Inflexion de la vésicule biliaire

L'inflexion de la vésicule biliaire est un développement anormal de cet organe, dans le contexte duquel il y a une violation de l'écoulement de la bile. Il existe plusieurs facteurs prédisposants conduisant à la formation d'une maladie acquise. Parmi eux, on peut distinguer des causes telles que l'évolution d'une maladie gastro-intestinale particulière, un large éventail de lésions hépatiques et un effort physique excessif..

La maladie n'a pas de manifestations cliniques spécifiques, c'est pourquoi il est nécessaire de poser un diagnostic complet. Les symptômes les plus caractéristiques incluent une augmentation du volume de l'abdomen, l'apparition d'une gêne dans l'hypochondre droit et une sensation d'arrière-goût amer dans la cavité buccale.

La tactique de la thérapie sera individuelle pour chaque patient et dépend de la gravité de l'évolution de la maladie. Dans la plupart des cas, des méthodes de traitement conservatrices sont suffisantes, mais parfois une intervention chirurgicale peut être nécessaire..

Ce que c'est?

La vésicule biliaire est directement impliquée dans les processus digestifs. La fonction principale de l'organisme est la synthèse de la bile, sans laquelle il est impossible de digérer et d'assimiler les produits. Si un organe de forme irrégulière, la digestion et la dégradation des graisses se produisent avec des irrégularités, l'écoulement de la bile ralentit ou complètement.

Les spécialistes distinguent plusieurs types de virages:

  • héréditaire ou fixe;
  • acquis ou labile.

L'inflexion congénitale de la vésicule biliaire se forme à la sixième semaine de gestation, au stade où la majorité des organes internes de l'enfant sont pondus. C'est durant cette période que tout effet négatif sur le corps féminin augmente le risque de troubles congénitaux du système biliaire et de déformations pathologiques de la vésicule biliaire.

Facteurs négatifs dangereux au premier trimestre:

  • la présence de pathologies chroniques chez les femmes, qui sont exacerbées lors du port d'un enfant;
  • infections d'origine virale, transférées jusqu'à 12 semaines;
  • certains traitements médicamenteux prescrits jusqu'à 12 semaines;
  • mauvaises habitudes;
  • impact environnemental.

Le coude congénital de la colonne vertébrale ne change pas son emplacement, il est donc également appelé fixe. Avec une activité accrue de l'organe, le foyer pathologique change son emplacement et sa forme. Un tel processus pathologique est appelé - inflexion labile de la vésicule biliaire.

Classification

En raison du fait que la vésicule biliaire se compose de plusieurs départements, une déformation peut se produire sur l'un d'eux. Par exemple, allouez:

  • excès du corps de la vésicule biliaire;
  • flexion dans le cou de cet organe - ceci et la forme ci-dessus de la maladie est la plus courante;
  • déformation du fond du ZhP;
  • pli du canal biliaire.

L'un des endroits les plus dangereux de l'inflexion est la zone entre le corps et le cou de la vésicule biliaire.

Selon le facteur étiologique, la maladie survient:

  • congénitale - formée pendant la formation fœtale;
  • acquis - caractérisé par l'influence d'une ou plusieurs des raisons ci-dessus, et a également une manifestation clinique vive.

De plus, il existe plusieurs autres formes de pathologie similaire:

  • courbure labile de la vésicule biliaire - se caractérise par le fait qu'elle peut changer son emplacement;
  • inflexion fixe de la vésicule biliaire - diffère de la précédente en ce qu'elle est fixée à un certain endroit et reste immobile;
  • inflexion fonctionnelle de la vésicule biliaire - ne constitue pas une menace pour la vie humaine et ne provoque pas le développement de complications. En effet, elle disparaît d'elle-même lorsque la position du corps change..

Les causes

Cet état fonctionnel se produit soit en raison de caractéristiques congénitales, soit pendant la vie du patient. Dans le premier cas, la cause est une mauvaise pose des organes internes du système biliaire, qui survient au cours de la cinquième semaine de développement fœtal. Ici, un changement dans la structure de la vésicule biliaire n'est souvent pas le seul problème, mais est combiné avec d'autres troubles fonctionnels.

La pathologie acquise est causée par les raisons suivantes:

  1. Hypertrophie du foie.
  2. Obésité et surpoids.
  3. Omission d'organes internes.
  4. Maladie biliaire, où les calculs provoquent des cloques.
  5. Omission de suivre un régime prescrit.
  6. Processus inflammatoires à long terme du système hépatobiliaire.
  7. Exercice excessif.
  8. L'hypodynamie, associée à la malnutrition.

Il y a aussi une inflexion labile, qui n'est pas congénitale et modifie la localisation dans la vésicule biliaire en raison de la structure creuse de l'organe. De plus, les médecins différencient les pathologies en fonction du type de développement (temporaire et permanent) ou de localisation (cou, bas, corps, canal).

Symptômes et premiers signes

Les symptômes cliniques typiques de l'inflexion de la vésicule biliaire sont:

  1. Amertume constante en bouche;
  2. La nausée;
  3. L'apparition d'une halitose;
  4. Revêtement gris ou jaunâtre sur la langue;
  5. Rots;
  6. Ballonnements et augmentation de la formation de gaz;
  7. Brûlures d'estomac;
  8. Une sensation de lourdeur dans l'estomac, surtout après avoir mangé;
  9. Vomissements en mangeant gras, frit, fumé;
  10. Troubles des selles (diarrhée, suivie d'une constipation prolongée).

Avec la formation de pierres dans les conduits de la vessie sur fond de stagnation constante de la bile, le patient présente parfois un jaunissement de la peau et des muqueuses visibles.

Périodiquement, l'organe lui-même et les voies biliaires deviennent enflammés, à la suite desquels le patient développe une cholangite ou une cholécystite, dont les symptômes sont:

  • Douleur dans l'hypochondre droit;
  • Nausée et vomissements;
  • La diarrhée;
  • Augmentation de la température corporelle à 38-39 degrés;
  • Refus de nourriture;
  • Jaunissement de la peau et des muqueuses;
  • Crises coliques biliaires.

Un excès de la vésicule biliaire chez un bébé avant l'introduction d'aliments complémentaires peut ne pas se manifester cliniquement, mais après l'inclusion de nourriture pour adultes dans l'alimentation, des crachats constants et des troubles des selles sont possibles. La courbure en forme de S de cet organe chez un jeune enfant est dans la plupart des cas la principale cause d'une pathologie courante - dyskinésie biliaire.

Complications et conséquences

Inutile de dire qu'ignorer les symptômes et le manque de traitement dans la formation ou la détection des pathologies, en particulier au stade de leur complication, peut conduire à une grave détérioration de la santé.

  1. Si la vésicule biliaire n'est pas vidée de son contenu dans l'estomac en temps opportun, une stagnation est créée, provoquant des calculs.
  2. Si le tube digestif est perturbé, cela entraîne automatiquement des troubles métaboliques.
  3. Si la nourriture n'est pas digérée correctement, le métabolisme ralentit et l'obésité s'installe..
  4. De plus, la douleur constante ressentie par le patient avec un virage complexe ou tordu entraîne des troubles mentaux.
  5. Une vie pleine dans le contexte de l'inconfort de la vésicule biliaire sera pratiquement impossible à mener.

La pathologie n'est pas fatale ni traitable. De plus, les opérations chirurgicales peuvent être évitées dans la plupart des cas (seul un faible pourcentage de coudes de grande complexité subit un traitement chirurgical). Éducation physique, alimentation, exercices, remèdes populaires, pilules - tout cela ne devrait pas être seulement des épisodes, mais une thérapie complexe construite avec compétence qui aidera à se débarrasser du virage pathologique de la vésicule biliaire et de ses conséquences.

Diagnostique

Afin de poser un diagnostic final et de déterminer l'emplacement de la pathologie, des examens instrumentaux seront nécessaires. Avant leur rendez-vous, un diagnostic primaire est effectué, qui comprend:

  • effectuer une enquête détaillée du patient pour la présence et la gravité des symptômes caractéristiques;
  • Clinicien étudiant l'histoire de la vie et les antécédents médicaux non seulement du patient, mais aussi de ses proches - cela est nécessaire pour identifier la cause finale de l'apparition de la maladie;
  • examen physique, qui comprend nécessairement l'étude de la peau et la palpation de la paroi antérieure de la cavité abdominale.

Les tests de laboratoire sur le sang, l'urine et les matières fécales n'ont pas de valeur diagnostique particulière, mais ils peuvent indiquer le développement de complications..

La base du diagnostic instrumental est l'échographie de la cavité abdominale. Cette procédure se déroule en plusieurs étapes:

  • la première est effectuée strictement à jeun;
  • la seconde est pratiquée trente minutes après le petit déjeuner cholérétique, mais des substances médicinales cholérétiques peuvent être utilisées à ces fins. Une procédure répétée aidera à découvrir la nature de l'apparition de la maladie. Si une telle maladie est une pathologie congénitale, après le petit-déjeuner ou la prise de médicaments, le volume de cet organe ne changera pas. Si la maladie est acquise, sa taille est considérablement réduite, mais pas plus de 40%

Comment traiter la vésicule biliaire?

Le plus souvent, un excès de la vésicule biliaire est éliminé avec un traitement conservateur..

Le spécialiste prescrit des médicaments cholérétiques au patient, ainsi que des antispasmodiques qui aident à prévenir l'accumulation de bile. La physiothérapie (électrophorèse avec novocaïne, échographie) est largement utilisée, ce qui améliore la circulation sanguine et la nutrition des parois de la vésicule biliaire. Cela l'aide à retrouver un fonctionnement normal..

Pointe. Dans certains cas, le médecin peut recommander un traitement dans un centre de villégiature ou un sanatorium - cela fournira un traitement rapide et facile. Si vous en avez l'occasion, il est préférable de suivre cette recommandation..

Traitement conservateur

Le traitement médicamenteux vise principalement à éliminer les causes des malaises. De plus, au cours du traitement, les symptômes de l'excès direct de la vésicule biliaire et des maladies qui y sont associées: gastrite, colite, ulcères doivent être arrêtés.

Le plus souvent, le schéma thérapeutique pour une condition pathologique comprend:

  • Nicodine - améliore la formation de la bile et favorise l'écoulement de la bile dans le 12e duodénum;
  • Allohol, Odeston - améliore la fonction excrétrice du foie, stimule la motilité des voies biliaires et gastro-intestinales, élimine la pourriture et la fermentation dans l'intestin;
  • Hepabene - un remède à base de plantes combiné améliore la sécrétion hépatique;
  • Ursosan, Hofitol - ont un effet cholérétique, hypocholestérolémique et immunomodulateur, facilitent le fractionnement des pierres;
  • Flamin - améliore le travail de la vésicule biliaire, a une activité analgésique et anti-inflammatoire.
  • médicaments améliorant la digestion - enzymes Mezim forte, Pancréatine, Festal;
  • antispasmodiques - détendent les muscles lisses des voies biliaires et soulagent la douleur spastique - Papaverin, Drotaverin, No-shpa.

En cas de suspicion de développement d'un processus inflammatoire, des médicaments antibactériens sont prescrits au patient.

Le traitement de la vésicule biliaire de forme irrégulière peut prendre plus d'un mois. Tous les médicaments doivent être pris en 12 à 14 jours. La durée du traitement et un ensemble de médicaments sont déterminés par un spécialiste après des mesures de diagnostic.

Pour éliminer les symptômes de flexion de l'organe biliaire, une physiothérapie est prescrite au patient: électrophorèse avec novocaïne, magnétothérapie, échographie. Les procédures anesthésient parfaitement, améliorent la sécrétion hépatique et soulagent l'inflammation..

Régime - ce qui peut et ne peut pas être mangé?

Suivre un régime spécial accélère considérablement le processus de guérison. Les gastro-entérologues recommandent de manger toutes les trois heures, en petites portions. Avec cette pathologie, le tableau 5A est recommandé. Le menu ne doit pas contenir de plats épicés, salés et gras, les épices pouvant irriter la vésicule biliaire et provoquer des processus inflammatoires sont exclues.

Interdiction absolue des boissons sucrées gazeuses et toniques, de l'alcool. Si possible, le sel doit être exclu. La meilleure option est de cuisiner sans sel et d'ajouter le plat fini dans une assiette. Il est important d'exclure ce type de traitement thermique, comme la friture, les produits peuvent être cuits, cuits, utiliser une double chaudière et cuire.

  • viande et poisson gras, ainsi que leurs bouillons;
  • abats, viandes fumées, saindoux;
  • saucisses et aliments en conserve;
  • produits sucrés (en particulier avec de la crème), pâtisseries;
  • produits laitiers gras;
  • légumineuses;
  • champignons;
  • graisses animales;
  • sucre, miel, chocolat, cacao, toute confiture;
  • agrumes et tous les fruits secs;
  • sauces épicées et trop grasses.

Lorsque l'organe est déformé, vous pouvez manger les aliments suivants:

  • variétés de viande et de poisson à faible teneur en matières grasses, ainsi que leurs bouillons;
  • légumes frais, fruits sucrés, plats à partir d'eux;
  • céréales, pâtes;
  • produits laitiers avec un pourcentage minimum de matières grasses.

Les gastroentérologues recommandent de boire deux litres d'eau pure ou minérale (sans gaz). La nourriture est prise au chaud. Sous réserve de tous les conseils du médecin, le processus de guérison passera rapidement.

En mangeantComposants
Petit déjeunerBouillie de semoule, boulettes de viande, thé ou gelée.
DînerSoupe aux légumes, bouillie de sarrasin, poitrine de poulet, compote.
Thé élevéBiscottes, fruits secs, thé.
DînerPurée de pommes de terre, ragoût de poisson, compote ou gelée.
Snack (2-3 par jour)Pomme, fruits secs, craquelins, blanc d'oeuf, yaourt

Le régime à un excès de vésicule biliaire doit être observé selon un mode: repas fréquents réguliers en petites portions. Le jeûne et surtout la suralimentation ne sont pas autorisés..

Recommandations générales

Le régime "Tableau n ° 5" est recommandé si une personne a une exacerbation de la maladie. Lorsque le patient va mieux, le régime peut être enrichi. Afin de ne pas aggraver votre état, il vous suffit de respecter les recommandations suivantes concernant la nutrition:

  • il est nécessaire de limiter la consommation de confiture, de miel, de sucre et de sucreries, ainsi que de retirer les aliments chauds, aigres et frits de l'alimentation. Les aliments sont cuits au four ou bouillis;
  • abandonner la confiserie et les saucisses jusqu'à récupération complète;
  • les stigmates et l'huile de maïs ont de bonnes propriétés cholérétiques et aident à normaliser le travail de la vésicule biliaire;
  • il est utile de manger 300 g de citrouille par jour ou de boire du jus de citrouille;
  • les troubles de la vésicule biliaire sont bien traités avec des produits apicoles. Par exemple, le pollen est pris à jeun sur une cuillère à café et 3 fois pendant la journée une demi-heure avant les repas;
  • la pomme et le navet améliorent la motilité intestinale;
  • il est très important de bien mâcher les aliments;
  • les décoctions aident efficacement avec un ensemble d'herbes cholérétiques - tanaisie, camomille, millefeuille. Pour le cuisiner, vous devez prendre deux cuillères à soupe de la collection et le verser avec un verre d'eau bouillante. Buvez une décoction dans une cuillère à soupe trois fois par jour;
  • Il est contre-indiqué de prendre des médicaments pendant l'allaitement, la grossesse. Les allergies graves peuvent être une réaction indésirable..

Bien sûr, il est préférable d'observer initialement une bonne nutrition - vous ne rencontrerez alors pas le besoin de traiter des maladies du tractus gastro-intestinal.

En outre, les exercices thérapeutiques aideront non seulement à prévenir une nouvelle détérioration, mais aussi à améliorer le fonctionnement de la vésicule biliaire. Lorsque des symptômes caractéristiques apparaissent, il est recommandé d'effectuer les exercices suivants:

  • Allongé sur le ventre, posez vos orteils sur le sol et étirez vos bras le long du corps. À l'expiration, vous devez relever simultanément la tête, la poitrine et les bras et les membres inférieurs (sans se plier aux genoux). Sans retenir votre souffle, maintenez la pose pendant plusieurs secondes, puis revenez à la position de départ (en expirant) aussi lentement que possible. Répétez 5 fois.
  • Allongez-vous sur le dos, jetez les bras tendus derrière votre tête, appuyez le bas de votre dos contre la surface du sol. À l'expiration, levez les jambes droites de 20 cm et maintenez la position pendant au moins 5 secondes, puis levez vos jambes encore plus haut (de 50 cm) et fixez également cette position pendant 5 secondes. Assurez-vous que la respiration n'est pas interrompue, pendant que vous expirez, abaissez lentement vos jambes. Il suffit de répéter 4 fois.
  • Après avoir pris la position de départ, comme dans le premier exercice, nous faisons des exercices de respiration. Après une profonde inspiration, retenir l'air pendant 3 secondes, puis le relâcher le plus lentement possible, tout en contractant les muscles de la cavité abdominale. Répétez 10 fois.

Il est préférable de donner des cours sous la direction d'un instructeur expérimenté tout en surveillant attentivement votre bien-être.

La prévention

Afin d'éviter les problèmes de pli de la vésicule biliaire, les gens n'ont qu'à suivre quelques recommandations simples:

  • abandonner complètement les mauvaises habitudes;
  • mener un style de vie modérément actif;
  • adhérer aux règles d'une alimentation saine;
  • apporter et maintenir un poids corporel normal;
  • dans les premiers stades de la progression, éliminer les pathologies pouvant provoquer l'apparition d'une maladie majeure;
  • régulièrement examiné par un gastro-entérologue.

Le pronostic d'une variété congénitale de pathologie, sous réserve de toutes les recommandations du médecin traitant, est favorable. La maladie acquise peut être compliquée par l'apparition de conséquences, ce qui aggrave le pronostic de la maladie.

Prévoir

La pathologie ne doit pas être sous-estimée. Un excès entraîne une violation de la fonction de la vessie et des canaux, qui éliminent la bile dans le duodénum. Si ce liquide ne pénètre pas dans le tractus gastro-intestinal, la digestion normale est altérée, ce qui peut entraîner diverses maladies du tube digestif et du foie.

Avec un diagnostic rapide et un traitement adéquat, le pronostic de la maladie est favorable: il répond bien au traitement et n'entraîne pas le développement de diverses complications. Le pronostic de la pathologie n'est défavorable que dans le cas où un excès dans le corps de l'organe ou un excès en forme de S est diagnostiqué, lorsque l'écoulement de la bile est complètement bloqué. Dans ce cas, la bile peut s'accumuler, débordement de la vessie avec rupture ultérieure de ses parois et sortie de bile dans la cavité abdominale. Le traitement de la pathologie dans ce cas implique une intervention chirurgicale, lorsque la vésicule biliaire est enlevée.

MedGlav.com

Répertoire médical des maladies

Inflexion de la vésicule biliaire. Causes, types et traitement des excès de la vésicule biliaire.


BRÛLURE DU COU DE LA Vésicule Biliaire.


L'inflexion de la vésicule biliaire se développe à la suite de la déformation des organes pour diverses raisons..
La vésicule biliaire anatomiquement saine est un sac en forme de poire et se compose de trois parties: cou, bas, corps.
Parfois, des chapes peuvent apparaître sur les parois de l'organe, ce qui contribue à modifier la forme de l'organe. Selon le lieu d'apparition des cloisons, une inflexion de la vésicule biliaire peut se développer à différents endroits.


Causes d'inflexion de la vésicule biliaire.

Selon le facteur étiologique, les excès de la vésicule biliaire peuvent être:

Excès congénitaux de la vésicule biliaire développer en raison d'une violation du développement intra-utérin. Avec la pathologie congénitale pendant la période de développement embryonnaire, un sous-développement de l'organe se produit, qui se produit dans la cinquième semaine de grossesse (simultanément avec la formation du foie, des voies biliaires et du duodénum). Cette maladie est appelée «courbure congénitale de la vésicule biliaire»..

Les nœuds congénitaux sont le plus souvent permanents, définis comme des nœuds persistants de la vésicule biliaire ou des nœuds fixes de la vésicule biliaire..
Mais, la déformation peut changer la localisation et la forme. Dans ce cas, le diagnostic est posé: «Excès labile de la vésicule biliaire».

Anomalie acquise de la vésicule biliaire chez un adulte, cela peut être dû à des raisons telles que:

  • processus inflammatoire chronique (cholécystite), qui peut entraîner une augmentation de la taille de la vésicule biliaire,
  • cholélithiase,
  • violation constante du régime alimentaire (suralimentation après un jeûne prolongé, habitude de manger avant le coucher),
  • hypertrophie du foie, du rein droit;
  • mobilité accrue de la vésicule biliaire (en raison de sa localisation extrahépatique atypique),
  • musculation,
  • omission d'organes internes en raison d'une perte de poids soudaine ou de la vieillesse,
  • mode de vie passif,
  • blessures, charges pendant le sport,
  • obésité.
  • grossesse

Types d'excès de la vésicule biliaire.

Par type de développement, les excès sont:

  • Temporaire (fonctionnel),
  • Permanent (persistant, fixe).

A la place de la localisation, des excès se produisent:

  • Inflexion du col de la vésicule biliaire,
  • Inflexion inférieure,
  • Excès de corps
  • Inflexion du canal vésiculaire

Le plus souvent, une inflexion se développe col de la vésicule biliaire, entre son corps et le bas.
Pli du bas et du corps moins fréquents, mais ils sont les plus dangereux, il y a un risque de rupture de la paroi de la vésicule biliaire.

Le pli peut prendre une forme de crochet, la forme d'un arc ou d'un sablier. Il y a aussi une double flexion de la vésicule biliaire, la soi-disant Inflexion en forme de S de la vésicule biliaire. Très rarement, plus de deux virages peuvent se développer. Parmi les anomalies congénitales, il y a une vésicule biliaire en spirale, lorsque le coude est détecté à plusieurs endroits.

Symptômes cliniques de l'inflexion de la vésicule biliaire.

Pathologie congénitale peut être asymptomatique ou présenter certains symptômes cliniques, selon le degré et l'emplacement de l'inflexion de la vessie.
En pédiatrie, une anomalie similaire est souvent détectée par hasard lors d'une échographie des organes abdominaux..

En cas d'anomalies graves - doubles excès, les symptômes d'une altération de l'activité de la vésicule biliaire apparaissent dès la naissance. S'il n'y a pas d'écarts significatifs dans la structure et l'emplacement, cela n'affecte pas la sécrétion de bile et le bien-être général du bébé.
Avec une manifestation asymptomatique de courbures congénitales de la vésicule biliaire, aucun traitement n'est nécessaire, bien qu'avec l'âge, les symptômes de la maladie puissent progressivement apparaître sous forme de sécrétion biliaire.
Chez les enfants après 2-3 ans, comme chez les adultes, il peut y avoir des plaintes d'inconfort ou de douleurs abdominales ou des nausées après avoir mangé, il peut y avoir des vomissements ou de la diarrhée. La vésicule biliaire peut être agrandie.


Excès acquis de la vésicule biliaire peut également être initialement asymptomatique, mais avec le développement de la dyskinésie biliaire et des troubles digestifs, le patient a une variété de plaintes.

Les patients se plaignent de faiblesse générale, de fatigue, d'amertume dans la bouche (due à l'injection de bile dans l'estomac), de nausées, de vomissements, de brûlures d'estomac, d'éructations, d'inconfort épigastrique constant, de ballonnements, de constipation et de diarrhée.
Il y a une lourdeur constante dans l'hypochondre droit, une douleur sourde, douloureuse ou éclatante périodique ou constante, s'étendant à l'omoplate, à la colonne vertébrale.
Le teint change, une teinte ictérique apparaît, le poids diminue significativement, une transpiration accrue est observée.

Diagnostic de l'inflexion de la vésicule biliaire.

Le diagnostic se fait par échographie. L'échographie permet de déterminer la localisation de la déformation, d'identifier le degré et le type de motilité altérée de la vésicule biliaire: dyskinésie de type hypocinétique (hypomoteur) ou hyperkinétique (hypermoteur).

Pour déterminer avec précision le type d'inflexion de la vésicule biliaire, une échographie est d'abord effectuée à jeun, puis 30 minutes après un petit déjeuner cholérétique (par exemple, jaunes d'œufs, crème sure). Avec une inflexion congénitale, la forme de la vésicule biliaire ne change pas après le petit déjeuner.
Et avec un excès acquis après avoir mangé, la taille de la vésicule biliaire diminue après l'évacuation de la bile dans la lumière intestinale de la vésicule biliaire. Normalement, après le petit déjeuner, le volume de la vésicule biliaire diminue de 40%. Selon le degré de développement de la dyskinésie, le volume de la vésicule biliaire diminue différemment
.

TRAITEMENT DU PLIAGE DE LA VESSIE GALLIENNE.

En cas d'inflexion congénitale asymptomatique de la vésicule biliaire, aucun traitement n'est requis.
Lorsque les symptômes apparaissent, ils effectuent un traitement complexe avec un régime alimentaire et une prescription de médicaments.

Environ 800 à 1 000 ml de bile sont produits par jour dans le corps humain. La bile est produite en continu et pénètre dans les voies biliaires et la vésicule biliaire. Et dans le duodénum est éjecté en portions uniquement lors de l'alimentation, où la bile est impliquée dans la digestion, principalement les graisses.

En cas de suralimentation après une famine prolongée pendant la journée, un estomac allongé comprime la vésicule biliaire encombrée pendant la journée et rend difficile l'entrée de la bile dans le duodénum, ​​la déformation, la flexion de l'organe et la stagnation de la bile.
Par conséquent, en premier lieu, une alimentation économe, une nutrition fréquente et fractionnée est nécessaire pour stimuler l'évacuation de la bile dans le duodénum en petites portions et prévenir la congestion de la bile dans la vessie..

Excès de régime vésiculaire.

Il est recommandé de prendre de la nourriture au moins 4, de préférence 5 fois par jour en petites quantités.

Pour les maladies du foie et des voies biliaires, le régime n ° 5 est recommandé..

Exclu:

  • friture, aliments gras et épicés, boissons gazeuses, alcool, légumineuses, crudités (par ex. chou), épices, assaisonnements.

Vous pouvez manger des produits laitiers, en particulier du fromage cottage, ainsi que des légumes, des fruits, de l'huile végétale, des céréales (de préférence du gruau), des pâtes.
Le régime alimentaire limite les œufs, la viande, les bouillons de poisson et de champignons, la sauce et les soupes, le chocolat, le café, le cacao, le miel, le sucre, la confiture, les graisses animales, à l'exception d'une petite quantité de beurre..

Les aliments sont cuits sous forme bouillie ou cuite, la viande et le poisson peuvent être cuits après ébullition préalable. Les plats très froids doivent être évités. Avec l'exacerbation, le sel est limité.
Avec une exacerbation des maladies du foie et de la vésicule biliaire accompagnées de gastrite, les plats du régime n ° 5 sont préparés sous forme de purée, les légumes et les fruits crus, le pain noir sont exclus du régime, tous les plats sont cuits à la vapeur ou dans l'eau (ne pas cuire).

Après avoir mangé, vous ne pouvez pas faire de travail physique, il n'est pas souhaitable de mentir. Mangez au moins 4 heures avant le coucher. Marche utile après avoir mangé.

Thérapie médicamenteuse.

Cholagogue: Cholérétique et Cholécinétique,
Antispasmodiques,
Préparations enzymatiques,
Sédatif.

Le traitement vise principalement la maladie sous-jacente qui a causé l'excès.
Il est nécessaire d'éliminer la dyskinésie biliaire. En cas de gastrite concomitante ou d'autres maladies, le médecin doit choisir le traitement selon un schéma individuel.


Avec la dyskinésie hypotonique, des cholérétiques sont prescrits.

Cholérétique -- médicaments qui stimulent la formation de bile, augmentent la sécrétion de bile et la formation d'acides biliaires. Les cholérétiques viennent avec des acides biliaires (véritables cholérétiques), synthétiques, d'origine végétale.

  • Préparations contenant des acides biliaires: cholenzyme, allochol, lyobil, acide déshydrocholique (Hologon).
  • Préparations synthétiques: Nicodine, Cyclovalon
  • Préparations à base de plantes: Ziflan, Flamin (fleurs immortelles), Hofitol (feuilles d'artichaut), Tanacehol (tanaisie ordinaire), Holosas (cynorrhodons),
  • Les eaux minérales ont également des propriétés cholérétiques.

Pour la correction du système nerveux autonome Préparations toniques:

  • Extrait d'Eleutherococcus, 20-30 gouttes à l'intérieur d'une demi-heure avant les repas du matin. Cours - 25-30 jours
  • Teinture de ginseng, 15-25 gouttes par voie orale trois fois par jour une demi-heure avant les repas. Cours - 30-40 jours.

Avec la dyskinésie hypertensive, Cholekinetics sont prescrits.

Cholekinetics - les médicaments cholérétiques qui stimulent la fonction contractile de la vésicule biliaire et réduisent en même temps la pression et le tonus des voies biliaires, sphincter d'Oddi, ont un effet antispasmodique.

  • Gimekromon (Odeston), sulfate de magnésium, Xylitol, Hepabene, Flacumin (feuilles de scoopia), Convaflavin (herbe de muguet d'Extrême-Orient).

Antispasmodiques - médicaments qui détendent les muscles des voies biliaires et des sphincters, réduisent la pression dans les voies biliaires, réduisent la douleur.

  • Platifilin, Papaverin, No-shpa, Duspatalin (Mebeverin), sont utilisés dans les cours pour prévenir le développement de crises.

Sédatifs: Teinture d'Agripaume, Valériane.

Enzymes: Festal, Digestal, Mezim-forte, Creon-10 et autres Les enzymes améliorent la digestion. Le cours de traitement dure 10-20 jours.


Pendant la rémission, sans exacerbations.

Sans exacerbations, il est possible d'effectuer Tubes sans sonde selon Demyanov à faible teneur en eau cholérétique ou minérale à salinité moyenne.

La tuyauterie doit être faite avec de l'eau minérale chauffée sans gaz, de l'eau minérale avec du miel. Les bulles sont répétées tous les 7 à 10 jours. Cours - jusqu'à 8-10 procédures.


Physiothérapie.

Il aide les exercices de respiration, les exercices de physiothérapie pour renforcer les parois de la paroi abdominale et du diaphragme. Un ensemble d'exercices doit être sélectionné par un spécialiste.
Des exercices et des exercices de respiration réguliers élimineront la stagnation permanente de la bile..
Un effort physique excessif et un mouvement actif peuvent aggraver la condition..


Le pronostic des excès de la vésicule biliaire.

Le traitement et l'élimination en temps opportun de la dyskinésie biliaire, le respect du régime alimentaire et du régime alimentaire, des exercices médicaux et respiratoires peuvent améliorer considérablement l'état du patient et ne pas entraîner de conséquences graves.

Avec des excès doubles qui ne sont pas soumis à un traitement conservateur, passant avec des symptômes cliniques persistants, la vésicule biliaire est sujette à une ablation chirurgicale.
Les conséquences les plus dangereuses sont causées par un excès de la vésicule biliaire dans le bas et le corps, des excès en forme de S. Lorsque l'écoulement de la bile est complètement bloqué pendant les doubles virages, une rupture de la membrane musculaire peut se produire avec le contenu s'écoulant dans la cavité abdominale et conduire au développement d'une péritonite.

Inflexion de la vésicule biliaire

informations générales

Normalement, la vésicule biliaire est en forme de poire, elle distingue le bas (extrémité large de l'organe), le corps et le cou (la partie la plus étroite). Cet organe est un réservoir de bile (contient 40 à 60 ml), qui pénètre dans le duodénum après ingestion de nourriture. Avec une structure normale, il n'y a pas d'obstacles à la sortie de la bile dans le duodénum et le système biliaire fonctionne correctement sans gêner une personne.

Diverses anomalies dans la forme de la bulle peuvent provoquer un dysfonctionnement du système biliaire, qui se manifeste en clinique par une variété de symptômes. Les anomalies de la forme de la vésicule biliaire comprennent les constrictions, la courbure, les cloisons sagittales, les plis, crochus et en forme de S, la vessie doublée.

L'inflexion congénitale de la vésicule biliaire n'est pas une maladie, mais un écart constant de la norme, on peut dire une caractéristique de l'organe. Le plus souvent, la détection des plis est une découverte accidentelle, car le patient ne se plaint pas. Mais vous devez connaître une telle pathologie et afin d'éviter les complications, suivez certaines recommandations diététiques et surveillez votre activité physique. En règle générale, une inflexion se produit dans la zone de transition du corps et dans le bas de la vessie. Parfois, il y a plusieurs excès, ce qui donne à la bulle une variété de formes: sablier, boomerang, en forme de S.

L'importance de ce problème réside dans le fait que divers types de déformations de cet organe perturbent à des degrés divers le passage de la bile, contribuent au développement de la cholestase (stagnation de la bile) dans le système biliaire, à l'hyperconcentration de la bile et provoquent la possibilité de formation de calculs. Même une bonne fonction contractile de la vessie n'exclut pas un vidage différé. La stagnation provoque des processus dystrophiques dans la paroi de la vessie et un processus inflammatoire, ce qui entraîne une altération de la fonction contractile et de la motilité - il existe différents types de dyskinésie (hypomotrice et hypermotrice).

La plus grande part des troubles moteurs est observée avec des constrictions dans le col de la vessie, les virages dans cette zone la provoquent un peu moins. Il existe une dépendance des troubles moteurs de la vessie à la localisation des déformations. Le plus souvent, la dyskinésie hypotonique se développe avec des déformations qui surviennent dans la vésicule biliaire cervicale. Avec des lésions dans le cou, la dyskinésie hyperkinétique est rare. Les violations de la fonction de la bulle lors de déformations dans la région de son fond sont rares (15-20% des cas). Avec une inflammation continue et prolongée de la vésicule biliaire, la péricholécystite (inflammation de la membrane séreuse qui recouvre la vésicule biliaire de l'extérieur), qui implique les organes voisins (le plus souvent le duodénum), est impliquée dans le processus d'adhésion. Cela aggrave le cours de la maladie..

Pathogénèse

Plusieurs facteurs jouent un rôle dans le développement des anomalies congénitales:

  • Génétique.
  • Infectieux en période prénatale et postnatale.

Le plus souvent, les constrictions et les excès sont de nature congénitale et cela est dû à une violation de l'ontogenèse. La formation du duodénum, ​​des conduits et de la vessie, du foie se produit au cours de la cinquième semaine de grossesse. L'influence d'une variété de facteurs défavorables, dont beaucoup sont inconnus, perturbe les processus de bookmarking et provoque le développement de malformations congénitales. Une caractéristique distinctive des malformations congénitales de la vessie est leur uniformité chez différents patients. Dans le même temps, des caractéristiques constitutionnelles sont révélées chez les patients - signes de dysplasie du tissu conjonctif, notamment: constitution asthénique, malformations de la colonne vertébrale et de la poitrine, prolapsus valvulaire mitral.

Les déformations acquises de la vésicule biliaire sont le plus souvent associées à la péricholécystite. Il s'agit d'un processus inflammatoire de la membrane séreuse externe de la vésicule biliaire. Dans cette maladie, les organes voisins sont impliqués dans le processus inflammatoire, des adhérences et des adhérences se forment qui déforment la vésicule biliaire et la fixent aux organes voisins. Les mêmes adhérences qui déforment la bulle se forment après des opérations dans la cavité abdominale. Les déformations acquises ont une forme diverse et bizarre. Les contours de la bulle deviennent inégaux, elle est mal déplacée en raison de la fixation des adhérences et des constrictions.

Classification

On distingue les anomalies de la forme:

Les plis congénitaux sont considérés comme une caractéristique de la structure de la vessie. Puisque les excès congénitaux se forment in utero, avec le développement d'autres organes du tractus gastro-intestinal, ils s'adaptent à une telle caractéristique de la forme et de sa fonction. Ces anomalies ne peuvent être traitées que si, bien entendu, elles provoquent des symptômes pathologiques du tractus gastro-intestinal.


Les excès acquis sont secondaires - c'est-à-dire qu'ils se produisent dans le contexte de la pathologie des organes (même vésicule biliaire ou duodénum), par conséquent, ils peuvent déranger le patient et devront subir un traitement symptomatique. Parmi les anomalies de la vessie, les plis sont plus fréquents (50 à 70% de toutes les anomalies d'organes). Un excès est une déformation d'une bulle le long d'un de ses côtés. La constriction est le rétrécissement de la bulle sur toute sa circonférence. Lors de la flexion, l'axe longitudinal de l'organe est violé, il est plié et, en outre, peut être fixé par des adhérences au côlon transverse ou au duodénum.

Les plis peuvent être localisés:

  • Dans la région cervicale (chez 30% des patients).
  • Dans le corps de la vésicule biliaire (44%).
  • Dans la zone du bas (15-20%).

Des plis et des constrictions dans différentes parties de la vessie se produisent avec des fréquences différentes. Les plis de la vessie se trouvent le plus souvent dans le cou et dans le corps, et les constrictions - dans le bas et le cou.

L'inflexion du cou de la vésicule biliaire affecte considérablement la capacité fonctionnelle, car le cou est la sortie et à travers l'écoulement de la bile. Au stade de la compensation, on note la capacité contractile normale de la vessie ou de son hyperkinésie. Au fil du temps, les réserves de la vessie s'épuisent, elle devient flasque et des perturbations hypocinétiques se produisent. L'inflexion dans le cou réduit considérablement la contractilité de la vésicule biliaire et augmente considérablement les propriétés lithogéniques de la bile (augmente la tendance à la formation de calculs).

Un excès dans le corps de la vésicule biliaire n'affecte pas autant sa vidange que dans la version précédente, mais il existe un risque accru de cholécystite. À la place des virages, des dommages aux murs peuvent se former. Un excès dans le corps de la vésicule biliaire se produit en raison de sa traction par les vaisseaux ou les commissures et provoque une hyperkinésie de la vésicule biliaire. Il existe un schéma: plus la déformation est éloignée du cou, plus l'hyperkinésie est notée. L'hyperkinésie s'accompagne d'attaques douloureuses plus intenses, surtout après une erreur de nutrition..

L'inflexion labile (ou instable) est ainsi appelée parce que sa forme et sa localisation peuvent changer. Elle survient chez les enfants et disparaît avec l'âge. Une inflexion labile chez l'adulte peut se produire avec un effort physique intense constant et de la même manière, elle passe indépendamment et n'est pas détectée lors de la prochaine échographie.

Un pli fixe (permanent) est présent tout le temps et conserve la forme d'origine inchangée. Des nœuds fixes se forment lors de la fusion de la vésicule biliaire avec le ligament hépatoduodénal ou le côlon transverse et le duodénum. Bien entendu, ces adhérences denses ne disparaissent pas, sont à l'origine d'une déformation constante de la vessie et peuvent éventuellement se manifester cliniquement.

Chez certains patients, en particulier les personnes âgées, des mouvements brusques ou des efforts lors de la levée de poids peuvent provoquer une torsion transitoire de la vessie autour de son axe longitudinal. Dans ce cas, des sensations désagréables peuvent apparaître dans l'hypochondre droit. Chez les personnes âgées, cette condition survient lorsque les organes internes sont abaissés, le cou allongé, et également dans le cas d'une bulle affaissée avec des pierres.

Il est extrêmement rare que la bulle se torde plusieurs fois autour de son axe longitudinal. De telles torsions ne se transmettent pas toutes seules et, de plus, provoquent une nécrose des organes, ce qui nécessite une intervention chirurgicale immédiate.

Causes d'inflexion de la vésicule biliaire

On peut distinguer les causes suivantes de flexion de la vésicule biliaire d'origine congénitale:

  • Violations de la formation intra-utérine.
  • Maladies virales enceintes.
  • Médicament.
  • Boire et fumer.
  • Mauvaise situation environnementale.
  • Hérédité.

Si une femme enceinte est exposée à plusieurs de ces facteurs au cours du premier trimestre, le risque de développer des anomalies du système biliaire est considérablement augmenté.

Les raisons de l'excès acquis sont assez diverses. Tout d'abord, les maladies des organes internes et les conditions pathologiques:

  • Inflammation de la vésicule biliaire (cholécystite).
  • Péricholécystite plastique et purulente. La première se développe comme une complication de l'ulcère gastro-duodénal, de la cholécystite, de l'appendicite avec la transition de l'inflammation vers la membrane séreuse de la vésicule biliaire. Le développement purulent est le résultat de la perforation de la paroi de la vessie avec l'empyème.
  • Cholélithiase.
  • Adhérences postopératoires et adhérences qui fixent la vésicule biliaire à d'autres organes.
  • Tumeurs malignes et bénignes de la vessie.
  • Maladies du système digestif adjacent à la vésicule biliaire.
  • Une augmentation de la taille du foie avec hépatite, hépatose graisseuse, stade initial de la cirrhose.
  • Rein droit élargi.
  • Mobilité accrue de la vessie.

D'autres raisons incluent:

  • L'omission d'organes internes (chez les patients amaigris, asthéniques, cancéreux et dans la vieillesse).
  • Travail physique intense et certains sports associés à la levée de poids.
  • Jeûne prolongé suivi de repas copieux.
  • Obésité.
  • Travail sédentaire et style de vie sédentaire.
  • Grossesse (prise de poids et pression du fœtus en croissance sur la vessie et le foie).

Symptômes d'inflexion de la vésicule biliaire

Si le pli de la vésicule biliaire ne provoque pas de stagnation de la bile, les symptômes peuvent ne pas être observés. En cas de violation de l'écoulement de la bile, les patients ont des douleurs d'intensité variable, de l'amertume dans la bouche, des nausées, des éructations, des brûlures d'estomac, des ballonnements, des maux d'estomac (constipation et diarrhée alternées). La gravité des symptômes dépend du taux de développement de l'inflexion. Si l'excès ou la torsion pour une raison quelconque se sont produits rapidement, les manifestations cliniques seront prononcées: douleur aiguë, nausées, vomissements, faiblesse, transpiration, accélération du rythme cardiaque. Il s'agit d'une condition urgente et le patient doit être hospitalisé..

Avec le développement progressif d'une inflexion, les symptômes augmentent lentement, il peut y avoir une amélioration de la condition et une détérioration périodique. Avec toutes les localisations des excès, les symptômes sont presque les mêmes. Mais de toutes les localisations des plis, chapes et torsions, la plus dangereuse est la localisation dans le cou, car cela affecte grandement le passage de la bile. Les symptômes de vrillage du cou de la vésicule biliaire comprennent une douleur aiguë, localisée non seulement dans l'hypochondre droit, mais également entre les omoplates, des nausées, des vomissements, une décoloration des matières fécales, car le flux de bile dans les intestins s'arrête et le jaunissement de la peau. Les plis multiples de la vessie sont moins fréquents et se produisent sévèrement avec des symptômes de douleur intense et de dyspepsie et sont une indication pour une hospitalisation urgente.

Dans le contexte des excès de la vessie, tôt ou tard, un dysfonctionnement des voies biliaires se produit, qui a diverses manifestations cliniques. Avec un excès dans le col de la vessie, une hypokinésie se produit et avec un excès du corps de la vésicule, une variante hyperkinétique de la dyskinésie.

Avec la variante hyperkinétique, des douleurs coliques apparaissent dans l'hypochondre droit, qui sont données au dos entre les omoplates et à la moitié gauche de l'abdomen. Il existe un lien entre l'apparition de convulsions et un surmenage psycho-émotionnel, et beaucoup moins souvent elles apparaissent après avoir mangé et après un effort physique. Dans la plupart des cas, la douleur disparaît d'elle-même.

Avec la version hypocinétique du patient, des douleurs sourdes et éclatantes presque constantes dans l'hypochondre droit sont dérangeantes. Ils augmentent avec un changement de position corporelle, comme une augmentation de la pression intra-abdominale, après avoir mangé ou fait de l'exercice. Les deux formes sont fréquentes: ballonnements, amertume, selles instables, associées à une violation du flux de bile dans l'intestin.

Tests et diagnostics

  • Le diagnostic par ultrasons est la principale méthode informative de recherche sur cette maladie. La déformation de la vessie peut disparaître avec un changement de position corporelle ou une protubérance de l'abdomen. Pour étudier la fonction de la vésicule biliaire, l'échographie est souvent réalisée en deux étapes - à jeun et après le petit déjeuner cholérétique.
  • Si nécessaire, une scintigraphie hépatobyle est réalisée. L'hépatobiliscintigraphie est une méthode radiologique radiologique permettant d'étudier la fonction hépatique (biliaire et biliaire) avec l'introduction d'un radiopharmaceutique (isotopes). L'étude est réalisée dans une caméra gamma, où les photos sont prises toutes les 2 à 5 minutes. L'étude détermine le niveau de déformation et évalue l'état des voies biliaires.
  • Tomodensitométrie.
  • Tests cliniques généraux et biochimiques (tests hépatiques).

Traitement de l'inflexion de la vésicule biliaire

Il y a une opinion qu'en l'absence de plaintes, les défauts congénitaux et acquis sous forme d'excès ne sont pas nécessaires à traiter. Les patients reçoivent des recommandations sur la nutrition et le mode de vie (éviter un stress excessif, surveiller leur poids). Le traitement est prescrit si le patient présente un dysfonctionnement du système biliaire.

Les principales directions de traitement:

  • élimination de la douleur;
  • restauration de l'excrétion biliaire;
  • soulagement de l'inflammation.

Dans le traitement complexe des patients sont prescrits:

  • les médicaments qui normalisent la motilité de la vésicule biliaire;
  • médicaments cholérétiques;
  • antispasmodiques (pour la douleur causée par l'hypertonie de la vessie).

Traitement d'inflexion du cou de la vésicule biliaire

Un excès dans le cou s'accompagne de douleurs et d'une réaction inflammatoire, de sorte que le patient est prescrit dans la période aiguë:

  • Repos au lit.
  • Suivre un régime.
  • Boire beaucoup de liquides.
  • Antispasmodiques et analgésiques. Leur besoin se pose avec une dyskinésie hyperkinétique. Pour les douleurs sévères, l'injection est utilisée (No-shpa, Baralgin, Platifillin, Atropina sulfate). Avec coliques - Tramadol.
  • En présence d'une inflammation de la vésicule biliaire et des canaux - médicaments antibactériens. L'ampicilline, l'oxacilline, l'oxamp, l'érythromycine et la rifampicine, qui affectent la plupart des agents pathogènes de la cholécystite, ont la concentration la plus élevée dans la bile..
  • Cholagogue.
  • LFK est nommé après élimination des phénomènes d'aggravation.

Un cholagogue avec excès de vésicule biliaire est prescrit après l'élimination du symptôme de douleur. Les médicaments cholagogue sont divisés en cholérétiques (ils stimulent la formation de bile - ce sont de véritables cholérétiques) et cholékinétiques (augmentent la contraction de la vésicule biliaire et contribuent à sa meilleure vidange). Les vrais cholérétiques augmentent non seulement la sécrétion de bile, mais augmentent également la teneur en acides biliaires.

Les cholérétiques comprennent les remèdes à base de plantes - fleurs immortelles, stigmates de maïs, menthe poivrée, persil et cynorrhodons. Il existe également des médicaments à base de matières végétales: Flamin et Arenarin (dans le cadre de l'immortelle), Hofitol (extrait de feuilles d'artichaut), Indasol (stigmates de maïs), Tanacehol (préparation à base de tanaisie), ainsi que Holagol, Holagogum, teinture Polyphytolum, extrait liquide Phytogalenica, frais de Cholagogue n ° 1 et 2.

Les préparations à base d'acides biliaires ont également un effet cholérétique: Liobil, Allohol, Cholenzym, Vigeratin, Hologon, Deholin. Et les cholérétiques synthétiques combinent plusieurs effets: Oxafénamide, (antispasmodique + cholérétique), Cycalvone (anti-inflammatoire + cholérétique), Odeston (cholérétique + antispasmodique), Nicodine (cholérétique + antimicrobien + anti-inflammatoire), Cholontérone + choleret (choleret) cholérétique + antispasmodique). Cette action combinée permet au médecin de prescrire un médicament, en tenant compte des manifestations cliniques de chaque patient..

Dans le groupe des cholérétiques, les hydrocholiques se distinguent - ce sont les eaux minérales. Ils augmentent la composante eau de la bile et augmentent ainsi la quantité de bile sécrétée. Les eaux minérales curatives rendent la bile moins visqueuse. Les patients sont classés «Essentuki» n ° 17 et n ° 4, «Izhevskaya», «Slavyanovskaya», «Jermuk», «Naftusya». L'action de l'eau est déterminée par la teneur en sulfate de sodium, qui a un effet cholérétique et sulfate de magnésium - effet cholékinétique. Le régime de consommation d'eau dépend de la fonction sécrétoire de l'estomac: avec une sécrétion accrue, l'eau est bue 1,5 heure avant les repas, et avec une sécrétion réduite, 30 minutes avant les repas.

La cholécinétique augmente simultanément le tonus de la vessie et réduit le tonus des voies biliaires. Les médicaments de ce groupe comprennent: la pancréosimine, le sulfate de magnésium, le bisulfate de berbérine, le sorbitol, le xylitol, la dompéridone, les huiles végétales (huile d'olive et de tournesol, huile de graines de citrouille).

L'utilisation de Tykveol (contient de l'huile de graines de citrouille) 4 capsules 3 fois par jour en thérapie complexe pendant un mois élimine la stagnation des voies biliaires et réduit la lithogénicité de la bile.

L'utilisation de Tykveol avec déformation de la vessie ne donne pas d'effet durable, par conséquent, les traitements mensuels sont répétés 3 fois par an. La cholécinétique est contre-indiquée dans les calculs de la vésicule biliaire, l'exacerbation de la gastrite et de l'ulcère gastroduodénal, les maladies hépatiques aiguës. Avec la stagnation de la bile à l'avenir, les médicaments cholérétiques sont prescrits en cours répétés pendant deux semaines une fois par mois pendant 3 mois, puis une fois par trimestre.

Traitement de la flexion de la vésicule biliaire avec des remèdes populaires

Dans le traitement complexe des maladies du système biliaire, les remèdes populaires sont largement utilisés, qui comprennent principalement des décoctions et des infusions d'herbes qui ont une activité cholérétique, antispasmodique et anti-inflammatoire. La phytothérapie doit être longue (au moins trois semaines) et pendant deux à trois mois consécutifs.

Les plantes suivantes sont utilisées: stigmates de maïs, camomille, menthe, calendula, pissenlit, helichrysum sandwort, millepertuis, graines de carvi, racine de gentiane, nerprun (avec une tendance à la constipation). Des recettes pour faire des infusions et des décoctions peuvent être trouvées sur Internet. Certains auteurs recommandent l'utilisation de 0,5 pollen de pollen. l trois fois par jour 30 minutes avant un repas. Pour une meilleure assimilation de ce produit naturel, il doit être broyé ou râpé dans un mortier. Par la teneur en substances biologiquement actives, aucun produit ne peut se comparer au pollen. En plus de l'effet cholérétique, il a des propriétés anti-sclérotiques, antioxydantes, antitumorales, réparatrices et affecte positivement le métabolisme..

Traitement de l'inflexion de la vésicule biliaire chez un enfant

Avec une anomalie congénitale de la vésicule biliaire détectée, en l'absence de signes cliniques et de bon développement de l'enfant, le traitement médicamenteux n'est pas effectué. Des recommandations pour une alimentation saine et appropriée sont données..

Komarovsky estime que la forme de la vessie peut être différente et qu'elle n'affecte pratiquement pas la digestion. Chez les enfants, la maladie de la vésicule biliaire est fonctionnelle (dyskinésie) et nécessite une normalisation de l'alimentation. Le plus important, en cas de dyskinésie vésiculaire, est la mise en œuvre de recommandations diététiques consistant en une nutrition fractionnée et naturelle en fonction de l'âge. De plus, s'il y a une déformation de la vessie, il est nécessaire d'organiser une nutrition fractionnée et fréquente pour l'enfant, ce qui améliorera l'écoulement de la bile.

Il n'est pas permis d'habituer un enfant à la restauration rapide, aux frites, aux collations sèches, aux tartes frites. La chose la plus importante est de ne pas nourrir l'enfant de force s'il ne le veut pas et de ne pas le suralimenter. S'il y a de la douleur après avoir mangé dans l'hypochondre droit et des nausées, alors vous devez faire attention à cela.

En cas de douleur intense, des antispasmodiques sont prescrits. Après avoir arrêté la douleur, ils passent à un traitement avec des médicaments cholérétiques. Il est conseillé aux enfants de choisir des préparations à base de plantes: Hofitol, Tykveol, Hepabene, Olimetin, Holasas, Holagol, Galstena, Hepel.

En présence de dysfonction biliaire, le traitement dure 14 à 20 jours. Ensuite, pour corriger l'effet, la phytothérapie est recommandée. Il comprend principalement des herbes à effet cholérétique: calamus, artichaut, épine-vinette, sauge, immortelle, pissenlit, menthe, moule séchée, stigmates de maïs. Le cours de phytothérapie est de 1 mois.