. Lorsqu'un abcès se produit dans la cavité entre le rectum et la vésicule biliaire, l'estomac est gonflé, les envies de libérer des selles molles sont fréquentes, des douleurs surviennent dans le périnée, la région pelvienne. Si du pus pénètre dans le diaphragme droit, des difficultés respiratoires, une toux, des crampes thoraciques, une intoxication sont notées.

Période postopératoire

Des complications après le retrait de l'appendicite surviennent en raison de:

  • assistance prématurée en cas d'exacerbation;
  • absence de diagnostic de la nature de l'inflammation de l'appendice;
  • mauvaise technique d'intervention chirurgicale;
  • non-respect des règles pendant la période de réhabilitation;
  • pathologies abdominales aiguës.

La classification des complications après la chirurgie est basée sur le site de l'inflammation, le moment de la manifestation des symptômes d'exacerbation. Des conséquences dangereuses de la chirurgie peuvent être observées dans la zone de dommages structuraux de l'appendice, de la cavité abdominale, des organes adjacents.

Les complications postopératoires de l'appendicite aiguë apparaissent 10 à 14 jours après la procédure de retrait ou après plus de quelques semaines.

Les conséquences dangereuses de la chirurgie sont:

  • anomalies dans les sutures après suture de la plaie;
  • hémorragie interne;
  • pylephlebitis;
  • dommages aux organes et tissus adjacents;
  • développement de la fistule intestinale;
  • écoulement de pus de la plaie;
  • colmatage de la lumière intestinale;
  • la formation d'adhérences, de hernies;
  • abcès du système respiratoire, cavité abdominale;
  • néphrite, cystite aiguë.

L'ablation de l'appendicite peut entraîner des pathologies du fonctionnement des voies respiratoires, circulatoire, urinaire, gastro-intestinale, abdominale et du petit bassin. Les principaux symptômes de la complication de la forme aiguë de la maladie sont l'hyperthermie, qui indique la propagation du processus purulent, la diarrhée et la constipation en raison d'une violation du fonctionnement normal du système digestif, de la douleur et des ballonnements après la chirurgie.

Pylephlebitis

La propagation du processus purulent sur le foie conduit au développement d'une complication dangereuse de l'appendicite - pylephlebitis.

Les principaux signes symptomatiques qui apparaissent après quelques jours sont:

  • hyperthermie aiguë;
  • fièvre, tremblements dans le corps;
  • crampes abdominales dans l'hypochondre droit avec douleur dans la colonne vertébrale;
  • hypertrophie du foie, vésicule biliaire;
  • état septique;
  • l'apparition d'un teint jaune est un symptôme de Courvoisier.

La détection rapide des complications tardives, la bonne technique pour effectuer une intervention chirurgicale, la prise de médicaments antibactériens et les anticoagulants peuvent sauver la vie des patients. Le danger des effets de l'appendicite est une détérioration nette et rapide de l'état conduisant à la mort.

Développement de la fistule

Les pathologies du tractus gastro-intestinal surviennent à la suite de la propagation de l'inflammation avec la mauvaise technique d'intervention, la formation de plaies de pression dues à l'utilisation de dispositifs médicaux étroits pendant la procédure chirurgicale de drainage de la plaie.

Les signes exprimés de développement d'une fistule après le retrait de l'appendice comprennent:

  • syndrome douloureux observé dans la région iliaque du côté droit;
  • écoulement du contenu intestinal de la plaie chirurgicale;
  • la formation d'infiltrats à la suite de la pénétration de pus dans la cavité abdominale.

La manifestation de signes de complication de l'ablation de l'appendicite après la chirurgie survient 7 jours après la chirurgie. Excision des fistules intestinales par chirurgie en utilisant la méthode de masquage, de nettoyage, de drainage des néoplasmes.

La formation d'adhérences, hernie

La détection des processus du plexus du caecum et du rectum est diagnostiquée après la laparoscopie, une méthode de thérapie mini-invasive, ce qui implique l'introduction d'un appareil avec une caméra optique à travers un petit trou dans la cavité abdominale. Les signes de la formation d'adhérences comprennent des douleurs de traction dans l'abdomen. Après l'ablation de l'appendicite, une tumeur apparaît au site de la plaie chirurgicale à la suite du prolapsus du processus intestinal dans la cavité entre les muscles de la cavité abdominale.

Prévention des complications

Une appendicite compliquée est observée avec non-respect des règles en période préopératoire et de rééducation..

Les principales recommandations pour la prévention des conséquences dangereuses comprennent:

  • demander de l'aide médicale si des symptômes d'appendicite aiguë sont détectés;
  • Respect des règles alimentaires:
  • consommation régulière d'aliments riches en fibres: fruits et légumes au four;
  • refus des légumes verts, des plats cuisinés, des aliments gras, salés et fumés;
  • repos au lit pendant la période prescrite par le médecin;
  • vous ne pouvez pas dormir sur le ventre;
  • manque d'activité physique après la chirurgie pendant 90 jours;
  • respect des procédures d'hygiène, en évitant la pénétration d'eau et de savon sur la plaie;
  • abstinence de rapports sexuels pendant 7 jours.

Une complication de l'appendicite survient lorsque l'on ne prête pas l'attention voulue aux signes symptomatiques de la maladie. Une assistance intempestive dans la déformation de l'appendice est fatale.

Les informations sur notre site Web sont fournies par des médecins qualifiés et sont à titre informatif uniquement. Ne vous auto-médicamentez pas! Assurez-vous de contacter un spécialiste!

Auteur: Rumyantsev V.G.34 ans d'expérience.

Gastroentérologue, professeur, docteur en sciences médicales. Prescrit des diagnostics et effectue un traitement. Expert du groupe pour l'étude des maladies inflammatoires. Auteur de plus de 300 articles scientifiques.

L'opération de retrait de l'appendice, sa durée et le traitement ultérieur

Considérez combien de temps l'opération pour retirer l'appendice et ce qui constitue cette intervention chirurgicale. Il n'y a pas d'autres méthodes pour traiter la pathologie et le refus de l'opération peut entraîner la mort. Les conséquences de l'opération dépendent de la rapidité de la recherche d'une aide médicale, de l'âge et des caractéristiques individuelles d'une personne.

Diagnostic de l'appendicite

L'inflammation de l'appendice présente des symptômes similaires avec de nombreuses maladies du système digestif, des systèmes reproducteur et génito-urinaire. Le diagnostic est effectué dans un hôpital à travers un examen qui comprend:

  • Sondage.
  • Examen abdominal.
  • Mesure de la température et de la pression corporelle.
  • Évaluation du type de cavité abdominale.
  • Palpation.
  • Analyses d'urine et de sang.
  • Test de grossesse (chez la femme).
  • Échographie, tomodensitométrie et rayons X.

L'inflammation de l'appendicite est caractérisée par une douleur aiguë sur le côté droit du bas-ventre. Cependant, ce symptôme n'est pas un indicateur. Avec l'appendicite, une douleur peut être observée dans le nombril, le bassin et même sur le côté gauche. Dans la plupart des cas, il est difficile à localiser et une personne ressent un inconfort sévère dans toute la cavité abdominale.

Il y a une augmentation de la température corporelle, des globules blancs et de l'ESR. La personne ressent un frisson, elle est malade et des vomissements peuvent survenir. Les douleurs aiguës peuvent s'arrêter, ce qui indique le processus de perforation des parois de l'appendice, qui nécessite une assistance immédiate. Des méthodes de diagnostic telles que le diagnostic par ultrasons et la tomodensitométrie permettent de faire un diagnostic précis et de conduire en temps opportun une opération pour éliminer l'appendicite..

Opérations prévues et d'urgence de retrait d'appendices

Selon le stade de la pathologie, une opération d'urgence ou planifiée pour retirer l'appendicite peut être effectuée. Aux stades avancés de l'inflammation et du risque de septicémie ou de péritonite, une intervention chirurgicale d'urgence est indiquée. Dans ce cas, l'opération sur l'appendice est réalisée dans les quelques heures qui suivent l'entrée du patient dans l'établissement médical.

Si le patient a demandé de l'aide dans les premiers stades et que la pathologie se développe lentement, une chirurgie planifiée lui sera proposée en annexe. Cela signifie que l'opération est planifiée à une heure spécifique. La durée de l'opération de retrait de l'appendice dépend de la présence d'autres pathologies dans le péritoine, mais ne dépasse généralement pas une heure.

Une opération planifiée sur l'annexe présente plusieurs avantages, car elle vous permet d'examiner attentivement l'état de santé du patient, de choisir la meilleure méthode de soulagement de la douleur et de la chirurgie. En cas d'urgence, ces informations doivent être collectées dans les meilleurs délais, ce qui peut entraîner des complications sous forme d'intolérance aux médicaments.

Combien de temps dure l'opération de suppression de l'annexe et les types d'opérations

Traditionnellement, l'appendice est retiré en effectuant une petite incision sur la paroi du péritoine sous anesthésie générale - et cette procédure est appelée appendicectomie. Le chirurgien examine l'état des organes - et en l'absence d'autres pathologies, procède à l'excision de l'appendice.

La plaie est suturée avec un fil de suture et les parois du péritoine avec des sutures auto-absorbables (catgut), qui sont retirées après 10 jours. Si le patient est arrivé tard et que l'appendice a éclaté, un drainage est installé qui élimine l'infiltrat du corps. Durée de fonctionnement - de 30 minutes à 1,5 heure.

Récemment, une technique laparoscopique est devenue populaire. Avec cette procédure, le retrait de l'appendice est effectué à travers de petits trous dans la cavité abdominale. Une caméra est introduite dans l'une de ces ouvertures, ce qui vous permet de contrôler l'ensemble du processus. Ce type d'opération évite les cicatrices et les cicatrices clairement visibles. Lors du retrait d'un appendice enflammé, une opération de retrait du micro-instrument prend environ 40 minutes.

Récupération après une chirurgie de l'appendicite

La période de récupération dure jusqu'à ce que le patient soit retiré. Il comprend:

  • Suivre un régime;
  • Récupération du système digestif;
  • Désintoxication du corps;
  • Identification de la possibilité de saignement;
  • Si nécessaire, l'utilisation d'antibiotiques, de laxatifs et d'analgésiques.

Les patients devraient être limités en activité physique après la chirurgie, et se lever est autorisé le 3ème jour selon le témoignage du chirurgien. Au cours du mois prochain, il est interdit de soulever des charges de plus d'un kilogramme, de visiter des bains, des saunas.

Selon le déroulement de la période de récupération, vous pouvez juger de la présence de complications à l'avenir. Si le patient n'est pas tourmenté par la douleur et l'inconfort, il n'y aura pas de conséquences négatives à l'avenir..

Les conséquences de l'opération de retrait de l'annexe

Après l'ablation de l'appendicite, une augmentation de la température corporelle est assez souvent observée. Cela indique un processus inflammatoire dans le corps. La durée de cette période ne dépasse généralement pas plusieurs jours - et est considérée comme la norme. Des antibiotiques peuvent être prescrits pour prévenir l'inflammation..

Si la température élevée persiste pendant un mois, accompagnée de nausées et de vomissements, il y a des problèmes digestifs, un traitement supplémentaire est nécessaire. Le plus souvent, c'est un signe de formation de pus aux endroits des coupures. Cette condition ne peut être ignorée - et dans de nombreux cas, une chirurgie répétée est effectuée.

Une autre conséquence possible de l'opération d'élimination de l'appendicite est la divergence des sutures. Dans le même temps, des problèmes digestifs, des nausées et des vomissements sont également observés. Le patient peut remarquer l'apparition de formations sous la peau qui provoquent des douleurs. Si les sutures externes sont ouvertes, une ouverture de la plaie et des saignements sont observés.

Avec la divergence des sutures, un prolapsus des organes est observé, qui s'accompagne d'une protrusion de la paroi abdominale. C'est possible avec:

  • Blessures
  • Tendre;
  • Problèmes de fusion des tissus de la plaie.

Le plus souvent, cela se produit chez les personnes âgées qui ont des maladies chroniques et qui sont arrivées au dernier stade de la chirurgie. Donc, si après l'opération sur l'appendice, une température élevée est maintenue longtemps et que les parois de l'abdomen sont tendues, cela peut indiquer un processus inflammatoire du péritoine.

La maladie adhésive est un phénomène assez courant après la chirurgie. Il se caractérise par l'apparition de chapes serrées entre les organes du petit bassin ou des intestins. Cette maladie se caractérise par:

  • Douleur sévère;
  • Problèmes avec les selles;
  • Ballonnements;
  • Nausée et vomissements.

Des adhérences se forment chez 30% des personnes après la chirurgie. Les patients qui y sont le plus sensibles sont ceux qui mènent une vie couchée. Au stade initial de développement de cette maladie, le traitement est possible par des moyens médicaux. La dernière opération nécessite une surveillance attentive du chirurgien et du patient afin de prévenir les complications à un stade précoce de leur développement.

En présence de complications, le patient doit contacter le spécialiste traitant dès que possible, qui sélectionnera le traitement nécessaire. En cas de divergence des coutures, il est nécessaire d'appeler une ambulance, de prendre soi-même une position allongée et de ne pas bouger. Les conséquences possibles de l'opération après l'appendicite comprennent également des cicatrices, mais elles sont facilement éliminées par la méthode au laser et n'affectent pas la condition physique du patient..

Chirurgie de retrait de l'appendicite: combien de temps, complications possibles et réadaptation

Lorsque l'assistance d'un chirurgien est requise

L'appendicite est la principale indication d'une appendicectomie. Plus tôt l'inflammation du processus est détectée, plus l'opération sera rapide et réussie. Les symptômes de l'appendicite sont variés. Tableau clinique classique:

  • douleur dans la région iliaque du côté droit;
  • la nausée;
  • la diarrhée;
  • augmentation de la température.

L'inflammation peut se manifester par une douleur dans la région ombilicale, une douleur migratoire, une constipation et une intoxication générale.

Il existe de nombreuses méthodes par lesquelles les médecins peuvent confirmer ou réfuter l'inflammation de l'appendice. Ils sont informatifs individuellement. Les plus grandes difficultés surviennent dans le diagnostic de la pathologie chez les enfants de 5-6 ans. Les médecins différencient l'appendicite, en se concentrant sur les plaintes du patient, en utilisant un examen de palpation de la cavité abdominale. Chez la femme, le diagnostic doit être distingué de l'inflammation aiguë des appendices.

Si une appendicite aiguë est détectée, l'opération est réalisée en urgence, déjà 2 à 4 heures après l'hospitalisation. La raison en est le risque de nécrose tissulaire, de rupture du processus, de péritonite et de septicémie.

Une appendicectomie peut être réalisée comme prévu. Indication - appendicite chronique. Avec ce diagnostic, l'inflammation de l'appendice se produit par vagues: les symptômes se produisent périodiquement, puis disparaissent. Cela peut durer plusieurs années. La meilleure façon de prévenir l'inflammation aiguë et le risque pour la vie du patient est de retirer l'appendice à l'avance avant la prochaine rechute..

L'appendicite n'est pas destructrice. Une exacerbation peut être transférée «sur les pieds», après quoi la maladie devient chronique. L'appendicite destructrice est caractérisée par une nécrose des tissus et une suppuration dans les parois du processus aveugle. Sans chirurgie opportune, elle entraîne la mort du patient.

Comment fonctionneront-ils??

Aujourd'hui, l'appendicectomie laparoscopique est préférée. Surtout avec l'obésité, le diabète sucré, lors de l'exécution de grandes incisions est inapproprié. Cependant, il existe un certain nombre de contre-indications pour la méthode:

  • plus d'un jour depuis le début du processus inflammatoire;
  • péritonite suspectée;
  • maladies cardiaques et pulmonaires.

La méthode mini-invasive est moins traumatisante, est utilisée si l'opération doit être réalisée sous anesthésie locale, se termine par une période de rééducation raccourcie.

La laparoscopie n'est réalisée que de manière planifiée, lorsque les médecins ont la possibilité d'effectuer une préparation à part entière du patient pour la chirurgie:

  • pour recueillir une anamnèse;
  • ramasser l'anesthésie;
  • arrêter le processus inflammatoire.

Une opération ouverte pour retirer l'appendice est réalisée sous anesthésie générale. La durée de l'intervention est de 40 à 120 minutes, selon la complexité du cas clinique. La préparation et le diagnostic final sont généralement effectués simultanément. Les femmes doivent être examinées par un gynécologue, parfois une échographie est effectuée. En cas de constipation, le patient reçoit un lavement nettoyant. S'il a mangé au cours des 6 dernières heures - ils nettoient de toute urgence l'estomac.

Procédure d'intervention

Après l'anesthésie, le personnel médical prépare le champ chirurgical. Dans les lieux d'introduction de trocarts ou d'incision, raser les cheveux, traiter la peau avec une solution d'iode.

Avec la laparoscopie, une ponction abdominale est généralement effectuée en 3 endroits. Chaque trou d'un diamètre allant jusqu'à 1 cm Un équipement optique est introduit dans l'un des trous et des dispositifs chirurgicaux sont introduits dans l'autre 2. Après toutes les manipulations, l'équipement et le processus à distance sont supprimés et les sites d'installation des trocarts sont suturés. Le patient est immédiatement transféré en salle commune.

Avec une opération ouverte, le chirurgien fait un marquage à des points approximatifs. À l'endroit choisi, disséquer:

  • peau
  • graisse sous cutanée;
  • fascia;
  • aponévrose musculaire abdominale.

La taille totale de l'incision peut atteindre 7 cm Le tissu musculaire est écarté avec des instruments contondants ou ouvert avec les doigts. Une section du caecum est tirée dans le trou obtenu, l'appendice est retiré, l'intestin et les vaisseaux sont suturés. Ensuite, la plaie est suturée en couches. Pour assurer une fusion complète des tissus, les zones libres sont pliées de sorte qu'elles soient à l'intérieur. Après suture, la plaie est refermée avec un bandage. Le patient reste dans le service postopératoire pendant 2 heures ou est immédiatement transféré au service général.

Lorsque l'appendicite est enlevée, un drainage peut être installé - un tube dans le bas-ventre pour éliminer l'exsudat. Cela est nécessaire lorsque l'inflammation se propage au caecum, au péritoine, après l'élimination de la péritonite.

Séjour à l'hopital

Si une appendicectomie a été réalisée par laparoscopie, le patient est libéré pendant 3-4 jours. Si une opération ouverte est effectuée - après une semaine ou plus. Des complications sont nécessaires pour prévenir les complications..

Il est important de commencer à bouger après la chirurgie. Les premières élévations sont montrées après la fin de l'anesthésie. Le patient peut se lever avec l'aide d'étrangers. Faites quelques pas dans la pièce. Cela déclenchera la motilité intestinale et empêchera la formation d'adhérences..

La douleur dans la période postopératoire est arrêtée avec des analgésiques. Si l'inflammation s'est propagée, des antibiotiques sont injectés. Après l'intervention, il est nécessaire de surveiller la température corporelle du patient. 37,5 ° C est la norme, son excès indique le développement de complications.

Les pansements à l'hôpital sont effectués par une infirmière. La plaie est traitée avec une solution d'alcool ou d'iode à 70%, tous les deux jours. Si un drainage est installé, le traitement est effectué quotidiennement. Le jour 3, le drainage est retiré, l'endroit où le tube a été retiré est scellé avec un pansement.

Les procédures hygiéniques sont autorisées 48 heures après la chirurgie, cependant, il n'est pas souhaitable de mouiller la couture.

Une étape importante de la réadaptation est l'alimentation. Le patient peut consommer:

  • soupes de légumes légers;
  • viande maigre;
  • purée de pomme de terre;
  • légumes cuits;
  • les produits laitiers.

Le but du régime est de restaurer la motilité intestinale. Après les premières selles, le régime est élargi. Sont interdits les produits qui provoquent la formation de gaz et suppriment le péristaltisme (chocolat, bonbons, muffins, pain brun, légumineuses, viandes grasses et poisson).

Après son retour à la maison

Après la sortie, le patient doit continuer à surveiller la suture. Après une douche, il est traité avec de l'alcool, de l'iode ou du vert brillant, scellé avec un pansement. Les sutures sont retirées en ambulatoire, 10-14 jours après la chirurgie. Après avoir retiré les fils, le soin reste le même. Le bandage doit être porté jusqu'à ce que le tissu soit complètement guéri et que les sécrétions sacrificielles disparaissent..

Le deuxième aspect de la réadaptation est la restriction de l'activité physique. Après la laparoscopie, un régime strict est observé pendant 14 jours, après une appendicectomie ouverte - 1 mois. A ce moment, toute activité physique est interdite, à l'exception des promenades calmes et des devoirs simples (sans pentes actives et mouvements brusques). Aussi pour cette période, la baignade dans des réservoirs ouverts et des piscines est interdite. En chirurgie ouverte après péritonite et dissection du muscle droit, il n'est pas souhaitable de soulever des poids supérieurs à 3 kg pendant 2-3 mois.

Dans les premières semaines après la sortie, le patient doit continuer de surveiller son alimentation pour éviter la constipation et les efforts sévères. Le menu devrait être beaucoup de légumes, de produits laitiers, il est nécessaire de respecter le régime de consommation. En cas de constipation, consultez un médecin pour prendre un laxatif..

Événements inattendus après la chirurgie

Si des complications d'appendicite (suppuration, gangrène, rupture, péritonite) se sont développées, l'opération prend plus de temps. Dans certains cas, un long séjour en salle d'opération indique une position inhabituelle du processus aveugle - les médecins ont besoin de temps pour le trouver.

Une détérioration postopératoire est probable avec une appendicite compliquée. Avec suppuration, chaque 5 opération se termine par une inflammation purulente de la plaie. Avec une rupture du processus purulent, le développement d'une péritonite et même d'une septicémie n'est pas exclu - une maladie infectieuse systémique dans laquelle il existe un risque élevé de mortalité.

Après la péritonite, les abcès dans la cavité abdominale sont fréquents. Dans de tels cas, une antibiothérapie intensive et une réopération sont effectuées pour ouvrir les abcès et débrider les cavités. Un symptôme alarmant après la chirurgie est une rougeur et un durcissement de sections individuelles de la suture avec une augmentation de la température corporelle. C'est ainsi que se manifestent les processus nécrotiques purulents.

Avec des violations de l'hémostase, le développement d'une thromboembolie des veines des jambes, des saignements dans la cavité abdominale sont possibles. La suture glisse rarement des vaisseaux, ce qui est également lourd de saignements internes.

Un autre type de complication est le processus d'adhésion. Il accompagne une longue cure d'appendicite chronique, l'absence de motilité intestinale après la chirurgie. La formation d'adhérences peut interférer avec le travail des intestins, provoquer des douleurs dans la cavité abdominale. Les adhérences doivent être disséquées chirurgicalement.

Une appendicectomie dans 95% des cas est réalisée de façon non planifiée. D'où les différents résultats de l'opération. Pour prévenir les complications potentiellement mortelles, il est important d'aller à l'hôpital avec les premiers symptômes et de suivre toutes les recommandations pendant la période de rééducation.

Complications après le retrait de l'appendicite

Les complications précoces surviennent dans les deux semaines suivant la chirurgie. Ce groupe comprend la plupart des complications de la plaie postopératoire (processus inflammatoires purulents, divergence des bords de la plaie; saignement de la plaie de la paroi abdominale antérieure) et toutes les complications des organes adjacents.

Les saignements des vaisseaux du mésentère résultent d'erreurs techniques pendant l'opération ou du processus inflammatoire / nécrotique en cours conduisant à des saignements érosifs. Une caractéristique de la clinique des saignements postopératoires est la présence de signes de perte de sang aiguë et le développement rapide de la péritonite. Cette complication nécessite une réintervention immédiate..

L'insolvabilité du moignon appendice / t se développe dans les premières heures et jours après l'appendicectomie. Elle survient le plus souvent chez les patients présentant des formes destructives d'appendicite, dans lesquelles le chat est changé non seulement l'appendice, mais aussi le dôme du caecum, ce qui complique le traitement du moignon de l'appendice. Avec le développement de cette complication, la péritonite fécale se développe rapidement, ce qui nécessite une révision immédiate de la cavité abdominale.

20. Complications tardives après une chirurgie pour une appendicite aiguë.

Des complications postopératoires tardives se développent à l'expiration d'une période postopératoire de deux semaines. Il s'agit notamment des complications de la plaie postopératoire - abcès, infiltrat, hernie postopératoire, fistule ligaturée, névromes cicatriciels, cicatrices chéloïdes; processus inflammatoires aigus dans la cavité abdominale - abcès, infiltrats, moignon; complications du tractus gastro-intestinal - maladie adhésive et obstruction intestinale aiguë mécanique.

L'obstruction intestinale dynamique est causée par des changements fonctionnels de la motilité des muscles intestinaux sans la présence de perturbations mécaniques qui entravent le mouvement du contenu intestinal. Le plus souvent, il est paralytique. La motilité intestinale s'arrête, des ballonnements se produisent, avec l'arrêt du processus d'absorption et une congestion veineuse dans la paroi intestinale Clinique: le premier symptôme est un ballonnement intestinal en I, non associé à de la douleur. L'augmentation des ballonnements s'accompagne de vomissements, d'abord par le contenu de l'estomac, puis par la bile et, plus tard, par des masses fécales. Des ballonnements prolongés entraînent des dommages à la paroi intestinale, qui s'accompagnent de la pénétration de bactéries à travers elle dans la cavité abdominale. Cela conduit à des symptômes de péritonite secondaire..

Une infiltration postopératoire se forme dans l'angle iléo-caecal à la suite de l'inf-i restant après le retrait de l'appendice. Dans ce cas, une formation semblable à une tumeur dans la région iléo-caecale droite est déterminée, douloureuse à la palpation. Traitement conservateur de l'infiltrat postopératoire: introduction d'antibiotiques à large spectre, thérapie de détoxication, UHF, sangsues.

L'abcès sous-phrénique est une complication de la péritonite et se caractérise par l'accumulation de diaphragme pus m / a (ci-dessus) et des organes internes - foie, estomac, rate, omentum, boucles intestinales (bas). Un abcès peut parfois être localisé dans l'espace rétropéritonéal.

Des abcès de l'espace Douglas se forment à la suite du flux d'exsudat inflammatoire dans la cavité pelvienne. Un des premiers signes d'un abcès pelvien est dysurique, envie de déféquer, ténesme, douleur sourde dans le bas-ventre, frissons, fièvre élevée. Avec un examen rectal et vaginal, un gonflement douloureux dans l'espace douglas peut être déterminé. Au centre de l'infiltrat, un site de fluctuation est souvent ressenti, c'est-à-dire abcès. Dans la période initiale de cette complication, un traitement conservateur est effectué (antibiotiques, lavements avec infusion de camomille), et lorsque l'abcès s'est formé, il est ouvert.

Abcès intestinaux. Clinique: douleurs abdominales, selles molles fréquentes, frissons, faiblesse générale. Ensuite, des symptômes d'irritation péritonéale, une parésie intestinale apparaissent. La palpation de l'abdomen révèle une formation de tumeur dans la cavité abdominale de localisation différente, souvent au milieu de l'abdomen.

La paléphlébite est une thrombose veineuse mésentérique et porte. Il se développe en raison de processus nécrotiques et de thrombose des vaisseaux du mésentère de l'appendice, suivis de lésions des vaisseaux mésentériques et de la veine porte. La gravité de la clinique est déterminée par le rythme et la prévalence du blocage des veines hépatiques. La complication commence souvent de manière aiguë, 1 à 2 jours après l'appendicectomie. Le patient a une douleur intense dans la région épigastrique ou l'hypochondre droit, rappelant l'intensité des attaques de coliques hépatiques. La douleur s'accompagne de nausées, de vomissements souvent sanglants, d'effondrement. Cette complication se caractérise par une température agitée, l'apparition de jaunissement de la sclérotique et des téguments cutanés à la suite d'une hépatite toxique. Des douleurs dans l'abdomen de l'hypochondre droit, une hypertrophie du foie, une ascite et une insuffisance hépatique-rénale sont notées. Souvent, un épanchement séreux est observé dans la cavité pleurale droite. Parfois, une veine porte thrombosée droite élargie et un œdème du ligament hépatoduodénal peuvent provoquer une compression du canal cholédoque suivie d'une jaunisse obstructive.

TELA Elle survient dans les 2 premières semaines après la chirurgie. La clinique de l'embolie pulmonaire dépend de la taille de l'embolie et du degré de colmatage de la lumière artérielle. Avec un blocage complet de l'artère pulmonaire, la mort survient instantanément ou dans les prochaines minutes après le début de l'embolie. Le principal symptôme de cette complication est une détérioration soudaine de l'état général, qui se manifeste par une douleur thoracique sévère, un essoufflement, une respiration tendue, intermittente et rapide et une disparition presque instantanée du pouls. Une pâleur nette de la peau est remplacée par une cyanose du visage et de la moitié supérieure du corps. Il y a une insuffisance aiguë du cœur droit, le patient perd connaissance et meurt rapidement.

L'appendicite est une inflammation de l'appendice du caecum. Malgré le développement continu de la chirurgie moderne, un grand nombre de complications de cette pathologie sont encore notées. Cela est dû à la fois à la faible sensibilisation de la population et à la réticence à consulter un médecin, ainsi qu'à l'insuffisance des qualifications de certains médecins. Par conséquent, comprenons comment cette maladie se manifeste et quelles complications peuvent survenir après l'appendicite.

Qu'est-ce que l'appendicite?

L'appendicite est une maladie qui se caractérise par une inflammation de la paroi de l'appendice (appendice vermiforme du caecum). Il est situé dans le côté inférieur droit de l'abdomen, également appelé région iliaque. Dans le corps adulte, l'appendice n'a aucune fonction, donc son retrait (appendicectomie) ne nuit pas à la santé humaine.

Le plus souvent, l'appendice est enflammé chez les personnes âgées de 10 à 30 ans.

Symptômes principaux

Avant de passer directement aux complications qui peuvent survenir après une appendicite aiguë, nous analyserons quels symptômes aideront à soupçonner la présence d'une inflammation pour un accès rapide aux soins médicaux..

Si l'inflammation chronique de l'appendice ne peut pas se manifester longtemps et ne pas gêner le patient, l'appendicite aiguë présente des symptômes vifs:

  • forte douleur aiguë dans l'abdomen supérieur (épigastre), qui descend progressivement vers le bas et vers la droite (dans la région iliaque);
  • douleur accrue en se tournant vers le côté droit, avec toux, marche;
  • tension musculaire de la paroi abdominale antérieure, qui est due à la douleur qui survient chez un patient lors de ses mouvements avec les muscles abdominaux;
  • accumulation possible de gaz dans les intestins, constipation;
  • température basse (jusqu'à 37,5 ° C).

Classification de l'appendicite

Peut-être, pour les habitants, peu importe le type d'inflammation de l'appendice observé dans son cas. Cependant, il est très important pour le chirurgien de connaître le type d'appendicite, car en fonction de cela, on peut déterminer le pronostic de l'évolution de la maladie et la probabilité de complications. Il détermine également les tactiques chirurgicales..

Les types d'appendicite suivants sont distingués:

  • catarrhale ou simple - la forme la plus courante;
  • surface;
  • phlegmoneux - inflammation purulente de l'appendice;
  • gangréneux - avec le développement d'une nécrose de l'appendice;
  • perforé - avec la destruction de l'appendice et la pénétration du contenu intestinal dans la cavité abdominale.

Ce sont les espèces phlegmoneuses et gangreneuses qui sont les plus défavorables en termes de développement de complications. Ces variétés d'appendicite nécessitent la plus grande attention du chirurgien et une intervention chirurgicale immédiate. Une vue perforée, en fait, est une complication après une appendicite gangreneuse.

Types de complications

Les complications après l'appendicite peuvent être divisées en deux grands groupes.

La première comprend les complications de l'inflammation elle-même, ce qui conduit souvent à une recherche médicale intempestive. Ce sont des complications telles que:

  • infiltrat appendiculaire - la formation de conglomérat à partir des boucles de l'intestin, du mésentère et d'autres organes abdominaux autour de l'appendice;
  • abcès dans la cavité abdominale (dans le bassin, entre les boucles de l'intestin, sous le diaphragme);
  • péritonite - inflammation du péritoine;
  • pylephlebitis - inflammation de la veine porte (un vaisseau qui transporte le sang vers le foie), ainsi que ses branches.

Les complications après la chirurgie de l'appendicite se développent le plus souvent dans la plaie et la cavité abdominale. Cependant, il peut y avoir des complications dans les organes respiratoires, les organes des systèmes génito-urinaire et cardiovasculaire.

Infiltrat appendiculaire

En répondant à la question, quelles peuvent être les complications après une appendicite, tout d'abord, il est nécessaire de mettre en évidence la formation d'infiltrat appendiculaire. C'est un groupe d'organes et de tissus de la cavité abdominale soudés ensemble qui limitent l'appendice du reste de la cavité abdominale. En règle générale, cette complication se développe quelques jours après le début de la maladie..

Les symptômes de complications après appendicite, en particulier l'infiltrat appendiculaire, sont caractérisés par une diminution de l'intensité de la douleur dans le bas-ventre. Il ne devient pas si net, mais plus stupide, n'a pas de localisation claire, augmente légèrement uniquement en marchant.

À la palpation de la cavité abdominale, vous pouvez ressentir une formation floue, caractérisée par de la douleur. De plus, l'infiltrat devient plus dense, les contours deviennent plus flous, la douleur disparaît.

L'infiltrat peut se résorber en une semaine et demie à deux semaines, mais il peut également s'aggraver avec la formation d'un abcès. Lors de la suppuration, l'état du patient s'aggrave fortement, la température apparaît, l'abdomen devient douloureux à la palpation, les muscles de la paroi abdominale antérieure sont tendus.

Abcès appendiculaire

Une complication purulente et pronostiquement défavorable après appendicite est la formation d'un abcès de l'appendice. Mais les abcès peuvent se former non seulement directement dans l'appendice, mais aussi dans d'autres endroits de la cavité abdominale. Cela se produit lorsqu'un épanchement dans la cavité abdominale est coagulé et empêche le développement d'une péritonite commune. Souvent, cette image se produit comme une complication après une appendicite phlegmoneuse..

Pour diagnostiquer cette complication et rechercher des abcès dans la cavité abdominale, il est recommandé d'utiliser l'échographie et la tomodensitométrie. Si un abcès s'est formé en complication après une appendicite chez la femme, sa localisation pelvienne est caractéristique. Ensuite, sa présence peut être déterminée à l'aide d'un examen vaginal.

La TDM est présentée ci-dessus avec la formation d'un abcès de la paroi abdominale antérieure.

Péritonite purulente et pylephlebitis

Ces deux types de complications surviennent le moins souvent, mais sont les plus défavorables pour le patient. La péritonite en tant que complication après une appendicite ne survient que dans 1% des cas. Mais c'est cette pathologie qui est la principale cause de décès chez les patients souffrant d'appendicite.

La condition la plus rare d'inflammation de l'appendice est la pyléphlébite (inflammation septique de la veine porte). En règle générale, c'est une complication après une opération d'appendicectomie, mais elle peut se développer même avant la chirurgie. Il se caractérise par une forte détérioration de l'état général du patient, une température élevée, un abdomen fortement enflé. Si les veines qui passent directement au tissu hépatique sont endommagées, une jaunisse, une hypertrophie du foie se produisent et une insuffisance hépatique se développe. Le résultat le plus probable de cette condition est la mort du patient..

Complications survenant dans la plaie chirurgicale

Et maintenant, nous allons parler des complications après la chirurgie de l'appendicite. Le premier groupe de complications est celui qui se limite à une plaie opérationnelle. Le plus souvent, des infiltrats inflammatoires et des suppurations se développent. En règle générale, ils surviennent 2 à 3 jours après le retrait de l'appendice, tandis que la douleur déjà atténuée dans la plaie revient à nouveau, la température corporelle augmente et l'état général s'aggrave.

Sur la plaie, lors du retrait du pansement, une rougeur et un gonflement de la peau sont visualisés, les fils des sutures postopératoires sont coupés dans la peau. A la palpation, une douleur aiguë est observée et une infiltration dense est ressentie.

Après quelques jours, si vous n'intervenez pas à temps et ne prescrivez pas de traitement, l'infiltrat peut s'envenimer. Ensuite, ses limites deviennent moins claires, avec la palpation, vous pouvez trouver un symptôme de fluctuation, qui caractérise la présence de liquide purulent. Si vous n'ouvrez pas et ne videz pas l'abcès, il peut acquérir une évolution chronique. Ensuite, l'état du patient devient de pire en pire. Il perd du poids, est épuisé, son appétit est réduit, la constipation se produit. Après un certain temps, le processus purulent des tissus sous-cutanés se propage à la peau et s'ouvre indépendamment. Cela s'accompagne d'une fuite de pus et d'un soulagement de l'état du patient..

En plus des complications les plus courantes énumérées ci-dessus après l'ablation de l'appendicite, de telles conditions pathologiques peuvent survenir dans une plaie postopératoire:

  • hématome;
  • saignement;
  • écart de bord.

Une hémorragie incomplète pendant la chirurgie peut provoquer la formation d'un hématome. La localisation la plus fréquente est dans la graisse sous-cutanée, moins souvent il y a une accumulation de sang entre les fibres musculaires. Le lendemain de l'opération, le patient est préoccupé par une douleur sourde dans la zone de la plaie, une sensation de pression. Le chirurgien à l'examen détermine le gonflement dans le bas de l'abdomen droit, la douleur à la palpation.

Pour éliminer le processus, il est nécessaire de retirer partiellement les sutures chirurgicales et d'éliminer les caillots sanguins. Ensuite, les coutures se chevauchent à nouveau, fixées sur le dessus avec un bandage. Quelque chose de froid est appliqué sur la plaie. Dans les cas où le sang n'a pas encore coagulé, vous pouvez faire une ponction et retirer l'hématome avec une ponction. L'essentiel dans le traitement de l'hématome n'est pas de le reporter, car la plaie peut suppurer, ce qui aggravera l'état du patient et le pronostic de la maladie.

Saignement

La photo de l'article présente l'un des types d'élimination chirurgicale de la source de saignement - le clipping des vaisseaux.

Une complication terrible peut être des saignements du moignon de l'appendice. Au début, il peut ne se manifester d'aucune façon, mais plus tard, il y a des signes généraux et locaux de perte de sang.

Parmi les signes courants, on distingue les symptômes suivants:

  • maux de tête et vertiges;
  • faiblesse générale;
  • pâleur de la peau;
  • sueur froide;
  • diminution de la pression et de la fréquence cardiaque en cas de saignement sévère.

Parmi les manifestations locales de cette complication après l'ablation de l'appendicite, le symptôme le plus caractéristique est une douleur augmentant progressivement dans l'abdomen. Au début, patient modéré et peu perturbant, il indique une irritation du péritoine. Mais si le saignement ne s'arrête pas à temps, la douleur s'intensifie, ce qui peut indiquer le développement d'une péritonite diffuse.

Avec une accumulation importante de sang dans la cavité abdominale à l'examen, le chirurgien détermine la forme irrégulière de l'abdomen. Avec des percussions (tapotements sur la paroi abdominale antérieure), un bruit sourd est détecté dans les endroits d'accumulation de sang, le bruit péristaltique de l'intestin est étouffé.

Afin de ne pas manquer cette complication et de fournir une assistance en temps opportun au patient, il est nécessaire de vérifier régulièrement ces indicateurs:

  • état général du patient;
  • pression artérielle et pouls;
  • état de l'abdomen, y compris les symptômes d'irritation péritonéale (le symptôme le plus courant et le plus informatif est Shchetkin-Blumberg).

Le seul traitement possible dans cette situation est la relaparotomie, c'est-à-dire la réouverture de la paroi abdominale, la détermination de la source du saignement et son arrêt chirurgical..

Infiltrat et abcès: traitement

Comment traiter les complications les plus courantes après une appendicectomie?

Le traitement de l'infiltrat commence par le blocage de la novocaïne. Des antibiotiques sont également prescrits, froids à la place de cette formation. En outre, le chirurgien, en collaboration avec le physiothérapeute, peut prescrire un certain nombre de procédures, par exemple, UHF. Si vous appliquez toutes ces mesures thérapeutiques à temps, la guérison est attendue dans quelques jours.

Si le traitement médicamenteux n'aide pas, l'état du patient s'aggrave et des signes d'abcès apparaissent, il est nécessaire de consulter une intervention chirurgicale.

Si l'abcès n'est pas profond, mais sous-cutané, il est nécessaire de retirer les sutures, d'élargir les bords de la plaie et d'éliminer le pus. Ensuite, la plaie est remplie de tampons humidifiés avec une solution de chloramine ou de furatsilina. Si l'abcès est plus profond dans la cavité abdominale, ce qui se produit souvent lorsque l'abcès est reconnu une semaine après l'opération, il est nécessaire d'effectuer une laparotomie répétée et d'éliminer la suppuration. Après l'opération, des pansements quotidiens doivent être effectués en nettoyant la plaie avec une solution de peroxyde d'hydrogène, après la formation de granulation sur la plaie, des pansements avec des onguents sont utilisés qui contribuent à la guérison rapide.

Habituellement, ces complications ne laissent aucune trace, cependant, avec une forte stratification des muscles, la formation de hernies est possible.

Après une appendicectomie, les femmes peuvent développer une infiltration de l'espace Douglas, qui est une dépression entre l'utérus et le rectum. L'approche du traitement de cette complication est la même qu'avec l'infiltration d'une autre localisation. Cependant, ici, vous pouvez ajouter la mise en œuvre de procédures telles que des lavements chauds avec de la furatsiline et de la novocaïne, des douches vaginales.

Complications d'autres organes et systèmes

Dans la période de récupération après la chirurgie, non seulement des complications de la plaie postopératoire peuvent survenir, mais également des pathologies d'autres organes.

Ainsi, au printemps, l'apparition de bronchites et de pneumonies est assez courante. La principale méthode préventive est la gymnastique thérapeutique. Il doit être commencé dès que possible après la chirurgie. Il est nécessaire d'empêcher le patient de rester passif au lit, car cela contribue à l'apparition de congestion dans les voies respiratoires. Le patient doit plier et déplier ses jambes, se tourner d'un côté à l'autre, effectuer des exercices de respiration. Pour contrôler la régularité et l'exactitude des exercices à l'hôpital, il doit y avoir un méthodologiste. Sinon, le contrôle de l'exercice incombe à l'infirmière du département.

Si des complications pulmonaires se développent néanmoins, une antibiothérapie est prescrite, des expectorants et des anticoagulants (mucolytiques).

Une complication après laparoscopie de l'appendicite est la rétention urinaire aiguë. Sa cause peut être à la fois l'effet réflexe sur les plexus nerveux du côté de la plaie chirurgicale et l'incapacité élémentaire du patient à aller aux toilettes en position couchée. Bien que les chirurgiens s'intéressent régulièrement à la miction du patient, certains patients sont gênés de parler d'un tel problème. Dans de tels cas, le chirurgien peut observer des tensions et des ballonnements dans la région sus-pubienne, le patient développe des douleurs dans le bas-ventre.

Après cathétérisme et retrait du contenu de la vessie, toutes les plaintes disparaissent, l'état du patient s'améliore. Cependant, avant de recourir au cathétérisme, des méthodes plus simples peuvent être utilisées. Parfois, même après avoir placé le patient sur ses pieds, un acte d'urination se produit. Il est également possible d'utiliser des coussinets chauffants sur le bas de l'abdomen, des diurétiques.

Complications postopératoires chez l'enfant

Malheureusement, à ce moment, un pourcentage élevé de complications après appendicectomie chez les enfants de moins de trois ans est déterminé - de 10 à 30%. Cela est dû à l'évolution plus sévère de la maladie et au développement fréquent de formes destructrices d'appendicite..

Parmi les complications après appendicite chez les enfants, les conditions pathologiques suivantes surviennent le plus souvent:

  • infiltration et abcès;
  • obstruction intestinale postopératoire due à la formation d'adhérences;
  • fistule intestinale;
  • péritonite prolongée.

Malheureusement, les enfants connaissent plus souvent que les adultes une issue fatale après la chirurgie.

Et bien que les complications après l'appendicite soient de moins en moins courantes à notre époque, il est important de connaître leurs symptômes pour éviter des conséquences dangereuses..

Dans un processus inflammatoire aigu, un changement rapide d'étapes se produit dans l'appendice vermiforme du caecum. Déjà 36 heures après le début de l'inflammation, de graves complications peuvent survenir et menacer la vie du patient. Avec la pathologie, une appendicite simple ou catarrhale simple se produit d'abord, lorsque l'inflammation affecte uniquement les muqueuses.

Lorsque le processus inflammatoire se propage plus profondément et capture les couches sous-jacentes, dans lesquelles se trouvent les vaisseaux lymphatiques et sanguins, nous parlons déjà du stade destructeur de l'appendicite. C'est à ce stade que la pathologie est le plus souvent diagnostiquée (dans 70% des cas). Si aucune intervention chirurgicale n'est effectuée, l'inflammation se propage à toute la paroi et le pus s'accumule à l'intérieur du processus, le stade phlegmoneux commence.

La paroi de l'appendice est détruite, une érosion apparaît à travers laquelle l'exsudat inflammatoire pénètre dans la cavité abdominale et les cellules de l'organe meurent, c'est-à-dire qu'une appendicite gangreneuse se développe. La dernière étape est perforée, dans laquelle l'appendice rempli de pus éclate et l'infection pénètre dans la cavité abdominale.

Quelles complications sont possibles avec une appendicite aiguë

Le nombre et la gravité des complications dépendent directement du stade de la maladie. Ainsi, dans la période précoce (2 premiers jours), les complications de l'appendicite ne se produisent généralement pas, car le processus pathologique ne s'étend pas au-delà de l'appendice. Dans de rares cas, plus souvent chez les enfants et les personnes âgées, des formes destructrices de la maladie et même une rupture de l'appendice peuvent survenir..

3-5 jours après le début de la maladie, des complications telles que la perforation de l'appendice, une inflammation locale du péritoine, une thrombophlébite des veines mésentériques et une infiltration appendiculaire peuvent se développer. Au cinquième jour de la maladie, le risque de développer une péritonite diffuse, des abcès appendiculaires, une thrombophlébite veineuse porte, des abcès hépatiques et une septicémie augmente. Cette séparation des complications selon les étapes du cours est conditionnelle.

Les complications de l'appendicite aiguë peuvent provoquer:

  • chirurgie tardive, qui se produit avec un traitement intempestif du patient, la progression rapide de la maladie, un diagnostic prolongé;
  • défauts de l'équipement chirurgical;
  • facteurs imprévus.

Les complications possibles sont divisées en préopératoire et postopératoire. Les premiers sont particulièrement dangereux car ils peuvent être mortels..

Pathologie préopératoire

Les complications préopératoires de l'appendicite aiguë comprennent:

  • péritonite;
  • perforation;
  • pylephlebitis;
  • abcès appendiculaires;
  • infiltrat appendiculaire.

Dans les formes destructrices de la maladie, la perforation se produit généralement 2-3 jours après la manifestation de la maladie. Avec une rupture d'organe, la douleur s'intensifie soudainement, de graves symptômes péritonéaux se produisent, des manifestations cliniques de la péritonite locale, une augmentation de la leucocytose.

Si au début, la douleur n'était pas très prononcée, la perforation est perçue par les patients comme le début de la maladie. La mortalité à la perforation atteint 9%. La rupture de l'appendicite survient chez 2,7% des patients qui ont fait une demande aux premiers stades de la pathologie et chez 6,3% des patients qui sont apparus au médecin aux derniers stades.

La péritonite est une inflammation aiguë ou chronique du péritoine, qui s'accompagne de symptômes locaux ou généraux de la maladie. La péritonite secondaire se produit lorsque la microflore bactérienne pénètre d'un organe enflammé dans la cavité abdominale.

La clinique distingue 3 étapes:

  • réactif (douleur exprimée, nausées, rétention de gaz et de selles, la paroi abdominale est tendue, la température corporelle augmente);
  • toxique (essoufflement apparaît, vomissements de café, l'état général s'aggrave, l'estomac est gonflé, la paroi abdominale est tendue, la motilité intestinale disparaît, les gaz et les selles sont retardés);
  • terminale (dans le traitement du 3ème au 6ème jour de la maladie, le processus inflammatoire peut être délimité et le syndrome d'intoxication peut être réduit, ce qui améliore l'état du patient. En l'absence de traitement, une amélioration imaginaire se produit du 4ème au 5ème jour, les douleurs abdominales diminuent, les yeux s'affaissent, les vomissements avec un liquide verdâtre ou brun continue, respiration superficielle. L'issue fatale survient généralement aux jours 4 à 7.).

Lors du traitement de la péritonite, il est nécessaire d'éliminer la source de l'infection, d'effectuer un assainissement de la cavité abdominale, un drainage, une antibactérienne adéquate, une détoxication et une thérapie par perfusion. L'infiltrat appendiculaire est appelé fusionné autour de l'appendice modifié par une inflammation des organes internes (omentum, intestins). Selon diverses statistiques, la pathologie survient dans 0,3-4,6 à 12,5 cas.

Rarement, de tels changements sont détectés aux stades initiaux de la maladie, parfois ils ne sont détectés que pendant la chirurgie. Une complication se développe le 3-4ème jour de la maladie, parfois après perforation. Il se distingue par la présence dans la région iléale d'une formation dense d'une tumeur similaire, qui est modérément douloureuse en palpant.

Les symptômes péritoniaux disparaissent, le processus pathologique étant limité, l'estomac devient mou, ce qui permet de sentir l'infiltration. La température corporelle du patient est généralement de bas grade, une leucocytose et une rétention des selles sont notées. Si le processus n'est pas caractéristique, l'infiltrat est palpé à l'endroit où il se trouve; s'il est situé bas, il peut être ressenti à travers le rectum ou le vagin.

La présence d'infiltrat est la seule circonstance dans laquelle l'opération n'est pas effectuée. L'intervention chirurgicale ne peut être effectuée avant l'abcès de l'infiltrat, car il existe un risque élevé que si vous essayez de séparer l'appendice du conglomérat, les organes fusionnés (mésentère, intestins, omentum) soient endommagés, ce qui peut entraîner des conséquences graves.

La thérapie par infiltrat est conservatrice et est effectuée en milieu hospitalier. Un rhume sur l'estomac, une cure d'antibiotiques, un blocage périrénal bilatéral, la prise d'enzymes, une diététique et d'autres mesures qui aident à réduire l'inflammation sont présentés. L'infiltrat se résout dans la grande majorité des cas, il survient généralement en 7 à 19 ou 45 jours.

Si l'infiltrat ne disparaît pas, une tumeur est suspectée. Avant la sortie, le patient doit subir une irrigoscopie pour exclure le processus tumoral dans le caecum. Si l'infiltrat n'a été trouvé que sur la table d'opération, le processus n'est pas supprimé. Le drainage est fait et des antibiotiques sont introduits dans la cavité abdominale.

Pilephlebitis - thrombose de la veine porte avec inflammation de sa paroi et formation d'un thrombus qui ferme la lumière du vaisseau. Une complication se développe à la suite de la propagation du processus pathologique des veines mésentériques de l'appendice aux veines mésentériques. La complication est extrêmement grave et se termine généralement par la mort après quelques jours.

Elle entraîne une température élevée avec de grandes fluctuations quotidiennes (3-4 C), une cyanose, un ictère. Le patient a des douleurs aiguës sévères dans tout l'abdomen. Des abcès hépatiques multiples se développent. Le traitement implique l'utilisation d'anticoagulants, des antibiotiques à large spectre qui sont administrés par la veine ombilicale ou la rate.

Des abcès appendiculaires apparaissent à la fin de la période, avant la chirurgie, principalement à la suite de la suppuration de l'infiltrat, et après la chirurgie à la suite d'une péritonite. Une complication apparaît le 8-12ème jour après le début de la maladie. Selon leur localisation, ils distinguent:

  • abcès iléocécal (para-appendiculaire);
  • abcès pelvien;
  • abcès sous-hépatique;
  • abcès sous-phrénique;
  • abcès intestinal.

Un abcès iléo-caecal se produit lorsque l'appendice n'est pas retiré en raison de la formation d'abcès d'infiltrat (d'autres types d'abcès apparaissent après l'élimination de l'appendicite dans les formes destructrices de la maladie et de la péritonite). La pathologie peut être suspectée si l'infiltrat augmente de taille ou ne diminue pas.

Il s'ouvre sous anesthésie, la cavité est drainée et vérifiée pour les calculs fécaux, puis drainée. La pousse est retirée après 60 à 90 jours. Avec l'appendicite ulcéreuse phlegmoneuse, une perforation de la paroi se produit, ce qui conduit au développement d'une péritonite limitée ou diffuse.

Si la partie proximale du processus se ferme avec une appendicite phlegmoneuse, la section distale se dilate et il y a une accumulation de pus (empyème). La propagation du processus purulent sur les tissus entourant l'appendice et le caecum (peritiflite, périappendicite) conduit à la formation d'abcès agglutinés, une inflammation du tissu rétropéritonéal se produit.

Conditions postopératoires

Les complications après le retrait de l'appendicite sont rares. Habituellement, ils surviennent chez des patients âgés et affaiblis, des patients qui ont ensuite été diagnostiqués avec une pathologie. La classification des complications dans la période postopératoire distingue:

  • complications résultant de plaies chirurgicales (suppuration, fistule ligaturée, infiltration, sérome, éventration);
  • complications se manifestant dans la cavité abdominale (péritonite, abcès, abcès, fistules intestinales, saignement, occlusion intestinale postopératoire aiguë);
  • complications d'autres organes et systèmes (urinaires, respiratoires, cardiovasculaires).

Les abcès pelviens provoquent de fréquentes selles molles avec du mucus, une fausse envie douloureuse de déféquer, un anus béant ou des mictions fréquentes. La différence entre la température corporelle, mesurée dans l'aisselle et le rectum, est typique de la complication (normalement, la différence est de 0,2-0,5 C, avec une complication, elle est de 1-1,5 C).

Au stade de l'infiltration, le schéma thérapeutique comprend la prise d'antibiotiques, des lavements chauds et des douches vaginales. Lorsque l'abcès se ramollit, il est ouvert sous anesthésie générale, puis lavé et essoré. L'abcès sous-hépatique est ouvert dans l'hypochondre droit, s'il y a un infiltrat, puis il est bloqué de la cavité abdominale, puis l'inflammation purulente est coupée et drainée.

Un abcès sous-phrénique apparaît entre le dôme droit du diaphragme et le foie. C'est assez rare. L'infection pénètre ici à travers les vaisseaux lymphatiques de l'espace rétropéritonéal. La mortalité dans cette complication est de 30 à 40%. Il y a une complication de l'essoufflement, des douleurs lors de la respiration du côté droit de la poitrine, une toux sèche.

L'état général est sévère, de la fièvre et des frissons apparaissent, une transpiration accrue, parfois un jaunissement de la peau. Le traitement est uniquement chirurgical, l'accès est difficile car il existe un risque d'infection de la plèvre ou de la cavité abdominale. La chirurgie connaît plusieurs méthodes d'ouverture d'une cavité abdominale, applicables dans ce cas..

Les complications des plaies chirurgicales sont les plus courantes, mais elles sont relativement sûres. L'infiltrat, la suppuration et la divergence de la suture se manifestent le plus souvent et sont associés à la profondeur de l'incision et à la technique de couture. En plus d'observer l'asepsie, la méthode de chirurgie, l'épargne des tissus et l'état général du patient sont également importants.

L'appendicite aiguë est une maladie dangereuse qui peut entraîner la mort en l'absence de traitement chirurgical. La plupart des complications surviennent si 2 à 5 jours se sont écoulés depuis l'apparition de la clinique. Les complications préopératoires les plus dangereuses, car il y a un foyer infectieux dans la cavité abdominale, qui peut éclater à tout moment.

Les complications postopératoires après appendicectomie sont moins dangereuses, mais aussi plus courantes. Ils peuvent survenir, y compris par la faute du patient lui-même, par exemple s'il n'observe pas le repos au lit ou, au contraire, ne se lève pas longtemps après la chirurgie, s'il ne respecte pas les exigences alimentaires dans la période postopératoire, ne traite pas une plaie ou fait des exercices abdominaux.

La chirurgie tardive est une cause fréquente de complication aiguë de l'appendicite. Ils surviennent inévitablement, si vous laissez le processus inflammatoire de l'appendice sans surveillance pendant deux jours à compter du début de la maladie. Et chez les enfants et les personnes âgées, cela arrive plus tôt. Beaucoup d'entre eux mettent en danger la vie d'une personne, l'excluant de la vie active. Beaucoup ne savent pas que le diagnostic et le traitement précoces sont une approche sérieuse pour éliminer les complications..

Les complications de l'appendicite aiguë sont divisées en: préopératoire et postopératoire.

Complications préopératoires

L'appendicite seule n'est pas aussi dangereuse que ses complications. Par exemple, les adhérences aux annexes perturbent la circulation sanguine dans un organe donné. La solution au problème survient après le retrait de l'appendice. Le type simple de la maladie se caractérise par une douleur tolérable, vous ne pouvez pas ignorer le signe et juger une inflammation mineure. Jusqu'à ce qu'un processus malade ait été excisé, la maladie est considérée comme non traitée.

Infiltrat appendiculaire

Il s'agit de la complication la plus courante de l'appendicite aiguë. Inflammation de l'appendice due à l'accumulation de tissus enflammés à côté du processus affecté du caecum. L'infiltrat appendiculaire avec appendicite survient plus souvent chez les adolescents âgés de 10 à 14 ans que dans la génération plus âgée. Les patients éprouvent des symptômes:

  • Aggravation des douleurs du côté droit de l'abdomen;
  • Frissons;
  • La nausée;
  • Vomissements moins fréquents
  • Difficulté des selles.

Au bout de 3 à 4 jours, une masse dense et douloureuse de 8 cm sur 10 cm est palpée. Sans traitement urgent, l'infiltrat suppure rapidement, une cavité remplie de pus. Un abcès appendiculaire commence. L'état physique du patient se dégrade fortement:

  • La température augmente;
  • La douleur s'intensifie;
  • Des frissons apparaissent;
  • Il y a une tachycardie;
  • Pâleur de la peau.

Une méthode de diagnostic efficace est l'échographie.

Péritonite purulente

La plus grave et dangereuse pour la santé humaine et même la vie humaine est considérée comme une péritonite. Il s'agit d'une complication courante dans laquelle une infection de l'appendice pénètre dans la cavité abdominale. Il y a une inflammation de la membrane séreuse recouvrant les parois internes de la cavité abdominale.

Cette infection peut provoquer:

  1. Microorganismes (bactéries): Pseudomonas aeruginosa, Escherichia coli, Streptococcus, Staphylococcus.
  2. Inflammation du péritoine blessé.
  3. Chirurgie péritonéale.
  4. Maladies gastro-entérologiques.
  5. Processus inflammatoires pelviens.
  6. Infection générale dans le corps (tuberculose, syphilis).
  • Stade réactif - la maladie dans sa forme initiale. Le temps d'écoulement est le premier jour. Par la suite, gonflement du péritoine.
  • Le stade toxique dure 48-52 heures à compter du début de la lésion. Signes cliniques: symptômes sévères d'intoxication, les mains, les pieds deviennent froids, les traits du visage sont aiguisés, une altération de la conscience, parfois une perte de conscience, une déshydratation due aux vomissements et une température élevée jusqu'à 42 degrés.
  • Le terminal est une dernière étape irréversible. La durée ne dépasse pas trois jours. Affaiblissement caractéristique des fonctions vitales, des fonctions protectrices. La peau est pâle avec une teinte bleuâtre, les joues sont creuses, la respiration imperceptible, il n'y a pas de réaction aux stimuli externes, un gonflement sévère.

Complications postopératoires

La chirurgie est une intervention chirurgicale en médecine dans laquelle des complications ont été et seront. Mais leur issue dépend du traitement précoce du patient pour une aide médicale. Ils peuvent survenir pendant et après la chirurgie..

Dans la période postopératoire, une complication de la plaie opérée peut survenir:

  • Hématome.
  • Suppuration chez un patient sur cinq au site d'incision.
  • Fistule.
  • Saignement.

Pylephlebitis

Il s'agit d'une maladie inflammatoire aiguë purulente de la veine porte, accompagnée d'une thrombose. Pathologie secondaire qui se produit comme complication d'une appendicite aiguë, en particulier avancée. Il peut être reconnu par des tests de diagnostic à ultrasons ou à rayons X..

  • Fluctuations de la température corporelle avec frissons;
  • Rythme cardiaque fréquent;
  • Ventre mou;
  • Foie agrandi à la palpation;
  • Respiration difficile;
  • Anémie progressive;
  • Augmentation de l'ESR.

Avec la pyléphlébite, l'insuffisance rénale et hépatique est évitée. Une veine thrombosée située au-dessus de la thrombose doit être ligaturée pour empêcher le thrombus de se déplacer vers le foie. Cette maladie entraîne la mort. Elle consiste en une inflammation de la veine porte, qui accompagne et dilate les abcès hépatiques..

Symptômes cliniques de la pyléphlébite:

  • Fortes fluctuations de température;
  • Frissons;
  • Cuir avec une teinte jaune;
  • Rythme cardiaque.

Abcès abdominaux

Un abcès de la cavité abdominale est une forme grave de complication après appendicite. Par le nombre peut être unique et multiple. L'évolution des caractéristiques dépend du type et de l'emplacement de l'abcès.

Classification des abcès par localisation:

  • Intestinal;
  • Subphrenic;
  • Appendiculaire;
  • Pariétal pelvien;
  • Intraorgan.

Un abcès inter-intestinal du péritoine est un abcès scellé dans une capsule. Emplacement local à l'extérieur des organes de la cavité abdominale et à l'intérieur. L'ouverture ultérieure de l'abcès menace la pénétration de pus dans la cavité abdominale, l'obstruction intestinale. Septicémie possible.

Les symptômes les plus caractéristiques:

  • Douleur sourde dans l'hypochondre droit, s'étendant à l'omoplate;
  • Malaise en général;
  • Des gaz
  • Obstruction intestinale;
  • Épuisement des changements de température;
  • Asymétrie de la paroi abdominale.

La forme multiple de la maladie a des effets indésirables par rapport aux formations purulentes uniques. Souvent combiné avec pelvien. Il se développe généralement chez les patients après une péritonite, qui ne s'est pas terminée par une guérison..

Les abcès sous-phréniques se compliquent après une appendicectomie. La raison en est la présence d'exsudat laissé dans la cavité abdominale, la pénétration de l'infection dans l'espace sous-phrénique.

  • Douleur constante dans le bas de la poitrine, aggravée par la toux;
  • Frissons;
  • Tachycardie;
  • Toux sèche;
  • Transpiration
  • Obstruction intestinale paralytique.

Le traitement est rapide, opérationnel - ouverture et vidange de l'abcès. Dépend de l'emplacement et du nombre d'ulcères. Clinique: ingestion de pus dans la cavité libre et pleurale, septicémie.

Abcès pelvien - survient avec une appendicite gangreneuse, moins souvent une conséquence de la péritonite diffuse transférée. La méthode de traitement est une autopsie, un drainage, des antibiotiques, une physiothérapie. Caractéristiques caractéristiques:

  • Selles molles avec mucus;
  • Miction rapide avec rafales;
  • Fièvre rectale.

Abcès hépatiques - avec des maladies des organes de la cavité abdominale et une diminution de l'immunité générale, les micro-organismes parviennent à se propager au-delà, pénètrent dans le tissu hépatique par la veine porte. Le développement de la maladie survient plus souvent chez les patients de plus de 40 ans.

  • Douleur dans l'hypochondre droit;
  • Température corporelle;
  • État;
  • Sensations de douleur de divers degrés, de sévères à ternes, de douloureuses à mineures;
  • Bouleversement digestif;
  • Diminution de l'appétit;
  • Ballonnements;
  • La nausée;
  • La diarrhée.

La septicémie est le processus d'empoisonnement du sang par des bactéries. Il s'agit d'une condition extrêmement dangereuse pour la vie du patient. L'apparition est possible après une crise d'appendicite. C'est la conséquence la plus dangereuse d'une opération de retrait d'appendice. Lorsque l'inflammation purulente devient systémique dans la période postopératoire, les bactéries sanguines propagent l'infection à tous les organes.

Une façon possible de traiter la septicémie consiste à:

  • Transfusion sanguine;
  • Prendre un ensemble complet de vitamines;
  • L'utilisation de médicaments antibactériens;
  • Traitement à long terme avec un grand nombre de préparations bactériennes.

Personne n'est à l'abri des processus inflammatoires dans le corps, mais la mise en œuvre de recommandations simples aidera à minimiser la survenue d'appendicite aiguë et ses complications. Il est indiqué de manger des aliments sains et riches en fibres. Menez une vie active et saine pour une circulation normale des organes abdominaux. Passez des examens préventifs. Les personnes atteintes d'appendicite chronique peuvent réduire à zéro le risque de complications par la chirurgie. Consulter un médecin en temps opportun avec des symptômes inconnus, avec une appendicite suspectée. Avant de prendre, ne prenez pas d'antispasmodiques et d'analgésiques, limitez la consommation de liquide et de nourriture. Suivez clairement les recommandations du chirurgien après avoir retiré l'appendice.