Commentaires des patients sur la laparoscopie - ablation endoscopique de la vésicule biliaire

L'ablation de la vésicule biliaire, comme toute opération, provoque une peur et une appréhension chez la personne. Mais l'attitude du patient à l'égard de la cholécystectomie à venir est importante pour un résultat positif du traitement chirurgical. Souvent, la formation de la bonne attitude psychologique permet une bonne prise de conscience et des examens des personnes qui ont subi une résection de l'organe. Inspiré par un grand nombre de bons exemples, les fantasmes négatifs disparaissent chez une personne et il y a une ferme croyance dans le succès de l'opération pour enlever la vésicule biliaire.

Le rôle de la vésicule biliaire

Malgré l'affirmation selon laquelle l'organe n'est pas vital, la qualité de la digestion et le fonctionnement des autres organes du tractus gastro-intestinal dépendent du bon fonctionnement de la vésicule biliaire. La fonction principale du pancréas est l'accumulation et le traitement de la bile. Il pénètre dans la cavité organique du foie, après quoi la membrane muqueuse de la vessie absorbe l'excès de liquide pour épaissir la sécrétion. Cela est nécessaire pour la décomposition efficace des graisses. Après une intervention chirurgicale pour enlever la vésicule biliaire, la bile pénètre dans le duodénum par le foie, provoquant une irritation et des troubles intestinaux.

Une vésicule biliaire saine assure l'excrétion de la bile dans l'espace duodénal lorsque le coma alimentaire y pénètre. Cela est possible en raison de la capacité du médecin généraliste à percevoir le "signal" de la cholécystokinine et à répondre par une forte contraction, jetant une partie de la bile dans les voies biliaires. En l'absence de HP, ce processus se déroule de manière incontrôlable, ce qui provoque certains problèmes.

Normalement, les acides biliaires à effet hépatotoxique perdent leurs qualités agressives. Ainsi, la vésicule biliaire protège le foie, la muqueuse de l'estomac et l'intestin grêle de l'érosion. Après la cholécystectomie, toutes les fonctions exercées par le médecin généraliste sont perdues, ce qui ne peut pas passer inaperçu et, sans aucun doute, affecte l'ensemble du corps.

Pourquoi la vésicule biliaire est-elle enlevée?

Malheureusement, sous l'influence de facteurs causaux, une inflammation se développe sous la forme d'organes ou de calculs biliaires. Progressivement, la vésicule biliaire perd sa capacité à se contracter activement, se transformant en un sac non fonctionnel. Ces métamorphoses menacent le développement de complications graves, dangereuses à vivre. Dans ce cas, les médecins recommandent de planifier l'ablation de la vésicule biliaire et ne s'attendent pas à une détérioration.

Avis patient: Catherine, 28 ans

J'ai appris la nécessité d'une cholécystectomie lors d'une consultation avec un chirurgien. Immédiatement après la naissance, une douleur est apparue sous la côte droite. Il s'est avéré que j'ai beaucoup de pierres et que la bulle doit être enlevée. J'ai refusé et après 3 jours, j'ai subi une opération avec une crise de cholécystite aiguë, et j'ai vraiment regretté de ne pas avoir écouté le médecin à ce moment-là..

Le plus souvent, la raison de contacter un médecin est un syndrome douloureux intense, qui apparaît avec de graves modifications pathologiques de la vésicule biliaire. Pour l'inconfort, la plaque sur la langue, un arrière-goût amer dans la bouche, beaucoup préfèrent ne pas faire attention. En conséquence, le diagnostic est établi au stade où une perforation des parois du pancréas, une inflammation purulente, un abcès du foie, une septicémie et une péritonite biliaire sont possibles. Et l'ablation de la vésicule biliaire est prescrite afin de ne pas exposer le patient au risque de complications graves.

Indications et contre-indications

La conservation de l'organe n'est pas possible lors du diagnostic:

  • inflammation chronique (cholécystite) de la vésicule biliaire;
  • maladie des calculs biliaires;
  • la présence de pierres dans le canal cholédoque;
  • déformation sévère de l'estomac;
  • empyème, polypes;
  • Vésicule biliaire «déconnectée» (non fonctionnelle);
  • fistules dans les parois de l'orgue.

Les indications de la chirurgie d'urgence sont la cholécystite aiguë et d'autres conditions compliquées. La chirurgie pour enlever la vésicule biliaire est reportée si la femme est enceinte. Les contre-indications à la manipulation chirurgicale sont:

  • insuffisance cardiaque et respiratoire au stade de la décompensation;
  • troubles hémorragiques graves (hémophilie);
  • hernie diaphragmatique;
  • trouver un patient dans le coma.

Le cancer gastro-intestinal est une indication relative pour la laparoscopie compte tenu de la difficulté à retirer les ganglions lymphatiques affectés. Par conséquent, le cancer est éliminé par laparotomie..

Est-il possible de se passer de chirurgie

La vésicule biliaire ne peut être complètement guérie qu'au stade initial. Mais le diagnostic précoce est rare, donc les méthodes de traitement les plus souvent conservatrices visent à prévenir la progression de la maladie. Si des problèmes de bile sont détectés, le médecin recommande:

  • changer le régime et le régime;
  • effectuer régulièrement des exercices thérapeutiques;
  • échographie régulière pour surveiller l'état de l'estomac.

S'il y a des calculs dans la vésicule biliaire, ils sont petits (pas plus de 2 cm) et ont une composition en cholestérol, vous pouvez essayer de les dissoudre avec des médicaments contenant des acides biliaires. Une autre condition pour l'utilisation de ce corps est la fonction contractile préservée de la vessie et la tolérance aux médicaments.

Évaluation du patient: Elizaveta Andreyevna, 54 ans

Récemment, j'ai découvert des pierres, le médecin a dit que j'avais besoin d'une intervention chirurgicale. Je ne voulais pas retirer la vessie tout de suite, on m'a proposé de boire des pilules qui aideront à réduire les calculs. Mais le médecin a averti que s'il n'y avait pas d'amélioration en 6 mois, il n'y avait aucun intérêt à poursuivre un tel traitement. J'ai bu les pilules pendant un an, mais les calculs biliaires n'ont jamais disparu, mais la douleur est apparue sous la côte droite. Je n'ai pas encore fait l'opération, je suis au régime, mais je suis déçu de la dissolution des pierres.

La dissolution de la pierre est une méthode thérapeutique longue et coûteuse. Vous devez boire des médicaments de six mois à 2 ans, et en 1 mois, le diamètre des pierres peut diminuer de 1 mm. Les grosses pierres sont d'abord écrasées à l'aide d'ondes de choc, mais cette méthode peut entraîner de graves complications, elle est donc utilisée avec une extrême prudence. Malgré tous les efforts, le traitement peut ne pas être concluant. En l'absence de changements positifs, la cholécystectomie ne peut être évitée.

Comparaison des méthodes de traitement chirurgical

En pratique chirurgicale, 4 méthodes sont utilisées pour retirer la vésicule biliaire:

  • Laparotomie - chirurgie abdominale, pour laquelle les chirurgiens pratiquent une grande incision (15-20 cm) sur la paroi abdominale antérieure. La résection est réalisée de manière ouverte.
  • La laparoscopie de la vésicule biliaire est une technique peu invasive utilisant un équipement endoscopique spécial. Pour accéder à l'organe affecté, 3 à 4 perforations ne dépassant pas 1,5 cm suffisent.
  • Mini-accès - l'ablation de la vésicule biliaire s'effectue par une petite incision - 4-5 cm.
  • La technique SILS est une opération laparoscopique pour laquelle une incision (2 cm) sous le nombril suffit. Insérez un mini-port en latex avec 4 trous pour l'alimentation en gaz et l'introduction de trocarts dedans..

Caractéristiques comparatives des techniques chirurgicales pour enlever la vésicule biliaire:

Type d'opérationDuréeType d'anesthésieDurée de réadaptationEsthétique (longueur de cicatrice)
Laparotomie2 à 6 heuresAnesthésie généralejusqu'à 2 mois.Grosse cicatrice
Laparoscopie1-2,5 h.jusqu'à 8 joursPetits points
Mini accès1,5 à 5 h.jusqu'à 1,5 mois.Cicatrice soignée
Sils40 minutes - 2 heuresjusqu'à 7 joursMicro cicatrice au nombril

Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients, mais le «gold standard» est la cholécystectomie laparoscopique, et plus récemment, une nouvelle modification de la laparoscopie par 1 ponction gagne en popularité - SILS.

Comment est la cholécystectomie

Une opération prévue pour retirer la vésicule biliaire est effectuée après un examen approfondi du patient. En effet, afin d'exclure d'éventuels problèmes au moment du traitement chirurgical, il est important de considérer toutes les nuances. Cela s'applique à l'état général du corps, à la présence de maladies chroniques, aux réactions allergiques, à l'intolérance individuelle aux composants médicinaux.

Dans le cadre d'un examen préopératoire, le médecin prescrit une étude en laboratoire du sang et de l'urine, une analyse de la bile obtenue lors du sondage duodénal. Une échographie est effectuée sur le patient, avec des résultats douteux - une IRM. Avant l'opération, le patient est consulté par un anesthésiste, une conversation psychologique supplémentaire est menée..

Préparation à la laparoscopie

Une personne commence à se préparer à l'ablation de la vésicule biliaire une semaine avant l'opération. Il commence à suivre un régime pour soulager le tube digestif et empêcher la formation de gaz. Les aliments gras, frits, fumés, salés, les légumineuses, les crudités et les fruits sont exclus du régime. La base du régime est des aliments légers cuits pendant la cuisson ou cuits à la vapeur.

Avant l'opération, les intestins doivent être nettoyés à l'aide d'un lavement classique à l'eau tiède ou d'un microclyster médicinal. Le jour de l'intervention, il est interdit de manger et de boire des boissons. À l'avance, vous devez enlever les poils de l'abdomen et avant la cholécystectomie, prendre une douche avec du savon antibactérien.

Opération en cours

Directement en salle d'opération, l'anesthésiste effectue une prémédication. Il s'agit d'une préparation médicale du patient pour l'anesthésie à venir. Une heure plus tard, lorsque le patient est sous anesthésie générale, une cholécystectomie est réalisée selon le schéma de base:

  • Le chirurgien traite l’estomac du patient avec une solution antiseptique et fait de petites incisions..
  • Du dioxyde de carbone chaud est introduit dans la cavité abdominale. C'est une condition préalable, sinon les organes internes peuvent être brûlés par le froid. Le gaz est nécessaire pour augmenter la distance entre les organes et pour avoir plus d'espace pour les outils de manœuvre.
  • Un laparoscope est inséré dans le trou du nombril. Il s'agit d'un appareil endoscopique équipé d'une caméra vidéo et d'un système de rétro-éclairage. Il assure la traduction du champ chirurgical sur l'écran du moniteur..
  • Deux coupes latérales sont destinées à l'introduction des manipulateurs. Ce sont les outils nécessaires pour la résection des points de suture et la suture des tissus endommagés..
  • Le chirurgien excise la vésicule biliaire affectée, impose des sutures internes.

A la fin de l'opération, les instruments et le laparoscope sont retirés, les piqûres sont suturées.

Conséquences de la suppression

Dans la phase postopératoire, la vie sans vésicule biliaire implique l'adaptation du tube digestif sans accumulation de bile. Pour ce faire, une personne doit suivre un régime, apprendre à manger strictement à l'heure, doser l'activité physique et abandonner les mauvaises habitudes. En cas de refus de se conformer aux recommandations médicales, une personne rencontrera des manifestations sévères du syndrome postcholécystectomie:

  • gravité et douleur dans l'hypochondre droit;
  • brûlures d'estomac, éructations;
  • une sensation d'amertume dans sa bouche;
  • nausée, langue enduite;
  • troubles intestinaux - diarrhée ou constipation.

Au fil du temps, une inflammation des voies biliaires, des calculs dans les canaux, des troubles fonctionnels du système valvulaire sphinctérien peuvent apparaître. En conséquence, non seulement les voies biliaires sont affectées, mais aussi le foie, le pancréas, les intestins.

Réhabilitation

La durée de récupération complète après une cholécystectomie laparoscopique dépend de la qualité de la période de rééducation. Immédiatement après la chirurgie, le patient reste sous la surveillance de médecins. Habituellement limité à un séjour à l'hôpital de deux jours, et après une opération à un port, le patient peut être libéré le lendemain..

Examen des patients par laparoscopie: Nikolay, 48 L.

J'ai trouvé des calculs biliaires il y a longtemps. Au début, il écoutait les médecins, suivait un régime, venait pour un examen. Puis il a changé d'emploi et abandonné le traitement. Quand une douleur intense est apparue du côté droit, j'ai décidé d'accepter une opération pour retirer la vésicule biliaire. Sur la recommandation, il s'est tourné vers la clinique pour un bon chirurgien, il a dit que nous ferions la laparoscopie. Je me suis réveillé après l'opération, et à ma grande surprise, rien ne m'a fait mal, donc, un petit malaise était dans mon estomac. Il ne restait que 3 points après l'opération et j'ai pu me mettre au travail en une semaine. Tout simplement fantastique!

Après l'ablation de la vésicule biliaire, la rééducation est principalement nécessaire pour le système digestif. Elle devra restructurer le travail après exclusion de la chaîne digestive de la vésicule biliaire. Manger de façon fractionnée, à intervalles de temps égaux, une personne "habituer" le foie à produire de la bile à un certain moment. Et l'absence de nourriture lourde fournira la charge correcte sur le tube digestif et réduira le risque de troubles dyspeptiques.

Mode de vie

Tout au long de la vie, après le retrait de la vésicule biliaire, une personne doit respecter les principes du régime alimentaire n ° 5. C'est la principale condition d'une bonne santé et de la prévention de nouveaux problèmes de santé. Nous ne devons pas oublier un style de vie actif - faire de la gymnastique, marcher plus.

Marcher pendant 10-15 minutes par jour affecte favorablement tous les systèmes et organes, ainsi que l'augmentation de l'humeur, améliore le bien-être. Vous devez oublier les mauvaises habitudes - la nicotine et l'alcool sont strictement interdits. Les erreurs significatives de nutrition ne devraient pas l'être, une faiblesse momentanée apportera un plaisir douteux, et il faudra traiter une exacerbation pendant une seule semaine. Déjà quelques années après le retrait de la vésicule biliaire, vous pouvez vous permettre de manger des aliments interdits, mais très rarement et en quantités très limitées.

Régime

La nutrition clinique est devenue la base de l'alimentation depuis de nombreuses années. Le régime alimentaire après la cholécystectomie est équilibré et ne comprend pas de restrictions strictes. Par conséquent, au fil du temps, une personne s'habitue à manger d'une nouvelle façon. Les aliments gras, fumés et salés disparaissent à jamais du menu. Le porc et l'agneau sont préférables au poulet, à la dinde et au jeune boeuf faible en gras. Le poisson est sélectionné selon le même principe - moins il y a de matières grasses, mieux c'est.

Les produits laitiers peuvent être presque tout, mais sous forme faible en gras. Les médecins vous permettent de manger un peu de beurre, mais les fromages dont vous avez besoin pour choisir des variétés dures et fraîches et salées seront nocifs. La cuisson fraîche donne une grande charge au foie, donc le pain d'hier est mangé, et les beignets et les tartes frites sont remplacés par des biscuits secs et des bagels non sucrés.

Le chocolat, les gâteaux, les pâtisseries figurent sur la liste des produits interdits, comme dessert, les guimauves, la marmelade et encore mieux la gelée de fruits, conviennent. Vous devez boire beaucoup, mais pas de soda et de café noir, mais du thé vert faible, de la compote, une décoction de camomille ou de rose de chien. Vous n'avez pas besoin d'ajouter de sucre aux boissons, il est préférable de manger une cuillerée de miel s'il n'y a pas d'allergie aux produits apicoles. Nous ne devons pas oublier qu'il est important de manger des aliments et des boissons chauds, afin de ne pas provoquer de spasme des voies biliaires et de troubles dangereux du tube digestif.

Conclusion

L'ablation de la vésicule biliaire, comme tout autre organe, est une mesure extrême. Mais dans certaines circonstances, on ne peut pas s'en passer. Il vaut mieux reconsidérer ses habitudes et continuer à vivre pleinement sans VJ affecté que de mettre sa santé et sa vie en danger de complication grave, le pronostic après lequel n'est pas toujours sans ambiguïté.

Les conséquences de l'ablation de la vésicule biliaire

La propagation de la maladie biliaire double chaque décennie. L'évolution asymptomatique de la maladie entraîne des complications et la nécessité d'une intervention chirurgicale. L'ablation de la vésicule biliaire, dont les conséquences conduisent dans 40% des cas au développement du syndrome postcholécystectomie, est activement utilisée pour traiter la maladie biliaire.

Indications pour la chirurgie

L'ablation de la vésicule biliaire, pour et contre laquelle il existe des arguments de poids, est devenue la norme dans le traitement de la maladie biliaire. Les faits suivants plaident en faveur de l'opération:

  • la cholécystectomie évite les conséquences redoutables de la lithiase biliaire: perforation de la pancréatite biliaire, aiguë, péritonite;
  • en présence de pierres muettes, une complication peut survenir à tout moment pour des raisons mineures;
  • une opération planifiée comporte moins de risques qu'une urgence;
  • GCB est souvent accompagné d'un dysfonctionnement de la vésicule biliaire.

Cependant, certains experts pensent que la cholécystectomie ne doit être effectuée que selon des indications strictes. La réalisation d'une opération pour prévenir les complications de la lithiase biliaire est peu pratique, car elle comporte un certain risque.

Indications de cholécystectomie:

  • cholécystite calculeuse chronique;
  • inflammation purulente, phlegmon, gangrène gangrène, perforation des parois;
  • bile de porcelaine;
  • polypose biliaire;
  • cholécystite aiguë.

Le risque de développer une cholélithiase augmente avec l'âge. Après 70 ans, un sur quatre trouve des calculs biliaires. Les cas de cholélithiase sont connus non seulement chez les adultes, mais aussi chez les enfants. La raison est considérée comme une prédisposition héréditaire et des anomalies congénitales dans la structure de la zone biliaire.

Complications

La cholécystectomie laparoscopique est une méthode mini-invasive de prélèvement d'organes. Le prélèvement d'organes se fait par mini-accès. Le chirurgien fait trois à quatre piqûres, après quoi il y a des cicatrices subtiles qui ne violent pas l'apparence de la peau.

Le succès de la laparoscopie dépend de l'équipement technique de la clinique et du professionnalisme du médecin. Selon les statistiques, des complications surviennent dans 1% des cas. Les problèmes peuvent être associés à une préparation insuffisante pour l'opération. Les phénomènes les plus courants incluent: insuffisance cardiaque, pneumonie, altération de la fonction rénale, foie, développement d'une hernie postopératoire.

Complications de la période peropératoire

Pendant l'opération, le principal danger est les erreurs techniques du chirurgien, qui peuvent entraîner un traumatisme tissulaire. Les principales complications comprennent les dommages mécaniques et thermiques de la bile et des canaux hépatiques, le parenchyme du foie, les intestins et l'estomac. La blessure la plus dangereuse pour les gros vaisseaux: la veine porte et l'artère hépatique.

Un point négatif pendant l'opération est le risque de percer les parois de l'organe. Cela conduit à l'écoulement du contenu et au contact de la cavité abdominale avec le liquide inflammatoire, la bile et les calculs.

Flux biliaire après cholécystectomie

Dans la période postopératoire, une accumulation de liquide est détectée dans la cavité abdominale chez 20% des patients. Cependant, une fuite de bile dangereuse se produit chez 1% des patients.

Si la bile sort par des piqûres, une fistule peut se former. Avec l'expiration de la bile, des conditions pathologiques se forment à l'intérieur:

  1. Le bilome est une accumulation de bile dans la cavité abdominale, limitée par les parois de l'intestin ou de l'omentum.
  2. L'ascite biliaire est un écoulement dans la cavité abdominale de la bile stérile. En réponse à l'irritation, le péritoine commence à libérer du liquide.

Adaptation corporelle

La vie après l'ablation de la vésicule biliaire dépend de l'inclusion de mécanismes compensatoires du système digestif. Dans 60% des cas, le corps s'adapte avec succès aux nouvelles conditions. Le médecin traitant donnera des recommandations détaillées, prescrira les médicaments nécessaires.

Un ou deux jours après la laparoscopie, le patient sort de l'hôpital, puis un gastro-entérologue l'observe. Le médecin prescrit un traitement médicamenteux, qui comprend des antispasmodiques et des médicaments contenant de l'acide ursodésoxyclinique. Les premiers sont nécessaires pour détendre les muscles lisses et le sphincter d'Oddi, qui contrôle la libération de la bile et du suc pancréatique dans le duodénum. Les acides biliaires réduisent le risque de formation de nouvelles pierres.

Pour une adaptation réussie, il est important de suivre les recommandations alimentaires. Il y a un besoin toutes les deux heures et demie. Au cours du premier mois après la chirurgie, l'alcool est absolument contre-indiqué.

La conséquence après l'opération de retrait de la vésicule biliaire est un changement de forme des voies. Dans les 25-30 jours, les conduits changent et prennent la forme d'un fuseau. Chez une personne en bonne santé, ils ont une forme de tube uniforme. Une fois l'organe retiré, la partie centrale du conduit se dilate et devient comme un fuseau. Un volume supplémentaire apparaît, où l'accumulation et la concentration de bile se produisent. Le conduit agit partiellement comme une bulle.

Syndrome de postcholécystectomie

Après le retrait de l'organe, une personne peut ressentir des symptômes de dysfonctionnement du système digestif. Les conditions pathologiques après la chirurgie sont généralement divisées en trois groupes:

  • altération de la motilité du sphincter d'Oddi;
  • obstruction des canaux;
  • autres maladies du système digestif qui étaient avant l'opération ou qui se sont développées après: pancréatite chronique, ulcère gastro-duodénal, duodénum, ​​dyskinésie intestinale et autres.

Il existe trois raisons d'obstruction des voies biliaires. Dans 5 à 20% des cas, une cholédocholithiase se développe ou la pierre pénètre dans les canaux. Des calculs peuvent survenir à la suite d'une rechute de la maladie biliaire. Dans 10% des cas, les médecins passent des calculs lors de la chirurgie. Dans 20% des cas, la sécrétion biliaire viole les rétrécissements des canaux qui surviennent après des lésions tissulaires pendant la chirurgie ou des dommages à la muqueuse par des calculs.

Les synonymes du syndrome postcholécystectomie (PCES) sont des formulations telles que le dysfonctionnement du sphincter d'Oddi et la dyskinésie biliaire. La maladie se développe après la chirurgie et se caractérise par une violation de l'écoulement de la sécrétion biliaire et pancréatique..

Le PCES se développe chez 30% des patients après une cholécystectomie. Le principal symptôme est une douleur sur le côté droit de l'abdomen sous les côtes et une violation des intestins. Les causes de la pathologie sont divisées en deux groupes:

Non transactionnelErreurs chirurgicales
● diagnostic incorrect ou incomplet;

● développement d'une nouvelle maladie.

● pierres abandonnées;

● un long moignon du canal kystique;

● dommages au conduit, adhérences, rétrécissements, granulomes, neurinome du moignon.

Le granulome est une inflammation de la suture dans laquelle apparaissent de petits nodules de tissu. Le neurinome est une masse bénigne sur le canal kystique.

La vésicule biliaire n'est pas seulement un récipient pour stocker la bile concentrée. Le corps est impliqué dans la régulation du sphincter d'Oddi et du pancréas. La cholécystokinine est libérée dans sa membrane muqueuse, qui est impliquée dans la régulation de la bile et du sphincter des canaux hépatiques et pancréatiques.

À la suite de l'opération, en raison d'une diminution de la fonction de régulation de l'hormone, deux types de troubles de la sécrétion biliaire sont possibles: augmentation et diminution du tonus du sphincter d'Oddi. Dans le premier cas, la bile commence à stagner, la pression dans les conduits augmente, il y a une menace d'apparition de boues et de cailloux.

Avec un ton bas du sphincter des conduits, la bile pénètre constamment dans l'intestin, n'atteint pas la concentration souhaitée, ses propriétés bactéricides diminuent. Il existe un risque d'infection dans les voies biliaires.

La bile contient des substances hormonales qui activent les enzymes pancréatiques. Après la chirurgie, ce processus est perturbé, en conséquence, des troubles digestifs sont observés..

Manifestations cliniques du syndrome postcholécystectomie

Les principaux symptômes du PCES sont des douleurs abdominales et des troubles digestifs (dyspepsie intestinale). La nature des plaintes et la localisation des sensations désagréables dépendent du type de violation:

  • type biliaire, pathologie des voies biliaires;
  • type pancréatique, la fonction du sphincter du canal pancréatique est altérée;
  • type combiné, dysfonctionnement du sphincter commun, qui contrôle l'écoulement de la bile et du suc pancréatique dans le duodénum.

Avec le type de pathologie biliaire, la douleur est localisée dans l'hypochondre droit, donne au dos. En cas de dysfonctionnement du sphincter du canal pancréatique, une gêne est présente sur le côté gauche de l'abdomen, plus facile si vous vous penchez en avant. Type combiné caractérisé par une douleur à la ceinture.

En plus de la douleur, le PCES se caractérise par un processus digestif perturbé, une motilité intestinale altérée. Les symptômes les plus courants sont la diarrhée, les nausées et les vomissements, les flatulences, la perte de poids. La diarrhée est difficile à arrêter même après un jeûne de 24 heures. L'image opposée est également possible: constipation sur plusieurs jours, douleur abdominale, selles en forme de haricot, signes d'intoxication, douleur lors des selles.

Il peut y avoir des signes d'hypertension duodénale ou une augmentation de la pression dans le duodénum. Les symptômes caractéristiques incluent un goût d'amertume dans la bouche, des éructations, des douleurs à l'estomac, du côté droit, des nausées et des vomissements, ce qui soulage.

Traitement PCES

Le pronostic du syndrome postcholécystectomie est favorable. Avec l'observance du régime, du régime alimentaire et de la pharmacothérapie, les symptômes de la pathologie disparaissent progressivement.

Thérapie diététique

Après cholécystectomie, une nutrition thérapeutique n ° 5a et n ° 5 est prescrite. La première option est utilisée immédiatement après la chirurgie pendant une à deux semaines. Le régime alimentaire n ° 5a prévoit de la mécanique. Économies chimiques et thermiques des voies biliaires. Un régime fractionné est prescrit: 6 fois par jour aux repas avant le coucher. Cela évite la stagnation de la bile dans les conduits..

La liste des produits de la table de traitement n ° 5:

Le nom du produitPermisInterdit
ViandeViande blanche de poulet, dinde, lapinPorc, boeuf, graisse de mouton, peau de poulet, abats
PoissonVariétés maigresVariétés grasses, gourmandises: caviar, crevettes, moules
Produits laitiersLait faible en gras et produits à base de lait aigreProduits riches en matières grasses
Céréales, pâtesSarrasin, avoine, bouillie de semoule, pâtes de blé durRiz, millet, grains de maïs
Des légumesCourgettes, citrouille, courge, concombre, chou-fleur et choux de Bruxelles, brocoliLégumes à haute teneur en acides et huiles essentielles: oseille, radis, radis, épinards, navet, tomate, chou blanc, oignon, ail
Des fruitsFruits et baies sucrésGroseilles, canneberges, agrumes, variétés aigres de pommes, prunes, cerises
Produits de boulangeriePain de blé d'hier, biscuits biscuitsPain de seigle, pâtisserie, desserts à la crème
Les boissonsCompote de fruits, gelée, thé au laitThé et café forts, alcool, boissons gazeuses

Traitement médical

Le traitement du syndrome postcholécystectomie dépend des causes de son apparition et des complications associées. Les médicaments suivants sont utilisés:

  1. Pour réduire la lithogénicité de la bile, des médicaments contenant de l'acide ursodésoxycholique sont utilisés.
  2. Préparations de cholagogue pour liquéfier un secret et nettoyer les voies biliaires: Ovesol, Allohol.
  3. Hépatofalk, hépatique lorsque le foie est inclus dans le processus pathologique.
  4. Duphalac pour la constipation pour normaliser les selles.
  5. Thérapie antibactérienne: tétracycline, entérol, métronidazole et autres. Un ou deux cours avec changement de tablette peuvent être nécessaires..
  6. Médicaments à action antispasmodique pour réduire le tonus du sphincter d'Oddi.
  7. Probiotiques et prébiotiques: bififormes, hilak-forte. Attribuer après une cure d'antibiotiques pour restaurer et maintenir une microflore intestinale saine.
  8. Médicaments enzymatiques.

Cholécystectomie chez la femme

Une bonne moitié de l'humanité est trois fois plus susceptible de souffrir de cholélithiase. Selon les statistiques, les femmes aux cheveux blonds sont plus susceptibles de souffrir de lithiase biliaire. Des niveaux élevés d'oestrogène sont l'une des causes des calculs. Cela est démontré par le pourcentage élevé de cas de cholélithiase chez les hommes qui ont pris des médicaments hormonaux pour traiter l'adénome de la prostate. Les grossesses multiples augmentent également le risque de boue et de calculs biliaires.

Les conséquences de l'ablation de la vésicule biliaire chez la femme sont associées à une complication de l'évolution des grossesses futures à long terme. L'absence d'organe n'affecte pas la capacité de concevoir. Cependant, lors du portage de l'enfant, le tractus gastro-intestinal connaît une charge accrue. Les organes changent leur emplacement habituel, subissent la pression d'un utérus élargi.

Invalidité

Les patients après une opération réussie et une période d'adaptation efficace peuvent effectuer n'importe quel travail sans restrictions. Dans les 1-2 premiers mois après la chirurgie, un stress physique et émotionnel sévère, une activité avec une position corporelle inconfortable forcée sont contre-indiqués. Des complications graves après la chirurgie peuvent conduire à l'affectation d'un troisième groupe d'invalidité.

Conclusion

Les conséquences de l'extraction d'organes dans la vie sont généralement limitées par la nécessité de suivre un régime fractionné, afin de minimiser l'utilisation d'aliments gras. Des complications de la chirurgie laparoscopique surviennent dans 1 à 3% des cas.

Les personnes sans vésicule biliaire peuvent développer un syndrome postcholécystectomie, caractérisé par des douleurs biliaires et des troubles digestifs. Dans ce cas, une thérapie diététique et un traitement médicamenteux sont utilisés..

Examen des conséquences du régime d'élimination de la vésicule biliaire

Âge 37 ans, sexe féminin.
J'ai 1 pierre dans la galle, mais une grosse 14 mm. Il a été formé en un an. Tout le blâme pour le régime et le désir de perdre du poids (((
Auparavant, il y avait des accès, je suis arrivé à l'hôpital. Déjà 2 ans aucune attaque.
Le gastro-entérologue dit, regardez. Chirurgien - supprimer. L'endoscopiste dit que TOUS auront tôt ou tard une gastrite avec atrophie et métaplasie causée par DGR. Et c'est une condition précancéreuse.

Et je suis à la croisée des chemins - d'une part, je ne peux pas dire que je vis pleinement. Oui, pas de crises, mais il y a parfois de l'amertume et de l'acide dans la bouche.
Pas de brûlures d'estomac.

Dites, s'il vous plaît, qui et comment vit sans fiel, qu'avez-vous à l'estomac? L'amertume passera-t-elle après le retrait? Cela me fait peur que je n'ai que 37 ans ((cela se produit généralement à un âge plus avancé

Oui, j'essaie de dissoudre la pierre, je bois ursofalk. Il ne pousse tout simplement pas, mais il ne se dissout pas, bien que la pierre ne soit pas visible sur les rayons X. Quelqu'un s'est-il dissous?

Ma mère ne voulait pas être enlevée jusqu'à ce qu'une grave attaque de pancréatite (et même dans l'avion) ​​se produise - ils ont attendu que l'inflammation se résorbe et disparaisse. Elle a vécu avec des pierres pendant environ 20 ans, pas moins (et avant cela, il n'y avait tout simplement pas d'échographie). Avec le tractus gastro-intestinal après la chirurgie, c'est devenu plus facile, hélas.
Papa a été enlevé après 2 crises en six mois (ils ont été confondus avec une crise cardiaque) - avant cela, il ne savait pas qu'il les avait (apparemment, ils ont été formés quelques années auparavant). Il n'y a eu aucun problème avec le tube digestif avant ou après (ttt).
Les deux ont été enlevés entre 55 et 60 ans..
Mes pierres sont apparues il y a 3-4 ans - elles ont vu à l'échographie, il n'y a pas d'attaques. problèmes avec le tube digestif aussi (ttt). Jusqu'à présent, je ne peux pas décider d'une opération précisément en raison de l'absence de crises, d'amertume, etc..
En général, il y a beaucoup de connaissances avec un PC distant et il n'y a eu qu'un seul problème - ils ont été retirés il y a 30 ans et elle a gardé un régime trop longtemps après l'opération.

Z.Y. Quant à l'âge avancé - hélas, à notre époque, le nombre de patients atteints de cholélithiase double tous les 10 ans et l'âge est beaucoup plus jeune.

Régime numéro 5 (tableau numéro 5) après cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire)

Bonjour à tous, les filles. Il y a 2 mois, une laparoscopie a été réalisée pour enlever la vésicule biliaire, maintenant, bien sûr, je suis au régime n ° 5. Vous ne suivrez pas spécialement un régime, car tout est limité par les produits (((Peut-être que quelqu'un connaît les sites éprouvés pour ce régime ou il y a une liste complète des produits autorisés, aidez beaucoup

Commentaires des utilisateurs

Les filles, comment ont-elles survécu les deux premiers jours après l'opération? J'aime vraiment manger, pour être honnête. Je ne peux pas imaginer comment ce sera après avoir tout (

Alexandra Komarova, Le premier jour, vous ne pouvez rien faire du tout, humectez simplement vos lèvres, le deuxième jour d'eau pas plus d'un litre ou de bouillon de rose sauvage, le troisième jour - vous pouvez déjà utiliser un peu de liquide en purée, etc. ce sera encore plus facile. Pour être honnête, la première semaine, vous ne pensez même pas à la nourriture)))

Olga, à quoi penses-tu?

Olga, notre père est un cric de tous les métiers) ce jour-là quand j'étais à l'hôpital (bien que l'opération ait été annulée le lendemain), j'ai bien dormi) et ma fille n'a pas remarqué presque mon absence. Voici notre père))))

Olga, elle était peu avec toi. Bien sûr, c'est difficile quand un tel bouton est sans maman. Mais, d'un autre côté, je suis également très attaché à ma fille, mais j'ai survécu de façon persistante cette nuit-là. Les enfants de maman sont toujours petits, quel que soit leur âge (

Olga, Au fait, si tout guérit bien, nous rentrons à la maison pendant 4-5 jours) ça fait plaisir)

Alexandra Komarova, j'ai été opérée le 4ème jour et 6 ont déjà été relâchées. L'opération s'est bien passée, je me suis aussi rapidement éloignée de l'anesthésie, le 8 ou le 9 j'avais déjà enlevé les sutures, je coupais déjà les incisions à la maison)

J'ai été supprimé il y a 10 ans
Le régime n'a jamais suivi; vient de changer le régime alimentaire!
La nourriture doit être fractionnée!
Et buvez bien sûr cholérétique! Aide le foie!
Frit et gras, sucré, salé, épicé - éteignez-le ou ne vous laissez pas emporter.
Je ne mange pas d’oignons crus et je ne les associe pas non plus. Fried Eat - Tout va bien!
Je mange du chou --- choucroute, mijoté, frais et dans des soupes. Je ne mange pas vieux - je me sens dur.
Toujours aimé les soupes sur l'eau ou le bouillon de légumes!
En général, le corps lui-même vous dira ce qui ne convient pas! Et puis ne l'utilisez pas!

Pas de miel! Toutes les fraudes avec le corps ne sont pas vaines pour lui! Vous devez prendre soin de vous. Et l'appendice joue même un rôle important dans le corps.
La bile n'est stockée nulle part; et elle coule constamment, coule et brûle à travers tout ce qui est à proximité... les conséquences sont très différentes: pankretat, nr.
Il faut toujours indiquer qu'il n'y a pas de bile... pour que le foie ne souffre pas (certains médicaments ne peuvent pas l'être)... et notre foie est tout!
Tous nos corps sont inventés dans un but précis... et chacun remplit sa propre fonction!)

Bien que tout cela soit une prédisposition visible. Bien sûr, je respecte profondément le bon mode de vie et la bonne nourriture, cela ne fait de mal à personne, mais je ne comprends toujours pas pourquoi mon grand-père a bu et fumé toute sa vie, a vécu jusqu'à 70 ans et le voisin qui a traversé toute la guerre et Buchinwald, un camp terrible, et puis elle est restée en prison pendant 8 ans de plus, buvant de la vodka et fumant le canal de la mer Blanche, elle a déjà plus de 90 ans. Mais mon ex-belle-mère, ayant nettoyé son corps et sa santé toute sa vie, sans boire ni fumer, est décédée à 56 ans d'un cancer de l'estomac.

Je l'ai aussi remarqué.
Et elle a suggéré... J'ai essayé de changer mon alimentation toute ma vie, dérange... mais en même temps j'ai des questions de santé constantes!
Le moins de problèmes, la vie plus calme que vous vivez!

Et beaucoup plus de maladies principalement - c'est notre attitude envers la vie - psychosomatique!
La vésicule biliaire est l'amertume, le ressentiment, l'irritation, la vie pour le bien des autres.
Dans mon cas, tout était vrai.

J'écoute. J'ai récemment eu une cholécystite et un excès de vésicule biliaire. Tout me faisait terriblement mal, puis il y a eu des vacances. Après la fête, je me suis presque penché (et tu avais des pierres?

Examen des conséquences du régime d'élimination de la vésicule biliaire

Bonne journée! En contact avec Alexander, chirurgien.

Article du jour: Régime après chirurgie de la vésicule biliaire.

Une cholécystectomie est actuellement pratiquée pour un certain témoignage.

Les principaux sont présentés ci-dessous:

1. maladie biliaire;

3. néoplasme w / p;

4. Cholécystite calculeuse aiguë;

5. Comme étape d'une opération plus étendue (par exemple, résection pancréato-duodénale).

L'étalon «d'or» est la cholécystectomie laparoscopique.

Une cholécystectomie traditionnelle est réalisée s'il est impossible d'effectuer une intervention mini-invasive (laparoscopie) ou s'il n'y a pas de possibilité technique.

Dans le cas d'une aide chirurgicale standard (laparotomie), il n'y a pas de différences particulières dans la nutrition.

Dans la recherche d'informations sur divers portails de santé, je suis tombé de temps en temps sur des conseils similaires.

Les personnes après l'opération sont obligées de rechercher des recommandations sur la nutrition sur le net car, après l'opération, parfois, le médecin n'a pas le temps de s'asseoir près du lit et de dire quelle soupe est possible et laquelle ne peut pas.

Dans le meilleur des cas, ils mettront un imprimé avec des recommandations ou diront quand boire.

Ainsi, les soins de santé soviétiques ont été développés recommandations nutritionnelles pour chaque cas ou condition.

Pour les patients présentant une pathologie du système hépatobiliaire (biliaire), les tableaux 5 et 5P correspondaient (c'est pour la pancréatite).

Le régime prévoyait une douceur maximale du système biliaire et une diminution de la sécrétion biliaire, une douceur du tractus gastro-intestinal: une diminution de la teneur en calories, une teneur normale en protéines, une limitation significative des graisses (à l'exclusion des huiles végétales, des graisses réfractaires) et des glucides facilement digestibles.

Le temps a passé et les conseils des nutritionnistes sont restés inchangés. Oui, ils ont été développés dans des instituts de recherche, des centaines de scientifiques ont travaillé sur leur mise en œuvre.

Mais n'oubliez pas qu'à l'heure actuelle, il existe de nombreux médicaments qui peuvent éliminer les conditions pour la résolution desquelles le complexe nutritionnel n ° 5 a été développé.

Non, il est conseillé de s'y conformer! Mais... Avez-vous vu ce qui s'y passe? Il semble que sur un tel régime, vous pouvez vous étirer un peu. De plus, le concept moderne de prise en charge des patients chirurgicaux recommande l'activation la plus précoce possible, à la fois physique (se lever le jour de la chirurgie) et fonctionnelle (début précoce de l'apport hydrique et alimentaire par voie orale).

Qu'est-ce qui a rendu cela possible? La réponse est simple: la technologie.

La technique laparoscopique permet l'ablation moins traumatique de la vésicule biliaire. Et le patient peut se lever le soir en raison d'un syndrome douloureux mineur.

Et maintenant, nous voyons que la personne le matin du lendemain après l'opération se promène déjà dans le département et pose une question légitime: "Puis-je manger?"

Dans de nombreux articles, si vous vous lancez dans la recherche de "régime après cholécystectomie", il est écrit que vous pouvez vous lever après 1-2 jours, boire avec prudence (même le volume est de 100-200 ml!), Puis prendre des décoctions à base de plantes, des soupes muqueuses et etc.

Qui fera tout et qui en aura besoin?

Croyez-moi, chers lecteurs, personne à l'hôpital ne fait ça (enfin, pas à 100%, bien sûr).

Par conséquent, je décrirai ci-dessous combien de médecins font après la chirurgie pour enlever la vésicule biliaire.

Le jour de la chirurgie.

Vous pouvez boire après 3-4 heures à petites gorgées, s'il n'y a pas de manifestations dyspeptiques. Autrement dit - vomissements après l'anesthésie.

En règle générale, si immédiatement après l'opération, le médecin dit quoi et comment faire, alors dans quelques heures, le patient oubliera beaucoup (pour l'instant, il s'éloignera de l'anesthésie). Si l'eau s'est bien passée et qu'il n'y a pas eu de nausées-vomissements, alors le soir, buvez autant que vous le souhaitez.

Avec une bonne santé, pas de douleurs abdominales et, si le médecin n'a rien dit, le matin, vous pouvez prendre du thé doux chaud ou de l'eau.

Mais au déjeuner, mange de la soupe. Liquide illimité.

Mangez de tout le soir. Plus tôt et plus régulièrement vous commencez à manger, moins vous êtes susceptible de développer des troubles postcholécystectomie.

Le matin, le médecin peut limiter la consommation de nourriture, car une échographie de la cavité abdominale est effectuée à ce moment pour le liquide libre avant de retirer le drainage. Bien que dans certains hôpitaux, il n'y ait aucun drainage du tout.

Mais après l'échographie, vérifiez s'il est possible de manger. Si c'est le cas, mangez tout ce qu'ils donnent..

Sur quoi vous devez vous concentrer?

1. Douleurs abdominales et leur relation avec l'apport alimentaire. Le fait est qu'après le retrait de la vésicule biliaire, la bile pénètre constamment dans le duodénum 12. En cas de dysfonctionnement de l'appareil valvulaire des voies biliaires, une douleur due à une pression accrue est possible. Dans ce cas, des antispasmodiques et des AINS sont utilisés. N'oubliez pas d'en informer votre médecin..

2. Le président et sa cohérence. Chez certains patients, les selles sont liquides pendant 2 à 3 jours après l'opération, chez d'autres - la constipation. Pour comprendre le mécanisme de cela, nous n'avons plus besoin de grimper dans la jungle de la physiologie pathologique. Il suffit de savoir qu'en raison de la bile, la graisse se dissout dans un liquide et est ensuite digérée.

Par conséquent, donnez le droit de prendre une décision à votre médecin. C'est lui qui, selon les repères d'un test sanguin biochimique, déterminera la tactique. Par exemple, pour les patients atteints de cholécystectomie après cholécystectomie, une dyskinésie hypomotrice (fonction diminuée, faible mobilité) des voies biliaires et une constipation chronique, des médicaments à base d'acide ursodésoxycholique, des antispasmodiques (tels que la crépatalatine, le trimédate) sont recommandés.

3. Pas besoin de manger des fruits, des jus, des produits laitiers frais. Laissez le corps gérer l'élimination de w / n.

Après une cholécystectomie traditionnelle (incision dans l'hypochondre droit, chirurgie ouverte), le syndrome douloureux est plus prononcé, car l'appétit vient plus tard.

Cependant, dans le cas d'une analgésie adéquate ou d'une sensibilité réduite à la douleur, les tactiques de prise en charge ne sont pas différentes de la laparoscopie.

Quelles recommandations sont le plus souvent données à la sortie?

Respect du régime 5 dans la plage de 1 mois à la vie.

Sur la base de ce qui précède et des critiques des patients, la recommandation la plus appropriée serait de: limiter la consommation aiguë, grasse, de soude, d'alcool pendant 1 mois. C'est pendant cette période que le système biliaire (biliaire) est reconstruit pour fonctionner sans la vésicule biliaire retirée.

Mois après la chirurgie.

Le plus souvent, les anciens patients sont surpris de répondre à la question du régime: «Lequel? J'ai déjà oublié toutes sortes de restrictions! ».

Selon leurs histoires, ils commencent à prendre de la nourriture après 3-4 semaines après l'opération, lorsque la peur et le stress disparaissent. Ils mènent une vie pleine, mangent tout ce qu'ils veulent, boivent même.

Certains, dans le contexte d'une alimentation très agressive, avaient des douleurs dans l'hypochondre droit.

Avec l'utilisation d'antispasmodiques, les symptômes ont disparu..

Discuter du régime après 2-3-4 mois est une perte de temps. L'opération vise à améliorer la qualité de vie. La nutrition complète du patient est le résultat prévu de l'opération.

Certains diront qu'après une cholécystectomie, ils ont grossi. La réponse est simple. Si avant l'opération, ils ne se permettaient pas de manger l'aile frite, car il y avait des douleurs, alors après ils pouvaient se permettre beaucoup.

Conseil: suivez à long terme le régime que votre médecin vous a prescrit pour les maladies concomitantes ou tout simplement ne pas trop manger, suivez le régime d'activité physique.

Si vous souffrez déjà de surpoids, lisez la technique efficace Thumbelina.

Sur cette histoire peut être terminée. Lisez ce qu'une personne en bonne santé a sur le net, car il y a beaucoup de ce matériel. être en bonne santé!

Lire la suite:

Vaut-il la peine d'enlever les taupes: comment maintenir votre santé et votre vie?

J'espère que vous comprenez maintenant le régime après la chirurgie pour enlever la vésicule biliaire.

Examen des conséquences du régime d'élimination de la vésicule biliaire

Papa a été renvoyé en 95, il a d'abord suivi un régime, maintenant il mange tout, mais en lui-même dans des limites raisonnables. Mais il mange des pommes de terre frites, des beurres de beurre et du barbecue.

Si votre pancréas est devenu enflammé, ce n'est pas nécessairement un lien direct avec l'élimination de la bile. Très probablement, il y avait des problèmes avant, et l'absence de fiel les a aggravés. Je connais des gens qui ont des problèmes de pancréas et qui ont une excellente vésicule biliaire. De plus, il peut y avoir des problèmes avec le foie, mais encore une fois, ils étaient très probablement avant l'opération.

Papa a été renvoyé en 95, il a d'abord suivi un régime, maintenant il mange tout, mais en lui-même dans des limites raisonnables. Mais il mange des pommes de terre frites, des beurres de beurre et du barbecue.

Si votre pancréas est devenu enflammé, ce n'est pas nécessairement un lien direct avec l'élimination de la bile. Très probablement, il y avait des problèmes avant, et l'absence de fiel les a aggravés. Je connais des gens qui ont des problèmes de pancréas et qui ont une excellente vésicule biliaire. De plus, il peut y avoir des problèmes avec le foie, mais encore une fois, ils étaient très probablement avant l'opération.

Tout va bien avec le foie. J'ai passé une analyse spéciale du foie après cette attaque, le médecin lui-même a été surpris, elle a dit que c'était normal. Ensuite, ils m'ont fait peur que des pierres puissent se former dans les conduits). l'opération n'exclut pas tous les problèmes, apparemment une telle prédisposition aux formations rocheuses)

»Ajouté plus tard
Eh bien, après l'opération n'est plus en ordre)))

J'ai fait retirer mon calcul biliaire en mars dernier. Aucun régime ou médicament n'a été prescrit. Depuis près d'un an, j'ai remarqué que le corps ne répond pas bien aux piments épicés, gras, frits. Mais je ne veux pas en abuser, je peux manger du barbecue ou des carottes coréennes au maximum pour mon anniversaire.

La grand-mère et la mère ont également été retirées avec de la bile, et la grand-mère buvait des médicaments de digestion tout le temps; elle avait toujours des problèmes après la chirurgie.

Mais après l'opération, j'ai pris du poids sans changer mon alimentation. Aviez-vous ceci?

belle-mère a enlevé la vésicule biliaire il y a environ deux fois, a suivi un régime alimentaire et elle a mangé des aliments diététiques dans sa vie, car beau-père a un ulcère à l'estomac
Mais au travail d'une collègue, sa mère a retiré le calcul biliaire pendant longtemps, il y a environ 10 ans. Alors que la tante immédiatement après la sortie de l'hôpital est venue et a mangé de la viande frite et a bu de la vodka. Je suis presque morte et je n'ai pas fait de régime, j'ai souffert de douleurs et de vomissements pendant environ 3-4 mois, puis le corps s'est habitué à une telle nutrition et elle mange vraiment, ce qu'elle veut, elle boit aussi. Mais c'est très probablement une exception..

Les filles je me gronde les derniers mots. Je suis un idiot, je suis juste un idiot qui a supprimé l'adresse IP. Si je savais qu'il était possible d'écraser des pierres avec Ursofalk, pendant longtemps (la copine de ma mère l'a bu pendant 2 ans et toutes les pierres se sont fendues et sont sorties) JE NE VAIS PAS passer sous le couteau. Ce que j'ai pour l'instant. amertume chronique dans la bouche, modifications du foie et du pancréas, et bien d'autres choses associées au tractus gastro-intestinal et je n'ai que 28 ans. J'essaye de me mettre au régime, je me suis acheté une double chaudière.

Mieseda je bois Ursofalk une fois tous les six mois pendant un mois, allahol et Esentuki sans gaz.

Oui Kat, je sais ça, mais au moins je pourrais essayer, et comme un fou, je me suis précipité pour couper le PP. Je suis vraiment désolé maintenant

»Ajouté plus tard
Réponse au message de Qattara le 7 février 2011, 21h54

Et je dois juste retirer le ZhP: une échographie des organes de la cavité abdominale à la maternité a révélé une polypose du ZhP, ont-ils dit - assurez-vous de retirer.
Il y a 2,5 ans, il y avait un polype, et maintenant il y en a déjà 10.

Les filles, avez-vous été enlevée par laparoscopie ou ont-elles subi une opération de la cavité? Où est-il préférable de contacter pour retirer la laparoscopie?

Mon mari vit sans fiel depuis déjà 2,5 ans. Le régime alimentaire n'est pas particulièrement observé, même s'il se plaint parfois de brûlures d'estomac. Avant l'opération, il y a eu un cauchemar et une horreur. Un an avant le retrait, des douleurs terribles, des nausées, des brûlures d'estomac ont commencé, qui ont pris la forme d'attaques hebdomadaires après des raffinements spéciaux dans la nourriture (vacances, changement de cuisine). Pendant mes vacances en République Tchèque, j'ai été très mal couvert, nous sommes allés à l'hôpital, et il s'est avéré qu'il y avait des pierres. Les Tchèques n'ont pas fait l'opération, enduré à Moscou. Ici, un médecin de la clinique a appelé une ambulance, qui a emmené son mari à l'hôpital dès la réception.

La laparoscopie a été faite à son mari, il restait 3 petites encoches (1,5 cm chacune). Au 31e hôpital, nous y sommes allés, demandant une ambulance, juste pour éviter d'entrer dans le 17e. Mon mari était tout simplement très satisfait de notre séjour là-bas. Très confortable, l'attitude des médecins est merveilleuse, tout a été fait rapidement et professionnellement. Et gratuitement, c'est-à-dire selon la politique habituelle.

Soit dit en passant, la belle-mère n'a pas non plus de HP. Elle avait fait de la cavité depuis longtemps. Eh bien, celui qui n'adhère pas catégoriquement au régime est elle. Et rien ne se plaint de la santé (TTT).

Nutrition après ablation de la vésicule biliaire: alimentation, menu, recettes

L'ablation de la vésicule biliaire ou de la cholécystectomie est une opération qui affecte considérablement les caractéristiques de la digestion et nécessite d'ajuster la façon de manger. Chez une personne en bonne santé, la bile est synthétisée par le foie et pénètre dans la vésicule biliaire par les canaux. Il y a un épaississement ou une concentration de bile. En mangeant, la vésicule biliaire sécrète par les canaux dans le duodénum la quantité de bile nécessaire pour assurer une digestion normale.

La cholécystectomie modifie considérablement le processus digestif. La vessie est retirée et la bile pénètre immédiatement dans le duodénum par le foie par les voies biliaires intra et extrahépatiques. En conséquence, la bile d'une composition différente pénètre dans la lumière de l'intestin. Cela affecte négativement le péristaltisme et conduit à des perturbations du processus digestif. Une telle bile est relativement liquide, elle ne protège pas adéquatement les intestins des micro-organismes, ce qui entraîne un risque accru de dysbiose.

Règles nutritionnelles après le retrait de la vésicule biliaire

L'objectif principal d'une alimentation appropriée après avoir retiré la vésicule biliaire est de normaliser la sécrétion biliaire et la digestion des aliments. Pour éviter les effets indésirables de la chirurgie, il est nécessaire d'ajuster le régime alimentaire et le régime lui-même.

  • Des repas plus fréquents (4 à 5 fois par jour) réduisent la charge sur le système digestif.
  • Une réduction significative des aliments gras après la cholécystectomie est conçue pour prévenir les spasmes du pylore et du sphincter d'Oddi et le développement de symptômes: amertume dans la cavité buccale, nausées, inconfort dans l'hypochondre droit, douleur dans l'hypochondre.
  • Les personnes dont la vésicule biliaire a été enlevée devraient manger principalement des aliments faibles en gras qui sont cuits sans frire. Les protéines et les aliments végétaux, cuits à la vapeur et bouillis ou cuits au four, sont à la base du régime alimentaire des personnes qui ont subi une cholécystectomie. La rééducation des patients après cholécystectomie est basée sur ces principes de nutrition clinique. Ne vous inquiétez pas: c'est une alimentation saine qui doit être généralement suivie par tous.!

Défaut de régime - conséquences

Après le retrait de la vésicule biliaire, la bile sécrétée est suffisante pour digérer un volume significativement plus petit de nourriture, donc une suralimentation peut avoir des conséquences désagréables. Le non-respect du régime alimentaire prescrit par le médecin après une cholécystectomie se heurte à l'ajout d'autres problèmes du tractus gastro-intestinal (altération de la fonction intestinale, de l'estomac, de l'œsophage, du pancréas, etc.) avec diverses complications: colite, cholangite, œsophagite, duodénite et autres maladies. La nutrition clinique est particulièrement importante pour les patients subissant une cholécystectomie en raison d'une cholécystite calcique.

Une mauvaise nutrition, une consommation importante d'aliments frits et riches en animaux peuvent entraîner la reformation de calculs biliaires déjà dans les conduits.

Régime à l'hôpital

La durée du séjour à l'hôpital est largement déterminée par la technologie permettant d'effectuer une cholécystectomie. L'étalon-or dans le traitement de la cholécystite est la cholécystectomie laparoscopique. Ce type d'opération se compare favorablement à un traumatisme minimal et à une hospitalisation plus courte (généralement 1 à 3 jours). Après la laparoscopie, le rétablissement du patient est relativement rapide et indolore, et le régime alimentaire à l'hôpital et dans les semaines suivantes est moins conservateur.

Malheureusement, la cholécystectomie laparoscopique ne peut pas toujours être effectuée en raison de la nature de l'évolution de la maladie et des caractéristiques individuelles de la structure anatomique de la vésicule biliaire et des canaux. Pour cette raison, le médecin est obligé de recourir à une cholécystectomie ouverte (laparotomie). Selon le degré d'envahissement de l'opération, la durée du séjour à l'hôpital peut augmenter (5-10 jours ou plus). Le caractère invasif accru de cette approche de l'ablation de la vésicule biliaire conduit à des restrictions alimentaires plus importantes dans les premières semaines après la chirurgie.

Après une cholécystectomie laparoscopique, le patient passe 2 heures dans l'unité de soins intensifs, se remettant d'une anesthésie. Ensuite, il est transféré à la salle où un traitement postopératoire approprié est effectué. Les 5 premières heures, il est interdit au patient de sortir du lit et de boire. À partir du matin du lendemain, il est permis de boire de l'eau plate en petites portions (jusqu'à 2 gorgées toutes les 15 minutes). Vous pouvez vous lever environ 5 heures après la chirurgie. Ceci n'est permis qu'en l'absence de faiblesse et d'étourdissements. Les premières tentatives de levage ne doivent être effectuées qu'en présence d'une infirmière.

À partir du lendemain, le patient peut se déplacer dans la pièce et commencer à manger. Il est permis d'utiliser uniquement des aliments liquides (flocons d'avoine, kéfir, soupe diététique). Progressivement, le patient revient au régime habituel de consommation de liquide - ce qui est important pour la dilution de la bile. La première semaine après la chirurgie, il est important d'éliminer complètement l'utilisation des aliments et boissons suivants:

  • thé fort
  • café
  • de l'alcool
  • boissons sucrées
  • bonbons
  • Chocolat
  • nourriture frit
  • de la nourriture grasse
  • fumé, épicé, salé, mariné.

Une variété de produits à base de lait aigre faible en gras sont présents dans la nutrition du patient à l'hôpital: yaourt, fromage cottage, kéfir, yaourt. Le sarrasin et la farine d'avoine sur l'eau, la purée de pommes de terre, le bœuf maigre cuit râpé, le poulet blanc haché, le soufflé aux carottes, les plats de betteraves, les soupes maigres, les bananes et les pommes au four sont également progressivement introduits dans le régime alimentaire..

Régime alimentaire la première semaine après la sortie de l'hôpital

Habituellement, après une cholécystectomie laparoscopique, le patient est prescrit pendant 1 à 3 jours. À la maison, il est nécessaire d'organiser une bonne nutrition, en tenant compte des recommandations données à la sortie. La nourriture doit être prise en petites portions, 6 à 7 fois par jour. Il est conseillé d'organiser les repas dans un certain horaire, cela réduira la charge sur le tube digestif. Le dernier repas doit être au moins 2 heures avant le coucher..

Pour normaliser la digestion, il est nécessaire d'assurer une boisson abondante tout au long de la journée (apport total en liquide - 1,5 litre). La meilleure boisson est des jus non acides stérilisés avec de la pulpe, du bouillon d'églantier et de l'eau minérale, une marque qu'il vaut mieux coordonner avec un médecin.

Dans la première semaine après la sortie de l'hôpital, il est nécessaire de respecter le régime "Tableau n ° 1" et d'éviter les légumes frais et les baies, le pain de seigle, car ces produits augmentent la sécrétion biliaire. L'accent principal dans la nutrition est sur la viande en purée, les plats de poisson et de légumes, cuits à la vapeur. Les aliments ne doivent pas être chauds ou froids..

Exemples de plats pouvant être consommés pendant cette période:

  • rouleau de poulet cuit à la vapeur
  • soupe au lait
  • souffle de viande cuit à la vapeur
  • casserole de fromage cottage
  • omelette à la vapeur de protéines
  • yogourt faible en gras ou kéfir
  • sarrasin ou flocons d'avoine
  • Fromage Adyghe

Les premiers jours après l'opération pour enlever la vésicule biliaire, le régime est aussi limité et conservateur que possible. Le 5-7ème jour - une transition en douceur entre les régimes chirurgicaux 1a et 1b (parfois appelés 0b et 0c). Un exemple de menu d'une journée pour les régimes chirurgicaux 1a et 1b est donné ci-dessous..

Exemple de menu d'une journée pour le régime chirurgical 1a

  • 1er petit déjeuner: omelette protéinée à partir de 2 œufs par couple, 200 g de flocons d'avoine liquide haché au lait et 5 g de beurre et thé au jus de citron.
  • 2ème petit-déjeuner: fromage cottage sans matière grasse et 100 g de bouillon d'églantier.
  • Déjeuner: 50 g de soufflé cuit à la vapeur, 200 g de soupe muqueuse sur la semoule, 100 g de bouillon de dogrose et 150 g de crème de lait.
  • Dîner: 200 g de bouillie de sarrasin liquide écrasée avec 5 g de beurre, soufflé à la vapeur de poisson bouilli et thé au jus de citron.
  • Repas de finition: 100 g de bouillon de rose musquée et 150 g de gelée de fruits.
  • Dose quotidienne totale: 40 g de sucre, 20 g de beurre.

Exemple de menu d'une journée pour un régime chirurgical 1b

  • 1er petit déjeuner: 200 g de bouillie de lait de riz avec 5 g d'huile, omelette vapeur de blancs d'œufs, thé sucré au jus de citron.
  • 2ème petit-déjeuner: 100 g de pommes au four hachées, 120 g de fromage cottage haché à la crème, 180 g de bouillon dogrose.
  • Déjeuner: 100 g de galettes de viande cuites à la vapeur, 300 g de soupe à la crème aux légumes, 200 g de purée de pommes de terre, 150 g de gelée de fruits.
  • Snack: 180 g de jus de fruits, 150 g de poulet bouilli haché.
  • Dîner: 200 g de bouillie de gruau de lait haché avec 5 g de beurre, 100 g de souffle cuit à la vapeur de poisson bouilli, thé avec 50 g de lait.
  • Repas final: 180 g de kéfir.
  • Dose quotidienne totale: 60 g de sucre, 20 g de beurre, 100 g de craquelins blancs.

Régime alimentaire le premier mois (2 à 4 semaines après la chirurgie)

Le premier mois après la chirurgie est particulièrement important pour restaurer le tube digestif du patient à un fonctionnement normal et améliorer le bien-être général. C'est cette période de temps qui est la clé de la normalisation des fonctions digestives du corps. Par conséquent, tout au long de son parcours, il est nécessaire de suivre attentivement les recommandations prescrites par le médecin. Il s'agit non seulement des besoins nutritionnels, mais aussi d'un ensemble de mesures pour assurer une bonne activité physique, une pharmacothérapie et des soins des plaies.

Après une cholécystectomie laparoscopique, un régime est généralement nécessaire pendant 1 mois. Ensuite, en accord avec le gastro-entérologue, des indulgences alimentaires peuvent être faites, la gamme des aliments consommés élargie, les restrictions alimentaires supprimées.
Avec la cholécystectomie à cavité ouverte, la période de restrictions nutritionnelles sévères est plus longue qu'avec la cholécystectomie. Quel que soit le type d'opération effectuée au cours du premier mois, il est recommandé d'exclure de l'alimentation:

  • friture
  • les aliments gras
  • nourriture épicée et épicée
  • viandes fumées
  • de l'alcool.

Pendant cette période, il est également recommandé d'arrêter complètement de fumer, car cela ralentit la récupération postopératoire du corps. Les plats doivent être un peu chauds; les aliments froids ou chauds doivent être évités. Une alimentation régulière est requise 4 à 6 fois par jour, il est conseillé de prendre de la nourriture à peu près au même moment. L'introduction de nouveaux produits dans l'alimentation doit se faire progressivement, écouter attentivement la réaction de l'organisme et, si nécessaire, consulter un gastro-entérologue.

A partir de la deuxième semaine en l'absence de complications, un régime 5a est utilisé. Il s'agit d'un type de régime 5, caractérisé par un effet chimique et mécanique réduit sur le tube digestif, ce qui le rend préférable après une cholécystectomie. Ce régime est très doux - tous les produits sont bouillis ou cuits à la vapeur. Le menu diététique 5a est basé sur du poisson et de la viande bouillis, des escalopes cuites à la vapeur, des omelettes protéinées, des soupes de légumes, des puddings au fromage cottage cuits à la vapeur, une purée de pommes de terre, de la gelée de fruits, des bouillies de lait hachées, des légumes cuits..

En cas de mauvaise tolérance du régime 5a (ballonnements, diarrhée, douleur dans l'hypochondre), un régime 5sc peut être prescrit, qui se caractérise par encore plus de délicatesse par rapport au système digestif.

  • Premier petit-déjeuner: une demi-portion de bouillie de semoule dans du lait, du thé, 110 g d'omelette au blanc d'oeuf.
  • Deuxième petit-déjeuner: bouillon d'églantier, 100 g de fromage cottage sans levain frais.
  • Déjeuner: 100 g de soufflé à la vapeur de viande bouillie, une portion de soupe en purée avec légumes et flocons d'avoine, 100 g de gelée de fruits, 100 g de purée de carottes.
  • Snack: 100 g de pommes au four.
  • Dîner: une demi-portion de purée de pommes de terre, poisson bouilli, thé.
  • Repas de finition: gelée ou kéfir.
  • Dose journalière totale: 200 g de pain blanc, 30 g de sucre.

Les assaisonnements pointus ne doivent pas être présents dans l'alimentation, tout aliment fumé et épicé est interdit. Les aliments sont pris chauds et froids et les aliments chauds doivent être évités..

Régime un mois après la chirurgie

Il est recommandé aux personnes qui ont subi une cholécystectomie de suivre le régime principal 5 pendant 1 à 1,5 an après la chirurgie. Après cela, un soulagement peut être possible, par exemple, le passage au régime numéro 15, cependant, une approche individuelle et une consultation avec un gastro-entérologue sont nécessaires. Sous contrôle spécial, il est nécessaire de maintenir l'utilisation de bonbons, graisses animales, œufs, lait.

En cas de dysfonctionnement du système digestif, un examen de l'alimentation est nécessaire avec l'aide du médecin traitant. Dans certains cas, un retour à un régime de 5, 5a ou 5sh est possible. Pour améliorer les processus de digestion, le médecin traitant peut recommander l'utilisation de préparations enzymatiques, par exemple, mezim-forte ou festival.

Il existe un certain nombre de règles qui doivent être suivies tout au long de la vie par les personnes qui ont subi une cholécystectomie:

  1. Il est nécessaire de manger 4 à 5 fois par jour, pour éviter de grandes pauses entre les repas. Il est conseillé de s'habituer à manger à peu près au même moment.
  2. Les portions doivent être petites pour que la bile diluée puisse gérer les aliments entrants..
  3. Les graisses animales réfractaires doivent être totalement exclues: porc, boeuf et mouton.
  4. Les principales méthodes de cuisson devraient être l'ébullition, le ragoût et la vapeur..
  5. Une boisson abondante de 1,5 à 2 L par jour est indiquée..
  6. Pour éviter la dysbactériose du duodénum due à l'absence de vésicule biliaire, l'utilisation régulière de probiotiques à base de lait fermenté est souhaitable. L'exclusion des bonbons vous permet également de faire face à la dysbiose.
  7. Avec une diarrhée accrue, l'exclusion du café, du thé et d'autres boissons contenant de la caféine aide.

Vous trouverez ci-dessous une liste des produits autorisés et interdits après une cholécystectomie.

Liste des produits autorisés:

  • légumes mijotés et purée de légumes
  • boulettes de viande cuites à la vapeur et boulettes de viande
  • viande maigre bouillie (poulet, dinde, lapin, boeuf faible en gras)
  • saucisse bouillie
  • poisson
  • soupes de légumes
  • soupe aux choux faible en gras
  • salades de fruits et légumes
  • la vinaigrette
  • lait entier
  • les produits laitiers
  • jus
  • graisses végétales
  • un peu de beurre.

Liste des produits interdits:

  • espèces d'oiseaux gras (oie, canard)
  • agneau, porc, autres viandes grasses
  • assaisonnements épicés
  • de l'alcool
  • cacao
  • marinades
  • aliments fumés, frits et salés
  • cuisson
  • bonbons
  • sodas sucrés.

Recettes

Nous proposons plusieurs recettes qui peuvent être consommées après 2 mois à partir du moment de la cholécystectomie.

  1. Salade de carottes au miel et raisins secs. Râper 100 g de fraîchement pelé, râper, ajouter 10 g de raisins secs lavés, mettre dans un saladier, verser 15 g de miel, garnir de tranches de citron.
  2. Salade de fruit. Laver et peler les fruits (30 g de kiwi, 50 g de pomme, 30 g de banane, 30 g de fraises, 30 g de mandarines). Fruits coupés, mis dans un saladier, assaisonnez avec 20 grammes de crème sure 10%.
  3. Soupe de sarrasin au lait. Rincer avec 30 g de sarrasin, verser 300 ml d'eau chaude, bouillir, sel, ajouter 250 ml de lait chaud, 2 g de sucre et porter à disposition. Ajouter 5 g de beurre.
  4. Loup de mer bouilli. Nettoyez, lavez, coupez environ 100 grammes de perche en petits morceaux et faites cuire dans de l'eau salée. Ajouter 5 g de persil et 10 g de carottes hachées.
  5. Aiglefin à la vapeur avec du beurre. Nettoyer, rincer et cuire à la vapeur environ 100 g d'églefin. Versez 5 g de beurre fondu et saupoudrez 5 g d'aneth.
  6. Fromage cottage faible en gras avec des airelles et de la crème sure. Broyer environ 100 g de fromage cottage faible en gras, verser 20 g de crème sure 10% et saupoudrer 30 g d'airelles rouges avec du sucre.
  7. Choux de Bruxelles bouillis. Rincer et faire bouillir environ 250 g de choux de Bruxelles dans de l'eau légèrement salée. Avant utilisation, versez 10 g de beurre.