Élargissement de la queue pancréatique: symptômes, causes, traitement


Le pancréas est un organe important lié aux systèmes digestif et endocrinien. Tout changement dans sa structure peut entraîner des changements hormonaux ou des troubles de la digestion. Classiquement, le fer est divisé en 3 parties: tête, corps, queue. La douleur dans la queue est localisée dans la moitié gauche de l'abdomen, parfois elle peut se manifester dans la poitrine, la région cardiaque et nécessite donc une approche différentielle du diagnostic. Si la queue est enflammée, toutes les fonctions pancréatiques, endocrines et digestives, peuvent être altérées. Cela est dû à la structure des tissus dans cette zone du pancréas.

Où est la queue pancréatique

Le pancréas est une composante du tube digestif, qui effectue un travail exocrine et intracécrétoire. Dans la zone abdominale, il est localisé derrière l'estomac. Poids de l'organe 75 grammes.

La glande a une tête, un corps et une queue. La tête du pancréas est située dans le pli du duodénum. Le corps est représenté comme un prisme à 3 faces, et la queue est la partie finale, la plus étroite du pancréas, l'organe final. Comme le pancréas, le parenchyme caudal est glandulaire, avec certaines propriétés. Parenchyme présenté avec acini et îlots de Langerhans.

Acinus est une simple partie active du pancréas, qui a différentes cellules avec une activité de formation d'enzymes. Un seul lobule possède son propre canal excréteur primaire avec des vaisseaux, ses cellules produisent un certain nombre d'espèces enzymatiques impliquées dans la dégradation des graisses, des protéines et des glucides. La composition des acini forme des éléments qui ont plusieurs grands canaux immergés dans les wirsungs. Cette structure fournit un travail exocrine..

Travail endocrinien derrière les îlots de Langerhans. Ils sont situés au milieu des acini et comprennent une variété de types de cellules qui synthétisent les hormones. Contrairement aux enzymes, les éléments hormonaux pénètrent instantanément dans le sang et commencent à agir..


structure et emplacement de l'organe

La queue d'un organe allongé ressemble à une poire, son sommet est quelque peu bombé. Dans la zone de la queue, un canal excréteur est localisé, dont la durée est de 13-16 cm, il traverse toute la glande. Il s'étend sur le côté avant du péritoine par le côté et tombe sur le côté gauche sous la côte quelque part au milieu du composant, du processus xiphoïde au nombril. La zone de la queue est adjacente au rein à gauche, à la rate et à la glande surrénale.

En raison du fait que la queue a un emplacement profond et qu'elle est bien fermée par d'autres organes, il est difficile de détecter une inflammation et d'identifier la présence d'un phénomène oncologique.

Classification

Les tumeurs neuroendocrines fonctionnelles sont plus souvent diagnostiquées: gastrinome (néoplasie pancréatique produisant de la gastrine à partir des îlots de Langerhans), insuline et glucagon. Malgré le fait que de telles formations sont généralement petites et non sujettes à une croissance rapide, leurs manifestations sont très spécifiques, car les cellules du néoplasme produisent des hormones qui pénètrent dans la circulation systémique.

La néoplasie pancréatique bénigne comprend également l'hémangiome (une formation qui a une structure vasculaire), le fibrome (du tissu conjonctif), le lipome (du tissu adipeux), le léiomyome (une formation de fibres musculaires), le névrome ou les schwannomes (néoplasmes des cellules de Schwann situées dans membranes nerveuses). Ces types de tumeurs se distinguent par l'absence de manifestations cliniques jusqu'à ce qu'elles atteignent une taille significative..

Tailles normales pour l'échographie chez les enfants et les adultes

La taille du pancréas est considérée comme l'un des noms indépendants de sa santé. La pancréatite est caractérisée par une augmentation de l'ensemble de l'organe, de ses composants individuels, ou vice versa, une diminution.

La détermination de la valeur par palpation et avec palpation de l'organe étant impossible, le patient subit une échographie. Grâce à un tel diagnostic de pancréatite, il est possible d'obtenir des indicateurs précis. S'il s'est avéré sentir l'organe lors d'un examen de routine, cela vaut la peine de parler de sa maladie, car la taille du pancréas a augmenté.

La plus grande taille au niveau de la tête pancréatique est de 35 mm, la taille du corps est de 25 mm, la queue de l'organe avec échographie, la norme est de 7-27 mm chez un adulte. Le pancréas de l'enfant sera de différentes tailles, en fonction de l'âge et du poids corporel du patient.

Avec un taux de naissance pancréatique de 5 cm, ses plus grandes dimensions sont atteintes au 18e anniversaire, après quoi il cesse de croître. Lorsqu'un enfant est âgé de 1 à 12 mois, la taille de la queue est de 12 à 16 mm, et d'un an à 10 ans - de 18 à 22 mm.

Pathologies qui se produisent dans la queue de la glande

Avec toutes les maladies existantes du pancréas, on peut observer son augmentation tout le temps. Lorsque des méthodes de diagnostic fonctionnel sont utilisées, la compression de la queue est détectée.

Ces changements entraînent une altération de la perméabilité de la veine splénique et la formation d'une hypertension rénale élevée.

Une inflammation de la queue pancréatique est observée:

  • en raison de la présence de pierres qui chevauchent le canal auxiliaire de la glande;
  • développement de néoplasmes bénins;
  • suppuration de la tête avec transition vers le parenchyme de la région terminale du pancréas;
  • pseudokyste, qui a compliqué la nécrose pancréatique;
  • duodénite;
  • tumeurs de la petite papille du duodénum;
  • tumeur maligne.

La pancréatite peut également débuter par une maladie de la région caudale de la glande et conduire, au stade initial de sa formation, à une augmentation de ses valeurs naturelles..

informations générales

Les tumeurs pancréatiques bénignes sont une pathologie rare. La néoplasie survient avec une fréquence de 1 à 3 cas pour 1 million d'habitants. La plupart des personnes d'âge moyen et plus âgé sont touchées. Ils peuvent être simples ou multiples, situés dans la queue, le corps ou la tête d'un organe. Les petites tumeurs hormonales inactives sont généralement asymptomatiques, devenant une découverte accidentelle lors de l'examen pour d'autres maladies. Les néoplasmes hormonaux actifs sont caractérisés par des changements spécifiques du fond endocrinien.

Causes d'augmentation de la queue

Les raisons d'une augmentation locale de la zone de la queue, qui créent un environnement favorable au développement de pathologies de la queue pancréatique, ont un cours objectif et individuel.

Sur la base des statistiques, seulement dans un cas sur 4 en cas de maladie pancréatique la zone de lésion prévaut juste dans la région de la queue. De plus, ce cas ne permet pas de négliger le phénomène douloureux dans la région de la queue et la violation de l'amplitude, car la formation peut avoir une mauvaise qualité.

Des mesures diagnostiques difficiles permettront de suspecter dans de rares cas de la maladie au stade de la formation, car la pathologie ne peut être déterminée que lorsque la formation atteint des valeurs impressionnantes. Pour vous rapprocher de la queue, passez par le rein gauche avec la rate.

En plus de ces facteurs, une augmentation significative de la queue du pancréas est enregistrée en raison de:


causes possibles de l'élargissement de la queue pancréatique

Les symptômes de pathologies des kystes et des pseudokystes apparaissent dans de rares cas. Le patient peut ne présenter aucune manifestation. Souvent, les formations sont détectées par échographie lorsqu'un patient souffre d'une autre maladie..

Les signes d'un processus inflammatoire du pancréas ressemblent à ceci:

  • douleur douloureuse, terne, prolongée, non liée à la consommation alimentaire. Selon la gravité de la pathologie, la douleur augmente dans le pancréas;
  • le syndrome douloureux couvre la région épigastrique, le cœur et la poitrine. Douleur insupportable possible entraînant un choc.

Pour faciliter le bien-être, de nombreux patients atteints de pancréatite recourent à la méthode de se pencher en avant ou de prendre une position assise. Autres symptômes de pathologies gastro-intestinales.

  1. Changer la peau du visage.
  2. Les doigts deviennent bleu pâle.
  3. Trouble des selles.
  4. Vomissement.
  5. Augmentation de la température.

Puisque la masse principale des îlots de Langerhans est présente dans la queue, la pathologie, ainsi que la taille excessive du pancréas, sont fournies par la défaite de ces structures. Le développement de l'insulinome, qui est une tumeur qui survient principalement dans la queue d'un organe.


problèmes de selles

Avec l'insulinome, l'insuline est synthétisée dans un grand volume. En cas d'insulinomes, augmentation de la taille de la queue, forte diminution de la glycémie.

Glucagonoma conduit à la formation de diabète, peut devenir malin. Le glucagon décompose le glycogène dans le foie et les muscles, provoque une augmentation du sucre.

Symptômes

L'inflammation du pancréas, qui s'y est développée à la suite d'une exposition à toutes les causes, conduit à l'apparition d'une grande variété de symptômes cliniques chez le bébé. La plupart d'entre eux sont associés à une altération de la digestion. Ainsi, chez un enfant qui a un pancréas hypertrophié et enflammé, des douleurs abdominales peuvent apparaître. Habituellement, il s'intensifie après 40-60 minutes à partir du moment de manger.

Il est important de noter que la douleur est nettement pire si l'enfant mange des aliments gras ou frits..

Le trouble des selles est également un symptôme courant qui apparaît chez un enfant qui a une hypertrophie du pancréas. Dans ce cas, le bébé est plus concerné par la diarrhée. Des troubles fonctionnels du pancréas conduisent au développement de ce symptôme. L'apport insuffisant d'enzymes digestives dans le sang contribue au fait que les aliments consommés par l'enfant ne sont pas complètement absorbés. Cela se manifeste par la diarrhée..

Les bébés atteints de pancréatite chronique perdent souvent du poids. Habituellement, ce symptôme se manifeste bien chez les jeunes enfants. Ces enfants peuvent être en retard sur leurs pairs en termes de développement physique. La perte de poids en cas de maladie grave peut être assez importante. L'appétit de l'enfant dans ce cas, en règle générale, est entièrement préservé.

Diagnostic et traitement des pathologies

En tant que méthode de diagnostic de dépistage, la recherche se distingue par l'échographie. Grâce à l'échographie, il est déterminé:

  • valeur;
  • la présence de néoplasmes;
  • clarté des contours;
  • densité tissulaire;
  • État du conduit Wirsung.

Lors de l'échographie, la queue n'est parfois pas déterminée, elle est visualisée partiellement ou en continu. Lorsque la queue est agrandie et que des lésions de la queue sont observées avec des formations echopositives, il sera possible de mieux localiser.

Pour cette raison, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  • IRM
  • Roentgenography;
  • Tomodensitométrie avec contraste;
  • EFGDS;
  • procédure d'endoscopie et de résonance magnétique.

Cela comprend également les méthodes de recherche en laboratoire, qui comprennent l'analyse du sang, de l'urine.

Sur la base des résultats du diagnostic, le médecin effectue une analyse pour identifier leurs résultats, puis prescrit un traitement médicamenteux pour la maladie détectée.

Avant de contacter un médecin, il est important de suivre ces règles:

  • Ne réchauffez pas l'abdomen;
  • prendre de l'alcool;
  • exclure les aliments gras, fumés et frits des aliments.

Les principales méthodes de traitement des dommages à la queue du pancréas comprennent une table de traitement correctement organisée, la physiothérapie et la prise d'un complexe de médicaments (antispasmodiques, inhibiteurs de protéase, antibiotiques, hormone de croissance, détoxication).

Dans de rares cas, le médecin décide de la nomination d'un traitement chirurgical - ablation de la queue du pancréas. Un traitement plus détaillé du pancréas dépendra des caractéristiques personnelles du corps, de la progression de la maladie et du diagnostic.

L'aide pour les maladies pancréatiques est la suivante:

  1. En cas d'inconfort, l'apport alimentaire est exclu et le liquide alcalin est consommé..
  2. De la glace est appliquée sur la zone ombilicale.
  3. Si l'inconfort de la douleur ne disparaît pas, il est permis d'utiliser No-Shpu, le médicament soulagera les crampes et aidera à réduire l'inconfort.


appliquer du froid sur l'estomac

De plus, vous devez consulter un médecin si le syndrome douloureux est sévère.

Premiers secours pour identifier les signes de la maladie

Il est nécessaire de commencer le jeûne pendant au moins 24 heures. Assurez-vous de boire beaucoup d'eau minérale à haute teneur en alcalis. Pour soulager la douleur, appliquez de la glace juste au-dessus et à gauche du nombril. Les comprimés ne sont prescrits que par un médecin. Mais pour soulager les spasmes et les douleurs intenses, vous pouvez boire de la papavérine ou du no-shpu et appeler immédiatement un médecin à la maison. Si la douleur est aiguë, une ambulance. Aucun autre médicament ne doit être pris sans spécialiste..

Il est important de savoir que la douleur n'apparaît pas comme ça, elle prévient d'une éventuelle nécrose tissulaire. Les signes de cancer peuvent également commencer par une douleur intense. Cela peut entraîner une ablation complète des organes..

La fonction du pancréas est extrêmement importante. Si vous ressentez de la douleur dans un endroit approprié, vous devez immédiatement consulter un médecin, car un dysfonctionnement de cet organe peut entraîner des changements irréversibles dans le corps.

Vous pourriez aussi être intéressé par:

A propos de l'auteur

Lorem ipsum - le nom du texte classique est «poisson». «Poisson» est un mot d'argot dans de nombreuses professions, y compris les concepteurs, ce qui signifie un texte d'espace réservé conditionnel, souvent vide de sens inséré dans la mise en page.

Complications après pathologies

La maladie de la queue est dangereuse en raison de ses complications, qui sont causées par la pathologie sous-jacente. Lorsque le tissu est affecté et fait mal dans la région de la queue, cela conduit à la formation d'une maladie diabétique, d'une pancréatite chronique, d'une nécrose pancréatique. Si des formations oncologiques sont observées, une propagation rapide des métastases aux organes voisins avec un résultat défavorable est observée..

Les complications suivantes se développent:

  • changement tissulaire, jusqu'à la nécrose;
  • kystes, fistules;
  • processus purulents de la cavité abdominale dus aux fistules formées;
  • changement de motilité gastrique.

Régime et prévention

Le pancréas est très sensible à divers effets indésirables. Afin de guérir une maladie qui est déjà apparue et d'adhérer à la nutrition thérapeutique comme prophylaxie ou complication - tableau n ° 5. Il est prescrit par un médecin qui prend en compte les restrictions alimentaires en fonction de la gravité de la maladie. En plus du régime, la physiothérapie est incluse..


physiothérapie pour pancréatite

Il est important que les premiers signes de dysfonction pancréatique se rendent immédiatement chez le médecin. Cela permettra de détecter la maladie à temps et d'empêcher la formation de la pathologie, d'éviter de graves complications, d'améliorer le pronostic.

Inflammation pancréatique: symptômes et traitement

Le rôle du pancréas dans le corps humain est très important: il participe à la régulation du métabolisme énergétique, assure la digestion, aide à la digestion des protéines, régule les niveaux de glucose et est impliqué dans d'autres processus importants du corps. L'inflammation pancréatique (ou pancréatite) est dangereuse avec des complications pouvant entraîner un diabète sucré ou même une nécrose du tissu pancréatique.

Symptômes et signes d'inflammation pancréatique

La glande est située derrière l'estomac et à proximité de la vésicule biliaire, donc si elle fait mal, la maladie se propage au pancréas. Au début du développement de l'inflammation, les signes et symptômes de la pancréatite sont standard:

  • la nature de la ceinture de la douleur;
  • douleurs brûlantes dans le bas de la cuisse à l'arrière;
  • diminution de l'appétit;
  • réflexe nauséeux accru;
  • en se penchant en avant, la douleur diminue;
  • parfois une augmentation de la température.

Les patients confondent souvent la pancréatite avec l'ostéochondrose, la pyélonéphrite et même le zona. Mais un médecin expérimenté détermine rapidement l'inflammation du pancréas, car le début de la maladie disparaît toujours avec une douleur aiguë. Déterminer que ce n'est pas la colonne vertébrale qui fait mal est facile avec la palpation: avec l'ostéochondrose ou la pyélonéphrite, le tapotement dans la zone douloureuse est perceptible, mais avec la pancréatite ce n'est pas.

Forme aiguë

La forme aiguë de pancréatite peut être traitée dans un hôpital, et les médecins doivent «calmer» le pancréas rapidement, sinon la maladie menace de se transformer en nécrose (mort des tissus) et en mort pour le patient. Par conséquent, avec la première douleur dans la région épigastrique ou avec une inflammation de l'hypocondre, vous devez immédiatement consulter un médecin. La maladie des glandes aiguës entraîne la mortalité dans 15% des cas en raison d'un accès prématuré à un spécialiste. Les principaux signes d'inflammation pancréatique aiguë:

Chronique

Si une pancréatite aiguë se produit dans le contexte de l'activation de l'enzyme pancréatique, sa forme chronique est formée par diverses maladies du tractus gastro-intestinal, par exemple, la lithiase biliaire, la cholécystite ou l'hépatite. Signes d'une maladie chronique:

  • aversion pour les aliments gras;
  • douleur dans l'hypochondre pendant l'effort physique;
  • violation des selles;
  • forte perte de poids corporel;
  • perte d'appétit.

En fonction des symptômes, les médecins distinguent plusieurs formes de maladie pancréatique chronique: asymptomatique, douloureuse, récurrente et pseudotumorale. Dans la première forme, le patient n'est pas au courant de la maladie, dans la douleur, il ressent une douleur périodique sous les côtes, et avec des rechutes, la douleur apparaît, mais disparaît après le traitement. La forme pseudotumorale de l'inflammation pancréatique se produit lorsque sa tête grossit, envahie par du tissu fibreux.

Localisation du processus inflammatoire

Si le pancréas devient enflammé, les douleurs sont différentes: douleurs, coupures, piqûres, avec une localisation spécifique, par exemple, sous la côte droite, ou sans aucune localisation dans la cavité abdominale, dans le dos ou l'aine. Le type de cette douleur dépend directement de la partie de la glande enflammée: le corps, la tête ou la queue. Lorsque la localisation de la douleur est floue, les médecins parlent souvent d'une maladie complète des organes.

Une douleur douloureuse dans la partie médiane de la cavité abdominale indique que le corps du pancréas est enflammé, si la douleur est palpable du côté droit, la tête de la glande est enflammée et, à gauche, la queue. La présence des deux derniers cas est bien pire, car dans ces parties se forme une formation volumétrique (tumeur).

Dans la tête du pancréas

Un changement général de la taille du pancréas est beaucoup plus sûr qu'une augmentation de n'importe quelle partie de celui-ci. La tête de la glande a une forme spéciale et une structure particulière: elle est située chez un adulte au niveau des deux premières vertèbres, et chez un nouveau-né est légèrement plus haute. À l'âge adulte, la taille normale de la tête du pancréas devrait atteindre jusqu'à 35 mm, et si elle est plus petite ou plus grande, cela est considéré comme une pathologie.

La formation volumétrique de la tête pancréatique est généralement détectée lors de l'échographie de la cavité abdominale et est considérée comme une maladie dangereuse. Il peut être bénin ou de mauvaise qualité, ce qui nécessite un retrait immédiat. Une telle maladie se rencontre souvent chez les personnes après 60 ans. Même un médecin visuellement expérimenté détermine les premiers signes d'inflammation de la tête de la glande: un changement de couleur de la peau et une coloration jaune des protéines oculaires. Le traitement de cette forme de la maladie se produit dans un hôpital.

Dans la queue

La queue du pancréas a une forme de poire courbée vers le haut et s'approche étroitement de la rate. Chez une personne adulte en bonne santé, la largeur optimale de la queue d'un organe est de 20 à 30 mm et sa longueur est d'environ 15 cm. Une forte pathologie de la queue de la glande est son expansion ou son resserrement, contre lequel se développe une obstruction de la veine splénique ou de la forme subrénale..

Une tumeur dans la queue de la glande est rare: environ un quart de toutes les maladies gastro-intestinales. Mais si elle est diagnostiquée, alors souvent la tumeur est immédiatement maligne et presque impossible à traiter, car elle est détectée tardivement, lorsqu'elle atteint déjà une taille importante. Lorsqu'ils opèrent une tumeur dans la queue du pancréas, les médecins doivent souvent retirer les organes voisins.

Les causes de la maladie

Dans la plupart des cas, les causes de la maladie pancréatique sont liées à l'alcool. De plus, peu importe ce qui a été bu la veille: vodka chère ou vin fait maison. Les gens ont l'habitude de penser que l'alcool est le principal fardeau du foie, ce qui conduit à la cirrhose, mais il peut faire face aux alcools à l'aide de ses enzymes jusqu'à un certain point. Le pancréas ne possède pas du tout de telles protéines, donc les alcools frappent immédiatement un organe qui n'est pas capable de se défendre..

De plus, les facteurs suivants sont considérés comme des causes d'inflammation des organes:

  • Maladies des voies biliaires. Lorsque la bile est jetée dans le pancréas, des substances spéciales s'accumulent qui activent les propres enzymes de la glande, créant un œdème tissulaire, des dommages aux vaisseaux sanguins et diverses hémorragies. Si vous ne prenez pas en compte la pancréatite alcoolique, cette forme d'inflammation représente 70% de toutes les maladies de la glande.
  • La formation de pierre ou de sable. Dans le canal pancréatique sous l'influence de la malnutrition, des calculs se forment souvent qui, à la sortie, bloquent le canal, provoquant des processus inflammatoires du «pancréas».
  • Maladies du duodénum ou de l'estomac. Un ulcère à l'estomac, une gastrite ou toute autre inflammation du tube digestif contribuent à la décharge du contenu intestinal non traité dans les canaux pancréatiques, ce qui entraîne une exacerbation de la pancréatite.
  • Hypertension, diabète sucré, athérosclérose, grossesse. Dans ces cas, il y a une violation de la circulation sanguine normale, limitant la nutrition du pancréas, développant une inflammation.
  • Intoxication chimique ou alimentaire. En cas d'empoisonnement avec des alcalis, des acides, des toxines, une intoxication ou une invasion helminthique, les enzymes pancréatiques sont activées, ce qui conduit souvent à une pancréatite.
  • Médicaments non contrôlés. Certains médicaments activent les enzymes des glandes, vous devez donc les prendre strictement sous la surveillance d'un médecin.
  • Trop manger. Si le corps perturbe le métabolisme des graisses avec tendance à trop manger, le risque de pancréatite augmente parfois. Surtout si une personne abuse des aliments frits, gras et épicés.
  • Blessures ou blessures à l'abdomen. Avec des blessures, des blessures contondantes ou des interventions chirurgicales infructueuses sur le tube digestif, le risque de développer une inflammation aiguë de l'organe augmente.
  • Les infections L'hépatite chronique, la varicelle, l'insuffisance hépatique, l'amygdalite, les oreillons, les processus purulents dans la cavité abdominale, la septicémie intestinale ou la dysenterie augmentent le risque de pancréatite.
  • La génétique. Les troubles génétiques provoquent souvent une inflammation du pancréas chez le bébé immédiatement après la naissance.

Méthodes pour soulager l'inflammation et le traitement de la pancréatite

Pour toute douleur dans le tractus gastro-intestinal, il est préférable de consulter immédiatement un médecin. Le traitement de la pancréatite se produit généralement en milieu hospitalier. Les médecins en période aiguë anesthésient le pancréas, supprimant ses fonctions sécrétoires. Ils soulagent également les spasmes des flux excréteurs avec des médicaments et prescrivent des antibiotiques à large spectre d'action pour prévenir les changements inflammatoires ou les complications secondaires. Si les complications du pancréas sont graves, la chirurgie.

Une exacerbation d'une maladie chronique est traitée en ambulatoire. On prescrit au patient un régime économiquement thermique avec des plats à la vapeur. Une bonne nutrition est combinée à la prise de médicaments qui bloquent les enzymes actives de la glande. Avec une exacerbation sévère de l'inflammation du «pancréas», des analgésiques, des antispasmodiques, des médicaments enzymatiques et des vitamines sont également prescrits..

Comment traiter les herbes et les remèdes populaires

Un traitement ancien et efficace est la phytothérapie. En plus du régime alimentaire approprié pour la pancréatite et du rejet des aliments frits, gras et épicés, afin de soulager l'inflammation aiguë du pancréas, vous devez boire des herbes cholérétiques. Pour ce faire, prenez 10 g d'herbes séchées:

  • chélidoine;
  • stigmates de maïs;
  • fruits d'anis;
  • racine de pissenlit;
  • violettes tricolores;
  • alpiniste des oiseaux.

Broyer le tout, mélanger, verser ½ litre d'eau bouillante et faire bouillir pendant 3 minutes. Après refroidissement, le bouillon doit être bu avec une exacerbation de la maladie trois fois par jour avant les repas pendant deux semaines consécutives. Ensuite, vous devez faire un verre à partir des herbes suivantes:

  • aneth, menthe poivrée, 30 g chacun;
  • fleurs immortelles, aubépine de 20 g;
  • fleurs de camomille 10 g.

Verser les herbes écrasées ½ litre d'eau bouillante et laisser reposer 20 minutes, puis filtrer et prendre quotidiennement trois fois après un repas pendant un mois. Il est également utile de boire du jus de choucroute sans carottes ni épices. Le jus soulagera rapidement la douleur aiguë, car l'acide lactique y est présent, ce qui est particulièrement utile pour exacerber la pancréatite.

Médicaments

Les médicaments éliminent principalement la principale cause du processus inflammatoire dans le pancréas, ainsi que:

  • restaurer la fonction digestive;
  • arrêter la douleur;
  • compenser l'échec endocrinien.

Pour atteindre ces résultats, les médecins prescrivent des médicaments tels que des analgésiques, des antispasmodiques visant à soulager la douleur dans la glande, des enzymes conçues pour rétablir le fonctionnement normal du pancréas et des antiacides - des médicaments qui inhibent la libération d'acide chlorhydrique par l'estomac. Dans l'inflammation aiguë de la glande, des doses modérées de no-shpu, de papavérine ou d'atropine sont utilisées.

Quels tests sont nécessaires

Si une inflammation pancréatique est suspectée, le patient est référé pour un examen complet. Il est prescrit:

  • échographie de la cavité abdominale;
  • enquête radiographie de l'étude;
  • imagerie par résonance magnétique calculée;
  • laparotomie.

Si le médecin a diagnostiqué une pancréatite, vous devez surveiller en permanence l'état du pancréas.Par conséquent, vous devrez régulièrement subir les tests de laboratoire suivants (tests):

  • numération formule sanguine clinique totale;
  • sang biochimique;
  • urine, matières fécales;
  • salive.

Comment soulager une crise de douleur chez un enfant

À la maison, les médecins déconseillent fortement de soulager une crise de pancréatite aiguë chez un enfant. En cas de symptômes de la maladie, vous devez emmener le bébé à l'hôpital. Mais dans la vie, il existe différentes situations, par exemple, les soins médicaux ne sont pas disponibles. Dans de telles situations, il vaut la peine d'essayer de soulager vous-même la douleur aiguë dans le pancréas, puis assurez-vous d'envoyer l'enfant à l'établissement médical le plus proche. Cela nécessitera:

  • Famine sévère.
  • Paix corporelle complète.
  • Donnez à l'enfant дават des verres d'eau toutes les 30 minutes..
  • Ne donnez pas de médicaments tels que le créon ou le panzinorm, ainsi que tout autre contenant des enzymes, afin de ne pas aggraver la situation.
  • Si possible, il est préférable d'injecter de la papavérine (2 ml) ou de la remplacer par sans lance.
  • Vessie de glace du dos au pancréas.
  • Installez l'enfant en pliant le torse vers l'avant.

Nutrition et alimentation

Quelle que soit la forme de la maladie, un régime strict est nécessaire pour traiter l'inflammation pancréatique. Avec une exacerbation de la maladie au cours des deux premiers jours, vous ne pouvez pas prendre de nourriture. Autorisé uniquement un bouillon d'églantier, de l'eau minérale sans gaz ou du thé faible et non sucré. Il doit être exclu du régime alimentaire lors de l'exacerbation de la maladie:

  • de l'alcool;
  • épices, assaisonnements;
  • gras, frit;
  • saucisses, viandes fumées;
  • cornichons, aliments en conserve;
  • confiserie, chocolat, jus aigre.

Quels produits peuvent

Si l'inflammation du pancréas est chronique, les médecins autorisent les produits suivants:

  • Produits laitiers: fromage cottage non acide, yaourt, kéfir.
  • Poissons faibles en gras: brochet, brème, sandre.
  • Produits à base de viande sous forme de purée de pommes de terre, boulettes de viande, soufflé de lapin, veau, boeuf, dinde ou poulet.
  • Légumes râpés bouillis.
  • Biscottes ou pain de blé séché.
  • Omelette aux œufs à la vapeur.
  • Soupes de céréales, de poulet, de nouilles ou de légumes.
  • Huiles: tournesol raffiné, olive, crème.
  • Pâtes, céréales râpées.
  • Gelée sucrée, gelée, compote de fruits.
  • Poires au four, pommes.
  • Bouillon de son de blé, thé faible, bouillon de rose sauvage, eau minérale sans gaz.

Si le pancréas est devenu enflammé, vous pouvez utiliser le régime alimentaire approximatif décrit ci-dessous. Le menu est conçu pour 1 personne pendant 2 jours:

  • Petit déjeuner 1: purée de pommes de terre 100 g, 2 crackers, eau minérale.
  • Petit déjeuner 2: omelette vapeur de 2 œufs, 2 escalopes vapeur, 1 cracker de blé, lait faible en gras 200 ml.
  • Déjeuner: 200 ml de soupe au poulet, poisson bouilli 100 g, courgettes bouillies 100 g, 1 cracker, raisins secs cuits à la vapeur 30 g, jus de tomate 200 ml.
  • Snack: gelée de fruits 200 ml, eau minérale sans gaz.
  • Dîner: flocons d'avoine 150 g, 1 escalope vapeur, purée de carottes 100 g, 1 cracker, thé au lait 200 ml.
  • Petit déjeuner 1: boeuf bouilli 100 g, flocons d'avoine 150 g, 1 cracker, eau minérale.
  • Petit déjeuner 2: compote de pommes 100 g, pouding au fromage cottage 100 g, 1 cracker, 200 ml de thé.
  • Déjeuner: soupe de légumes 250 ml, 2 galettes de poisson cuites à la vapeur, bouillie de citrouille 100 g, fromage cottage 100 g, 1 cracker, thé.
  • Snack: purée de carottes 150 g, boulettes de viande 100 g, compote de pommes 100 g, yaourt 100 g.
  • Dîner: purée de pommes de terre 150 g, pain de viande 150 g, pouding au fromage cottage 100 g, 1 cracker, gelée de fruits 100 ml, thé.

Queue pancréatique: localisation symptomatique de la douleur et traitement des lésions partielles des organes

Localisation de la glande et de sa queue

Le fer se compose de trois parties: la tête, le corps et la queue. Ce dernier est situé plus près du côté gauche de la personne et a la plus grande charge fonctionnelle. Les symptômes de l'inflammation de la queue d'un organe sont graves, entraînant des changements dans la fonction des organes.

Structure

La dernière partie de l'organe en question se trouve sur le côté gauche du corps, derrière l'estomac et le sac de rembourrage. La taille de la queue est normalement de 16-20 mm, poids 20 grammes. L'organe a une forme aplatie ou martelée, se compose de tissu glandulaire et d'îlots de Langerhans. Le tissu est un type d'épithélium dont les cellules sont étroitement liées les unes aux autres. Entre eux, il n'y a pratiquement pas de liquide intercellulaire. L'épithélium de type glandulaire a la capacité de se régénérer.

Les îlots de Langerhans représentent 2% de la masse de la glande et sont situés principalement dans sa queue. Ils sont une collection de cellules productrices d'hormones. La structure des îles est segmentaire, les vaisseaux sanguins - capillaires - passent entre les segments. La taille d'une telle zone est de 50 à 500 microns. L'île se compose de cellules alpha, bêta, delta, epsilon et pp produisant différentes hormones.

Remarque: Si la queue est agrandie, un symptôme peut être identifié à l'aide d'études spéciales. La palpation de l'organe n'est pas localisée même avec un œdème, car elle est située dans les profondeurs de la cavité abdominale, plus près du dos.

Objectif fonctionnel

Îles Langerhans situées dans les tissus de la queue de la glande

La queue est située dans l'hypochondre gauche. Situé là-bas, il fournit des fonctions: formation d'enzymes, formation d'hormones. La synthèse des enzymes digestives (amylase, protéase, lipase) est réalisée par la partie non insulaire de l'organe.

Un secret contenant des composants enzymatiques est sécrété dans le duodénum par le canal pancréatique principal, qui s'étend sur toute la longueur de la glande.

La mise en œuvre de la fonction hormonale est attribuée aux îlots de Langerhans. Les types de cellules qui composent la structure produisent leurs propres types d'hormones:

  • alpha glucagon;
  • insuline bêta;
  • delta - somatostatine;
  • pp - polypeptide pancréatique;
  • epsilon - ghrelin.

Le fer est impliqué non seulement dans le processus digestif, mais également dans l'absorption du glucose. Si la queue de l'organe est enflammée, une personne développe un trouble métabolique grave. Parfois, ils sont irréversibles.

Pathologie

Pathologie oncologique de la glande dans un scanner

Une pancréatite est une cause fréquente de troubles fonctionnels d'une partie d'un organe. Une inflammation de la queue pancréatique peut se développer avec une intoxication, une infection, un abus d'alcool et des aliments irritants. Dans ce cas, la victime ressent de la douleur au côté gauche. Il a une hyperthermie, des symptômes dyspeptiques, un syndrome toxique général.

Les processus entraînent une altération de la synthèse d'insuline, ce qui entraîne une augmentation incontrôlée de la glycémie. Cette condition peut être arrêtée par l'injection d'hormone artificielle.

Il existe des pompes à insuline qui évitent les injections quotidiennes. L'appareil est conçu pour un apport uniforme et constant d'hormones dans le corps. Cette approche est utilisée pour prévenir la lipodystrophie et améliorer la qualité de vie du patient..

Si une carence en insuline ne s'est pas développée, la pancréatite est traitée avec un régime alimentaire et des médicaments. La thérapie est basée sur des antibiotiques, des anti-inflammatoires, des analgésiques et des antispasmodiques.

La deuxième raison la plus courante pour laquelle la queue du pancréas fait mal est la tumeur. Les néoplasmes malins sont dangereux en ce qu'ils n'entraînent pas de développement de douleur dans les stades initiaux. Le diagnostic et le traitement de la pathologie commencent lorsque la tumeur a déjà atteint une grande taille et métastasé. Dans de telles situations, il devient impossible de sauver le patient.

Une autre maladie dans laquelle se produit une lésion des structures en question est la fibrose kystique. Plusieurs petits pseudokystes se forment dans les canaux de l'organe, ce qui perturbe l'écoulement du suc pancréatique dans l'intestin. De plus, une fibrose pancréatique diffuse et un épaississement des couches du tissu conjonctif sont révélés chez les patients.

Remarque: Avec l'âge, le rapport des parties glandulaires et des îlots de la glande change. Le nombre d'îlots de Langerhans diminue et la masse des tissus augmente. Dans le même temps, la synthèse d'insuline est réduite et la glycémie humaine augmente même lorsque l'organe n'est pas enflammé.

La queue du pancréas fait partie de la structure globale. Ses maladies ne procèdent pas séparément de la tête et du corps de la formation anatomique. Par conséquent, l'examen et le traitement des maladies pancréatiques sont effectués non seulement par rapport à la queue, mais également par rapport à la glande dans son ensemble. Des mesures doivent être prises pour identifier les pathologies concomitantes de l'intestin et du système digestif..

Anatomie et pathologie de la queue pancréatique

Le pancréas est un organe important lié aux systèmes digestif et endocrinien. Tout changement dans sa structure peut entraîner des changements hormonaux ou des troubles de la digestion. Classiquement, le fer est divisé en 3 parties: tête, corps, queue. La douleur dans la queue est localisée dans la moitié gauche de l'abdomen, parfois elle peut se manifester dans la poitrine, la région cardiaque et nécessite donc une approche différentielle du diagnostic. Si la queue est enflammée, toutes les fonctions pancréatiques, endocrines et digestives, peuvent être altérées. Cela est dû à la structure des tissus dans cette zone du pancréas.

Quelle est la queue du pancréas?

La queue est la dernière partie la plus étroite du pancréas, elle complète l'organe. Comme tout fer, son parenchyme a une structure glandulaire, mais il y a quelques particularités. Le tissu est représenté par des acini et des îlots de Langerhans..

Acinus (lobule) est l'unité fonctionnelle la plus simple du pancréas, composée de plusieurs types de cellules différentes avec une fonction de formation d'enzyme. Chaque lobule possède son propre canal excréteur primaire avec des vaisseaux, ses cellules produisent plusieurs types d'enzymes impliquées dans la dégradation des protéines, des graisses et des glucides. Un groupe d'acini forme des lobes avec de plus grands conduits qui se jettent dans le commun - les wirsungs. Cette structure assure une fonction exocrine..

Les îlots de Langerhans sont responsables de l'activité endocrinienne. Ils sont situés entre les acini et sont également constitués de différents types de cellules qui synthétisent les hormones. Contrairement aux enzymes, les substances hormonalement actives pénètrent immédiatement dans la circulation sanguine et commencent à agir. Le plus important d'entre eux est produit par les cellules bêta. Il s'agit de l'insuline responsable du métabolisme des glucides. Avec sa carence, le diabète se développe - une maladie grave entraînant des complications potentiellement mortelles avec un pronostic défavorable.

Le rapport des parties exocrines et intracécrétoires de l'organe est de 9: 1. La caractéristique structurelle de la queue du pancréas est la prédominance prédominante dans le parenchyme des îlots de Langerhans. La taille des îlots de Langerhans est de 0,1 à 0,2 mm, leur nombre total chez une personne dans le pancréas varie de 200 000 à 1,8 million. Les cellules de cette unité structurelle produisent des hormones qui contrôlent les principaux processus métaboliques du corps humain. L'insuline, le glucagon et l'amyline, affectant le métabolisme des glucides, avec toute étiologie de lésions de la queue, entraînent des troubles graves: le diabète se développe principalement, ce qui nécessite un traitement à vie et un régime spécial.

Où est la queue du pancréas?

Le pancréas, contrairement à d'autres organes du système digestif, est situé rétropéritonéal. Cela signifie qu'il ne peut pas être palpé lors d'un examen objectif, et sans méthodes d'examen spéciales pour déterminer l'excès de sa taille et sa pathologie est difficile. Dans la projection vers la paroi abdominale antérieure, elle est à 5-10 cm au-dessus du nombril, la tête est visualisée par échographie dans l'hypochondre droit, et la queue est bordée par la rate, le rein gauche et la glande surrénale.

Vers la rate, la queue se rétrécit. Il est allongé horizontalement, légèrement tiré vers le haut. Situé dans la projection de l'hypochondre gauche, situé profondément, étroitement fermé par d'autres organes - tout cela complique le diagnostic rapide du processus inflammatoire et la détection de l'oncologie.

Échographie tailles normales de la queue du pancréas chez les enfants et les adultes

La taille du pancréas est l'un des critères objectifs de sa santé. Avec la pathologie, elle peut augmenter uniformément ou uniquement avec ses composants individuels ou, inversement, diminuer. Puisqu'il est impossible de palper les tailles et même de palper le pancréas, une échographie est effectuée qui donne des indicateurs précis. Dans les cas où il était possible de sentir la glande lors d'un examen objectif, vous devez penser à sa pathologie - ses dimensions dans ce cas sont considérablement augmentées.

Alors que les paramètres les plus importants sont pour la tête pancréatique (35 mm), pour le corps du pancréas, ils sont de 25 mm, l'établissement de la taille de la queue pancréatique lors d'une échographie ne dépasse généralement pas 7 à 27 mm chez l'adulte. Chez les enfants, la taille du pancréas et de ses parties individuelles dépend de l'âge et du poids de l'enfant. À la naissance, la longueur du pancréas entier est de 5 cm, il atteint sa performance maximale à l'âge de 18 ans, puis il ne grandit plus. À l'âge de 1 mois à 1 an, la taille de la queue est de 12-16 mm, de 1 an à 10 ans - 18-22 mm.

Que signifie l'élargissement de la queue pancréatique??

En raison de l'emplacement topographique de la queue pancréatique, il n'est pas toujours possible de détecter des dommages en temps opportun. Ceci est également associé à des manifestations cliniques: il n'y a aucun signe subjectif spécifique d'un changement de la queue. Le patient a des plaintes inhérentes à la pathologie de tout organe du système digestif. Surtout en ce qui concerne le processus inflammatoire. Selon les statistiques, ce n'est que dans 1 cas sur 4 présentant une inflammation pancréatique que le foyer est situé dans la queue.

Si un examen détaillé révèle une augmentation uniquement de la partie caudale de la glande, il est nécessaire de montrer une vigilance oncologique: un changement de taille peut indiquer la présence d'un néoplasme de nature maligne. Le cancer de la queue perturbe le fonctionnement de l'ensemble de l'organe et, dans les quelques mois suivant le début de la maladie, peut entraîner la mort du patient. Mais sans méthodes d'examen spéciales, il est difficile de soupçonner cette pathologie dans les premiers stades: dans la plupart des cas, elle est détectée lorsque la tumeur atteint une grande taille. À l'échographie, il peut augmenter considérablement l'échogénicité..

Si l'élargissement de la queue est associé à une tumeur, les symptômes apparaissent lentement. Même avec un excès significatif de toutes les tailles, à l'exception de la faiblesse, des malaises constants, des troubles du sommeil et de l'appétit, il ne peut y avoir aucune autre plainte.

Une augmentation de la partie caudale du pancréas est observée avec le développement de néoplasmes bénins. Ces tumeurs sont:

  • non sujet aux métastases;
  • maintenir la différenciation tissulaire;
  • croître uniquement dans un organe ou une partie de celui-ci.

De plus, l'excès des tailles normales de la partie terminale du pancréas peut être provoqué par un processus inflammatoire local, qui couvrira par la suite toutes les parties de l'organe, mais au stade initial, un œdème et des changements dans les tissus de la queue se développent.

Avec un dysfonctionnement de la queue, les préoccupations suivantes:

Les dommages à la queue du pancréas entraînent le développement d'un diabète sucré en raison d'une forte insuffisance hormonale.

Les fonctions endocriniennes du pancréas sont remplies par des îlots de Langerhans, qui sont localisés en grande quantité dans la queue et produisent des hormones. Dans certaines circonstances, des tumeurs se forment à partir de leurs cellules. Ils sont divisés:

  • sur les adénomes bénins;
  • pour les adénocarcinomes malins.

Les manifestations cliniques dépendent de:

  • des cellules d'où le néoplasme est apparu;
  • à partir de l'hormone synthétisée par eux;
  • sur la taille de la tumeur.

Pathologies qui se produisent dans la queue de la glande

Avec toutes les maladies connues du pancréas, son augmentation uniforme ne se produit pas toujours..

En utilisant des méthodes de recherche fonctionnelle, l'extension de la queue (densification) est détectée. Ces changements dans les tissus entraînent une altération de la perméabilité de la veine splénique et le développement d'une hypertension rénale portale.

La raison de cette expansion de la queue du pancréas peut être:

  • calcul recouvrant le conduit de wirsung;
  • adénome kystique bénin;
  • abcès de la tête avec propagation au tissu de la partie terminale du pancréas;
  • pseudokyste compliquant la nécrose pancréatique;
  • duodénite;
  • tumeur maligne.

La pancréatite peut également commencer par une inflammation de la queue du pancréas et conduire au stade initial de son développement à dépasser sa taille normale.

Causes de l'élargissement local de la queue pancréatique

En plus de ce qui précède, les raisons d'une augmentation significative de la taille de la queue du pancréas comprennent:

  • kyste (simple ou multiple);
  • lipome (accumulation locale ou tissu adipeux diffus);
  • hémangiome (éducation des vaisseaux);
  • fibrome (remplacement par du tissu conjonctif);
  • insulomes - tumeurs des cellules des îlots de Langerhans.

Un kyste ou un pseudokyste est souvent asymptomatique. Une personne peut n'avoir rien à blesser, elle ne ressent aucun sentiment négatif. Souvent, les formations sont identifiées comme une découverte à l'échographie lors de la manipulation pour une autre raison..

Les changements focaux se manifestent par une augmentation active. Survenir:

  • dyspepsie;
  • manifestations asthéniques sous forme de faiblesse sévère, fatigue, maux de tête, malaise.

Cela se produit lorsque la taille des pseudokystes est supérieure à 5 cm (les cas sont décrits lorsqu'elle atteint 40 cm). Un kyste ordinaire et à cette taille ne provoque aucun symptôme clinique. Ce n'est qu'avec la polycystose, lorsque les kystes affectent non seulement la queue du pancréas, mais aussi les organes voisins (et cela peut être une pathologie congénitale), des plaintes apparaissent.

Étant donné que la majeure partie des îlots de Langerhans est située dans la queue (ils dépassent considérablement le nombre d'acini qui produisent du jus pancréatique), la pathologie et, par conséquent, l'augmentation du pancréas dépendent des dommages causés à ces structures. Les insulomes se développent - tumeurs de certains types de cellules des îlots, localisées principalement dans la queue du pancréas:

  • insulinome;
  • glucagonoma;
  • gastrinome;
  • somatostatinoma.

Avec les insulinomes, l'insuline est synthétisée en quantités importantes - une hormone qui réduit le glucose dans le sang. S'il est présent, non seulement une queue localement agrandie est détectée, mais également une glycémie fortement réduite dans le sang. La pathologie a des manifestations cliniques qui permettent de la suspecter. Ce sont des signes d'hypoglycémie:

  • la faiblesse;
  • hyperhidrose;
  • vertiges;
  • irritabilité;
  • cardiopalmus;
  • coma hypoglycémique avec une forte baisse de la glycémie.

Le glucagonoma provoque le diabète, peut être malin. Le glucagon décompose le glycogène dans les muscles et le foie et provoque une augmentation du sucre.

Le gastrinome produit de la gastrine. Cela conduit à la formation de défauts ulcéreux dans la muqueuse gastrique et le duodénum, ​​résistants au traitement. Le gastrinome peut provoquer le syndrome de Zollinger-Ellison, qui se manifeste par de multiples ulcères et diarrhées. Est la tumeur endocrine pancréatique maligne la plus courante (dans 70%).

Somatostatinoma - est rare, métastases rapidement avec une augmentation diffuse de la queue, puis du pancréas entier et des organes voisins (dans 74%). Il s'agit d'une panne génétique. Il n'y a pas de manifestations spécifiques en raison de la prévalence des métastases: maladie biliaire, diabète sucré, diarrhée avec déshydratation rapide et perte de poids, anémie se développant.

Diagnostic et traitement des pathologies

Le diagnostic commence par une clarification détaillée des plaintes, une anamnèse, un examen objectif.

Les signes cliniques de lésions de la queue dans toutes les pathologies sont similaires aux maladies du pancréas entier. La symptomatologie de l'inflammation de la queue se manifeste par les mêmes signes que la pancréatite, qui affecte complètement la glande entière:

  • douleur avec localisation dans l'hypochondre droit ou dans la région épigastrique, avec rayonnement vers la région auriculaire, bas du dos;
  • diminution de l'appétit;
  • troubles des selles;
  • augmentation de la température.

Tumeurs, kystes, lipomes, fibromes, hémangiomes pendant longtemps ne se manifestent pas cliniquement. Les symptômes surviennent lorsque ces formations atteignent une taille énorme..

Il est impossible de déterminer l'augmentation de la queue du pancréas lors d'un examen objectif: en raison de la localisation rétropéritonéale, elle n'est pas palpable. Par conséquent, au moindre soupçon de changements dans la queue, il est nécessaire de contacter un spécialiste pour la nomination de méthodes spéciales de laboratoire et d'examen fonctionnel.

Le traitement est prescrit en fonction de la pathologie identifiée. Avec une augmentation de la queue du pancréas, un traitement de la maladie sous-jacente est effectué. Les méthodes dépendent également des changements: le traitement chirurgical est utilisé en présence de néoplasmes malins et bénins. Parfois, ils ont recours à un traitement chirurgical pour les abcès, les kystes énormes, les pseudokystes. En cas de lésions inflammatoires, un traitement contre la pancréatite est effectué..

Méthodes de diagnostic

Les méthodes de dépistage comprennent l'échographie (échographie), qui a reçu des commentaires positifs de médecins de diverses spécialités. L'échographie est pratique en ce qu'elle ne nécessite pas de préparation complexe, elle prend peu de temps, elle est bien tolérée à la fois par un enfant et une personne âgée. En utilisant cette technique, les éléments suivants sont déterminés:

  • tailles
  • la présence de formations;
  • clarté des limites;
  • échogénicité (densité) des tissus - augmentation ou diminution;
  • État du conduit Wirsung.

Lors de l'échographie dans certains cas, la queue du pancréas altéré n'est pas localisée. Il peut être rendu partiellement et en continu. Selon la littérature, la fréquence de détection de la queue du pancréas à l'échographie est d'environ 40 à 100%. Il est préférable de localiser la queue considérablement agrandie de l'organe, en particulier avec les grandes formations echopositives qui y sont présentes.

Par conséquent, en plus effectué:

  • IRM
  • radiographie;
  • CT avec un agent de contraste;
  • cholangiopancréatographie (résonance endoscopique et magnétique);
  • EFGDS (œsophagofibrogastroduodénoscopie).
  • test sanguin général pour déterminer la présence d'une inflammation (augmentation de l'ESR, leucocytose);
  • sucre dans le sang et urine;
  • avec une attaque d'insulinome - insuline dans le sang;
  • glucagon;
  • gastrine à jeun.

Toutes les études sont prescrites par un médecin qui analyse la signification de leurs résultats; sur la base de celles-ci, des médicaments sont prescrits pour le traitement de la pathologie révélée.

Premiers secours pour identifier les signes de la maladie

Une augmentation de la queue peut être aiguë, avec un processus inflammatoire prononcé et une nécrose pancréatique évolutive. Il y a une douleur intense, peut être des vomissements, de la diarrhée. Il est nécessaire:

  • appeler immédiatement une équipe d'ambulance;
  • avant son arrivée, couchez la patiente sur le côté, les genoux pliés au ventre - cela peut réduire la douleur;
  • créer une paix complète, des conditions confortables;
  • mettez un coussin chauffant avec de la glace sur le ventre;
  • observez la faim (vous ne pouvez boire que de l'eau alcaline minérale chaude sans gaz);
  • donner un comprimé antispasmodique s'il n'y a pas de vomissements prononcés (No-Shpu, Drotaverin, Papaverine), les analgésiques sont interdits.

En cas de coma hyper ou hypoglycémique (avec glucagon ou insulinome), le patient a également besoin de soins d'urgence.

Comment traiter la queue du pancréas?

La tactique de traitement d'une hypertrophie pancréatique dépend de la pathologie identifiée. Avec la pancréatite, un traitement médicamenteux est prescrit. Son but est de restaurer les fonctions de l'organe. Avec un tableau clinique prononcé, le traitement des patients hospitalisés utilisant un complexe de plusieurs groupes de médicaments:

  • antispasmodiques, anticholinergiques, analgésiques - anesthésier;
  • inhibiteurs de protéase - réduisent l'activité des enzymes pancréatiques agressives;
  • hormone de croissance (hormone de croissance produite dans l'hypophyse) - limite la zone de nécrose;
  • préparations du groupe des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) - réduisent la production d'acide chlorhydrique, qui stimule la synthèse des enzymes pancréatiques;
  • antibiotique - pour traiter ou prévenir l'infection;
  • solutions de détoxication;
  • désintoxication - détoxification des toxines générées lors de la dégradation des cellules.

En présence de formations dans la queue du pancréas, une intervention chirurgicale est indiquée dans certains cas. Les technologies médicales minimalement invasives développées ces dernières années conduisent à la préservation maximale de l'organe lui-même et de ses fonctions, à la réduction des complications et à la réduction du temps de rééducation. Grâce à leur utilisation, le pronostic et la qualité de vie s'améliorent. Pour les tumeurs, la laparotomie et les méthodes lombotomiques (avec ouverture de l'espace rétropéritonéal) sont encore souvent utilisées..

Complications après pathologies de la queue du pancréas

La pathologie de la queue du pancréas est dangereuse pour ses complications, qui dépendent de la maladie sous-jacente. Les lésions des tissus de la queue peuvent potentiellement conduire au développement d'un diabète sucré, d'une pancréatite chronique. Avec le cancer, une métastase rapide des organes voisins se produit avec un pronostic défavorable. Développement possible:

  • nécrose tissulaire;
  • kystes et fistules;
  • inflammation purulente du péritoine due à des fistules formées;
  • troubles de la motilité gastrique.

Régime et prévention

Le pancréas est un organe tendre et extrêmement sensible à tout effet indésirable. Et pour le traitement d'une pathologie déjà existante, et pour la prévention des maladies ou de leurs complications, il est nécessaire de respecter un certain régime alimentaire dans le cadre du tableau n ° 5 selon Pevzner. Il est prescrit par le médecin, des restrictions alimentaires spécifiques sont négociées en tenant compte de la gravité de la pathologie identifiée. Il existe plusieurs options pour une table de régime, mais dans tous les cas, elle est recommandée:

  • réduire la consommation d'aliments gras, frits, épicés et fumés;
  • refuser catégoriquement l'alcool et le tabagisme;
  • lors de l'élaboration du régime, utilisez des tableaux spéciaux indiquant les produits autorisés et leur teneur en calories.

En cas de diabète sucré, le patient est observé par un endocrinologue et suit strictement le régime prescrit sous forme de tableau de Pevzner n ° 9 à l'exception (ou restriction sévère) des glucides. Il faut aussi abandonner les mauvaises habitudes, utiliser des tableaux avec une liste des produits autorisés et interdits en tout ou partie des produits.

Aux premiers signes de détérioration, d'apparition de plaintes, vous devez consulter un médecin. Cela aidera à identifier et à prévenir en temps opportun le développement de maladies et à éviter les complications graves, ainsi qu'à améliorer le pronostic..