Maladies du côlon

Le gros intestin est particulièrement impliqué dans le processus de digestion. Les maladies du gros intestin peuvent entraîner une perturbation de l'ensemble du processus digestif. Des maladies telles qu'un ulcère, une néoplasie, une hernie du côlon et d'autres maladies peuvent provoquer des troubles fonctionnels dans tout le corps et, dans des cas avancés, entraîner la mort. Même la dysbiose la plus courante chez les enfants et les adultes provoque de nombreux troubles et symptômes désagréables. Chaque maladie nécessite un traitement et une prévention particuliers..

Symptômes généraux caractéristiques

Les maladies du côlon sont divisées en plusieurs types, chacun ayant ses propres symptômes. Mais néanmoins, les médecins distinguent 3 signes principaux caractéristiques à un degré ou à un autre de la pathologie du gros intestin. Si vous prêtez attention en temps opportun aux principaux signes de maladie du côlon, il est possible d'éviter des complications graves. Les principaux symptômes des maladies sont présentés dans le tableau:

SymptômesNature de la manifestation
Violation de l'excrétion des matières fécalesToute pathologie du gros intestin entraîne une violation des selles. Elle peut survenir selon une typologie différente: une personne peut souffrir de constipation ou, inversement, de diarrhée constante, chez certains patients, les selles molles peuvent alterner avec difficulté à s'écouler..
Sensation douloureuse dans la cavité abdominaleLa douleur dans les maladies n'est pas rare et se fait sentir principalement dans la partie latérale de la cavité abdominale. Une personne ressent souvent une gêne douloureuse dans l'anus, très rarement le patient se plaint de douleurs dans le nombril ou au-dessus de lui. Une douleur de nature différente est notée: crampes, douleurs, sourdes, lentes. La douleur dans l'abdomen indique une contraction altérée du côlon et de l'intestin grêle.
Ballonnements et grondementsCes signes sont caractéristiques de toute maladie et apparaissent principalement après le dîner, particulièrement intensifiés le soir. La nuit, les symptômes cessent de déranger le patient.
Retour à la table des matières

Maladies du côlon possibles

la maladie de Crohn

La maladie est assez rare et se caractérise par une inflammation, qui provoque une lésion totale de l'ensemble du tube digestif. Avec la maladie de Crohn, non seulement le côlon, mais aussi l'intestin grêle et d'autres organes du tube digestif sont affectés. Les symptômes suivants de la maladie sont distingués:

  1. Le problème de la perméabilité intestinale, il y a parfois un manque total d'excrétion des matières fécales.
  2. Fièvre causée par un processus purulent dans le côlon.
  3. Absorption altérée des parois intestinales de substances bénéfiques, ce qui conduit à l'épuisement du corps. Le patient est perturbé par le processus métabolique, il y a des problèmes avec le cœur et les vaisseaux sanguins, dans lesquels se produit une dystonie de type hypotonique.
  4. La vision est altérée, des plaies apparaissent sur la peau et dans la bouche, les grosses articulations sont affectées.

Inflammation

La maladie, à la suite de laquelle l'inflammation de la muqueuse de l'organe se produit, est appelée colite ulcéreuse. La maladie se présente sous une forme chronique. Si la colite n'est pas détectée en temps opportun, une complication dangereuse survient - la dilatation du côlon. Aucune cause fiable du processus pathologique n'a été identifiée. Les médecins pensent que la colite ulcéreuse est associée à des facteurs génétiques. La maladie se manifeste par de tels signes:

  • diarrhée fréquente;
  • douleur abdominale à gauche;
  • violation de la motilité intestinale;
  • repérage de l'anus;
  • perte de poids;
  • fatigabilité rapide.

Tumeurs dans le côlon

Souvent, une augmentation du côlon est associée à un néoplasme dans l'organe interne. Compte tenu de la nature, les tumeurs sont divisées en tumeurs malignes et bénignes. Récemment, une maladie semblable à une tumeur du gros intestin est souvent diagnostiquée. La maladie est l'une des premières places dans la liste des anomalies oncologiques. Une personne peut ne pas souffrir d'un trouble du gros intestin pendant une longue période, de sorte que la maladie est détectée tardivement, lorsqu'il est extrêmement difficile d'aider le patient. Souvent, la candidose du côlon et d'autres anomalies secondaires de l'organe interne s'ajoutent à la maladie oncologique.

Une tumeur maligne peut survenir du côté droit ou gauche du gros intestin. Compte tenu de l'emplacement de la tumeur, une personne présente différents symptômes:

SymptomatologieÉducation du côté gauche (principalement)Tumeur du côté droit (cas rares)
  • La manifestation rapide de la maladie et la progression active;
  • voyages douloureux aux toilettes;
  • douleur abdominale;
  • développement d'une obstruction intestinale;
  • hyperémie accrue;
  • atrophie progressive des organes.
  • Le cours latent de l'oncologie depuis longtemps;
  • diarrhée rapide, dans laquelle tout le liquide est excrété par le corps;
  • faiblesse générale;
  • perte de poids;
  • fièvre.

Peu des symptômes énumérés sont caractéristiques d'autres maladies du gros intestin et ne parlent pas toujours d'oncologie, vous devez donc contacter un établissement médical dès que possible et subir une série d'examens.

Anomalies de la structure

Les principales anomalies dans la structure de l'organe interne sont:

Le mégacôlon est diagnostiqué dans les cas où le gros intestin est hypertrophié. L'organe interne peut être agrandi sur toute sa longueur ou seulement une petite partie de celui-ci. Quand une personne dévie, l'abdomen gonfle souvent et une douleur survient. L'innervation du côlon d'une forme congénitale ou acquise, qui se produit en raison de ces facteurs, est susceptible de provoquer une maladie.

  • anomalies embryonnaires;
  • effets toxiques;
  • blessure
  • néoplasmes.
Les pathologies de la structure du côlon sont congénitales ou se développent en raison de facteurs externes.

Quand il y a un rétrécissement d'une section du côlon en raison d'une obstruction mécanique, une extension se forme sur le dessus. Dans les parois endommagées de l'organe, le tissu musculaire est remplacé par du tissu conjonctif, auquel cas le péristaltisme s'arrête. L'épaississement est détecté par examen aux rayons X. La chirurgie est utilisée pour traiter le mégacôlon.

Le dolichosigma est une interposition du côlon, caractérisée par un allongement de sa partie (côlon sigmoïde). Certains patients ne ressentent aucun signe d'anomalie, tandis que d'autres sont constamment préoccupés par les flatulences et les troubles chroniques des selles. En raison du fait que l'intestin est plus long qu'il ne devrait l'être, il est plus difficile pour les matières fécales de se déplacer, donc des processus stagnants se forment et des gaz s'accumulent. Connaître les anomalies de l'organe interne n'est possible qu'avec l'aide de rayons X. La chirurgie est utilisée pour traiter les anomalies du gros intestin..

Les diverticules

Une personne reçoit un diagnostic de diverticule lorsque la paroi du gros intestin est étirée et fait saillie dans l'espace abdominal. Pour qu'une déviation se produise, il est nécessaire d'avoir une activité affaiblie des parois intestinales. Si le diverticule se déroule sous une forme simple, une personne peut ne pas présenter de symptômes caractéristiques. Dans la phase aiguë, il existe de tels signes:

  • douleur dans la cavité abdominale;
  • diarrhée, dans laquelle du mucus et du sang sont libérés;
  • augmentation significative de la température.
Retour à la table des matières

Autres maladies chez les enfants et les adultes

Un enfant et un adulte souffrent souvent de dyskinésie ou d'hypokinésie, qui est un dysfonctionnement du côlon. Cela se produit dans des situations stressantes ou un stress psychologique. Parfois, une déviation peut se produire avec une faible activité ou après avoir trop mangé. Les conséquences se présentent sous deux formes:

L'échec moteur et la rétention fécale ne sont pas rares chez les femmes enceintes et les enfants..

  1. L'hypotension est caractérisée par un retard dans la libération des matières fécales. Lorsqu'une personne a un ton diminué, des douleurs sourdes apparaissent dans l'abdomen.
  2. L'hypertonie se manifeste par une motilité accélérée, la quantité de mucus et d'eau dans le corps augmente. Si le ton est augmenté, la personne souffre souvent de diarrhée et de douleurs spastiques.

Les femmes après la grossesse peuvent développer une atonie ou une hypotension du côlon. Avec des anomalies, la motilité des organes diminue en raison d'une diminution de la pression. Dans ce cas, les organes du plancher pelvien sont omis. L'écart n'est caractéristique que des femmes qui ont eu une grossesse multiple ou un travail lourd.

Traitement: principes généraux

Avant de prescrire un traitement pour le gros intestin, le médecin doit déterminer le tableau clinique de la maladie existante. En cas de déviation du côlon, le patient doit consulter un gastro-entérologue ou un proctologue. Pour clarifier le diagnostic, un diagnostic complexe est prescrit, comprenant les procédures suivantes:

  • histologie du côlon;
  • irrigoscopie;
  • sigmoïdoscopie;
  • coloscopie.

Souvent, des examens supplémentaires peuvent être nécessaires, compte tenu de la nature et du stade d'une maladie particulière.

Certaines maladies peuvent être traitées à domicile. Parfois, il est possible d'éliminer les symptômes désagréables avec des remèdes populaires. Si l'écoulement des matières fécales est souvent difficile, il est recommandé de prendre un laxatif, que le médecin vous prescrira après l'examen. La colite ulcéreuse implique un traitement hormonal et de base. Avec la maladie, le côlon est rafraîchi à l'aide d'un régime spécial. Si la déviation est à un stade sévère, la thérapie comprend des préparations de stéroïdes surrénales. Dans la maladie de Crohn, un traitement médicamenteux principalement actif est utilisé, qui comprend l'administration des hormones Prednisolone et Sulfasalazine. Si la maladie est en phase aiguë, il est nécessaire de traiter le patient avec des antibiotiques. Avec les formations tumorales, les méthodes chirurgicales de traitement et l'utilisation de la chimiothérapie sont indiquées..

Maladie intestinale: symptômes, traitement, causes

L'intestin humain est un long organe creux, qui est une sorte de "conducteur" des nutriments de la nourriture au sang. S'il cesse de fonctionner «comme il se doit», non seulement des douleurs d'une certaine localisation et d'un certain caractère apparaissent - toutes les structures corporelles commencent à souffrir, et le degré de leur souffrance sera différent.

La principale cause des maladies du tube intestinal, qu'elles soient tumorales ou inflammatoires, infectieuses ou résultant de l'activation de leur propre flore, est la nourriture. Dans certains cas, cela ne sert qu'à «identifier» le problème, dans d'autres, il le provoque. Les principaux symptômes des pathologies intestinales sont non spécifiques: ils indiquent la localisation du processus pathologique, mais la cause est souvent requise en plus, grâce à des analyses de laboratoire et instrumentales supplémentaires.

Comment est l'intestin

La transformation des aliments commence dans la bouche, où se trouvent les glandes salivaires. La salive qu'ils produisent contient des enzymes qui commencent à décomposer les glucides - substances que le corps considère comme les plus nécessaires, car elles donnent le plus rapidement de l'énergie aux organes internes.

L'ingestion de nourriture dans la bouche «appuie» sur les récepteurs qui vont directement aux glandes situées dans l'estomac et le pancréas. Ces organes sont réglés pour faciliter la digestion dans le tractus intestinal..

De la bouche, la nourriture pénètre dans l'œsophage, puis dans l'estomac. Il y a une désinfection partielle des aliments avec de l'acide chlorhydrique du suc gastrique. Le même secret gastrique décompose partiellement les protéines présentes dans les aliments. Après ce traitement initial, les aliments pénètrent dans le tractus intestinal: d'abord, dans le duodénum 12, puis traversent deux autres sections de l'intestin grêle, puis seulement dans le gros intestin.

Dans le duodénum, ​​le canal excréteur du pancréas s'ouvre, ce qui produit des enzymes qui décomposent les protéines, les graisses et les glucides en «structures élémentaires»: acides aminés, acides gras et monosucres, respectivement. Cela va également le canal biliaire principal, à partir duquel la bile aide à bien décomposer les graisses. Puis, progressivement, au fur et à mesure que vous vous déplacez le long de l'intestin grêle, les «structures élémentaires» sont absorbées par sa muqueuse et pénètrent dans le sang et la lymphe.

Cette bouillie alimentaire liquide atteint la frontière avec le côlon. Il y a une sorte de valve qui ne passe que dans une seule direction. Il le fait progressivement pour que l'appendice, qui est une sorte d'amygdale, ait le temps de "filtrer" le contenu du canal intestinal des germes. Les fibres et les tissus conjonctifs traités par les bactéries locales sont absorbés dans le côlon. Ces derniers «ajoutent» aux substances absorbées également les vitamines nécessaires à la coagulation sanguine et à la transmission des impulsions des nerfs aux autres nerfs, et d'eux aux muscles. C'est dans ce département que les bactéries traitent les protéines restantes de manière à ce que la formation de substances toxiques devienne le produit d'un tel traitement (normalement elles devraient être excrétées dans les fèces), et les fèces acquièrent cette odeur caractéristique qui est ressentie en allant aux toilettes..

La dernière section du côlon est créée pour la formation de matières fécales en absorbant l'eau de la boue alimentaire, dans laquelle il n'y a plus rien à manger.

Symptômes des maladies intestinales

Étant donné que différentes sections du tube intestinal sont responsables de divers processus:

  1. l'intestin grêle - pour l'absorption des nutriments nécessaires à l'existence du corps dans le sang,
  2. côlon - pour l'absorption de l'eau de «l'ancienne suspension alimentaire» dans le sang, pour la formation de matières fécales formées et leur libération en temps opportun, pour la production de vitamines et la fourniture de traitement des fibres,

alors les symptômes de la maladie intestinale du côlon et minces seront différents. Le plus souvent, il arrive qu'un processus qui puisse être:

  • héréditaire: par exemple, insuffisance congénitale d'une enzyme digestive;
  • infectieux: à la fois sous forme d'intoxication, dont les symptômes sont causés par l'ingestion de toxines microbiennes dans le tube digestif, et sous la forme d'une inflammation de la paroi intestinale causée par les microbes eux-mêmes, ainsi que par des amibes et des balantidies de protozoaires;
  • parasite (causé par les vers);
  • tumeur;
  • neurogène ou endocrinien, lorsque les symptômes de l'intestin sont causés par une dérégulation de son activité par les hormones et le système nerveux;
  • commissural;
  • inflammatoire chronique: par exemple, maladie de Crohn, Whipple, colite ulcéreuse,

se développe simultanément dans le côlon et l'intestin grêle.

Comment se manifestent les maladies de l'intestin grêle

Les maladies de l'intestin grêle se manifestent:

  • Douleur généralement localisée autour du nombril.
  • Un tabouret meuble, qui a le plus souvent une couleur claire, un caractère mousseux ou ressemblant à une bouillie avec des «inclusions» de produits non digérés, en particulier d'origine végétale, et une odeur aigre désagréable.
  • Sensations et sons de "transfusion" dans l'estomac.
  • Sensation de ballonnement, de lourdeur, de plénitude abdominale, qui est légèrement facilitée par l'acte de défécation.
  • L'envie de déféquer est impérative, ils ne peuvent pas être tolérés.
  • Les maladies inflammatoires de l'intestin peuvent être accompagnées de fièvre jusqu'à des nombres différents, qui dépendent du nombre de microbes tombés, du degré de leur toxicité pour le corps et de la résistance (immunité) du corps lui-même.
  • Avec l'existence prolongée de tels symptômes, des signes de souffrance d'autres organes sont notés:
    • fatigabilité rapide;
    • la faiblesse;
    • perte de poids;
    • la peau devient sèche et fine;
    • les ongles sont fins, cassants, couverts de stries transversales;
    • l'acuité visuelle diminue;
    • dans les coins de la bouche, des confitures apparaissent;
    • le blanc des yeux devient rouge;
    • maux de tête fréquents;
    • les points «flottent» souvent devant les yeux;
    • articulations de localisation différente dans lesquelles l'arthrite est diagnostiquée périodiquement blessées et gonflées.

Comment se manifestent les maladies du côlon?

Ces maladies se caractérisent par:

  • Syndrome douloureux. La douleur dans le côlon est généralement localisée autour du périmètre de l'abdomen: côté gauche, côté droit. Ils peuvent être localisés au-dessus du nombril ou "sous la cuillère", mais moins souvent. Ils sont forts, ternes, éclatants, provoquent un désir d'aller aux toilettes pour soulager la condition. La douleur "roule" par vagues; pas lié à manger. Habituellement, ces douleurs augmentent le soir.
  • Les selles sont fréquentes, fétides, elles peuvent contenir: sang, mucus, pus, «bandes» ressemblant à de la boue de marais.
  • Si le côlon est devenu enflammé à cause d'une infection, la température corporelle monte à des nombres différents, l'appétit diminue, des maux de tête et des étourdissements apparaissent.
  • Incontinence de gaz et de selles.
  • Un grondement dans l'abdomen, qui, avec une sensation de ballonnement, augmente le soir, s'affaiblit la nuit.

Causes des maladies intestinales

Des maladies de n'importe quelle partie du tube intestinal peuvent survenir pour l'une des raisons suivantes:

  • Défauts ou «combinaison infructueuse» de gènes responsables de la structure et du fonctionnement du tube digestif.
  • Immunité «hyperactive» qui, lorsqu'un micro-organisme (amibe, bactérie, virus, champignon) pénètre dans le tractus intestinal détruit non seulement celui-ci, mais endommage également la paroi intestinale.
  • Alimentation inadéquate, presque monotone: surutilisation d'hydrates de carbone, de graisses ou de protéines, de sodas ou d'aliments riches en fibres.
  • Prendre certains médicaments. Les «leaders» dans le domaine des maladies intestinales sont des antibiotiques qui n'endommagent pas la paroi des organes, mais modifient la composition de la microflore, ce qui entraîne non seulement l'absorption des substrats bénéfiques des aliments et la production des vitamines nécessaires, mais affecte également l'immunité humaine globale.
  • Mode de vie sédentaire. Le péristaltisme, c'est-à-dire les contractions du tube digestif, nécessaires à la promotion et au «pétrissage» des aliments avec leur traitement uniforme par des enzymes et des sucs digestifs, dépendent de l'activité motrice d'une personne.
  • Mauvaises habitudes, par exemple, fumer et boire de l'alcool, entraînant une ischémie (c.-à-d. Une carence en oxygène dans la paroi intestinale).
  • Manger des produits micro-ensemencés. Les «leaders» dans ce domaine sont les produits laitiers périmés, les confiseries à la crème, ainsi que les œufs crus «sains», la viande non rôtie et l'eau brute.
  • Manger de la nourriture avec les mains sales ou de la même vaisselle avec une personne atteinte d'une infection intestinale.
  • Pour certains virus qui provoquent une infection intestinale, il existe également une voie de transmission aérienne du microbe du patient vers le sain.
  • Stress. Ce facteur, affectant la régulation du système digestif, peut provoquer des symptômes de dommages à l'un de ses services..
  • Certains poisons trouvés, par exemple, dans les champignons, les plantes traitées aux pesticides ou dans les liquides non comestibles.
  • Augmentation de la production d'hormone VIP. Cela conduit à une mauvaise absorption de l'eau des intestins, à la suite de quoi une personne développe des selles aqueuses fréquentes.
  • Violation de l'interaction du cerveau avec l'intestin, qui s'effectue à travers la moelle épinière et les fibres du système nerveux sympathique et parasympathique.
  • Un déséquilibre entre les hormones et les substances de type hormonal: histamine, bradykinine, sérotonine, cholécystokinine-pancréosimine, qui interviennent dans la régulation du tube digestif.

Comment le petit tractus intestinal du système digestif peut-il souffrir?

L'inflammation la plus courante de ce département, appelée "entérite". De plus, ce département peut être «pincé» par des adhérences, un cancer peut s'y développer ou son interaction avec le système nerveux peut être perturbée. Les principaux symptômes de ces pathologies sont associés à l'une des deux conditions:

  1. malabsorption - une violation de l'absorption de l'intestin;
  2. maldigestia - une «ventilation» des possibilités de diviser la nourriture en ses principaux composants. Ce processus peut être perturbé soit dans la cavité intestinale, soit dans la zone de ses villosités, qui absorbent la nourriture, ou déjà à l'intérieur des cellules intestinales.

Chacune de ces conditions a sa propre raison:

  • L'insuffisance digestive dans la cavité intestinale est associée à des maladies des glandes, qui aident à décomposer les aliments en ses composants: pancréas, foie et vésicule biliaire. Une alimentation déséquilibrée s'aggrave lorsque, dans le contexte d'une grande quantité de glucides et de graisses absorbés, peu de vitamines, un stress psycho-émotionnel, ainsi que des infections intestinales pénètrent dans la nourriture, lorsque la composition de la microflore de l'intestin grêle a considérablement changé.
  • La violation de l'interaction des aliments avec les villosités intestinales, qui devraient les absorber, se produit à la suite de la défaite de ces villosités par divers processus douloureux. Ce type de mauvaise digestion se développe avec l'entéropathie, l'entérite chronique, ainsi que la maladie de Whipple. Nous en reparlerons plus loin..
  • Perturbation de l'apport en nutriments à l'intérieur de la villosité intestinale elle-même, où se trouve le vaisseau sanguin, où la nourriture doit aller. Cela se produit avec une carence congénitale ou acquise en enzymes qui décomposent les disaccharides glucidiques..
  • L'absorption altérée des aliments dans l'intestin grêle est associée à une modification de la structure de la muqueuse due aux processus inflammatoires et tumoraux, ainsi qu'au traitement de cette dernière par radiothérapie. La cause devient également une violation de la fonction motrice de l'intestin et une dysbiose. La malabsorption provoque également des maladies du foie, du pancréas, une inflammation du péritoine, des maladies systémiques qui causent des dommages à tous les tissus conjonctifs du corps. Une absorption altérée des substances nécessaires se développera également après le retrait de plus de 1,5 mètre de l'intestin grêle.

Pourquoi cette division «intelligente» des troubles de la section mince du tube digestif? Le fait est qu'ils sont traités de différentes manières, et comprendre où le «blocage» s'est produit aidera à le surmonter, plutôt que de prendre des mesures générales.

Les maladies les plus courantes de l'intestin grêle

Il y a beaucoup de maladies dans cette section du tube digestif. Chacun d'entre eux perturbera un ou plusieurs des mécanismes décrits ci-dessus: absorption ou digestion dans les cellules intestinales ou à l'extérieur.

Entérite éosinophile

Cette maladie, qui survient en raison de l'accumulation dans la paroi intestinale de cellules sanguines qui ont laissé les vaisseaux sanguins responsables d'allergies, est l'éosinophile. La raison n'est pas clarifiée.

Il se manifeste par de tels symptômes:

  • douleur dans la région ombilicale de l'abdomen;
  • nausées Vomissements;
  • diarrhée, tandis que les selles fécales, mal lavées des murs des toilettes;
  • allergie alimentaire;
  • perte de poids;
  • ascite peut se développer - épanchement de liquide dans la cavité abdominale.

De plus, l'examen ne révèle aucun signe de maladie tumorale, parasitaire ou autre. Les proches d'une telle personne ont généralement une allergie alimentaire ou médicamenteuse..

Maladie de Whipple

Il s'agit d'une pathologie infectieuse qui survient chez les personnes dont l'immunité cellulaire est altérée, dont les cellules macrophages sont incapables de «digérer» les bactéries ou les antigènes bactériens..

Il s'agit d'une maladie rare qui touche principalement les hommes de 40 à 50 ans..

Les premiers symptômes de la maladie: fièvre, douleur dans toutes les articulations sans leurs changements externes, localisation incertaine des douleurs abdominales. De plus, progressivement, la personne perd du poids, elle a souvent de la diarrhée, dans laquelle il y a un écoulement de matières fécales grasses et mal lavées.

L'évolution ultérieure de la maladie "apporte" des symptômes extra-intestinaux:

  • déficience auditive et visuelle;
  • mal de crâne;
  • l'incapacité à détourner le regard dans une direction;
  • poignée de main;
  • insomnie;
  • perturbation du rythme cardiaque;
  • difficulté à respirer
  • envie de boire et de manger beaucoup;
  • la démence progresse progressivement (démence).

Cancer de l'intestin grêle

Il est extrêmement rare dans 2% de tous les cancers gastro-intestinaux. Les statistiques indiquent que ce cancer est 2 fois plus susceptible de se développer chez les hommes. La plupart des personnes âgées de plus de 60 ans sont malades. Les causes du cancer sont:

  • polypes qui se développent dans la muqueuse avec son inflammation fréquente;
  • cancérogènes chimiques contenus dans les aliments en conserve, génétiquement modifiés et frits;
  • certaines formes génétiques de polypose intestinale;
  • La maladie de Crohn (plus à ce sujet plus tard);
  • maladie cœliaque;
  • diverticulite;
  • colite ulcéreuse non spécifique (nous en parlerons également brièvement);
  • irradiation de l'abdomen;
  • pathologies oncologiques d'autres localisations, dans lesquelles les cellules cancéreuses avec le sang s'écoulent dans l'intestin grêle;
  • certaines anomalies génétiques (par exemple le syndrome de Yegers).

Les symptômes du cancer sont associés au fait que la tumeur se développe généralement dans la lumière de l'intestin, la rétrécissant et empêchant les aliments de passer à cet endroit. Parfois, les premiers signes sont associés au fait que la tumeur «soudure» plusieurs organes (boucles intestinales, vessie, côlon, organes génitaux internes, ganglions lymphatiques voisins ou vaisseaux sanguins) qui s'y développent. En tant que «début» visible de la maladie, les métastases tumorales peuvent être.

Le cancer de l'intestin grêle se manifeste par les signes non spécifiques suivants:

  • nausées, vomissements périodiques;
  • ballonnements;
  • serrant des douleurs dans la région du nombril, qui passent après avoir pris No-Shpa, Baralgin ou des médicaments similaires.

À l'avenir, la perte de poids, la peau sèche et les déficiences visuelles apparaissent et augmentent..

Si une obstruction se développe, associée à une diminution critique de la lumière du tube intestinal, cela se manifeste par des ballonnements aigus, des vomissements, l'arrêt de la décharge gazeuse, des douleurs abdominales et une déshydratation. Cette condition nécessite une intervention chirurgicale urgente..

la maladie de Crohn

Si l'inflammation spécifique qui se développe avec cette pathologie affecte la paroi de l'intestin grêle, les symptômes suivants se produisent:

  1. douleurs au nombril;
  2. grondement dans l'estomac;
  3. la diarrhée.

Peu à peu, une personne qui subit de telles attaques perd du poids, sa peau devient plus fine et flétrie, des convulsions apparaissent aux coins de la bouche, les ongles s'effritent et deviennent jaunes, des taches rouges apparaissent sur la peau.

Pathologies courantes du gros intestin

Les maladies les plus courantes affectant le gros intestin sont:

Dyskinésie du côlon

On l'appelle aussi «côlon irrité», «colite muqueuse». La pathologie se manifeste par des épisodes périodiques de ballonnements, de grondements de l'abdomen, de douleurs, généralement facilités par les selles. Les attaques surviennent après une erreur de régime ou un stress. Lors de l'examen des changements dans le canal digestif, il n'est pas détecté, car la base de la maladie est une violation de la régulation nerveuse de son travail.

Diverticulose

Le diverticule est une saillie sacculaire de la paroi intestinale dans le sens opposé à sa lumière. Ils surviennent chez les personnes qui préfèrent les aliments pauvres en fibres végétales et en fibres. Le plus souvent, les diverticules ne commencent à apparaître que dans la vieillesse ou la vieillesse. Leur localisation «préférée» est l'intestin gauche..

La maladie pendant longtemps ne manifeste rien de spécial. Parfois, des douleurs abdominales et de la constipation peuvent survenir. L'apparition des symptômes est associée à des complications de la diverticulose: diverticulite (inflammation de la protrusion), apparition d'ulcères et suppuration dans le diverticule. Cela se manifeste par des douleurs abdominales persistantes, des vomissements, une faiblesse, de la fièvre, des douleurs au toucher de l'estomac. Ce tableau clinique suggère qu'une intervention chirurgicale est nécessaire..

Colite chronique

Cette maladie peut survenir après avoir souffert de dysenterie, de vers et de protozoaires tels que Giardia. La colite chronique peut se développer à la suite d'un empoisonnement chronique avec des sels de métaux lourds et devenir une "réponse" à l'apport de produits allergisants.

Les symptômes ne sont pas spécifiques, ils se produisent paroxystiquement:

  • maux d'estomac;
  • ballonnements;
  • envie de déféquer, après quoi les selles ne se produisent pas;
  • la diarrhée, qui est remplacée par la constipation;
  • la nausée;
  • du mucus, des traces de sang se trouvent dans les selles;
  • perte de poids;
  • diminution de l'appétit;
  • irritabilité;
  • insomnie;
  • mal de crâne.

Colite ulcéreuse non spécifique

Il s'agit d'une maladie dont la cause n'a pas encore été élucidée. La théorie la plus courante est que les bactéries sont le principal coupable de l'apparition d'ulcères sur la muqueuse du côlon. Elle trouve une confirmation dans le traitement: la prise d'antibiotiques spécifiques peut améliorer considérablement l'état d'une personne.

  • saignement avec du sang rouge du rectum;
  • diarrhée périodique;
  • douleurs sévères dans la moitié gauche (peut-être à droite) de l'abdomen;
  • diminution des performances;
  • la faiblesse.

La colite ulcéreuse peut devenir une maladie précancéreuse, ainsi que faire pénétrer le contenu intestinal dans la cavité abdominale, elle doit donc être «contrôlée» médicalement, une fois tous les 6 à 12 mois en vérifiant les ulcères endoscopiques (sigmoïdoscopie, coloscopie).

la maladie de Crohn

Avec cette pathologie, l'apparition de zones d'inflammation de toutes les sections du tractus gastro-intestinal, à partir de l'œsophage jusqu'au côlon sigmoïde, est notée. Dans ce cas, toutes les coquilles du «tube digestif» sont affectées..

Les premiers symptômes de cette maladie intestinale:

  • douleur abdominale, généralement dans sa partie droite, ressemblant à une attaque d'appendicite;
  • ballonnements;
  • la diarrhée;
  • augmentation de la température corporelle;
  • grondement.

Si le gonflement de la paroi intestinale est si important qu'il bloque la lumière du canal digestif, une obstruction partielle ou complète de l'intestin se développe, qui se manifeste par des ballonnements, la cessation de la décharge gazeuse et des vomissements. Il peut d'abord y avoir une chaise, puis elle s'arrête et devient impossible.

Avec l'existence à long terme de la maladie de Crohn chez une personne, les articulations font souvent mal et gonflent, commencent à faire mal à droite sous la côte, des taches rouges sur la peau qui ressemblent à une éruption allergique.

Cancer du colon

Cette maladie se développe assez souvent. Les facteurs de risque de son développement sont considérés comme une alimentation riche en graisses animales, en farines et en aliments sans fibres, en alcool, en stress et en traumatisme muqueux dus à des corps étrangers. Le coupable est également la longue existence sans traitement de la polypose intestinale, de la colite ulcéreuse, lorsque les cellules de la membrane intestinale du tractus gastro-intestinal, modifiées à la suite d'une inflammation chronique, doivent se transformer encore plus, devenant un peu comme celles qui devraient se trouver dans cette localisation.

Les signes de cancer colorectal sont:

  • constipation, surtout si la tumeur se développe à l'intérieur du canal intestinal;
  • maux d'estomac;
  • l'apparition de sang dans les fèces, alors qu'il ne doit pas y en avoir beaucoup, assez pour être examiné, il y a des stries sanguines uniques;
  • augmentation de la température, généralement jusqu'à un petit nombre;
  • perte de poids;
  • diarrhée périodique;
  • la faiblesse.

Aux premiers stades, la maladie est «silencieuse», elle ne peut être détectée que si des examens endoscopiques annuels sont effectués.

Autres maladies

Le gros intestin peut devenir une localisation pour le développement de maladies chirurgicales telles que:

  1. papillite;
  2. paraproctite;
  3. cryptite;
  4. fissures anales;
  5. les hémorroïdes;
  6. polypose rectale;
  7. condylomatose rectale;
  8. passage épithélial coccygien et son kyste.

Maladies qui affectent les deux intestins

Ceux-ci incluent la maladie adhésive, qui est traitée dans un hôpital chirurgical, et la gastro-entérocolite infectieuse, dans laquelle les spécialistes des maladies infectieuses sont impliqués..

Maladie adhésive

La maladie adhésive est une pathologie qui se caractérise par l'apparition de "cavaliers" entre les organes de la cavité abdominale. Ils sont constitués des mêmes tissus que la paroi externe du canal digestif et du péritoine et peuvent entraîner une compression des organes internes de l'extérieur et une modification de leur localisation.

Les symptômes de la maladie de l'intestin adhésif ne sont pas spécifiques et dépendent de l'emplacement de la ligne d'amarrage (également appelée commissures): de la même manière, une tumeur et un gonflement sévère peuvent se produire, lorsqu'ils, comme les commissures, chevauchent la lumière du «tube» le long duquel la nourriture se déplace. Ils sont les suivants:

  • la douleur abdominale, qui a d'abord une localisation claire, se répand ensuite;
  • constipation;
  • sensation de ballonnement;
  • arrêt du rejet de gaz;
  • la nausée;
  • vomissements, alors que le vomi peut avoir une odeur fécale.

Avant que le passage des aliments dans le canal digestif ne soit perturbé, la maladie adhésive ne se fera pratiquement pas sentir. Seul peut se produire:

  • selles instables lorsque la constipation est suivie de diarrhée,
  • également des douleurs abdominales, qui sont initialement de nature locale (la localisation peut être indiquée avec un doigt) et apparaissent quelques heures après avoir mangé.

Gastro-entérocolite infectieuse

Un tel diagnostic est posé lorsqu'il y a des signes d'infection intestinale, mais il n'y a pas d'analyse bactériologique des matières fécales, selon laquelle il serait possible de dire quel type de microbe la maladie est causée par: qu'il s'agisse de dysenterie, de salmonellose, d'infection à coli ou autre.

La maladie se manifeste généralement 3 à 24 heures après avoir mangé expiré, aigri, debout sans réfrigérateur ou cuit en violation des spécifications techniques du produit. Le plus souvent, les produits laitiers et à base de lait aigre, les œufs crus, les produits contenant de la crème de confiserie, les salades avec de la mayonnaise et la viande insuffisamment cuite servent de tels aliments. La cause peut également être bu dans un réservoir ouvert et de l'eau non bouillie..

Les symptômes de la gastro-entérocolite infectieuse sont:

  • augmentation de la température;
  • la faiblesse;
  • nausée et vomissements;
  • crampes douleurs abdominales, qui diminuent après les selles;
  • le tabouret peut être de nature fécale (surtout au début), puis «une eau» peut se démarquer;
  • dans les selles, il peut y avoir des traînées de sang, de mucus, de «boue des marais», les selles elles-mêmes peuvent ressembler à de la «gelée»;
  • avec des vomissements ou une diarrhée abondants, une déshydratation se produit rapidement, caractérisée par un enrouement de la voix, une faiblesse exprimée, jusqu'à un évanouissement, une diminution de la pression artérielle, un assombrissement de l'urine et une diminution de sa quantité (jusqu'à l'arrêt complet de la miction);
  • si le microbe qui a provoqué le processus est très agressif, alors la faiblesse, la diminution de la pression et la conscience trouble peuvent même être sans déshydratation.

La localisation la plus dangereuse de la douleur se situe dans l'abdomen droit.

La douleur à l'abdomen droit peut accompagner des maladies non seulement de l'intestin, mais aussi d'autres organes. Essayons de trouver la cause de la douleur, selon leur nature:

Douleurs de dessin

Leurs raisons peuvent être:

  • chez les femmes - inflammation de l'utérus (annexite, salpingoophorite);
  • kyste de l'ovaire droit;
  • chez les hommes: prostatite;
  • chez l'homme et la femme: cystite.

Douleur douloureuse

S'ils se développent chez les femmes enceintes au cours des deux premiers trimestres de la grossesse, ils peuvent indiquer une menace de fausse couche. Après 30 semaines, ils «parlent» de la naissance imminente.

Chez les femmes et les hommes non enceintes, ce type de douleur peut indiquer le début d'une entérocolite infectieuse ou d'un trouble intestinal fonctionnel causé, par exemple, par des aliments riches en fibres ou riches en graisses..

Douleur aiguë

Cette nature de la douleur indique la nécessité de consulter un chirurgien, car elle peut être:

  1. appendicite;
  2. rupture ovarienne;
  3. tumeurs intestinales;
  4. tordre les jambes du kyste de l'ovaire droit;
  5. chez les hommes, il peut également être un signe de maladies sexuellement transmissibles, de cystite ou d'urétrite.

Douleurs piquantes

Cette nature indique le plus souvent une diverticulite ou des tumeurs de l'intestin.

Douleur sévère

Ils sont caractéristiques de la maladie de Crohn, de l'appendicite, parfois de la colite ulcéreuse..

Douleur aiguë

Elle est caractéristique d'une grossesse extra-utérine lors d'une rupture de la trompe de Fallope droite dans laquelle se trouve le fœtus. Le même mot peut décrire l'apoplexie ovarienne et l'appendicite aiguë.

Douleur contondante

Les principales raisons sont:

  • annexite;
  • pyélonéphrite;
  • kystes de l'utérus;
  • cystite.

Crampes de douleur

Ceci est généralement décrit:

  • grossesse extra-utérine;
  • colique rénale, associée, par exemple, au passage de pierre dans l'uretère;
  • appendicite;
  • coliques biliaires;
  • chez les femmes enceintes, le début du travail.

Maladies intestinales chez les enfants

Dans l'enfance, les plus courantes sont plusieurs pathologies du tractus intestinal. Il:

  1. infection intestinale causée par le rotavirus, la salmonelle, la shigella dysentérique et de nombreux autres microbes;
  2. insuffisance congénitale des enzymes, le plus souvent celles qui décomposent les composants du lait maternel;
  3. malformations du tractus intestinal, par exemple, maladie de Hirschsprung, mégacôlon congénital, sténose (chevauchement) de la lumière du tube intestinal;
  4. l'invagination, c'est-à-dire «l'insertion» d'une section de l'intestin dans une autre, qui se développe le plus souvent à l'âge de 1,5 mois ou plus, nécessite une intervention chirurgicale urgente.

La diverticulite, la colite spastique, ulcéreuse et pseudomembraneuse, la polypose intestinale et les tumeurs locales sont légèrement moins courantes..

Les symptômes des maladies intestinales chez les enfants dépendront de la cause de la maladie:

  • Avec une infection intestinale, ce sera une augmentation de la température, des vomissements, de la diarrhée, parfois avec des stries de sang, le refus de manger.
  • Pathologie chirurgicale: invagination, appendicite, sténose intestinale ont des symptômes qui augmentent rapidement: le ventre du bébé est enflé, des vomissements apparaissent, qui ont le plus souvent une couleur verdâtre ou contiennent du lait non dissous ou des aliments non digérés. Au début, l'enfant pleure, est anxieux, presse ses jambes contre son ventre, mais devient rapidement léthargique, indifférent, refuse de manger ou de boire.
  • L'insuffisance enzymatique se manifeste par une diarrhée abondante dans le contexte d'un certain aliment (souvent du lait), lors du remplacement du mélange par un sans lactose, ce symptôme disparaît et l'enfant commence à prendre du poids.

Chez les enfants de moins de 6 ans, toute plainte de douleur abdominale, de ballonnement ou de vomissement doit entraîner un examen immédiat du chirurgien avec une échographie de la cavité abdominale. En raison des caractéristiques de l'innervation du tractus intestinal à cet âge, l'enfant ne pourra pas indiquer l'emplacement exact de la douleur, et même l'appendicite n'aura pas de localisation caractéristique de la douleur - abdomen inférieur et droit.

Les parents doivent se rappeler que plus l'enfant est jeune, moins il a besoin de perte de liquide pour une déshydratation critique, donc «des selles 10 fois, avec un volume de 2 cuillères à soupe» chez le bébé est l'occasion de contacter un pédiatre, un spécialiste des maladies infectieuses ou un chirurgien pédiatrique le même jour..

Traitement des maladies intestinales

Afin de commencer le traitement, vous devez trouver la cause de la maladie. Pour ce faire, des études telles que:

  • Échographie de la cavité abdominale à laquelle vous devez vous préparer;
  • Radiographie des organes abdominaux. Conduit sans contraste, il vous permet seulement de voir une obstruction intestinale survenue dans le contexte d'un processus adhésif, inflammatoire ou tumoral, mais n'en trouve pas la cause. S'il n'y a aucun signe d'obstruction, vous pouvez effectuer une radiographie avec contraste. Cela permettra de voir une tumeur, un diverticule ou une zone d'inflammation..
  • Scanner. Une méthode de recherche précise qui vous permet de visualiser de nombreuses pathologies différentes.
  • Examens endoscopiques qui permettent d'examiner le tube digestif de l'intérieur en insérant l'appareil dans sa cavité. Il peut s'agir de FEGDS, lorsque l'examen est réalisé jusqu'au duodénum 12 inclus, coloscopie, lorsque l'endoscope aide à examiner le côlon. Pour examiner l'intestin grêle, des capsules spéciales sont utilisées qu'une personne avale et elles affichent une image du service où elles se trouvent maintenant sur le moniteur.
  • Examen bactériologique des selles: utilisé en cas de gastro-entérocolite infectieuse suspectée.
  • Pour clarifier la nature du processus, la malignité ou la bénignité de la tumeur n'est possible qu'à l'aide d'un examen histologique. Pour ce faire, lors d'un examen endoscopique (s'il n'y a aucun signe de malignité) ou séparément - avec la laparoscopie, vous devez "pincer" un élément d'éducation ou un intestin enflammé pour poser un diagnostic. Si un processus malin ne peut être exclu, le matériel prélevé pendant la chirurgie est envoyé pour examen histologique, car le risque de propagation potentielle supplémentaire des cellules cancéreuses est supérieur à la «pitié». Auparavant, le chirurgien s'assure qu'il n'y a pas de métastases dans le foie, les os et les reins, et agit pendant une telle opération, respectivement, en n'éliminant qu'une partie de l'intestin. Si des métastases sont visualisées avant l'intervention, le volume de l'opération augmente également et la chimiothérapie et la radiothérapie sont connectées.

Que pouvez-vous faire?

  • douleur abdominale sévère;
  • sang de tout volume dans les selles;
  • détérioration de l'état général: faiblesse, léthargie, fièvre;
  • pus dans les fèces;
  • ballonnements;
  • arrêt du gaz et / ou des selles;
  • vomissements, surtout si des masses vertes sortent, ou avec une odeur fécale, ou ayant une couleur chocolat, écarlate ou brune, appeler une ambulance.

Avant son arrivée, vous n'avez pas besoin de boire de pilules et surtout de réchauffer le «point sensible». Ce dernier est très dangereux!

S'il y a des ballonnements, une sensation de grondement ou de transfusion, une diarrhée avec une odeur putride ou aigre prévaut, une visite planifiée chez un gastro-entérologue est nécessaire. Avant cela, les éléments suivants sont exclus de l'alimentation:

  • boissons gazeuses;
  • thés forts et café;
  • bouillons gras;
  • viandes et poissons gras;
  • les produits laitiers;
  • muffin;
  • bananes
  • jus;
  • salades avec mayonnaise;
  • viandes fumées;
  • Bortsch;
  • soupes frites.

Le régime peut comprendre des bleuets, des cerises d'oiseaux, du thé à la camomille, du bouillon de riz, une infusion de pelures de grenade. Parmi les comprimés, vous ne pouvez prendre que 3 comprimés de Buscopan par jour, oméprazole - jusqu'à 4 comprimés par jour. Entre les repas et les pilules, vous pouvez (si les selles et le gaz disparaissent) boire du Smecta, de l'Atoxil ou du charbon blanc.

Comment guérir le dolichosigma intestinal chez un adulte

La constipation permanente, une accumulation de gaz intestinaux, peut être causée non pas par une maladie, mais par une structure irrégulière des organes internes. Dolichosigma manifesté de l'intestin. Les médecins savent comment soulager la maladie. Mais sans traitement, le patient sera confronté à de graves complications avec une forte détérioration de la santé.

L'essence de la maladie

Le dolichosigma est la structure anormale de la partie sigmoïde. Il s'agit de la dernière section de l'intestin qui se termine dans le côlon. Sous l'anomalie, on entend une extension ou une augmentation du diamètre de la lumière intestinale. Dans un état normal chez un adulte, la longueur de cette section est d'environ 24 à 46 cm Avec le dolichosigma, il y a encore 2 ou 3 boucles supplémentaires. Ils peuvent être tordus, pliés, pliés. Par cela, ils interfèrent avec le passage complet des matières fécales, des gaz intestinaux.

Selon les statistiques médicales, une personne sur quatre présente de tels écarts dans la structure de l'intestin. Bien que les indicateurs devraient être plus élevés, la complexité de la détection de la maladie ne détermine pas avec précision la maladie dans tous les cas. Chez les enfants, la maladie est enregistrée dans 40% des cas avec des problèmes de constipation.

Les médecins ont découvert quel est le remède le plus efficace contre les vers! Selon les statistiques, tous les 5 Russes ont des vers. En savoir plus une recette qui aidera à nettoyer votre corps de vers en seulement 7 jours.

Les causes de la maladie

On distingue une forme congénitale et acquise de la maladie. Les médecins ne sont pas parvenus à une conclusion sans ambiguïté sur le moment de l'apparition de la maladie. La première vague de diagnostic a lieu à la naissance, la seconde après 45 ans. Peut-être que les gens ont vécu toute leur vie avec une structure intestinale anormale, sans le savoir. Ce n'est qu'avec l'apparition de changements liés à l'âge dans le système digestif que les symptômes de la dolichosigma congénitale recommencent à se manifester.

Forme et causes

  • prédisposition héréditaire;
  • prendre des drogues synthétiques enceintes;
  • maladie infectieuse pendant la grossesse;
  • effets négatifs sur le fœtus de l'environnement, rayonnement;
  • maladies chroniques du système digestif;
  • faible activité physique;
  • travail sédentaire;
  • nervosité accrue, dépression persistante;
  • traitement à long terme avec des médicaments puissants;
  • la malnutrition lorsqu'elle est accentuée sur les aliments riches en glucides. L'utilisation d'un grand nombre de produits carnés;
  • mauvaises habitudes.

Le développement de cette maladie n'est pas associé à une infection ou à un processus inflammatoire. L'élan pour le début peut être le processus de fermentation prolongée ou de pourriture dans l'intestin.

Compagnons de maladie

Un trouble qui commence généralement dans l'enfance conduit progressivement à un changement dans le travail des autres organes. Panne du système digestif, d'autres problèmes commencent. Avec un retard dans le mouvement des selles, l'accumulation de gaz intestinaux, la dysbiose commence, d'autres déviations dans le travail de digestion. Les satellites communs de la maladie sont la gastrite, la gastroduodénite et d'autres problèmes digestifs..

Une douleur constante, des ballonnements fréquents, une formation accrue de gaz maintiennent une personne sous tension, abaissent le ton général du corps. Tout cela conduit rapidement au développement du stress. Cette condition est un facteur prédisposant au développement de la gastrite..

L'immunodéficience se produit en raison de l'impossibilité d'une fonction intestinale normale. Peu à peu, il y a une adhésion de toutes les infections, le corps ne peut pas y faire face. Les symptômes des problèmes intestinaux se manifestent par des éruptions cutanées spécifiques.

Chez les enfants, la pancréatite, la colite, la dyskinésie biliaire, la perturbation d'autres parties du système digestif sont également détectées. Chez l'adulte, maladie variqueuse, hémorroïdes.

Manifestation de pathologie

Les symptômes d'anomalies dans la structure de l'intestin peuvent être légers. Une personne malade peut même ne pas les remarquer. Dans certains cas, la maladie est détectée accidentellement lors d'un diagnostic pour une autre raison..

L'un des signes d'allongement de l'intestin sera une douleur abdominale. Le patient ne peut pas indiquer le lieu de la douleur - cela fait mal partout, dans tout l'estomac. Plus la défécation ne passait pas, plus la sensation de douleur était forte. La dolichosigma intestinale chez l'adulte s'accompagne de douleurs autour du nombril et laissées dans la région iliaque.

  • constipation prolongée (dans certains cas jusqu'à un mois);
  • ballonnements;
  • petit appétit;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • grondement;
  • excréments secs;
  • sensation de satiété dans les intestins;
  • accès de nausée, vomissements possibles;
  • pâleur de la peau;
  • fatigue, oppression, état somnolent;
  • souffle putride;
  • dans le langage de la plaque blanche;
  • chute de cheveux;
  • fragilité des plaques à ongles;
  • les excréments dégagent une odeur désagréable, parfois ils contiennent des traces de sang.

Les selles noires indiquent des saignements dans les intestins. Dans ce cas, vous devez consulter d'urgence un médecin.

Mesures diagnostiques

Lors de l'examen initial de l'enfant, le médecin note une pâleur de la peau, un état léthargique général, un faible poids, un retard de développement. La sensation de l'abdomen révèle des boucles intestinales gonflées et fécales. La méthode rectale montre un rectum vide - le corps n'est pas prêt à être vidé, même avec un excès de matières fécales.

L'irrigographie s'est avérée être une bonne méthode. Il s'agit d'une méthode d'examen aux rayons X utilisant le contraste, qui vous permet de visualiser tous les intestins d'intérêt. La tomodensitométrie permet d'examiner en détail des boucles supplémentaires. L'appareil affichera l'épaisseur, le diamètre de la lumière, l'emplacement, la forme, de nombreux autres paramètres nécessaires.

Une échographie vous permettra d'examiner les boucles formées, les éventuelles zones élargies. La coloscopie examine la couche de surface intérieure à l'aide d'une sonde flexible. Si nécessaire, le matériel sera échantillonné pour un examen plus approfondi. Examiner le sang, les matières fécales, détecter une infection, une inflammation.

Lors du diagnostic de la dolichosigma intestinale chez un enfant, l'appendicite chronique, l'enténite, l'aganglose doivent être exclus. Ces pathologies présentent des symptômes similaires..

Méthodes de traitement

La structure anormale de l'intestin commence à être traitée avec des méthodes thérapeutiques, dans des cas particuliers ayant recours à une intervention chirurgicale. Les médicaments pour adultes comprennent des laxatifs pour libérer les intestins, des vitamines pour maintenir le corps et des médicaments spéciaux pour réduire la formation de gaz intestinaux. En cas de douleur intense, des analgésiques sont prescrits.

Habituellement, des lavements sont prescrits au patient, mais avec une utilisation fréquente, les intestins cessent de se vider naturellement. Il faut être prudent lors de l'application de lavements. Ne dépassez pas la norme recommandée par le médecin.

Restaure avec succès la motilité de la stimulation électrique du côlon. Une activité physique réalisable, un massage spécial de la paroi abdominale antérieure de l'abdomen sont également recommandés. Une méthode efficace est la procédure d'hydrocolonothérapie - c'est un nettoyage qui est effectué à l'aide d'un appareil spécialisé. Les intestins sont lavés à l'eau avec l'ajout de solutions minérales, d'herbes ou de microflore.

Caractéristiques du régime

Le régime est un complément important au traitement conservateur. Elle doit être satisfaisante pour compenser le manque de nutriments. Les produits doivent stimuler la motilité autant que possible..

Règles pour manger avec Dolichosigma:

  1. Repas fréquents - au moins 6 fois par jour.
  2. Mâcher à fond les aliments, avaler de gros morceaux n'est pas autorisé.
  3. Boire suffisamment d'eau potable.
  4. Évitez de trop manger, surtout l'après-midi.
  5. Utilisation obligatoire des produits laitiers - yaourt, kéfir.
  6. Inclure des légumes, des verts dans le menu. Ils contiennent du magnésium, qui affecte favorablement la motilité intestinale.
  7. Ajouter de l'huile végétale aux aliments.
  8. Jus de légumes utiles - carottes, pommes de terre, chou.

Les aliments riches en fibres peuvent nuire au traitement d'un adulte. Dans l'intestin malade, des processus inflammatoires peuvent déjà commencer, dans lesquels de tels aliments provoqueront une exacerbation. Ce problème est résolu dans le diagnostic. Seul un médecin doit prescrire un traitement; l'automédication est dangereuse.

Opération

Dans certains cas, une intervention chirurgicale est indiquée. Elle est généralement réalisée chez des patients adultes..

Raisons de l'opération:

  • les boucles supplémentaires ne peuvent pas être redressées;
  • il y avait des ruptures des parois de l'intestin;
  • empoisonnement du corps dû aux excréments pourris;
  • les traitements conservateurs n'ont pas donné de résultats positifs.

Pendant l'opération, des boucles supplémentaires sont retirées, l'approvisionnement en sang est rétabli, la motilité normale des départements restants. La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale. Technologie médicale, appareils modernes pour éviter les complications.

Sous réserve de toutes les recommandations du médecin traitant, une personne quitte l'hôpital en bonne santé, avec un intestin de travail stable. Dans les 4 mois, il est nécessaire de suivre un régime, ne pas soulever de poids.

Complications possibles

Lorsqu'elle est retardée par le traitement, la chirurgie, cette maladie entraîne des conséquences dangereuses. L'une des complications graves est la perforation, c'est-à-dire un trou traversant dans la paroi intestinale. Tout ce qui se trouve à ce moment dans l'intestin pénétrera dans le péritoine. Cela conduit à une infection si une assistance en temps opportun n'est pas fournie..

La péritonite suivra, il est très difficile de la combattre. Le pus affecte les organes internes, certains doivent être retirés afin de sauver la vie d'une personne. Par la suite, cela introduit certaines difficultés dans le fonctionnement du corps..

Le gros problème est celui des calculs fécaux - des masses fécales compressées. Ils ont une forte odeur désagréable, tourmentent le patient avec douleur, entraînent une obstruction aiguë, à la suite d'un traitement intempestif de cette maladie.

Une autre complication est les lésions purulentes de la peau. Ils apparaissent à la suite de l'action de substances toxiques des matières fécales en décomposition de l'intestin. Les abcès cutanés sont un lieu de reproduction pour tous les autres agents pathogènes qui y sont colonisés. Sur la peau, il y a un défaut cosmétique persistant qui a une odeur désagréable.

Sommaire

Dolichosigma est une maladie désagréable. Il est nécessaire de traiter dès les premiers symptômes détectés. De bons résultats sont montrés par les méthodes traditionnelles de thérapie. La médecine traditionnelle sert à améliorer la santé du corps, ses recettes doivent être utilisées avec l'approbation du médecin traitant.

Les prévisions de reprise sont favorables. L'opération n'est pas considérée comme la dernière mesure de désespoir. Après cela, l'intestin est restauré, il commence à bien fonctionner. Après 4 mois, la personne est autorisée à manger toute la nourriture, à faire des activités normales, c'est-à-dire que la récupération arrive.