Les intestins font mal

Selon les statistiques médicales, les pathologies du travail du tractus gastro-intestinal sont constamment associées à des dysfonctionnements de l'intestin. Mais la médecine ne s'arrête pas. De nombreuses maladies ont appris à identifier et à combattre avec succès. L'essentiel est de consulter un médecin à temps et de ne pas laisser d'inconfort dans l'abdomen sans surveillance.

Intestins humains - un ensemble d'organes à l'intérieur du corps responsables de la digestion des aliments et de l'attribution de substances utiles à partir de ceux-ci. Chacun des composants peut provoquer une gêne et des douleurs à différents endroits. Il convient de considérer chaque symptôme séparément, en identifiant les sources.

Maux d'estomac droit

Le plus souvent, la douleur du côté droit de l'abdomen est associée à une appendicite. Accompagnant une douleur aiguë aux coutures s'étendant jusqu'à la jambe droite. Rarement accompagné de douleurs à la jambe gauche. En plus des sensations, il existe des signes visibles:

  • Diarrhée, réflexe nauséeux.
  • Hypertension artérielle et température de 37 et plus.

Un patient avec un appendice enflammé ressent une augmentation de la douleur lorsqu'il tousse, se retourne ou marche. Une opération est nécessaire pour résoudre la situation..

L'inconfort est parfois provoqué par une infection intestinale: colite ulcéreuse, iléite, maladie de Crohn, diarrhée. La cause est l'amibe ou les vers.

Maux d'estomac gauche

Avec une douleur à droite, tout est assez simple, mais la région de l'abdomen sur le côté gauche offre de nombreuses options pour les maladies.

Colite ulcéreuse non spécifique

Une maladie du côlon associée à une inflammation chronique d'une muqueuse d'organe. Des ulcères hémorragiques non cicatrisants peuvent apparaître à la surface. Dans ce cas, avec une inflammation, des défauts ulcéreux se forment, qui se développent ensuite en cancers. L'intestin supérieur agit comme une source de douleur. La cause de la maladie est des facteurs héréditaires et des influences environnementales. Avec la maladie, le rectum est affecté, propageant progressivement l'inflammation au côlon. Elle s'accompagne de symptômes:

  • Désirs de vidage, souvent faux.
  • Dans les fèces, il y a du pus et du sang.
  • Fièvre.
  • Malaise.
  • Douleur coupante.

Diverticulite

Il s'agit d'une excroissance en forme de sac d'un diamètre de 5 mm à 10 cm, le plus souvent formée sur les parois du gros intestin, principalement dans la sigmoïde et le côlon (moitié gauche) de l'intestin. La diverticulite affecte beaucoup moins souvent l'intestin grêle. Cela peut faire mal dans le bas de l'abdomen gauche. Le danger est que la nourriture soit bouchée dans les sacs - diverticules, bactéries se multiplient, le processus s'enflamme. Les symptômes qui accompagnent la maladie:

  • De la fièvre à la fièvre.
  • Fèces liquides et aqueuses.
  • Du sang dans les selles.

Chez la femme, la diverticulite est fixée plus souvent que chez l'homme, 1,5 fois. Un adulte est plus susceptible de tomber malade qu'un enfant.

Selon les données médicales, des processus herniformes sont observés dans plus de la moitié de la population, mais seulement 10 à 15% deviennent enflammés et des symptômes de la maladie apparaissent.

Sigmoïdite

La maladie affecte le côlon sigmoïde, qui est l'avant-dernière section du gros intestin. La sigmoïdite est capable d'agir comme une maladie indépendante et de devenir une manifestation d'une autre maladie.

La raison pour laquelle la maladie se développe est dans l'anatomie et la physiologie de l'intestin lui-même. Pendant la digestion, la nourriture traverse le tractus intestinal et, pénétrant dans le côlon sigmoïde, forme finalement des selles, ce qui contribue à l'irritation de la muqueuse et à l'apparition de microtraumatismes. En raison de la forme incurvée de l'intestin, le contenu de l'intestin est conservé, ce qui crée également une prédisposition au début de l'inflammation.

Mais non seulement la structure de la section sigmoïde du tractus gastro-intestinal entraîne une sigmoïdite:

  1. Infections intestinales. Les toxines produites par les bactéries agissent de manière destructrice sur les cellules du système digestif et entraînent une érosion et des ulcères. Le côlon sigmoïde est particulièrement touché..
  2. Dysbactériose La microflore remplit une fonction protectrice, en cas de déséquilibre, des bactéries nocives et une inflammation se développent.
  3. Ischémie intestinale, dans laquelle l'approvisionnement en sang de l'organe est interrompu. Le plus souvent, la cause est l'athérosclérose, dans laquelle des plaques se forment dans les vaisseaux qui ne permettent pas au sang de passer en volume suffisant. Cela conduit à une mauvaise nutrition des cellules et des tissus. Des zones de nécrose apparaissent - les premières sources d'inflammation.
  4. Maladie des radiations. Des doses excessives de rayonnement reçues par une personne détruisent la structure des cellules, entraînent l'apparition de composés toxiques qui endommagent les cellules saines du corps.

Dyskinésie

Un complexe de maladies résultant de l'intestin, le manque de sa fonction motrice. Le gros intestin souffre plus souvent. Les douleurs de dessin sont caractéristiques.

Il existe deux types: hypermoteur et hypomoteur. Au début, les contractions spastiques et le tonus intestinal augmentent fortement, la constipation se produit, ainsi que des douleurs aiguës et des coliques. Dans la deuxième forme, la fonction motrice et le tonus du corps diminuent périodiquement, la nourriture cesse de bouger. Début des processus putréfiants, obstruction intestinale, éclatement de l'abdomen et plaie.

Mal de dos dans l'estomac

Avec un ulcère duodénal, le syndrome douloureux perturbe la nuit et entre les repas. L'inflammation et la plaie apparaissent à la suite d'une exposition à l'acide sur la muqueuse de l'organe. Les personnes sensibles sont les plus sensibles aux ulcères. En conjonction avec le duodénum est l'estomac, également sujet aux ulcères. La maladie se manifeste par périodes: exacerbations (printemps, automne) et rémission. Généralement sensible aux hommes malades. Le principal agent causal de la maladie est appelé bactérie - Helicobacter pylori. Des sources moins fréquentes d'ulcères duodénaux sont envisagées: prise de médicaments anti-inflammatoires, cirrhose du foie, insuffisance rénale.

Douleur après la selle, manger

L'inconfort après les toilettes est associé à une fissure dans l'anus. Cela augmente considérablement la probabilité d'inflammation. Une personne ressent une douleur intense et intense dans l'intestin, donnant au sacrum ou au coccyx. En urinant - couper. La situation est féminine lorsque le bas-ventre fait mal - irrégularités menstruelles.

Que font les douleurs abdominales après la défécation, ainsi qu'après avoir mangé:

  • Pour les blessures au coccyx ou au périnée.
  • Crampes intestinales.
  • Cancer du rectum.
  • Maladie vénérienne.
  • La formation de thrombose dans l'intestin.
  • Crampes.

Zona dans l'estomac

Le symptôme indique la présence d'entérocolite dans le corps. Le petit et le gros intestin deviennent enflammés, ce qui entraîne des changements pathologiques dans la muqueuse de l'organe et son dysfonctionnement. Causes de l'entérocolite:

  • Infections intestinales.
  • Malnutrition, y compris la consommation de grandes quantités de nourriture épicée, d'alcool.
  • Empoisonnement au travail ou avec des drogues. Le patient a pris des antibiotiques pendant longtemps et sans contrôle.
  • Allergie alimentaire.
  • Radiation.
  • Vers et autres parasites intestinaux.

Maux d'estomac près du nombril

Dans ce cas, les symptômes indiquent des difficultés dans l'intestin grêle - entérite. Cette maladie, à la suite de laquelle la couche muqueuse de l'organe diminue, perturbe le processus de digestion des aliments et d'absorption des nutriments.

Causes de malaise:

  • Parasites et infections se développant dans l'intestin grêle.
  • Accumulation de substances toxiques: arsenic, plomb, etc..
  • Médicaments non contrôlés.
  • Malnutrition. Surutilisation des aliments épicés, de la malbouffe. Mauvaise mastication, allergies alimentaires.
  • Pas assez d'enzymes produites pour une digestion de haute qualité des aliments.

En plus des douleurs abdominales internes, l'entérite a également des manifestations externes:

  1. Perte de poids soudaine, le patient perd du poids.
  2. L'irritabilité apparaît, l'insomnie.
  3. L'activité diminue.
  4. La peau devient sèche, pèle, les cheveux tombent. Les ongles se cassent facilement et la plaque à ongles devient plus épaisse.
  5. Coeur irrégulier.
  6. Douleurs musculaires, faiblesse dans le corps, crampes.

En plus de l'entérite, la douleur dans la région du nombril peut indiquer une maladie moins grave. Une perturbation intestinale causée par une violation de la microflore interne peut provoquer une gêne. Le phénomène est temporaire, une fois l'équilibre rétabli, les symptômes disparaissent.

Il faut faire attention à la douleur dans le nombril, si la douleur s'étend également du côté droit. Cela peut indiquer le début du processus inflammatoire dans le processus du côlon - l'annexe.

Une douleur sourde à droite ou dans l'hypochondre droit indique des problèmes avec la vésicule biliaire, et la douleur à la ceinture est le pancréas.

Douleurs intestinales pendant la grossesse

L'inconfort dans le tractus intestinal chez les femmes portant un enfant mérite une attention particulière, car toute violation de la santé de la femme enceinte est une menace potentielle pour la vie et la santé du bébé.

Les changements physiologiques dans le corps entraînent une sensation d'inconfort dans l'abdomen. La réorganisation du fond hormonal, l'augmentation de la production d'oestrogène et de progestérone entraînent les conséquences suivantes:

  • Relaxation musculaire dans les organes abdominaux.
  • La fonction motrice de l'intestin diminue, le passage des aliments dans le canal ralentit.
  • En état de stress, les spasmes musculaires des voies sont amplifiés.
  • À l'approche de la naissance, l'utérus avec le fœtus augmente. Les organes internes sont déplacés, serrés et leur activité fonctionnelle est perturbée.

Les maladies d'organes en sont également la cause: altération de la fonction motrice du côlon (syndrome du côlon irritable), inflammation de l'iléon, du côlon et du rectum (maladie de Crohn), infection (choléra, dysenterie).

Le stress et une mauvaise alimentation entraînent également des douleurs dans l'abdomen enceinte.

Avec le roulement du fœtus, une annexite au stade chronique peut se produire dans le corps. Ce sont des processus inflammatoires qui se produisent dans les trompes de Fallope, mais ils peuvent se propager aux organes péritonéaux et provoquer une péritonite. Il n'est pas difficile de déterminer les symptômes qui apparaissent avec cette maladie:

  • Douleur douloureuse irradiant vers la région sacrée et le rectum.
  • Fièvre.
  • Sensations désagréables lors de l'examen et lors de la sensation.

Premiers soins pour la douleur dans les intestins

Lorsqu'un patient a mal au ventre et qu'une visite chez le médecin est actuellement impossible, vous devez savoir comment prodiguer les premiers soins:

  • Le patient doit s'allonger sur une surface plane pendant 30 minutes.
  • Aidez-vous à vous débarrasser des selles stagnantes. Pour ce faire, masser l'abdomen et prendre des laxatifs ou des microclysters. Après un lavement, le patient devrait se sentir mieux, mais il ne devrait pas être abusé, car la motilité intestinale.
  • Si des ballonnements et la formation de gaz en excès sont observés, prenez du charbon actif ou du Smecta.
  • Pour les crampes sévères, prenez des analgésiques, comme la papavérine.

Une douleur intense et l'incapacité de soulager le syndrome même après avoir pris des médicaments indiquent la nécessité d'appeler une ambulance.

Pour éviter une réapparition des problèmes intestinaux, il faut: observer un régime alimentaire, consommer une quantité suffisante de liquide, subir un examen complet.

Mais vous devez vous rappeler qu'il n'est pas permis de soulager les spasmes dans toutes les maladies. Par exemple, si vous anesthésiez avec une appendicite, un spécialiste peut ne pas reconnaître la maladie en raison d'une image floue des symptômes.

Quel médecin dois-je contacter

Si le patient ressent une gêne dans l'abdomen, ils suggèrent de contacter les spécialistes suivants:

  • Gastroentérologue. Avec la colite et la duodénite, lorsque l'intestin fait mal et que des processus inflammatoires s'y produisent. Dysbactériose, entérocolite, présence de parasites à l'intérieur du corps.
  • Proctologue. Il traite des dysfonctionnements du rectum, du côlon et des organes adjacents. Ce médecin est consulté en cas de constipation persistante ou, au contraire, de diarrhée régulière. En cas de gonflement formé dans l'anus, des imprégnations sanguines sont apparues dans les fèces, l'hémorroïde.
  • Oncologiste. Traitement des tumeurs malignes et bénignes dans les intestins et dans les organes internes de la cavité abdominale.

Traitement

Pour une lutte réussie contre les maladies du tractus intestinal, le patient doit subir un examen et passer des tests, et ce n'est qu'après que le médecin décidera comment traiter et prescrire les médicaments nécessaires. Il n'est pas souhaitable de prendre des médicaments par vous-même sans consultation..

Médicaments

Selon les symptômes observés, des laxatifs, des analgésiques, des sorbants, des médicaments normalisant la microflore sont prescrits.

  • Antidouleurs. No-spa, Drotaverin, Duspatalin - aident à éliminer rapidement la douleur, contribuent à la normalisation de l'état général du patient.
  • Avec un effet laxatif. Dufalac, Guttalax, Regulax - ont un effet irritant sur les parois du tractus intestinal, contribuent à une augmentation de l'activité motrice de l'organe. Les médicaments aident à éliminer la constipation.
  • Avec une formation de gaz accrue. Espumisan - aux prises avec un excès de gaz. L'outil aide à réduire la motilité intestinale, l'effondrement d'une partie des boules de gaz avec absorption ultérieure, et l'autre partie est excrétée naturellement.
  • Absorbants. Médicaments visant à éliminer les toxines du corps. Des comprimés les plus populaires - Charbon actif, des suspensions - Smecta.
  • Médicaments probiotiques. Normaliser la microflore dans les intestins. Beefiform, Linex.
  • Anti-inflammatoire. Trichopolum, Tsiprolet, métronidazole.

Intervention chirurgicale

Parfois, une opération est nécessaire pour aider le patient ou lui sauver la vie. Pour retirer:

  • Maladies de l'intestin grêle. Syndrome de l'intestin court, adhérence, tumeur maligne, obstruction des vaisseaux sanguins alimentant l'organe.
  • Maladies du gros intestin. Appendicite, diverticulite, formation de polypes sur la muqueuse, cancer.
  • Maladies du rectum. Hémorroïdes, fistule anale.

Pharmacie naturelle

Des méthodes alternatives peuvent également atténuer l'état du patient à domicile. En plus de prendre des médicaments, les prescriptions traditionnelles doivent être discutées avec votre médecin.

Décoction à base de plantes. Se compose de: menthe poivrée, millefeuille, sauge, agripaume, écorce de chêne, millepertuis. Des ingrédients en proportions égales sont versés dans 0,5 litre d'eau chaude. Faire bouillir à feu doux pendant 2 heures. Après refroidissement, buvez un demi-verre pendant 3 jours (quatre fois par jour). Accepté pour la diarrhée et la muqueuse irritée des organes. Si le patient est diagnostiqué avec une pancréatite, alors la décoction à base de plantes est strictement interdite.

Avec une faible activité motrice de l'intestin, une perfusion de lin est recommandée. 1 cuillère à café d'herbes hachées est mélangée avec un verre d'eau bouillie et infusée pendant 10 minutes. Prendre trois fois par jour.

Aloès et miel. Du miel d'une quantité de 300 g est fondu, des feuilles d'aloès prémoulues (3 pièces) sont ajoutées. Le mélange est infusé pendant une journée et est pris au chaud avant le petit déjeuner (1 heure). S'il n'y a pas d'aloès, vous pouvez utiliser des pommes de terre ou du chou.

Crampes dans les intestins: causes, types, lieux de localisation et de traitement

La douleur dans le bas de l'abdomen, où les intestins sont projetés, peut ruiner la vie d'une personne de tout âge. Les sensations douloureuses d'un personnage tiraillant et douloureux, et plus encore - vives et coupantes, violent le mode de vie habituel et ne provoquent qu'un seul désir - de s'en débarrasser plus rapidement. Lorsque les intestins du bas de l'abdomen font mal, il est important non seulement d'éliminer rapidement l'inconfort et d'autres symptômes, mais également de découvrir les causes de cette condition. Ne sachant pas pourquoi la douleur dans les intestins apparaît, il est impossible d'élaborer correctement un schéma de traitement, par conséquent, il est très probable que les sensations désagréables reviennent.

Si tout le monde peut fournir les premiers soins avec des analgésiques, il est déjà nécessaire de confier la détermination de la cause de la maladie à un spécialiste - un médecin de famille ou un gastro-entérologue. Besoin urgent d'une assistance médicale qualifiée en cas de douleur aiguë croissante dans le bas-ventre qui ne passe pas pendant plusieurs heures. Vous devrez peut-être consulter d'autres spécialistes - un gynécologue, un urologue - car la douleur dans les intestins est assez difficile à distinguer des manifestations de pathologies de la sphère reproductive masculine ou féminine.

Causes des douleurs intestinales dans le bas-ventre

Les médecins spécialistes identifient plusieurs causes de douleur intense dans le bas-ventre:

Avec l'appendicite, le patient a de graves douleurs de traction dans le côté droit de l'abdomen. Les syndromes douloureux s'intensifient lors de mouvements brusques. Au début, la douleur ressent le patient dans toute la région de l'estomac au milieu, puis elle apparaît du bas de l'abdomen et se concentre à droite.

La douleur s'intensifie en se tournant d'un côté à l'autre, en marchant ou en toussant. Au fil du temps, des tensions se produiront en dessous, ce qui est un signal important pour aller à l'hôpital. Une personne se sentira constamment malade, augmentera sa température, sa tension artérielle, son appétit, ses selles molles.

  • Syndrome du côlon irritable.

Avec le syndrome du côlon irritable, le patient est perturbé par des douleurs aiguës et aiguës dans la région intestinale, les selles sont cassées et la température augmente. Les symptômes disparaissent après quelques jours. Si l'état du patient ne s'est pas amélioré, il est conseillé de consulter un médecin. La maladie est passée à un stade chronique.

  • Problèmes avec l'utérus et le tractus génital féminin.

Chez les patientes, une douleur aiguë dans les intestins du bas de l'abdomen indique le développement de la maladie dans l'utérus et dans les voies génitales féminines. Il est conseillé de contacter un gynécologue le plus tôt possible afin de suspendre le processus inflammatoire. Ces symptômes peuvent conduire à l'infertilité en l'absence de traitement approprié..

  • Violation de la circulation sanguine dans d'autres organes.

Une douleur aiguë dans les intestins du bas de l'abdomen indique une violation de la circulation sanguine dans d'autres organes. Les problèmes peuvent être détectés non seulement dans le tractus gastro-intestinal du corps, mais aussi dans d'autres systèmes.

  • Changements fonctionnels dans les intestins ou dans d'autres organes.
  • Violation du métabolisme cellulaire dans l'intestin.
  • la maladie de Crohn.

La maladie de Crohn est un processus inflammatoire qui s'accompagne de fortes douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen..

Causes de l'inflammation de l'intestin grêle

L'entérite est le plus souvent causée par la consommation d'aliments ou de boissons contaminés par des bactéries ou des virus. Les agents pathogènes se déposent dans l'intestin grêle, provoquant une inflammation et un gonflement. Il est important de noter que ces agents infectieux peuvent également affecter l'estomac et le côlon. Une telle entérite infectieuse a généralement un début aigu et des symptômes sévères..

Une croissance excessive de bactéries dans l'intestin peut également entraîner le développement d'une entérite, qui peut être subaiguë ou chronique. L'entérite radique est une inflammation de l'intestin grêle causée par l'exposition aux radiations. Presque tous les cas de cette maladie sont le résultat d'une radiothérapie pour le traitement du cancer..

L'entérite auto-immune se développe en raison de réponses immunitaires altérées qui déclenchent l'inflammation sans raison apparente. Des anticorps peuvent être produits contre les cellules de la membrane muqueuse de l'intestin grêle. Cela se produit avec la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse et l'entérite éosinophile (une maladie héréditaire qui affecte également l'estomac). Les facteurs auto-immunes conduisent au développement d'une inflammation chronique dans l'intestin grêle. Les blessures, les opérations et les procédures instrumentales peuvent contribuer au développement d'une inflammation de la muqueuse de l'intestin grêle. Dans ce cas, une entérite aiguë est observée..

Classification de la douleur dans les intestins

Les experts médicaux classent plusieurs types de syndromes douloureux:

  1. Douleur aiguë dans les intestins. La douleur aiguë dans les intestins s'accompagne de troubles du tractus gastro-intestinal. Le patient souffre de diarrhée et de constipation. L'inconfort disparaît après la selle.
  2. Douleur sourde et douloureuse dans les intestins. La douleur douloureuse s'intensifie avec la toux et pendant l'effort physique. Ces syndromes douloureux sont caractéristiques des maladies inflammatoires de l'intestin..
  3. Crampes douleur est caractéristique dans les cas avancés.
  4. Les douleurs coliques dans les intestins se répètent avec un intervalle de plusieurs minutes et durent plusieurs jours.

Rectocolite hémorragique

La colite ulcéreuse est une lésion inflammatoire de la muqueuse intestinale entraînant une ulcération. La maladie peut survenir en raison d'une infection infectieuse, d'une réponse auto-immune du corps, ainsi que d'un facteur héréditaire.

La pathologie se manifeste par des crampes, des douleurs abdominales, une diarrhée avec un mélange de sang, des saignements intestinaux.


L'un des principaux signes de colite ulcéreuse est la diarrhée chronique, c'est-à-dire des selles molles persistantes


Un autre symptôme courant de la colite ulcéreuse est la douleur abdominale et les crampes.


Avec la colite ulcéreuse, même sous une forme légère, une perte de poids involontaire est souvent observée.

Vidéo: intestin irritable et colite ulcéreuse

Symptômes de douleur dans les intestins du bas-ventre

Avec des douleurs dans les intestins du bas-ventre du patient, d'autres symptômes inquiètent.

  1. Nausée et vomissements.
  2. Augmentation de la température. Avec une douleur intense dans les intestins, le bas-ventre remarque une faiblesse, de la fièvre et des frissons.
  3. Prostration.
  4. Manque d'appétit.
  5. Troubles gastro-intestinaux, y compris constipation et diarrhée
  6. Flatulence. Après avoir mangé, les patients se plaignent de flatulences sévères.
  7. Vertiges et migraine. Un symptôme concomitant de douleur dans les intestins du bas de l'abdomen est le vertige et la migraine..
  8. Ballonnements. A jeun et après avoir mangé l’estomac du patient se gonfle, une gêne apparaît.
  9. Coliques.

Quand consulter un médecin?

Si les douleurs dans l'abdomen sont accompagnées de frissons, de vomissements, de faiblesse, cela peut indiquer la présence d'un processus inflammatoire dans le corps. Y faire face seul ne réussira probablement pas.

Il est nécessaire de consulter un médecin:

  1. Si le patient a déjà subi une chirurgie gastro-intestinale ou a un ulcère, la douleur peut indiquer une exacerbation.
  2. Si la douleur est localisée dans l'abdomen inférieur droit, puis disparaît brusquement, cela peut indiquer qu'une hospitalisation d'urgence est nécessaire, car de tels signes peuvent indiquer une péritonite.
  3. Si la douleur est prolongée, accompagnée de diarrhée incessante, de fièvre et de vomissements, cela peut être une infection intestinale. Faire face à la maison ne fonctionnera pas.
  4. Si la douleur s'accompagne de saignements, sans être liée au cycle menstruel.

Traitement de la douleur dans les intestins du bas-ventre

Pour diagnostiquer la maladie avec des douleurs dans les intestins du bas-ventre, le patient doit consulter un gastro-entérologue. L'expert médical procédera à un premier examen, qui consiste en une palpation. Le patient doit déterminer la nature des syndromes douloureux, leur fréquence et leur intensité. Après l'examen initial et la consultation, le patient sera envoyé pour des tests, y compris un test sanguin général, des tests fécaux et urinaires. Pour une définition plus claire du diagnostic, des tests de diagnostic sont effectués. Si le patient n'a pas de contre-indications, il est envoyé pour une tomodensitométrie et une thérapie par résonance magnétique.

Ces procédures sont interdites aux femmes enceintes, aux mères allaitantes, aux enfants et aux personnes atteintes de cancer. D'autres options sont d'autres examens, tels que:

  1. Coprogramme - analyse des matières fécales, qui permet de juger de l'exhaustivité de la digestion des aliments. Cet examen détermine si le patient présente des troubles du tractus gastro-intestinal.
  2. Examen bactériologique des selles. L'examen bactériologique des selles vous permet de déterminer l'agent causal de l'infection intestinale et le ratio de bactéries de la flore normale et conditionnellement pathogène.
  3. Endoscopie Pendant l'examen endoscopique, un tube en fibre optique avec une caméra et un éclairage est inséré dans les sections supérieures ou inférieures du tractus gastro-intestinal. Cet examen diagnostique vous permet de voir directement l'état de la muqueuse.
  4. Coloscopie L'étude est réalisée à l'aide d'une caméra qui vous permet d'évaluer visuellement l'état de l'intestin.

Prévention et traitement des maladies de l'intestin grêle

Le traitement des maladies de l'intestin grêle dépend de la cause du développement de la pathologie. Cependant, un certain nombre de facteurs communs caractéristiques de la plupart des pathologies intestinales peuvent être distingués.

Un régime thérapeutique est d'une grande importance dans le traitement de la maladie. Pour tous les patients, il est interdit de manger des boissons salées, grasses et frites, des boissons alcoolisées. D'autres caractéristiques dépendent de la maladie spécifique (par exemple, en cas d'intolérance au lactose, les produits laitiers ne doivent pas être consommés).

Pour compenser le manque de digestion, une thérapie de remplacement peut être prescrite au patient. Cela implique l'introduction d'enzymes digestives avec la nourriture. Ces substances assurent l'absorption normale des nutriments dans les intestins..

En cas de graves dommages au système digestif, le patient se voit prescrire des substances qui ont un effet bénéfique sur la muqueuse. Il peut s'agir des médicaments suivants:

  1. Omeprazole ou Omez;
  2. Ranitidine;
  3. Maalox;
  4. Gaviscon.

La sélection exacte de la thérapie est basée sur les caractéristiques de la maladie chez un patient particulier.

La prévention des maladies intestinales comprend un certain nombre de recommandations. La nutrition doit être correcte et variée, contenir une quantité suffisante de nutriments et de vitamines. Il est important de prendre soin de la microflore intestinale. Pour ce faire, des produits laitiers fermentés sont inclus dans l'alimentation ou un cours de probiotiques prophylactiques est pris.

Pour éviter le développement de lésions médicamenteuses de l'intestin, il est nécessaire de contrôler la consommation de médicaments du groupe à risque (antibiotiques, cytostatiques, salicylates). Les médicaments doivent être utilisés uniquement selon les directives de votre médecin. L'utilisation non contrôlée de ces fonds peut entraîner de graves complications, vous devez donc suivre strictement les instructions d'utilisation.

Poursuivant le sujet, assurez-vous de lire:

  1. Maladies intestinales: symptômes de pathologies, diagnostic et traitement
  2. Duodénite (inflammation du duodénum): symptômes et méthodes de traitement
  3. Unité (inflammation du jéjunum): symptômes, traitement et pronostic à vie
  4. Érosion intestinale: causes, symptômes et méthodes de traitement
  5. Érosion duodénale: symptômes, traitement et pronostic à vie
  6. Entérocolite: classification, symptômes et méthodes de traitement
  7. Cancer de la papille de Vater: symptômes, stades, traitement et pronostic à vie
  8. Gastro-entérocolite: symptômes et méthodes de traitement (alimentation, médicaments)
  9. Ulcère duodénal: comment se manifeste et traite la pathologie?
  10. Inflammation des intestins: signes de pathologie, utilisation d'un régime alimentaire et de médicaments pour le traitement

Diagnostique

La tension musculaire pendant la défécation comprime les organes internes et avec des maladies existantes, des douleurs peuvent survenir. Le patient qui se plaint de douleurs abdominales se voit prescrire les mesures de diagnostic suivantes:

Radiographie panoramique des organes abdominaux en trois positions: allongée sur le côté, allongée sur le dos, debout. Cela vous permet d'identifier l'obstruction intestinale, les foyers de calcification dans les maladies de la vésicule biliaire et des reins, les saignements internes lorsqu'un kyste ou un fibrome se rompt ou meurt. Test sanguin général, qui donnera des informations sur la présence d'un processus inflammatoire. Culture d'urine, examen microscopique. Montre l'état du système urinaire. Les agents pathogènes détectés sont testés pour la sensibilité aux antibiotiques. Échographie des organes pelviens. Il permet d'identifier les tumeurs du rectum, de la prostate, de l'utérus, des ovaires, des appendices. Bandelette de test de grossesse ou test sanguin hCG pour les femmes. Examen urologique de la prostate pour exclure la prostatite chez les hommes. Examen du rectum pour exclure les tumeurs et les hémorroïdes.

Pour les maladies de l'estomac, du pancréas et des intestins, vous devez contacter un gastro-entérologue. Pour les maladies du système reproducteur, les femmes doivent consulter un gynécologue, et les hommes - consulter un urologue. Si des néoplasmes sont détectés dans l'utérus, la prostate ou le rectum, un examen histologique est effectué pour déterminer le potentiel nocif de la tumeur.

Avec les néoplasmes malins, le patient aura besoin de l'aide d'un oncologue. Chez les femmes enceintes, les selles peuvent provoquer des saignements et des fausses couches. Dans ce cas, la douleur sera à l'étroit dans la nature. L'apparition d'écoulement sanglant des voies génitales sert de raison pour visiter un gynécologue, et pendant la grossesse pendant longtemps, vous devez appeler une ambulance. De nombreuses maladies infectieuses du système génito-urinaire sont capables de provoquer une douleur dans le périnée, qui s'intensifie avec les selles.

De plus, il y a des irrégularités lors de la miction, des brûlures et des douleurs dans l'urètre. Une seule occurrence de douleur abdominale après défécation ne peut indiquer qu'une violation temporaire de la motilité intestinale. La survenue répétée et régulière de douleur indique un processus pathologique qui se produit soit dans les organes pelviens, soit dans la colonne lombaire. Il convient de prêter attention à ce processus..

Retour à la table des matières

Signes du développement de la maladie

Lorsque le bas souffre, il y a une douleur dans l'estomac, le bas du dos fait mal, cela peut ressembler à un inconfort, mais après avoir ignoré toutes ces sensations, la douleur peut se transformer en une sensation forte et croissante. Il est capable de se propager dans tout l'abdomen, il peut aussi souvent vous rappeler le bas du dos, il y a un inconfort dans l'estomac. La douleur peut être douloureuse. De plus, les douleurs sont à l'étroit.

Avec toute maladie des organes internes, en particulier lorsque le fond est tiré ou après avoir mangé, la douleur douloureuse devient généralement plus forte. La nuit, les symptômes semblent disparaître. Et quand le patient se réveille, tout recommence à faire mal, le bas tire à nouveau, le bas du dos fait mal.

Les symptômes comprennent des flatulences ou, en d'autres termes, des ballonnements. L'après-midi, il grandit et le soir, son apogée arrive. Après le déjeuner, les flatulences s'intensifient. En plus du fait que le patient souffre du bas et qu'il y a des douleurs à l'estomac, une diarrhée ou une constipation peuvent survenir.

Ces symptômes surviennent généralement pendant la journée. La diarrhée survient le matin, surtout après que le patient a mangé. La défécation se produit plusieurs fois et souvent. Chaque fois qu'une personne mange, des envies apparaissent de se vider.

La nuit, c'est pratiquement impossible. Les selles peuvent être mélangées avec du mucus et des aliments mal digérés, sans sang ni pus. Avec la constipation, il y a un mélange de mucus et même de sang (si des hémorroïdes se développent).

Il y a encore d'autres symptômes. Par exemple, lorsqu'une personne avale, il lui semble qu'il a quelque chose comme un coma dans la gorge. Il y a un début instantané de saturation, la présence de diverses douleurs à certains endroits (hypochondre droit, moitié gauche de la poitrine, articulations, muscles, dos).

Le cœur fonctionne mal, le patient se sent malade, il ressent un bruit dans les oreilles, sa tête lui fait mal, il lui semble qu'il ne respire pas complètement, il lui est difficile de dormir du côté gauche. Chez les femmes, le dos est souvent douloureux et il y a des douleurs à l'estomac.

Méthodes folkloriques

Si vous avez des sensations désagréables dans l'abdomen et une irritation des intestins (en même temps, le bas du dos se fait souvent sentir, après quoi il y a une gêne dans l'estomac), le traitement implique l'utilisation de méthodes alternatives.

Un plat préparé à la maison sera non seulement très savoureux, mais également sain. Grâce à lui, votre corps sera saturé des substances nécessaires. Les intestins peuvent rapidement le digérer.

La bouillie de semoule peut également vous soulager de la douleur. Assurez-vous de faire cuire la bouillie non pas dans du lait, mais dans de l'eau, ajoutez du miel. Cette recette vise à restaurer votre digestion et votre traitement intestinal..

Si vous ressentez une douleur intense (alors que le bas du dos se fait souvent sentir, il y a un inconfort dans l'estomac), il est possible de traiter la croûte de pastèque. Vous pouvez insister sur l'eau ou l'utiliser comme poudre.

Afin de préparer la poudre, lavez la pastèque, retirez la pelure et séchez-la (vous pouvez utiliser un four pour cela, ou la sécher à l'air libre). Ensuite, écraser la croûte en poudre.

Pour préparer la teinture, vous ne pouvez pas vous passer d'une tasse d'un demi-litre d'eau bouillante et de trois cuillères à soupe de poudre. Utilisez le mélange préparé avant les repas, une cuillère à café chacun.

Des causes correctement identifiées de la maladie et du traitement aideront à résoudre le problème rapidement et efficacement. Certaines règles doivent être suivies pendant le traitement intestinal:

  1. premièrement, vous devez bien manger;
  2. deuxièmement, le traitement sera efficace pour restaurer les intestins à l'aide de médicaments spécialisés;
  3. troisièmement, les méthodes de psychothérapie conduisent à la restauration de la régulation nerveuse des intestins.

N'oubliez pas que le traitement doit être rapide..

Douleur intestinale dans les maladies du côlon

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

Le gros intestin est la dernière partie du tube digestif, dans laquelle se produit la principale absorption d'eau, ainsi que la formation d'excréments formés à partir de la bouillie alimentaire. Anatomiquement, le gros intestin est une section de l'intestin du lambeau de bauginium (qui sépare l'intestin grêle du côlon) à l'anus. Le gros intestin est situé dans la cavité abdominale, ainsi que dans la cavité pelvienne. Sa longueur est d'environ 1,5-2 m.

Dans le gros intestin, les services suivants sont distingués:
1. Le caecum avec l'appendice vermiforme, ou l'appendice.
2. Colon avec subdivisions:

  • côlon ascendant;
  • Côlon transverse;
  • côlon descendant.

3. Côlon sigmoïde.
4. Le rectum, qui a une partie large - l'ampoule et la partie effilée terminale - le canal anal, qui se termine par l'anus.

Un certain nombre de troubles sont associés au côlon, dont l'un des principaux symptômes est la douleur dans l'intestin. Il convient de noter que toutes les maladies du rectum sont formellement liées également à des pathologies du gros intestin. Mais vous trouverez des informations à leur sujet dans notre article sur la douleur dans l'anus..

Causes de la douleur dans le gros intestin

Douleurs intestinales avec appendicite

L'appendicite est appelée inflammation de l'appendice - l'appendice vermiforme du caecum. L'appendicite est l'une des pathologies abdominales les plus courantes nécessitant un traitement chirurgical obligatoire..

Souvent, l'inflammation de l'appendice commence par une douleur dans la région épigastrique, qui peut être confondue avec une douleur à l'estomac. Mais par la suite, la douleur se propage dans tout l'estomac, acquérant un caractère diffus. Après quelques heures de plus, la douleur se déplace généralement vers la région iliaque droite. Une telle migration est un symptôme spécifique de l'appendicite..

La douleur est permanente et son intensité est le plus souvent modérée. À mesure que la maladie se développe, la douleur a tendance à s'intensifier. Il faut se rappeler que parfois, il peut disparaître - cela est dû à la mort des cellules nerveuses de l'annexe. Les sensations de douleur s'intensifient avec un changement de position corporelle au lit, une toux ou une marche. La tension augmente dans le bas de l'abdomen. Dans de tels cas, consultez immédiatement un médecin..

L'appendicite, en plus de la douleur, se manifeste également par les symptômes suivants:

  • nausées et vomissements simples ou doubles;
  • manque d'appétit;
  • augmentation de la température corporelle (37-38 o C);
  • des selles molles, une augmentation de la miction, une augmentation de la fréquence cardiaque et une augmentation de la pression artérielle sont possibles.

Douleur douloureuse dans les intestins avec colite

La colite est une inflammation du côlon avec sa lésion infectieuse. La douleur intestinale est l'un des principaux symptômes de cette pathologie. Cette maladie peut affecter à la fois l'intestin grêle et le gros intestin. Avec une lésion prédominante du côlon, une douleur douloureuse est généralement localisée dans l'abdomen latéral.

La colite aiguë se manifeste, généralement soudainement, et présente les symptômes suivants:

  • grondements et ballonnements;
  • nausée et vomissements;
  • diarrhée avec des impuretés de sang et de mucus;
  • plaque éducative dans la langue;
  • envie constante de déféquer.

De plus, comme la cause de la colite aiguë est le plus souvent une infection infectieuse, les éléments suivants sont également notés:
  • augmentation de la température corporelle;
  • faiblesse générale;
  • maux de tête et douleurs musculaires;
  • perte d'appétit et autres signes d'intoxication générale.

Avec la nature aiguë de la maladie, elle ne dure que quelques jours. Si la guérison ne se produit pas, elle devient une forme chronique, dans laquelle l'intensité de la douleur diminue, mais devient constante. Lorsque le processus est chronique, les symptômes énumérés peuvent déranger le patient pendant plusieurs semaines, et parfois des mois.

Pour la colite chronique, en plus de la douleur dans les intestins, les symptômes suivants sont les plus caractéristiques:

  • diarrhée et constipation alternées;
  • flatulences et ballonnements dus à la fermentation des aliments dans les intestins;
  • symptômes dyspeptiques;
  • perte de poids.

Maladies infectieuses spécifiques provoquant des douleurs intestinales

Douleur et température intestinales avec infections bactériennes

Diarrhée et douleurs intestinales avec shigellose
Les bactéries Shigella provoquent souvent des lésions intestinales infectieuses. Une forme typique de dysenterie de shigellose commence soudainement et se manifeste:

  • fièvre;
  • maux de tête;
  • diminution de l'appétit;
  • baisse de la pression artérielle;
  • signes de lésions gastro-intestinales.

La douleur dans les intestins est d'abord sourde, constante et se répand sur tout l'estomac. Ensuite, il devient plus fort, des crampes et est localisé dans le bas-ventre, à gauche ou au-dessus du pubis. Le ténesme est observé - fausse envie douloureuse de déféquer, qui n'est pas accompagnée de selles. Il y a une augmentation des selles jusqu'à 10 fois par jour ou plus. Dans les fèces, un mélange de sang et de mucus est déterminé. Dans les cas plus graves, au lieu des selles, seul le mucus sanglant est libéré en petites quantités..

Douleurs intestinales, nausées et vomissements avec salmonellose
Une infection bactérienne de l'intestin causée par la salmonelle a une grande variété de manifestations cliniques - du port sévère au port asymptomatique.

Selon le type de salmonellose, les symptômes suivants sont observés:

  • début aigu;
  • tabouret aqueux fétide avec une teinte verdâtre;
  • vomissements abondants;
  • douleur, ballonnements et grondements de l'abdomen;
  • hypertrophie de la rate et du foie;
  • la faiblesse;
  • étourdissements et maux de tête;
  • augmentation de la température à 38-40 o C;
  • frissons;
  • douleurs articulaires et musculaires;
  • éruption cutanée;
  • crampes musculaires.

La plus dangereuse est la forme septique de la salmonellose, car elle développe rapidement une infection générale du sang.

Douleur à l'estomac et aux intestins avec infections virales

Les infections virales affectent le plus souvent l'ensemble du tube digestif, ont un début aigu et s'accompagnent de douleurs, d'une forte augmentation de la température, de vomissements et de diarrhée. Les lésions virales intestinales sont également parfois identifiées à tort comme la grippe intestinale..

De plus, les patients se plaignent de:

  • nez qui coule
  • douleur lors de la déglutition;
  • rougeur de la gorge;
  • conjonctivite;
  • perte d'appétit;
  • apathie, faiblesse et fatigue;
  • toux sèche paroxystique.

Avec des dommages au rotavirus, une selle caractéristique est observée, qui a une teinte gris-jaune et une consistance semblable à de l'argile.

Infections parasitaires

Tuberculose

Crampes dans les intestins avec colite ischémique

La colite ischémique est appelée inflammation, qui est causée par une violation de la perméabilité des vaisseaux fournissant du sang aux parois du côlon. La cause du développement de cette pathologie peut être l'athérosclérose, le diabète sucré, des dommages aux veines, etc. Souvent, cette maladie survient chez les personnes âgées..

Le principal symptôme d'une ischémie intestinale aiguë est une douleur abdominale sévère. Dans un premier temps, la douleur est de crampes dans la nature, et est localisée principalement dans les régions latérales ou dans le bas-ventre. Ensuite, ils deviennent constants et renversés. De plus, on note souvent:

  • perte d'appétit;
  • nausée et vomissements;
  • ballonnements et grondements dans l'estomac;
  • constipation ou diarrhée;
  • douleur dans l'abdomen lors de la sensation;
  • impuretés de sang dans les selles, qui apparaissent quelques heures après le début des premiers symptômes, et indiquent le développement d'une crise cardiaque de la muqueuse intestinale.

Malgré l'intensité de la douleur, il n'y a pratiquement pas de tension dans les muscles de la paroi abdominale antérieure jusqu'à ce qu'elle soit perforée et que la péritonite se développe..

Souvent, les lésions ischémiques aiguës de l'intestin sont précédées d'une violation chronique de la circulation sanguine dans la cavité abdominale. Il est appelé "crapaud abdominal", par analogie avec la définition de "angine de poitrine" dans l'angine de poitrine. Avec le crapaud abdominal, ainsi qu'avec l'angine de poitrine, la douleur se produit avec des charges fonctionnelles sur le système digestif. Les patients se plaignent de crampes dans les intestins après avoir mangé, qui ne disparaissent pas pendant plusieurs heures. Cette douleur provoque parfois la peur des repas, et les patients commencent à manger moins, voire refusent de manger.

En cas d'ischémie intestinale chronique, les patients se plaignent de crampes abdominales associées à une motilité intestinale. La douleur se propage dans tout l'abdomen. De plus, un signe indicatif est leur diminution ou leur disparition après la prise de vasodilatateurs, analgésiques et antispasmodiques. Au stade initial de la maladie, une constipation est observée, qui est ensuite remplacée par une diarrhée due à une absorption insuffisante de l'eau dans le gros intestin.

Douleur dans le bas-ventre de l'intestin avec colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse non spécifique (ULC) est une lésion non infectieuse du gros intestin. La raison de son développement sont les allergies, une prédisposition génétique, l'intolérance individuelle à certains produits, les situations de stress chroniques, etc. La douleur dans les intestins avec ALC est douloureuse, de nature terne et est souvent localisée dans le bas-ventre et dans sa moitié gauche.

Les signes de colite ulcéreuse comprennent:

  • selles avec un mélange de mucus, de sang et de pus;
  • diarrhée fréquente ou selles molles;
  • les envies obligatoires ou «impératives» de déféquer;
  • fausse envie de déféquer;
  • diminution de l'appétit;
  • une augmentation de la température corporelle de 37 o C à 39 o C, selon la gravité de la pathologie;
  • perte de poids en cours sévère et prolongé;
  • faiblesse générale;
  • violation de l'équilibre eau-électrolyte de gravité variable;
  • douleur articulaire.

La colite ulcéreuse non spécifique est une maladie chronique. Il peut être dangereux en termes de développement de tumeurs bénignes et malignes de l'intestin..

Douleur et ballonnements avec dysbiose

La dysbiose intestinale est une violation de la composition et de la quantité de sa microflore normale.

Les principaux symptômes de la dysbiose sont l'éclatement et les douleurs abdominales, ainsi que la diarrhée. Chez ces patients, les selles deviennent beaucoup plus fréquentes et les selles acquièrent une couleur verdâtre, une odeur fétide et une consistance pâteuse. En raison de la fréquence élevée des selles, les selles deviennent progressivement aqueuses. Les patients ont augmenté leur production de gaz (flatulences). Grondements constants et ballonnements violents sont caractéristiques.

De plus, il y a une diminution marquée de l'appétit, des malaises, une faiblesse grave, des maux de tête et une baisse des performances.

Douleurs tiraillantes dans les intestins avec dyskinésie

La dyskinésie du gros intestin est un ensemble de troubles associés à une violation de ses fonctions motrices. La cause du développement de la dyskinésie peut être le stress chronique, les conflits, les émotions négatives, les infections intestinales, les régimes alimentaires avec des quantités insuffisantes de substances de ballast, etc..

En raison des fonctions motrices insuffisantes de l'intestin, la nourriture commence à s'y accumuler. Cela conduit à sa fermentation et à la libération d'une grande quantité de gaz. Ces symptômes se manifestent par des douleurs tiraillantes dans l'abdomen, sa plénitude, de la constipation, ainsi que des signes d'intoxication générale du corps.

Douleur permanente dans les intestins avec diverticulose

La diverticulose est une saillie de la paroi intestinale. Avec une forme non compliquée de la maladie, les signes caractéristiques ne sont pratiquement pas observés. Les patients peuvent se plaindre de douleurs abdominales intermittentes et de divers troubles des selles, souvent sous forme de constipation. Les symptômes marqués de la diverticulose deviennent avec le développement de complications - en particulier, la diverticulite, c'est-à-dire l'inflammation.

Les signes de diverticulite sont une augmentation de la température corporelle, l'apparition de coupures dans les intestins, la diarrhée avec l'apparition de mucus et de sang dans les selles. Souvent, ces patients sont hospitalisés dans le service chirurgical avec suspicion d'une certaine forme d'abdomen "aigu". La diverticulite non traitée acquiert une évolution chronique, dans laquelle les symptômes énumérés dérangent constamment le patient.

Les saignements intestinaux sont une autre complication grave de la diverticulose. Elle se manifeste le plus souvent dans le contexte d'un bien-être complet avec des excréments avec des excréments de sang rouge ou des caillots sanguins. La probabilité de sa survenue augmente avec l'âge.

De plus, le rétrécissement de la lumière de l'intestin, conduisant au développement d'une obstruction intestinale, peut servir de complication de la maladie diverticulaire.

Obstruction du gros intestin

L'obstruction du côlon est une violation du mouvement du contenu le long du côlon. Cette pathologie se manifeste par des ballonnements, une distension de l'abdomen et des crampes causées par cela, provoquées par la motilité intestinale.

En plus de la douleur, l'obstruction intestinale se caractérise par les symptômes suivants:

  • retard ou manque de selles;
  • accumulation de gaz dans les intestins;
  • asymétrie de l'abdomen;
  • vomissements soudains ou après nausées;
  • troubles de l'appétit.

La douleur intestinale est le signe d'obstruction le plus précoce et le plus permanent. Elle peut survenir soudainement à tout moment de la journée, n'a aucun lien avec les repas et n'est précédée d'aucun précurseur. La nature de la douleur pendant l'obstruction intestinale est des crampes, car elles sont déclenchées par une vague de contractions péristaltiques et sont répétées toutes les 10 à 15 minutes..

Avec le développement de la maladie, la douleur aiguë disparaît généralement en 2-3 jours. Mais c'est un mauvais signe pronostique, indiquant la cessation des mouvements péristaltiques dans l'intestin. De plus, la progression de l'obstruction du côlon provoque une augmentation des symptômes locaux et des troubles d'intoxication généraux..

Douleur intestinale chez les enfants avec invagination

Cette variante de l'obstruction intestinale se rencontre le plus souvent chez les nourrissons. Elle survient particulièrement souvent à l'âge de 4 à 9 mois chez les enfants en surpoids. La raison de son développement est l'introduction d'une partie du tube intestinal dans la lumière intestinale.

L'apparition de la maladie est toujours soudaine - l'enfant commence soudainement à pleurer, devient agité, resserre ses jambes. Tout aussi soudainement qu'elle a commencé, l'attaque se termine - l'enfant se calme, peut même commencer à jouer, mais après un certain temps, l'attaque de douleur se répète. Cette fréquence de douleur est causée par des vagues de motilité intestinale, qui déplacent progressivement la partie enveloppée de l'intestin. Souvent, après les premières crises de douleur, des vomissements sont observés, qui deviennent alors périodiques. De plus, au début de la maladie, une ou deux défécations normales sont notées. Plus tard, des impuretés sanguines apparaissent dans les selles, et les selles acquièrent progressivement l'apparence de «gelée de framboise».

Douleur intestinale persistante avec syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable (IBS) est une pathologie fonctionnelle qui se manifeste par une douleur chronique en l'absence de tout trouble organique. La douleur dans cette maladie est permanente et n'a pas une intensité élevée.

En plus de la douleur et de l'inconfort dans les intestins, avec IBS, les symptômes suivants sont observés:

  • mouvements intestinaux rapides (plus de 3 fois par jour) ou rares (moins de 3 fois par semaine);
  • violation de la consistance des selles sous la forme de "moutons" et de selles solides, ou vice versa - non formées ou aqueuses;
  • une sensation de selles incomplètes;
  • pulsions impératives et efforts lors des selles;
  • ballonnements;
  • un mélange de mucus dans les fèces;
  • reflux du contenu gastrique dans l'œsophage;
  • douleur musculaire
  • syndrome de fatigue chronique;
  • douleur dans les intestins et le bas du dos;
  • mal de crâne;
  • anxiété et dépression.

Douleur dans le cancer de l'intestin et d'autres processus tumoraux

Parmi les maladies tumorales intestinales, les plus courantes sont les polypes (bénins) et le cancer du côlon (malin).

Le syndrome douloureux dans les tumeurs du côlon n'a pas une intensité prononcée. Aux premiers stades de la pathologie, des douleurs parfois faibles et floues dans l'intestin peuvent survenir sans une certaine localisation. À l'avenir, avec une augmentation de la taille de la tumeur, il est capable de bloquer la lumière du tube intestinal ou de la comprimer, ce qui entraîne l'apparition de symptômes d'obstruction intestinale.

L'un des signes d'une tumeur intestinale peut être la constipation, qui n'est pas liée à l'apport alimentaire, qui ne se prête pratiquement pas au traitement diététique et médicamenteux. La violation du passage du morceau de nourriture dans l'intestin se manifeste également par une sensation de lourdeur, de grondements et de ballonnements. Après des selles rares mais abondantes et un épuisement des gaz, ces symptômes disparaissent temporairement. De plus, avec les processus tumoraux, les impuretés sanguines sont parfois déterminées dans les fèces. Il y arrive en raison d'un traumatisme de la zone de l'intestin rétréci par la tumeur lors du passage d'excréments solides.

Avec le cancer du côlon, le complexe de symptômes des "petits signes" apparaît au premier plan:

  • augmentation de la fatigue;
  • faiblesse générale;
  • perte d'appétit;
  • épuisement du corps.

La nécrose et la décomposition de la tumeur se caractérisent par un violent processus inflammatoire dans le côlon et l'apparition de saignements internes avec une apparition abondante de sang dans les selles. La perforation de l'intestin avec une tumeur qui s'effondre est une affection aiguë caractérisée par une pâleur, une faiblesse grave, parfois une perte de conscience et le développement d'une péritonite. Un tel patient doit immédiatement contacter un hôpital chirurgical.

Douleur intestinale, gaz et nausées dans la maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l'intestin qui affecte également les ganglions lymphatiques et les vaisseaux de la cavité abdominale.

Avec cette pathologie, non seulement la muqueuse intestinale est affectée - toutes les couches du tube digestif sont affectées. En plus de l'inflammation, la maladie de Crohn provoque également la formation de changements cicatriciels et d'ulcères sur la paroi intestinale.

Le tableau clinique de cette maladie est très varié et dépend en grande partie de la gravité du processus et de sa durée, ainsi que de la fréquence des exacerbations.

"Symptômes intestinaux" dans la maladie de Crohn:

  • douleur abdominale, semblable à la douleur dans l'appendicite aiguë;
  • diarrhée et formation accrue de gaz dans les intestins;
  • nausée et vomissements;
  • perte de poids corporel et d'appétit.

Signes communs:
  • une augmentation de la température corporelle, qui est de nature ondulatoire;
  • fatigabilité rapide;
  • faiblesse générale.

De plus, des dommages à d'autres organes et systèmes sont également caractéristiques de la maladie de Crohn - des manifestations extra-intestinales de cette pathologie se développent:
  • stomatite dans la cavité buccale;
  • uvéite, kératite et conjonctivite dans les organes de la vision;
  • angiite, érythème noueux et pyodermite gangreneuse sur la peau;
  • spondylarthrite et arthrite dans les articulations;
  • dégénérescence graisseuse et cirrhose du foie;
  • inflammation du canal biliaire et formation de calculs dans la vésicule biliaire;
  • cystite urinaire, pyélonéphrite et amylose.

Douleur permanente dans les intestins avec mégacôlon

Le mégacôlon est une malformation de l'intestin, caractérisée par une augmentation de la taille du côlon. L'évolution de cette maladie se manifeste par le développement de la constipation dès les premières années, et dans certains cas même dès les premiers mois de la vie.

Les principaux signes de mégacôlon sont la flatulence, la constipation constante et la douleur dans les intestins. La durée d'observation des symptômes peut varier considérablement - de 2-3 jours à plusieurs mois. De plus, un symptôme caractéristique de cette malformation est une augmentation de l'abdomen, qui est déterminée visuellement. Le mégacôlon est souvent également associé à la maladie de Hirschsprung..

Douleurs intestinales avec la maladie de Hirschsprung

La maladie de Hirschsprung est appelée une malformation congénitale du côlon, ce qui entraîne une violation de l'innervation de son fragment. Cela provoque une diminution (jusqu'à une absence complète) du péristaltisme dans la zone touchée. En conséquence, le contenu s'accumule dans les parties supérieures de l'intestin et la constipation, les ballonnements et l'accumulation de gaz s'y produisent. Tout cela contribue à l'apparition de douleurs tiraillantes et douloureuses dans l'intestin. Le ventre dit de "grenouille" est également caractéristique.

Les signes tardifs de la progression de la maladie de Hirschsprung sont:

  • anémie;
  • retards de développement physique;
  • déformations thoraciques de type rachitisme;
  • l'apparition de pierres fécales;
  • intoxication fécale.

Auteur: Pashkov M.K. Coordonnateur de projet de contenu.