Maladies du foie et du pancréas

Les pathologies du foie et du pancréas ont des symptômes similaires. Une autre caractéristique est que les symptômes de la maladie n'apparaissent pas immédiatement, et parfois les patients considèrent qu'il s'agit d'une indigestion ordinaire. Les maladies des voies biliaires, du pancréas et du foie sont interconnectées et sont considérées comme des maladies concomitantes..

Cela signifie qu'avec la pathologie de l'un des organes indiqués, le travail des deux autres change. Faire le bon diagnostic en temps opportun ne permet pas à la maladie de progresser et réduit le risque de complications. Par conséquent, vous devez savoir quels sont les symptômes de la maladie du foie et du pancréas et comment ils sont éliminés..

Les fonctions du foie et du pancréas

Avec la nourriture, des substances qui affectent négativement les organes internes peuvent pénétrer dans le tube digestif. En outre, des toxines sont également produites dans le corps lui-même, par exemple, en raison de l'activité des bactéries putréfactives. Le foie est une sorte de filtre qui purifie tout le sang des toxines, bactéries, excès d'hormones et médiateurs, vitamines.

Si le foie cesse de fonctionner, la mort survient presque immédiatement à la suite d'un empoisonnement. Le foie remplit non seulement une fonction protectrice, il contrôle également la glycémie, est un dépôt pour stocker les vitamines, les minéraux, synthétise les hormones et les enzymes, est impliqué dans le processus d'hématopoïèse et de digestion.

Le pancréas produit des enzymes nécessaires à la dégradation des protéines et des glucides (trypsine, chymotrypsine, lipase, alpha-amylase), et synthétise également des hormones, normalise le métabolisme des protéines, des graisses et des glucides.

Le fer produit du suc pancréatique, qui contient les enzymes nécessaires à la dégradation des substances et à leur absorption ultérieure dans le sang. La composition du suc pancréatique varie en fonction de l'aliment entrant.

Raisons du développement de la pathologie

Il existe des maladies du foie et du pancréas sous l'influence des facteurs indésirables suivants:

  • consommation excessive de boissons alcoolisées;
  • nutrition déséquilibrée;
  • prendre des médicaments qui ont un effet négatif sur le système excréteur et digestif;
  • calculs biliaires
  • l'athérosclérose;
  • caractéristiques physiologiques et anatomiques héritées;
  • la présence d'une infection.

Avec le sang, les toxines et les bactéries du tractus gastro-intestinal pénètrent dans le foie. La tâche du corps est d'éliminer les composés potentiellement nocifs ou inutiles de la circulation sanguine. Pour ce faire, des réactions chimiques se produisent qui rendent la substance toxique moins toxique ou totalement inoffensive..

Par exemple, l'alcool éthylique est converti en acide acétique et l'acétone en urée. Avec un traitement médical, l'utilisation de grandes quantités d'alcool ou de produits nocifs, le foie subit de graves surcharges, ce qui peut entraîner une diminution de la fonction barrière de la glande et le passage de composés dangereux dans la circulation sanguine.

Maladies possibles et leurs symptômes

Les maladies les plus courantes entraînant une dysfonction hépatique:

  • hépatite virale;
  • cirrhose;
  • hépatose;
  • sténose;
  • invasion helminthique;
  • néoplasmes.

En cas de dysfonctionnement du pancréas, les maladies suivantes peuvent survenir:

  • pancréatite
  • Diabète;
  • fibrose kystique;
  • néoplasmes.

Bien sûr, il y a beaucoup plus de maladies du foie et du pancréas, nous n'avons indiqué que celles qui sont plus courantes que d'autres. Avec la maladie de ces glandes, une symptomatologie similaire se produit..

Souvent, les signes de pathologie suivants sont observés chez les patients:

  • augmentation de la température corporelle;
  • vomissements, nausées, manque d'appétit, perte soudaine de poids;
  • digestion, brûlures d'estomac, flatulences, diarrhée, constipation (survient en raison d'un manque d'enzymes);
  • il y a une douleur dans le côté gauche sous la côte. Elle peut être modérée ou intense, se produit périodiquement ou est constamment présente. Parfois, cela donne à la zone des omoplates ou du cœur;
  • avec la palpation d'un organe malade, la douleur s'intensifie le plus souvent, le médecin peut remarquer un changement de la taille du foie ou du pancréas;
  • le fond hormonal est violé (ce symptôme se manifeste plus souvent chez les hommes atteints de cirrhose "bière");
  • une décoloration des matières fécales est observée, du mucus y apparaît.

Ces symptômes indiquent un dysfonctionnement du foie et du pancréas, mais il existe également des symptômes qui indiquent une certaine pathologie, par exemple, une décoloration de la peau et de la sclérotique (la bilirubine n'est pas excrétée du corps, mais pénètre dans le sang), amertume dans la bouche et les lèvres, démangeaisons et éruption cutanée (la fonction biliaire est altérée).

Il y a un gonflement, un changement de la fréquence cardiaque, une faiblesse, une fatigue excessive (un signe d'intoxication), un changement de la couleur de l'urine (indique une inflammation du foie), un changement de la pression artérielle, un motif veineux apparaît sur l'estomac (des "étoiles" indiquent des dommages au foie, se produisent avec une cirrhose), une occurrence dans le langage de la plaque (blanche ou brune), des fissures.

Avec une maladie du foie, une douleur survient douloureuse, est notée dans l'hypochondre droit, le bas du dos, l'omoplate gauche. Dans certaines pathologies, par exemple l'insuffisance hépatique ou la cirrhose, la douleur survient lorsque le foie a déjà été gravement endommagé et a considérablement augmenté de taille.

Les dommages au foie peuvent être diffus ou focaux. Avec les lésions diffuses, tout l'organe est enflammé, ce qui est typique de l'hépatite, de la stéatose, de la cholangite, de la cirrhose, des ulcères. Les lésions focales sont dites si des néoplasmes apparaissent sur l'organe.

Dans la maladie pancréatique, la douleur est généralement des coutures, irradiant vers le bas du dos, l'omoplate gauche. L'inconfort est particulièrement ressenti après avoir trop mangé, mangé des aliments gras, des sodas ou des boissons alcoolisées. Un symptôme d'une pathologie de la glande est une décoloration des matières fécales, elles deviennent grises.

Symptômes d'une maladie du foie

L'hépatite se développe à la suite d'une inflammation du foie due à une infection virale ou à une exposition à des toxines (alcool, médicaments, parasites). Il existe sept types d'hépatite virale, les plus courants sont A, B, C. L'inflammation se manifeste par un ictère (pas toujours), une hyperthermie, des frissons, une faiblesse, des courbatures.

Au stade initial de la maladie, les symptômes sont similaires à ceux de la grippe. Avec un traitement approprié, la forme aiguë de l'hépatite ne laisse le plus souvent aucune conséquence. L'hépatite chronique se produit indépendamment, par exemple, avec une intoxication constante à l'alcool, ou à la suite d'un traitement inapproprié de la forme aiguë.

La cirrhose est une inflammation chronique du foie dans laquelle les tissus normaux sont remplacés par des tissus fibreux. Il peut se développer dans le contexte de l'hépatite, du paludisme, de la syphilis, des troubles circulatoires. Symptômes de la maladie: faiblesse, hyperthermie, douleurs articulaires, flatulences, asthénie, perte de poids.

Une personne ne tolère pas les aliments gras et l'alcool. Les signes externes (ongles blancs, cheveux rares, doigts épais) ne se manifestent pas chez tous les patients. La maladie se développe en 2 à 5 ans et en l'absence de traitement, la mort survient.

L'hépatose est caractérisée par une altération des processus métaboliques dans les cellules hépatiques. L'hépatose graisseuse est appelée stéatose (les cellules des glandes accumulent les graisses). Ce processus est réversible avec un traitement rapide..

Dans les premiers stades, la maladie ne se manifeste pas, car les cellules se déforment, une violation de la fonction de l'organe se produit. Le patient se plaint de douleurs, nausées, faiblesse, diminution de l'immunité, démangeaisons, éruptions cutanées, jaunissement de la peau.

Les parasites perturbent le foie. La lamblia la plus courante. Ils entrent dans la glande par les intestins. Les symptômes sont similaires à un intestin bouleversé (diarrhée, ballonnements, grondements, manque d'appétit). Il y a aussi une plaque blanche sur la langue, une mauvaise haleine, des éructations fréquentes, une faiblesse, une fréquence cardiaque rapide.

Symptômes de la pathologie pancréatique

Si les enzymes pancréatiques sont activées non pas dans le duodénum, ​​mais en lui-même, alors elles parlent du développement d'une pancréatite. Cette maladie résulte d'une inflammation du tissu pancréatique..

Il existe une pathologie due à une alimentation déséquilibrée, un mode de vie sédentaire et une prédisposition génétique. En période aiguë, le patient se plaint de douleurs intenses à la ceinture, de vomissements, de diarrhée, de flatulences, de fièvre, de transpiration accrue.

Si le pancréas synthétise une quantité insuffisante d'insuline, le diabète est diagnostiqué. Ses symptômes sont variés et associés non seulement à la digestion. Le patient a constamment soif et faim, la vue s'aggrave, des problèmes de puissance surviennent, la régénération des tissus est altérée, ce qui entraîne une cicatrisation prolongée des plaies.

La fibrose kystique est une maladie héréditaire dans laquelle les glandes endocrines sont affectées. Les changements tissulaires peuvent être dans les poumons, le pancréas, le foie. Dans une maladie, des glandes de tissu fibreux se forment sur les glandes et dans les canaux excréteurs, les tissus normaux sont remplacés par des kystes.

Cela entraîne des changements dégénératifs, une stagnation de la bile et une cirrhose du foie. Signes de la maladie: minceur, diarrhée chronique, respiration sifflante, sifflement, épaississement des doigts, prolapsus du rectum.

Traitement des maladies du foie et du pancréas

Pour confirmer le diagnostic, le patient doit subir une série d'études. Ce n'est qu'après avoir reçu leurs résultats que le médecin pourra déterminer la pathologie et prescrire un traitement adéquat. Le diagnostic dépend de la pathologie, comprend un examen biochimique de l'urine, du sang (révèle ALT, AST, bilirubine, sucre), une échographie, une radiographie, si nécessaire, une biopsie hépatique.

Pour éliminer les symptômes de la maladie, les médecins doivent prescrire au patient un régime qui lui fournira un repos fonctionnel. Si la maladie a progressé assez fortement, une famine de plusieurs jours est prescrite. En cas d'urgence, le patient est hospitalisé.

En fonction de la manifestation de la maladie, le patient doit suivre un régime strict jusqu'à six mois. Même après le début de la rémission, il est conseillé aux patients d'exclure l'alcool, les aliments gras, épicés et salés du menu et de s'abstenir de boissons gazeuses et de confiseries. Si vous négligez ce conseil, une exacerbation de la maladie peut survenir..

Il est recommandé de manger 4 à 5 fois par jour, mais en petites portions. Les aliments doivent être cuits à la vapeur ou cuits, la cuisson au four est autorisée. Il est nécessaire de limiter l'utilisation de sel et d'exclure du menu les aliments qui provoquent des ballonnements (chou, raisin, poire). Tableau de régime recommandé numéro 5.

En plus du régime alimentaire, on prescrit au patient des médicaments qui peuvent éliminer la cause profonde de la maladie et aider le corps à retrouver un fonctionnement normal. Avec les exacerbations de la maladie, la pharmacothérapie est suspendue et le traitement consiste à réduire la charge sur l'organe malade. Dans les cas d'urgence, le patient reçoit une nutrition uniquement par voie intraveineuse.

Pendant la rémission, des préparations enzymatiques sont prescrites qui aident à améliorer la digestion et le métabolisme. La thérapie consiste également à prendre des hépatoprotecteurs. Ces médicaments rétablissent l'écoulement de la bile, abaissent le cholestérol, renforcent l'immunité et éliminent les radicaux libres. Souvent, les médecins prescrivent Carsil, Essential Forte, Ursofalk, Phosphogliv.

Pour éliminer le syndrome douloureux, des médicaments qui soulagent les spasmes (No-shpa ou Papaverine) sont utilisés, Mezim ou Creon aideront à restaurer la fonction excrétrice du pancréas. Avec le diabète sucré du premier type, l'insuline est prescrite, avec les médicaments hypoglycémiants du deuxième type.

Le traitement du foie et du pancréas avec des médicaments n'est autorisé que sous la supervision d'un spécialiste. Avec la poursuite du traitement médicamenteux de toute pathologie, il est nécessaire que le médecin traitant signale qu'il y a des problèmes avec le foie, afin que le médecin prescrive des pilules qui agissent sur l'organe moins toxiques.

En plus du traitement principal, des recettes de médecine traditionnelle peuvent être utilisées pour aider à soutenir la fonction hépatique, réduire le processus inflammatoire et accélérer la digestion..

Pour guérir le foie, les guérisseurs traditionnels recommandent de faire des décoctions et des infusions à partir de feuilles de sauge, de cynorrhodons et d'herbes d'origan. La fonction du pancréas sera améliorée par la menthe, les fleurs de camomille, l'herbe immortelle, l'aneth, l'aubépine.

Il existe des symptômes spécifiques indiquant une violation des glandes, mais ils n'apparaissent pas chez tous les patients et pas aux premiers signes de la maladie. Par exemple, s'il y a une douleur dans le foie, les patients commencent souvent à découvrir s'ils ont un jaunissement de la peau et de la sclérotique, mais ce symptôme ne se produit pas toujours.

Par conséquent, pour connaître la cause exacte de la maladie, vous devez consulter un médecin. Ce n'est qu'après avoir effectué les tests et analyses nécessaires que le médecin comprendra ce qui a causé la douleur et la digestion.

Il est possible de guérir la plupart des maladies du foie et du pancréas en respectant strictement toutes les recommandations du médecin. Au moins, la médecine moderne peut ralentir l'évolution de la maladie et améliorer la qualité de vie du patient.

Le traitement de la pathologie prend beaucoup de temps, puis vous devez suivre un régime à vie. La prévention des maladies consiste en une bonne nutrition, une consommation modérée d'alcool, un mode de vie sain. En cas d'ingestion forcée de médicaments puissants, il est recommandé d'effectuer un traitement d'entretien du foie..

Signes de maladie pancréatique et hépatique

Les pathologies du foie et du pancréas ont des symptômes similaires. Une autre caractéristique est que les symptômes de la maladie n'apparaissent pas immédiatement, et parfois les patients considèrent qu'il s'agit d'une indigestion ordinaire. Les maladies des voies biliaires, du pancréas et du foie sont interconnectées et sont considérées comme des maladies concomitantes..

Cela signifie qu'avec la pathologie de l'un des organes indiqués, le travail des deux autres change. Faire le bon diagnostic en temps opportun ne permet pas à la maladie de progresser et réduit le risque de complications. Par conséquent, vous devez savoir quels sont les symptômes de la maladie du foie et du pancréas et comment ils sont éliminés..

Symptômes des pathologies (maladies) du pancréas

La pathologie (maladie) la plus courante est la pancréatite aiguë, qui se manifeste par les symptômes suivants:

  • La nature de la douleur dépend directement de la quantité de dommages, de la nature du processus (c.-à-d., Nécrose ou inflammation) et de la transition de l'inflammation vers le péritoine (c.-à-d., La présence / absence de péritonite). Ainsi, l'intensité de la douleur peut varier d'une coupe terne douloureuse à une coupe extrêmement intense;
  • En présence d'œdème, la douleur survient en raison de l'étirement de la capsule de l'organe, de la compression des nerfs et de l'accumulation de sécrétions dans les canaux de la glande;
  • Pendant longtemps, malgré une douleur intense, la paroi abdominale antérieure reste molle;
  • La localisation de la douleur dépend de la zone de dommages, c'est-à-dire que la présence de douleur dans le côté gauche, moyen ou droit de l'abdomen est causée par des dommages au corps, à la tête ou à la queue de l'organe;
  • L'irradiation (distribution) des maux de dos est associée à la localisation de l'organe et aux caractéristiques de son innervation;
  • Le plus souvent, la douleur n'est pas associée à l'alimentation, se caractérise par son intensité et est permanente;
  • Assez rarement, la douleur est localisée dans la région du cœur (redonnant à la clavicule) ou dans le sternum. Dans ce cas, il est important de réaliser un diagnostic différentiel des maladies cardiaques (infarctus du myocarde, angine de poitrine);
  • En cas de nécrose pancréatique, la douleur devient insupportable jusqu'au développement d'un choc douloureux et de la mort du patient.

Dyspepsie

  • Avec la pancréatite, les symptômes dyspeptiques se manifestent par des nausées, des selles instables, une perte d'appétit et des vomissements d'aliments non digérés. Aux stades initiaux de la maladie, la dyspepsie apparaît après avoir mangé des champignons, des aliments frits, gras, fumés, du miel, des tomates, de l'alcool. En outre, ce problème peut survenir lors de l'utilisation de médicaments: cytostatiques, nitrofuranes, sulfonamides, azathioprine, antibiotiques, acide valproïque;
  • Les nausées sont généralement un signe avant-coureur de vomissements et sont associées à une irritation. vague qui innerve la glande;
  • Des vomissements se produisent en raison d'une intoxication. De plus, au début de la maladie dans le vomi, il y a de la nourriture mangée et, à mesure que le processus se développe, de la bile (c'est-à-dire le contenu du duodénum);
  • La fréquence et le volume des vomissures peuvent être importants, ce qui entraîne une déshydratation, une perte d'électrolytes (sels) et de liquide (c'est-à-dire le développement d'une déshydratation hypoosmotique).

Il existe plusieurs étapes de déshydratation:

  1. Stade: perte de moins de 3% du poids corporel, légère soif, muqueuses humides. La respiration est un peu accélérée;
  2. Stade: Perte jusqu'à neuf pour cent du poids corporel total, muqueuses sèches, soif intense, turgescence cutanée réduite (c'est-à-dire que le lissage du pli cutané se produit lentement), le pouls est rapide. Le nombre d'urinations et leur volume sont réduits, l'urine libérée est plus foncée;
  3. Stade: Perte de dix pour cent ou plus du poids corporel. Inhibition, somnolence est observée. Réduit la pression artérielle et la fréquence cardiaque (bradycardie, arythmie), les muqueuses et la peau sèche, la conscience confuse. Signes d'acidose dans le sang. Un choc hypovolémique avec défaillance de plusieurs organes peut se développer.
  • Chaise instable. La constipation est suivie de diarrhée. Aux stades initiaux, des ballonnements (dus à des flatulences) et de la constipation peuvent être observés chez les patients, ce qui est associé à un apport insuffisant en acides biliaires et en enzymes pancréatiques, qui ont un effet laxatif.

Changements dans la peau

Dans la pancréatite aiguë, une pâleur ou un jaunissement de la peau est observé en raison de la compression des voies biliaires par les tissus enflammés de la glande. De plus, avec cette maladie, une cyanose du triangle nasolabial et du bout des doigts peut survenir en raison d'une intoxication et d'une détresse respiratoire (le soi-disant symptôme de Lagerlef), de taches cyanotiques sur l'abdomen (symptôme Halstead), d'un bleuissement des parties latérales de la gencive en raison de troubles circulatoires dans la cavité abdominale ( Symptôme de Gray-Turner) ou cyanose autour du nombril (symptôme de Grunwald).

Symptômes spécifiques

Ces symptômes sont généralement vérifiés par un médecin lors de la palpation abdominale:

  • Symptôme de Mayo-Robson. L'apparition de douleur lors de la palpation dans la région de l'angle vertébral gauche;
  • Le symptôme de Dudkevich. L'apparition de douleur pendant la palpation avec des mouvements vers l'intérieur et vers le haut le long des obliques deux centimètres au-dessous du nombril;
  • Symptôme Chukhrienko. L'apparition de douleur lorsque le bord de la paume effectue des mouvements saccadés dans la région épigastrique;
  • Symptôme de Shchetkina-Blumberg. Elle est déterminée en cas de péritonite. Elle représente une augmentation de la douleur avec une forte traction du bras lors de la palpation de l'abdomen;

Signes de laboratoire

  • Test sanguin. Il y a une augmentation de l'ESR (plus de vingt chez les femmes et plus de dix chez les hommes), une augmentation du nombre de globules blancs, c'est-à-dire qu'il y a des signes d'inflammation. Avec le développement d'un processus purulent et une destruction sévère, la formule leucocytaire se déplace vers la gauche, en raison de la déshydratation, l'hématocrite augmente, le nombre de globules rouges augmente. La glycémie augmente;
  • Analyse biochimique du sang: une augmentation de l'amylase, et avec des changements nécrotiques dans la glande - sa diminution. De plus, avec une pancréatite aiguë, l'élastase, la trypsine et la lipase augmentent. La désintégration cellulaire se manifeste par des niveaux accrus de LDH, AST, ALT. Avec l'ictère, la bilirubine directe et indirecte augmente. Avec l'acidose, le niveau de chlorures, de magnésium et de calcium diminue;
  • Analyse d'urine: augmentation de sa gravité spécifique, détection de protéines et de cylindres, de globules rouges et de globules blancs. Des corps cétoniques et du sucre apparaissent (signes d'une violation du métabolisme des glucides et des protéines), des diastases de plus de 100 unités.

PATHOLOGIE DU FOIE

La pathologie hépatique se manifeste le plus clairement dans le développement d'une insuffisance hépatique et d'un ictère, qui sont le résultat ou la complication de nombreuses maladies du foie.

Le flux distingue:

  • insuffisance hépatique aiguë, se développant en quelques heures ou jours;
  • insuffisance hépatique chronique qui se développe sur plusieurs mois ou années.

Causes d'insuffisance hépatique:

  • dystrophie du foie d'origines diverses;
  • hépatite - inflammation du foie causée par des virus, des germes, des toxines;
  • cirrhose du foie - processus pathologiques chroniques dans le foie, caractérisés par des lésions et la mort progressives des hépatocytes et le développement d'un tissu conjonctif qui remplace le parenchyme;
  • lésions parasitaires, par exemple alvéococcose, échinococcose, etc.
  • tumeurs du foie;
  • troubles circulatoires dans le foie, accompagnés notamment par le développement d'une hypertension portale - une augmentation persistante de la pression artérielle dans les vaisseaux du système de la veine porte au-dessus de 6 mm RT. st.

Manifestations d'insuffisance hépatique:

  • troubles métaboliques - protéines, lipides, glucides, vitamines, minéraux;
  • altération de la fonction hépatique - détoxification, antimicrobien, hématopoïétique, formation de bile et excrétion biliaire.
  • La fin de l'insuffisance hépatique progressive est le coma hépatique, qui se caractérise par: une perte de conscience;
  • suppression ou diminution significative de la sévérité des réflexes;
  • troubles du corps, y compris les troubles respiratoires et circulatoires.

Types d'ictère: hépatique (ou parenchymateux): suprahépatique ou hémolytique; et subhépatique.

La jaunisse hépatique ou parenchymateuse peut être causée par des dommages primaires aux hépatocytes par des agents infectieux (virus, bactéries, plasmodes, etc.) ou des facteurs hépatotoxiques (par exemple, des doses élevées d'éthanol, des toxines fongiques, des poisons hépatotropes, etc.), ainsi que la cirrhose foie.

La jaunisse suprahépatique ou hémolytique est causée par un apport accru de bilirubine non conjuguée dans le plasma sanguin. Ceci est observé avec une hémolyse intra ou extravasculaire importante, avec une anémie hémolytique, une hémolyse des globules rouges et de leurs précurseurs dans la moelle osseuse, avec la formation d'un excès de bilirubine indirecte dans les hématomes étendus.

Les principales manifestations de l'ictère hémolytique: anémie, bilirubinémie. hémoglobinurie et bilirubinurie, augmentation des taux sanguins de bilirubine indirecte, signes d'insuffisance hépatique.

Ictère subhépatique. Sa cause est une violation persistante de l'excrétion de la bile dans les capillaires biliaires avec une cholestase intrahépatique, dans les voies biliaires intrahépatiques, kystiques ou communes, avec une obstruction des voies biliaires avec des calculs et des tumeurs, ainsi qu'avec une compression des voies biliaires de l'extérieur, par exemple, une tumeur de la tête du pancréas ou une grande papule duodénale changements tissulaires autour des voies biliaires, hypertrophie des ganglions lymphatiques, etc..

Les principales manifestations de l'ictère sous-hépatique: coloration ictérique de la sclère, de la peau et des muqueuses, démangeaisons de la peau dues à une irritation des terminaisons nerveuses par les acides biliaires, bilirubinurie, développement de l'acholie (manque de bile dans le tractus intestinal, décoloration des matières fécales). Acholia provoque une violation de la digestion des cavités et des membranes, une dysbiose, une auto-infection intestinale et une intoxication en raison de l'absence d'action bactéricide de la bile.

Clinique pour d'autres pathologies du pancréas

  • En présence de pancréatite chronique pendant les périodes de rémission, il n'y a pas de douleur, avec une exacerbation de la maladie, il y a des douleurs aiguës, douloureuses ou ceinturantes dans la région épigastrique, qui est donnée au bas du dos;
  • Avec le cancer de la glande, l'intensité de la douleur est différente selon l'emplacement et le stade du néoplasme;
  • Diabète sucré insulino-dépendant (premier type): pas de douleur;
  • Dans le cas de la fibrose kystique, la douleur est de crampes dans la nature et est localisée près de l'intestin;
  • Avec la nécrose pancréatique, une douleur est exprimée, souvent insupportable, localisée dans la région épigastrique ou derrière le sternum, irradiant vers la clavicule ou le dos. Peut entraîner le développement d'un choc douloureux et d'une perte de conscience;
  • Les kystes pancréatiques sont accompagnés d'une douleur intermittente légère (soumise à la petite taille du kyste) ou d'une douleur intense intense avec de gros kystes, entraînant une compression des nerfs, des conduits ou un étirement de la capsule.

Dyspepsie

  • La pancréatite chronique s'accompagne d'une instabilité des selles, de nausées et parfois de vomissements de bile ou de nourriture;
  • Le cancer des glandes aux premiers stades se manifeste par une diminution de l'appétit, des nausées, des selles instables, des flatulences, une perte de poids, aux stades ultérieurs - par des vomissements fréquents et une diarrhée abondante;
  • Le diabète sucré s'accompagne d'une faim et d'une faiblesse constantes (avec hypoglycémie), de vomissements et de nausées (avec acidocétose), ainsi que d'une diminution rapide du poids corporel;
  • La fibrose kystique se manifeste par l'apparition d'un grand nombre de selles molles graisseuses fréquentes, des flatulences et une diminution de l'appétit;
  • Avec la nécrose pancréatique, la constipation et les ballonnements sont présents;
  • Les kystes des glandes localisés dans la tête de l'organe s'accompagnent d'une perte de poids, de ballonnements et de selles fréquentes. Si le kyste est dans la queue ou le corps du corps, la constipation se produit, des nausées et des excréments décolorés;

Symptômes spécifiques

  • Les exacerbations de la pancréatite chronique surviennent après avoir mangé des aliments sucrés, frits, gras ou de l'alcool;
  • Avec le cancer de la glande, une pâleur et une jaunisse prononcées sont observées et les stades terminaux de la maladie s'accompagnent d'une cachexie cancéreuse;
  • Le diabète sucré s'accompagne généralement de soif, de polyurie et de démangeaisons de la peau. Il existe une tendance à l'hypoglycémie et à l'acidocétose;
  • Avec la fibrose kystique, des cristaux de sel se déposent sur la peau, une faiblesse musculaire et une sécheresse dans la cavité buccale se produisent;
  • La nécrose pancréatique se manifeste par des symptômes de choc abdominal aigu, toxique ou douloureux;
  • Kystes pancréatiques. Avec de grandes tailles, le kyste peut être ressenti à travers la paroi abdominale. Si une suppuration du kyste se produit, la survenue d'une hyperthermie et de douleurs abdominales aiguës peut l'indiquer..

Recherche en laboratoire et données diagnostiques

  • Une exacerbation de la pancréatite chronique se caractérise par une augmentation de l'élastase dans le sang et une diminution de cet indicateur dans les fèces;
  • Avec les néoplasmes malins de la glande dans le sang, l'ESR est accélérée, la leucocytose et les signes d'anémie sont présents. Une échographie montre une ombre arrondie. Le diagnostic est confirmé par biopsie;
  • La présence de diabète sucré du premier type est indiquée par une augmentation de la glycémie supérieure à six millimoles par litre et des taux d'hémoglobine glyquée supérieurs à six pour cent et demi;
  • Avec la fibrose kystique, la quantité d'élastase dans les selles diminue. Le test d'activité du chlorure de chlorure est positif. Le diagnostic est confirmé par des tests ADN;
  • Les changements dans les tests de nécrose pancréatique sont similaires à ceux de la pancréatite aiguë. L'échographie révèle des signes de processus destructeurs;
  • Avec les kystes des glandes, le niveau d'enzymes dans le sang et l'urine est légèrement augmenté. À l'échographie, la formation d'un liquide à l'intérieur est déterminée. Diagnostic de biopsie confirmé.

Le foie et le pancréas participent activement aux processus métaboliques. Ils jouent un rôle important dans le maintien de la stabilité du corps - hormonal et biochimique.

Les corps sont situés à proximité et leurs fonctions sont interconnectées. Il n'est pas surprenant que la pathologie de l'un d'entre eux affecte négativement l'état de l'autre. Cela explique également l'identité des symptômes des maladies du pancréas et du foie..

Reconnaître les problèmes de pancréas et de foie: liste des symptômes

Le foie et le pancréas assurent le fonctionnement normal de tous les organes et systèmes. Les glandes synthétisent les hormones, enzymes nécessaires au métabolisme, à la dégradation et à l'absorption des substances bénéfiques. La défaite de ces organes entraîne principalement des perturbations de la digestion. Les symptômes de la maladie du foie et du pancréas ne sont pas toujours prononcés, mais ils ne doivent pas être ignorés. Sinon, le risque de complications augmente. Le traitement est prescrit et surveillé uniquement par un médecin..

Quelles maladies affectent les organes importants

Les maladies du foie et du pancréas affectent négativement d'autres organes. Le pancréas est responsable de la production d'hormones (insuline, glucagon), enzymes nécessaires à l'absorption des aliments lourds.

Les lésions pancréatiques sont d'origine inflammatoire, tumorale et dystrophique:

  • Pancréatite - inflammation aiguë ou chronique, se manifestant sous la forme d'un œdème du pancréas, de faux kystes, de zones de nécrose grasse ou de suppuration.
  • Tumeurs (cancer, kyste). Ils ont un pronostic différent, nécessitent presque toujours un traitement chirurgical.
  • Lipomatose La dégénérescence des tissus et leur remplacement par des cellules graisseuses.
Il y a environ 500 fonctions remplies par le foie - détoxication, assimilation de vitamines, oligo-éléments, soutien métabolique.

Les maladies hépatiques les plus courantes:

  • Hépatose - dystrophie avec nécrose des cellules et leur remplacement par du tissu conjonctif ou adipeux.
  • L'hépatite est une inflammation primaire ou secondaire. La forme primaire, ou hépatite virale, est le résultat d'un virus hépatotrope. Secondaire - complication d'une autre infection: septicémie, paludisme, tuberculose, etc..
  • Fibrose - la transformation des cellules d'organes en tissu conjonctif.
  • Cirrhose - une transformation irréversible des tissus en fibreux avec perte de fonctionnalité des organes.

Symptômes des maladies du pancréas et du foie

Le tableau clinique des maladies des organes est très similaire. Par conséquent, seul un médecin doit diagnostiquer et prescrire un traitement. Aux premiers stades, des symptômes sévères peuvent être absents et la localisation de la douleur indique une lésion de l'un des organes.

Faiblesse et apathie

Au lieu de symptômes cliniques vifs, qui ne sont souvent pas présents aux stades initiaux des maladies du foie ou du pancréas, des signes non spécifiques apparaissent en raison de la valeur de leurs fonctions dans les processus métaboliques.

De la fatigue, une perte de force peuvent être observées. Puis insomnie, dépression, irritabilité, agressivité.

Ces symptômes sont une conséquence de l'empoisonnement par les scories et les toxines, qui affectent négativement le fonctionnement du système nerveux central.

Problèmes de digestion

Le principal et parfois le seul symptôme de lésion pancréatique chez les hommes et les femmes est des selles molles fréquentes. Dans ce cas, les matières fécales ont une consistance grasse, un éclat de laque. Les maladies du foie peuvent être accompagnées de constipation ou de diarrhée. Cela est dû à une diminution du nombre d'enzymes produites par lui pour une digestion normale..

Les troubles dyspeptiques n'assimilent pas complètement les aliments, donc une personne perd généralement du poids de façon spectaculaire.

Nausée et vomissements

Parfois, il existe des symptômes tels que des nausées ou des vomissements. Les nausées peuvent provoquer des vomissements ou être un symptôme indépendant. Habituellement, il s'accompagne d'un manque d'appétit, d'un engourdissement des membres, de vertiges. La raison de ces phénomènes est une diminution de la production de suc gastrique. Avec des vomissements, une déshydratation se produit, une violation de l'équilibre eau-sel. Par conséquent, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Douleur latérale

En parlant d'un syndrome douloureux, il faut savoir que le foie ne peut pas faire mal, car il n'a pas de terminaisons nerveuses - «points douloureux». La douleur dans le foie indique une augmentation de sa taille, un étirement des capsules. Mais le pancréas avec une inflammation ou d'autres maladies fait très mal.

Si les deux organes font mal en même temps, cela peut indiquer un ulcère gastro-duodénal, un cancer, un processus inflammatoire chronique.

Fièvre

En plus de la douleur, les femmes et les hommes peuvent souffrir d'hyperthermie. Pour les maladies du pancréas et du foie, une augmentation de la température corporelle à 37,5-38 ° C est caractéristique. De plus, la personne note:

  • frissons;
  • migraine;
  • vertiges;
  • gravité et douleur dans la région épigastrique;
  • manque d'appétit;
  • changement de goût, rejet des aliments gras.

Jaunisse

Il s'agit d'une teinte jaunâtre de la peau, des muqueuses et des protéines oculaires. La raison en est l'accumulation dans les tissus de bilirubine (enzyme biliaire). Le foie est responsable de la synthèse de la bilirubine. Avec l'inflammation du pancréas, l'écoulement de la bile est perturbé (son composant principal est la bilirubine), de sorte que le pigment biliaire est absorbé dans le sang.

La jaunisse est un signe dangereux qui confirme la présence d'une pathologie sévère.

La jaunisse hépatique est la plus courante. Lorsque les cellules d'organes sont endommagées, la bilirubine est libérée, s'accumule dans les tissus, le sang et l'urine, qui prend une teinte de bière brune. Cette condition est caractéristique de l'hépatite virale, de l'intoxication alcoolique aiguë, de la cirrhose. Par conséquent, si un symptôme dangereux est détecté, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Démangeaisons cutanées, acné, sécheresse

Lorsque le foie ou le pancréas est affecté, des démangeaisons de la peau sont observées. Cela est dû à une augmentation de la quantité d'acides biliaires dans le sang. En outre, des veines d'araignée - des télangiectasies apparaissent sur la peau du visage, du cou, de la poitrine et des mains. Un autre signe de dysfonctionnement hépatique se dessèche de la peau en raison d'un manque de rétinol (vitamine A).

Les stries (vergetures) apparaissent sous forme de rayures de chair, de teinte rosée ou marron. C'est un signe d'échec hormonal, car l'organe endommagé n'est pas en mesure de traiter une surabondance d'hormones produites.

Dans les maladies du pancréas, un blanchiment de la peau est observé. C'est le résultat de l'anémie, une carence en oligo-éléments bénéfiques. Les éruptions allergiques accompagnent souvent le dysfonctionnement des deux glandes..

Problèmes hormonaux

Le foie est responsable de la neutralisation des œstrogènes synthétisés en excès. En conséquence, le cycle menstruel est violé chez les femmes, l'infertilité est possible.

Perturbations hormonales - parfois les tout premiers symptômes d'une maladie du foie.

Le pancréas a deux fonctions:

  • exocrine - production d'enzymes qui accélèrent la digestion;
  • endocrinien - la production de glucagon, d'insuline, d'autres hormones.

Avec les maladies de la glande, la production d'hormones est interrompue, ce qui peut entraîner une complication dangereuse - le diabète.

Autres symptômes

Les dommages au pancréas sont indiqués par des matières fécales avec un éclat gras, une augmentation de la rate. Dans les maladies du foie, une calvitie et une accumulation de liquide dans la cavité abdominale (ascite) sont observées. L'apparition d'imprégnations sanguines dans les fèces est due au fait que le foie blessé n'est pas en mesure de produire suffisamment d'enzyme qui coagule le sang.

Que faire si le foie et le pancréas font mal

Le syndrome de la douleur est une raison pour consulter immédiatement un médecin. Le thérapeute, gastro-entérologue ou hépatologue aidera à guérir les glandes. Il procédera à un examen, clarifiera la nature des plaintes, lui recommandera de se soumettre à des études cliniques et matérielles pour poser un diagnostic. Les analyses aideront à établir la cause exacte des dommages aux glandes. Le médecin sélectionnera des médicaments pour le foie et le pancréas, décrira le schéma de leur administration.

Un examen préventif annuel par un hépatologue est obligatoire pour les personnes dépendantes à l'alcool, en surpoids ou souffrant de diabète.

Quels tests réussir

Beaucoup vont chez le médecin pour savoir comment vérifier le foie et le pancréas. Pour connaître l'état des organes, vous devrez subir des tests de laboratoire, des diagnostics instrumentaux. N'oubliez pas de remettre:

  • KLA détaillé (test sanguin général);
  • analyse d'urine pour la diastase;
  • sang pour la biochimie.

Si une opération chirurgicale est effectuée, l'exsudat (liquide) de la cavité abdominale est envoyé pour une culture bactériologique.

Les études sur le matériel comprennent:

  • Échographie de la cavité abdominale;
  • IRM (imagerie par résonance magnétique) ou CT (tomodensitométrie).

Le dépistage des marqueurs tumoraux peut détecter le cancer. La présence de cellules malignes est mise en évidence par l'alpha-foetoprotéine, l'antigène embryonnaire cancéreux, la ferritine. Un examen histologique des tissus organiques confirme la présence d'un néoplasme malin..

Que traiter

Si le pancréas ou le foie est malade, il est strictement interdit de choisir seul un cours médical. Cela entraînera une détérioration. Après avoir posé un diagnostic, le médecin sélectionne le médicament, donne des recommandations sur leur apport.

  • à l'exclusion complète de l'alcool, quel que soit le titre;
  • sevrage tabagique;
  • régime: interdiction des cornichons, viandes fumées, épices, marinades, conserves, confiseries;
  • boire au moins 2-2,5 litres d'eau plate pure;
  • nutrition fractionnée et fréquente.

Les coliques hépatiques ou une crise de pancréatite sont une raison d'hospitalisation, de traitement hospitalier. Une personne a besoin de se reposer pendant les premiers jours après une exacerbation.

Ils traitent les maladies des glandes à l'aide d'hépatoprotecteurs, d'analgésiques, de médicaments cholérétiques. Pour soulager l'inflammation aiguë, des stéroïdes sont utilisés. En tant que thérapie auxiliaire, il est prescrit:

  • phytopréparations qui empêchent la destruction des cellules des organes;
  • complexes multivitaminiques qui augmentent la défense immunitaire;
  • des agents enzymatiques pour activer le pancréas et le foie;
  • médicaments de désintoxication (glucose, solution saline) - pour nettoyer le corps des toxines.

Les médicaments couramment utilisés sont:

  • hépatoprotecteurs - Hepabene, Phosphogliv pour préserver l'intégrité du tissu hépatique;
  • analgésiques ou antispasmodiques - Drotaverinum, No-shpa;
  • antibiotiques (avec addition d'une infection bactérienne) - tétracycline, céphalexine;
  • médicaments cholérétiques - Allohol, Ursosan;
  • médicaments pour activer le métabolisme - Créon, Panzinorm;
  • signifie que normaliser l'acidité de l'estomac - Phosphalugel;
  • phytopréparations anti-inflammatoires - Legalon, Hofitol;
  • antivirus - Interféron;
  • purificateurs - Hemodez;
  • pour normaliser les selles - Imodium;
  • prévention des flatulences, des nausées - Tserukal, Espumisan.
Si la maladie est détectée à un stade tardif, avec une exacerbation ou l'ajout de complications, une intervention chirurgicale d'urgence peut être nécessaire. En cas de lésion pancréatique ou d'exacerbation d'une pancréatite compliquée, il est parfois nécessaire de la retirer.

Pour normaliser l'écoulement de la sécrétion, une intervention endoscopique est effectuée - élimination des calculs (pierres) des canaux de la glande, introduction d'un design qui augmente la lumière du canal, étirant les murs.

Prévention des maladies du foie et du pancréas

Il n'y a pas de prévention spécifique des maladies pour ces organes importants. Il est nécessaire d'abandonner les mauvaises habitudes - fumer, boire de l'alcool fort. Équilibrez le menu en éliminant les aliments lourds, gras et frits. Ces mesures simples préviennent également les maladies cardiovasculaires..

Le pancréas, comme le foie, est une glande assez rustique. Leur destruction est un long processus. La pharmacothérapie implique plusieurs mois de médicaments prescrits, de régime et de correction du mode de vie.

Santé du foie

Causes de l'élargissement du pancréas chez l'adulte

Le pancréas peut être appelé un organe conducteur, car les substances produites par le fer vous permettent de modifier l'énergie qui fait partie des produits. Pour cette raison, les intestins les absorbent mieux. Les fonctions du pancréas dépendent directement de la structure de l'organe et de sa taille, et leur changement peut indiquer le développement d'une pathologie. Toute maladie, qu'il s'agisse d'hyperplasie ou d'un autre processus pathologique, doit être traitée rapidement. Cela aidera à soulager les symptômes et à éviter les complications chez les patients adultes et les enfants. La durée du traitement, les agents thérapeutiques à utiliser dans ce cas, détermine un spécialiste expérimenté.

Que signifie l'élargissement d'un organe chez un adulte??

Le pancréas est conçu de telle manière que deux raisons peuvent contribuer à son augmentation:

  1. inflammation (dans de tels cas, le corps gonfle toujours);
  2. compensation pour insuffisance.

Une blessure abdominale peut provoquer une augmentation du pancréas.

Une augmentation complète du pancréas chez les patients adultes se produit avec le développement d'une forme aiguë (parfois chronique) de pancréatite. En règle générale, l'organe change de taille pendant la période d'exacerbation de la maladie. Il existe d'autres causes d'hypertrophie pancréatique, notamment:

  • obstruction du conduit avec microlith;
  • fibrose kystique;
  • l'utilisation d'alcool en grande quantité;
  • blessures abdominales graves;
  • infections (par exemple, grippe, hépatite);
  • développement anormal de l'organe et de ses canaux;
  • l'utilisation de certains médicaments;
  • augmentation de la quantité de calcium;
  • dyskinésie;
  • inflammation du duodénum 12;
  • plaies;
  • le contenu du duodénum pénètre dans l'un des canaux de l'organe;
  • mauvaise alimentation en sang;
  • changements vasculaires (peuvent survenir à la suite de l'athérosclérose, d'un pansement accidentel pendant la chirurgie, en les serrant avec un néoplasme se développant dans le tractus gastro-intestinal).

Retour à la table des matières

Causes de l'élargissement total des organes

Une telle augmentation du pancréas peut être causée par les raisons suivantes:

  • caractéristiques de développement (forme d'organe);
  • fibrose kystique;
  • processus inflammatoires (chroniques, aigus);
  • infections (virus grippaux, septicémie);
  • empoisonnement du corps avec de l'alcool ou des drogues (dans de tels cas, une augmentation du foie se produit également);
  • blessures abdominales;
  • ulcère gastroduodénal, processus inflammatoires du duodénum, ​​etc..

Retour à la table des matières

Pourquoi l'organe se développe-t-il localement?

L'organe est divisé en 3 parties - la queue, la tête, le corps. Avec une telle augmentation, une expansion partielle de l'organe se produit souvent. La pathologie peut apparaître avec une pancréatite. Cela se produit si la maladie se développe dans une zone spécifique du corps. Une partie de la glande est située à proximité du duodénum, ​​par conséquent, les maladies intestinales peuvent provoquer des affections pancréatiques.

Extension de queue modérée

Cela est dû à:

  • pseudokyste;
  • abcès (formation d'un écoulement purulent);
  • adénome (hyperplasie);
  • grands cancers;
  • microlites dans le conduit d'un organe;
  • duodénite (inflammation de la muqueuse du duodénum);
  • gonflement (hyperplasie) ou cicatrisation dans le duodénum.

Retour à la table des matières

Expansion de la tête d'orgue

De tels processus pathologiques peuvent provoquer:

  • abcès;
  • formation de cavités dans cette partie de la glande;
  • néoplasme malin ou bénin (hyperplasie);
  • duodénite (inflammation de la muqueuse du duodénum);
  • éducation, cicatrice sur la papille du duodénum;
  • microlites dans la zone des canaux pancréatiques.

Retour à la table des matières

Les symptômes de l'élargissement du pancréas

L'élargissement du pancréas se manifeste de différentes manières. Les symptômes sont graves ou légers. Si les signes sont aigus, le patient n'a aucun doute que cet organe particulier fait mal. Chez un patient avec une glande enflammée, la maladie progresse rapidement. Souvent, les patients qui ont une hypertrophie du pancréas sont préoccupés par les manifestations suivantes:

  1. Douleur d'intensité variable dans le haut de l'abdomen. La douleur peut être donnée aux mains ou aux lombaires.
  2. Vomissements, vomissements. Le patient ressent de l'amertume dans la cavité buccale, son appétit disparaît.
  3. La diarrhée.
  4. Augmentation de la température.

En cas de douleur aiguë, il est important d'appeler immédiatement un médecin, car d'autres organes sont situés près de la glande. Son expansion peut provoquer une obstruction des intestins du patient.

Sondage

Si l'on soupçonne que le patient a développé du fer, le spécialiste le dirigera d'abord vers une échographie. De plus, vous devrez passer des tests, faire d'autres examens. Selon les résultats d'une échographie, le gastro-entérologue établit un diagnostic (par exemple, "hyperplasie") ou oriente le patient vers des spécialistes pour des diagnostics supplémentaires. S'il y a des signes évidents d'une forme aiguë de pancréatite, le patient doit être hospitalisé. Les méthodes de traitement sont déterminées par le chirurgien. Dans le cas où un pseudokyste a conduit à l'expansion du pancréas, ce dernier choisira également des méthodes thérapeutiques.

Méthodes thérapeutiques

La tactique de traitement de la glande est déterminée en fonction des raisons qui ont provoqué cette condition:

  1. La forme aiguë de la pancréatite, un abcès nécessite une hospitalisation. Après cela, les spécialistes établiront ce qui doit être fait: mener une thérapie conservatrice ou effectuer une intervention chirurgicale. Le traitement d'une forme chronique de la maladie est effectué par un gastro-entérologue. Ensuite, le thérapeute doit examiner le patient, lui prescrire un régime. Lorsqu'un processus inflammatoire chronique a provoqué la formation de calculs, le rétrécissement des canaux de la glande, le médecin prescrit une intervention chirurgicale.
  2. Si le patient a formé des pseudokystes, vous devez être examiné par un chirurgien. Il décidera s'il faut retirer la zone affectée..
  3. Le traitement d'une tumeur (hyperplasie) doit être géré par un oncologue. Il expliquera en détail les méthodes après un diagnostic approfondi..
  4. Si l'expansion de l'organe accompagne le diabète, le patient doit être enregistré au dispensaire. L'endocrinologue prescrira des médicaments qui réduisent la quantité de sucre dans le sang, déterminent le régime alimentaire.

Retour à la table des matières

Thérapie diététique

Souvent, les patients reçoivent une thérapie diététique n ° 5, basée sur l'utilisation d'aliments contenant des protéines et la réduction de la consommation d'aliments gras. Un patient souffrant d'hypertrophie des organes doit jeter les aliments et boissons suivants:

  • de l'alcool;
  • soupe et soupes riches;
  • produits laitiers à haute teneur en matières grasses;
  • fruits et légumes crus;
  • bonbons;
  • jus fraîchement pressés.

Il est conseillé aux patients souffrant de troubles pancréatiques de consommer les produits suivants:

  • viande maigre, poisson;
  • produits laitiers écrémés;
  • craquelins de pain diététique;
  • céréales;
  • légumes bouillis;
  • fruits au four;
  • thés faibles.

De plus, il est recommandé de faire des plats à la vapeur - ils ont également un bon effet sur le fonctionnement de la glande. Si le patient a subi une intervention chirurgicale, un traitement médicamenteux à long terme, une telle nutrition contribuera à la récupération rapide du corps, allégera la charge sur le pancréas.

Traitement pour un pancréas élargi

Le pancréas, en tant que partie du système digestif, produit des substances pour la dégradation des protéines, des graisses et des glucides, ainsi que de l'insuline pour que le glucose pénètre dans les tissus. Les maladies perturbent la fonction, ce qui se manifeste par une augmentation de sa taille. Un pancréas hypertrophié est généralement détecté par hasard dans les rayons X ou l'IRM..

Le pancréas mesure 16-23 cm de long et est situé dans la cavité abdominale derrière l'estomac et devant la colonne vertébrale et l'aorte. On y distingue trois domaines:

  • tête - située à droite, entourée par le duodénum;
  • queue - placée à gauche à côté de la rate;
  • corps - situé au milieu, près des vertèbres lombaires.

Fonctionnellement, le pancréas est divisé en parties digestives et endocrines. La plupart des cellules produisent des jus qui fusionnent à travers de petits conduits en un grand - le principal. Il se jette dans le duodénum par la papille Vater. Le bicarbonate se mélange aux enzymes et alcalinise le suc pancréatique.

Le canal principal se confond généralement avec le canal cholédoque commun qui reçoit la bile. À la jonction, une ampoule se forme dans la tête de la glande, où les fluides pénètrent dans l'intestin.

Pourquoi le pancréas adulte est-il élargi? La raison en sera un manque d'activité enzymatique, une obstruction des canaux avec des calculs, une inflammation des organes adjacents et du stress. Influence des vertèbres thoraciques due à l'innervation de la glande et des valves du tube digestif.

Un pancréas légèrement élargi se trouve dans les premiers stades du diabète. La partie endocrine contient des cellules - îlots de Langerhans. Ils produisent de l'insuline, du glucagon et de la somatostatine, qui pénètrent dans le sang et d'autres parties du corps par les capillaires. Parce que les maladies affectent la digestion et le métabolisme.

Causes de l'élargissement pancréatique

Il y a deux raisons de détecter une hypertrophie du pancréas:

  • la croissance des tissus pour compenser la fonction réduite des cellules individuelles;
  • œdème tissulaire dû à une inflammation ou à une réaction auto-immune.

Par conséquent, les principaux facteurs d'élargissement des organes sont:

  • l'abus d'alcool
  • infections chroniques;
  • obstruction du conduit de Wirsung;
  • intoxication par des médicaments et des agents chimiques;
  • processus auto-immun.

Si le pancréas est agrandi sans symptômes spécifiques de digestion, la cause est recherchée dans une légère diminution de la fonction sécrétoire ou de la pathologie des organes voisins. Une enquête complète est en cours.

L'élargissement du pancréas est associé à des conditions dangereuses:

  • un abcès est une cavité contenant du pus qui affecte les fonctions de l'ensemble de l'organe, augmente le risque de septicémie;
  • les kystes épithéliaux sont généralement bénins, mais provoquent des douleurs en étirant la capsule d'un organe;
  • les pseudokystes sont des formations qui contiennent les restes de cellules ou d'enzymes et d'autres fluides, ce qui augmente la taille de l'organe et perturbe sa fonction;
  • le cancer provoque une douleur intense irradiant dans le dos. Ses symptômes sont liés au trouble des selles, au diabète non contrôlé.

Le plus souvent, une augmentation du pancréas est due à une inflammation chronique - pancréatite. L'alcoolisme et d'autres intoxications, y compris un excès de calcium et de graisse sont les principaux mécanismes de la pathologie.

Sphincter de la dysfonction Oddi se manifeste par un reflux du contenu du duodénum dans le canal pancréatique, ce qui conduit à un processus inflammatoire. Ensuite, les changements commencent sous la forme d'autolyse - fractionnement des tissus. Les conditions préalables à la violation sont: l'ablation de la vésicule biliaire, la compression du nerf vague au niveau de la colonne cervicale ou l'ouverture diaphragmatique - un facteur de stress, ainsi que la gastrite.

Un effet autolytique dangereux se produit lorsque l'effet destructeur des propres enzymes de la glande est dirigé contre ses propres tissus. L'autodestruction de l'organe est observée..

L'élargissement de la glande est provoqué par des spasmes des artères et des ligaments. La compression du diaphragme modifie la position de l'estomac et du duodénum, ​​en conséquence, la tête du pancréas est pincée, l'écoulement de la sécrétion ralentit.

Dans le même temps, une dyskinésie des voies biliaires, une maladie biliaire ou une gastrite, en tant que pathologie concomitante ou sous-jacente, est diagnostiquée. En cas de dysfonctionnement sévère du foie, les vers et les helminthes peuvent perturber le tractus hépatobiliaire.

La pancréatite chronique est considérée comme l'un des facteurs affectant la papille intestinale par les tumeurs, en plus d'une prédisposition génétique. Une augmentation des tissus de la tête du pancréas due à un abcès ou à un adénome entraîne une compression du canal cholédoque, qui se manifeste par un ictère. Les tumeurs des îlots sont appelées insulomes, elles se retrouvent dans la queue avec une augmentation locale du pancréas. Un signe est l'hypoglycémie, la somnolence, la transpiration.

L'enfant a mal au ventre, une odeur de la bouche apparaît, une léthargie et des vomissements se produisent - ce sont des signes d'une augmentation de l'acétone. Cela est dû à l'accumulation de corps cétoniques dans le sang en raison d'une violation du métabolisme des protéines ou des glucides, d'une carence en enzymes hépatiques ou d'un dysfonctionnement endocrinien. Le syndrome acétonémique indique un dysfonctionnement pancréatique, son augmentation.

La libération d'enzymes pancréatiques dans l'intestin est affectée par l'acidité de l'estomac. L'acide chlorhydrique envoie un signal secret. Une faible acidité augmente le risque de cancer de l'estomac causé par une gastrite chronique..

Les causes de l'élargissement du pancréas chez un enfant sont généralement recherchées dans l'hérédité. Les ostéopathes considèrent le dysfonctionnement comme une conséquence de la compression du crâne lors de l'accouchement et des signaux réduits du nerf vague. Il descend le cou, la poitrine, les organes innervateurs de son côté du corps.

La cause d'une hypertrophie du pancréas chez un adulte est l'accumulation de graisse, de lipomatose ou de stéatose. La pathologie est associée au diabète sucré de type 2, à la pancréatite aiguë, à l'oncologie. Le diagnostic différentiel nécessite une IRM.

L'élargissement du pancréas est plus susceptible d'être reconnu à l'examen pour d'autres problèmes non digestifs.
Le problème est reconnu par plusieurs symptômes:

  1. Les matières fécales grasses indiquent que les graisses ne sont pas absorbées. La diarrhée persistante est l'un des signes de maladie..
  2. Accélération déraisonnable du rythme cardiaque.
  3. Fièvre de bas grade, qui dure longtemps, sans infection.
  4. Des nausées persistantes indiquent un problème d'absorption des nutriments.

L'une des principales manifestations est la jaunisse, qui survient de temps en temps. L'incapacité à prendre du poids, ainsi qu'une perte de poids soudaine, nécessitent une échographie et un examen par un endocrinologue.

Diagnostique

Si le pancréas est agrandi par échographie, des examens supplémentaires sont obligatoires. Le diagnostic d'autres maladies est effectué: l'état de l'estomac et du bulbe duodénal est examiné, l'acidité du suc gastrique est déterminée. Une cholangiopancréatographie par résonance magnétique et une TDM avec contraste sont utilisées..

L'échographie détermine les stades de l'inflammation. Une échographie révèle un écho réduit ou accru. Dans la pancréatite aiguë et chronique, des signes d'écho réduits, une expansion ou une tortuosité du conduit sont observés. Avec fibrose - zones d'écho accru. Mais seulement dans le processus aigu, le pancréas est agrandi.

La taille du pancréas par échographie dépend de l'âge du patient. Chez les enfants de 1 an, la tête, le corps et la queue en mm sont de 15x.8x.12, de 1 à 5 ans - 17x.10x.18, après 11 ans - 20x.11x.20 mm. Écart admissible de 3-4 mm.

Chez un adulte, un organe a respectivement: une tête de 25-30 mm, un corps de 15-17 mm et une queue de 20 mm.

Un test sanguin est effectué - clinique générale, taux de glucose, test d'exercice avec sucre sont déterminés. Les indicateurs de la gastrine, l'insuline, l'amylase sont étudiés..

La queue de la glande est constituée d'un épithélium glandulaire dans lequel se trouvent des îlots de Langerhans. La pancréatite, qui se développe après une infection, une intoxication, l'alcoolisme et l'abus d'aliments gras, perturbe la fonction pancréatique dans ce domaine. Le traitement dépend du degré de dysfonctionnement:

  1. En cas de manque d'insuline, une hormonothérapie substitutive est prescrite sous forme d'injections quotidiennes.
  2. Sans carence en insuline, alimentation, médicaments anti-inflammatoires, antispasmodiques et antibiotiques pour l'infection.

La queue pancréatique peut être agrandie en raison d'un insulinome ou de pseudokystes résultant de la fibrose kystique.

Avec une diminution du tissu des îlots avec l'âge, la masse totale de la partie glandulaire augmente, mais la production d'insuline diminue.

Une augmentation de la queue est provoquée par des conditions nécessitant des soins d'urgence: une pierre dans le canal de Wirsung, un abcès purulent, des modifications malignes du pancréas. Avec l'apparition de douleurs dans l'hypochondre gauche avec irradiation dans le bas du dos, il vaut la peine d'être examiné par les gastro-entérologues.

La tête du pancréas sera agrandie en raison de problèmes du duodénum. Le plus souvent, ils sont associés à un dysfonctionnement de la papille de Vater, une stagnation extrahépatique de la bile, qui perturbe la libération d'enzymes pour la digestion. La cause est des tumeurs ou des cicatrices. Cependant, la duodénite, qui s'est développée en raison d'un dysfonctionnement du sphincter pylorique ou d'une acidité accrue de l'estomac. En même temps, le chyme acide (morceau de nourriture) stimulera la sécrétion.

Avec une inflammation de la tête pancréatique, un traitement antisécrétoire est utilisé. Son objectif est de réduire la charge pesant sur les cellules glandulaires et épithéliales..

La sécrétion étant stimulée par l'action de l'acide sur les muqueuses, elle prescrit des inhibiteurs de la pompe à protons.

  • antispasmodiques;
  • perfusion de détoxication par voie intraveineuse;
  • analgésiques;
  • thérapie enzymatique.

De plus, l'antibiotique Amoxicillin ou Gentamicin est utilisé. En cas d'augmentation dans le contexte d'un adénome ou d'une cicatrice de la papille de Vater, une cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique est réalisée.

La thérapie de substitution enzymatique aide à améliorer l'état du corps, à assurer l'assimilation des aliments. Médicaments utilisés Pancreazin, Mezim, Festal.

Une pancréatite chronique se développe en raison d'une insuffisance des glandes ou d'une faible acidité du suc gastrique. Utilisez de l'acide chlorhydrique en mangeant. Avec l'exacerbation de la pancréatite chronique, au contraire, la sandostatine est utilisée - un analogue de l'hormone de croissance qui inhibe la production d'enzymes et fournit au corps la paix.

Les principales règles de nutrition sont de réduire le travail enzymatique. Les aliments qui provoquent une sécrétion pancréatique intensive sont exclus: bouillons, cacao, alcool, légumineuses, aliments gras, figues, raisins, bananes, épicés, glaces.

Un régime avec un pancréas élargi chez un enfant empêchera une augmentation de l'acétone. Porridge, omelettes, poulet sans peau, légumes, fruits au four non aigres, biscuits et pain d'hier sont autorisés.

Les méthodes de guérison dans les stations balnéaires sont utilisées, la prise d'eau minérale, le massage réflexe segmentaire ou l'ostéopathie.

Conséquences des maladies

Que faire si le pancréas est agrandi? Rechercher la cause de l'inflammation, en même temps changer le mode de vie, la nutrition.
Parfois, une augmentation du pancréas chez un enfant se produit lors d'un traitement aux antibiotiques et au métronidazole, comme effet secondaire des médicaments. La réponse du médecin au traitement de la pancréatite sans symptômes est d'observer, d'étudier la dynamique de la pathologie.
Le traitement est nécessaire pour éviter le développement de complications. L'inflammation aiguë est lourde de diabète sucré, de péritonite, d'apparition de kystes, de dommages aux structures voisines. La pancréatite chronique provoque une carence enzymatique, perturbe l'écoulement de la bile, augmente le risque de formation de calculs. Les complications sont liées aux changements dans les cellules - cancer, ascite, douleur chronique.

La maladie devient plus jeune, est détectée à l'âge de 5 ans. Les ostéopathes croient que les blessures à la naissance sont la cause d'un dysfonctionnement précoce et travaillent avec les causes du tractus gastro-intestinal.

Causes de l'élargissement du pancréas chez un adulte et un enfant

Si une personne a une hypertrophie du pancréas, cela peut indiquer la présence de processus pathologiques dans cet organe. Parfois, ces troubles peuvent être de nature congénitale. Avec le développement d'une pathologie dans le pancréas, il est urgent de commencer le traitement, car l'état normal de l'organe favorise le bon fonctionnement de tous les systèmes du corps.

Causes de pathologie

Dans l'état normal, le pancréas chez un adulte devrait peser environ 80 g. Si ces paramètres sont considérablement augmentés, il y a très probablement un processus inflammatoire dans l'organe provoqué par divers facteurs.

La cause la plus courante de pathologie est le stade avancé de la pancréatite aiguë. Parfois, un élargissement du pancréas se développe également sous la forme chronique de pancréatite. Dans ce cas, le corps devient plus grand. Une telle maladie s'accompagne d'une augmentation non seulement de la queue, mais également de la tête du pancréas.

De nombreux facteurs organiques peuvent déclencher une hypertrophie d'organe. Les causes les plus courantes de pathologie sont:

  • dommages mécaniques à la cavité abdominale;
  • obstruction des conduits du corps;
  • la présence de maladies infectieuses de diverses étiologies (infections intestinales, hépatite);
  • plusieurs maladies d'origine virale;
  • utilisation à long terme de certains médicaments;
  • processus auto-immuns dans le corps;
  • difficulté dans le flux sanguin vers la tête de l'organe;
  • processus inflammatoires dans d'autres organes internes;
  • apport excessif de calcium;
  • intoxication d'origine diverse.

Les jeunes enfants sont rarement touchés par de tels troubles, mais cette maladie peut également être diagnostiquée chez eux. Dans certains cas, une augmentation du pancréas chez un enfant ou chez l'adulte est due à des troubles génétiques. Par exemple, certaines personnes ont un fer à cheval ou une glande en forme d'anneau..

Si l'organe augmente de manière significative, des changements dans son activité commencent. Toutes les substances produites par le fer ont une viscosité élevée..

Le pancréas chez un enfant ou un adulte peut augmenter à la fois complètement et localement. Dans ce cas, une queue agrandie du pancréas est observée, la tête de l'organe n'affecte pas les changements. Cependant, cela peut être l'inverse: lorsque la tête du pancréas augmente et que la queue reste dans un état normal.

Une queue élargie d'organe peut être observée en présence des facteurs suivants:

  • la présence d'une fausse forme de kyste;
  • suppuration dans l'une des sections de la glande;
  • la formation d'un adénome kystique;
  • obstruction du conduit de l'organe;
  • tumeur maligne.

Les mêmes raisons provoquent une augmentation réactive de la tête de l'organe. Parfois, ce phénomène peut être déclenché par le développement d'un abcès dans cette partie de la glande..

Les raisons de l'apparition d'une telle pathologie chez les enfants dans la plupart des cas sont similaires. Cependant, avec un organe élargi à la suite de maladies congénitales, la maladie est plus souvent diagnostiquée chez un petit enfant. Dans certains cas, un facteur provoquant est la fibrose kystique, qui nécessite un traitement spécial..

Symptomatologie

Si la tête du pancréas est agrandie, les symptômes peuvent apparaître complètement différents selon la cause de la violation, l'âge du patient et l'état général du corps. Parfois, une maladie peut se développer sur plusieurs années sans symptômes prononcés..

Une hypertrophie du pancréas peut provoquer des sensations douloureuses d'intensité variable. Le plus souvent, la douleur affecte le haut de l'abdomen, donnant périodiquement au bras ou au bas du dos. Très souvent, il y a une augmentation significative de la température.

Les symptômes avec une hypertrophie du pancréas dans le cas du développement du processus inflammatoire apparaissent assez rapidement. Si la violation est causée par la formation de néoplasmes de nature différente, les signes du processus pathologique peuvent ne pas apparaître pendant longtemps.

Les symptômes les plus courants de cette maladie sont:

  • sensations douloureuses d'intensité variable;
  • nausées persistantes, vomissements;
  • perte d'appétit;
  • selles molles avec diverses impuretés;
  • une sensation d'amertume dans la bouche;
  • fièvre.

Il est nécessaire de traiter une hypertrophie du pancréas, car elle peut exercer une pression sur les vaisseaux les plus proches et d'autres organes internes. Souvent, la tête de l'organe appuie sur le duodénum, ​​ce qui entraîne une obstruction.

Les causes de cette violation peuvent être très graves, jusqu'au cancer, par conséquent, sans aide médicale dans ce cas, ne peut pas faire.

Diagnostic et traitement

L'élargissement réactif du pancréas peut être détecté lors d'un examen de routine par un médecin, sans utiliser aucune méthode instrumentale. Cependant, le diagnostic des troubles réactifs est compliqué par le fait que les changements ne peuvent affecter qu'une certaine partie de l'organe.

Ce processus pathologique peut avoir différentes raisons, donc le médecin doit définitivement établir le facteur qui a provoqué une telle violation. Ce n'est que de cette manière qu'il est possible de guérir complètement la maladie.

Les modifications pancréatiques réactives nécessitent les mesures de diagnostic suivantes:

  • échographie;
  • analyse fécale;
  • analyse générale ou biochimique du sang et de l'urine.

Dans certains cas, des méthodes d'examen supplémentaires peuvent être nécessaires, par exemple:

  • Examen aux rayons X de la cavité abdominale;
  • cholangiopancréatographie résonante endoscopique;
  • Tomodensitométrie;
  • cholangiopancréatographie par résonance magnétique.

Il est possible d'éliminer le processus pathologique réactif dans le pancréas à l'aide de certains médicaments. Le plus souvent, le médecin prescrit:

  • inhibiteurs de la pompe à protons (omez, oméprazole);
  • médicaments hormonaux;
  • les agents bloquant les récepteurs de l'histamine;
  • préparations enzymatiques.

Afin d'éliminer les symptômes désagréables, des médicaments antipyrétiques, antiémétiques et analgésiques peuvent être prescrits. Les médicaments les plus efficaces dans la lutte contre la douleur sont l'ibuprofène, le kétanov, le nurofen et le kétorol. Le citramon ou le paracétamol est utilisé pour abaisser la température. Tserukal, Itoprid et Trimebutin aident à arrêter les vomissements.

Le principal traitement de la maladie est l'élimination complète du facteur provoquant. Par exemple, si le processus pathologique a été provoqué par le développement d'un abcès ou d'une pancréatite aiguë, la maladie peut être traitée à la fois de manière conservatrice et chirurgicale. Un traitement symptomatique peut être utilisé pour éliminer les manifestations désagréables..

Le traitement d'une telle maladie doit être accompagné d'un régime alimentaire spécifique prescrit par un médecin. Le plus souvent, le régime alimentaire n ° 5 est prescrit, basé sur l'exclusion du régime alimentaire des aliments gras, fumés et épicés, ainsi que des aliments sucrés et de la farine.

Après un tel régime, vous pouvez manger les aliments suivants:

  • viande et poisson maigres;
  • produits laitiers (mieux sans gras);
  • légumes et fruits frais;
  • pain rassis et craquelins;
  • toute bouillie sur l'eau;
  • thé faible sans sucre.

Il est interdit de manger des aliments qui peuvent provoquer une augmentation de la formation de gaz dans les intestins et augmenter l'appétit.

Les plats avec des bouillons de chou et de viande sont interdits. Si vous suivez un régime, vous devez limiter la quantité de lait, de produits à base de farine fraîche, de saucisses, de noix et de haricots pouvant être consommés..

La nourriture selon ce schéma permet de réduire la charge de traitement intensif ou de chirurgie. N'oubliez pas que le traitement doit être effectué par un spécialiste.Par conséquent, afin de réduire le risque de complications, vous devez consulter un médecin.

Complications possibles et prévention

L'une des complications les plus courantes de tout trouble pancréatique est la pancréatite aiguë ou chronique. Cette maladie est un processus inflammatoire qui affecte les parois du pancréas. Si le traitement n'est pas effectué en temps opportun, une nécrose des tissus ou de nombreux abcès peuvent se développer..

Dans les cas les plus graves, des conséquences peuvent survenir et constituent un danger direct pour la vie humaine, comme le cancer du pancréas.

Le moyen le plus efficace de prévenir cette maladie est de normaliser la nutrition. Plus tôt une personne peut refuser la malbouffe et commencer à bien manger, plus les chances d'éviter de telles violations sont élevées. L'activité physique sera utile. Il est préférable de commencer par des exercices légers, en augmentant progressivement la charge.

Il convient de rappeler qu'une augmentation de la taille du pancréas se produit sous l'influence de pathologies graves, par conséquent, vous ne devez en aucun cas vous auto-médicamenter. Que faire dans ce cas, le médecin doit décider.

Agrandissement du pancréas

Le pancréas est l'un des organes les plus importants impliqués dans la digestion, les processus métaboliques et la production d'hormones. Il a une structure complexe et se compose de différents tissus. Le pancréas est situé profondément dans la cavité abdominale derrière l'estomac.

Par conséquent, les processus pathologiques qui s'y déroulent ne peuvent être diagnostiqués qu'à l'aide de méthodes instrumentales. Pas toujours le médecin découvre immédiatement que le patient a une hypertrophie du pancréas. Après tout, les symptômes de cette condition peuvent être légèrement exprimés, et avec la palpation, cette pathologie ne peut pas être déterminée. Mais le pronostic de récupération et l'absence de complications dépendent d'un diagnostic rapide et d'un traitement approprié..

Mécanisme de développement

Le pancréas est un organe de forme légèrement allongée. Dans la cavité abdominale, elle occupe la deuxième place après le foie. Cette glande remplit des fonctions importantes dans la régulation des processus de digestion et de métabolisme. De plus, c'est ici que l'insuline et d'autres hormones qui soutiennent la glycémie sont produites.

Chez un adulte, cet organe a en moyenne une longueur de 15 à 20 cm et un poids d'environ 80 g. Il se compose de fer de la tête, du corps et de la queue. Parfois, tout ou partie du pancréas est agrandi. Cela peut se produire à la suite d'un œdème tissulaire dû à des processus inflammatoires ou dans le cas où le corps augmente son volume afin de compenser. Le redimensionnement affecte son fonctionnement et perturbe souvent le travail d'autres organes. Par exemple, la tête, qui à l'état normal est plus grande que les autres parties du pancréas, peut agrandir le duodénum avec une augmentation. De plus, une compression d'autres organes ou tissus peut survenir..

Lors du diagnostic et du choix des tactiques de traitement, il est nécessaire de considérer ce qui a exactement changé dans cet organisme. Il existe une hypertrophie pancréatique totale et locale. Dans le premier cas, un changement uniforme de la taille de l'organe entier se produit. Dans ce cas, son fonctionnement est complètement perturbé. Dans le second, la tête du pancréas est agrandie, son corps ou sa queue.

Une pathologie similaire se développe pour diverses raisons. Leur identification est très importante pour choisir le bon traitement. Parfois, ce n'est pas nécessaire du tout, car une augmentation du pancréas peut être causée par des malformations congénitales qui ne sont pas dangereuses. Mais souvent, le changement de la taille de la glande est associé à diverses maladies ou processus inflammatoires. Par conséquent, sans leur élimination, il est impossible de rendre à son corps sa forme et ses fonctions normales..

Les causes de l'élargissement du pancréas peuvent être les suivantes:

  • pancréatite aiguë ou chronique;
  • intoxication alcoolique;
  • consommation fréquente d'aliments gras, épicés ou fumés;
  • utilisation à long terme de certains médicaments;
  • fibrose kystique;
  • maladies infectieuses générales;
  • violation de l'approvisionnement en sang de la glande;
  • obstruction du canal excréteur de la glande;
  • pathologie du duodénum;
  • ulcère gastroduodénal;
  • maladies auto-immunes;
  • coup fort à l'estomac.

En plus des changements pathologiques de la taille de la glande dus à un œdème, son augmentation réactive est possible. C'est le nom d'une condition qui se développe à la suite de maladies d'autres organes de la cavité abdominale. Une augmentation de la taille du pancréas est une réaction à une altération de la digestion.

Augmentation locale

Très souvent, le processus d'augmentation de la taille n'affecte qu'une partie de la glande. Cela se produit lorsque diverses formations ou tumeurs apparaissent. Par exemple, la queue du pancréas peut être agrandie avec un pseudokyste, un abcès, un adénome kystique ou avec des tumeurs malignes accompagnées d'un œdème local. Une condition similaire peut également être causée par une obstruction du canal excréteur avec de la pierre..

Si de telles formations sont localisées dans la région de la tête du pancréas, une augmentation de cette partie de l'organe se produit. Mais le blocage du canal de la glande avec de la pierre, ainsi qu'un gonflement ou une inflammation du duodénum peuvent également y conduire..

Un pancréas élargi chez un enfant peut être pour les mêmes raisons que chez un adulte. Tout d'abord, c'est dans l'enfance que les malformations congénitales sont le plus souvent diagnostiquées. De plus, la croissance de cet organe chez un enfant peut être inégale, mais ce n'est pas toujours une pathologie.

Mais souvent, une pathologie similaire se développe à la suite d'une pancréatite, de maladies infectieuses, de malnutrition ou de blessures. Dans ce cas, un traitement urgent est nécessaire. Une thérapie conservatrice est parfois suffisante, mais une intervention chirurgicale peut être nécessaire..

Une hypertrophie du pancréas chez un adulte et un enfant peut provoquer un malaise sévère ou ne montrer aucun signe. Cela dépend de la cause de la pathologie. Par exemple, avec une blessure ou un processus inflammatoire, les symptômes surviennent brusquement. Et en présence de tumeurs ou d'autres néoplasmes, le processus est caché, avec presque aucune manifestation.

Par conséquent, la pathologie ne peut pas toujours être détectée immédiatement. Mais dans les cas graves, les symptômes suivants de l'élargissement du pancréas se manifestent:

  • douleur abdominale, localisée à gauche, mais s'étendant souvent au bras ou au dos;
  • la douleur peut être d'intensité variable, de douloureuse à aiguë, brûlante, parfois les patients ressentent une sensation de brûlure;
  • nausées, vomissements sévères;
  • diminution de l'appétit, éructations, goût amer dans la bouche;
  • signes d'intoxication - maux de tête, faiblesse, transpiration;
  • violation des selles;
  • augmentation de la température.

De plus, l'expansion de l'organe lui-même ou de ses parties peut entraîner une compression des organes voisins. Le plus souvent, le travail du duodénum, ​​de l'estomac, de la rate et du foie est perturbé.

Diagnostique

Le plus souvent, en cas de douleurs abdominales et de troubles digestifs, les patients se tournent vers le thérapeute. Sa tâche consiste à découvrir pourquoi de tels symptômes sont apparus. Il est impossible de faire un diagnostic exact uniquement par des manifestations externes et un examen du patient, par conséquent, un examen est prescrit.

Si vous soupçonnez une violation des fonctions du pancréas, l'échographie est le plus souvent prescrite. C'est à l'aide de cet examen que l'on peut détecter une augmentation de la taille d'un organe ou de ses parties. De plus, l'IRM peut être prescrite. Parfois, à la suite d'un tel examen, une hypertrophie diffuse de la glande est détectée. Cela signifie que l'organe est agrandi uniformément sur toute la surface et qu'il n'y a pas de tumeurs ou de kystes.

Les analyses de sang sont également importantes pour établir un diagnostic précis. Ils aident à déterminer la teneur en enzymes et hormones essentielles. Un examen aussi complet vous permet d'identifier à temps les pathologies graves et de prévenir les complications.

Seul un médecin peut déterminer quoi faire si une telle pathologie est détectée. Après tout, le choix des méthodes de traitement dépend de la cause de la modification de la taille de la glande. Selon la cause de la pathologie, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • appliquer froid;
  • suivre un régime spécial, et parfois un refus complet de nourriture pendant plusieurs jours;
  • l'usage de drogues;
  • chirurgie.

Au cours de la pathologie chronique, un traitement ambulatoire est possible, mais en cas de pancréatite aiguë ou en cas d'abcès, il est urgent de placer le patient à l'hôpital.

Le respect d'un régime alimentaire est le traitement principal de toute pathologie du pancréas. Après tout, son travail consiste à développer des enzymes pour digérer les aliments. Par conséquent, une nutrition économe réduit le fardeau de cet organe et prévient les complications. Dans certains cas, un seul régime sans utiliser d'autres méthodes permet au corps de retrouver sa taille normale.

Fondamentalement, pour toutes les maladies du pancréas, un régime alimentaire selon Pevzner est prescrit. Elle implique une augmentation de la proportion de protéines dans les aliments et une restriction presque complète des graisses. Le régime devrait comprendre des variétés de viande et de poisson à faible teneur en matière grasse, des produits laitiers à faible teneur en matière grasse, des craquelins ou des biscuits, des céréales et des plats de légumes. Tous les produits doivent être cuits, cuits ou cuits au four. Mangez de préférence 5-6 fois par jour en petites portions.

Médicaments

Si le pancréas est agrandi, des médicaments spéciaux aideront à le ramener à la normale. Le plus souvent, des inhibiteurs de la pompe à protons sont prescrits pour cela, par exemple, des bloqueurs des récepteurs de l'oméprazole et de l'histamine. Ils aident à réduire la sécrétion de suc pancréatique..

De plus, des préparations enzymatiques sont nécessaires pour aider à digérer les aliments et à soulager le stress du pancréas. Le plus souvent, c'est Pancreatin, Mezim-Forte, Festal. Et pour soulager la douleur et l'inflammation, des analgésiques et des anti-inflammatoires sont prescrits: No-Shpa, Ketorol, Ibuprofen ou Paracetamol. Contre les nausées et les vomissements sont efficaces Tserukal, Domperidon, Itoprid.

Traitement chirurgical

Le traitement conservateur n'est pas toujours efficace pour cette pathologie. Si une hypertrophie du pancréas est associée à l'apparition d'un abcès, d'une pancréatite aiguë ou d'une obstruction des canaux, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire. Par conséquent, le patient est transporté à l'hôpital où le médecin, après examen, décide si une intervention chirurgicale est nécessaire.

L'élargissement du pancréas est une pathologie courante et assez grave. Seul un traitement rapide avec l'élimination des causes de cette condition aidera à éviter les complications et à normaliser la digestion.

Le pancréas est agrandi: causes, symptômes et traitement

Une augmentation du pancréas peut indiquer des changements très dangereux dans le corps, mais il est presque impossible de diagnostiquer immédiatement cette pathologie. Le pancréas est caché profondément dans la cavité abdominale, avec la palpation, il est impossible de détecter une augmentation, et les symptômes n'apparaissent parfois que jusqu'à la dernière. Pourquoi le fer augmente-t-il, quelles méthodes de diagnostic aideront à reconnaître le problème et comment choisir le bon traitement?

Causes de l'élargissement du pancréas

Il est important de comprendre: l'élargissement des glandes n'est pas un diagnostic ou une maladie spécifique.

Glande saine et élargie

Un tel problème peut être une caractéristique congénitale, il peut provoquer une infection interne, une inflammation ou un dysfonctionnement de la glande endocrine elle-même. Lorsque, pour une raison quelconque, elle ne fait pas face au travail, elle gonfle sensiblement pour tenter de compenser cela..

Une augmentation du pancréas peut se manifester de différentes manières. Elle peut être totale (la glande se dilate uniformément) ou diffuse (une partie gonfle). Les causes de l'élargissement du pancréas peuvent varier considérablement en fonction du type de pathologie..

Les raisons de l'augmentation totale

Inflammation aiguë du pancréas

Ce phénomène se produit généralement avec une pancréatite aiguë (inflammation du pancréas) ou une exacerbation chronique. Avec une maladie de la glande, les organes voisins souffrent souvent: le foie, la rate, etc. Provoquer une augmentation totale de l'organe peut:

  • caractéristique génétique (forme d'un fer à cheval ou d'un anneau, etc.);
  • fibrose kystique;
  • inflammation (aiguë ou chronique);
  • maladies infectieuses (grippe normale ou intestinale, hépatite, septicémie);
  • intoxication due à l'alcool ou aux drogues (le foie augmente également);
  • blessures abdominales;
  • ulcère et inflammation du duodénum 12;
  • processus auto-immuns, etc..

Causes de l'élargissement pancréatique local

Le pancréas se compose de trois parties: tête, corps et queue. Avec une augmentation locale, la tête et la queue du pancréas se dilatent le plus souvent. La cause de cette pathologie est souvent une pancréatite, si elle se propage dans une zone spécifique de l'organe. La tête de la glande est située à côté du duodénum 12, de sorte que les maladies intestinales peuvent également causer des problèmes avec le pancréas.

Causes de l'élargissement de la queue pancréatique

Tumeur dans la glande caudale

  • pseudokyste dans la pancréatite aiguë;
  • abcès (accumulation de pus dans la capsule);
  • adénome kystique (tumeur bénigne);
  • grandes tumeurs malignes;
  • pierre dans le canal principal de la glande.
  • pseudokyste (une petite cavité avec un fluide formé par le tissu de la tête);
  • abcès;
  • adénome ou cancer;
  • duodénite (inflammation de la muqueuse duodénale) avec dommages à la papille intestinale;
  • gonflement ou cicatrice de la papille duodénale;
  • pierre dans le conduit.

Causes de l'élargissement de la tête pancréatique

Cancer du pancréas

  • pseudokyste (une petite cavité avec un fluide formé par le tissu de la tête);
  • abcès;
  • adénome ou cancer;
  • duodénite (inflammation de la muqueuse duodénale) avec dommages à la papille intestinale;
  • gonflement ou cicatrice de la papille duodénale;
  • pierre dans le conduit.

Symptômes d'élargissement pancréatique

Les signes d'hypertrophie pancréatique sont complètement individuels pour un adulte et un enfant. Parfois, la maladie se développe pendant longtemps et est asymptomatique, parfois les symptômes évidents d'une lésion de la glande commencent presque immédiatement.

L'abdomen fait mal au sommet

Habituellement, un problème se manifeste par des douleurs de force et de localisation différentes. Il peut être douloureux et douloureux ou cuisant, ressemblant à une légère sensation de brûlure. La source d'inconfort est généralement dans le haut de l'abdomen, peut être donnée au bas du dos ou au bras gauche. Souvent, la température grimpe jusqu'à des valeurs élevées.

Si le foie souffre parallèlement à la maladie pancréatique, la personne est tourmentée par des symptômes tels que nausées, vomissements réguliers, éructations amères et troubles des selles (diarrhée sans impuretés dans les selles). Lorsque la tête est agrandie, en raison de la proximité du duodénum 12, une constipation peut survenir et même une obstruction intestinale peut se développer..

Les principaux signes d'élargissement du pancréas, qui aideront le médecin à poser un diagnostic initial et à référer le patient à des tests et procédures, sont des douleurs dans le haut de l'abdomen, des nausées, de la fièvre et de la diarrhée.

Diagnostic et traitement

Si le médecin soupçonne que le patient a une hypertrophie du pancréas, il donnera tout d'abord une direction pour l'échographie de la cavité abdominale. Un test sanguin général et biochimique, une analyse d'urine et d'autres études sont également nécessaires - selon des indications spéciales.

Sur la base de la conclusion de l'échographie et d'autres résultats, le gastro-entérologue peut établir un diagnostic ou envoyer le patient à d'autres médecins. Ainsi, en cas de symptômes évidents de pancréatite aiguë ou d'abcès, une hospitalisation urgente est nécessaire. Déterminer quel traitement est nécessaire - conservateur ou chirurgical, sera un chirurgien. Si la cause du problème est un pseudokyste, le chirurgien décidera également quoi faire..

L'inflammation chronique nécessite un traitement à l'hôpital, suivi d'une observation par un gastro-entérologue. Parfois, une chirurgie endoscopique est nécessaire (par exemple, s'il y a des calculs dans les conduits). Lorsqu'il y a des signes de tumeur dans le pancréas, une consultation avec un oncologue est nécessaire.

Que faire lorsque les tests montrent une hypertrophie de la glande? Le traitement peut comprendre plusieurs méthodes, selon la cause et le stade de la maladie:

  • Régime strict spécial.
  • Suppression de l'activité sécrétoire pancréatique (médicaments hormonaux ou bloqueurs des récepteurs de l'histamine).
  • L'apport d'enzymes artificielles pour normaliser le système digestif.
  • Traitement chirurgical (ablation de la zone affectée).

Régime pancréatique

Un régime est requis

Avec une augmentation du pancréas, le traitement doit nécessairement inclure un régime spécial. Si les signes de la maladie sous-jacente ne s'accompagnent pas de violations du tube digestif, un régime n ° 5 selon Pevzner est prescrit.

Que faire et comment manger avec un tel régime? Les principes de base d'un régime pancréatique sont:

  1. La nutrition fractionnée est la chose la plus importante. Vous devez manger 5-6 fois par jour (3 repas complets + 2-3 collations utiles).
  2. Le pourcentage de protéines et de glucides dans le menu doit être standard, la quantité de matières grasses doit être fortement limitée. Priorité aux fibres et à la pectine.
  3. Les plats froids et chauds ne peuvent pas être consommés afin de ne pas provoquer de symptômes d'irritation pancréatique. Toute la nourriture est seulement chaude.
  4. Les aliments solides doivent également être limités. Les plats sont mieux préparés sous forme de purée (céréales, soupe en purée, purée de viande, etc.).
  5. Essayez de manger des légumes et des fruits frais, sans faire sauter ni frire.

Seulement des bonbons naturels

Avec un tel régime, la base du menu est la soupe au bouillon faible en gras. Porc faible en gras, poulet, poisson faible en gras autorisé. Produits laitiers sans gras, environ 200 grammes par jour. Vous pouvez bouillie, pain séché, produits à base de farine - non comestibles. Pour le dessert - seulement des bonbons naturels. C'est de la confiture, des guimauves, de la pastille, du miel, de la marmelade.

Sous l'interdiction tous les plats frits, fumés et épicés, la viande et le poisson gras, les aliments en conserve. Les légumineuses et les champignons ne sont pas recommandés. L'oseille, les oignons, les radis et l'ail du menu devront être barrés. Les bonbons d'usine, les pâtisseries, les boissons gazeuses et l'alcool ne sont pas autorisés non plus.

L'hypertrophie pancréatique est un problème grave, mais un traitement rapide aidera à guérir la cause profonde et à soulager les symptômes désagréables. Par conséquent, il est très important d'écouter votre propre corps et, au moindre signal d'un dysfonctionnement du pancréas, consultez un médecin.