Lumbago dans l'anus - une alarme

Assez souvent, il y a des maux de dos douloureux dans l'anus, en particulier chez les femmes pendant les menstruations. Parfois, ces douleurs surviennent non seulement pendant les menstruations, les selles, mais aussi à tout autre moment. Ils peuvent s'intensifier, devenir permanents et être douloureux.

Causes de lumbago dans l'anus

De la région rectale, la douleur peut se propager à la fesse, au bas-ventre, à la vessie, aux ovaires et aux membres inférieurs. Parfois, les douleurs sont si intenses qu'il est impossible d'uriner, de libérer des gaz et même de bouger. Les douleurs apparaissent cycliquement, à certains intervalles. Entre les crises, la douleur diminue légèrement, mais ne disparaît pas complètement.

Si la douleur sous forme de lumbago dans l'anus apparaît périodiquement, vous devriez consulter un gynécologue et proctologue, peut-être en raison de blessures dans la région sacro-lombaire, de maladies des organes génitaux ou du rectum. Il est nécessaire de subir un examen rectal avec un miroir rectal et un sigmoïdoscope.

Les causes des maux de dos douloureux dans l'anus peuvent être diverses maladies:

- névralgie rectale. Si cette maladie n'est pas traitée, elle peut durer des années. La névralgie rectale est dangereuse par l'apparition de complications, de processus inflammatoires et de formations tumorales.

- les hémorroïdes. Avec un traitement médiocre ou prématuré, la douleur dans l'anus peut s'intensifier et apparaître non seulement lorsque les intestins sont vides, mais aussi en marchant ou en étant assis. Les hémorroïdes peuvent entraîner une thrombose ou une atteinte aux hémorroïdes. Danger de complication hémorroïdes, inflammation purulente et saignements fréquents.

- endométriose. Cette maladie est lourde de saignements fréquents, ce qui peut entraîner une anémie. Les femmes atteintes d'endométriose peuvent développer des complications conduisant à l'infertilité..

- paraproctite aiguë et chronique. Une telle maladie peut survenir lorsque de simples règles d'hygiène personnelle ne sont pas suivies, avec une blessure à l'anus, des fissures et des hémorroïdes. Seul un traitement chirurgical est possible. Avec un traitement prématuré, des complications peuvent survenir: endommagement de la paroi du rectum et percée de pus dans les organes génitaux. Si du pus pénètre dans la région pelvienne, il peut provoquer une inflammation et même la mort..

- cryptite. Il s'agit d'un processus inflammatoire qui se produit dans les sinus de l'anus en raison d'une infection des cryptes. La maladie est dangereuse car en plus de la constipation et de la fistule, elle peut provoquer le développement d'un cancer du rectum.

- annexite aiguë. Si elle n'est pas traitée, une annexite aiguë peut se transformer en inflammation chronique, qui peut être traitée pendant très longtemps et est dangereuse en raison de l'infertilité, de la névrose, d'une diminution du désir sexuel et, par conséquent, d'un trouble familial..

Pour éliminer les attaques douloureuses dans l'anus, il est nécessaire de se débarrasser de la cause profonde. Vous ne devriez pas essayer de vous soigner vous-même: vous pouvez y consacrer un temps précieux et une douleur atroce n'ira nulle part. Les gens, ne prêtant pas attention aux symptômes douloureux de l'anus, ne se rendent pas compte que ces maladies sont dangereuses, voire mortelles dans certains cas..

De nombreuses maladies sont asymptomatiques depuis longtemps et une personne peut ne pas être consciente de leur existence. Par conséquent, il est important de subir des examens médicaux réguliers et de faire un diagnostic échographique des organes pelviens.

Prévention des maladies impliquant le lumbago

Pour prévenir l'apparition de maladies qui provoquent des maux de dos dans l'anus, vous devez être plus sérieux au sujet de votre santé et respecter certaines règles:

  • maintenir une bonne hygiène corporelle, surtout après les selles ou les rapports sexuels;
  • renforcer les fonctions protectrices du corps: durcissement, bonne nutrition, activité physique;
  • passer des examens médicaux périodiques;
  • dès les premiers symptômes - douleur lors des selles, douleur lors des rapports sexuels, douleur intense chez la femme avant et après la menstruation - consulter un spécialiste, subir un examen;
  • éviter un fort stress physique et émotionnel;
  • prévenir la constipation ou la diarrhée;
  • avec des exercices spéciaux pour renforcer les muscles abdominaux afin d'améliorer la circulation sanguine dans la région pelvienne;
  • non pas pour mener une vie sédentaire, mais pour essayer de bouger davantage, pour être actif et mobile à tout âge. Si le travail implique un long séjour en position assise, vous devriez faire des pauses pour marcher ou faire d'autres exercices physiques..

De nombreuses maladies associées à des douleurs dans l'anus dépendent directement de l'état psychologique et émotionnel du patient. Par conséquent, en plus des mesures thérapeutiques liées à la prévention et au traitement, il est nécessaire de créer un environnement psychologiquement confortable et d'éliminer les contraintes et les surtensions. Dans certains cas, il est conseillé de demander l'aide d'un psychologue.

Les principales causes de douleur dans l'anus, premiers secours

De l'article, vous apprendrez les caractéristiques de la douleur dans l'anus, 25 causes possibles, les symptômes des maladies, les méthodes de traitement (que faire et comment soulager la douleur), la prévention.

Premiers signes, symptômes

La douleur dans l'anus se produit pour de nombreuses raisons, elle peut être spontanée et chronique. L'essence de l'inconfort est l'irritation des terminaisons nerveuses dont regorge la zone anorectale. Dans ce cas, les hommes et les femmes éprouvent des douleurs sourdes, aiguës, des crampes, constantes, brûlantes, des démangeaisons, des coupures. Un acte de défécation peut provoquer une gêne de l'anus. Mais les principaux signes ou symptômes dans tous les cas de pathologie sont:

  • dyspepsie;
  • démangeaison
  • flatulence;
  • écoulement muqueux ou mucopurulent;
  • symptômes d'intoxication;
  • phénomènes prodromiques;
  • saignement de l'anus;
  • sensation d'un objet étranger dans l'anus.

La douleur peut être accompagnée de: hyperthermie, nausée, manque d'appétit, douleur abdominale aiguë.

La douleur dans l'anus peut survenir pendant le sommeil, après une séance prolongée, céder l'aine ou être aiguë. L'un de ces symptômes est une raison de consulter un médecin, car derrière l'inconfort de l'anus peuvent se cacher des maladies dangereuses pour la vie humaine.

Caractéristiques des pathologies

Il est difficile de ne pas faire attention à la douleur dans l'anus, cela viole la qualité de vie d'une personne, il est donc extrêmement important d'établir la raison pour laquelle le prêtre fait mal.

Le plus souvent, un inconfort survient lors des selles, mais peut apparaître soudainement. Il existe de nombreuses circonstances qui provoquent une douleur de l'anus, qui peut être courante pour les hommes et les femmes, et peut avoir des différences de genre..

Fissures anorectales

L'anus fait mal en cas de violation de l'intégrité de la muqueuse ou du derme de la région quasi rectale. Il s'agit d'un symptôme d'une fissure rectale. La différence avec les hémorroïdes émergentes est la douleur, qui survient précisément par voie anale et non rectale. Le déclenchement des fissures est:

  • pierres fécales;
  • constipation ou diarrhée;
  • traumatisme de la muqueuse par des corps étrangers dans les selles (os de poisson, par exemple).

Le principal symptôme d'une fissure anale est une douleur aiguë qui se produit lorsque l'intestin est vide. Puisque l'anus est parfaitement innervé, la douleur est si forte que le patient crie, irradiant souvent vers le sacrum, le périnée. Dans le même temps, les menstruations sont perturbées chez les femmes et chez les hommes, la miction est difficile. Il est facile de diagnostiquer une fissure, elle peut être vue avec un examen externe. La fissure peut disparaître d'elle-même, mais si cela ne se produit pas, la maladie est traitée avec des agents externes. Cependant, il est possible de résoudre le problème uniquement de manière opératoire; un défaut rectal existant de longue date est chronique.

Polypes, tumeurs

Tumeurs bénignes du rectum - des polypes qui se trouvent chez les hommes et les femmes, provoquent très souvent des douleurs dans l'anus de différentes intensités.

Un traumatisme des polypes avec des taches de l'anus pendant la défécation est accompagné, il n'y a pas d'autres symptômes spécifiques. Les polypes sont sujets à l'écoulement latent, les détectent accidentellement, lors de l'examen rectal, éliminent les néoplasmes chirurgicalement avec un examen histologique obligatoire.

Réminiscence des verrues génitales polypes. Mais les condylomes sont des néoplasmes de nature virale qui accompagnent, en règle générale, les infections sexuelles. Une caractéristique distinctive est la consistance dense des néoplasmes et l'absence de jambe polypeuse.

Pathologies chroniques: dyspepsie, papillomavirus humain, polypose, abcès rectal, fistule et bien plus encore - déclencheurs de la transformation d'une inflammation banale ou de néoplasmes bénins en cancer. Le risque de malignité augmente avec l'âge, avec une immunité affaiblie, une prédisposition héréditaire ou dans un contexte de dépendances néfastes.

Le principal symptôme d'un néoplasme malin est la présence d'une douleur constante d'un caractère douloureux ou tirant dans l'anus, s'intensifiant au fil du temps, irradiant vers l'aine, les organes génitaux, le bas de l'abdomen.

D'autres signes de cancer sont:

  • léger gonflement autour de l'anus;
  • démangeaisons sévères de la région anorectale;
  • douleur lors des selles;
  • détérioration de la santé globale;
  • diminution de l'appétit, nausées;
  • une sensation de selles incomplètes;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques régionaux.

Confirmer la malignité du processus ne peut que l'examen histologique, ce qui nécessite une biopsie prélevée sur la lésion lors de la sigmoïdoscopie ou de la coloscopie. L'échographie, la TDM, l'IRM - sont des méthodes de diagnostic supplémentaires. Traitement - chirurgical avec chimiothérapie et radiothérapie.

Blessure périnéale

Un dessin ou une douleur aiguë d'intensité variable dans l'anus peut survenir en raison d'un traumatisme. Le degré de douleur dans l'anus dépend de la gravité des dommages:

  • l'ecchymose provoque une douleur, s'intensifiant au fil du temps, mais disparaissant d'elle-même en une semaine;
  • les déchirures de la membrane muqueuse du rectum de genèse différente provoquent un syndrome de douleur intense par piqûre;
  • les blessures des tissus mous de la zone anorectale provoquent une douleur intense avec saignement jusqu'à l'état d'effondrement, choc;
  • les fractures des os pelviens donnent des symptômes de douleur intense avec rayonnement au rectum, au périnée, à l'abdomen, aux membres inférieurs, il y a un risque de blessure au rectum par des os cassés, par conséquent, les radiographies sont toujours prises.

Maladie hémorroïdaire

Les hémorroïdes, qui surviennent chez les hommes et les femmes, sont une cause fréquente de douleur dans l'anus. La pathologie associée à la formation de ganglions hémorroïdaires apparaît en raison de troubles circulatoires de la région périorectale, provoque une gêne, des douleurs lors des selles, des lésions de la muqueuse rectale.

L'inconfort douloureux n'est pas le premier signe d'une maladie hémorroïdaire. Auparavant, des démangeaisons, des brûlures, une sensation rectale d'un corps étranger se produisent. Des démangeaisons et des douleurs peuvent survenir en même temps, avec défécation accompagnée de saignements et, dans les derniers stades, prolapsus des ganglions.

Thrombose, atteinte des hémorroïdes

Une variante d'exacerbation de la pathologie hémorroïdaire est une thrombose du nœud qui empêche la circulation sanguine. La thrombose s'accompagne de sensations douloureuses pulsatoires ou lancinantes de l'anus, une sensation de plénitude du rectum. Parfois, les douleurs dans l'anus deviennent infernales, ce qui indique la violation des nœuds. La température du patient augmente, les tissus anorectaux deviennent œdémateux, hyperémiques, la défécation est difficile, une nécrose peut se développer. La situation nécessite des soins médicaux d'urgence..

Proctite et paraproctite

L'inflammation aiguë de la muqueuse rectale - la proctite s'accompagne d'une douleur sévère de l'anus du piercing, de la coupe, du caractère, mais du mal de dos le plus spécifique. Le bien-être du patient s'aggrave fortement, des phénomènes prodromiques, une hyperthermie se produisent. Du rectum, du mucus, du sang, du pus est sécrété. La proctite peut disparaître complètement avec l'initiation en temps opportun de la thérapie ou chronique.

Si l'inflammation avec le rectum se propage aux tissus voisins, affecte le tissu adipeux sous-cutané de la région pelvienne, la paraproctite serait. Il s'agit d'un processus purulent avec la température, une détérioration de la santé globale. Le syndrome douloureux est fort, il est le résultat d'une irritation des récepteurs de la région anorectale, il survient de manière aiguë, complique les selles. Traitement complexe: anti-inflammatoire, analgésiques, antibiotiques. Parfois - intervention chirurgicale (fistule, abcès).

Invasion helminthique

Plus de 150 variétés de vers pathogènes sont connues aujourd'hui, dont la plupart «habitent» le côlon et le gros intestin. En cas de pénétration sur la muqueuse, une intoxication se développe, une douleur aiguë, des démangeaisons et des brûlures.

L'obstruction du rectum provoque la constipation, des éruptions cutanées, provoque un prodrome, de la fièvre, tous les signes d'infection. L'essentiel est la libération par les vers de toxines qui allergènes les tissus. Lors de l'élimination des helminthes, la situation se normalise.

Cryptitis

Inflammation des plis transversaux du rectum - cryptite. Le processus pathologique s'accompagne d'inconfort dans l'anus, de douleur. La maladie est contagieuse, transmise par contact lors de rapports sexuels ou par contact avec des matières fécales. Cryptite primaire - se développe sur la membrane muqueuse d'un rectum sain, secondaire - sur le fond de tout processus inflammatoire de la région anorectale. Le principal symptôme est une douleur aiguë dans l'anus pendant et après la défécation, des démangeaisons, des brûlures, des taches de l'anus. L'apparition d'une pulsation indique une suppuration. Un tel symptôme est une raison de consulter un médecin..

Papillite

Inflammation des papilles anales de la paroi rectale postérieure - papillite. Habituellement, c'est le résultat d'hémorroïdes avancées. Développe de façon latente. Une exacerbation de la pathologie provoque une douleur intense dans le rectum, s'étendant au coccyx, aux organes génitaux. La pathologie s'accompagne de démangeaisons, de brûlures, d'écoulement muqueux, parfois de prolapsus des papilles. L'intensité de l'inconfort augmente si les papilles sont violées..

Prolapsus d'hémorroïdes

La douleur pendant le prolapsus rectal dans l'anus peut être si intense qu'elle provoque un choc. Cela arrive, avec des formes avancées d'hémorroïdes ou chez des femmes plus âgées qui ont accouché plusieurs fois au cours de leur vie.

Il s'avère qu'une partie du rectum est si lâchement fixée à l'intérieur qu'avec le prochain effort, elle tombe et est pincée par l'anus avec un vaste réseau de récepteurs. Cela conduit à un choc douloureux. Il existe des cas de prolapsus indolore des cavités rectales, c'est l'option la plus dangereuse, car le développement d'un syndrome douloureux perçu, de l'anus et du rectum est déjà nécrotique. Besoin d'une chirurgie urgente.

Corps étranger

Une douleur aiguë irradiant vers l'anus peut être déclenchée par un corps étranger. Cela est particulièrement vrai pour les objets durs et tranchants qui blessent la muqueuse rectale et provoquent une suppuration. Les gros objets qui pénètrent dans le rectum provoquent une douleur intense, car ils étirent l'anus, perturbent la circulation sanguine.

Sexe anal

Selon les statistiques, plus de la moitié des couples pratiquant le sexe anal se plaignent de douleurs survenant dans le rectum d'un partenaire ou d'un partenaire passif. Parfois, c'est juste un inconfort, et parfois - des signes de traumatisme avec coït, rupture de la muqueuse. Le supplément est du sang de l'anus. Besoin d'un examen médical immédiat.

Douleur pendant la grossesse

La douleur que ressentent les femmes enceintes dans l'anus est spécifique car elle résulte de la pression exercée sur les vaisseaux du bassin et du rectum par un fœtus en croissance constante. Cela provoque également la constipation, la stagnation de la région anorectale. La localisation anatomique des os et des ligaments chez une femme enceinte change, ce qui provoque également un certain inconfort dans la région anale, le coccyx.

La douleur anale chez la femme enceinte est de nature différente: aiguë ou chronique, temporaire ou permanente, d'intensité variable. Le plus souvent, cela ne présente aucune menace pour la santé de la mère et du fœtus, mais parfois ils peuvent masquer des symptômes de fausse couche, de déséquilibre électrolytique, d'hypoxie, par conséquent, une consultation avec un médecin observant une grossesse est obligatoire.

Pathologie concomitante potentiellement mortelle

Il existe de nombreuses pathologies concomitantes, qui se manifestent par des douleurs dans la région anale, qui constituent une menace pour la santé humaine:

  • abcès pararectal - une conséquence de la paraproctite ou proctite non traitée, lorsque la glande anale suppure, aggrave le bien-être du patient, la température augmente, l'anus et les tissus voisins commencent à faire mal, la constipation se produit, la suppuration s'ouvre de la glande affectée, elle est traitée chirurgicalement;
  • prostatite - une pathologie familière à près de 80% des hommes de plus de 40 ans, se manifestant par une dysurie, une diminution de la puissance, une gêne dans la région anorectale, une sensation de corps étranger dans le rectum, des douleurs tiraillantes dans l'anus et le périnée, un traitement pathogénique;
  • appendicite aiguë - en plus du syndrome douloureux à droite, elle peut provoquer des douleurs dans la douleur anale d'intensité variable avec des symptômes généraux: température, vomissements, dyspepsie, essence - l'emplacement anormal de l'appendice près du rectum;
  • les maladies des organes génitaux sont liées au sexe: chez les hommes, la douleur anale se produit dans les maladies des testicules, et chez les femmes, le prêtre commence à souffrir de pathologies gynécologiques;
  • les maladies du système urinaire provoquent des douleurs dans l'anus en raison de la proximité de la vessie au rectum (cystite), avec une lithiase urinaire avec mouvement de sable ou de calculs dans les uretères ou avec un processus tumoral affectant la zone anorectale;
  • les maladies sexuellement transmissibles provoquent des douleurs dans la région rectale de différentes intensités, corrélées au type d'infection, les signes les plus courants de MST sont les démangeaisons, les rougeurs génitales, la dysurie, les impuretés urinaires, l'hyperthermie, les phénomènes prodromiques, la leucorrhée chez les femmes et l'érosion du pénis chez les hommes;
  • la colite ulcéreuse s'accompagne de douleurs dans l'anus avec ulcération de la muqueuse rectale ou de l'anneau anal, la raison en est les processus auto-immunes, les infections, les erreurs nutritionnelles, le traitement pathogène après un examen clinique et de laboratoire complet.

Chacune de ces raisons est l'occasion de porter une attention particulière à votre santé, de demander l'avis d'un spécialiste: thérapeute, gastro-entérologue, proctologue, urologue, gynécologue, dermatovénérologue, spécialiste des maladies infectieuses.

Premiers secours à domicile

La douleur aiguë dans l'anus qui est apparue nécessite un soulagement immédiat. Bien sûr, pour faire face à la douleur, vous devez essayer d'en identifier la cause, mais la rapidité avec laquelle les agents symptomatiques peuvent être utilisés:

  • suppositoires rectaux avec analgésiques, composants anti-inflammatoires;
  • liniments de la même propriété.

Plus souvent que d'autres, des onguents sont utilisés: héparine, Vishnevsky, Fleming, Proctosan, Relief, Posterisan, Troxerutin, Troxevasin, à base de belladone. Dans le même temps, ils combattent la constipation à l'aide de laxatifs: les suppositoires Senade, Dufalac, glycérol et méthyluracile..

Façons de soulager la douleur

Le traitement de la douleur dépend de la négligence du problème et de la cause profonde qui l'a causé. Parfois, un diagnostic précis et l'élimination d'un déclencheur de douleur sont suffisants, comme, par exemple, avec un os de poisson. Dans d'autres cas, le traitement de la pathologie sous-jacente est nécessaire. Le médecin vous prescrira des antibiotiques pour arrêter l'inflammation causée par l'un ou l'autre microbe qui a déclenché le processus d'infection, afin de prévenir une infection secondaire. Si des hémorroïdes sont détectées, le traitement est complexe:

  • veinotonique local et systémique;
  • laxatifs;
  • astringents;
  • hémostatique en cas de pansement;
  • immunostimulants et immunomodulateurs;
  • les dysbiotiques;
  • alimentation et activité physique.

Avec résistance à la thérapie - techniques mini-invasives ou excision chirurgicale classique des ganglions.

En cas de pathologie du système digestif, un plan de traitement individuel du problème sera établi.

Les tumeurs de toute nature font l'objet d'un traitement chirurgical..

La prévention

Les mesures de prévention sont standard:

  • normalisation des intestins;
  • alimentation équilibrée à l'exception des aliments rugueux et épicés;
  • hygiène de l'anus;
  • lors des relations sexuelles anales, l'utilisation d'un lubrifiant spécial pour exclure les lésions de la muqueuse rectale:
  • examen médical annuel.

Les femmes enceintes, qui sont plus susceptibles de souffrir de douleurs dans l'anus en se repliant pendant les selles, doivent:

  • ajuster la chaise;
  • dormir sur le côté et non sur le dos, ce qui empêchera de serrer le rectum;
  • prendre des bains chauds relaxants la nuit;
  • marcher plus avec un compagnon;
  • consulter régulièrement un médecin de grossesse.

La mise en œuvre de telles règles simples minimise le risque d'une pathologie provoquant une gêne anale.

Ostéochondrose des lombaires et des intestins

Ostéochondrose et intestins - comment cette maladie insidieuse affecte-t-elle le tube digestif et si elle peut provoquer des pathologies somatiques, telles que la colite, la maladie de Crohn, le syndrome du côlon irritable, etc. Parlons-en dans l'article ci-dessous..

L'ostéochondrose lombaire et les intestins sont étroitement liés, car les nerfs radiculaires, responsables de l'innervation de cette section du tube digestif, sortent dans cette section de la colonne vertébrale. Le dernier pectoral (T12) et les deux premiers nerfs radiculaires lombaires (L1-L2) sont responsables du fonctionnement du petit et du gros intestin. Mais cela ne signifie pas qu'en cas de lésion de ces disques intervertébraux, un dysfonctionnement intestinal peut être observé.

Le fait est que tous les nerfs radiculaires forment le plexus nerveux lombo-sacré. Les branches qui innervent les muqueuses, les muscles et les membranes séreuses sortent de son épaisseur. Par conséquent, avec le développement de l'ostéochondrose lombo-sacrée au niveau de L5-S1, une grande variété de troubles du tube digestif peuvent survenir.

Le plus souvent, avec l'ostéochondrose de la région lombaire, l'intestin ne fonctionne pas correctement: une défaillance se produit dans l'algorithme du péristaltisme. Le gaz intestinal commence à s'accumuler. Ils élargissent la lumière interne de l'intestin, ce qui réduit encore l'intensité du péristaltisme. En réponse à cela, une contraction spastique de la couche musculaire de l'intestin commence. Il existe un syndrome de douleur aiguë qui provoque une diarrhée. Cette condition est appelée syndrome du côlon irritable. Les gastro-entérologues expérimentés associent sa présence directement à des dommages aux disques intervertébraux de la colonne lombo-sacrée.

À propos des autres troubles du travail de l'intestin pouvant survenir avec l'ostéochondrose lombaire et comment ils apparaissent, vous pouvez lire dans le matériel proposé.

L'ostéochondrose affecte-t-elle les intestins

Afin de répondre à la question de savoir si l'ostéochondrose affecte les intestins, il est nécessaire de se familiariser avec la physiologie de cette section du tube digestif. Ainsi, l'intestin est divisé en trois départements conditionnels:

  • mince - assure le traitement des nutriments entrants et leur absorption dans le sang (certaines cellules du système immunitaire sont également produites ici);
  • épaisse - responsable de l'absorption de l'eau, la vitamine K est également produite ici, qui est responsable de la respiration anaérobie de la microflore bénéfique et est impliquée dans la formation du système de coagulation sanguine;
  • rectum - ici se produit la formation de matières fécales et leur évacuation par un passage direct.

L'intestin est formé de trois couches de base: la membrane muqueuse, la couche musculaire qui crée la motilité translationnelle et la membrane séreuse, qui est entourée par le mésentère.

Le fonctionnement des intestins est régulé par le système nerveux autonome. Le contrôle principal se fait par le plexus nerveux lombo-sacré:

  1. les impulsions nerveuses pénètrent dans toutes les couches de l'intestin, ce qui déclenche la motilité et le péristaltisme;
  2. une impulsion nerveuse pénètre dans la muqueuse, déclenchant le processus d'absorption des aliments divisés en molécules;
  3. le signal de la nécessité d'absorption de liquide pénètre dans le côlon;
  4. lorsque le rectum est rempli, une impulsion nerveuse pénètre dans le cerveau, ce qui déclenche une réaction consciente des selles (une personne dans la plupart des cas est capable de contrôler ce processus).

L'ostéochondrose affecte les intestins au stade de développement lorsque la charge de compression commence à apparaître sur les nerfs radiculaires, leurs branches ou plexus.

Dans l'état normal de la colonne vertébrale, les disques intervertébraux protègent de manière fiable les nerfs radiculaires s'étendant de la moelle épinière à travers les ouvertures foraminales dans les corps vertébraux. Si des changements dystrophiques dégénératifs se développent dans les tissus cartilagineux, les événements suivants se produisent:

  • le tissu cartilagineux de l'anneau fibreux du disque intervertébral est déshydraté et commence à absorber l'humidité du corps gélatineux du noyau pulpeux;
  • il perd sa masse et cesse de maintenir la hauteur normale du disque intervertébral;
  • le disque s'étend au-delà des corps vertébraux qu'il partage;
  • commence à exercer une pression sur les nerfs radiculaires;
  • une réaction inflammatoire secondaire est déclenchée pour compenser une dépréciation insuffisante;
  • les muscles sont excessivement tendus;
  • une compression du plexus nerveux lombo-sacré se produit et une plexopathie se développe.

Tous ces processus pathologiques conduisent à la perturbation des performances du petit et du gros intestin. Ceci est lourd de douleur, de ballonnements, de flatulences, d'absorption réduite des nutriments. Au fil du temps, une colite ulcéreuse peut se former. À un stade précoce, tous les patients atteints d'ostéochondrose lombaire subissent des crises intestinales irritables.

Les intestins peuvent-ils souffrir d'ostéochondrose

La réponse à la question de savoir si les intestins peuvent souffrir de l'ostéochondrose est affirmative. Le syndrome douloureux se développe pour diverses raisons:

  • douleur irradiante réfléchie par les tissus mous paravertébraux enflammés;
  • tension excessive des muscles abdominaux, de sorte que le corps essaie de réduire la charge sur la structure musculaire du dos;
  • violation de l'innervation et des spasmes secondaires de la paroi musculaire de l'intestin;
  • diminution du péristaltisme et des ballonnements dus à l'accumulation de gaz intestinaux;
  • constipation spastique ou atonique;
  • ténesme pour la diarrhée.

Si l'intestin fait mal avec l'ostéochondrose, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi. Il est important de faire une sigmoïdoscopie - cet examen exclura les lésions ulcéreuses de la muqueuse intestinale, les polypes et la croissance de tumeurs malignes. Parfois, la douleur dans les intestins est associée aux parasites. Toutes ces pathologies doivent être exclues, car avec elles le traitement de l'ostéochondrose ne permettra pas de se débarrasser des sensations désagréables..

Trouble intestinal avec ostéochondrose

L'ostéochondrose dans l'intestin affecte comme suit: des ballonnements et des flatulences se produisent dans un contexte de perturbation du processus d'innervation. L'avancement du morceau de nourriture est dû à une certaine motilité. Il s'agit de la motilité intestinale due aux contractions de sa paroi musculaire. À l'aide du péristaltisme, l'intestin déplace le morceau de nourriture sur toute sa longueur, en lui prélevant des nutriments et du liquide. Après un traitement complet, les restes du morceau de nourriture (substances de ballast) pénètrent dans la lumière du côlon. Là, du liquide résiduel leur est prélevé et la formation de matières fécales commence..

Avec l'ostéochondrose, une perturbation intestinale commence par le fait que l'influx nerveux entrant dans la paroi musculaire de l'intestin est divisé ou n'atteint pas complètement. En conséquence, le péristaltisme est réduit, égaré et complètement arrêté. Qu'arrive-t-il à un morceau de nourriture? Il commence à se décomposer dans la cavité de l'intestin grêle. Une grande quantité de sulfure d'hydrogène et d'autres types de gaz est libérée. Ils étirent la cavité interne de l'intestin. Cela paralyse la paroi musculaire. Il ne peut pas se contracter même lorsqu'une impulsion nerveuse passe des structures du cerveau..

Tout cela provoque un type de constipation atonique, après quoi une diarrhée prolongée commence. Cette perturbation intestinale avec ostéochondrose conduit au fait que le corps ne reçoit pas de nutriments et est également exposé à l'entrée systématique dans le sang de poisons et toxines toxiques libérés par la décomposition des aliments.

Constipation dans l'ostéochondrose de la colonne lombaire

Si vous comprenez le mécanisme décrit ci-dessus, la réponse à la question de savoir si la constipation peut se produire dans l'ostéochondrose deviendra évidente. Il existe deux types de constipation dans l'ostéochondrose de la colonne vertébrale:

  • l'atonique se développe en violation de l'innervation de la paroi musculaire de l'intestin;
  • spastique accompagne le syndrome du côlon irritable avec des dommages au plexus nerveux lombo-sacré.

Une constipation prolongée dans l'ostéochondrose de la colonne lombaire peut indiquer une compression herniaire de la moelle épinière ou le développement d'une sténose du canal rachidien. Les deux conditions pathologiques provoquent une paralysie intestinale. Si les soins médicaux ne sont pas fournis en temps opportun, le patient peut mourir.

S'il y a constipation avec une hernie de la colonne vertébrale, vous devez demander l'aide d'un neurologue dès que possible. Ce médecin pourra établir un diagnostic précis et, si nécessaire, envoyer le patient en chirurgie d'urgence.

Nous ne recommandons pas de retarder le traitement à cet état. Si vous souffrez d'ostéochondrose et de constipation, alors croyez-moi, tout cela seul ne fonctionnera pas. Avec le développement de changements dystrophiques dégénératifs dans la colonne vertébrale, l'état intestinal ne fera qu'empirer. Votre corps ne recevra pas suffisamment de nutriments, vitamines, minéraux, etc. Le processus de déshydratation va commencer. Cela provoquera des maladies somatiques secondaires. Il y aura une diminution de l'immunité. Le corps ne pourra pas dans cet état restaurer efficacement la structure de la colonne vertébrale. Il n'y aura que de l'espoir pour la chirurgie.

Dès que vous présentez les premiers signes de dysfonctionnement intestinal (alternance de constipation et de diarrhée, ballonnements, péristaltisme faible, flatulences), contactez immédiatement votre gastro-entérologue. Si des changements pathologiques dans l'intestin ne sont pas détectés, ces conditions sont provoquées par des processus dégénératifs dégénératifs dans le tissu cartilagineux des disques intervertébraux.

Peut-il y avoir une diarrhée avec ostéochondrose

Essayons de répondre à la question de savoir s'il peut y avoir une diarrhée dans l'ostéochondrose et quelle est la cause de cette condition pathologique. L'ostéochondrose provoque une diarrhée dans les cas suivants:

  • l'innervation de la muqueuse est perturbée, à la suite de laquelle l'absorption du liquide s'arrête, ce qui provoque l'apparition de selles molles;
  • l'innervation de la couche musculaire est perturbée, à la suite de laquelle le péristaltisme s'arrête, la nourriture pourrit, la réaction de protection de l'évacuation forcée des aliments de l'intestin se déclenche;
  • la microflore est perturbée, une pathologie conditionnelle se développe, cela provoque une diarrhée.

La diarrhée avec ostéochondrose du bas du dos survient généralement après une constipation prolongée. Ce sont des manifestations du soi-disant syndrome du côlon irritable. Il apparaît chez les patients souffrant de modifications dégénératives dégénératives des disques intervertébraux. Une paralysie complète de l'intestin est également possible avec le syndrome de la queue de cheval, la plexopathie du plexus lombo-sacré, etc..

Si vous souffrez de diarrhée due à l'ostéochondrose, consultez immédiatement un médecin. Il est impossible de traiter de telles conditions avec des médicaments antidiarrhéiques. Ils ne feront qu'aggraver votre état, paralyser complètement la motilité intestinale. De même, il ne recommande pas de prendre des laxatifs avec le développement du syndrome du côlon irritable dans le contexte de l'ostéochondrose lombaire. Refusez également de prendre des antispasmodiques. Ils provoquent une diminution du péristaltisme et peuvent provoquer une paralysie intestinale.

Seul un neurologue ou un vertébrologue peut traiter la diarrhée et la constipation avec ostéochondrose.

Il existe des contre-indications, un avis spécialisé est requis.

Vous pouvez utiliser le service gratuit du médecin du primaire (neurologue, chiropraticien, vertébrologue, ostéopathe, orthopédiste) sur le site de la Free Movement Clinic. Lors de la première consultation gratuite, le médecin vous examinera et vous interrogera. S'il y a des résultats d'IRM, d'échographie et de rayons X - il analysera les images et établira un diagnostic. Sinon, il rédigera les instructions nécessaires.

Douleur intestinale

Articles d'experts médicaux

La douleur dans les intestins se manifeste par une sensation spécifique d'inconfort, de détresse et de douleur dans l'abdomen. Ces douleurs sont généralement associées à des troubles fonctionnels du tractus gastro-intestinal à la suite de blessures ou de maladies. Il y a des faits importants sur cette douleur que tout le monde devrait connaître..

Causes possibles de douleurs abdominales

  • Pneumonie (pneumonie)
  • Infarctus du myocarde (crise cardiaque)
  • Pleurésie (irritation de la muqueuse autour des poumons)
  • Embolie pulmonaire (caillots sanguins dans les poumons)

Problèmes fonctionnels de l'abdomen:

  • Dyspepsie non ulcéreuse (inconfort après avoir mangé, mais pas à cause d'un ulcère, mais pour d'autres raisons)
  • Dysfonctionnement sphinctérien
  • Problèmes avec la valve des voies biliaires
  • Douleur abdominale fonctionnelle (douleur dans les intestins sans raison claire)
  • Syndrome du côlon irritable (douleur liée à l'intestin)

Cancer de l'abdomen supérieur:

  • Hépatome (cancer du foie)
  • Cholangiocarcinome (problème de voies biliaires ou cancer de la vésicule biliaire)
  • Cancer du pancréas
  • Cancer de l'estomac
  • Lymphome (cancer des cellules immunitaires)

Problèmes vasculaires:

  • Problèmes mésentériques d'insuffisance vasculaire (obstruction des artères ou des veines)
  • Anévrisme de l'aorte abdominale (gonflement des artères principales de l'abdomen)

Maladies inflammatoires au milieu et au bas de l'abdomen:

  • Entérite (infection de l'intestin grêle, maladie de Crohn)
  • Colite (infection ou inflammation du côlon)
  • Diverticulite (inflammation des sacs qui se forment dans le côlon)
  • Appendicite

Obstruction intestinale:

  • Adhésions (cicatrices abdominales qui ont perdu leur forme après une intervention chirurgicale ou qui sont devenues enflammées)
  • Tumeur
  • Inflammation
  • Cancer du colon
  • Douleur dans les voies urinaires:
  • Pierres dans les reins
  • Infections des voies urinaires (reins, vessie)
  • Tumeurs des reins ou de la vessie

Problèmes pelviens chez la femme:

  • Kystes de l'ovaire
  • Écrevisse
  • Infection du tube (salpingite)
  • Grossesse extra-utérine
  • Myomes de tumeurs utérines
  • Tumeurs malignes de l'utérus ou du col de l'utérus
  • Endométriose
  • Adhésions (cicatrices)

Bien qu'il existe plusieurs causes possibles de douleur intestinale et de douleur abdominale, la douleur intestinale a sept des causes les plus courantes:

  • Maladies intestinales
  • Intoxication alimentaire
  • Des gaz
  • Indigestion ou brûlures d'estomac
  • Douleur abdominale
  • Crampes menstruelles
  • Constipation

Ces organes comprennent:

  • Organes digestifs - estomac, tissus à la fin de l'œsophage, intestin grêle et gros intestin, foie, vésicule biliaire et pancréas.
  • L'aorte abdominale est un gros vaisseau sanguin qui va directement de la poitrine dans la cavité abdominale.
  • Reins - deux organes en forme de haricot qui se trouvent profondément dans l'abdomen.

Cependant, il y a des moments où la douleur peut provenir d'un autre endroit, comme la poitrine ou la région pelvienne. Il peut également s'agir d'une infection généralisée, comme la grippe ou le mal de gorge, qui affecte tout le corps. De plus, la douleur d'origine intestinale peut être localisée n'importe où, car les limites de l'abdomen sont assez grandes. L'abdomen est la région anatomique qui borde le bord inférieur des côtes et au-dessus, les os pelviens de chaque côté. Par conséquent, la douleur peut se dégager dans ces zones et être assez intense.

Douleurs intestinales

Dans de rares cas, la douleur dans les intestins, ressentie dans l'abdomen, n'est pas associée aux organes de la cavité abdominale. Il existe une théorie qui l'explique simplement: les douleurs abdominales ont une capacité inhabituelle à voyager le long des voies nerveuses profondes et à sortir dans des zones éloignées de la source du problème. Par exemple, la partie inférieure des poumons, des reins, de l'utérus et des ovaires peut projeter des douleurs abdominales. Ce type de douleur est appelé douleur irradiante, réfléchie ou errante, car bien qu'elle soit localisée à l'extérieur de la cavité abdominale, c'est précisément un problème dans la région abdominale.

Certains des exemples de douleur reflétés sont:

  • L'épaule droite peut projeter de la douleur sur le diaphragme, la vésicule biliaire, la capsule hépatique.
  • L'épaule gauche peut projeter des douleurs sur le diaphragme, la rate, une partie du pancréas, l'estomac, la courbure de la rate, les poumons.
  • La douleur dans l'omoplate droite peut irradier dans la vésicule biliaire, les voies biliaires.
  • La douleur dans l'omoplate gauche peut irradier vers la rate, une partie du pancréas

La douleur intestinale peut également être:

Viscérale associée à des organes qui crampent

La douleur intestinale associée à la zone du bas-ventre - elle est souvent aiguë, est soutenue. La douleur résultant d'une inflammation de l'abdomen est assez stable. Cette douleur aggrave la tension dans le péritoine en raison de changements de position..

La douleur associée aux troubles vasculaires abdominaux (thrombose ou embolie) peut être soudaine ou progressive au début, et sévère ou modérée à la fin. La douleur associée à la rupture de l'anévrisme de l'aorte abdominale peut irradier vers le dos, les côtés ou les organes génitaux.

Le problème est que l'intensité de la douleur ne reflète pas toujours la gravité de la condition qui la provoque. C'est pourquoi chaque douleur doit être signalée au médecin et le plus rapidement possible. La gravité de la maladie a plus en commun avec la soudaineté de la douleur, surtout s'il s'agit d'une douleur aiguë, localisée dans une région et non courante dans toute la cavité abdominale..

Douleur dans la paroi abdominale:

  • Herpès zoster (infection à herpès zoster)
  • Inflammation du cartilage des côtes
  • Traumatisme (à cause duquel le muscle est tiré)
  • Irritation nerveuse (neuropathie)
  • Hernies
  • Cicatrices
  • Maladies inflammatoires du haut de l'abdomen:
  • Ulcère gastroduodénal (ulcère duodénal, ulcère de l'estomac)
  • Oesophagite (reflux gastro-œsophagien)
  • Gastrite (irritation de la muqueuse gastrique)
  • Pancréatite (inflammation du pancréas)
  • Cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire)
  • Cholédocholithiase (passage de pierres dans la vésicule biliaire à travers le canal biliaire)
  • Hépatite (infection ou inflammation du foie)
  • Colite (infection ou inflammation du côlon)

Localisation de la douleur intestinale

Douleur autour du nombril

La douleur localisée autour du nombril peut être associée à un trouble de l'intestin grêle ou à une inflammation de l'appendice. Cette maladie est appelée appendicite. Le site douloureux est un petit organe de quelques doigts épais qui fait saillie vers l'extérieur du côlon dans le bas de l'abdomen droit. Si le cours de la nourriture est difficile, une inflammation peut se développer et l'appendice sera rempli de pus.

Douleur au-dessus de l'abdomen moyen

La région centrale de l'abdomen est appelée région épigastrique. La douleur dans ce domaine est dans la plupart des cas associée à une indigestion. Une douleur persistante dans ce domaine peut également signaler un problème avec le duodénum, ​​le pancréas ou la vésicule biliaire..

Douleur dans l'abdomen supérieur gauche

Bien que les gens éprouvent rarement de la douleur à l'endroit où elle est réellement présente, on peut supposer qu'il s'agit d'un problème avec le côlon, l'estomac, la rate et le pancréas..

Douleur dans l'abdomen supérieur droit

L'inflammation de la vésicule biliaire provoque souvent une douleur intense dans l'abdomen supérieur droit.

Douleur dans le bas-ventre

Une douleur sous le nombril peut indiquer qu'il existe des signes d'une maladie du côlon. Chez les femmes, la douleur dans cette zone peut également indiquer une infection des voies urinaires ou des maladies inflammatoires des organes pelviens.

Douleur dans le bas de l'abdomen gauche

La douleur dans cette partie de la cavité abdominale indique le plus souvent un problème dans la partie inférieure du côlon. Plusieurs affections peuvent affecter l'état de cette zone, telles que les maladies inflammatoires de l'intestin ou les infections du côlon, appelées diverticulite..

Douleur dans l'abdomen inférieur droit

L'inflammation du côlon peut provoquer des douleurs dans l'abdomen inférieur droit. La douleur d'appendicite peut également se propager au bas de l'abdomen droit..

Comment comprendre la nature de la douleur dans les intestins?

La douleur dans l'abdomen peut être une manifestation de diverses maladies, y compris les intestins, et avec tout cela, une personne peut rarement dire que la douleur provient des intestins.

Bien que les douleurs intestinales et les douleurs abdominales puissent être localisées dans les tissus de la paroi abdominale qui entoure la cavité abdominale, le terme «douleur abdominale» est généralement utilisé pour décrire les douleurs provenant des organes abdominaux..

Types de douleur dans les intestins

Les douleurs abdominales peuvent être aiguës et soudaines au début ou chroniques et prolongées à la fin..

L'intensité de la douleur abdominale peut être insignifiante et pas particulièrement inquiétante pour une personne, ou elle peut refléter les principaux problèmes associés à l'un des organes abdominaux.

Quand une personne doit s'inquiéter de son état?

Le patient doit savoir que la douleur dans les intestins est toujours une condition anormale, mais ne paniquez pas. Bien que certains types de douleur puissent indiquer une maladie grave, les soins d'urgence ne sont pas toujours nécessaires dans ce cas. Mais une douleur modérée ou une douleur chronique doit toujours être discutée avec votre médecin. Une douleur intense doit être diagnostiquée dès que possible. Par conséquent, avec une douleur intense dans l'intestin, vous devez absolument vous rendre à la clinique.

Certains des symptômes graves de la douleur intestinale sont

  • fièvre
  • la diarrhée,
  • constipation persistante,
  • sang dans les selles,
  • nausées ou vomissements persistants,
  • Vomir du sang,
  • douleur abdominale sévère,
  • jaunisse
  • gonflement dans l'abdomen

Traitement de la douleur intestinale

Les médicaments les plus souvent utilisés à cet effet:

Antidépresseurs, comme, par exemple, l'amitriptyline. Ces médicaments peuvent être pris à de très faibles doses pour minimiser les effets secondaires..

Anti-inflammatoires. Parfois, ces médicaments sont utilisés pour réduire l'inflammation ou affecter le fonctionnement des organes internes, soulageant ainsi la douleur.

Analgésiques. Parfois, la douleur doit être traitée avec des médicaments qui réduisent la douleur intestinale.

Conseils pour réduire les douleurs intestinales

Les maladies intestinales, l'intoxication alimentaire ou la douleur dans le muscle abdominal chez les enfants peuvent être éliminées en chauffant le ventre dans un bain à remous.

Douleur dans les intestins due au gaz - ici, vous devez appliquer un massage du ventre pour essayer de déplacer les bulles de gaz ensemble. Un bain chaud peut aider à cette tâche difficile..

Indigestion ou brûlures d'estomac - des médicaments tels que les antiacides, qui sont généralement utilisés pour soulager les brûlures d'estomac, aideront. Boire du lait chaud peut également apaiser les brûlures d'estomac..

La douleur intestinale est un symptôme qui indique très sérieusement une maladie. Cette douleur peut être réduite ou guérie, il suffit de consulter un médecin à temps.

11 raisons pour lesquelles vos intestins font mal

Si vous ressentez constamment de la douleur pendant les selles, du sang apparaît parfois dans les selles, consultez un médecin. Cela peut être un symptôme d'hémorroïdes, de syndrome du côlon irritable, de chlamydia, de syphilis, d'infections fongiques, de cancer et d'autres maladies dangereuses. Plus tôt vous déterminez la cause et commencez le traitement, mieux c'est.

Constipation

Si la nourriture passe lentement dans le tube digestif, l'intestin suce et absorbe trop d'eau. Pour cette raison, les selles deviennent dures et sèches. Il est difficile pour le corps de le pousser, coupant les douleurs dans l'intestin, les ballonnements, une sensation de vidange incomplète peut apparaître. Le diagnostic de constipation est posé si les selles se produisent moins de 3 fois par semaine, mais en fait, des sensations désagréables apparaissent plus tôt.

Pour faire face à la constipation, suivez ces règles:

  • Buvez beaucoup de liquides. Évitez la caféine, l'alcool, les boissons gazeuses sucrées - elles déshydratent le corps.
  • Inclure des fibres, des probiotiques.
  • Réduisez la viande, le lait, le riz et d'autres aliments qui peuvent causer de la constipation..
  • Exercice, marche.
  • Remplacez le médicament s'il donne un tel effet secondaire..
  • Buvez des laxatifs dans les cas graves, uniquement sur l'avis d'un médecin.

Les hémorroïdes

La raison pour laquelle les intestins font mal peut être des hémorroïdes. Les veines du rectum gonflent autour de l'anus, formant des nodules douloureux. Il y a des douleurs aiguës et éclatantes pendant les selles, du sang dans les excréments et sur du papier toilette, des démangeaisons anales, une incontinence fécale. Si les hémorroïdes sont externes, des bosses près de l'anus qui font mal ou qui démangent peuvent être ressenties.

De telles mesures peuvent éliminer les symptômes désagréables:

  • Un bain chaud pendant 10 minutes par jour pour soulager la douleur.
  • Crème pour soulager les démangeaisons et les brûlures avec les hémorroïdes.
  • Fibre.
  • Papier toilette doux.
  • Compresse froide pour éliminer les poches.
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, naproxène).
  • Comprimés adoucissants fécaux.

Fissures anales

De petites blessures autour de l'anus apparaissent en raison d'excréments trop durs ou abondants. Ils guérissent pendant une longue période, plusieurs semaines, pendant lesquelles ils saignent, se blessent, démangent, brûlent sont possibles. Pour le traitement, le médecin prescrit des onguents anti-inflammatoires et analgésiques. Dans de rares cas, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Pour réduire l'inconfort:

  • Buvez plus de liquides.
  • Mangez des aliments riches en eau (pastèque, concombres).
  • Incluez des aliments plus mous dans votre alimentation.
  • Mangez de 20 à 45 grammes de fibres par jour.
  • Prenez un bain de siège pour améliorer la circulation sanguine et la relaxation musculaire.

Colite ulcéreuse et syndrome du côlon irritable

L'inflammation de l'intestin, qui provoque un gonflement, une douleur, une érosion dans le côlon et le rectum, est une colite ulcéreuse. La pathologie peut provoquer des crampes d'estomac, une diarrhée sanglante ou purulente. La maladie intestinale est incurable. Une opération pour retirer les tissus affectés est capable d'éliminer complètement la colite. Anesthésiques et anti-inflammatoires, l'alimentation aide à éliminer la douleur.

Le syndrome du côlon irritable survient chez un adulte sur dix. Symptômes de pathologie:

  • douleur abdominale aiguë ou douloureuse;
  • diarrhée ou constipation;
  • mucus dans les fèces;
  • ballonnements;
  • augmentation de la formation de gaz.

La cause du trouble n'est pas claire. Parmi les principales versions figurent les produits, les déséquilibres hormonaux, le stress, la dépression et d'autres maladies mentales. Pour le traitement, des médicaments anti-inflammatoires, des immunosuppresseurs, du fer, du calcium, des suppléments de vitamine D et un régime hypocalorique sont prescrits. Rarement, une opération pour retirer la partie affectée de l'intestin peut être nécessaire..

Eczéma ou psoriasis

Les maladies cutanées chroniques peuvent affecter la zone autour de l'anus. Il y a de la douleur, des démangeaisons, des saignements. Consultez votre médecin si vous souffrez d'eczéma, de psoriasis, de verrues. Les onguents sont utilisés pour traiter les maladies de la peau. Une intervention chirurgicale pour éliminer les excroissances peut être prescrite..

Chlamydia ou syphilis

Les agents responsables de ces maladies pénètrent souvent dans le corps lors de relations sexuelles anales. Les bactéries pénètrent dans les intestins, les irritent, provoquent une inflammation. Le gros intestin gonfle et fait mal lors des selles. Gêne, sensation de brûlure pendant la miction, écoulement des organes génitaux, inconfort pendant les rapports sexuels.

Les maladies infectieuses ne peuvent être ignorées. La chlamydia elle-même ne disparaît pas, la syphilis est mortelle. Les antibiotiques sont prescrits pour le traitement. Abstenez-vous de rapports sexuels pendant la thérapie. Afin de ne pas tomber malade, utilisez des préservatifs lors des rapports sexuels, y compris oraux et anaux. Faites-vous tester régulièrement pour la chlamydia, la syphilis et d'autres maladies sexuellement transmissibles.Si vous êtes sexuellement actif, changez souvent de partenaire.

Les infections fongiques

Douleur rectale légère ou sévère, les démangeaisons sont le symptôme d'un champignon qui a pénétré le corps. Pour vous débarrasser de lui, allez chez le médecin. Il déterminera le type d'agent pathogène et prescrira des pilules pour l'éradiquer. Ne vous attendez pas à ce que le champignon disparaisse de lui-même. Les spores du parasite sont très tenaces et s'il peut s'enraciner, il sera difficile de s'en débarrasser.

Endométriose

L'estomac fait mal dans les intestins avec l'endométriose. La pathologie survient lorsque la membrane muqueuse de l'utérus se développe pathologiquement et s'étend au-delà du corps. Les tissus peuvent se fixer sur le côlon, provoquer une irritation, des saignements, une douleur aiguë ou sourde. La maladie rend une femme stérile. Pour concevoir, elle doit subir un traitement. Le médecin prescrit une hormonothérapie, des analgésiques, moins souvent - une opération pour enlever l'excès de tissu.

Proctite

La pathologie se développe lorsque la membrane muqueuse du rectum ou le canal par lequel les selles sortent deviennent enflammés. Parmi les causes - bactéries intestinales, infections sexuellement transmissibles, inflammation du tractus gastro-intestinal, radiothérapie pour le cancer. Symptômes de proctite - douleur et sang pendant la vidange, diarrhée, écoulement muqueux de l'anus, envie fréquente de déféquer.

Pour le traitement et la prévention de la maladie, suivez ces conseils:

  • Utilisez des préservatifs pendant les rapports sexuels.
  • Évitez tout contact étroit avec un partenaire présentant des ulcères visibles, une érosion de la région génitale.
  • Prenez des médicaments antiviraux et des antibiotiques prescrits par votre médecin. Si vous suivez une radiothérapie, prenez des médicaments pour soulager les effets secondaires..
  • Buvez un laxatif pour ramollir les selles.
  • Effectuez une opération pour retirer les parties endommagées du rectum, si vous ne pouvez pas vous en passer.

Papillomavirus humain

Cette infection provoque l'apparition de verrues près de l'anus, des organes génitaux, de la bouche et de la gorge. Les excroissances anales peuvent être irritées pendant les selles et provoquer des brûlures. S'ils ne sont pas retirés, un cancer du col de l'utérus ou du canal anal est possible. La maladie n'est pas complètement traitée, après une coupure, les papillomes peuvent réapparaître. Pour la prévention, utilisez des préservatifs pendant les rapports sexuels, faites-vous vacciner contre le VPH.

Cancer anal ou rectal

Une douleur dans l'anus peut indiquer une tumeur maligne. Autres symptômes de l'oncologie:

  • Couleur atypique, matières fécales.
  • Sang dans les excréments ou sur papier après essuyage.
  • Morceaux douloureux près de l'anus.
  • Démangeaisons dans l'anus.
  • Constipation ou diarrhée fréquente.
  • Flatulences accrues, ballonnements.
  • Perte de poids inexpliquée.
  • Douleur constante, crampes abdominales.

De nombreux symptômes apparaissent aux stades ultérieurs du cancer, de sorte que tout changement doit être surveillé. Plus tôt vous consultez un médecin et commencez le traitement, plus vos chances de survie sont élevées. Au premier stade, l'efficacité du traitement est de 90%, tandis qu'au troisième - seulement 30%. Pour tuer les cellules cancéreuses, le médecin prescrit une chimiothérapie, une exposition aux radiations. Une opération peut être nécessaire au cours de laquelle la partie affectée du rectum et du côlon sera enlevée..

Vidéo

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le, appuyez sur Ctrl + Entrée et nous le corrigerons!