Pancréas: où il est et comment ça fait mal

Le pancréas est une partie importante du corps, le seul organe produisant de l'insuline.

De plus, elle est responsable de la production de suc gastrique. Un certain nombre de facteurs différents peuvent causer des problèmes avec cette partie du corps. Comment le pancréas est-il douloureux et quels symptômes peuvent indiquer des problèmes avec cet organe? Est-il possible de soulager les manifestations douloureuses à domicile avant l'arrivée d'un médecin?

Nous approfondirons ces questions..

Fonctions corporelles

Conformément à la structure du fer, il a deux fonctions: exocrine et endocrine.

Les cellules exocrines quotidiennes du corps produisent 0,5 à 1 l de suc pancréatique, qui se compose d'eau, de sels acides et d'enzymes digestives qui décomposent les nutriments entrants avant qu'ils ne soient livrés aux intestins..

Les substances produites par les acini sont des proenzymes inactives, ce qui exclut les dommages au tissu sécrétant lui-même. Lorsque les aliments pénètrent dans le duodénum, ​​plusieurs réactions biochimiques sont déclenchées, ce qui conduit à l'activation des enzymes pancréatiques. La stimulation de la fonction enzymatique du pancréas se produit lors de l'interaction de l'estomac et des intestins. Le suc gastrique, qui contient de l'acide chlorhydrique, pénètre dans l'intestin grêle et stimule la production de cholécystokinine et de sécrétine, qui activent l'activité des acini.

La partie exocrine de la glande sécrète les enzymes suivantes:

  1. Amilazu. Cette enzyme décompose les glucides complexes en disaccharides et oligosaccharides facilement digestibles..
  2. Lipase (cholestérol estérase, phospholipase A et lipase). Les lipases décomposent les graisses prétraitées aux acides biliaires. La bile active les deux premières enzymes et inhibe l'action de la troisième, mais le suc pancréatique contient de la colipase, qui préserve la structure de la lipase.
  3. Protéase (trypsine, chymotrypsine, élastase, carboxy et aminopeptidase). Les protéases participent à la digestion des composés protéiques. Ils brisent les liaisons peptidiques des protéines et en séparent les acides aminés..

Le jus pancréatique a un pH alcalin, ce qui lui permet de neutraliser l'effet du suc gastrique lors de la digestion des aliments glucidiques.

La fonction exocrine est régulée par le système nerveux, qui lie l'intensité de la production d'enzymes pancréatiques au régime alimentaire. La composition du jus dépend du rapport des protéines, des graisses et des glucides dans les aliments.

Les îles Langerhans (pancréas endocrinien) se composent de 5 types de cellules, chacune produisant sa propre hormone:

  1. Cellules alpha. Ces cellules produisent l'hormone glucagon, qui augmente le taux de sucre dans le sang pendant l'exercice, c'est-à-dire agit en face de l'insuline. De plus, cette partie des îlots de Langerhans joue un rôle important dans la prévention de l'hépatose grasse. La proportion de cellules alpha atteint jusqu'à 20% de la masse du pancréas endocrinien.
  2. Cellules bêta. Ils sont responsables de la production d'insuline et régulent le métabolisme des glucides et des graisses. Avec la participation de cette hormone, les tissus corporels accumulent du glucose, réduisant ainsi sa teneur dans le sang. Les cellules bêta sont la partie la plus importante de la partie intrasécrétoire de l'organe: leur proportion atteint jusqu'à 80% de la masse des îlots endocriniens.
  3. Cellules delta. Les cellules de ce type produisent l'hormone somatostatine, qui inhibe l'activité de plusieurs glandes endocrines, dont le pancréas. Cette hormone est également produite dans le principal organe régulateur du système endocrinien - l'hypothalamus. La proportion de cellules delta dans la partie intracrétoire du pancréas ne dépasse pas 10%.
  4. Cellules PP. Ils sont responsables de la sécrétion du polypeptide pancréatique (PP), qui inhibe la production d'enzymes de la glande elle-même et stimule la production de suc gastrique. La proportion de cellules PP est jusqu'à 5% de la masse de l'organe endocrinien.
  5. Cellules d'Epsilon. Les cellules de type Epsilon, dont la part est inférieure à 1% de la masse des îlots endocriniens, produisent ce que l'on appelle. Ghréline «hormone de la faim», qui stimule l'appétit.

La destruction des cellules alpha et bêta entraîne de graves conséquences pour l'organisme, car les hormones qui régulent le métabolisme des glucides ne sont produites que dans le pancréas.

Où est le pancréas?

Le pancréas (voir photo) est situé dans la cavité abdominale (approximativement au niveau des première et deuxième vertèbres lombaires). L'organe est situé derrière l'estomac et est étroitement attaché à lui et au duodénum.

Si vous effectuez une projection sur le côté de la paroi abdominale, son emplacement est à environ 5-10 cm au-dessus du nombril. La tête de la glande est entourée par le duodénum, ​​qui l'entoure en forme de fer à cheval. Les artères pancréatiques-duodénales fournissent du sang au pancréas.

Où est le pancréas chez l'homme photo

Comment le pancréas fait-il mal aux humains?

La douleur résultant de changements dans le pancréas peut être de nature différente - tirant droit ou coupant aigu, jusqu'à la dague (avec péritonite). Cela dépend de la nature et de l'étendue de la lésion de la glande, ainsi que de l'implication des feuilles péritonéales dans le processus inflammatoire (péritonite).

La pancréatite aiguë avec œdème se caractérise par une douleur soudaine aiguë, souvent encerclante, se propageant vers le haut de l'abdomen, le côté gauche et la région lombaire. En raison de l'œdème, une sensation de plénitude apparaît à l'emplacement du pancréas, une pression sur la surface interne des côtes. Dans de tels cas, l'utilisation d'antispasmodiques est inefficace. La douleur peut être légèrement réduite uniquement en position assise avec le corps incliné vers l'avant et vers le bas.

Au plus fort de la douleur (et parfois même avant qu'elle ne survienne), des vomissements peuvent commencer, qui se répètent plusieurs fois et n'apportent pas toujours de soulagement. Le contenu du vomi peut être mangé par la nourriture ou la bile (dans le cas d'un estomac vide), le goût est aigre ou amer.

Des symptômes similaires (douleur intense, vomissements) peuvent être observés avec des exacerbations de l'ostéochondrose dans la colonne lombaire, avec des maladies rénales et des zona. Une étude supplémentaire aidera à déterminer la suspicion de pancréatite. Avec l'ostéochondrose lombaire, une douleur des vertèbres pendant la palpation est observée, avec des problèmes avec les reins - une augmentation de la douleur en frappant le bas du dos, avec des bardeaux sur la peau, il y a une éruption caractéristique. La pancréatite se caractérise par l'absence de tous ces symptômes..

La pancréatite chronique se caractérise par des douleurs d'intensité un peu moindre, et elles surviennent le plus souvent en raison de violations du régime alimentaire. Le danger d'exacerbations de la pancréatite chronique est l'apparition de tumeurs pancréatiques, y compris malignes (cancer).

Quelles maladies sont indiquées par la douleur?

L'apparition d'un syndrome douloureux dans le pancréas est toujours un signe de troubles conduisant au développement de maladies graves. À mesure que la fonctionnalité de l'organe diminue, des processus pathologiques accompagnent de telles maladies:

  1. La pancréatite est une inflammation des tissus des glandes. Elle s'accompagne de l'accumulation et de l'activation d'enzymes sécrétées par le fer, ce qui conduit à sa destruction (auto-digestion). En même temps, des substances sont libérées qui, pénétrant dans le sang, endommagent les tissus d'autres organes - le cœur, le foie, les reins, les poumons et le cerveau;
  2. Un abcès est l'une des complications de la pancréatite causée par une consommation excessive d'alcool. Elle se caractérise par l'accumulation de tissus morts de la glande et leur suppuration ultérieure;
  3. La nécrose pancréatique est une conséquence de la forme aiguë de la pancréatite. Accompagné de nécrose cellulaire. Peut provoquer des saignements abdominaux;
  4. La thrombose chronique de la veine splénique est le résultat du développement d'une pancréatite. Accompagné de vomissements de sang et de fortes douleurs. Elle entraîne une augmentation de la taille de la rate et une diminution des défenses de l'organisme;
  5. La cholestase est une complication de la forme chronique de la pancréatite. Il se caractérise par une violation des processus biliaires et une stagnation de la bile;
  6. Cancer du pancréas - le développement de tumeurs malignes dans les zones épithéliales du tissu glandulaire et des canaux. Peut apparaître dans le contexte du diabète sucré, de la pancréatite chronique et de l'adénome pancréatique;
  7. Diabète sucré - se développe dans le contexte d'une carence en insuline, ce qui entraîne une altération du traitement du glucose et une augmentation excessive de sa quantité dans le sang (hyperglycémie). Accompagné de dommages aux systèmes nerveux, musculaire, respiratoire, immunitaire, cardiovasculaire et reproducteur.

Toute maladie causée par un dysfonctionnement pancréatique représente un grave danger non seulement pour la fonctionnalité du système digestif, mais également pour la vie humaine..

Diagnostique

Le diagnostic des problèmes pancréatiques comprend un certain nombre de mesures:

  1. Examen visuel du patient par un médecin. Le spécialiste interroge le patient, surveille la couleur des muqueuses et de la peau.
  2. Palpation des zones douloureuses. Pour un tel examen, le patient prend d'abord une position allongée sur le dos, puis sur le côté gauche. Lorsque le pancréas est affecté, la douleur sur le côté est généralement moins aiguë.

De plus, le médecin prescrit généralement une liste de tests nécessaires, notamment:

  1. Analyse sanguine générale. Les troubles de la glande provoquent généralement une augmentation des globules blancs.
  2. Détection des taux de tripase, d'amylase et de lipase dans le sérum sanguin.
  3. De plus, une étude des enzymes hépatiques est recommandée: phosphatase alcaline, bilirubine et ATL. L'augmentation des taux peut indiquer une attaque de pancréatite causée par le mouvement des calculs biliaires.
  4. Analyse d'urine pour détecter les niveaux d'amylase.
  5. Analyse excessive des selles pour l'excès de graisse, de trypsine et de chymotrypsine.

De plus, des méthodes de diagnostic instrumentales sont utilisées:

  1. Roentgenography. Avec son aide, il s'avère que le fer est agrandi ou non..
  2. Ultrason Aide à étudier les caractéristiques des contours de l'organe, détermine la présence de calculs biliaires, l'état du canal excréteur.
  3. IRM Il est utilisé pour clarifier le diagnostic, détermine la présence de nécrose pancréatique ou de liquide dans le péritoine.

Bien sûr, la première chose à faire pour déterminer ce qui fait mal au pancréas est de consulter un spécialiste. Après tout, un diagnostic indépendant, ainsi que l'automédication, peuvent être dangereux pour la santé.

Traitement

Avec une attaque de pancréatite aiguë, un jeûne complet est nécessaire pendant 1-2 jours, car le jus pancréatique dans ce cas sera produit en quantité minimale et la charge de la glande sera supprimée. Habituellement, l'appétit diminue ou disparaît complètement quelques jours avant une exacerbation. Pendant cette période, vous devez boire de l'eau alcaline (eau minérale sans gaz, une solution de bicarbonate de soude) ou un bouillon d'églantier.

Si vous avez des douleurs abdominales sévères, des vomissements sévères ou une douleur modérée pendant plusieurs jours, vous devez absolument contacter un établissement médical, car ces symptômes peuvent également être des signes de cholécystite, d'appendicite, d'ulcère gastroduodénal ou d'obstruction intestinale..

En cas de pancréatite aiguë, l'hospitalisation et le traitement dans un hôpital sont nécessaires. Pour éviter la déshydratation et normaliser la pression, un compte-gouttes est placé. Des analgésiques et des médicaments qui suppriment la sécrétion d'enzymes sont prescrits. Dans les 3-4 premiers jours, ils sont administrés par voie intraveineuse, et après un certain soulagement sont pris sous forme de comprimés. Afin de réduire la douleur dans le pancréas, de la glace peut être appliquée.

Régime et nutrition

Un régime amaigrissant est un élément très important dans le traitement et la prévention des exacerbations de la pancréatite. Si vous négligez cela, tout médicament peut être impuissant..

PouvezC'est impossible
  • Poulet, dinde, lapin, de poisson - morue, brème, sandre, brochet;
  • Plats cuits à la vapeur;
  • Kéfir, yaourt;
  • Caillé aigre, fromage frais;
  • Légumes bouillis ou cuits au four;
  • Soupe de légumes, céréales, nouilles;
  • Riz, flocons d'avoine, sarrasin, pâtes;
  • Omelette;
  • Beurre et huile végétale sans traitement thermique;
  • Kissel, compote, gelée.
  • Aliments gras, aliments frits;
  • Saucisses, conserves, viandes fumées, cornichons;
  • Viande en gelée, aspic;
  • De l'alcool;
  • Jus aigres;
  • Thé et café forts;
  • Confiserie (gâteaux, pâtisseries), crème glacée;
  • Épices épicées, épices et assaisonnements, moutarde, raifort.

Étant donné que le rapport qualitatif et quantitatif des enzymes produites par le fer varie en fonction de la composition des aliments consommés à un repas, il est recommandé de passer à une nutrition distincte afin de réduire la charge en fer, c'est-à-dire de consommer des protéines et des glucides dans différents repas..

Aussi, ne pas trop manger: l'apport calorique quotidien ne doit pas dépasser la norme correspondant à l'âge, au sexe et au coût de l'énergie physique.

Pancréas: où il se trouve et comment il fait mal, symptômes, causes, traitement

Dans le cadre de notre article, nous parlerons d'une maladie pancréatique aussi courante que la pancréatite. Qu'est-ce que le pancréas, où est cet organe du corps et comment ça fait mal?.

Nous pouvons dire qu'il a eu de la chance pour la personne qui n'a aucune idée de ce qu'est le pancréas, où il se trouve et comment ça fait mal. En effet, dans cette catégorie de personnes, en règle générale, tout est en ordre avec cet organe du corps. Un pancréas sain est capable de remplir sa fonction normalement sans causer de désagrément à une personne, et seulement dans le cas de processus inflammatoires provoquant de la douleur, l'organe se fait sentir. Dans l'article, nous essaierons d'examiner plus en détail la question de savoir où se trouve le pancréas, comment et pourquoi il fait mal et comment le traiter..

Où est le pancréas et quel rôle joue-t-il dans le corps?

Heureusement ou, malheureusement, nous ne pouvons pas inventer notre nature. Elle nous donne tout ce dont elle a besoin avec nos poumons, le foie, le pancréas et tous les autres organes.

Beaucoup d'entre nous, pour une raison ou une autre, commenceront tôt ou tard à réfléchir à ce qu'est le pancréas, à son emplacement et à la caractéristique fonctionnelle de cet organe dans notre corps, comment il fait mal, comment il est diagnostiqué et traité.?

Un peu sur le pancréas

Le terme «pancréas» vient de la langue grecque et signifie «toute chair». Le pancréas fait partie intégrante du système digestif. Il remplit deux fonctions principales:

  • La glande est capable de produire des jus spéciaux - qui aident le corps à se décomposer et à absorber facilement les graisses, les protéines et les glucides;
  • Le pancréas produit une sécrétion d'insuline - une hormone qui permet au corps humain d'utiliser les graisses et le glucose.

Toutes ces fonctions pancréatiques ont été identifiées pour la première fois par Herophilus, un chirurgien et anatomiste grec qui vivait avant la Colombie-Britannique. e. Et quelque temps plus tard, Ruphos, un autre anatomiste grec, a donné son nom au pancréas, que nous utilisons encore aujourd'hui..

Où est le pancréas?

Le pancréas est un organe glandulaire situé dans le haut de l'abdomen. Il se trouve en travers du corps, où les côtes se connectent au bas de la poitrine, derrière l'estomac. C'est une glande oblongue et aplatie, d'environ 6 pouces de longueur et en forme de têtard. Sur le côté droit du pancréas se trouve la soi-disant «tête» (la partie la plus large de l'organe) avec une courbe s'étendant dans le duodénum. Le côté gauche conique du pancréas s'étend légèrement vers le haut (appelé la «tête») et se termine près de la rate (la soi-disant «queue»).

Le pancréas est un organe très important qui remplit deux fonctions principales:

  1. La première fonction est excrétoire (production d'enzymes) dont nous parlerons un peu plus bas;
  2. La deuxième fonction de l'incrétoire est la production de substances très importantes, telles que l'insuline et le glucagon, qui sont impliquées dans le métabolisme des glucides (endocrinologie).

La fonction principale qui intéresse les gastro-entérologues est la fonction endocrinienne, car le pancréas produit des enzymes qui décomposent nos principaux éléments structurels des aliments en molécules plus petites, qui comprennent des protéines, des graisses et des glucides, ce qui en fin de compte leur permet d'être absorbés et dissous plus intensément dans les départements système digestif.

Si vous regardez le pancréas lui-même, vous pouvez voir qu'il s'agit d'une brosse de raisins, et les baies de ce raisin sont des tranches qui s'ouvrent par les conduits et, comme un arbre, coulent dans un ruisseau commun. Ce flux, à son tour, s'ouvre dans le duodénum, ​​où le processus de digestion des aliments se produit réellement..

Ainsi, cette glande de sécrétion interne et externe en est son unicité, et sans cet organe, une personne, en principe, ne peut pas exister. Et que se passe-t-il lorsque le pancréas tombe malade, s'enflamme et fait mal.

Que se passe-t-il avec l'inflammation du pancréas

Tout d'abord, nous devons discuter des facteurs qui peuvent provoquer une inflammation du pancréas, et en fonction de cela, nous pouvons parler de ce qui cause la maladie.

  • Dans notre pays, malheureusement, la consommation chronique d'alcool vient au premier plan à cet égard, les statistiques montrent qu'il y a beaucoup de patients atteints de pancréatite au cours des dernières décennies. Cela est particulièrement prononcé chez les hommes et en général, les hommes, contrairement aux femmes, sont plus sensibles aux maladies pancréatiques, les chiffres sont de l'ordre de 60%. C'est la consommation chronique d'alcool qui, dans la plupart des cas, contribue à l'apparition d'une pancréatite. Nous ne parlons pas des alcooliques sociaux, à savoir l'utilisation quotidienne de boissons alcoolisées, même sous forme de bière ou de vin avec un certain systématisme.
  • Le deuxième facteur majeur est la maladie gastro-intestinale. Cette pathologie prévaut chez les femmes et les hommes. Jusqu'à 50 à 60% des maladies de pancréatite chez les femmes sont associées à la maladie biliaire.
  • Le prochain facteur très important est les perturbations métaboliques, car les personnes, en particulier les femmes de plus de 50 ans, sont généralement en surpoids et la graisse qui s'accumule sous les tissus adipeux de la peau, en règle générale, si vous pouvez l'exprimer ainsi, «bourre» le foie et pancréas provoquant ainsi un dysfonctionnement.
  • De plus, les infections virales peuvent très bien provoquer une pancréatite chronique. Aujourd'hui, en raison du niveau élevé de consommation incontrôlée de médicaments, les patients souffrent de la pancréatite dite «médicamenteuse». Étant donné que le tractus gastro-intestinal est un système vaste et complexe, tout dysfonctionnement, par exemple, du duodénum, ​​l'estomac est immédiatement réfléchi et sur l'organe adjacent qui est le pancréas.

Qu'est-ce que la pancréatite chronique? Il s'agit d'un processus inflammatoire chronique évolutif, car la maladie ne s'arrête pas à un stade, mais est en constante augmentation et entraîne de graves conséquences négatives. Le processus d'inflammation du pancréas lui-même dure plus de 6 mois, évoluant progressivement vers une atrophie, c'est-à-dire lorsque les cellules perdent leur fonction. Le stade final de la maladie conduit à la fibrose de la formation de tissus inutiles non fonctionnels.

Ainsi, en général, la pancréatite chronique peut être caractérisée. Presque tous sans exception sont à risque.

L'effet de l'hérédité sur l'apparition de la maladie

Sur la base d'études, il a été constaté que le facteur héréditaire influence une apparence tout à fait possible chez une personne d'une maladie pancréatique telle que la pancréatite. De plus, le facteur héréditaire peut jouer un rôle de premier plan. Mais, néanmoins, bien que l'hérédité ait également le corps à l'apparition d'une pancréatite, elle n'est toujours pas en mesure de la provoquer. Seule la personne elle-même, compte tenu du mode de vie, peut conduire son corps à cet état.

Symptômes de la maladie pancréatique

Selon la rapidité avec laquelle la maladie commence, c'est-à-dire que c'est une pancréatite aiguë qui s'est transformée en une maladie chronique ou lente, lente. Ici, nous avons deux cliniques différentes. Si nous parlons d'une affection aiguë, cela s'accompagne bien sûr de douleur. La partie du pancréas sujette à l'enflure provoque certainement de la douleur. S'il s'agit de la tête du pancréas, elle est généralement située au centre de l'abdomen et de l'hypochondre droit, et si ce corps est le centre et l'hypochondre gauche s'étendant jusqu'à la région lombaire. La douleur qui pénètre dans l'hypochondre est appelée par l'herpès zoster du patient, c'est-à-dire qu'une caractéristique vive est donnée par le patient lui-même. La douleur est assez intense, mal citée avec les antispasmodiques. Nausées, vomissements et indomptables n'apportant pas de soulagement, selon d'autres pathologies du tractus gastro-intestinal. Une intoxication générale du corps peut survenir, accompagnée de faiblesse, de vertiges, etc..

Si nous parlons de pancréatite chronique, alors, en règle générale, elle se développe progressivement et on peut dire que les patients s'habituent aux plaintes, c'est-à-dire les premières plaintes de ballonnements, la gravité après avoir mangé de légers picotements, etc. Progressivement, la maladie se fait sentir. Un des premiers et très importants symptômes de la maladie pancréatique peut être identifié dans les selles non formées en raison du manque d'enzymes sécrétées par la glande. Dans certains cas, une bouche sèche peut également survenir, mais ce n'est pas un symptôme prononcé de pancréatite..

Pourquoi vous ne pouvez pas laisser la pancréatite sans surveillance et assurez-vous de suivre un traitement

Toute exacerbation entraîne une détérioration de la qualité de vie des patients, malgré le fait qu'ils s'y habituent, en tout cas un certain inconfort se fait sentir. Par exemple, en mangeant une petite portion de nourriture après une demi-heure, vous pouvez ressentir des ballonnements et une lourdeur dans l'abdomen. C'est, premièrement et deuxièmement, l'une des formidables complications de la pancréatite chronique est la pancréatite aiguë, qui peut entraîner une nécrose, et c'est une histoire complètement différente. Il s'agit d'une pathologie chirurgicale avec un taux de mortalité supérieur à 50%. Dans ce cas, non seulement le pancréas souffre, les enzymes sécrétées peuvent pénétrer dans la circulation sanguine, provoquant une intoxication grave et une perturbation d'autres organes et systèmes.

La formation de kystes et de pseudo-kystes est également possible. La pancréatite chronique peut facilement aller même au cancer du pancréas. Et les personnes atteintes d'une maladie de fond sous forme de pancréatite présentent des risques très élevés. Tout ce qui précède suggère que les conséquences de la maladie pancréatique peuvent être très, très graves.

Qui traite le pancréas

En règle générale, les thérapeutes et les gastro-entérologues sont impliqués dans cette pathologie. Tout d'abord, une échographie des organes abdominaux est effectuée, c'est-à-dire une étude échographique. Ce qui vous permet en fait d'établir ce diagnostic et d'exclure une pathologie concomitante et de voir jusqu'où le processus de la maladie est allé. Si quelque chose inquiète les spécialistes, une imagerie supplémentaire par résonance magnétique et calculée est effectuée..

Quels autres types de diagnostics existent et lesquels sont importants

Dans les cliniques, en plus des méthodes de détection de la maladie ci-dessus, la méthode de la fibrogastroscopie est utilisée, ce qui élimine la pathologie de l'estomac et du duodénum, ​​car la bouche du conduit s'y ouvre et, en règle générale, tout processus inflammatoire et tumoral peut provoquer des troubles assez graves. Bien sûr, il existe des tests sanguins biochimiques (un spectre élargi, le soi-disant panel gastro-entérologique), une analyse générale des selles qui peut clairement montrer ce que le patient digère et ce qui ne l'est pas, et si son corps reçoit suffisamment d'enzymes ou s'il y a un certain déficit. Il s'agit en principe de l'ensemble des méthodes de diagnostic professionnelles hautement efficaces possibles..

AVIS: Les méthodes modernes de diagnostic et de détection vous permettent de faire assez rapidement et surtout avec un haut degré de précision pour poser un diagnostic et passer directement au traitement. Par conséquent, il est très important de savoir quelles méthodes de diagnostic existent et lesquelles sont les plus efficaces aujourd'hui..

Pour traiter n'importe quel organe, il doit lui fournir un repos physiologique, c'est-à-dire essayer de le dissuader des processus auxquels il est exposé. À cette fin, des préparations enzymatiques spéciales sont attribuées au patient, ayant le premier numéro dans la colonne. Le fait est que lorsque les enzymes pénètrent dans le corps avec des aliments sous forme de comprimés, certains récepteurs donnent un signal au pancréas afin qu'il ne les produise pas, c'est-à-dire qu'il se détende un peu. La plus grande erreur des patients est qu'ils pensent que ces médicaments ne peuvent pas être pris pendant longtemps, car vous pouvez vous y habituer et les glandes ne les produiront pas en volume suffisant, mais c'est en fait un mythe. Les préparations enzymatiques ont plus de cent ans et aucune étude n'a confirmé qu'elles pouvaient en quelque sorte changer la fonction de la glande. On utilise également les soi-disant médicaments sécrétoires, qui sont capables de réduire le niveau d'acidité du suc gastrique. Dans certains cas, ils sont prescrits plus tôt que les préparations enzymatiques, car le principal facteur qui fait produire du jus au pancréas est l'acide (un environnement agressif).

La pancréatite chronique fait référence à des pathologies acido-dépendantes et dans 90% des cas, elle provoque une acidité accrue. De plus, les enzymes dans un environnement acide ne peuvent pas fonctionner, donc leur efficacité augmente avec ces médicaments. En règle générale, les patients reçoivent des antispasmodiques, car une augmentation de la pression dans le canal pancréatique, à savoir cela se produit pendant l'inflammation, provoque des sensations de douleur assez fortes, souvent accompagnées de lourdeur, il est donc nécessaire de détendre les parois et le canal buccal lui-même pour obtenir un effet positif. Vous pouvez utiliser des eaux minérales provenant d'agents non pharmaceutiques, mais uniquement si elles ont une composition alcaline, par exemple, Borjomi, Essentuki, etc. peuvent leur être attribuées. Il s'agit de l'ensemble principal utilisé dans le traitement de la pancréatite.

Que puis-je manger avec une pancréatite pancréatique pour les végétariens et les mangeurs de viande et qui est plus sensible à cette maladie

En fait, il s'agit d'un problème plutôt intéressant et global. La médecine fait généralement référence au végétarisme de manière ambiguë. Mais si vous répondez spécifiquement à cette question, tout dépend du type de viande, car il existe des variétés grasses, ainsi que des viandes plus maigres et moins nocives pour le corps. Le type de personnes dont le régime alimentaire est dominé par le porc ou l'agneau, bien sûr, présente des risques plus élevés de développer une pancréatite. Mais il n'y a pas de statistiques spécifiques sur les risques de développer une pancréatite dans l'une ou l'autre catégorie de personnes..

Quelques mots sur la diététique

La nutrition pour la pancréatite pancréatique doit être strictement équilibrée, vous devez clairement comprendre ce que vous pouvez et ne pouvez pas manger. Il est nécessaire de faire un menu diététique approximatif pour la pancréatite pancréatique. Tout d'abord, les patients doivent être exclus du régime alimentaire des aliments gras contenant des graisses animales. Les principaux produits d'origine animale comprennent la viande et les produits laitiers, qui à leur tour se réfèrent à la crème sure et au fromage cottage, si possible, il est recommandé d'exclure le beurre de l'alimentation et d'utiliser à la place de l'huile végétale. Les acides frits, fumés, marinés sont tous ces produits qui peuvent augmenter l'acidité du suc gastrique et, par conséquent, faire en sorte que le pancréas produise activement des enzymes.

Puis-je utiliser des légumes et des fruits crus pour la pancréatite?

Tout dépend de la scène. Lorsqu'il s'agit d'exacerbation du pancréas, alors une vérité populaire, comme le froid, la faim et la paix, est exactement ce dont le patient a besoin. Dans certains cas, le patient se voit attribuer un régime de semi-famine qui peut éteindre le pancréas presque complètement pendant un certain temps.

AVIS: Une personne souffrant d'un trouble pancréatique est simplement condamnée de manière appropriée à suivre un régime strict afin de ne pas provoquer d'exacerbations.

Malheureusement, la pancréatite n'est pas un ulcère gastro-duodénal qui peut guérir puis vivre quelques années plus tranquillement. Le pancréas est un organe perturbateur dans le corps. Et une merveilleuse rémission qui peut être introduite à une fête introduit un autre cycle de recherche, de traitement et tout le reste.

Résumer:

Le pancréas est un organe assez complexe et vital, sans lequel l'existence humaine est tout simplement impossible. La maladie peut survenir chez toute personne et il y a plusieurs raisons à cela. Il est strictement interdit de provoquer cet organisme en consommant des quantités excessives d'alcool et d'aliments gras cancérigènes. Nous espérons qu'après avoir lu notre article, vous avez appris ce qu'est le pancréas, où il se trouve et comment il fait mal, quels symptômes sont accompagnés, et comment le diagnostiquer et le traiter en cas d'inflammation..

Quel est le pancréas, où est-il, comment ça fait mal?

Qu'est-ce que le pancréas??

Le pancréas est un organe important du système digestif qui a une fonction mixte: externe (exocrine) et interne (endocrine). La fonction de la sécrétion externe est la sécrétion du suc pancréatique, qui contient les enzymes digestives nécessaires à la digestion complète des aliments. La fonction endocrinienne consiste en la production d'hormones appropriées et la régulation des processus métaboliques: glucides, lipides et protéines.

Que fait le pancréas?

Fonction exocrine

Chaque jour, le pancréas produit 500 à 1000 ml de jus pancréatique, composé d'enzymes, de sels et d'eau. Les enzymes produites par le pancréas sont appelées «proenzymes» et sont produites par lui sous une forme inactive. Lorsqu'un morceau de nourriture pénètre dans le duodénum, ​​des hormones sont sécrétées, à l'aide desquelles une chaîne de réactions chimiques qui activent les enzymes du suc pancréatique est lancée. Le stimulateur le plus puissant de la sécrétion pancréatique est l'acide chlorhydrique du suc gastrique, qui, lorsqu'il pénètre dans l'intestin grêle, active la sécrétion de pancréasine et de la muqueuse de l'intestin, qui, à son tour, affecte la production d'enzymes pancréatiques.

Ces enzymes comprennent:

Amylase cassant les glucides;

Trypsine et chymotrypsine, impliquées dans le processus de digestion des protéines, qui commence dans l'estomac;

Lipase, responsable de la dégradation des graisses déjà exposées à la bile de la vésicule biliaire.

De plus, le suc pancréatique contient des oligo-éléments sous forme de sels acides, assurant sa réaction alcaline. Cela est nécessaire pour neutraliser la composante acide des aliments reçus de l'estomac et créer des conditions appropriées pour l'absorption des glucides.

La sécrétion de suc pancréatique est régulée par les mécanismes nerveux et est associée à l'apport alimentaire, c'est-à-dire qu'une variété de compositions alimentaires stimule la production de jus avec différents volumes et contenus d'enzymes. Il s'accumule dans les canaux interlobulaires, qui se jettent dans le canal excréteur principal, s'écoulant dans le duodénum.

Fonction endocrinienne

La fonction sécrétoire interne de la glande est de libérer les hormones insuline et glucagon dans le sang. Ils sont produits par des groupes de cellules entrecoupées de lobules et dépourvues de canaux excréteurs - les soi-disant îlots de Langerhans, situés en nombre significatif dans la queue de la glande. Les îles Langerhans se composent principalement de cellules alpha et bêta. Leur nombre chez les personnes en bonne santé atteint 1-2 millions.

L'insuline est produite par les cellules bêta et est responsable de la régulation du métabolisme des glucides et des lipides (lipides). Sous son influence, le glucose pénètre par le sang dans les tissus et les cellules du corps, abaissant ainsi le niveau de sucre dans le sang. Les cellules bêta représentent 60 à 80% des îlots de Langerhans.

Le glucagon est produit par les cellules alpha et est un antagoniste de l'insuline, c'est-à-dire qu'il augmente le niveau de glucose dans le sang. Les cellules alpha sont également impliquées dans la production de lipocaïne, ce qui empêche la dégénérescence graisseuse du foie. Leur part dans les îlots de Langerhans est d'environ 20%..

Les îles Langerhans contiennent également de petites quantités d'autres cellules, par exemple des cellules delta (1%), qui sécrètent l'hormone ghréline, qui est responsable de l'appétit et stimule la prise alimentaire. Les cellules PP (5%) produisent un polypeptide pancréatique formé de 36 acides aminés et inhibent la sécrétion pancréatique.

La destruction des cellules bêta entraîne une inhibition de la production d'insuline, qui peut déclencher le développement du diabète. Les symptômes sont une soif persistante, des démangeaisons cutanées, une augmentation du débit urinaire.

Le pancréas est en relation étroite avec d'autres organes du tube digestif. Tout dommage ou interruption d'activité affecte négativement l'ensemble du processus digestif..

Où est le pancréas chez l'homme??

Le pancréas est situé dans la cavité abdominale derrière l'estomac, à côté de celui-ci et du duodénum, ​​au niveau des vertèbres lombaires supérieures (première ou deuxième). Dans la projection sur la paroi abdominale, elle se situe à 5-10 cm au-dessus du nombril. Le pancréas a une structure tubulaire alvéolaire et se compose de trois départements: tête, corps et queue.

La tête du pancréas est située dans le coude du duodénum de sorte que l'intestin le recouvre en forme de fer à cheval. Elle est séparée du corps de la glande par une rainure le long de laquelle passe la veine porte. Apport sanguin pancréatique à travers les artères pancréatiques-duodénales, écoulement sanguin à travers la veine porte.

Dans le corps du pancréas, les surfaces avant, arrière et inférieure sont distinguées. Il distingue également les bords supérieur, avant et inférieur. La surface avant est adjacente à la paroi postérieure de l'estomac, légèrement en dessous. La surface arrière est adjacente à la colonne vertébrale et à l'aorte abdominale. Les vaisseaux spléniques le traversent. La surface inférieure est inférieure à la racine du côlon transverse. La queue de la glande a une forme de cône, dirigée vers le haut et vers la gauche et atteint les portes de la rate.

Le pancréas se compose de 2 types de tissus qui remplissent différentes fonctions (endocrine et exocrine). Son tissu principal est constitué de petits lobules - acini, qui sont séparés les uns des autres par des couches de tissu conjonctif. Chaque lobule a son propre canal excréteur. Les petits canaux excréteurs sont interconnectés et fusionnent en un canal excréteur commun, qui s'étend dans l'épaisseur de la glande sur toute sa longueur, de la queue à la tête. Au bord droit de la tête, le canal s'ouvre dans le duodénum, ​​se connectant avec le canal cholédoque. Ainsi, la sécrétion pancréatique pénètre dans le duodénum.

Entre les lobes se trouvent des groupes de cellules (îlots de Langerhans) qui n'ont pas de canaux excréteurs, mais sont équipés d'un réseau de vaisseaux sanguins et sécrètent l'insuline et le glucagon directement dans le sang. Le diamètre de chaque îlot est de 100-300 microns.

Tailles de pancréas

Par sa taille, le pancréas occupe la deuxième place après le foie parmi les organes producteurs d'enzymes. Sa formation commence déjà dans la cinquième semaine de grossesse. Chez un nouveau-né, le fer a une longueur pouvant aller jusqu'à 5 cm, chez un enfant d'un an - 7 cm, à l'âge de 10 ans, ses dimensions sont de 15 cm. Il atteint sa taille définitive à l'adolescence, à 16 ans.

La tête du pancréas est sa partie la plus large, sa largeur peut atteindre 5 cm et plus, l'épaisseur varie de 1,5 à 3 cm.Le corps de la glande est la partie la plus longue, sa largeur est en moyenne de 1,75-2,5 cm.Longueur queue - jusqu'à 3,5 cm, largeur environ 1,5 cm.

En raison de la localisation profonde, le diagnostic des pathologies pancréatiques est très difficile. Par conséquent, un point de diagnostic important est une étude échographique qui vous permet de déterminer la forme et la taille de la glande, sur la base desquelles vous pouvez tirer les conclusions appropriées sur son état..

Toutes les tailles de l'organe, ainsi que les causes possibles de leurs changements, sont enregistrées en détail dans le protocole d'échographie. Dans un état inchangé, le fer a une structure uniforme. De petits écarts par rapport aux tailles normales de la tête, du corps et de la queue ne sont autorisés qu'avec une bonne analyse biochimique du sang.

La taille du pancréas est normale

La longueur de la glande d'un adulte est de 15 à 22 cm, son poids est d'environ 70 à 80 grammes. L'épaisseur de la tête ne doit pas dépasser 3 cm, d'autres données indiquent une pathologie.

Fonctions des enzymes digestives du pancréas

La fonction exocrine consiste à produire les enzymes suivantes qui composent le suc pancréatique: la trypsine, la lipase et l'amylase:

La trypsine décompose les peptides et les protéines. Initialement, il est produit par le pancréas sous forme de trypsinogène inactif, qui est activé par l'entérokinase (entéropopeptidase), une enzyme sécrétée par la muqueuse intestinale. Le pancréas est le seul organe de l'organisme à produire de la trypsine, donc la détermination de son niveau est plus importante dans l'étude du pancréas que dans l'analyse d'autres enzymes. La détermination de l'activité de la trypsine est un point important dans le diagnostic de la pancréatite aiguë et la détection de sa pathogenèse.

La lipase est une enzyme soluble dans l'eau qui digère et dissout les triglycérides (graisses neutres). Elle est produite sous forme de prolipase inactive, puis sous l'influence d'autres enzymes et acides biliaires passe dans la forme active. La lipase décompose les graisses neutres en acides gras supérieurs et en glycérine. En outre, cette enzyme est impliquée dans le métabolisme énergétique, fournissant aux tissus des acides gras polyinsaturés et assimilant certaines vitamines liposolubles. En plus du pancréas, la lipase est produite par le foie, les intestins, les poumons, et chaque type de lipase est un catalyseur pour la dégradation d'un certain groupe de graisses. Avec l'hypofonction du pancréas, l'activité de la lipase est principalement réduite. Le premier signe est un tabouret gris-jaune grisâtre..

L'amylase (alpha-amylase) est nécessaire pour le traitement des glucides entrant dans le corps. Elle est sécrétée par le pancréas et (dans une moindre mesure) par les glandes salivaires. Les changements dans le contenu de cette enzyme dans le sang sont caractéristiques de nombreuses maladies (diabète sucré, hépatite, etc.), cependant, cela indique principalement une pancréatite aiguë ou chronique..

Contrairement aux autres substances impliquées dans le processus de digestion, les enzymes pancréatiques sont excrétées uniquement pendant les repas - leur sécrétion active commence 2 à 3 minutes après l'entrée des aliments dans l'estomac et dure 12 à 14 heures. Les enzymes ne peuvent remplir leurs fonctions que s'il y a une quantité suffisante de bile produite par la vésicule biliaire. La bile active les enzymes et décompose également les lipides en petites gouttelettes, c'est-à-dire les prépare au clivage. Les enzymes pancréatiques sont produites sous une forme inactive et ne sont activées que dans la lumière du duodénum sous l'action de l'entérokinase.

Symptômes de carence en enzymes pancréatiques

Les troubles de la sécrétion, sa diminution et sa carence en enzymes pancréatiques chez un adulte sont généralement le résultat d'une pancréatite chronique - inflammation de cet organe, qui s'accompagne d'une dégénérescence progressive du tissu glandulaire dans le conjonctif.

En premier lieu, parmi les raisons menant à une pancréatite, il y a l'abus d'alcool, entre autres raisons, une mauvaise nutrition irrationnelle, des maladies concomitantes (maladie des calculs biliaires), des infections, des blessures et l'utilisation de certains médicaments..

Le manque de trypsine, de lipase et d'amylase provoque de graves troubles digestifs.

Symptômes courants des problèmes pancréatiques:

douleur dans l'abdomen supérieur gauche sous les côtes, qui survient souvent après avoir mangé, mais peut ne pas être associée à manger;

diminution ou disparition complète de l'appétit;

grondements dans l'abdomen, flatulences;

changements de couleur et consistance des selles.

La gravité de ces symptômes dépend du degré de dommages à la glande. En raison d'une mauvaise digestion, le corps manque de nutriments et les troubles métaboliques peuvent conduire à l'ostéochondrose, à l'arthrose et à l'athérosclérose vasculaire.

La stéatorrhée est caractéristique d'une carence en lipase (libération excessive de graisse avec des matières fécales), les selles peuvent avoir une couleur jaune ou orange, parfois il y a une libération de graisse liquide sans matières fécales; selles liquides, huileuses.

En l'absence d'amylase, une intolérance aux aliments riches en glucides est observée, des selles volumineuses fréquentes, lâches et aqueuses en raison d'un excès d'amidon, une malabsorption (malabsorption des nutriments dans l'intestin grêle, accompagnée de diarrhée, de carence en vitamines, de perte de poids), une teneur élevée en microflore conditionnellement pathogène dans intestins.

La carence en trypsine se traduit par une créorrhée modérée ou sévère (taux élevés d'azote et de fibres musculaires non digérées dans les fèces, c'est-à-dire des protéines), les selles sont pâteuses, fétides, une anémie peut se développer.

Étant donné que le processus de division des molécules alimentaires complexes est perturbé et qu'il n'est pas entièrement absorbé par le corps, même avec une nutrition améliorée, une diminution du poids corporel, une carence en vitamines, une peau sèche, des ongles cassants et des cheveux peuvent être observés. Lorsque des aliments mal transformés arrivent du petit intestin dans le gros intestin, une flutulence se produit (formation accrue de gaz et échappement de gaz), défécation fréquente.

Avec une diminution de la sécrétion d'enzymes par le pancréas, une thérapie de remplacement est prescrite, cependant, les enzymes d'origine végétale ne peuvent pas compenser pleinement l'insuffisance de sa sécrétion externe..

Si l'écoulement des enzymes dans l'intestin est altéré, cela peut entraîner une irritation des tissus de la glande et de son œdème, puis une destruction et une nécrose..

Avec la défaite des îlots de Langerhans, la production d'insuline est supprimée et les symptômes cliniques du diabète sucré de type 1 sont observés, dont la gravité dépendra du nombre de cellules bêta préservées et pleinement fonctionnelles. Le déficit en sécrétion de glucagon n'est pas ressenti autant, car il existe d'autres hormones qui ont un effet similaire: par exemple, les hormones stéroïdes produites par les glandes surrénales et augmentent la glycémie.

Comment le pancréas fait mal?

Les pathologies pancréatiques les plus courantes sont la pancréatite (aiguë ou chronique), les calculs dans les canaux excréteurs, l'adénocarcinome pancréatique, le diabète, la nécrose.

Avec une inflammation (pancréatite) et des dommages au pancréas, les symptômes suivants sont notés:

Douleur dans le côté gauche sous les côtes;

Jaunissement de la peau et des protéines oculaires;

Dans certains cas, un état de choc.

Dans la pancréatite aiguë, la douleur est sévère, aiguë, commence soudainement, peut avoir un caractère de ceinture, c'est-à-dire couvrir tout le côté gauche et aller derrière le dos. La douleur n'est pas soulagée par les antispasmodiques, diminue en position assise ou en se penchant en avant. Dans certains cas, une augmentation du pancréas est ressentie physiquement: il y a une sensation d'éclatement de l'intérieur, une pression sur la zone des côtes, ce qui interfère avec une respiration normale.

Plus la douleur est forte, plus le réflexe de vomissement augmente. Parfois, les crises de vomissements commencent plus tôt que le syndrome douloureux: elles surviennent généralement le matin ou pendant les repas, à la suite d'une crampe à l'estomac. Les vomissements ont un goût amer ou aigre, après un soulagement temporaire. Cela peut être périodique ou systématique. Dans le cas d'une crise aiguë de pancréatite, vous devez consulter un médecin et un traitement à l'hôpital, car cette maladie seule ne disparaîtra pas. En cas de vomissements incessants, l'estomac est nettoyé avec une sonde et des enzymes spéciales sont ajoutées pour calmer l'agressivité excessive de l'estomac et du pancréas..

Les symptômes de la pancréatite sont parfois similaires à des signes d'ostéochondrose de la colonne lombaire, d'une crise de pyélonéphrite ou de zona. La pancréatite peut être différenciée comme suit: avec l'ostéochondrose, la palpation des vertèbres est douloureuse; avec le zona (virus de l'herpès), une éruption cutanée apparaît sur la peau; avec la pyélonéphrite aiguë, la douleur s'intensifie lorsque vous tapez sur le dos dans la projection des reins, puis du sang apparaît dans l'urine. Tous ces signes sont absents de la pancréatite..

En cas de pancréatite chronique, la douleur est moins intense, des exacerbations surviennent généralement après une violation du régime alimentaire (manger de grandes quantités d'aliments gras) et un abus d'alcool. À ce jour, la manière dont l'alcool affecte le pancréas n'a pas été établie avec précision: soit elle empêche l'écoulement du suc pancréatique, soit elle modifie sa composition chimique, provoquant ainsi un processus inflammatoire. Une autre raison peut être le blocage des calculs biliaires des glandes excrétoires. Dans la pancréatite chronique, le risque de développer un processus oncologique dans le pancréas augmente: une tumeur cancéreuse apparaît dans 4 cas sur 100 chez les patients atteints de pancréatite.

Avec un syndrome de douleur constante, un sentiment de dépendance peut apparaître et une personne ne ressentira plus la douleur avec autant d'acuité. Ceci est dangereux car vous pouvez éviter le développement d'une nécrose ou de complications graves. Le corps humain a une certaine marge de force et de résistance et peut réguler indépendamment les processus métaboliques pendant longtemps, même en présence de certains troubles, mais avec l'épuisement des ressources internes, le processus de développement de la nécrose du tissu pancréatique peut être très rapide et irréversible.

Comment traiter le pancréas?

Diagnostique

Si une pancréatite est suspectée, le médecin interroge et examine le patient, en faisant attention à la couleur de sa peau et de ses muqueuses. Parfois, la douleur peut avoir une localisation différente selon la partie de la glande endommagée. Si cela fait mal au nombril dans l'hypochondre droit, cela signifie que la tête de la glande est impliquée dans le processus pathologique, si elle est à gauche - la queue. Une vague ceinture vaginale dans le haut de l'abdomen indique des dommages à l'ensemble de la glande. Vous pouvez différencier les problèmes du pancréas et du côlon transverse comme suit: le médecin palpe la zone douloureuse, d'abord en position couchée, puis sur le côté gauche. Avec des dommages au pancréas, la douleur dans la position latérale sera moins sévère, avec des problèmes avec le côlon transverse, elle restera la même.

À partir de tests de laboratoire, la détermination des taux sériques d'amylase, de lipase et de trypsine est prescrite. Avec un test sanguin général, une augmentation du niveau de leucocytes est observée. De plus, l'activité des enzymes hépatiques peut être étudiée: ALT et phosphatase alcaline, ainsi que la bilirubine, leur augmentation peut être le signe d'une attaque de pancréatite provoquée par des calculs biliaires. Un test d'urine pour l'amylase est également effectué en utilisant le test PABA (PABA), un test de selles pour la présence de chymotrypsine, de trypsine et d'une teneur en matières grasses accrue. Pour détecter les troubles du métabolisme des glucides, la quantité de glucose dans le sang est déterminée.

Des méthodes instrumentales peuvent être appliquées:

Radiographie - avec son aide, il est déterminé si le pancréas est agrandi ou non;

Tomodensitométrie ou IRM - pour clarifier le diagnostic, identifier la nécrose pancréatique ou l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale;

Échographie - pour étudier la structure et la nature des contours de la glande, l'état du canal excréteur commun, déterminer la présence de calculs biliaires.

Traitement

Avec une attaque de pancréatite aiguë, un jeûne complet est nécessaire pendant 1-2 jours, car le jus pancréatique dans ce cas sera produit en quantité minimale et la charge de la glande sera supprimée. Habituellement, l'appétit diminue ou disparaît complètement quelques jours avant une exacerbation. Pendant cette période, vous devez boire de l'eau alcaline (eau minérale sans gaz, une solution de bicarbonate de soude) ou un bouillon d'églantier.

Si vous avez des douleurs abdominales sévères, des vomissements sévères ou une douleur modérée pendant plusieurs jours, vous devez absolument contacter un établissement médical, car ces symptômes peuvent également être des signes de cholécystite, d'appendicite, d'ulcère gastroduodénal ou d'obstruction intestinale..

En cas de pancréatite aiguë, l'hospitalisation et le traitement dans un hôpital sont nécessaires. Pour éviter la déshydratation et normaliser la pression, un compte-gouttes est placé. Des analgésiques et des médicaments qui suppriment la sécrétion d'enzymes sont prescrits. Dans les 3-4 premiers jours, ils sont administrés par voie intraveineuse, et après un certain soulagement sont pris sous forme de comprimés. Afin de réduire la douleur dans le pancréas, de la glace peut être appliquée.

Analgésiques

Les antispasmodiques les plus couramment utilisés: Baralgin, No-Shpa, Papaverin, Drotaverin, avec une douleur modérée, vous pouvez utiliser de l'acétaminophène ou de l'ibuprofène. Des analgésiques sont parfois utilisés: aspirine, paracétamol. Les cholinolytiques et les antihistaminiques peuvent également être utilisés: atropine, platifilline, diphenhydramine.

Antiacides

Pour soulager la douleur et prévenir l'irritation et l'ulcération de la muqueuse gastrique, les médicaments sont utilisés sous forme de suspensions et de gels qui neutralisent l'acide chlorhydrique (Almagel, Fosfalugel) et des médicaments qui réduisent sa production (Kontralok, Omez, Omeprazole, Gastrozole, Proseptin, Ocid). Dans les hôpitaux, les bloqueurs H2 Ranitidine, Famotidine ou leurs analogues Acidex, Zoran, Gasterogen, Pepsidin sont prescrits.

Préparations enzymatiques

Afin de réduire la production d'enzymes, Contrical ou Aprotinin sont utilisés. Après la suppression de l'attaque aiguë et de la pancréatite chronique, une thérapie enzymatique est prescrite pour maintenir les fonctions du pancréas et améliorer la digestion. Les médicaments les plus courants sont la pancréatine, le mezim, le festal, le créon et le panzinorm. Cependant, ils sont fabriqués à base de protéines de porc, par conséquent, en présence d'une réaction allergique au porc, ils ne peuvent pas être pris. Chez les enfants, une telle réaction allergique peut provoquer une obstruction intestinale. Dans ce cas, des préparations à base de plantes à base de champignon de riz ou de papaïne sont prescrites: Unienzyme, Somilase, Pepfiz.

Les enzymes sont prises immédiatement après avoir mangé, la dose est prescrite individuellement par un médecin. La durée du traitement est longue, une thérapie de soutien devient souvent nécessaire tout au long de la vie..

Parmi les autres médicaments, la sécrétion pancréatique est stimulée par la pilocarpine, la morphine, la vitamine A, le sulfate de magnésium et l'histamine et l'atropine sont réduites. En violation de la fonction exocrine, des préparations d'insuline sont prescrites pour réguler la glycémie. L'automédication pour les dommages au pancréas est inacceptable. Cela peut entraîner une nécrose, un diabète ou un empoisonnement du sang..

Les complications de la pancréatite chronique peuvent être une obstruction des vaisseaux sanguins d'un organe, des voies biliaires, du kyste des glandes, une infection ou une nécrose de ses tissus (nécrose).

Intervention chirurgicale

Le pancréas est un organe très délicat et sensible, donc toute intervention chirurgicale est hautement indésirable. L'opération peut être nécessaire lorsque les canaux de la glande sont obstrués, en présence d'un kyste, avec des calculs dans la vésicule biliaire (parfois la vésicule biliaire elle-même est enlevée), si nécessaire, retirez une partie du pancréas en raison du développement d'une nécrose pancréatique.

Comment prendre soin du pancréas?

Dans le cadre du programme Santé, le médecin-chef de la polyclinique EXPERT, MD, le professeur Sabir Nasrudinovich Mehdiyev explique comment maintenir la santé pancréatique:

Le rôle de l'alimentation dans le traitement du pancréas

Un régime amaigrissant est un élément très important dans le traitement et la prévention des exacerbations de la pancréatite. Si vous négligez cela, tout médicament peut être impuissant. Étant donné que le rapport qualitatif et quantitatif des enzymes produites par le fer varie en fonction de la composition des produits consommés lors d'un même repas, il est recommandé de passer à une nutrition distincte afin de réduire la charge en fer, c'est-à-dire de consommer des protéines et des glucides dans différents repas. Aussi, ne pas trop manger: l'apport calorique quotidien ne doit pas dépasser la norme correspondant à l'âge, au sexe et au coût de l'énergie physique.

Aliments gras, aliments frits;

Saucisses, conserves, viandes fumées, cornichons;

Thé et café forts;

Confiserie (gâteaux, pâtisseries), crème glacée;

Épices épicées, épices et assaisonnements, moutarde, raifort.

Poulet, dinde, lapin, de poisson - morue, brème, sandre, brochet;

Plats cuits à la vapeur;

Caillé aigre, fromage frais;

Légumes bouillis ou cuits au four;

Soupe de légumes, céréales, nouilles;

Riz, flocons d'avoine, sarrasin, pâtes;

Beurre et huile végétale sans traitement thermique;

Kissel, compote, gelée.

Auteur de l'article: Gorshenina Elena Ivanovna | Gastroentérologue

Éducation: Un diplôme dans la spécialité "Médecine générale" a été obtenu à l'Université médicale d'État de Russie. N.I. Pirogova (2005). Études de troisième cycle dans la spécialité "Gastroentérologie" - centre médical éducatif et scientifique.

5 symptômes alarmants d'hémorroïdes

Que faire en cas de rupture du régime?

La propagation de la pancréatite chronique se produit à la suite d'un processus inflammatoire prolongé qui se produit dans le pancréas. Les hommes de plus de 40 ans sont les plus sensibles à la maladie, cependant, ces dernières années, il y a eu une augmentation des cas de pancréatite chronique chez les femmes et les jeunes.

Le pancréas est un organe interne nécessaire à l'absorption du glucose qui pénètre dans le corps humain avec de la nourriture. Il sécrète des hormones telles que le glucagon et l'insuline, ainsi que d'autres enzymes et hormones nécessaires pour absorber correctement les aliments. L'inflammation de cet organe est appelée pancréatite. Si les enzymes stagnent dans.

Le pancréas est l'un des organes les plus importants du système digestif, qui lui permet de fonctionner correctement. Il produit à la fois des enzymes digestives et des hormones (insuline et glucagon) qui, à leur tour, régulent la glycémie. Pour que l’organe fonctionne normalement, il est nécessaire de le «nourrir» correctement.

La pancréatite n'est pas une maladie que vous pouvez oublier en toute sécurité et attendre une récupération indépendante du pancréas. S'il y a même un soupçon de cette pathologie, vous devez immédiatement consulter un médecin. Selon la gravité de la maladie, elle peut être traitée à la maison et à l'hôpital..

La cause la plus fréquente de pancréatite est une mauvaise nutrition avec un excès d'aliments gras et épicés et un abus d'alcool. Cette maladie se caractérise par des douleurs de ceinture dans la région épigastrique de l'abdomen, qui peuvent redonner au bas du dos. Contrairement aux ulcères d'estomac, la douleur n'est pas accompagnée de brûlures d'estomac, n'augmente pas.

Le pancréas est un organe de sécrétion interne qui produit du glycogène, de l'insuline et du suc pancréatique. Le premier est un nutriment de réserve pour le corps. Il représente une sorte de réserve d'énergie, utilisée par l'organisme en cas de besoin..

L'inflammation pancréatique, ou simplement la pancréatite, est l'une des maladies du tractus gastro-intestinal les plus désagréables et les plus difficiles à traiter. De mauvaises habitudes et une alimentation malsaine, sursaturée en graisses et en additifs alimentaires, contribuent à son apparition. C'est pourquoi sous l'influence d'une image urbaine moderne.