Que faire si un enfant a une hypertrophie du pancréas?

Si le pancréas est agrandi chez un enfant, il est préoccupé par la douleur dans la région épigastrique et les problèmes digestifs; un syndrome similaire peut survenir avec diverses maladies, pour la détection desquelles le patient doit être examiné. Ne laissez pas ce symptôme sans surveillance, les troubles digestifs affectent négativement l'état de l'organisme entier.


Si un enfant a une hypertrophie du pancréas, il est préoccupé par la douleur dans la région épigastrique et les problèmes digestifs.

Causes d'une augmentation du pancréas chez un enfant

L'augmentation de la taille peut être:

  • diffus (uniforme),
  • local (prolifération tissulaire de sites individuels).
  • blessures abdominales,
  • ulcère de l'estomac,
  • maladies auto-immunes,
  • inflammation aiguë ou chronique,
  • obstruction du conduit de sortie,
  • fibrose kystique,
  • intoxication grave.

Raisons de l'augmentation disproportionnée

La croissance inégale de l'organe se produit lorsqu'il y a

  • tumeurs (bénignes et malignes),
  • kystes (vrais ou faux),
  • abcès,
  • pancréatite pseudotumorale (le tissu fibreux se développe dans la tête et la queue de la glande).

Une augmentation du pancréas chez un enfant est observée à tout âge. Parfois, il dépasse de plusieurs fois les dimensions normales de l'âge, mais en même temps, il est proportionnel aux organes environnants. C'est un signe de pathologie congénitale de la glande..

Augmentation de la rate chez un enfant

Souvent chez les enfants, une hypertrophie de la rate est révélée - splénomégalie. Il est situé dans l'hypochondre gauche, palpable en cas d'augmentation.

La splénomégalie chez un nouveau-né, un enfant de six mois ou un élève du primaire n'est pas toujours pathologique: pour ces tranches d'âge, un écart de taille de 30, 15 et 3% est autorisé. Il existe des tables spéciales de tailles standard et leurs variations chez les enfants. L'état de l'organe est déterminé par échographie. Évalué par:

  • tailles,
  • structure en tissu,
  • clarté des limites des organes.

Ces indicateurs confirment l'anomalie ou son état normal. Pour comprendre pourquoi une splénomégalie s'est développée, le Dr Komarovsky recommande de subir une tomodensitométrie ou des tests génétiques si au moins un parent a une prédisposition à agrandir la rate. Une consultation avec un hématologue est nécessaire, car la rate est responsable de la production de globules rouges dans le corps.

La croissance de la rate entraîne des effets néfastes sur le corps de l'enfant - les changements dans le sang sont déterminés:

  • avec un certain nombre d'infections infantiles (rougeole, rubéole, diphtérie),
  • chez les nouveau-nés - avec diverses anomalies dans le développement du métabolisme (hémochromatose, maladie de Wilson, hyperlipidémie essentielle - une maladie génétique dans laquelle, en plus de la rate, le foie est affecté),
  • en présence de kystes, tumeurs, crises cardiaques, ulcères, helminthiases (échinocoques, schistosomes), infections fongiques.

La splénomégalie n'a pas ses propres symptômes, c'est la manifestation d'une autre maladie. Mais tout processus inflammatoire accompagné d'une grosse rate, quelle que soit son étiologie, présente les signes cliniques suivants:

  • douleur intense avec localisation dans l'hypochondre gauche,
  • nausées Vomissements,
  • la diarrhée,
  • haute température (jusqu'à 400C).

Étant donné que des symptômes similaires sont observés avec une augmentation du pancréas, vous devez consulter un médecin en temps opportun afin que le spécialiste différencie la maladie et prescrive un traitement adéquat.

Signes et symptômes de la maladie

Les manifestations cliniques accompagnant une augmentation de la taille de la glande dépendent de la pathologie spécifique qui a provoqué de tels changements dans l'organe. Ils peuvent être prononcés, mais parfois une telle pathologie est asymptomatique. Dans ce dernier cas, un examen complémentaire est nécessaire..

Si la taille de la glande a régulièrement augmenté en raison d'un œdème associé au processus inflammatoire dans les tissus de l'organe, les symptômes observés chez l'enfant correspondent à la clinique de la pancréatite:

  • la nausée,
  • vomissements indolores,
  • manque d'appétit,
  • la diarrhée,
  • douleur dans l'hypochondre gauche, parfois de zona,
  • la fièvre est possible, accompagnée de signes d'intoxication (maux de tête, vertiges, faiblesse, palpitations).

La pancréatite chez les enfants est souvent masquée par la dysbiose et la gastrite. Il s'agit d'une différence significative par rapport à une telle pathologie chez l'adulte. Avec un long parcours, une perte de poids est observée. La clinique se caractérise par une augmentation des symptômes..

Une augmentation locale associée à un processus purulent (abcès) dans l'enfance s'accompagne de:

  • douleur intense dans l'abdomen gauche,
  • haute température,
  • dyspepsie - nausées, vomissements, diarrhée.

Une augmentation tubéreuse inégale de la tête ou de la queue est détectée en présence d'un cancer. Le tableau clinique dans les premiers stades n'est pas exprimé, la maladie peut être asymptomatique ou masquer comme une gastrite, un ulcère gastro-duodénal, une cholécystite, une dyskinésie biliaire:

  • diminution de l'appétit,
  • nausée très malade,
  • douleur sourde inexprimée, parfois sans localisation claire,
  • syndrome asthénique - faiblesse, léthargie, malaise, vertiges, maux de tête.

À l'avenir, à mesure que la maladie se développe, les symptômes augmentent: une douleur intense apparaît, accompagnée de nausées et de vomissements répétés, de diarrhée.

Un peu sur les enzymes

Si les tout-petits ou les enfants plus âgés présentent des symptômes de flatulence, la prise d'enzymes n'est pas hors de propos. Ils améliorent la digestion et facilitent le fonctionnement du pancréas.

Actuellement, la pharmacie propose une large sélection de ces médicaments. Mais vous ne devez pas vous fier aux conseils d'amis, il vaut mieux écouter le médecin et acheter le médicament qu'il vous a prescrit. Le plus souvent, les experts prescrivent de tels médicaments:

À chaque repas, vous devez prendre l'enzyme. Lorsque l'enfant se sent mieux, il sera possible de corriger les problèmes intestinaux. Dans ce cas, les produits laitiers fermentés et les médicaments spéciaux contenant des bifidobactéries, tels que la bifidumbactérine ou le bifacil, peuvent aider. Grâce à ces mesures, la digestion de l'enfant se normalisera non seulement, mais la taille du pancréas diminuera également..

Si l'enfant est en bonne santé, son développement, à la fois mental et physique, ne souffrira pas. Cela dépend beaucoup de la nutrition du bébé. Si des aliments sains sont présents dans son alimentation et que ses parents contrôlent le régime alimentaire de son enfant, les problèmes de pancréas ne se poseront pas. Si l'organe est déjà hypertrophié en raison de pathologies congénitales, il est préférable de consulter un spécialiste qui vous aidera à résoudre ce problème.

Diagnostic de pathologie

Les données de diagnostic sont obtenues sur la base de:

  • examen objectif (la glande elle-même n'est pas palpable en raison de son emplacement rétropéritonéal, mais il est nécessaire de déterminer l'état des organes environnants),
  • anamnèse de la maladie (parfois une pathologie congénitale du pancréas chez les enfants est découverte - sa forme sous la forme d'un anneau, qui n'a pas été initialement opérée, mais à l'âge de 12 ans en raison de la croissance de l'enfant et, en conséquence, de la taille de l'organe, a commencé à comprimer les organes adjacents),
  • évaluations des activités exocrines et intracécrétoires de l'organisme (tests sanguins pour l'amylase et le glucose, tests urinaires pour l'amylase, l'élastase-1, coprogramme),
  • résultats des examens fonctionnels (échographie du pancréas, TDM ou IRM).

Tout d'abord, des tests de laboratoire sont effectués. Ensuite, il est nécessaire de faire une échographie - c'est une sorte de méthode de dépistage qui élimine la pathologie évidente.

Un examen échographique de la glande détermine:

  • contours - normalement ils sont clairs, même,
  • tailles d'organes correspondant aux indicateurs normaux dans chaque catégorie d'âge,
  • échogénicité - non prononcée (une augmentation peut signifier la présence d'une évolution chronique de la pancréatite ou d'une tumeur, une diminution - nous parlons d'une inflammation aiguë).

L'étude doit se faire à jeun (avant de ne pas permettre à l'enfant de manger pendant 12 heures). Un bébé ne peut boire qu'une petite quantité d'eau. Mais avec un examen simultané des organes abdominaux, il est également déconseillé de boire pour que la vésicule biliaire ne se contracte pas et ne devienne pas accessible.

"Ami intime" - pancréatite

Oui, oui, c'est une telle maladie qui est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants avec une hypertrophie du pancréas. La pancréatite est une maladie inflammatoire qui survient le plus souvent en raison d'une alimentation malsaine. Chez les nourrissons, la pancréatite peut se manifester par une allergie aux aliments. La pancréatite est dangereuse car elle peut affecter les organes voisins - le foie, le cœur et les reins, car qu'est-ce que l'inflammation de la glande? Il s'agit d'un processus dans lequel une lésion affectée apparaît dans l'organe. Cette concentration émet des enzymes toxiques qui pénètrent dans la circulation sanguine et peuvent affecter d'autres organes. Quels sont les symptômes de la pancréatite??

  • L'enfant peut se plaindre d'un goût amer dans la bouche..
  • Des vomissements ou de la diarrhée surviennent après avoir mangé.
  • Le bébé peut se plaindre de douleurs constantes et de brûlures sous les côtes.
  • Des taches rouges ou roses peuvent apparaître dans la zone des côtes, de l'abdomen.
  • Dans la bouche, il y a une sensation de sécheresse, et dans les coins de la bouche - coincement.

De plus, chez les enfants, la pancréatite peut se manifester sous la forme d'une forte augmentation de la température en raison de changements dans les selles ou de légères douleurs abdominales. Que faire si vous remarquez de tels symptômes chez un enfant? Tout d'abord, ne prescrivez pas de traitement vous-même. Bien sûr, vous pourriez penser qu'il s'agit d'une intoxication alimentaire courante ou simplement d'un bébé frit trop frit. Deuxièmement, agissons sagement et consultons un médecin. Que vous nommera-t-il? L'enfant fera un test sanguin et une échographie du pancréas. Peut-être que le médecin prescrira une échographie des organes voisins - les reins et le foie, car le fer peut également augmenter en raison d'une maladie d'un autre organe. Ensuite, le spécialiste vous prescrira un traitement qui consistera en un régime strict et quelques médicaments.

Traitement du pancréas élargi chez les enfants

Des méthodes chirurgicales et conservatrices sont utilisées dans le traitement..

Dans tout processus inflammatoire ou purulent aigu, il peut être nécessaire de prendre des mesures d'urgence et une intervention chirurgicale. En raison de complications graves, il est nécessaire de commencer immédiatement à fournir une assistance dans un hôpital.

Dans les premières heures et les premiers jours d'exacerbation, le respect de la règle d'or du traitement est requis - froid, faim et paix.

La thérapie conservatrice est réalisée de manière globale, comprend

  • régime obligatoire - tableau numéro 5 selon Pevzner,
  • traitement médicamenteux - utilisation simultanée de médicaments de plusieurs groupes.

Les groupes de médicaments suivants sont prescrits:

  • antispasmodiques (Duspatalin, No-shpa),
  • analgésiques (Spazmalgon, Baralgin, Maxigan),
  • préparations enzymatiques (Créon, Pancréatine),
  • un analogue synthétique de l'hormone de croissance - la somatostatine (Octrapid), qui inhibe la production d'une grande quantité de suc pancréatique, réduisant ainsi la douleur,
  • M-anticholinergiques - médicaments qui réduisent la sécrétion du pancréas (pirenzépine),
  • IPP - inhibiteurs de la pompe à protons qui bloquent la production d'acide chlorhydrique dans l'estomac et arrêtent ainsi la douleur (Pariet, Nolpaza),
  • médicaments antibactériens avec un processus bactérien ou purulent (les médicaments ne sont prescrits que par un médecin individuellement).

Régime

En plus des médicaments, une méthode de traitement efficace consiste à respecter un régime alimentaire prescrit par un médecin, en tenant compte de l'âge du patient et de la gravité de la maladie. Au début, il est recommandé de manger des aliments râpés et de boire beaucoup. Ensuite, il est nécessaire d'inclure des légumes (pommes de terre, betteraves, carottes), des produits contenant des protéines (omelette, fromage cottage faible en gras, viande diététique de poulet ou de lapin), de l'huile végétale dans l'alimentation.

De plus, le traitement pancréatique avec un régime implique l'utilisation de riz, de sarrasin, de farine d'avoine, mais les soupes acides et le bortsch sont complètement contre-indiqués.

Comment nourrir un bébé avec un pancréas élargi?

Le régime alimentaire est l'un des composants du traitement complexe du processus inflammatoire dans le pancréas. Avec tout type de pancréatite (aiguë, chronique, réactive), l'enfant doit l'observer sans faute, ainsi que prendre des médicaments.

Le but de la nutrition diététique: la création de repos fonctionnel de l'organe affecté. Ceci est réalisé par le traitement thermique et mécanique des aliments..

Les deux premières semaines de maladie, tous les aliments doivent être frottés ou cuits à la vapeur. La nourriture doit être fractionnée: 6 à 7 fois par jour sous forme de purée chaude en petites portions. L'enfant doit boire beaucoup - vous pouvez donner de l'eau propre sans gaz, des compotes, de la gelée, du thé faible.

À l'avenir, il est possible d'élargir le régime alimentaire, vous pouvez légèrement augmenter la portion. L'introduction progressive des produits prend environ un mois.

La nutrition diététique est prescrite pour différentes périodes, en fonction de la pathologie du pancréas et de la gravité de la maladie. Après une pancréatite aiguë, le régime doit être suivi pendant un an. Au cours de la pancréatite chronique, les restrictions alimentaires à un degré ou un autre au cours des cinq dernières années.

Les aliments interdits doivent rester interdits même pendant la rémission. Il s'agit notamment des aliments gras, épicés, frits et fumés. Un enfant d'un an ne devrait pas recevoir de jus en conserve comme aliments complémentaires - ils peuvent exacerber le processus. Il faut se rappeler qu'un nouveau-né peut répondre à une mauvaise alimentation par une inflammation et une hypertrophie de la glande, en particulier le processus d'exacerbation du jus de raisin. De plus, une allergie peut se développer, ce qui entraînera également des douleurs, une perte d'appétit, une léthargie et d'autres symptômes de pancréatite. Les fruits, légumes, jus sont introduits progressivement, leurs doses ne devraient augmenter que pendant la période de rémission profonde.

Mesures diagnostiques

S'il y a des problèmes avec le pancréas, ce n'est que dans la période aiguë que des symptômes visibles peuvent apparaître, tels que:

  • pâleur de la peau;
  • nausée et vomissements;
  • douleur sous les côtes du zona;
  • tension dans la paroi abdominale antérieure;
  • l'inflammation peut augmenter la température corporelle;
  • transpiration, faiblesse générale.

Le médecin procède initialement à un examen visuel de l'enfant et applique la méthode de palpation. Si nécessaire, les enfants avec un organe malade sont envoyés pour échographie.

Les très jeunes enfants ont des périodes de la vie où le risque de croissance pancréatique augmente:

  • lors de l'introduction d'aliments complémentaires;
  • lorsque l'allaitement est remplacé par artificiel ou mixte;
  • au moment de la dentition;
  • si l'enfant va d'abord à la maternelle;
  • aller en première année;
  • au moment de la transition chez les adolescents.

Lorsqu'une inflammation aiguë du pancréas appelée pancréatite se produit, un diagnostic spécial n'est pas requis. Le médecin peut identifier la maladie par des symptômes évidents..

Causes et traitement de l'élargissement du pancréas chez les enfants


La complexité de tous les problèmes pancréatiques est en partie due à sa situation particulière. Il est situé au centre de l'abdomen et, contrairement à d'autres organes du système digestif, il est rétropéritonéal. Par conséquent, il n'est pas accessible à la palpation, ce qui complique le diagnostic de la pathologie qui lui est associée. De grandes tailles de glande sont révélées par des méthodes fonctionnelles. Mais il est impossible de poser un diagnostic sur la base d'un fait de son augmentation: il peut être la manifestation d'une anomalie de développement ou survenir sous influence extérieure, non pathologique. Une telle pancréatomégalie ne constitue pas une menace pour la santé et la vie de l'enfant.

Caractéristiques de la maladie

De tels phénomènes peuvent être observés avec n'importe quel organe de la cavité abdominale, y compris avec le pancréas. Afin de décider d'autres actions, un diagnostic des causes des changements est nécessaire. L'augmentation des parties individuelles du pancréas indique uniquement les caractéristiques du corps de l'enfant ou une réaction spécifique du corps à tout facteur. Ces changements ne constitueront en aucun cas une menace pour la vie et la santé de l'enfant..
Il existe également un diagnostic erroné d'une augmentation du pancréas chez un enfant. Seul un examen détaillé en laboratoire et instrumental aidera à comprendre ce problème..

Le pancréas de chaque personne comprend le corps, la tête et la queue. Le poids du pancréas chez le nouveau-né est d'environ 3 g, d'une longueur de 3 à 6 cm. La croissance intensive des glandes se produit jusqu'à ce que l'enfant atteigne l'âge de cinq ans et en atteigne 20 à ce moment-là. Après cela, la croissance de l'organe ralentit, atteignant 30 g à l'âge de 12 ans..

Le traitement de toute maladie commence par l'identification de la véritable cause de la maladie. Peut-être que le traitement ne sera pas nécessaire, mais il suffira de se débarrasser du facteur provoquant.

Une discussion séparée concerne les rares cas où des anomalies congénitales se produisent. Là, ils contrôlent chaque enfant spécifique pendant de nombreuses années..

Il existe une des causes fréquentes chez les enfants modernes et en particulier les adolescents, liée à la malnutrition, la pancréatite des écoliers. Le rôle principal dans le traitement d'une telle pathologie est un régime strict..

Le régime alimentaire n'est pas seulement un moyen de traiter le problème, mais aussi une bonne mesure préventive pour tous les organes digestifs de l'enfant et le pancréas, y compris.

Bases de la nutrition avec un pancréas élargi:

  • repas en plusieurs doses (5-7) par jour en petites portions;
  • non-utilisation de produits et plats nocifs: restauration rapide, boissons gazeuses, aliments gras, frits, épicés, plats cuisinés;
  • remplacement de la malbouffe par des aliments sains: céréales, pâtes, produits à base d'acide lactique, variétés de viande et de poisson à faible teneur en matières grasses, fruits et baies;
  • cuire à la vapeur, sans aliments chauds ou froids, seulement chauds;
  • l'utilisation d'aliments frais pour cuisiner;

La queue du pancréas a une forme allongée, s'élevant vers la gauche et vers le haut, atteint les portes de la rate. En raison de l'emplacement profond, cette partie du pancréas est étroitement couverte par d'autres organes.

Les processus inflammatoires ou tumoraux accompagnant une augmentation de la queue de la glande sont difficiles à diagnostiquer en temps opportun, ce qui conduit au débordement de la maladie à un stade avancé. Une augmentation de la queue du pancréas comprime les vaisseaux sanguins qui alimentent la rate, ce qui conduit à une violation de sa fonction, puis au développement d'une hypertension portale.

Le principal symptôme de la pancréatite est une douleur éclatante, qui se produit dans l'hypochondre gauche, puis se propage et prend un caractère de zona. L'intensité de la douleur dépend de la gravité du processus, ne change pas avec un changement de position corporelle.

Le syndrome douloureux s'accompagne de nausées et de vomissements, la survenue d'une diarrhée profuse. Augmentation possible de la température corporelle, augmentation de la transpiration, faiblesse croissante.

Son poids et sa taille dépendent de l'âge de l'enfant. Chez les nouveau-nés, le poids du pancréas ne dépasse pas 3 g, longueur - 3-6 cm.À l'âge de 5 ans, son poids augmente à 20 g.À l'avenir, le processus de développement de la glande se produit lentement. À l'âge de 12 ans, il prend du poids jusqu'à 30 g. Hyperplasie - l'augmentation soi-disant excessive des paramètres.

Le menu d'un patient souffrant d'une inflammation du système digestif doit être composé des produits suivants:

  • le pain d'hier;
  • craquelins;
  • soupes avec addition de flocons d'avoine, d'orge perlé, de riz, de semoule, qui sont préparées sur de l'eau ou un bouillon faible de légumes;
  • soupe crémeuse à base de viande bouillie;
  • viande maigre bouillie;
  • boulettes de viande à la vapeur, soufflé, escalopes;
  • soufflé de poisson, boulettes de viande à base de variétés de poisson faibles en gras;
  • bouillie de lait;
  • puddings cuits à la vapeur;
  • fromage cottage pâteux non acide;
  • omelette cuite à la vapeur;
  • œuf à la coque;
  • purées de légumes;
  • beurre, qui est ajouté au plat en fin de cuisson;
  • pommes non aigres au four;
  • gelée;
  • compotes;
  • gelée;
  • thé léger;
  • eau encore minérale;
  • cynorrhodon, camomille.

La nourriture doit être diététique.
Il est fortement déconseillé d'utiliser la liste de produits suivante dans le processus inflammatoire du système digestif:

  • rôti;
  • viande et poisson de variétés grasses;
  • fortes décoctions de légumes et de viande;
  • radis, laitue, chou blanc, oignon, oseille;
  • saucisse, saucisses;
  • aliments en conserve;
  • crème glacée;
  • Chocolat;
  • sucré en grande quantité;
  • confiseries fraîchement cuites;
  • boissons alcoolisées;
  • viandes fumées;
  • pimenter.

Menu recommandé pour les enfants de 5 à 10 ans:

  • Pour le premier petit déjeuner, on peut offrir au bébé de la purée de pommes de terre, du veau bouilli et du thé faible avec du cracker.
  • Le déjeuner peut être composé de pouding au fromage cottage et de kéfir. Pour le déjeuner, le bébé reçoit une soupe de viande maigre, comme du poulet, du riz et une escalope cuite à la vapeur avec du poisson ou de la viande maigre, une salade de betteraves assaisonnées de tournesol ou d'huile d'olive et un bouillon d'églantier.
  • Une collation de l'après-midi du patient peut être composée de compote de pommes et de craquelins. Dîner - flocons d'avoine, poisson bouilli, une tranche de fromage à pâte dure, du pain et du thé faible. A la demande du patient, avant le coucher, on peut lui proposer du kéfir, du cracker ou de l'eau minérale.

Une fois la maladie passée, le petit patient doit veiller à ce que ses parents ne rechutent pas. Pour ce faire, respectez un certain nombre de règles:

  • Ayez une alimentation saine. Le menu du bébé ne doit pas être composé d'aliments gras, frits ou fumés. Les plats ne doivent pas être trop salés, pointus et épicés.
  • Il est important de surveiller l'état de la vessie du bébé afin qu'elle ne contienne pas de calculs qui affectent directement la fonctionnalité du pancréas.
  • Il est impeccable de suivre les recommandations du médecin et de s'assurer que le bébé boit les médicaments prescrits à temps.

Dès les premiers symptômes de la maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin. S'il n'y a pas de symptomatologie prononcée, mais que le bébé semble faible et nauséeux avec des vomissements ultérieurs, vous devez emmener le bébé à l'hôpital dès que possible. L'accès en temps opportun aux travailleurs médicaux peut sauver un petit patient d'une intervention chirurgicale, et la pancréatite peut être guérie en prenant des médicaments et en suivant un régime strict.

Pour que le bébé ne tombe pas malade de pancréatite, il faut prendre son alimentation au sérieux. Le régime doit être composé de fruits, de légumes, de produits laitiers et exclure, en plus des boissons grasses et frites, également gazeuses avec des colorants, une grande quantité de produits sucrés et d'autres produits nocifs pour un petit organisme.

Le traitement des maladies pancréatiques chez les enfants à différents âges a ses propres caractéristiques. Non seulement l'âge de l'enfant est pris en compte, mais aussi les caractéristiques individuelles du corps, les limites des instructions pour les différents médicaments. C'est pourquoi seul un médecin peut choisir une technique, l'automédication est interdite et peut conduire à une aggravation de la maladie.

L'approche médicamenteuse dans le traitement du pancréas comprend les types de médicaments suivants:

  • L'octréotide est une hormone basée sur la somatostatine. Le principe de son action est de réduire la production de suc gastrique.
  • Pirenzépine - réduit l'activité du pancréas, inhibe la production d'enzymes, de sorte que les cellules tissulaires ont le temps de récupérer.
  • Festal, Pancreatin, Mezim - contiennent leurs propres enzymes qui éliminent la douleur et contribuent à la digestion des aliments.
  • La duspataline aide au développement de ses propres enzymes de la glande et élimine également le processus inflammatoire dans les tissus.

La décision d'intervention chirurgicale est prise par le médecin si les méthodes thérapeutiques ont été inefficaces. Après l'opération, il est important de créer une atmosphère de repos émotionnel pour l'enfant malade, de limiter temporairement une activité physique élevée et de suivre strictement les règles nutritionnelles.

Régime spécial

Pour que les parties du pancréas prennent des tailles normales, les produits suivants doivent être supprimés du menu:

  • jus emballés;
  • bonbons riches en sucre;
  • légumes et fruits crus riches en fibres;
  • produits laitiers riches en matières grasses;
  • bouillons de viande saturés, sauce et plats à base de ceux-ci.

La base de la nutrition devrait être les ragoûts et les aliments cuits à la vapeur. Les glucides complexes doivent être inclus dans le menu diététique - céréales cuites à la vapeur. La viande doit être choisie des variétés faibles en gras (poulet, boeuf, dinde). Le thé est autorisé sans sucre, ainsi que les bonbons sous forme de crackers secs, de biscuits.

Remèdes populaires

La façon la plus courante de traiter un pancréas hypertrophié avec des méthodes alternatives est d'utiliser du jus de pomme de terre. Il est préférable de choisir une variété rose, plusieurs tubercules doivent être soigneusement lavés et râpés dans la pulpe avec la peau. De la masse résultante, presser le jus avec de la gaze et donner à l'enfant 50 g.

Un bon outil pour normaliser le fonctionnement de la glande - 1 cuillère à café. miel par jour. Il est utile de le boire avec du lait chaud. Si un enfant présente une intolérance individuelle au lactose ou une allergie au miel, cette méthode de traitement ne lui convient pas.

Les racines de réglisse aident à normaliser la production d'enzymes des glandes chez les enfants à différents âges. Pour préparer le médicament, mélangez 1 c. racines de réglisse, de bardane et de pissenlit, infusez à l'eau bouillante et insistez pendant plusieurs heures. Infusion pour donner à l'enfant au chaud 50 ml 4 fois par jour.

Produits autorisés

Un régime avec un pancréas élargi chez un enfant prévoit l'inclusion de tels produits dans le régime:

  • Bouillons / soupes de légumes sur bouillons de légumes, dans lesquels des légumes soigneusement râpés sont ajoutés et des céréales autorisées bien bouillies / râpées sont ajoutées. Les soupes peuvent être assaisonnées avec de la crème, du beurre, de la crème sure, de la crème, il est interdit d'utiliser la friture.
  • Viande maigre (boeuf, lapin, veau, poulet, dinde) sous forme de produits hachés (boulettes de viande, boulettes de viande, soufflé, boulettes, boulettes de viande), cuit à la vapeur. Oiseau / lapin bouilli peut être mangé en morceaux.
  • Porridge (semoule, flocons d'avoine, sarrasin), riz cuit dans l'eau avec addition de lait et bien râpé jusqu'à consistance semi-visqueuse.
  • Légumes (bouillis / râpés) à l'état de purée - courgettes, carottes, pommes de terre, citrouille, chou-fleur, betteraves, pois verts, tomates pelées et concombres râpés. Les citrouilles / carottes crues râpées sont ensuite autorisées..
  • Poissons faibles en gras (brochet, goberge, sandre, merlu, merlan bleu, cabillaud, carpe, perche). Utiliser sous forme de côtelettes, cuire un morceau pour un couple / faire bouillir.
  • Produits laitiers / lait aigre faible en gras (fromage cottage, fromage râpé sous forme râpée, kéfir, lait cuit fermenté).
  • Lait / crème sure - comme additif dans les plats.
  • Pain de blé séché, biscuits non comestibles (biscuits).
  • Omelettes de protéines cuites à la vapeur (1 œuf par jour).
  • Sauces sur bouillon de légumes (ne pas faire frire la farine) avec de la crème sure / du lait.
  • Pommes douces cuites au four, purée de fruits secs. Bouilli, mousse, gelée, bonbon sucré aux fruits. Limited - purée de fruits / baies crus.
  • Graisses, d'abord le beurre soigneusement injecté, puis l'huile de tournesol raffinée.

Lorsque le pancréas du bébé est agrandi, les parents paniquent souvent. Cependant, il faut se calmer et agir. En effet, dans le corps des enfants, ainsi que chez les adultes, divers dysfonctionnements du travail des organes internes peuvent survenir. La glande est responsable de la digestion normale des aliments qui sont entrés dans l'estomac. Si le corps est devenu plus gros que d'habitude et que le bébé se plaint de douleur dans cette zone, cette condition devrait obliger les parents à consulter un médecin..

Lorsqu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter?

Pour toute la variété des raisons qui provoquent une hypertrophie du pancréas, les situations ne sont pas rares lorsqu'une déviation d'un organe dans les paramètres de la norme n'est pas une pathologie. Les parties individuelles (queue, corps, tête) peuvent être augmentées en raison des caractéristiques individuelles du corps et de ses réactions aux stimuli externes et aux conditions changeantes, ce qui ne menace pas la vie et la santé de l'enfant.

Très souvent, un enfant est diagnostiqué uniquement en fonction de la taille de l'organe obtenue par les résultats du diagnostic par ultrasons. C'est la mauvaise approche de l'examen, les maladies de la glande peuvent être dites après une série de tests de laboratoire, d'analyses de matières fécales, d'urine, de sang, etc..

"Temps chaud" pour le pancréas

Causes de l'élargissement du pancréas

Les médecins ont identifié plusieurs périodes dangereuses pour le pancréas au cours desquelles la fonction de l'organe peut être perturbée chez l'enfant. Il:

  • l'introduction de la première alimentation;
  • la transition de l'allaitement maternel à la nutrition artificielle;
  • introduction de miettes à la maternelle;
  • premiers mois d'école;
  • les jeunes années.

    Pendant ces «changements de vie» chez les enfants, l'environnement émotionnel et la nutrition changent. En fait, une violation du régime alimentaire peut entraîner une augmentation du pancréas.

    Soit dit en passant, à l'adolescence, un changement de la taille de l'organe peut être associé à des troubles hormonaux.

    Que faire pendant ces périodes dangereuses? La première consiste à surveiller l'alimentation et la routine quotidienne du bébé. La seconde consiste à observer les changements d'appétit et d'humeur. Si vous remarquez des symptômes inquiétants, par exemple des nausées constantes chez un bébé ou des vomissements, consultez un spécialiste et passez une échographie et un test sanguin pour éviter le développement de processus pathologiques.

    Raisons principales

    Vous ne pouvez pas parler de l'augmentation comme d'un processus unique commun. Il convient de distinguer deux types d'agrandissement du pancréas: total, lorsque la taille de la glande dans son ensemble est modifiée, et local, dans lequel une augmentation est notée dans une seule partie de l'organe, par exemple, la queue est agrandie, tandis que le corps et la tête du pancréas de l'enfant conservent leur taille normale.

    Les raisons de l'augmentation du pancréas chez les enfants sont très diverses. Ils dépendent à la fois du facteur subjectif et des causes objectives de notre vie dans son ensemble..

    Si l'enfant a une hypertrophie du pancréas, cela peut être une conséquence de:

    • violation du système immunitaire dans le corps;
    • dommages internes à la cavité abdominale;
    • lésions ulcéreuses de la muqueuse;
    • effets des substances toxiques;
    • anomalies dans le développement de la glande;
    • inflammation.

    Une augmentation d'une seule portion de la glande est causée par:

    • tumeurs bénignes et malignes;
    • l'apparition d'un kyste;
    • l'apparition d'un abcès;
    • le remplacement de sections individuelles du tissu glandulaire dont le pancréas est constitué de tissu conjonctif, qui ne remplit pas de fonctions spécifiques. Si l'enfant a une hypertrophie du pancréas, vous devriez certainement subir un examen complet de cet organe. Chez les très jeunes enfants, des malformations congénitales de la glande peuvent être détectées, ce qui peut devenir un problème grave à l'avenir.

    Il est important de se rappeler que la taille du pancréas ne coïncide pas avec les indicateurs officiellement indiqués par les tables d'âge, mais sera proportionnelle aux autres organes. Alors ne vous inquiétez pas, regardez comment le développement va plus loin..

    Périodes à haut risque

    Il y a plusieurs périodes où un enfant est le plus susceptible d'avoir un dysfonctionnement de la glande:

    • avec l'introduction d'aliments complémentaires;
    • passage de l'allaitement à artificiel;
    • au début de la visite d'un jardin d'enfants;
    • lors du passage de la maternelle à l'école;
    • pendant la puberté.

    En règle générale, pendant ces périodes, la situation change, la nutrition, le contexte émotionnel de l'enfant. Tous ces facteurs peuvent augmenter le risque de perturbation du système digestif. Le fond hormonal a également un effet important sur la santé..

    Dans ces périodes, il est recommandé de surveiller de près l'état de l'enfant. S'il présente des symptômes associés à des lésions pancréatiques, vous devez consulter un médecin et subir un examen. Pour déterminer la nature et le degré des dommages à l'organe, une échographie abdominale doit être effectuée, ainsi que des méthodes de recherche en laboratoire.

    Symptômes d'anxiété

    Une maladie associée au pancréas se manifeste de différentes manières. Elle s'accompagne de signes évidents dans lesquels le diagnostic ne fait aucun doute, mais parfois cachés, nécessitant de nombreux diagnostics..

    Avec les processus inflammatoires, les symptômes se manifesteront vivement et augmenteront constamment. Les tumeurs et les kystes ne dérangent pas une personne pendant longtemps et n'apparaîtront qu'après un certain temps. Pour un diagnostic correct, les symptômes doivent être considérés en combinaison. Les principaux sont:

    1. Localisée dans le haut de l'abdomen, la douleur indique une violation de la production d'enzymes. Douleur après avoir mangé.
    2. L'enfant est constamment malade. Il y a une perte d'appétit. Cela signifie que les enzymes impliquées dans le processus de digestion sont insuffisamment développées ou que la sécrétion biliaire ne se produit pas correctement..
    3. La violation des selles, en règle générale, la liquéfaction indique une dysbiose. De nombreuses protéines non digérées qui provoquent une irritation intestinale pénètrent dans le gros intestin..
    4. Sauts de température.
    5. Teinte pâle de la peau.

    Les maladies du pancréas et de ses parties (queue, tête, corps) peuvent survenir avec des caractéristiques. Parfois, il s'agit d'un processus aigu qui est difficile à confondre avec d'autres maladies en raison de la sévérité prononcée des symptômes, mais dans certains cas, les symptômes ne sont pas clairs et perturbent le patient pendant une longue période..

    Il est interdit de pratiquer l'autodiagnostic, notamment pour tirer des conclusions sur la base des paroles de l'enfant, seul un médecin peut poser un diagnostic sur la base des symptômes suivants:

    • nausées Vomissements;
    • éructations amères après avoir mangé;
    • une perte d'appétit;
    • douleurs aiguës dans l'hypochondre gauche, ceinture, s'étendant vers le côté droit, le dos peut également faire mal;
    • selles de couleur claire, diarrhée;
    • augmentation périodique de la température corporelle.

    Il est impossible de déterminer une glande hypertrophiée sans diagnostic. La violation ne peut être constatée que par les symptômes généraux caractéristiques de tous les troubles digestifs. Les signes de dysfonctionnement de la glande chez un enfant sont:

    • perte d'appétit;
    • perte de poids;
    • ballonnements après avoir mangé;
    • éructations avec une odeur désagréable;
    • brûlures d'estomac;
    • la nausée;
    • vomissements fréquents.

    L'enfant est faible, pâle, léthargique, de mauvaise humeur. Se plaint de douleur et d'inconfort du haut de l'abdomen. La douleur peut être donnée au bas du dos, aux membres et au haut du dos. Des protéines, des graisses et des glucides insuffisamment transformés provoquent un changement de selles. Les matières fécales deviennent liquides, «grasses», sont à peine lavées des toilettes et il peut y avoir un film de mucus à la surface. La diarrhée chez un enfant sera sans sang / mousse, très offensive.

    Si la glande est enflammée, les symptômes augmenteront progressivement. Dans les pathologies chroniques, elles disparaissent périodiquement, puis reviennent. Au moindre soupçon de maladie pancréatique, vous devez immédiatement consulter un gastro-entérologue pédiatrique.

    Régime et prévention

    Le pancréas est très sensible à divers effets indésirables. Afin de guérir une maladie qui est déjà apparue et d'adhérer à la nutrition thérapeutique comme prophylaxie ou complication - tableau n ° 5. Il est prescrit par un médecin qui prend en compte les restrictions alimentaires en fonction de la gravité de la maladie. En plus du régime, la physiothérapie est incluse..

    Il est important que les premiers signes de dysfonction pancréatique se rendent immédiatement chez le médecin. Cela permettra de détecter la maladie à temps et d'empêcher la formation de la pathologie, d'éviter de graves complications, d'améliorer le pronostic.

    l'enfant a un an et 10 mois (garçon) L'enfant a des problèmes de selles, puis de constipation, puis la diarrhée est principalement de constipation. mange mal; Les tests ont été donnés lors d'un rhume.

    Nutrition: nous essayons de nourrir uniquement des aliments sains, ne donnons pas de bonbons frits. Nous donnons diverses céréales, soupes, yaourts faits maison à partir de lait de ferme, bouillie de lait (le lait n'a pas été dilué avec de l'eau). fruits - bananes, pommes. jus, purée de pommes de terre - gerber. compotes de fruits secs et de fruits surgelés. il est vrai qu'au cours des deux derniers mois, nous avons donné aux cookies le "lait cuit" le plus simple, et parfois les muffins sont mélangés, principalement du pain de magasin + machine à pain maison, du fromage à pâte dure et du fromage cottage, de la viande - principalement du veau + du lapin, très rarement du poulet.

    cailles et œufs de poule - très souvent (il arrive que chaque jour). miel - aussi souvent (quand il y en a parfois on ne donne pas pendant des mois). du poisson - principalement du saumon ou de la truite. souvent casserole de fromage cottage.

    test sanguin coprogramme détaillé analyse générale de l'urine alpha amylase grattage d'urine + il y a un mois ou deux passé un test d'oeuf 3 fois (non détecté)

    Et aujourd'hui, ils ont fait une échographie

    Foie: position typique, MKP 83 mm 54 mm non agrandi Structure - échogénicité homogène du parenchyme - moyenne

    Vésicule biliaire: taille 38 * 12 mm non augmentée, le contenu est homogène, les parois ne sont pas épaissies, l'échogénicité n'est pas augmentée

    Pancréas: dimensions tête 10 mm corps 9 mm queue contour épaissi 17 mm lisse, limites claires échogénicité réduite, structure des inclusions hyperéchogènes dans la région de la queue

    Méthodes de traitement

    Le traitement de la pancréatite est complexe et long. Les jeunes enfants, les enfants présentant des formes sévères de lésions pancréatiques sont soumis à une hospitalisation obligatoire. Au premier stade du traitement, l'enfant se voit imposer un repos au lit strict avec un repos physique et psycho-émotionnel maximal.

    Selon la gravité de l'état de l'enfant, différents groupes de médicaments sont utilisés dans le traitement de la pancréatite. Afin de détoxifier et de reconstituer les pertes de liquide, des solutions salines, du glucose avec de l'insuline sont prescrits goutte à goutte.

    Les antispasmodiques sont utilisés pour soulager les spasmes et réduire la douleur. Les inhibiteurs de la sécrétion pancréatique inhibent l'activité des enzymes pancréatiques, un soutien antihistaminique est nécessaire.

    La thérapie antibactérienne réduit l'activité des foyers chroniques d'infection, empêchant la probabilité d'infection du pancréas. Après stabilisation de l'état général de l'enfant, une thérapie de remplacement enzymatique et des agents qui réduisent la viscosité de la bile, ainsi que des vitamines B, sont prescrits.

    Règles nutritionnelles

    Le premier jour de la période aiguë de la maladie, le jeûne est prescrit avec une forte consommation de boissons légèrement alcalines, d'eau faiblement minéralisée. Le deuxième jour, un thé faible sans sucre, un bouillon d'églantier sont recommandés, vous pouvez essayer des céréales en purée, des soupes muqueuses sur l'eau.


    Les décoctions d'églantier sont autorisées à tout stade de la maladie

    Ensuite, le régime augmente progressivement, une petite quantité de lait, du pain est ajouté. À partir du 5e jour de maladie, vous pouvez manger de la purée de légumes bouillis, de 7 à 10 - de la viande et du poisson râpés bouillis sont inclus dans la nourriture.

    Après un mois et demi, il est recommandé de transférer l'enfant à un régime avec une quantité accrue de protéines et une teneur réduite en glucides et en graisses. La nourriture doit être fractionnée (5-6 fois par jour), les aliments acides, épicés et frits, les légumes crus sont strictement interdits.

    Dans certains cas, en l'absence de l'effet d'un traitement conservateur de la pancréatite aiguë, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Les indications pour lui sont:

    • l'apparition et l'augmentation des symptômes de la péritonite;
    • progression rapide de la maladie avec le développement d'une nécrose pancréatique, un choc, le développement d'une insuffisance rénale aiguë;
    • l'apparition de signes de saignement des vaisseaux de la zone pancréato-duodénale.

    Les parents sont le plus souvent à blâmer pour les maladies pancréatiques chez les enfants. Une nutrition inadéquate et irrationnelle, une abondance d'aliments gras, une restauration rapide malsaine, ainsi qu'une attitude inattentive envers votre propre enfant entraînent de graves dommages au système digestif. L'automédication de la maladie pancréatique est inacceptable.

    Les mesures diagnostiques sont un ensemble de procédures, y compris un examen échographique des organes abdominaux, du sang, des selles et des tests d'urine. Lors du premier examen, le médecin doit analyser l'état de la couleur de la peau et des muqueuses de l'enfant.

    Lors de l'étude des matières fécales, une attention particulière est portée à un changement de couleur, à la présence de l'odeur de pourriture, des traits caractéristiques sous forme de sang caché. Une analyse d'urine doit confirmer ou infirmer la présence d'enzymes ferriques. Un test sanguin montre la présence d'un processus inflammatoire dans le corps.

    Diagnostique

    Pour identifier les pathologies, le médecin procédera d'abord à une palpation de l'abdomen. Avec ses mains, un spécialiste peut tâtonner pour un organe élargi, mais le faire vous-même n'est pas recommandé, car une pression excessive aggravera le problème. Une telle étude sera inutile si la queue du pancréas ou son autre partie est agrandie. Mesurez la taille du corps le plus précisément possible:

    • Échographie - échographie;
    • Tomodensitométrie;
    • IRM - Imagerie par résonance magnétique.

    Pour déterminer la cause de l'élargissement de la glande, un test sanguin biochimique est effectué. Dans les résultats de la biochimie, le médecin examine le niveau d'amylase - un marqueur qui vous permet d'évaluer le degré de dommage. Dans la pancréatite, par exemple, le niveau d'amylase augmente considérablement. L'inflammation peut être indiquée par une diminution du niveau d'enzymes impliquées dans le processus digestif..

    Au cours de l'enquête, une anamnèse est révélée, les causes héréditaires possibles de la maladie, le moment de l'apparition des symptômes, leur durée et leur intensité sont précisés. La nature de la nutrition de l’enfant est clarifiée, la relation des manifestations de la maladie avec les repas, les erreurs alimentaires.

    L'examen et l'examen physique peuvent détecter une décoloration de la peau, des muqueuses visibles. La palpation du pancréas n'est possible qu'avec son augmentation et son compactage significatifs, des points douloureux caractéristiques de Desjardins et Mayo-Robson sont révélés sur la paroi abdominale antérieure.

    Les études en laboratoire sont importantes: dans un test sanguin clinique général, une leucocytose, une ESR accélérée sont possibles. Un test sanguin biochimique montrera un changement dans les niveaux d'amylase, de glucose, de lipase et de trypsinogène. Dans une analyse d'urine générale, les niveaux d'amylase augmentent.


    La procédure d'examen échographique de l'estomac et du pancréas chez un enfant

    Parmi les méthodes instrumentales du diagnostic, l'échographie est largement utilisée. L'échographie vous permet de déterminer la taille du pancréas, la structure des tissus, la présence de kystes, de calculs et de tumeurs.

    Si nécessaire, le médecin peut prescrire des méthodes de diagnostic supplémentaires. L'élastosonométrie, la tomodensitométrie, l'angiographie des vaisseaux sanguins, la cholangiopancréatographie peuvent déterminer avec précision la nature et la taille des lésions organiques.

    Pour toute plainte de l'enfant concernant des douleurs abdominales, ne retardez pas le rendez-vous avec le pédiatre. Le début de l'examen est la palpation de l'abdomen de l'enfant. Votre médecin déterminera s'il y a une hypertrophie de la glande..

    L'étape suivante est un test sanguin biochimique, qui vous permet de spécifier les hypothèses du pédiatre et d'établir le degré de violation.

    Pour un diagnostic précis du problème, des méthodes instrumentales seront nécessaires: pour les jeunes enfants, imagerie par résonance magnétique, tomodensitométrie plus adulte (sur recommandation d'un médecin). Les deux méthodes détermineront avec une grande précision ce qui est exactement perturbé dans le pancréas.

    Que faire avec les enfants de la première année de vie

    Si nous parlons d'un problème avec le pancréas chez un bébé, les bases de la nutrition seront les suivantes: l'avantage des aliments protéinés par rapport à tous les autres. La bouillie est cuite sur l'eau. Tous les légumes et fruits doivent subir un traitement thermique.

    Dans certaines situations, un traitement chirurgical supplémentaire est nécessaire, qui est une intervention chirurgicale. Chez la plupart des bébés, il est utilisé dans les cas où il y a des malformations de la glande. La décision sur l'opération est prise après tous les examens possibles et uniquement lorsqu'il n'y a pas d'autre solution au problème.

    Le plus souvent, le traitement des enfants avec une hypertrophie du pancréas est effectué dans un hôpital. C'est ici que du personnel qualifié pourra non seulement soigner le bébé, mais aussi contrôler son alimentation, mener les études nécessaires, introduire des médicaments qui arrêtent la douleur.

    Comment remettre le fer à sa taille normale

    Pour comprendre ce problème, vous aurez besoin de l'aide d'un gastro-entérologue. Si vous êtes sûr que l'enfant a une hypertrophie du pancréas, commencez plus souvent à boire de l'eau avec de l'eau alcaline minérale.

    Si une douleur est ressentie, alors à cet endroit (en règle générale, elle est située légèrement à gauche du nombril), appliquez du froid. Pour une douleur intense, appelez une ambulance. Les tactiques de traitement seront choisies par le médecin, sur la base des données diagnostiques. Il existe 2 types de thérapie: conservatrice et chirurgicale.

    Un schéma approximatif du processus de traitement:

    1. L'activité sécrétoire est inhibée par les inhibiteurs de la pompe à protons. Des bloqueurs des récepteurs de l'histamine sont effectués, des hormones sont prescrites.
    2. Pour réduire les poches, un coussin chauffant froid est appliqué sur la plaie.
    3. Pour ajuster le pancréas, des préparations enzymatiques sont prescrites.
    4. La nutrition parentérale est possible, c'est-à-dire que des injections de composants vitaminiques sont administrées.
    5. Chirurgie pour éliminer le foyer de l'inflammation ou des tissus morts.

    Étant donné que le pancréas est souvent élargi contre la pancréatite, dans ce cas, il est conseillé que l'enfant ait faim pendant un certain temps. À ce moment, diverses solutions nutritives peuvent être introduites dans le corps..

    Si vous attribuez un régime, il sera appelé tableau numéro 5, qui fournit une nutrition visant à restaurer le pancréas. Un tel régime fournit les règles suivantes pour manger:

    1. Viande de variétés allégées, elle doit être bouillie ou cuite à la vapeur.
    2. Les produits laitiers ne sont pas gras.
    3. Porridge, cuit à l'eau, sauf le mil. Au fil du temps, l'eau peut être progressivement remplacée par du lait..
    4. Légumes bouillis ou cuits à la vapeur.
    5. Si le thé, alors pas fort, avec un peu de sucre. Il est également recommandé de boire un bouillon d'églantier.
    6. Fruits cuits sans sucre ni miel ajoutés.
    7. Pain sous forme de craquelins ou séché au four.
    8. Des biscuits.

    Les épices et le sucre doivent être présents en quantité minimale. Les aliments gras, fumés, frits et épicés sont interdits. Vous ne pouvez pas manger de fruits et de baies aigres, ainsi que les légumes suivants - ail, radis, radis, oignon. Les bonbons sous forme de bonbons, chocolat, gâteaux sont également exclus. Même si vous mangez un peu de tous ces aliments interdits, le pancréas augmentera à nouveau.

    L'enfant a un pancréas hypertrophié: que faire?

    Le pancréas (pancréas, pancréas) régule les processus digestifs dans le corps humain. Anatomiquement, il est situé derrière le péritoine, derrière l'estomac, pénétrant légèrement dans l'hypochondre gauche.

    La formation du pancréas commence dans la cinquième semaine de grossesse et la croissance se termine par 15-16 ans. La taille de la glande ne change pas toujours proportionnellement, parfois lors d'un examen de routine, une augmentation de cet organe se retrouve chez l'enfant.

    Les causes de l'élargissement du pancréas chez les enfants

    l'enfant a un pancréas hypertrophié quoi faire

    Habituellement, un organe augmente de taille (hypertrophies) dans le cas où la charge sur lui augmente. Ainsi, le muscle cardiaque de l'athlète est hypertrophié et les poumons et la poitrine du nageur sont bien développés. Qu'est-ce qui cause l'hypertrophie pancréatique d'un enfant??

    Tout d'abord, ils comprennent une carence en enzymes pancréatiques qui, sécrétées en quantité insuffisante dans la lumière intestinale, provoquent une absorption insuffisante dans l'intestin grêle. À son tour, une carence enzymatique peut survenir en raison de:

    • pancréatite chronique. Elle survient souvent avec une alimentation uniforme..

    Il est important que les enfants modernes aient toutes les chances de "gâcher" leur digestion. La restauration rapide, les "hot-dogs" sans fin, la gomme à mâcher et le pop-corn, la marmelade à mâcher colorée, le soda sucré bon marché et d'autres produits saturés de colorants et de substances nocives peuvent provoquer une inflammation et de la douleur, sur la base desquelles vous pouvez diagnostiquer une pancréatite chronique primaire.

    • troubles congénitaux de la structure du pancréas;
    • états fonctionnels et réversibles. Un exemple d'un tel diagnostic est la dysbiose intestinale.

    Comment traiter le fer avec des remèdes populaires

    Le traitement alternatif le plus simple pour le pancréas est l'utilisation de jus de pomme de terre. Une paire de tubercules roses est soigneusement lavée et frottée avec la peau. Pressez le jus de la pulpe et donnez 2 r à l'enfant. un jour pour un quart de tasse. Après encore 5 minutes. proposez de boire un peu de kéfir. Le cours général de la thérapie de jus est de 2 semaines. Ensuite, ils organisent une pause de 7 jours et continuent d'arroser le bébé avec du jus de pomme de terre.

    Les enfants adorent les bonbons. Pour le pancréas, cette dépendance est utilisée, après avoir appris au bébé à manger 1 cuillère à café le matin. mon chéri. Un produit apicole est utile à boire avec du lait chaud (un demi-verre). Si un enfant souffre d'allergies ou de diabète, il est interdit de le nourrir médicalement avec du miel.

    Dans le traitement des enfants de 2 à 3 ans, on trouve souvent des préparations de réglisse. Lorsque le bébé a élargi le fer, 1 c. les guérisseurs conseillent de connecter les racines sèches de la plante avec les racines de bardane et de pissenlit (5 g chacune). La collecte doit être insistée dans un demi-litre d'eau bouillante pendant environ 3 heures. La phytothérapie est administrée à un enfant sous une forme modérément chaude 4 r. un demi-verre par jour. L'outil normalise la production de substances pancréatiques.

    1. Si le processus d'agrandissement a affecté le pancréas en raison d'une pancréatite aiguë ou d'un abcès, ne refusez pas de placer le bébé dans le service chirurgical. Là, il sera traité avec succès avec une thérapie conservatrice et chirurgicale..
    2. L'urgence de l'excision des pseudokystes détectés sur la glande doit être convenue avec le chirurgien. Dans certains cas, le site pathologique est laissé et forcé de se résoudre à l'aide de médicaments..

    Parallèlement à la croissance de l'enfant, les organes internes et divers types de tissus augmentent également en taille. Habituellement, le développement des organes se déroule sans problème et sans problème. Mais il y a des moments où la taille des organes internes ne correspond pas à l'âge de l'enfant. Que faire aux parents: sonner l'alarme ou regarder ce qui se passe de sang froid?

    Pourquoi le pancréas entier ou une partie de celui-ci est-il agrandi

    Le fait peut tout simplement être que le corps de l'enfant a commencé à grandir, qu'il a commencé à manger plus et que la croissance du pancréas «dépasse» légèrement le système musculo-squelettique. D'où son apparente augmentation.

    Les raisons de l'élargissement du pancréas chez un enfant en totalité, et non en parties individuelles, peuvent être les suivantes:

    • en raison d'un traumatisme contondant de l'abdomen et de l'apparition d'un œdème de la glande. Mais c'est une symptomatologie aiguë et urgente, et ici tout est clair;
    • en présence de mucoviscidose. Dans ce cas, un épais secret est libéré qui interfère avec le drainage normal des conduits. Mais un tel diagnostic est généralement posé à un très jeune âge, souvent même à la maternité;
    • avec des lésions inflammatoires de l'intestin (par exemple, avec une gastroduodénite);
    • avec des maladies auto-immunes et des anomalies développementales individuelles de cet organe.

    Mais dans le cas où, par exemple, la queue du pancréas est agrandie chez l'enfant ou son corps, la cause peut être, comme chez l'adulte, la formation d'une pierre dans les canaux du pancréas, l'apparition d'un kyste. Dans certains cas, mais très rarement, ce symptôme va brûler en parlant de la formation d'une tumeur, vous devez donc continuer l'examen.

    Néanmoins, quelle que soit la conjecture, il faut faire attention aux manifestations cliniques. S'il y a des symptômes, ils peuvent indiquer divers processus pathologiques dans la glande..

    Diagnostique

    Pour toute plainte de l'enfant concernant des douleurs abdominales, ne retardez pas le rendez-vous avec le pédiatre. Le début de l'examen est la palpation de l'abdomen de l'enfant. Votre médecin déterminera s'il y a une hypertrophie de la glande..

    L'étape suivante est un test sanguin biochimique, qui vous permet de spécifier les hypothèses du pédiatre et d'établir le degré de violation.

    Pour un diagnostic précis du problème, des méthodes instrumentales seront nécessaires: pour les jeunes enfants, imagerie par résonance magnétique, tomodensitométrie plus adulte (sur recommandation d'un médecin). Les deux méthodes détermineront avec une grande précision ce qui est exactement perturbé dans le pancréas.

    Important. Le diagnostic des problèmes pancréatiques est un processus assez compliqué. Par conséquent, vous devez patiemment passer par toutes ses étapes afin de savoir exactement ce qui ne va pas chez l'enfant..

    Symptômes d'élargissement pancréatique

    l'élargissement du pancréas chez les enfants provoque

    Il faut comprendre qu'il n'y a pas un tel "symptôme d'une glande hypertrophiée". L'élargissement d'organe peut être accompagné de divers «problèmes», par exemple, œdème, inflammation, ischémie, obésité. Ainsi, les symptômes pouvant entraîner une hypertrophie pancréatique chez un enfant sont:

    • amertume en bouche. Indique un trouble de la sécrétion biliaire, un reflux duodénogastrique possible, c'est-à-dire le flux inverse de la bile dans l'estomac. Dans ce cas, l'effet néfaste de la bile sur le pancréas et conduit à une augmentation de la glande;
    • éructations, lourdeur dans l'abdomen, grondements et ballonnements, flatulences. Ce sont des symptômes de dyspepsie supérieure. Le pancréas pourrait bien être leur cause. Dans ce cas, si la motilité intestinale est bonne et que l'activité enzymatique est normale, la nourriture digérée est absorbée dans le sang. Et si l'activité des enzymes est faible, la nourriture n'est pas complètement digérée et commence à fermenter dans les intestins. En conséquence, des symptômes désagréables associés à une formation accrue de gaz se produisent..
    • chaise instable. Il indique une dysbiose qui s'est développée à la suite d'une malabsorption, c'est-à-dire d'une absorption insuffisante. En conséquence, beaucoup de protéines non digérées sont entrées dans le côlon sous forme de fibres de viande, de graisse non digérée, qui ont commencé à irriter la paroi intestinale et à provoquer des diarrhées;
    • la douleur épigastrique, ainsi que la douleur qui ressemble à une ceinture. Ils indiquent une auto-agression enzymatique et parlent de l'évolution possible de la pancréatite chronique avec des exacerbations et des rémissions périodiques.

    Que se passe-t-il si l'examen montre qu'il y a des violations? Quel traitement doit être effectué?

    Caractéristiques du traitement pancréatique


    Contrôler le régime alimentaire des enfants

    Bien sûr, le traitement d'une hypertrophie dépendra de la cause. Cela peut être à la fois un traitement diététique et chirurgical doux. Il est clair qu'une augmentation locale peut être associée à un kyste ou un néoplasme, qui doit d'abord être retiré puis restauré aux fonctions de l'organe. Il existe plusieurs principes généraux de traitement:

    • Régime stricte. Dans le processus inflammatoire, tout ce qui est gras, épicé, frit et sucré est exclu du régime alimentaire de l'enfant. L'utilisation de fruits râpés, de légumes, de poisson, de fromage cottage faible en gras et de viande est autorisée.
    • L'utilisation de médicaments pour supprimer l'activité sécrétoire. Il peut s'agir de médicaments hormonaux ou de localisateurs de récepteurs d'histamine..
    • L'utilisation d'enzymes supplémentaires pour normaliser la microflore intestinale et restaurer le pancréas.

    Parfois, le traitement implique un rejet complet de la nourriture pendant plusieurs jours, et dans la pancréatite chronique, l'enfant devra constamment suivre un régime. N'oubliez pas que vous pouvez éviter l'apparition de processus inflammatoires si vous suivez le régime alimentaire et la routine quotidienne de l'enfant. Les aliments frits, épicés et fumés augmentent la charge sur le corps, en raison de laquelle il existe un risque de pancréatite. Vous savez qu'il est plus facile de prévenir une maladie que de subir un traitement long et fastidieux..

    Partage avec tes amis:

    Nutrition pour le pancréas élargi

    Un régime avec un pancréas hypertrophié chez un enfant peut être prescrit immédiatement après le fait de détecter cette augmentation: même si tout est normal et que l'anxiété s'est avérée inutile, de toute façon, un repos temporaire bénéficiera aux organes digestifs. Un pancréas hypertrophié chez un enfant aura un répit, et la nutrition aidera à améliorer la digestion. Les principes de la nutrition thérapeutique pour l'hypertrophie pancréatique chez un enfant sont:

    • repas fractionnés et fréquents en petites portions;
    • l'exception de tout ce qui irrite et nuit à la digestion: hamburgers, ailes de poulet épicées «Rostiks», «hot dogs», «Cola», particulièrement froids après des frites grasses et chaudes;
    • rejet de gras, fumé, épicé, frit;
    • interdiction des conserves, des cornichons faits maison et des cornichons;
    • refus des assaisonnements et sauces chaudes, mayonnaise, restriction de la sauce soja;
    • bouillons et soupes de poisson, de champignons et de poulet gras et riches.

    Les aliments suivants sont autorisés pour les enfants:

    • céréales, céréales, pâtes;
    • produits lactiques non gras, casseroles;
    • soupes de légumes et plats principaux, accompagnements;
    • sauces sucrées et sauces au lait;
    • poisson et viande faibles en gras (poulet, viande de dinde);
    • les plats de viande et de poisson sont de préférence servis bouillis ou cuits au bain-marie;
    • gelée autorisée, thé, café faible, eau minérale sans gaz;
    • fruits et baies, sauf très aigre.

    Dans le cas où il est possible de convaincre votre enfant que ce n'est pas un régime douloureux, mais la nourriture d'élite d'une personne en bonne santé et un esprit sain dans un corps sain, ce ne sera pas seulement un grand pas vers la résolution d'un problème pancréatique particulier, mais en général, un grand pas vers la santé future.

    Mesures diagnostiques

    S'il y a des problèmes avec le pancréas, ce n'est que dans la période aiguë que des symptômes visibles peuvent apparaître, tels que:

    • pâleur de la peau;
    • nausée et vomissements;
    • douleur sous les côtes du zona;
    • tension dans la paroi abdominale antérieure;
    • l'inflammation peut augmenter la température corporelle;
    • transpiration, faiblesse générale.

    Le médecin procède initialement à un examen visuel de l'enfant et applique la méthode de palpation. Si nécessaire, les enfants avec un organe malade sont envoyés pour échographie.

    Les très jeunes enfants ont des périodes de la vie où le risque de croissance pancréatique augmente:

    • lors de l'introduction d'aliments complémentaires;
    • lorsque l'allaitement est remplacé par artificiel ou mixte;
    • au moment de la dentition;
    • si l'enfant va d'abord à la maternelle;
    • aller en première année;
    • au moment de la transition chez les adolescents.

    Informations importantes: symptômes d'insuffisance pancréatique

    Lorsqu'une inflammation aiguë du pancréas appelée pancréatite se produit, un diagnostic spécial n'est pas requis. Le médecin peut identifier la maladie par des symptômes évidents..

    À propos des enzymes

    En plus du régime alimentaire, en présence de symptômes de flatulence, de selles instables, il est utile de consulter un pédiatre et de prendre un enfant avec des préparations enzymatiques qui faciliteront la digestion et aideront le pancréas à faire face au travail. Ils sont nombreux et vous pouvez choisir un outil pour tous les goûts. Les plus efficaces sont: «Créon», «Festal», «Enzistal», «Pancreatin-forte», «Panzinorm».

    Vous devez prendre ces médicaments à chaque repas. Dans le cas où le bien-être s'améliore, vous pouvez effectuer la correction de la dysbiose. L'enfant peut recevoir des plats de lait aigre naturel et des préparations contenant des bifidobactéries: "Bifacil", "Bifidumbacterin"

    Ces mesures simples aideront non seulement à faire face aux symptômes désagréables, mais aussi après un certain temps pour réduire la taille du pancréas. La digestion s'améliorera, le sommeil et la mémoire se normaliseront. Après tout, ce n'est pas sans raison qu'ils disent: "nous sommes constitués de ce que nous avons mangé la veille". Ne constituons donc qu'un «matériau de construction» complet et sain. Cela vous aidera à relever de nombreux défis de la vie lorsque votre enfant grandira..

    Restaurer la taille de la glande avec un régime

    Le régime alimentaire Pevzner n ° 5 contribue à la récupération des enfants et ses principes fondamentaux exigent une restriction maximale des aliments gras et des ingrédients gras contenus dans les plats. Il est recommandé de les remplacer par des composants protéiques - ils améliorent l'état de l'organe malade.

    Afin que la queue et la tête normalisent leurs paramètres, les produits suivants sont supprimés de l'alimentation des enfants:

    • jus;
    • confiture, chocolat, crème glacée;
    • légumes crus, herbes, fruits;
    • produits laitiers gras (lait entier, crème, crème sure);
    • bouillons de viande riches et plats préparés à partir d'eux.

    Lors du traitement de la structure digestive, Komarovsky rappelle l'importance du traitement à la vapeur des produits et de l'ébullition. Le médecin conseille à Kasha de cuire la bouillie sur l'eau, le ragoût de légumes cuit à la vapeur, les fruits au four. Le thé d'un enfant peut boire des variétés noires, mais avec un minimum de sucre. De la cuisson, il est permis de manger des biscuits, des craquelins, du pain séché.

    Si des processus néoplasiques se produisent dans le corps du bébé, il n'est pas conseillé d'utiliser uniquement un régime alimentaire comme traitement. Une tumeur dans la glande ne peut être enlevée que chirurgicalement. Pendant la période de rééducation, l'importance d'une alimentation bien composée passe à 1 place, car l'organe affecté doit être réduit en charge.