Suture esthétique après appendicite - une solution aux complications possibles

Une suture après appendicite est importante. Il est nécessaire de le surveiller attentivement, surtout la première fois après l'opération. Après tout, son état indique directement le processus de guérison. Pourquoi ça fait mal, combien de jours après l'opération, les sutures sont enlevées, quel peut être le sceau de la suture et pourquoi le drainage est-il placé? Tous ces problèmes occupent beaucoup de gens qui sont confrontés au problème de l'inflammation de l'appendice. Il est également très important de savoir comment traiter correctement les points de suture afin qu'ils guérissent plus rapidement..

Caractéristiques de la cicatrisation des sutures

Selon l'état de la cicatrice, le médecin détermine le déroulement de l'opération, ainsi que la récupération après celle-ci.

Une suture saine après l'ablation de l'appendicite peut être caractérisée par ces indicateurs externes:

  • La taille varie de 5 à 7 cm Une cicatrice (jusqu'à 25 cm) est obtenue en présence de complications lors de la chirurgie.
  • La cicatrice est située principalement sur le côté droit, juste au-dessus de la zone pubienne. La ligne de coupe est horizontale avec une légère pente.

Qu'est-ce qu'une cicatrice?

Une cicatrice d'appendicite est une sorte de tissu conjonctif qui se forme sur le corps humain pendant les pauses et la perte de l'épiderme. Ce sont ces tissus qui surviennent après la chirurgie. Si l'opération s'est déroulée sans complications, la longueur de la cicatrice sera d'environ trois à cinq centimètres.

Une cicatrice fraîche d'appendicite a généralement une teinte bordeaux et peut faire mal, démangeaisons et démangeaisons pendant un certain temps. Cependant, bientôt l'inconfort disparaîtra et la peau pâlira progressivement. Pendant la chirurgie, les médecins pratiquent une incision horizontale légèrement au-dessus de la ligne de sous-vêtements. Cependant, selon les complications, l'emplacement de l'incision peut également changer..

La période de réhabilitation après l'opération est très longue et peut durer environ un an.

Quand ils décollent

Les coutures après le retrait de l'appendicite sont de deux types: internes et externes. L'intérieur est suturé avec un fil chirurgical spécial, qui est complètement absorbé dans les 60 jours.

L'élimination des sutures dépend directement de la nature et de la vitesse de guérison. La présence d'une croûte indique que la cicatrice externe a guéri, cela se produit généralement le 7ème jour. La procédure est presque indolore, prend plusieurs minutes. Puisqu'il est impossible de retirer les fils de la suture intérieure sans intervention chirurgicale, des sutures spéciales et résorbables sont utilisées pour attacher les tissus de la paroi abdominale et du mésentère.

Quelles sont les cicatrices

Le type de cicatrice de l'appendicite dépend de nombreux facteurs. Cela devrait inclure la présence de complications pendant l'intervention chirurgicale, en particulier la fusion des tissus, ainsi que la durée de la période de récupération. En fonction de cela, les cicatrices diffèrent. Une cicatrice après appendicite peut être:

  1. Une cicatrice chéloïde qui a une surface lisse.
  2. Hypertrophique - avec de graves modifications de la peau.
  3. Une cicatrice inversée est généralement visible, par conséquent, elle peut nécessiter des méthodes de correction sérieuses..

Les cicatrices sont également classées en fonction de la durée de la chirurgie. Ils peuvent être frais ou vieux..

Traitement de suture après le retrait de l'appendicite

Pendant que le patient est à l'hôpital, le personnel médical est impliqué dans la plaie. La couture est traitée avec des agents antiseptiques: permanganate de potassium, alcool, iode. Après avoir retiré les fils, le patient est renvoyé chez lui, où il doit surveiller indépendamment la cicatrice et la traiter avec de l'iode ou une faible solution de permanganate de potassium. Pour une guérison rapide, vous pouvez utiliser les outils suivants:

  1. Pommade Vishnevsky. Produit absolument sûr qui a un effet antiseptique et accélère également de manière significative le processus de régénération de la peau.
  2. Clearwin. La crème affecte profondément la peau, maintient son élasticité, améliore la respiration des cellules de la peau et favorise leur renouvellement..
  3. Contractubex. Le gel stimule la cicatrisation des plaies, a un effet adoucissant, soulage les démangeaisons, stimule la circulation sanguine dans le tissu cicatriciel et restaure également la pigmentation. Il a des propriétés bactéricides anti-inflammatoires.
  4. Fukortsin. Agent antimicrobien et antifongique.

Vous pouvez également utiliser des remèdes populaires pour le traitement des cicatrices:

  1. Huile d'arbre à thé.
  2. Huile d'argousier.
  3. Teinture des racines de l'estomac.
  4. Crème à l'extrait de pharmacie de calendula.
  5. Huile de chardon-Marie.

Les sous-vêtements doivent être portés à partir des tissus mous naturels, en particulier les premières semaines après la chirurgie, pour éviter l'érythème fessier et l'irritation, ce qui peut provoquer la multiplication de l'infection dans la zone cicatricielle.

Pour un processus de guérison rapide, il est important de suivre ces recommandations:

  • Stérilité complète.
  • Effectuer un pansement et un traitement de suture deux fois par jour.
  • Inspectez la cicatrice quotidiennement pour détecter toute inflammation.
  • Ne frottez pas la couture pendant les procédures à l'eau..
  • En aucun cas, ne retirez pas les croûtes sur la plaie.
  • En cas d'inflammation, consultez immédiatement votre médecin.

Comment prendre soin

Puisqu'il guérit pendant un mois ou plus, après son congé, à la maison, le patient doit savoir comment soigner lui-même l'incision.

Pour accélérer la guérison après le retrait, vous devez suivre les recommandations suivantes d'un médecin:

  1. Dans les 10 jours suivant le retrait, vous ne pouvez prendre qu'une douche. Si possible, protégez le site de la coupure des infiltrations d'eau..
  2. La cicatrice ne doit être lavée qu'avec du savon domestique ou pour bébé.
  3. Après les procédures à l'eau, le site d'incision doit être traité avec de l'iode ou du vert brillant..
  4. Pendant environ 2 mois, l'activité physique et les sports devraient être exclus..
  5. Les deux premières semaines, vous ne pouvez pas manger des aliments gras, afin de ne pas provoquer de constipation.
  6. Boire autant que possible des liquides.
  7. Surveillez les selles. Si nécessaire, vous pouvez recourir à des laxatifs.
  8. Les 10-14 premiers jours, il est conseillé de porter un bandage.
  9. Essayez de bouger davantage pour éviter les adhérences.
  10. Après un mois, plus d'aliments riches en calories peuvent être introduits dans l'alimentation.

Comment gérer

La prochaine étape de soins est l'utilisation de médicaments qui maximisent la résolution des cicatrices..

Lubrifiez les coutures avec les moyens suivants:

Important! Pour obtenir un résultat positif, ces médicaments doivent être utilisés pendant une longue période, car il est assez problématique de retirer la cicatrice colloïdale.

Complications possibles

Le processus de guérison et de guérison peut ne pas se dérouler sans heurts. L'infection, le rejet des sutures internes par le corps, la suppuration de la cicatrice, les erreurs pendant l'opération peuvent nuire à l'état de la suture. Vous pouvez établir des pathologies indésirables par les symptômes suivants:

  • La couture fait mal, du liquide purulent s'en dégage..
  • La couture et la peau qui l'entoure s'enflamment.
  • Augmentation de la température.
  • Les bords de la cicatrice divergent.
  • L'apparition de douleurs de tiraillement ou de crampes.
  • Sensation et présence de nœuds sur la cicatrice externe.

Si vous constatez ces symptômes, vous devez immédiatement contacter votre médecin pour identifier les violations.

  • Infiltrer. Cette maladie est dangereuse car la circulation sanguine au niveau de la couture est altérée, le processus de guérison est entravé ou même arrêté.
  • Inflammations diverses. Étant donné que l'opération est un grand stress pour le corps, les dysfonctionnements du système immunitaire, à la suite desquels une infection, pénétrant dans le corps, provoque des processus inflammatoires.
  • Grave perte de sang. Cette complication peut perturber le système cardiovasculaire. La raison de la perte de sang peut être une erreur du médecin, ainsi qu'une mauvaise suture.
  • Problèmes de selles: diarrhée ou constipation. La constipation après la chirurgie peut être à l'origine de plusieurs raisons: manque d'activité physique, adhérences intestinales, stress, utilisation de médicaments. La diarrhée est beaucoup moins fréquente, mais peut être dérangeante pendant plusieurs semaines. La principale cause de selles molles est un processus inflammatoire non traité dans les intestins après la chirurgie.
  • Parésie vésicale.
  • Hernie. Le refus de porter un pansement, la présence d'infection dans la plaie, un effort physique excessif conduisent à cette maladie..
  • L'apparition de fistules. Une complication assez courante après la chirurgie. En règle générale, elle survient à la suite de la suppuration des infiltrats de cicatrices chirurgicales.
  • Fonction respiratoire défaillante. Se produisent en cas de douleur intense dans la zone cicatricielle. Peut entraîner une hypoxie des organes et des tissus. Dans ce cas, des exercices de respiration sont recommandés..
  • Maladie adhésive. Apparaît en raison de l'irritation de la membrane qui recouvre les organes internes. Les adhérences ne sont pas dangereuses pour les hommes, mais pour les femmes, elles peuvent même conduire à l'infertilité.

Cela dépend beaucoup du patient.

Bien sûr, le type de cicatrice de l'appendicite, dont vous pouvez voir la photo dans cet article, dépendra beaucoup du patient lui-même. Si une personne mange normalement, effectue régulièrement des exercices physiques et mène un mode de vie correct, les processus métaboliques dans les tissus se dérouleront beaucoup plus rapidement, ce qui signifie que la peau se rétablira plus rapidement. Le patient doit suivre l'état de sa cicatrice sans faute et se rendre d'urgence à l'hôpital avec la moindre détérioration.

Période postopératoire

À ce moment, vous devez respecter les recommandations du chirurgien pour éviter les complications indésirables. Pendant 3 semaines après la procédure, vous ne pouvez aller que sous la douche, la baignade est interdite. Une cicatrice nécessite un traitement obligatoire avec de l'iode ou un autre type de désinfectant. L'huile d'argousier ou le panthénol sont utilisés pour la guérison..

Pour éviter que cela ne se produise, vous devez:

  • exclure un moment l'utilisation de produits provoquant la fermentation;
  • effectuer des exercices thérapeutiques;
  • ne transportez pas d'objets lourds;
  • porter des vêtements serrés ou un bandage.

Pour la prévention, vous pouvez faire une promenade de 2-3 km.

résultats

Bien sûr, l'opération pour enlever l'appendicite n'est pas une procédure aussi agréable et laisse même des cicatrices. En aucun cas, ne devrait pas être contrarié à ce sujet. Pour que le processus de guérison se déroule le plus rapidement possible, il est très important d'être guidé par toutes les recommandations du médecin et de faire tout son possible pour éliminer le risque de complications.

Il existe un grand nombre de méthodes pour éliminer une telle cicatrice détestée. Vous pouvez utiliser le laser, la dermabrasion, la chirurgie et d'autres méthodes. Vous pouvez également appliquer un tatouage sur une zone endommagée. Un maître professionnel fera en sorte que la cicatrice de l'appendicite soit complètement invisible, et vous aurez un point culminant spécial.

N'oubliez pas que toute maladie est beaucoup plus facile à prévenir qu'à traiter. Il en va de même pour l'appendicite. Adoptez un mode de vie sain, puis la probabilité d'une intervention chirurgicale sera minimisée. Prenez soin de votre santé et prenez soin de vous!

Les antiseptiques les plus sûrs

Une cicatrice d'appendicite abdominale guérira plus rapidement si votre médecin peut trouver le bon médicament antiseptique pour vous. L'utilisation de médicaments agressifs, tels que l'iode, ne peut qu'aggraver la situation, entraînant des brûlures chimiques. Dans ce cas, la probabilité d'une grande cicatrice laide augmente considérablement. Déterminez quels antiseptiques sont les mieux utilisés afin de ne pas endommager la peau endommagée et d'accélérer la guérison:

  • peroxyde d'hydrogène;
  • solution de fucorcine;
  • vert diamant.

Il est également recommandé de traiter la cicatrice fraîche avec le médicament "Geksikon" ou "Amident". Et pour une guérison rapide, vous pouvez utiliser des médicaments tels que l'Okomistin et le Solcoseryl..

Veuillez noter que la cicatrice ne se lissera pas et ne se fanera pas immédiatement, alors ne vous inquiétez pas de la présence d'un défaut immédiatement après la chirurgie.

L'avis des médecins

Avec des symptômes douloureux dans la zone cicatricielle, il n'est pas nécessaire de le corriger, mais un traitement. La norme est considérée comme une cicatrice totalement indolore. Par conséquent, tout signe désagréable devrait être l'occasion d'une visite chez le médecin.

Pour que le corps récupère plus rapidement après la chirurgie et que la cicatrice sur le corps soit presque invisible, il est nécessaire de respecter les prescriptions du médecin: traitement rapide des sutures avec des antiseptiques, pansement quotidien, nutrition appropriée, activité physique modérée. Le non-respect de ces directives peut entraîner de graves problèmes, y compris la mort..

Sommaire

Ne retardez pas une visite chez le médecin si la cicatrice de l'appendicite fait mal. Tout retard peut entraîner de graves complications. Dans les premiers jours après la chirurgie, la douleur dans la zone de suture est considérée comme normale et disparaît en un mois..

Avant de prendre des méthodes pour éliminer la douleur, il est nécessaire de déterminer la cause de son apparition. Il vaut mieux ne pas le faire soi-même, mais consulter un spécialiste.

Comme vous pouvez le voir, prendre soin de la suture après l'appendicite n'est pas difficile. Le processus de guérison se déroule presque toujours rapidement et sans complications. L'essentiel est de consulter un médecin à temps et de suivre ses recommandations.

Coutures d'animaux

Après une chirurgie abdominale, des sutures peuvent être placées sur l'abdomen. Ils sont généralement retirés 7 à 10 jours après la chirurgie.

Des instruments stériles tels que des pincettes anatomiques et des outils de coupe sont utilisés pour retirer les points. La pré-plaie est traitée avec des fosses septiques. S'il y a plusieurs coutures, elles doivent être retirées alternativement.

Si vous souhaitez savoir comment retirer les points de suture après une chirurgie de l'appendicite, la technique de retrait est également possible. Pour cela, vous pouvez regarder d'autres vidéos sur le réseau. Soit dit en passant, s'il y avait une couture cosmétique, utilisez du polypropylène, qui est retiré le 10ème jour, ou du vicryl / monocryl, qui ne nécessite pas de retrait, car il résout.

Comment enlever les points de suture après la chirurgie de la jambe, la vidéo peut être vue ci-dessous. La technique n'est pas très différente.

Il est nécessaire de retirer les coutures, surtout si la couture est douloureuse ou si un joint est apparu à cet endroit. Pour tous les symptômes alarmants, vous devez consulter un médecin et passer un examen.

Peut-être que l'inflammation a commencé, dans ce cas, vous ne devriez pas retarder le voyage chez le médecin - vous aurez besoin d'un traitement spécial de la plaie et d'un retrait précoce du matériel de suture.

Les animaux domestiques sont souvent gravement blessés. N'espérez pas que les blessures profondes se guérissent, vous devez consulter un vétérinaire.

Si tout est laissé au hasard, une infection peut pénétrer dans la plaie, avec laquelle l'animal ne peut tout simplement pas faire face. La couture et la suture chez les animaux et les humains sont presque les mêmes, la seule différence est que la zone du corps qui est blessée est préalablement rasée.

Si le chien ou le chat a subi des blessures graves, n'hésitez pas, consultez un médecin, ne risquez pas la santé et la vie d'un animal de compagnie.

Que faire à la maison?

Considérez comment prendre soin de la cicatrice de l'appendicite après la chirurgie:

  1. Les deux ou trois premières semaines, il est très important de suivre un régime strict, en ne mangeant que des aliments liquides et ressemblant à de la bouillie. Il est très important d'exclure complètement la cuisson, le chou et les légumineuses de votre alimentation, car ces produits provoquent une forte formation de gaz. Les ballonnements peuvent entraîner la rupture non seulement des cicatrices internes mais aussi externes, ce qui provoquera une inflammation.
  2. Si, après être passé de la nourriture d'hôpital à la nourriture faite maison, vous commencez à souffrir de constipation, les médecins recommandent de prendre des laxatifs. Cependant, il est préférable qu'ils se présentent sous la forme de suppositoires pour administration rectale. En aucun cas, ne vous embêtez pas à forcer les muscles de la presse, car cela peut également entraîner une rupture de la cicatrice.
  3. Dans la première semaine après l'opération, en aucun cas, ne soulevez pas la charge de plus de cinq kilogrammes, et le mois suivant - rien de plus de dix kilogrammes.
  4. Il est également très important de prendre soin de la cicatrice elle-même. Après avoir pris une douche, assurez-vous d'utiliser un antiseptique recommandé par votre médecin. En aucun cas, ne prenez un bain chaud pendant six à dix jours après la sortie de l'hôpital. Après avoir appliqué l'antiseptique, attendez qu'il sèche. Et juste mettre un bandage sur une cicatrice sèche et une robe.
  5. Ne faites en aucun cas de l'exercice qui contribuera à la tension des muscles abdominaux. Cela inclut également la course. Cependant, si l'exercice est inévitable, assurez-vous d'utiliser une attelle de soutien..

Conséquences de l'élimination de l'appendicite - péritonite, maladie adhésive, divergence des sutures et hernie

L'inflammation de l'appendice du caecum - l'appendice - s'accompagne d'une douleur intense dans le bas-ventre à droite, d'une augmentation de la température. La condition est similaire à d'autres pathologies abdominales. Dans une crise aiguë, une appendicectomie est nécessaire - une opération pour retirer l'appendicite, qui est lourde de conséquences.

Le rôle fonctionnel de l'annexe

L'annexe fait partie du tractus gastro-intestinal, mais n'est pas impliquée dans le processus digestif. Les scientifiques médicaux ont découvert pourquoi le corps humain a besoin d'une annexe. L'appendice intestinal a des fonctions importantes:

  • La présence de tissu lymphoïde en elle assure une défense immunitaire du tube digestif. Les cellules qu'elle produit se défendent contre les substances étrangères qui pénètrent dans le tube digestif..
  • L'annexe est un endroit pour stocker les bactéries bénéfiques qui aident à coloniser les intestins après des maladies qui détruisent la microflore saine.
  • Le processus est impliqué dans la production d'hormones..

Conséquences de l'appendicectomie pour le corps

Dans les milieux médicaux, ils se demandent si la suppression de l'appendice affecte le corps humain. Les opinions des experts diffèrent. Certains scientifiques pensent qu'aucun effet nocif n'est observé. D'autres médecins fournissent des données sur les effets suivants:

  • risque accru de développer une maladie cardiovasculaire;
  • immunité diminuée, surtout pendant les opérations dans l'enfance.

Les complications les plus courantes après une appendicite

Les causes des conséquences de la suppression de l'appendice peuvent être des violations pendant l'opération, des erreurs médicales. Des facteurs tels que l’ignorance par le patient des recommandations des médecins, le non-respect de l’hygiène, le régime et les contacts tardifs avec des spécialistes ne sont pas exclus. Les symptômes suivants signalent la possibilité des conséquences de l'opération:

  • douleur abdominale sévère;
  • augmentation de la température corporelle;
  • troubles digestifs;
  • nausées Vomissements;
  • suppuration, scellement de la suture chirurgicale.

Après l'ablation de l'appendicite, le développement de maladies des organes de la cavité abdominale, cardiovasculaire, respiratoire est possible. Il y a souvent de telles complications de l'appendicectomie:

  • maladie adhésive;
  • saignement;
  • divergence des bords de la plaie;
  • obstruction intestinale;
  • pyléphlébite - inflammation purulente du portail, veine mésentérique;
  • embolie pulmonaire;
  • fistules dans les intestins;
  • hématomes;
  • abcès;
  • hernie;
  • péritonite;
  • pneumonie;
  • rétention urinaire;
  • cystite aiguë;
  • néphrite.

Maladie adhésive

L'une des conséquences les plus courantes après avoir retiré l'appendice est l'apparition d'adhérences. Ils se forment chez les patients dans 30% des cas. Les adhérences resserrent les organes abdominaux, perturbant leur fonctionnement. Les raisons de ce phénomène peuvent être:

  • absence de traitement préventif pendant et après le retrait de l'appendice;
  • mobilité limitée des patients;
  • violation des exigences imposées aux patients pour effectuer des exercices thérapeutiques, physiothérapie.

La maladie adhésive est une conséquence grave de la suppression de l'appendice. Il nécessite un traitement obligatoire. La maladie s'accompagne des symptômes suivants:

  • pathologie des organes voisins - la vessie, le foie, les ovaires chez les femmes;
  • violation des selles;
  • douleurs de tirage;
  • nausées Vomissements;
  • ballonnements.

Coutures

En deuxième position en fréquence, les conséquences après l'appendicite constituent une violation de l'intégrité des coutures. Les raisons de ce phénomène peuvent être l'haltérophilie, l'activité physique excessive, les efforts, les traumatismes, le patient âgé. Dans ce cas, après suppression de l'appendicite, vous pouvez observer:

  • ouverture de la plaie;
  • saignement;
  • écoulement purulent;
  • prolapsus des organes;
  • trouble de la digestion;
  • la nausée
  • vomissement
  • douleur sévère.

Hernie

L'une des conséquences les plus courantes après avoir retiré l'appendice enflammé est la perte d'une partie de l'intestin dans l'espace entre les muscles. La pathologie se produit pour de telles raisons:

  • mauvaise préparation à l'appendicectomie;
  • processus de cicatrisation lent;
  • l'utilisation de fils de mauvaise qualité pendant la chirurgie;
  • violation du régime alimentaire;
  • exercice excessif après le retrait de l'appendicite.

Une hernie postopératoire nécessite une intervention chirurgicale, si elle s'accompagne de l'apparition de tels symptômes:

  • douleur aiguë et prolongée, aggravée par la toux;
  • grondements dans l'abdomen, sons d'éclaboussures de liquide;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • troubles des selles - diarrhée, constipation;
  • ballonnements;
  • la nausée;
  • sang dans les selles;
  • réflexe de vomissement.

Abcès

Le développement d'un processus inflammatoire purulent après le retrait de l'appendice se produit dans 2% des cas. La cause de telles conséquences peut être une péritonite, qui s'est développée à la suite d'une rupture de l'appendice. Les facteurs provoquant l'abcès sont:

  • immunité diminuée;
  • forte activité des micro-organismes nuisibles;
  • des erreurs lors de la chirurgie;
  • manque de sensibilité aux antibiotiques.

La survenue d'un abcès est dangereuse en cas de lésions des organes voisins, le début de la mort n'est pas exclu. La condition s'accompagne de l'apparition de tels symptômes:

  • douleur lancinante, aggravée par le mouvement, toux;
  • nombre élevé de globules blancs, ESR dans l'analyse générale du sang;
  • intoxication du corps;
  • une forte augmentation de la température corporelle;
  • tachycardie;
  • transpiration
  • la faiblesse;
  • frissons.

Complications courantes de l'appendicite: avant et après la chirurgie

Le processus inflammatoire dans l'appendice appendice conduit à une maladie courante de la cavité abdominale - l'appendicite. Ses symptômes: douleur dans la région abdominale, fièvre et troubles digestifs.

Le seul traitement correct en cas d'attaque d'appendicite aiguë est l'appendicectomie - ablation chirurgicale de l'appendice. Si cela n'est pas fait, des complications graves peuvent entraîner la mort. Ce qui menace l'appendicite non traitée - notre article est à ce sujet.

Conséquences préopératoires

Le processus inflammatoire dans l'annexe se développe à différentes vitesses et symptômes.

Dans certains cas, il passe à un stade chronique et peut ne pas se manifester longtemps.

Parfois entre les premiers signes de la maladie avant le début d'une condition critique, 6 à 8 heures passent, il ne faut donc pas hésiter.

Complications courantes de l'appendicite:

  • Perforation des parois de l'appendice. La complication la plus courante de l'appendicite. Dans ce cas, des ruptures des parois de l'appendice sont observées et son contenu pénètre dans la cavité abdominale et conduit au développement d'une septicémie des organes internes. Selon la durée du cours et le type de pathologie, une infection sévère peut survenir, jusqu'à une issue fatale. Ces conditions représentent environ 8 à 10% du nombre total de patients diagnostiqués avec une appendicite. Avec la péritonite purulente, le risque de décès, ainsi que l'exacerbation des symptômes concomitants, augmente. La péritonite purulente selon les statistiques survient chez environ 1% des patients.
  • Infiltrat appendiculaire. Se produit lorsque les parois des organes voisins sont soudées. Le taux d'incidence est d'environ 3 à 5% des cas de pratique clinique. Il se développe entre le troisième et le cinquième jour après le début de la maladie. Le début de la période aiguë se caractérise par une douleur de localisation floue. Au fil du temps, l'intensité de la douleur diminue, les contours de la zone enflammée se font sentir dans la cavité abdominale. L'infiltrat enflammé acquiert des limites plus prononcées et une structure dense, le tonus des muscles situés à proximité est légèrement augmenté. Après environ 1,5 à 2 semaines, la tumeur disparaît, les douleurs abdominales diminuent, les symptômes inflammatoires généraux diminuent (la fièvre et les paramètres biochimiques sanguins reviennent à la normale). Dans certains cas, la zone inflammatoire peut provoquer un abcès.
  • Abcès. Il se développe dans le contexte de la suppuration de l'infiltrat appendiculaire ou après une chirurgie avec une péritonite préalablement diagnostiquée. Habituellement, le développement de la maladie se produit sur 8-12 jours. Tous les abcès doivent être ouverts et désinfectés. Pour améliorer l'écoulement du pus de la plaie, un drainage est effectué. La thérapie antibactérienne est largement utilisée dans le traitement des abcès..

La présence de telles complications est une indication d'une intervention chirurgicale urgente. La période de réadaptation prend également beaucoup de temps et un traitement supplémentaire de la toxicomanie.

Complications après le retrait de l'appendicite

Une opération, même avant des symptômes sévères, peut également entraîner des complications. La plupart d'entre eux sont la cause du décès de patients, donc tout symptôme alarmant doit être alerte..

Complications courantes après la chirurgie:

  • Commissures. Se produisent très souvent après le retrait de l'appendice. Ils se caractérisent par l'apparition de douleurs tiraillantes et d'inconfort perceptible. Les adhérences sont très difficiles à diagnostiquer, car elles ne sont pas visibles par les appareils à ultrasons et les radiographies modernes. Le traitement consiste généralement à prendre des médicaments absorbables et une méthode d'élimination laparoscopique..
  • Hernie. Il apparaît souvent après l'opération d'éliminer l'appendicite. Il se manifeste par un prolapsus d'un fragment de l'intestin dans la lumière entre les fibres musculaires. Apparaît généralement lorsque les recommandations du médecin traitant ne sont pas suivies ou après un effort physique. Se manifeste visuellement comme un gonflement dans la zone de la suture chirurgicale, qui au fil du temps peut considérablement augmenter en taille. Le traitement est généralement chirurgical, consistant à ourler, tailler ou enlever complètement l'intestin et l'omentum.

Photo d'une hernie après une appendicite

  • Abcès postopératoire. Le plus souvent, se manifeste après une péritonite, peut entraîner une infection de tout l'organisme. Le traitement utilise des antibiotiques, ainsi que des procédures physiothérapeutiques.
  • Pylephlebitis. Heureusement, ce sont des conséquences assez rares de la chirurgie de retrait de l'appendicite. Le processus inflammatoire s'étend à la veine porte, au processus mésentérique et à la veine mésentérique. Elle s'accompagne de températures élevées, de douleurs aiguës dans la cavité abdominale et de graves lésions hépatiques. Après la phase aiguë, un abcès du foie se produit, une septicémie et, par conséquent, la mort. Le traitement de cette maladie est très difficile et implique généralement l'introduction d'agents antibactériens directement dans les systèmes de la veine porte..
  • Fistules intestinales. Dans de rares cas (chez environ 0,2 à 0,8% des patients), l'ablation de l'appendice provoque l'apparition de fistules intestinales. Ils forment une sorte de «tunnel» entre la cavité intestinale et la surface de la peau, dans d'autres cas - les parois des organes internes. Les raisons de l'apparition des fistules sont une mauvaise hygiène de l'appendicite purulente, des erreurs grossières du médecin pendant l'opération, ainsi qu'une inflammation des tissus environnants lors du drainage des plaies internes et des foyers d'abcès. Les fistules intestinales sont très difficiles à traiter, parfois une résection de la zone touchée ou l'ablation de la couche supérieure de l'épithélium est nécessaire.

De plus, dans la période postopératoire, d'autres conditions peuvent survenir qui nécessitent un avis médical. Ils peuvent être la preuve de diverses affections et ne pas être liés du tout à l'opération, mais ils peuvent être le signe d'une maladie complètement différente..

Température

Une augmentation de la température corporelle après la chirurgie peut être un indicateur de diverses complications. Le processus inflammatoire, dont la source était en annexe, peut facilement se propager à d'autres organes, ce qui provoque des problèmes supplémentaires.

Chez les femmes, l'inflammation des appendices est le plus souvent observée, ce qui peut compliquer le diagnostic et la détermination de la cause exacte. Souvent, les symptômes de l'appendicite aiguë peuvent être confondus avec de telles affections.Par conséquent, avant l'opération (si elle n'est pas urgente), un examen gynécologique et une échographie des organes pelviens.

Une température élevée peut également être le symptôme d'un abcès ou d'autres maladies des organes internes. Si la température augmente après une appendicectomie, un examen supplémentaire et des tests de laboratoire sont nécessaires..

Diarrhée et constipation

Les troubles digestifs peuvent être considérés comme les principaux symptômes et les conséquences de l'appendicite. Souvent, les fonctions du tractus gastro-intestinal sont altérées après la chirurgie.

Pendant cette période, la constipation est le moins tolérée, car il est interdit au patient de pousser et de se fatiguer. Cela peut entraîner une divergence des sutures, une protrusion d'une hernie et d'autres conséquences. Pour la prévention des troubles digestifs, il est nécessaire de respecter un régime strict et d'éviter la fixation des selles..

Maux d'estomac

Ce symptôme peut également avoir une origine différente. Habituellement, la douleur se manifeste pendant un certain temps après l'opération, mais disparaît complètement pendant trois à quatre semaines. Habituellement, c'est la quantité de tissu nécessaire pour se régénérer..

Dans certains cas, des douleurs abdominales peuvent indiquer la formation d'adhérences, de hernies et d'autres conséquences de l'appendicite. Dans tous les cas, la solution la plus efficace serait de consulter un médecin et de ne pas essayer de se débarrasser de l'inconfort des analgésiques..

Pour éviter que cela ne se produise, il est important de demander de l'aide à l'hôpital en temps opportun, et de ne pas ignorer les signaux d'alarme qui peuvent indiquer le développement de la maladie. Quel est le danger d'appendicite et quelles complications il peut entraîner, est décrit dans cet article..

Scellement après le retrait de l'appendicite

L'appendicite aiguë peut s'accompagner de complications graves, souvent mortelles. Ceux-ci incluent l'infiltrat appendiculaire (abcès), les abcès vitricaux, la péritonite et la pyléphlébite. L'infiltrat appendiculaire se développe généralement du 2e au 4e jour de la maladie et se traduit par l'apparition dans la région iléale droite, moins souvent dans d'autres endroits d'une formation limitée, douloureuse, dense et immobile de différentes tailles. À la palpation, la douleur locale est déterminée. Le symptôme de Blumberg - Shchetkin peut persister plusieurs jours. La température est augmentée à 37–38 ° C, dans le sang, il y a une leucocytose modérée avec un décalage vers la gauche.

On pense que l'infiltrat appendiculaire est l'une des formes de péritonite limitée, ses résultats sont très variables. L'infiltrat est un loup déguisé en mouton »(L. G. Brzhozovsky). Avec une évolution favorable, il est résorbé chez la plupart des patients. Cependant, dans certains cas, sa suppuration peut se produire, ce qui se manifeste par une augmentation des douleurs abdominales, une nouvelle augmentation de la température, une augmentation de la leucocytose, une détérioration de l'état général, une augmentation de la taille de l'infiltration, l'apparition d'un effacement de ses frontières, parfois des fluctuations et des symptômes graves d'irritation péritonéale..

La péritonite est l'une des complications les plus dangereuses de l'appendicite aiguë et l'une des principales causes de décès. Sa clinique et son traitement sont décrits dans un chapitre spécial..

Les complications de l'appendicectomie peuvent être du côté de la plaie (locale), intrapéritonéale et systémique. Les hématomes locaux comprennent les hématomes, les suppurations, les infiltrats inflammatoires et les fistules ligaturées. Les hématomes surviennent dans les premiers jours après la chirurgie. Il y a de la douleur et un gonflement dans la zone de couture. Vider l'hématome est la principale méthode pour l'éliminer. La suppuration de la plaie est la complication la plus courante de l'opération. Il y a 1 à 6% des cas, selon la forme d'appendicite. Le traitement de suppuration consiste à retirer les sutures, diluer les bords de la plaie, appliquer des pansements avec des agents antibactériens et des enzymes, une immunothérapie en fonction des phases du processus de la plaie.
Dans les infiltrats inflammatoires, des antibiotiques et des procédures physiothérapeutiques sont prescrits (quartz, UHF, électrophorèse, etc.).

Les complications de la cavité abdominale sont graves et mettent la vie en danger et comprennent les abcès intrapéritonéaux (pelviens, sous-phréniques, interintestinaux, rétropéritonéaux), la péritonite limitée et diffuse, la peliphlebitis, l'obstruction intestinale, les saignements intrapéritonéaux et les fistules intestinales. Les abcès après appendicite aiguë représentent 19% des abcès intra-abdominaux. Les abcès pelviens se produisent avec la localisation d'une appendicite destructrice dans le bassin ou dans les cas où l'exsudat y descend d'autres parties de l'abdomen. Habituellement, le 7-12e jour après la chirurgie, la température augmente à nouveau et la leucocytose s'accumule, des douleurs apparaissent au-dessus de l'utérus ou dans les profondeurs du bassin.

Il y a souvent des troubles dysuriques, ainsi que des douleurs lors des selles, ténesme. Lors d'un examen rectal ou vaginal, un infiltrat douloureux en surplomb est déterminé, souvent avec un ramollissement. Le traitement consiste à ouvrir l'abcès à travers le rectum chez l'homme et à travers l'arc postérieur chez la femme.

Un abcès sous-phrénique est observé dans 0,1 à 0,5% des cas et se produit avec une température élevée, une intoxication sévère, un essoufflement, des douleurs et une poitrine du côté affecté lors de l'inhalation. Le diagnostic est relativement difficile. Le traitement consiste à ouvrir un abcès, de préférence avec accès extrapéritonéal ou extrapleural. Les abcès intestinaux et la période de la forme de Providence sont médiocres dans le tableau clinique, cependant, avec une augmentation de l'abcès, des signes d'intoxication purulente apparaissent et une formation douloureuse est le plus souvent déterminée dans le nombril ou à gauche avec une tension musculaire, un symptôme positif de Blumberg - Shchetkin. Traitement - ouverture et drainage de l'abcès.

Les complications rares mais très dangereuses incluent la pyléphlébite ou la thrombophlébite ascendante de la veine porte avec une pyémie et plusieurs abcès hépatiques. Elle se caractérise par une évolution purulente-septique extrêmement sévère, une intoxication croissante, une forte fièvre, une ictéricité, une hypertrophie hépatique, une tachycardie et une hypotension. La prévision est sérieuse, mortalité de 90 à 98%. Le traitement consiste en l'introduction de fortes doses d'antibiotiques et la nomination d'anticoagulants. En présence d'abcès hépatiques, leur autopsie est indiquée. L'adhésion après une appendicectomie peut provoquer une obstruction intestinale dans la période proche et lointaine. Les complications systémiques comprennent les complications thromboemboliques, la pneumonie, l'infarctus aigu du myocarde, les troubles du système urinaire, etc..

En Russie, plus d'un million d'appendicectomies sont réalisées chaque année avec un taux de mortalité d'environ 0,2%. La principale cause de mortalité est les complications de l'appendicite aiguë décrites ci-dessus. Ils sont associés à un diagnostic tardif, à une chirurgie retardée et à ses complications. Le pourcentage le plus élevé de complications et de mortalité est observé chez les enfants et les personnes âgées.

Caractéristiques de la guérison des sutures après le retrait de l'appendicite

L'appendicectomie, ou l'ablation de l'appendice enflammé avec appendicite, est une opération chirurgicale de routine, représentant 75% de toutes les chirurgies urgentes. Après le début de la période de rééducation, dont le but est d'accélérer la guérison de la suture, afin de prévenir le risque de complications postopératoires secondaires.

Caractéristiques de guérison

Normalement, la cicatrice après appendicectomie est située sur le côté droit légèrement au-dessus du pubis, sa longueur est de 5 à 10 cm.La longueur et l'emplacement de la cicatrice dépendent du déroulement de l'opération et des complications. Le processus de guérison prend environ un mois, mais l'achèvement complet de la régénération des tissus régénératifs se produit en 6-12 mois.

La guérison passe par plusieurs étapes:

  • lésion du tissu épithélial;
  • fusion des membranes sous-cutanées profondes;
  • cicatrisation de l'épithélium superficiel;
  • régénération tissulaire à tous les niveaux.

Tout d'abord, la suture après l'appendicite est rouge, enflée, lorsqu'elle est pressée, la rugosité et la densité des tissus sont ressenties, ce qui est dû au processus de formation du tissu conjonctif. Avec le temps, la cicatrice s'estompe, un an plus tard elle devient blanche.

Important! La cicatrice reste à vie, la peau dans la zone de la cicatrice ne pigmente pas, ne bronze pas au soleil. La visibilité des cicatrices peut être réduite grâce aux dernières techniques en chirurgie esthétique.

Règles de manipulation et d'entretien des coutures

Une des étapes importantes de la cicatrisation avant qu'elle ne soit complètement resserrée est le traitement antiseptique. Des pansements réguliers éliminent le risque de complications infectieuses, accélèrent la régénération des tissus et la formation de cicatrices.

Comment gérer

Produits antiseptiques populaires pour le soin des plaies:

  • "Chlorhexidine" (eau ou alcool);
  • iode, zelenka;
  • Miramistin;
  • "Furacilin".

Vous pouvez faire des pansements avec du liniment méthyluracile, de la pommade Vishnevsky et du Levomekol. Pour accélérer la régénération des tissus après la guérison de la suture de surface, la cicatrice est traitée avec de l'huile d'argousier..

Façons d'accélérer la guérison

Pour améliorer les performances esthétiques après une appendicectomie, il est important de suivre toutes les recommandations médicales:

  • utiliser des médicaments locaux: "Kontraktubeks", pommade "Kelo-Cat", "Strataderm";
  • éviter la lumière du soleil, ne pas visiter le solarium;
  • Pansements réguliers pour prévenir l'inflammation et les coutures.

Les méthodes modernes d'élimination du tissu cicatriciel de toute localisation sont les procédures cosmétiques, la chirurgie esthétique. Avec la formation de cicatrices chéloïdes rugueuses autour du site de déformation épithéliale, un tatouage décoratif peut être fait.

Mode de vie après la sortie

Après la sortie, il est important de respecter les recommandations suivantes:

  • correction de l'alimentation, repas fréquents en petites portions;
  • contrôle de la défécation, prévention de la constipation;
  • éviter de nager dans les piscines publiques, les réservoirs ouverts;
  • éviter de soulever des poids.

Il est recommandé de faire de longues promenades en plein air, de contrôler le poids corporel, de surveiller la guérison de la cicatrice postopératoire après la sortie de l'hôpital.

Lorsque les points sont retirés

Quel jour les sutures sont-elles retirées après l'appendicite? Cela se fait généralement 7 à 10 jours après la chirurgie. Le signal de retrait de suture est l'uniformité de la nuance de la cicatrice, l'absence de joints et de nodules, des signes de divergence.

Ce qui affecte le moment du retrait

Le moment du retrait des sutures peut varier considérablement, un certain nombre de facteurs affectent cela:

  • pathologies auto-immunes, maladies de la peau - la guérison dure environ un mois;
  • suppuration de la plaie - l'installation d'un drainage est nécessaire pour sortir de l'exsudat purulent;
  • non-respect des règles de rééducation: manque d'antiseptique, hygiène, divergence des sutures;
  • couture trop grande après des complications pendant la chirurgie.

Remarque! Habituellement, une cicatrice d'appendicectomie guérit bien, sans complications. Après 10 jours, les sutures sont retirées et le patient est renvoyé chez lui pour une récupération ultérieure..

Complications possibles et symptômes dangereux

Causes typiques de complications après une opération de retrait d'appendice:

  • infections secondaires;
  • divergence des coutures internes ou externes;
  • suppuration de la plaie;
  • réaction individuelle du corps à la formation de cicatrices.

Les complications peuvent résulter d'une qualification insuffisante du chirurgien, ainsi que du manque de discipline du patient par rapport au suivi des recommandations du médecin. Parmi les complications figurent:

  • scellement des articulations - une réaction normale du corps et de la peau en réponse aux cicatrices, un traitement spécial n'est pas nécessaire;
  • suppuration de la suture - est associée à une infection de la plaie, donc un infiltrat purulent se forme rapidement et la guérison est difficile;
  • rougeur - hyperémie et gonflement dus à une infection;
  • écart - le résultat de la violation des règles de réadaptation, le développement de l'infection.

Symptômes dangereux de complications nécessitant une hospitalisation immédiate et une chirurgie répétée:

  • changement dans l'apparence de la cicatrice;
  • aggravation de l'état;
  • douleur dans la zone cicatricielle, en particulier avec une irradiation dans le péritoine et les membres inférieurs;
  • une augmentation de la température qui ne diminue pas avec les anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • labilité de la pression artérielle.

Une ambulance doit être appelée lorsque vous vous joignez à des vomissements, des nausées, une altération de la conscience, un durcissement de l'abdomen, des douleurs aiguës. Tout cela peut indiquer une péritonite, une septicémie généralisée et une intoxication sanguine..

Quelle suture peut rester après la chirurgie

Les cicatrices sont classées par type de formation:

  • normotrophe - un type typique de cicatrice sur fond de cicatrisation normale - une fine bande blanchâtre qui ne dépasse pas de la surface de la peau;
  • hypertrophique - une large cicatrice épaisse qui s'élève légèrement au-dessus de la surface de la peau, la teinte varie du rose clair au rougeâtre;
  • atrophique - la cicatrice s'enfonce dans la peau, formant un défaut inesthétique;
  • chéloïdes - un type dangereux de cicatrices, en particulier un défaut apparemment peu attrayant, donne souvent des complications.

Vous pouvez rendre une cicatrice presque invisible si elle est formée selon le type normotrophique ou hypertrophique, d'autres types de cicatrices sont difficiles à corriger.

Les étapes de la guérison

La guérison des sutures est un processus naturel déterministe qui dure environ un an. Ce temps est suffisant pour former une cicatrice fermée mature.

Il existe plusieurs étapes principales de guérison:

  1. Étape 1 - épithélialisation à 6-10 jours.
  2. Stade 2 - formation de cicatrices primaires due à la formation active de collagène aux jours 15-25.
  3. Étape 3 - la formation d'une cicatrice durable à partir de structures fibreuses pendant 35 à 90 jours.
  4. Étape 4 - la transformation finale du tissu cicatriciel pendant 8 à 12 mois.

La période de chaque étape peut varier quelque peu en fonction des caractéristiques individuelles du corps, du tégument cutané, ainsi que de l'ajout de complications précoces ou distantes.

Comment faire face aux cicatrices

Il existe un certain nombre de procédures populaires modernes qui améliorent l'apparence de la cicatrice:

  • injections d'acide hyaluronique, injections de remplissage;
  • traitement au laser;
  • peelings chimiques ou mécaniques;
  • Chirurgie plastique.

Il est possible d'augmenter l'attractivité esthétique d'une cicatrice après appendicite par un traitement médical (remèdes locaux Zeraderm, Kontraktubeks, Solkoseril, Kollost, Mederma). Après la guérison finale de la cicatrice, vous pouvez utiliser des compresses au badagi - algues, diverses recettes de melon, noix, huiles essentielles.

Conclusion

Les cicatrices sur le corps après la chirurgie ne peuvent pas être complètement éliminées, mais il est possible d'améliorer considérablement l'apparence esthétique de la zone de la plaie. Si nécessaire, vous pouvez aborder le problème de manière créative et faire un beau tatouage à la place de la cicatrice.

Les informations sur notre site Web sont fournies par des médecins qualifiés et sont à titre informatif uniquement. Ne vous auto-médicamentez pas! Assurez-vous de contacter un spécialiste!

Auteur: Rumyantsev V.G.34 ans d'expérience.

Gastroentérologue, professeur, docteur en sciences médicales. Prescrit des diagnostics et effectue un traitement. Expert du groupe pour l'étude des maladies inflammatoires. Auteur de plus de 300 articles scientifiques.

Complications après le retrait de l'appendicite

Complications après le retrait de l'appendicite: quels sont, comment traiter

Des complications après le retrait de l'appendicite apparaissent en raison d'un traitement tardif du patient, d'un diagnostic retardé et de tactiques erronées de gestion du patient. Le plus souvent, le cours compliqué de la période postopératoire est causé par des processus purulents-septiques dans le corps du patient.

Causes des complications après le retrait de l'appendicite

Les complications après une opération pour enlever l'appendicite se produisent rarement, mais se produisent toujours, même avec un grand nombre de médicaments dans les hôpitaux et lors de l'utilisation d'équipements modernes. En moyenne, l'incidence d'une évolution compliquée après appendicectomie varie entre 2,1 et 4,6%.

Plus l'inflammation de l'appendicite est détectée, plus elle est dangereuse pour la santé du patient

La mortalité par appendicectomie est de 5,9%. Ce taux de mortalité est dû au diagnostic tardif de la maladie, ainsi qu'aux erreurs du personnel médical. La probabilité d'une évolution compliquée augmente avec le développement d'une forme destructrice d'inflammation de l'appendice.

Selon les recommandations cliniques, des complications après une appendicite aiguë apparaissent en raison de:

  1. Hospitalisation tardive du patient au service chirurgical.
  2. Qualifications inadéquates des médecins de soins primaires et des ambulanciers paramédicaux.
  3. Évolution atypique de la maladie chez les patients âgés, les enfants et les femmes enceintes.
  4. Difficultés à obtenir des données anamnestiques des patients (les patients ne peuvent pas dire exactement quand la clinique est apparue).
  5. Intervention chirurgicale tardive (refus de chirurgie du patient, hospitalisation, erreurs de personnel).
  6. Mauvaise évaluation de la prévalence du processus inflammatoire, mauvais débridement, drainage pendant la chirurgie.
  7. Erreurs dans la prise en charge des patients au stade du traitement postopératoire.

En présence de ces facteurs, le patient peut développer des processus purulents-septiques, des complications pulmonaires et une rétention urinaire.

La probabilité de complications postopératoires avec appendicite gangreneuse et perforée augmente. Pour cette raison, une aide doit être apportée au stade de l'inflammation catarrhale ou phlegmoneuse de l'appendice. Cela aidera à réduire le risque d'évolution postopératoire compliquée de la maladie..

Symptômes de complications après appendicite, variétés

On distingue les variétés suivantes du cours compliqué de la période postopératoire:

Complications précoces (dans les 14 jours après l'appendicectomie)Tard (après 2 semaines après le traitement chirurgical)
Plaie (processus purulents-septiques, divergence des sutures, saignement d'une plaieBlessé - hernie après chirurgie, fistule ligaturée, névromes cicatriciels, cicatrices chéloïdes
Complications des organes voisins: hémorragie mésentérique, rupture du moignon de l'appendiceComplications après appendicectomie de la cavité abdominale (formation d'abcès, infiltration, inflammation du moignon)

Les autres complications sont une altération de la fonction respiratoire, des systèmes cardiovasculaire et urinaire.

Complications précoces

Les complications précoces surviennent dans les 14 premiers jours après une appendicectomie. Ceux-ci inclus:

BlessureDans la cavité péritonéale
1. plaies infiltrées postopératoires
2. suppuration
3. saignement
4. formation d'hématome
5. événement
1. saignement mésentérique
2. L'échec du moignon appendice
3. pylephlebitis
4. péritonite

Infiltration et suppuration des plaies

Les complications les plus courantes sont l'infiltration et la suppuration de la plaie postopératoire. L'infiltration après le retrait de l'appendicite apparaît le 2ème jour. Le patient a une hyperthermie jusqu'à 38-38,5 ° C. La plaie ressent une douleur, un gonflement, une rougeur. Pendant le toucher et la palpation, le patient ressent une douleur intense.

La suture doit être soignée même après la guérison complète de la plaie.

Si vous ne commencez pas à traiter l'infiltration, l'inflammation après l'élimination de l'appendicite passe en suppuration. Une masse dense apparaît dans la plaie. C'est très douloureux.

Le traitement de l'infiltration de la plaie est effectué avec des agents antibactériens. Le patient est montré au repos au lit, froid à l'estomac, physiothérapie (UHF, thérapie au laser).

Si la suppuration et le compactage de la plaie se développent, le patient est excisé, lavant la plaie et suturant. Pour éviter une nouvelle suppuration, le patient se voit prescrire des antibiotiques après le retrait de l'appendicite..

Hématome

Un hématome peut apparaître 2 jours après la chirurgie. La formation dans la graisse sous-cutanée est localisée. Le patient ressent une douleur sourde ou une compression dans la zone de l'hématome. À l'examen, un gonflement, une sensibilité d'intensité faible ou modérée, un gonflement (avec palpation, un liquide dans la cavité corporelle est ressenti) est détecté.

La thérapie est réalisée en enlevant partiellement le matériel de suture et en enlevant les caillots sanguins. Si la formation est du sang non coagulé, elle est éliminée avec une seringue spéciale. Si le traitement n'est pas effectué dans l'heure suivant la détection de la pathologie, la suppuration d'un caillot sanguin est possible, ainsi que la cicatrisation de la paroi abdominale antérieure.

Eventration

Par eventration, nous entendons la divergence des bords de la plaie. Il intervient 4 à 5 jours immédiatement après le retrait des sutures. La cause de la maladie est une régénération tissulaire réduite, une hypovitaminose, une immunodéficience, un drainage après l'élimination de l'appendicite.

Pour la cicatrisation des sutures, des onguents à effet régénérant sont utilisés.

Pour éviter toute invention, il est nécessaire de retirer les coutures au plus tôt 7 jours. Ce n'est qu'après 7 jours qu'une cicatrice de tissu conjonctif commence à se former. Les sutures chez les patients ayant une mauvaise régénération sont retirées du 4ème au 5ème jour et une pommade au méthyluracile est prescrite. La pommade au méthyluracile stimule la guérison rapide, accélère la croissance du tissu conjonctif à la jonction des bords de la plaie.

Saignement de plaie

Le saignement d'une plaie survient dans les premiers jours. La raison de cette condition est la mobilité excessive du patient, la divergence des coutures, la toux persistante due à l'anesthésie. Pour éliminer les saignements de la plaie, vous devez appliquer un rhume. Les vaisseaux se rétrécissent dans ce cas, et le sang commence à suinter moins.

Si ces mesures n'aident pas, le médecin impose des sutures supplémentaires dans la salle ou dans le vestiaire. En plus des sutures et du froid, on montre au patient des pansements et un traitement des plaies.

Hémorragie mésentérique

Le saignement d'un moignon mésentérique est considéré comme une pathologie rare mais dangereuse. La condition fait référence aux complications précoces de la cavité péritonéale. Au stade initial, les symptômes de saignement ne sont pas détectés, car la perte de sang est négligeable.

Avec une perte de sang sévère, le patient note des douleurs abdominales. Le syndrome douloureux est faible au début, et à mesure que le sang dans la cavité péritonéale augmente, il s'intensifie. Si le sang pénétrant dans la cavité abdominale s'infecte, la douleur devient très intense. Le patient se plaint de nausées, vomissements, ballonnements, constipation. Ce sont des signes de péritonite diffuse..

Avec une perte de sang sévère, le patient a un blanchiment de la peau, des palpitations cardiaques et une muqueuse de la langue. Pendant l'examen, des signes d'irritation péritonéale sont détectés. Pendant l'examen par percussion de l'abdomen, le liquide dans la cavité abdominale après l'appendicite est déterminé. Lors d'un examen digital à travers le rectum, une douleur dans le péritoine pelvien est détectée.

Langue de bébé plaquée blanc

En cas de suspicion de saignement du moignon du mésentère, le patient se voit opérer. Une relaparotomie d'urgence ou une laparotomie répétée est réalisée. Pendant la chirurgie, le saignement est arrêté, la cavité péritonéale est aseptisée.

L'échec du moignon appendice

Cette pathologie est détectée le premier jour après les interventions chirurgicales. Le risque de développer une insolvabilité du moignon est élevé chez les patients admis avec une forme destructrice d'inflammation de l'appendice. Dans cet état, l'appendice et le caecum changent de forme.

La déformation et l'inflammation de l'appendice et de l'intestin rendent difficile le traitement du moignon pendant l'intervention. L'échec du moignon entraîne rapidement une péritonite fécale.

Le patient subit une intervention chirurgicale d'urgence (relaparotomie). Pendant l'opération, l'assainissement de la cavité abdominale est effectué, un nouveau moignon est formé.

Pylephlebitis

La pilephlébite est un blocage du thrombus mésentérique et de la veine porte. La pathologie apparaît en raison d'une thrombose mésentérique en annexe. La maladie est détectée 1 à 2 jours après le retrait de l'appendice.

La douleur est ressentie dans la région épigastrique ou l'hypochondre droit. L'intensité du syndrome douloureux est comparable à la colique rénale. Le patient a révélé un jaunissement des muqueuses des yeux, de la peau, une température mouvementée, une hypertrophie du foie et de la rate. La mortalité dans la maladie est proche de 100%. La thérapie de la pylephlebitis se prête mal.

Péritonite

La péritonite survient plus souvent chez les patients présentant une inflammation destructrice de l'appendice. Une complication se développe 1 à 3 jours après une opération d'appendicite typique. Au jour 1-2, il y a des douleurs abdominales, dont l'intensité augmente progressivement.

Le patient a des traits pointus, une langue sèche avec un revêtement brun, l'abdomen est enflé. L'examen révèle des signes d'irritation péritonéale. L'urine quotidienne diminue, les selles persistent.

Si même des symptômes légers de péritonite sont détectés, le patient présente une relaparotomie avec assainissement de la cavité abdominale, soulagement du foyer de l'inflammation ou des saignements, drainage.

Complications tardives

Les complications tardives surviennent plus souvent 14 jours après la manipulation chirurgicale, mais peuvent apparaître plus tôt. On distingue les complications suivantes:

BlessureDans la cavité péritonéale
1. fistules de ligature
2. "tumeurs" inflammatoires de la paroi abdominale antérieure
3. hernie ventrale postopératoire
4. cicatrices chéloïdes
5. névromes
1. abcès
2. s'infiltre
3. inflammation du moignon
4. obstruction intestinale

Les complications tardives de la plaie sont plus dangereuses que les premières, elles nécessitent donc une aide immédiate:

  1. Fistule de ligature - ressemble à un canal allant de la surface de la peau dans la cavité abdominale. Apparaît lorsque les bords de la plaie divergent, suppuration, utilisation de matériel de suture contaminé. Le patient présente une hyperthermie, des douleurs dans la plaie et la fistule elle-même, un gonflement et une rougeur sont notés. La condition nécessite un traitement chirurgical: retrait du fil purulent. Le patient reçoit une antibiothérapie et un lavage des plaies..
  2. Les "tumeurs" inflammatoires - sont représentées par une formation dense sur la paroi abdominale antérieure. Le patient reçoit une antibiothérapie.
  3. Hernies ventrales - ressemblent à une saillie au site d'incision, survient 2 à 3 semaines après l'appendicectomie. La saillie est formée par l'intestin, un gros omentum, sujet à la violation. En cas d'infraction, douleur, nausée, vomissement, symptômes d'obstruction intestinale. La condition nécessite un traitement chirurgical.
  4. Cicatrices chéloïdes - ressemblent à une cicatrice au site d'incision, la formation est lisse, dépasse de la surface de la peau. Les cicatrices sont souvent douloureuses, démangeaisons..
  5. Neuromes - la croissance d'un nerf à la place de sa dissection. L'éducation est douloureuse. Si nécessaire, les névromes sont retirés chirurgicalement.

En plus des complications tardives de la plaie, il existe également des pathologies abdominales postopératoires. Symptômes et traitement des complications:

L'obstruction intestinale dynamique est une violation de la motilité intestinale due à la paralysie. Le patient présente un gonflement de l'intestin, avec croissance de vomissements (par le contenu de l'estomac, de la bile, des selles). Des ballonnements prolongés peuvent endommager les parois de l'intestin, entraînant une péritonite. En cas de péritonite, une intervention chirurgicale est indiquée: assainissement de la cavité péritonéale.

Infiltrat postopératoire - situé dans le coin iléo-caecal. L'éducation est douloureuse. La thérapie est réalisée de manière conservatrice: élimination de l'intoxication, antibiothérapie, UHF, sangsues de stadification.

Abcès sous-phrénique - situé entre le dôme du diaphragme et les organes internes. Dans certains cas, il est situé derrière le péritoine. Nécessite une opération.

Abcès de l'espace Douglas - apparaît en raison du flux d'épanchement pathologique dans la cavité pelvienne. Le patient a une violation de la miction, du ténesme, des douleurs dans le bas-ventre, une hyperthermie. Tout d'abord, un traitement médicamenteux est effectué, puis une autopsie. Si nécessaire, mettez un drainage après l'appendicite.

Abcès intestinaux - se manifestant par des frissons, des selles rapides, des douleurs abdominales. Le patient présente des signes d'irritation péritonéale. La thérapie est effectuée de manière conservatrice et rapide..

Complications après laparoscopie de l'appendicite

La médecine moderne fournit un traitement chirurgical de l'appendicite à l'aide d'un équipement endoscopique. La technique ne convient que pour l'inflammation catarrhale et phlegmoneuse de l'appendice.

Cela est dû au fait qu'avec une percée d'un appendice purulent, le pus se déverse sur la cavité abdominale. Pendant la chirurgie, il est mélangé à du gaz, qui est utilisé par les chirurgiens pour élargir la cavité abdominale. Il y a du carboxyperitoneum (mélange de gaz avec du pus).

Les autres complications de la suppression de l'appendice laparoscopique comprennent:

  1. suppuration des plaies du trocart;
  2. traumatisme électrique aux organes internes;
  3. infiltration et abcès dans la cavité péritonéale;
  4. brûlure électrique du dôme du caecum;
  5. saignement dans la cavité péritonéale du moignon de l'appendice.

Pour prévenir ces conditions, des formes compliquées d'appendicite fonctionnent avec une appendicectomie ouverte traditionnelle.

La prévention

Afin d'éviter les complications, vous devez consulter un médecin en temps opportun si une appendicite se produit, car les formes graves d'inflammation de l'appendice provoquent des complications postopératoires. Particulièrement souvent, des complications se développent chez les personnes atteintes d'une inflammation destructrice de l'appendice..

Après une appendicectomie, le repos est indiqué pendant 12 à 24 heures. Le froid doit être appliqué sur la zone de la plaie postopératoire, en prenant des médicaments qui soulagent la douleur. L'eau potable et la consommation d'aliments liquides ne sont autorisées qu'après 8 à 12 heures après la chirurgie.

L'introduction de nouveaux aliments est recommandée progressivement. Pour les patients après une table d'appendicectomie n ° 1a, n ° 1b, n ° 1 est montré.

Pour éviter les infiltrations et l'inflammation des plaies, les pansements doivent être effectués le premier jour et lorsqu'ils se salissent. Pendant la ligature, la surface de la plaie est traitée.

Il est recommandé de retirer les sutures le 5ème jour chez les patients jeunes et d'âge moyen, chez les patients âgés - le 7-8ème jour. Avant de sortir le patient, un test sanguin est effectué pour la leucocytose. La période de récupération dure au moins 3-4 semaines.

Les complications postopératoires entraînent une augmentation de la période de rééducation, une appendicectomie répétée et parfois la mort du patient. Vous pouvez empêcher leur apparition en observant toutes les recommandations du chirurgien pendant la période de récupération..

Complications de l'appendicite

La chirurgie tardive est une cause fréquente de complication aiguë de l'appendicite. Ils surviennent inévitablement, si vous laissez le processus inflammatoire de l'appendice sans surveillance pendant deux jours à compter du début de la maladie. Et chez les enfants et les personnes âgées, cela arrive plus tôt. Beaucoup d'entre eux mettent en danger la vie d'une personne, l'excluant de la vie active. Beaucoup ne savent pas que le diagnostic et le traitement précoces sont une approche sérieuse pour éliminer les complications..

Les complications de l'appendicite aiguë sont divisées en: préopératoire et postopératoire.

Complications préopératoires

L'appendicite seule n'est pas aussi dangereuse que ses complications. Par exemple, les adhérences aux annexes perturbent la circulation sanguine dans un organe donné. La solution au problème survient après le retrait de l'appendice. Le type simple de la maladie se caractérise par une douleur tolérable, vous ne pouvez pas ignorer le signe et juger une inflammation mineure. Jusqu'à ce qu'un processus malade ait été excisé, la maladie est considérée comme non traitée.

Infiltrat appendiculaire

Il s'agit de la complication la plus courante de l'appendicite aiguë. Inflammation de l'appendice due à l'accumulation de tissus enflammés à côté du processus affecté du caecum. L'infiltrat appendiculaire avec appendicite survient plus souvent chez les adolescents âgés de 10 à 14 ans que dans la génération plus âgée. Les patients éprouvent des symptômes:

  • Aggravation des douleurs du côté droit de l'abdomen;
  • Frissons;
  • La nausée;
  • Vomissements moins fréquents
  • Difficulté des selles.

Au bout de 3 à 4 jours, une masse dense et douloureuse de 8 cm sur 10 cm est palpée. Sans traitement urgent, l'infiltrat suppure rapidement, une cavité remplie de pus. Un abcès appendiculaire commence. L'état physique du patient se dégrade fortement:

  • La température augmente;
  • La douleur s'intensifie;
  • Des frissons apparaissent;
  • Il y a une tachycardie;
  • Pâleur de la peau.

Une méthode de diagnostic efficace est l'échographie.

Péritonite purulente

La plus grave et dangereuse pour la santé humaine et même la vie humaine est considérée comme une péritonite. Il s'agit d'une complication courante dans laquelle une infection de l'appendice pénètre dans la cavité abdominale. Il y a une inflammation de la membrane séreuse recouvrant les parois internes de la cavité abdominale.

Cette infection peut provoquer:

  1. Microorganismes (bactéries): Pseudomonas aeruginosa, Escherichia coli, Streptococcus, Staphylococcus.
  2. Inflammation du péritoine blessé.
  3. Chirurgie péritonéale.
  4. Maladies gastro-entérologiques.
  5. Processus inflammatoires pelviens.
  6. Infection générale dans le corps (tuberculose, syphilis).
  • Stade réactif - la maladie dans sa forme initiale. Le temps d'écoulement est le premier jour. Par la suite, gonflement du péritoine.
  • Le stade toxique dure 48-52 heures à compter du début de la lésion. Signes cliniques: symptômes sévères d'intoxication, les mains, les pieds deviennent froids, les traits du visage sont aiguisés, une altération de la conscience, parfois une perte de conscience, une déshydratation due aux vomissements et une température élevée jusqu'à 42 degrés.
  • Le terminal est une dernière étape irréversible. La durée ne dépasse pas trois jours. Affaiblissement caractéristique des fonctions vitales, des fonctions protectrices. La peau est pâle avec une teinte bleuâtre, les joues sont creuses, la respiration imperceptible, il n'y a pas de réaction aux stimuli externes, un gonflement sévère.

Complications postopératoires

La chirurgie est une intervention chirurgicale en médecine dans laquelle des complications ont été et seront. Mais leur issue dépend du traitement précoce du patient pour une aide médicale. Ils peuvent survenir pendant et après la chirurgie..

Dans la période postopératoire, une complication de la plaie opérée peut survenir:

  • Hématome.
  • Suppuration chez un patient sur cinq au site d'incision.
  • Fistule.
  • Saignement.

Pylephlebitis

Il s'agit d'une maladie inflammatoire aiguë purulente de la veine porte, accompagnée d'une thrombose. Pathologie secondaire qui se produit comme complication d'une appendicite aiguë, en particulier avancée. Il peut être reconnu par des tests de diagnostic à ultrasons ou à rayons X..

  • Fluctuations de la température corporelle avec frissons;
  • Rythme cardiaque fréquent;
  • Ventre mou;
  • Foie agrandi à la palpation;
  • Respiration difficile;
  • Anémie progressive;
  • Augmentation de l'ESR.

Avec la pyléphlébite, l'insuffisance rénale et hépatique est évitée. Une veine thrombosée située au-dessus de la thrombose doit être ligaturée pour empêcher le thrombus de se déplacer vers le foie. Cette maladie entraîne la mort. Elle consiste en une inflammation de la veine porte, qui accompagne et dilate les abcès hépatiques..

Symptômes cliniques de la pyléphlébite:

  • Fortes fluctuations de température;
  • Frissons;
  • Cuir avec une teinte jaune;
  • Rythme cardiaque.

Abcès abdominaux

Un abcès de la cavité abdominale est une forme grave de complication après appendicite. Par le nombre peut être unique et multiple. L'évolution des caractéristiques dépend du type et de l'emplacement de l'abcès.

Classification des abcès par localisation:

  • Intestinal;
  • Subphrenic;
  • Appendiculaire;
  • Pariétal pelvien;
  • Intraorgan.

Un abcès inter-intestinal du péritoine est un abcès scellé dans une capsule. Emplacement local à l'extérieur des organes de la cavité abdominale et à l'intérieur. L'ouverture ultérieure de l'abcès menace la pénétration de pus dans la cavité abdominale, l'obstruction intestinale. Septicémie possible.

Les symptômes les plus caractéristiques:

  • Douleur sourde dans l'hypochondre droit, s'étendant à l'omoplate;
  • Malaise en général;
  • Des gaz
  • Obstruction intestinale;
  • Épuisement des changements de température;
  • Asymétrie de la paroi abdominale.

La forme multiple de la maladie a des effets indésirables par rapport aux formations purulentes uniques. Souvent combiné avec pelvien. Il se développe généralement chez les patients après une péritonite, qui ne s'est pas terminée par une guérison..

Les abcès sous-phréniques se compliquent après une appendicectomie. La raison en est la présence d'exsudat laissé dans la cavité abdominale, la pénétration de l'infection dans l'espace sous-phrénique.

  • Douleur constante dans le bas de la poitrine, aggravée par la toux;
  • Frissons;
  • Tachycardie;
  • Toux sèche;
  • Transpiration
  • Obstruction intestinale paralytique.

Le traitement est rapide, opérationnel - ouverture et vidange de l'abcès. Dépend de l'emplacement et du nombre d'ulcères. Clinique: ingestion de pus dans la cavité libre et pleurale, septicémie.

Abcès pelvien - survient avec une appendicite gangreneuse, moins souvent une conséquence de la péritonite diffuse transférée. La méthode de traitement est une autopsie, un drainage, des antibiotiques, une physiothérapie. Caractéristiques caractéristiques:

  • Selles molles avec mucus;
  • Miction rapide avec rafales;
  • Fièvre rectale.

Abcès hépatiques - avec des maladies des organes de la cavité abdominale et une diminution de l'immunité générale, les micro-organismes parviennent à se propager au-delà, pénètrent dans le tissu hépatique par la veine porte. Le développement de la maladie survient plus souvent chez les patients de plus de 40 ans.

  • Douleur dans l'hypochondre droit;
  • Température corporelle;
  • État;
  • Sensations de douleur de divers degrés, de sévères à ternes, de douloureuses à mineures;
  • Bouleversement digestif;
  • Diminution de l'appétit;
  • Ballonnements;
  • La nausée;
  • La diarrhée.

La septicémie est le processus d'empoisonnement du sang par des bactéries. Il s'agit d'une condition extrêmement dangereuse pour la vie du patient. L'apparition est possible après une crise d'appendicite. C'est la conséquence la plus dangereuse d'une opération de retrait d'appendice. Lorsque l'inflammation purulente devient systémique dans la période postopératoire, les bactéries sanguines propagent l'infection à tous les organes.

Une façon possible de traiter la septicémie consiste à:

  • Transfusion sanguine;
  • Prendre un ensemble complet de vitamines;
  • L'utilisation de médicaments antibactériens;
  • Traitement à long terme avec un grand nombre de préparations bactériennes.

Personne n'est à l'abri des processus inflammatoires dans le corps, mais la mise en œuvre de recommandations simples aidera à minimiser la survenue d'appendicite aiguë et ses complications. Il est indiqué de manger des aliments sains et riches en fibres. Menez une vie active et saine pour une circulation normale des organes abdominaux. Passez des examens préventifs. Les personnes atteintes d'appendicite chronique peuvent réduire à zéro le risque de complications par la chirurgie. Consulter un médecin en temps opportun avec des symptômes inconnus, avec une appendicite suspectée. Avant de prendre, ne prenez pas d'antispasmodiques et d'analgésiques, limitez la consommation de liquide et de nourriture. Suivez clairement les recommandations du chirurgien après avoir retiré l'appendice.

Quel est le danger d'appendicite pour la vie

L'appendicite aiguë est la pathologie la plus courante de la cavité abdominale, nécessitant une intervention chirurgicale immédiate. Elle se caractérise par une inflammation de l'organe résiduel de l'appendice..

La pathologie peut être diagnostiquée chez des personnes de tout âge. Particulièrement dangereux pour les femmes pendant la grossesse, les personnes âgées et les séniles.

Le tableau clinique de la maladie a beaucoup en commun avec les symptômes des pathologies du système digestif, mais, malgré cela, la manifestation des symptômes nécessite une attention médicale urgente. Le seul traitement pour une annexe enflammée est son retrait.

Quelles sont les formes d'appendicite aiguë

Les causes exactes du processus inflammatoire dans le vestibule n'ont pas encore été établies. Les experts pensent que les causes de l'appendicite aiguë sont l'infection du corps par des agents pathogènes / pathogènes et l'obstruction de l'ouverture du caecum. Le seul traitement est l'appendicectomie (ablation chirurgicale d'un organe enflammé).

La maladie s'accompagne d'une propagation rapide de l'inflammation des muqueuses profondément dans le processus. Sur cette base, en médecine, de telles formes d'appendicite aiguë se distinguent:

  1. Catarrhal - accompagné du fait que le rudiment gonfle. Seule la membrane muqueuse du rudiment s'enflamme. Les 6 à 8 premières heures après le début des symptômes.
  2. Phlegmoneux - accompagné d'un gonflement du processus et du pus commence à s'accumuler dans ses lumens. L'inflammation affecte toutes les couches des parois de l'appendice. Depuis l'apparition des symptômes se développe sur 8-24 heures.
  3. Appendicite gangreneuse - s'accompagne d'une propagation de l'inflammation dans la cavité abdominale, une nécrose des cellules de l'appendice rudimentaire est observée. La forme gangreneuse survient généralement 2-3 jours après le début des symptômes.
  4. La forme perforée est la dernière étape de la destruction de l'appendice, au cours de laquelle le patient ne peut pas toujours être sauvé pendant la chirurgie. Cette forme comporte un danger pour la vie, car une péritonite se développe et il existe une possibilité de rupture vestigiale. Les parois de l'organe sont détruites et le pus commence à pénétrer dans la cavité abdominale.

L'une des pathologies les plus graves et les plus controversées chez un adulte et un enfant est l'inflammation de l'appendicite. Si dangereux...

Symptomatologie

Le principal symptôme de l'appendicite aiguë est une douleur dans l'abdomen. Un peu plus tard, des signes cliniques concomitants commencent à apparaître activement. La pathologie se déroule différemment chez les hommes et les femmes d'âges différents, et la localisation de la douleur dépend de l'emplacement de l'appendice.

Considérez les principaux symptômes de la pathologie chez différents groupes de personnes:

  • Maux d'estomac:
    • chez les enfants, les adultes et les personnes âgées, la maladie commence par la manifestation de douleurs sourdes et étouffées autour du nombril, puis elle est localisée dans le bas de l'abdomen du côté droit (si la localisation de l'appendice n'est pas anormale). Une personne souffre d'insomnie;
    • chez les femmes enceintes, l'emplacement peut varier en fonction de l'âge gestationnel. Au cours des dernières semaines, il provoque un inconfort dans l'hypocondre, le reste du temps - la zone du nombril.
  • Température:
    • chez les enfants au-dessus de 38 degrés, le développement de la dernière forme d'appendicite aiguë dépasse 40 degrés. Il n'est pas possible de faire tomber les antipyrétiques;
    • une température subfébrile est observée chez l'adulte. En règle générale, il fluctue autour de 37 à 37,5; avec la propagation de l'inflammation à la cavité abdominale, il peut dépasser 38 degrés;
    • chez les personnes âgées, dans le contexte des changements liés à l'âge, la température peut ne pas augmenter du tout;
    • chez les femmes enceintes dépasse rarement 38 degrés.
  • Chaise. La défécation est observée dans tous les groupes d'âge, ainsi que des ballonnements et des décharges de gaz.
  • Plaque sur la langue: la première sonnette d'alarme - plaque blanche et humide à la base de la langue.
  • Nausées constantes, des vomissements peuvent survenir au niveau des réflexes.

L'appendicite est une maladie grave qui nécessite une intervention chirurgicale immédiate. L'opération est en cours...

Diagnostic de l'appendicite aiguë

Le diagnostic d'appendicite aiguë est rarement associé à l'utilisation de techniques spéciales, en règle générale, quelques manipulations physiques visant à détecter une irritation de la cavité abdominale sont suffisantes. Considérez les principaux:

  1. Symptôme d'Aaron - douleur à la palpation du côté droit de la cavité abdominale dans l'estomac.
  2. Symptôme d'Ostrovsky - le syndrome douloureux s'intensifie lorsque le patient soulève sa jambe droite ou essaie de le faire.
  3. Symptôme de Bartholomew-Michelson - la douleur est plus prononcée lors de la palpation du côté droit, à condition que le patient se trouve sur sa gauche.

D'autres méthodes de diagnostic peuvent être des tests sanguins et urinaires généraux, ainsi que des tests de présence d'inflammation dans le corps du patient.

Le cours de l'appendicite aiguë chez les enfants

Chez les enfants dont l'âge dépasse trois ans, les signes d'appendicite aiguë coïncident avec le tableau clinique chez l'adulte. Les symptômes courants sont des douleurs abdominales et de la fièvre. Autres symptômes et caractéristiques courants de l'évolution de la pathologie chez les enfants de moins de 3 ans:

  • Les enfants ne sont toujours pas en mesure d'expliquer à quel endroit ils ont le plus souffert. Pour cette raison, il est difficile de calculer l'emplacement de l'inflammation.
  • Chez l'enfant, l'appendice n'est pas là où il se trouve chez l'adulte. Par conséquent, la zone autour du nombril fait souvent mal aux bébés.
  • Les enfants deviennent de mauvaise humeur et léthargiques, pleurent et se cognent souvent les jambes.
  • Les vomissements peuvent survenir jusqu'à six fois par jour.

Traitement

Le principe principal du traitement de l'appendicite aiguë est l'ablation d'un appendice enflammé. Le retrait de l'appendice est effectué par la méthode laparoscopique ou classique. Le choix des tactiques d'intervention chirurgicale dépend du stade auquel la pathologie a été diagnostiquée.

Dans la période postopératoire, il est très important de suivre toutes les règles. Il faut tout d'abord éviter de trop manger, exclure du régime les aliments épicés, gras et frits.

L'inflammation du processus du caecum nécessite une intervention chirurgicale urgente. C'est la seule méthode qui...

Complications possibles

Dans le cas d'une inflammation de l'appendice, une personne peut développer des conséquences potentiellement mortelles: péritonite, formation d'ulcères, abcès et pylephlébite.

Diagnostiquer les complications après un examen médical par un chirurgien. Dans la plupart des cas, pendant la chirurgie, il est possible d'éliminer toutes les conséquences de l'appendicite. Malgré cela, pendant la période de réadaptation, une personne peut développer des complications.

L'avis des médecins

Les médecins vous recommandent fortement de contacter immédiatement un établissement médical si vous identifiez des symptômes d'appendicite. Le danger de la maladie réside non seulement dans les complications, mais aussi dans la mort.

Une maladie est toujours plus facile à prévenir qu'à traiter. Les spécialistes ont développé des manipulations préventives:

  1. Lutte contre la constipation, traitement rapide de la dysbiose.
  2. Diagnostic et traitement en temps opportun des infections infectieuses, bactériennes et du processus inflammatoire.
  3. Nutrition adéquat. Le régime doit être enrichi de fibres alimentaires, qui sont contenues dans les fruits et légumes frais, ainsi que dans les produits laitiers.

Un appendice enflammé nécessite une intervention chirurgicale immédiate - appendicectomie. Ça arrive creux et avec...

Sommaire

Le diagnostic d'appendicite aiguë peut être posé une fois dans la vie, mais malgré cela, la pathologie ne tolérera pas la négligence. Sinon, des complications potentiellement mortelles se développent. Il est recommandé de consulter immédiatement un médecin. Une chirurgie en temps opportun pour retirer l'appendice réduit la probabilité de conséquences négatives.

Rééducation après appendicite

L'appendicite est une maladie assez courante. Détecté à temps, il guérit rapidement, mais il est éliminé exclusivement par chirurgie. Cependant, la chirurgie pour enlever l'appendicite est estimée par les chirurgiens comme la plus grande facilité. Le développement de l'appendicite est justifié par certains facteurs, il ne se produit pas à l'improviste.

La prévention de l'appendicite n'est pas la dernière place dans la formation d'un mode de vie sain. Lorsque la maladie n'a pas pu être évitée, il est logique d'ajuster votre alimentation et votre routine quotidienne. La rééducation après appendicite ne nécessite pas beaucoup de restrictions, cependant, pour une excellente santé, il est nécessaire d'écouter les recommandations du médecin.

Qu'est-ce qui cause l'appendicite??

L'appendicite est appelée inflammation de l'appendice du caecum du caecum. La fonction appendice dans le corps n'est pas complètement établie. C'est plutôt un organe rudimentaire. On suppose qu'au cours de l'évolution humaine, il a perdu sa fonction digestive principale et joue aujourd'hui un rôle secondaire:

  • contient un grand nombre de formations lymphoïdes, ce qui signifie qu'il fournit partiellement une immunité;
  • produit de l'amylase et de la lipase, ce qui signifie qu'il remplit une fonction sécrétoire;
  • produit des hormones fournissant le péristaltisme, ce qui signifie qu'il s'apparente aux glandes hormonales.

Les causes de l'appendicite sont décrites par plusieurs théories:

  • la mécanique prétend que la raison du développement de l'appendicite est l'obstruction de la lumière du processus avec des calculs fécaux ou des follicules lymphoïdes dans le contexte de l'activation de la flore intestinale; en conséquence, le mucus s'accumule dans la lumière, les micro-organismes se multiplient, la membrane muqueuse de l'appendice s'enflamme, puis se produisent une thrombose vasculaire et une nécrose des parois de l'appendice;
  • la théorie infectieuse est basée sur le fait qu'une inflammation de l'appendice entraîne un effet agressif sur le processus d'agents infectieux localisé ici; il s'agit généralement de la fièvre typhoïde, de la yersiniose, de la tuberculose, des infections parasitaires, de l'amibiase, mais jusqu'à présent aucune flore spécifique n'a été identifiée;
  • la théorie vasculaire explique le développement de l'appendicite par un trouble de l'apport sanguin à cette partie du tube digestif, ce qui est possible, par exemple, dans le contexte d'une vascularite systémique;
  • la base endocrinienne du début de l'appendicite est l'effet de la sérotonine, une hormone produite par les multiples cellules du système endocrinien diffus situé dans l'annexe et agissant comme médiateur de l'inflammation.

L'appendicite se développe souvent dans le contexte d'autres troubles du tractus gastro-intestinal. Le risque élevé d'appendicite est évalué pour ceux qui reçoivent un diagnostic de:

  • formes chroniques:
    • colite,
    • cholécystite,
    • entérite,
    • annexite
  • pérityphlite;
  • maladie adhésive de la cavité abdominale;
  • constipation et syndrome de l'estomac paresseux;
  • helminthiases.

L'appendicite se développe souvent à l'âge de 20 à 40 ans; les femmes en souffrent plus souvent que les hommes. L'appendicite occupe la première place parmi les maladies chirurgicales de la cavité abdominale.

La prévention de l'appendicite consiste à éliminer les facteurs négatifs, à traiter les maladies chroniques des organes abdominaux, à éliminer la constipation et à maintenir un mode de vie sain. Le régime alimentaire doit comprendre une quantité suffisante de fibres végétales, car elle excite la motilité intestinale, a un effet laxatif et réduit le temps de passage du contenu intestinal.

Comment prévenir les complications après l'appendicite?

L'inflammation de l'appendice à temps, non diagnostiquée et non éliminée, peut se transformer en pathologies graves. Ces derniers comprennent:

  • infiltrat appendiculaire - conglomérat d'inflammation de l'appendice et des organes adjacents (omentum, intestin grêle, caecum) soudés entre 2 et 4 jours après une appendicite aiguë;
  • abcès abdominal et abcès périappendiculaire - peut se développer à la fois autour de l'appendice et à d'autres endroits de la cavité abdominale en raison de la sédimentation de l'épanchement infecté, d'hématomes intrapéritonéaux ou de points de mauvaise qualité du moignon de l'appendice;
  • péritonite (inflammation du péritoine);
  • phlegmon rétropéritonéal - un processus aigu de nature purulente-inflammatoire, se développant dans la fibre rétropéritonéale, ne délimitant pas des tissus sains;
  • thrombophlébite des veines du petit bassin et de la pyléphlébite (thrombophlébite septique de la veine porte et de ses branches, se développant généralement après une appendicectomie);
  • septicémie (empoisonnement du sang).

La cause des complications après l'appendicite réside dans le traitement effectué de manière non professionnelle ou trop tard pour consulter un médecin. Les symptômes de l'appendicite aiguë ne peuvent en aucun cas être ignorés et s'attendent à ce que tout disparaisse de lui-même. Un inconfort tangible dans le côté inférieur droit, associé à des troubles des selles, des vomissements et de la fièvre, devrait être la raison pour laquelle contacter immédiatement un médecin professionnel.

Il est strictement interdit, avec le développement d'une appendicite, de prendre un laxatif et un anesthésique, d'appliquer de la chaleur sur la zone douloureuse. Dans la période préhospitalière, le patient a besoin de repos et de repos au lit, le froid peut être appliqué sur le côté, au contraire. La confirmation de l'appendicite suspectée est une indication pour une intervention chirurgicale, les méthodes de traitement conservatrices ne réussissent pas.

La chirurgie réalisée le premier jour de l'appendicite est facile à réaliser, les complications sont peu probables. La prévision est évaluée favorablement. En règle générale, le patient le deuxième jour après la chirurgie peut se retourner sur un lit, s'asseoir, se lever et marcher le 3-4e jour.

Au cours des prochaines semaines, le patient doit respecter un schéma d'épargne, une activité physique réduite, sinon le risque de prolifération de suture inappropriée après l'appendicite, le développement d'adhérences, la hernie inguinale augmente. La probabilité d'une telle situation est due à la croissance inégale du tissu musculaire, lorsque le mésentère ou les boucles de l'intestin peuvent dépasser à travers des zones non cicatrisées, ce qui empêchera la fusion finale des muscles. Cela se produit généralement en arrière-plan:

  • mauvaise nutrition du patient dans la période postopératoire;
  • ignorer le port nécessaire d'un bandage;
  • faiblesse musculaire de la paroi abdominale antérieure;
  • l'effort physique et l'haltérophilie inacceptables;
  • processus internes inflammatoires.

Traitement de l'appendicite

À ce jour, la médecine n'offre aucune autre méthode de traitement de l'appendicite, autre que la chirurgie d'urgence. Contrairement au fait que chez de nombreux patients, le fait d'une intervention chirurgicale peut causer de graves inquiétudes, il existe un minimum de dangers dans une telle stratégie de traitement. Si l'opération est effectuée efficacement et immédiatement, le deuxième jour, le patient commence à récupérer progressivement.

L'accès à l'appendice se fait selon la méthode de Mc Burney (ou, comme on l'appelle dans la littérature russe, Volkovich-Dyakonov), le retrait de l'appendice peut être typique ou rétrograde:

  • typique est utilisé lorsqu'il est possible de mettre l'appendice en dissection chirurgicale, - le mésentère est bandé puis coupé, le moignon est placé dans le dôme du caecum;
  • rétrograde est approprié s'il est impossible de faire passer le processus à travers la plaie chirurgicale, par exemple, en présence d'adhérences ou d'un emplacement atypique de l'appendice, d'abord le processus est coupé du dôme du caecum, puis le moignon est placé dans le dôme et seulement après que le processus est extrait, le mésentère est ligaturé.

À la suite de l'accès à l'appendice en utilisant la méthode Mc Burney, il reste une petite cicatrice uniforme, ce qui est hautement indésirable pour de nombreux patients. Les progrès de la médecine moderne offrent une chirurgie mini-invasive pour éliminer l'appendicite. Tout d'abord, c'est la méthode laparoscopique - à travers de petites perforations de la paroi abdominale (généralement trois) avec des outils spéciaux. Le transluminal est une autre méthode progressive peu invasive pour retirer l'appendice - avec des instruments flexibles insérés dans la lumière du pénis et par une incision dans la paroi de l'organe interne (dans la paroi de l'estomac ou du vagin). L'intervention transluminale se caractérise par une absence totale de défauts visuellement perceptibles et une réduction du temps de rééducation postopératoire.

Points de suture après appendicite

Dans la version classique de l'intervention chirurgicale, une petite suture (en moyenne trois centimètres) reste dans la partie inférieure de l'abdomen. La suture et la résorption après appendicite nécessitent le professionnalisme du médecin et la responsabilité dans la mise en œuvre de ses recommandations du patient.

En l'absence de complications après appendicite, les sutures externes sont retirées le 10-12ème jour et les sutures internes sont absorbées dans les deux mois (réalisées avec des sutures en catgut). Ce sont les termes nécessaires à la restauration d'un cadre musculaire fort, tandis que la peau se régénère encore plus rapidement. En moyenne, environ 6 semaines (au moins), le patient sera recommandé un régime doux spécial.

Ce qui dépend du professionnalisme du médecin?

La collaboration avec un médecin qualifié est pertinente même au stade du diagnostic de l'appendicite. Dans ce cas, il est important d'étudier en profondeur les antécédents médicaux de la maladie, d'évaluer les symptômes existants et de ne pas ignorer, de ne pas ignorer les signes indiquant la gravité du processus.

La chirurgie avec un diagnostic confirmé est réalisée presque le même jour. L'appendicite ne rechute pas, elle ne peut pas être répétée, mais son insidiosité réside dans la probabilité d'une maladie adhésive. Il se développe avec une infection de la cavité abdominale, un effort physique disproportionné et une mobilité excessive dans la période postopératoire, dans le contexte des processus de fermentation en raison du non-respect du régime alimentaire.

Probablement suppuration des sutures. Cela se produit en raison de la négligence du personnel médical et de l'insuffisance de l'assainissement des outils. Une autre raison de la suppuration des sutures est un traitement inapproprié de la surface de la plaie et une infection nosocomiale. Le risque de surmenage de la paroi abdominale dépend du manque de soins du patient, qui est souvent exacerbé par une faible défense immunitaire.

La prévalence des complications postopératoires de l'appendicite a récemment eu tendance à diminuer en raison du fait que les patients se tournent vers les médecins à un stade précoce de l'appendicite, et les progrès médicaux modernes permettent des interventions mini-invasives possibles.

Quelles activités sont recommandées après l'appendicite?

Après une appendicite dans un délai de 1 à 2 mois, le patient doit respecter des restrictions relativement simples et réalisables. Ils sont assez simples à exécuter, d'autant plus que les ignorer est lourd de conséquences plutôt désagréables et indésirables.

Régime après appendicite

Après l'appendicite, la consommation de nourriture indépendante est autorisée à partir du troisième jour de l'opération, mais la nourriture pendant cette période doit être effilochée, comme une bouillie. Lait et gelée de lait autorisés, céréales liquides (de préférence sur l'eau), bouillon de poulet et de légumes, purées de légumes. La nutrition diététique commence le sixième jour. Certaines caractéristiques nutritionnelles sont prescrites au patient dans les 2-3 premiers mois après la chirurgie. Le régime alimentaire affecte la composition de la microflore intestinale et l'activité de ses fonctions. Les principes suivants doivent être respectés:

  • repas fractionnés et fréquents, l'utilisation simultanée de grandes portions de nourriture est contre-indiquée;
  • les aliments ne doivent pas être chauds ou froids, mais seulement légèrement réchauffés;
  • une bonne nutrition, fournissant à l'organisme tout le spectre des nutriments, vitamines et minéraux, car pendant la période de récupération, une stimulation et un renforcement de l'immunité sont nécessaires
  • l'exclusion des aliments qui favorisent la fermentation et les gaz dans le tube digestif; le régime ne doit pas contenir de légumineuses, de graisses animales lourdes, de variétés de chou, de viandes fumées, de marinades et de cornichons, l'utilisation de boissons alcoolisées et gazeuses n'est pas recommandée.

Malgré le fait que la nutrition doit être complète, avec une teneur en protéines suffisante et à l'exception des seules graisses lourdes, après l'appendicite, le patient est fortement recommandé de surveiller son poids. Étant donné que l'activité physique dans la période postopératoire est considérablement réduite, il est facile de prendre un excès de poids, ce qui est extrêmement indésirable.

Pour restaurer une microflore normale, le corps est utile pour les produits laitiers et à base de lait aigre, un régime de consommation abondant. La viande et le poisson ne devraient pas être consommés dans les premières semaines suivant l'appendicite, cependant, les pommes de terre en purée et les bouillons de viande / poisson hachés sont acceptables. Si l'utilisation de fibres constitue une excellente prévention de l'appendicite, alors au contraire, elle n'est pas souhaitable dans la première semaine après l'opération. Il vaut mieux abandonner le pain et les produits de boulangerie, leurs petits pains où il y a un minimum de fibres et de glucides peuvent être leur excellente alternative. Les légumes (carottes, betteraves), les bananes sont perçus favorablement par l'organisme, il vaut mieux refuser les agrumes. Dans le même temps, le corps a besoin de vitamine C pour l'immunisation, qui peut être extraite d'autres aliments ou consommée sous forme de comprimés, ainsi que d'autres vitamines et complexes vitamino-minéraux.

La fin du régime après l'appendicite ne doit pas être brusque. Il est recommandé d'élargir progressivement le régime alimentaire. En aucun cas, vous ne devez interrompre brusquement des aliments précédemment exclus de l'alimentation. En général, le régime postopératoire n'est pas strict et il sera donc utile de suivre les règles qui sont déjà familières depuis plusieurs mois et à l'avenir. Cela ne profitera qu'au corps..

Activité physique après appendicite

Une mobilité physique minimale est autorisée pour le patient le lendemain de la chirurgie, mais il est recommandé de ne sortir du lit que le troisième jour..

Au cours des 6 prochaines semaines, une fusion musculaire se produit, contre laquelle subsiste un risque d'adhérences et même de hernies. L'haltérophilie et l'activité physique active sont strictement interdites. Dans le même temps, il est à noter que la marche quotidienne par étapes lentes de 2 à 3 kilomètres l'après-midi aide à prévenir les adhérences. La gymnastique médicale est prescrite. Il est à noter que la meilleure restauration du tissu musculaire se produit chez les personnes qui, avant le développement de l'appendicite, menaient un style de vie actif et maintenaient leur corps en bonne forme.

Comme pour l'alimentation, l'accumulation d'activité physique après l'appendicite ne doit pas être brusque. Après quelques mois, vous pouvez retrouver un stress modéré, complétant progressivement les exercices thérapeutiques par des exercices généraux.

Conséquences du retrait de l'appendice pour le corps

Comme déjà indiqué, l'annexe est considérée comme de l'atavisme. Pour l'homme moderne, il s'agit d'un organe rudimentaire dont l'absence n'affecte pas significativement le fonctionnement du corps et du système digestif en particulier. Dans le même temps, certains secrets et hormones sont développés par l'appendice; des formations lymphoïdes sont localisées ici..

L'ablation de l'appendice signifie un affaiblissement temporaire de l'immunité en raison de l'élimination des cellules lymphoïdes et, en raison d'une intervention externe, du risque d'infection pénétrant dans le corps. Ce risque peut être surmonté par la stimulation artificielle du système immunitaire, une bonne nutrition, la minimisation du stress et de l'activité physique active, la création de conditions généralement favorables à la réadaptation..

Langage accessible sur les complications de l'appendicite aiguë

Sur le thème de "l'appendicite aiguë" sur Internet, vous pouvez trouver plusieurs centaines de milliers de sites. C’est beaucoup. Les moteurs de recherche posent des questions sur presque tout. Comment se déroule cette pathologie? Comment savoir si j'ai une appendicite ou non? Quelles complications peut-il y avoir après une appendicectomie? Comment les traiter et généralement reconnaître?

À mon avis, la plupart des questions se posent sur les deux dernières questions. Je dis que ce n'est pas sans fondement, car Je consulte périodiquement certaines ressources sur Internet.

Que lisent les gens lorsqu'ils accèdent à des sites dédiés à l'appendicite aiguë? Et presque partout la même chose: plaintes, présentation clinique, chirurgie, complications possibles après. Enfin, presque tout. Il est écrit, dans la plupart des cas, comme dans un manuel pour les étudiants et les médecins.

Dans cet article, je ne parlerai pas de toute la pathologie - appendicite aiguë, mais je ne parlerai que des principales complications après l'appendicectomie, mais j'essaierai de le faire dans un langage simple et accessible.

Bon moment de la journée.

Toutes les complications de l'appendicite aiguë, conditionnellement, peuvent être divisées en deux groupes:

  1. Que se passera-t-il si vous ne subissez pas de chirurgie?
  2. Complications postopératoires.

Parlons aujourd'hui des complications de l'appendicectomie..

Ils peuvent également être divisés en deux grands groupes: complications précoces et tardives.

Saignement de plaie

  1. Dans les premières heures après la chirurgie, le pansement de la plaie postopératoire (où les sutures) est mouillé de sang, soit fortement soit faiblement.

Raison: cela peut se produire lorsque le caillot de sang «s'envole» dans le vaisseau déjà thrombosé avec une augmentation de la pression artérielle, ou avec une toux, ou avec des mouvements actifs du patient, immédiatement après l'opération. Le saignement est éliminé en appliquant une charge sur la plaie à travers un bandage (vous pouvez ensacher avec du sable ou de la glace). Si le pansement est mouillé de toute façon, le médecin, parfois dans la salle, doit mettre un point supplémentaire pour arrêter le saignement. Vous ne devriez pas avoir peur dans cette situation. Ça arrive.

Saignement de drainage

  • Chez certains patients après une intervention chirurgicale dans la cavité abdominale, à travers la plaie, des drains tubulaires de différents diamètres sont laissés, à travers lesquels un épanchement pathologique est périodiquement libéré. Pas besoin de s'inquiéter. Détachable, en règle générale, est petit et sa couleur va du jaune clair au brun foncé. Le drainage est retiré en un jour - trois.

Si soudain du sang (liquide ou avec des caillots) commençait à se détacher du drainage, et en outre, la pression artérielle diminuait, une faiblesse, des sueurs froides apparaissaient, c'est-à-dire une source de préoccupation.

Le sang de la cavité abdominale peut être, le plus souvent, lorsqu'une ligature glisse du mésentère de l'appendice vermiforme (d'une manière simple, par laquelle l'artère est bandée).

Il n'y a qu'un seul moyen de sortir de cette situation - un traitement chirurgical d'urgence pour arrêter les saignements.

Infiltrat, sérome, abcès de plaie postopératoire

  • Au début de la période postopératoire, généralement le 5-7e jour, un phoque (infiltrat) peut apparaître dans la zone de suture, une augmentation de la température corporelle (de 37 à 38 degrés et plus). Seul un médecin peut évaluer visuellement la situation, par palpation, répéter un test sanguin général, parfois effectuer une échographie des sutures et des tissus environnants, la cavité abdominale pour l'accumulation de liquide dans la couche graisseuse sous-cutanée, sous aponévrose.

Au pansement, le médecin peut diluer les bords de la plaie, parfois même retirer une partie des sutures et, à l'aide d'une sonde (ou d'un autre instrument), réviser la graisse sous-cutanée, et éventuellement la couche sous-aponévrotique. Le résultat de cette manipulation peut être:

et. absence de décharge étrangère. Dans ce cas, le médecin peut renforcer le traitement conservateur en changeant l'antibiotique, le diriger vers des procédures physiothérapeutiques, appliquer une pommade Vishnevsky sur la zone de suture (j'utilise parfois cette méthode dans mon hôpital avec un bon résultat).

b. lors de la révision de la plaie postopératoire, un liquide séreux léger (sérome) sera libéré. Aucun problème avec ça. Le médecin peut mettre une bande de caoutchouc dans la plaie (ou peut-être pas) pour le drainage pendant 2-4 jours et si la décharge s'arrête, elle sera retirée.

à. Parfois, après phlegmoneux, gangreneux, perforant, avec abcès de variantes de l'appendicite aiguë, lorsque la plaie est révisée, le pus commence à se démarquer. Ici, tout est plus sérieux..

Le patient doit être transféré au service de traitement des patients souffrant de complications purulentes. En plus du traitement conservateur, le patient doit être ligaturé avec une solution à 3% de peroxyde d'hydrogène, d'iodinol, de lévomécol et d'autres médicaments de une à 2-3 fois par jour, des procédures physiothérapeutiques - UV dans la zone de la plaie postopératoire en combinaison avec UHF et thérapie au laser.

Avec la propagation du pus sous l'aponévrose, une autopsie et une révision de l'abcès sous anesthésie sont possibles. Un traitement ultérieur est effectué selon les mêmes principes. Mais dans la période postopératoire à distance, après la sortie de l'hôpital, ce groupe de patients peut souffrir d'une hernie postopératoire au niveau du site de la cicatrice. Et cela, en règle générale, est un traitement chirurgical répété supplémentaire - réparation de la hernie.

Obstruction intestinale adhésive précoce

  • Après toute opération sur les organes abdominaux, des commissures se forment dans l'abdomen (certaines sont actives, certaines sont plus lentes et certaines n'en ont presque pas). Une adhérence accrue au début de la période postopératoire après l'appendicectomie peut provoquer une complication redoutable - obstruction intestinale adhésive précoce.

Il se manifeste par des ballonnements, des nausées, des vomissements, des crampes, des douleurs abdominales, un manque de selles et de gaz.

Dans cette situation, une thérapie conservatrice est d'abord effectuée, si l'opération échoue - laparotomie, révision de la cavité abdominale, les adhérences sont disséquées. Dans la période postopératoire, l'activité motrice précoce, l'utilisation de médicaments qui stimulent la motilité intestinale sont importants.

Abcès abdominal

  • L'apparition de douleurs abdominales, une augmentation de la température corporelle à 38-40 degrés, des frissons, un changement des tests sanguins pendant 8-12 jours après la chirurgie devraient alerter le médecin pour un abcès abdominal.

Un abcès peut se former dans la fosse iliaque droite et dans le petit bassin, voire être inter-intestinal.

Le diagnostic se fait en échographie, TDM (tomodensitométrie), radiographie.

Les causes des abcès sont différentes. Cela dépend de la forme de l'appendicite aiguë, de la présence de péritonite, de la localisation du processus.

Le traitement des abcès abdominaux n'est qu'un - opérationnel. Avec les abcès intestinaux, une laparotomie est réalisée. Si l'abcès dans la région iliaque droite, vous devez essayer de l'ouvrir par voie extra-péritonéale (c'est-à-dire «ne pas entrer» dans la cavité abdominale). Les abcès pelviens peuvent s'ouvrir par le vagin ou le rectum.

Fistule intestinale

  • La prochaine complication formidable de l'appendicectomie est la formation d'une fistule intestinale, généralement un gros intestin. C'est facile à découvrir: le contenu intestinal commence à fuir de la plaie (excréments liquides).

Certains patients éprouvent un état de choc à la vue de cela, mais n'ont pas peur à l'avance.

Oui, c'est très désagréable. Mais s'il n'y a pas d'autres complications, cette fistule intestinale se fermera lentement mais sous l'influence de traitements et de pansements conservateurs. Vous devez recourir à un sac de colostomie, sans oublier de traiter la peau autour de la fistule avec une pommade au zinc ou de la pâte de Lassar. Lorsque la fistule se ferme, la formation d'une hernie ventrale postopératoire est possible.

Pylephlebitis

  • L'une des complications les plus graves de l'appendicite aiguë est la pyléphlébite - thrombophlébite purulente de la veine porte. Il est généralement détecté dans les premiers stades, dans les 2-3 jours et jusqu'à 2-3 semaines après la chirurgie.

Elle se développe rapidement: l'état du patient est sévère, douleur dans l'hypochondre droit, faiblesse, frissons énormes, fièvre jusqu'à 39-40 degrés, transpiration abondante, jaunissement de la sclérotique et de la peau. Il y a une augmentation du foie, de la rate, parfois de l'ascite.

Effectuez un examen complet. La thérapie conservatrice la plus puissante avec des antibiotiques, des fibrinolytiques, l'héparine est prescrite. Le taux de mortalité pour cette pathologie reste élevé..

Conclusions après lecture de l'article

Après avoir lu cet article, j'espère que vous tirerez les conclusions appropriées pour vous-même. Et curieusement, ils sont simples.

  1. N'autodiagnostiquez pas et n'automédiquez pas en cas de douleur abdominale. Vous avez juste besoin de voir un médecin. Seul lui, après examen et examen, peut exclure ou confirmer la présence d'une pathologie chirurgicale aiguë dans la cavité abdominale.
  2. Conduite à temps et sous la supervision d'un médecin traitement des maladies chroniques, notamment purulentes.
  3. La chirurgie est la plus difficile pour les personnes d'âge avancé et sénile, les personnes souffrant d'obésité, car, en règle générale, les deux souffrent de maladies cardiovasculaires et pulmonaires.

Le thème de l'appendicite aiguë, ainsi que le thème de l'abdomen aigu, est vaste. Si ce sujet vous intéresse, écrivez-le dans les commentaires.

Et aussi qui est intéressé à lire sur l'appendicite chronique, vous pouvez le faire ICI.

Santé à tous. A. S. Podlipaev

Les recommandations sont données à titre de référence uniquement et sont de nature informative préliminaire. Sur la base des recommandations reçues, veuillez consulter un médecin, notamment pour identifier d'éventuelles contre-indications! L'acceptation des médicaments recommandés est possible UNIQUEMENT DANS LES CONDITIONS DE LEUR BONNE ADDICTION AUX PATIENTS, EN TENANT COMPTE DE LEURS EFFETS INDÉSIRABLES ET CONTRE-INDICATIONS!

Abonnez-vous et soyez le premier à connaître un nouvel article sur le site. + Cadeau

Quelles complications peuvent survenir avec une appendicite aiguë

L'appendicite est un processus inflammatoire de l'appendice de l'organe abdominal. La maladie du côlon se produit en raison de la propagation de micro-organismes pathogènes, de microbes et de parasites. La seule option de traitement est l'ablation de l'appendice par chirurgie. Prestation intempestive de soins médicaux, mauvaises actions des médecins pendant la chirurgie entraînent des complications.

Caractéristiques de la maladie

L'inflammation de l'appendicite est aiguë ou chronique. Les formes de pathologie se distinguent par la gravité des signes symptomatiques de manifestation. Selon le degré de dommages à la muqueuse du processus du côlon, le nombre de leucocytes dans l'épithélium est de type catarrhal, phlegmoneux, perforé, gangreneux.

Les symptômes prononcés du processus inflammatoire ou de l'exacerbation de l'appendicite chronique sont:

  • crampes aiguës sévères sur le côté droit de la cavité abdominale;
  • augmentation de la température;
  • vomissements, nausées;
  • répartition des selles molles fréquentes;
  • bouche sèche
  • dyspnée.

Le principal symptôme est la douleur, dont l'intensité dépend de la position du corps. L'arrêt soudain des spasmes indique un manque de fonctionnement des cellules nerveuses dû à une nécrose de la muqueuse intestinale.

La chirurgie d'urgence après un diagnostic d'appendicite aiguë est le principal moyen de traiter l'inflammation.

Complications possibles

La progression de l'inflammation du côlon a plusieurs stades de développement. La première étape d'exacerbation de l'appendicite dure plusieurs jours. Pendant cette période, des changements structurels dans les tissus de la muqueuse sont observés..

Le développement de l'appendicite est associé à l'entrée de leucocytes dans les couches profondes de l'appendice, ce qui entraîne une altération du fonctionnement du côlon, accompagnée de douleurs intenses. Le fait de ne pas fournir de soins médicaux dans les 5 premiers jours après avoir observé des crampes dans le pli inguinal droit entraîne des complications qui posent un grave danger pour la santé..

Période préopératoire

La progression de la maladie dépend des caractéristiques individuelles du corps. Le processus inflammatoire peut prendre une forme chronique, caractérisée par l'absence de signes symptomatiques, et peut empirer vers un état critique.

Les complications dangereuses de l'appendicite pendant la période préopératoire sont:

Des complications de l'appendicite aiguë surviennent lors de la recherche d'une aide médicale intempestive, de la nature chronique de la pathologie, ainsi que d'un traitement inapproprié de la maladie.

Péritonite

Changement structurel dans les cellules internes, une rupture de la muqueuse du côlon est observée 3 jours après l'apparition de signes symptomatiques d'exacerbation de l'appendicite. Les dommages à l'épithélium entraînent la propagation de bactéries pathogènes, du pus de l'appendice dans la cavité abdominale.

Les principaux symptômes de complication aiguë de l'appendicite sont:

  • douleur dans l'abdomen, profondeur pelvienne;
  • température corporelle élevée;
  • fièvre;
  • cardiopalmus;
  • intoxication corporelle: maux de tête, faiblesse, modification du teint naturel;
  • constipation.

Si des symptômes de complications de l'appendicite sont identifiés, un examen visuel est effectué, palpation. L'évolution des gaz, la détection d'un signe du syndrome de Shchetkin-Blumberg (douleur intense lors d'une forte pression et relâchement) lors d'une pression sur le côté droit de la cavité abdominale indique la survenue d'une origine appendiculaire de péritonite. La suspension intempestive du processus purulent entraîne la mort du patient.

Infiltrat appendiculaire

Le processus inflammatoire de l'appendice entraîne la propagation de micro-organismes pathogènes aux processus adjacents du caecum, le rectum, qui sont interconnectés, formant un infiltrat avec des limites structurelles prononcées.

Le cône dense résultant situé sur le côté droit de la cavité abdominale provoque des signes symptomatiques inquiétants:

  • la température augmente;
  • des crampes sévères sont observées au site de la formation d'infiltrat appendiculaire pendant la palpation;
  • Impulsion rapide;
  • augmentation du tonus musculaire de la paroi abdominale;
  • détérioration générale.

La survenue d'un néoplasme dense après 3-4 jours empêche la mise en place d'une appendicectomie d'urgence. La raison du report de la chirurgie est le retrait possible des boucles connectées du caecum et du rectum, ce qui entraîne de graves complications après l'opération. Pour le traitement de l'infiltrat, un traitement médicamenteux est prescrit, après quoi une procédure est effectuée pour éliminer l'appendicite aiguë enflammée.

Les principaux médicaments sont:

Les agents antibactériens soulagent le processus inflammatoire, les antispasmodiques éliminent la douleur dans l'abdomen, les anticoagulants fluidifient le sang, empêchant la formation de thrombose.

Les méthodes de traitement supplémentaires sont la thérapie diététique, y compris les aliments riches en fibres grossières, les compresses froides et les procédures physiologiques pour la résorption d'un néoplasme dense. La complication de l'appendicite aiguë chez les enfants nécessite la sélection de méthodes de thérapie prenant en compte les caractéristiques liées à l'âge.

La disparition de l'infiltrat est observée 1,5 à 2 mois après le début du traitement. Après un traitement réussi, une intervention chirurgicale est prescrite. En raison des caractéristiques individuelles du corps, la tumeur peut commencer à sécréter du pus, contribuant au développement d'un abcès dans la cavité abdominale. Le processus inflammatoire, accompagné d'hyperthermie, de fièvre, de palpation douloureuse, se transforme en péritonite.

Abcès

Un abcès purulent se forme lorsque les bactéries entrent dans le processus du côlon à la suite de dommages structuraux à la muqueuse. Une complication de l'appendicite au cours de la période précédant la chirurgie est observée 1 à 1,5 semaine après l'exacerbation.

Les signes d'une rupture d'abcès sont:

  • hyperthermie;
  • un état de frissons, de fièvre;
  • faiblesse, fatigue accrue;
  • mal de crâne;
  • augmentation du nombre de globules blancs.

Une complication de l'appendicite aiguë peut être observée dans la région iliaque du côté droit de l'os, sous le diaphragme, dans l'espace derrière la paroi abdominale. Lorsqu'un abcès se produit dans la cavité entre le rectum et la vésicule biliaire, l'estomac est gonflé, les envies de libérer des selles molles sont fréquentes, des douleurs surviennent dans le périnée, la région pelvienne. Si du pus pénètre dans le diaphragme droit, des difficultés respiratoires, une toux, des crampes thoraciques, une intoxication sont notées.

Période postopératoire

Des complications après le retrait de l'appendicite surviennent en raison de:

  • assistance prématurée en cas d'exacerbation;
  • absence de diagnostic de la nature de l'inflammation de l'appendice;
  • mauvaise technique d'intervention chirurgicale;
  • non-respect des règles pendant la période de réhabilitation;
  • pathologies abdominales aiguës.

La classification des complications après la chirurgie est basée sur le site de l'inflammation, le moment de la manifestation des symptômes d'exacerbation. Des conséquences dangereuses de la chirurgie peuvent être observées dans la zone de dommages structuraux de l'appendice, de la cavité abdominale, des organes adjacents.

Les complications postopératoires de l'appendicite aiguë apparaissent 10 à 14 jours après la procédure de retrait ou après plus de quelques semaines.

Les conséquences dangereuses de la chirurgie sont:

  • anomalies dans les sutures après suture de la plaie;
  • hémorragie interne;
  • pylephlebitis;
  • dommages aux organes et tissus adjacents;
  • développement de la fistule intestinale;
  • écoulement de pus de la plaie;
  • colmatage de la lumière intestinale;
  • la formation d'adhérences, de hernies;
  • abcès du système respiratoire, cavité abdominale;
  • néphrite, cystite aiguë.

L'ablation de l'appendicite peut entraîner des pathologies du fonctionnement des voies respiratoires, circulatoire, urinaire, gastro-intestinale, abdominale et du petit bassin. Les principaux symptômes de la complication de la forme aiguë de la maladie sont l'hyperthermie, qui indique la propagation du processus purulent, la diarrhée et la constipation en raison d'une violation du fonctionnement normal du système digestif, de la douleur et des ballonnements après la chirurgie.

Pylephlebitis

La propagation du processus purulent sur le foie conduit au développement d'une complication dangereuse de l'appendicite - pylephlebitis.

Les principaux signes symptomatiques qui apparaissent après quelques jours sont:

  • hyperthermie aiguë;
  • fièvre, tremblements dans le corps;
  • crampes abdominales dans l'hypochondre droit avec douleur dans la colonne vertébrale;
  • hypertrophie du foie, vésicule biliaire;
  • état septique;
  • l'apparition d'un teint jaune est un symptôme de Courvoisier.

La détection rapide des complications tardives, la bonne technique pour effectuer une intervention chirurgicale, la prise de médicaments antibactériens et les anticoagulants peuvent sauver la vie des patients. Le danger des effets de l'appendicite est une détérioration nette et rapide de l'état conduisant à la mort.

Développement de la fistule

Les pathologies du tractus gastro-intestinal surviennent à la suite de la propagation de l'inflammation avec la mauvaise technique d'intervention, la formation de plaies de pression dues à l'utilisation de dispositifs médicaux étroits pendant la procédure chirurgicale de drainage de la plaie.

Les signes exprimés de développement d'une fistule après le retrait de l'appendice comprennent:

  • syndrome douloureux observé dans la région iliaque du côté droit;
  • écoulement du contenu intestinal de la plaie chirurgicale;
  • la formation d'infiltrats à la suite de la pénétration de pus dans la cavité abdominale.

La manifestation de signes de complication de l'ablation de l'appendicite après la chirurgie survient 7 jours après la chirurgie. Excision des fistules intestinales par chirurgie en utilisant la méthode de masquage, de nettoyage, de drainage des néoplasmes.

La formation d'adhérences, hernie

La détection des processus du plexus du caecum et du rectum est diagnostiquée après la laparoscopie, une méthode de thérapie mini-invasive, ce qui implique l'introduction d'un appareil avec une caméra optique à travers un petit trou dans la cavité abdominale. Les signes de la formation d'adhérences comprennent des douleurs de traction dans l'abdomen. Après l'ablation de l'appendicite, une tumeur apparaît au site de la plaie chirurgicale à la suite du prolapsus du processus intestinal dans la cavité entre les muscles de la cavité abdominale.

Prévention des complications

Une appendicite compliquée est observée avec non-respect des règles en période préopératoire et de rééducation..

Les principales recommandations pour la prévention des conséquences dangereuses comprennent:

  • demander de l'aide médicale si des symptômes d'appendicite aiguë sont détectés;
  • Respect des règles alimentaires:
  • consommation régulière d'aliments riches en fibres: fruits et légumes au four;
  • refus des légumes verts, des plats cuisinés, des aliments gras, salés et fumés;
  • repos au lit pendant la période prescrite par le médecin;
  • vous ne pouvez pas dormir sur le ventre;
  • manque d'activité physique après la chirurgie pendant 90 jours;
  • respect des procédures d'hygiène, en évitant la pénétration d'eau et de savon sur la plaie;
  • abstinence de rapports sexuels pendant 7 jours.

Une complication de l'appendicite survient lorsque l'on ne prête pas l'attention voulue aux signes symptomatiques de la maladie. Une assistance intempestive dans la déformation de l'appendice est fatale.

Les informations sur notre site Web sont fournies par des médecins qualifiés et sont à titre informatif uniquement. Ne vous auto-médicamentez pas! Assurez-vous de contacter un spécialiste!

Auteur: Rumyantsev V.G.34 ans d'expérience.

Gastroentérologue, professeur, docteur en sciences médicales. Prescrit des diagnostics et effectue un traitement. Expert du groupe pour l'étude des maladies inflammatoires. Auteur de plus de 300 articles scientifiques.